AccueilLa Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 VideLa Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 VideLa Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 VideRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La Petite Sirène [Walt Disney - 1989]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36
AuteurMessage
Rwo

Rwo

Masculin
Âge : 24
Messages : 1305
Localisation : France
Inscription : 14/02/2015

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 13:34

Un peu comme quelqu'un qu'on escorte à une fête d'anniversaire : l'invité d'honneur peut reconnaître le lieu de l'évènement mais sans comprendre pour autant l'objet.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.onceuponatime.wikia.com
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 42
Messages : 130
Localisation : Belgique
Inscription : 21/04/2020

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 13:56

@L'Oncle Walt a écrit:
En revoyant le film, j'ai été énormément touché par la façon dont les réalisateurs et les animateurs utilisent le mutisme d'Ariel pour nous faire redécouvrir le personnage, tout comme elle apprend elle-même à se redécouvrir.
Une fois muette, ce ne sont pas que ses expressions qui changent mais également sa manière de partager ses sentiments. L'un des gestes qui m'a le plus marqué est le baiser qu'elle donne à Sébastien à deux reprises. Lorsqu'on imagine comment ces deux scènes se seraient passées avec du texte, son attitude aurait sans doute été plus modérée, au mieux une embrassade comme avec Polochon durant les séquences sous-marines, mais l'idée de la priver de sa voix rend son comportement à la fois plus juvénile et spontané. Ce sont de vrais baisers affectueux que l'on voit à l'écran et ils montrent qu'au-delà de l'objectif que s'est fixé Ariel, son attachement envers les autres est sincère.

Sûrement pas un hasard si durant l'épilogue, elle dit au revoir à Polochon de la même manière.

C'est d'ailleurs un autre choix très pertinent que de la laisser silencieuse pendant la fin sauf pour les adieux avec son père. Tous les autres protagonistes ont des relations bien établies avec Ariel et ont pu être à ses côtés durant les trois jours de transformation. Nul besoin de rajouter des dialogues avec Éric ou ses compagnons marins alors que tout peut être compris seulement par l'image. C'est même cette absence de mots qui rend les séparations d'autant plus poignantes. Et à l'inverse, Triton est le seul personnage qui avait besoin d'entendre sa fille parler pour cette dernière scène. Le "I love you, daddy" dit tout, tant pour le père que pour la fille. Il est même l'ultime preuve qu'il peut accepter un humain, lui qui les décrivait comme dénués de sentiments alors qu'en rejoignant son prince, Ariel peut enfin reconnaître son amour pour son père.

C'est durant son arrivée dans le royaume que l'on perçoit de nouvelles facettes chez Ariel, ou du moins que l'on comprend la différence entre sa passion pour le monde d'en haut et celle pour Éric. Car si elles sont intimement liées, il en existe une. Son handicap ne la freine jamais pour tester les objets et les coutumes humaines ("jouer de la pipe", danser en ville, conduire une calèche), elle croque cette vie à pleines dents. Mais quand il s'agit de reconquérir son bien-aimé, elle est davantage dans la retenue et ne se précipite pas. On trouve deux scènes se passant de nuit dans le jardin du palais et la première fois, Ariel "profite" plus de son prince quand celui-ci ne la remarque pas que quand il la regarde. On voit en la sirène une timidité qui est apparue subitement maintenant qu'elle doit et qu'elle veut se faire aimer pour ce qu'elle est non pour un souvenir fantasmé (quelque chose de déjà amorcé quand la statue d'Éric est détruite par Triton, le jeune homme détestant par ailleurs cette représentation exagérée le faisant passer pour ce qu'il n'est pas).

Enfin, comment ne pas évoquer la scène où tout semble perdu pour la petite sirène. Les larmes qu'elle verse peuvent renvoyer à tellement de choses. Pleure-t-elle pour avoir perdu l'homme qu'elle aime? Pour croire que sans sa voix, elle ne vaut rien? Pour avoir crû à un rêve impossible? Parce qu'elle prend conscience que sa vie est finie et qu'elle appartiendra pour toujours à Ursula? Parce qu'elle s'est détachée de sa famille et de son monde pour finalement rien? Parce qu'elle n'est maintenant plus qu'une chose insignifiante autant sur la terre que sous la mer?

Ariel est le fruit d'un talent collectif. Après toutes ces années, on arrive encore à être surpris par la richesse de ce qui lui a donné vie. Que ça soit grâce à ses animateurs, ses actrices, ses créateurs, son parolier ou son compositeur.


Merveilleux post que celui-ci, je comprends pourquoi il avait été choisi comme Post de la semaien. D'abord pour les images de travail mais surtout car il est extrêmement bien fait et pensé. J'ai trouvé l'analyse juste et pertinente, il a exprimé ce que notre coeur a compris mais il est arrivé à le verbaliser. BRAVO !!! Moi qui aime les personnages muets (Tinkerbell, WALL·E, Maximus, le prologue de Là Haut) chez Disney et Pixar, je te remercie de m'avoir encore donné un exemple.

Encore bravo et merci.

L'Oncle Walt aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Well

Well

Masculin
Âge : 29
Messages : 1696
Localisation : Vancouver
Inscription : 04/07/2007

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 17:07

@Rwo a écrit:
Un peu comme quelqu'un qu'on escorte à une fête d'anniversaire : l'invité d'honneur peut reconnaître le lieu de l'évènement mais sans comprendre pour autant l'objet.

Ah ...Et bien je ne peux que m'incliner et vous faire confiance messieurs vu que l'anglais est ma premiere langue. Par contre, je n'accroche toujours pas meme si cela a plus de sens à présent. Smile


La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Rr1010
www.instagram.com/RedaDoodles
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/redadoodles/
Olikos

Olikos

Masculin
Messages : 7524
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 17:30

Ah ah, ben voila un excellent exemple d'adaptation culturelle comme je le disais ! Il y a tant de façon pour dire la même chose en français. Je trouve vraiment que les adaptateurs sont doués pour trouver d'excellents subterfuges afin de retomber sur leurs pattes. Cela n'est vraiment pas une tâche facile contrairement à ce qu'on pense.

Je pense que c'est justement pour ça que les versions québécoises sont plus proches des VO, parce le public est plus familier et comprend plus naturellement certaines formulations anglophones. Mais de notre côté, on trouve souvent ça très littéral. Un vrai paradoxe ! On apprécie plus l'interprétation plutôt le contenu exact.


La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Bannie10
Analyses | Actus & Blog | Facebook | Youtube | Twitter | Contact
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesgrandsclassiques.fr/
Well

Well

Masculin
Âge : 29
Messages : 1696
Localisation : Vancouver
Inscription : 04/07/2007

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 20:42

Oui enfin parfois ca marche mal comme dans Pocahontas ou Cendrillon.


La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Rr1010
www.instagram.com/RedaDoodles
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/redadoodles/
Hercule

Hercule

Masculin
Âge : 29
Messages : 2001
Localisation : Montréal, Québec
Inscription : 09/07/2007

La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Empty
MessageSujet: Re: La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] La Petite Sirène [Walt Disney - 1989] - Page 36 Horlog11Lun 29 Mar 2021 - 21:17

Pour les répliques en question, en VQ :

Ariel dit : « Pourquoi tu ne veux pas me dire tout de suite de quoi il s'agit ? » ("Why can't you just just tell what this is all about?")

Ursula dit : « On pourrait s'interroger sur l'éducation que tu as reçue. » ("One might question your upbringing.")

En effet, les répliques sont bien plus collées à l'anglais sans être mauvaises pour autant. Elles "respectent" plus la vision des dialogues originaux, à mon avis. Mais la VF est toute aussi bonne en s'éloignant de l'anglais. De toute façon, qui s'amuse à comparer les dialogues français et anglais ? Nous et quelques pauvres malheureux ! Razz
En ne connaissant pas la version originale, les enfants et 99% des adultes ne questionneront pas la légitimité de la traduction.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Petite Sirène [Walt Disney - 1989]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 36 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Disney+ | Ciné | TV | Culture :: Les Films d'Animation-