AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 23 Avr 2008 - 15:05

Yale Gracey (Animation & Imagineering)
récompense 1999

Toujours intéressé par l'élaboration de gadgets et la construction de modèles, les mises en page...etc ; Yale Gracey s' encombrais toujours d'experiences lors de ses pauses déjeuner . Un samedi après-midi, alors que Walt Disney faisait sa ronde à travers les bureaux deserts regardant ce que son personnel avait produit au cours de la semaine il est découvrit les maquettes de Yale , avec l'illusion de chutes de neige. Impressionné, Walt lui demandea de collaborer à la conception et au développement de Disneyland .

John Hench, premier vice-président du développement créatif, se rappella , "Chaque fois que nous avions besoin d'un effet spécial, nous sommes allés voir Yale. Parfois, il m'a fallu un certain temps pour obtenir ce que nous demandiil avait le don de développer d'autres effets merveilleux que nous pourrions utiliser. Je me souviens d'un temps nous lui avons demandé de créer une illusion et notamment lors d'un processus d'expérimentation il a développé un artifice , que nous avons utilisé dans nos chantiers. Il a travaillé très bien! "

Fils d'un consul américain, Yale est né à Shanghai, en Chine, en 1910. Il a étudié dans un pensionnat anglais et après l'obtention du diplôme, déménagea aux États-Unis, où il a étudia à l'Art Center School of Design de Los Angeles.

En 1939, Yale rejoint The Walt Disney Studios comme artiste sur l'animation du classique «Pinocchio», suivi de "Fantasia". Il a également contribué à la mise en page de courts métrages d'animation mettant en vedette Donald Duck et d'autres caractères.

En 1961, Yale a commencé la deuxième carrière et la plus profonde de son stade chez Disney , comme artiste responsable des effets spéciaux et de l'éclairage à Walt Disney Imagineering, alors appelée WED (Walter Elias Disney) entreprises. En l'absence de formation professionelle dans le domaine des effets spéciaux autres que sa propre experience, Yale a travaillé comme chercheur et concepteur pour le développement d'illusions, comme les "999 fantômes" qui figurent dans le manoir hanté et les flammes de l'incendie dans la ville de Pirates des Caraïbes. Il a également contribué au caroussel du progrès pour l'expo universelle de new York 1964-65 pour lequel il a développé un projecteur de poussière de fée lors d'un changement de scènes .Cette technologie est employée également dans Space Mountain au niveau de la structure .

Après 36 ans passés dans la société ,yale a pris sa retraite le 4 octobre 1975. Il a continué comme consultant sur les effets spéciaux et l'éclairage pour les attractions de Walt Disney World et Epcot Center en Floride.

Yale est mort à Los Angeles, le 5 Septembre 1983, à l'âge de 73 ans.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 23 Avr 2008 - 15:11

Joe Grant (animation )
(récompense 1992)


La carrière de l’artiste Joe Grant aux Walt Disney Studios peut se comparer à un cercle. En 1940, il contribua à Fantasia, et 50 ans plus tard, il créa les flamands avec leur histoire de yo-yo pour le carnaval des animaux, une séquence présentée dans Fantasia 2000, la suite du classique original.
En fait Joe a poursuivit deux carrières différentes à Disney. La première commença en 1937 quand il contribua à l’histoire et au développement des personnages des classiques comme « Blanche neige et les sept nains », ou « Pinocchio ». Puis en 1949, il laissa Disney pour poursuivre sa propre aventure artistique, jusqu’en 1989, quand il reçu un appel téléphonique lui demandant si il voulait bien être consultant sur "La Belle et la Bete".
D’autres dessins animés Disney comme "aladdin", "le roi lion" et "mulan", ont bénéficié du talent et de l’humour de Joe. Thomas Schumacher, président de la Walt Disney Feature Animation disait : "Joe est à la fois une force créative et un roc de réference. Pas seulement parcequ’il est au dessus du plus prolifique artiste dans l’animation, mais aussi parcequ’il m’a toujours laissé ruminer ses idées jusqu’à ce que je lui donne un accord honnête. Je dépend de lui pour ce qui est de l’appeal, du charme et du divertissement ».
Né à New york le 15 mai 1908, Joe fut élevé dans l’ambiance d’une salle de presse par son père, éditeur. Il fut embauché comme illustrateur par le « Los Angeles record », dessinant des dessins toutes les semaines et des caricatures des célébrités d’Hollywood. Il accrocha Walt Disney par ses dessins, et il fut embauché pour dessiner des caricature pour le « Mickey’s Gala Premiere » en 1933.
Puis un jour, Walt invita Joe à rejoindre le studio, et il devint rapidement l’un des meilleurs écrivain et gagman. Il créa aussi le Departement des Personnages, où les personnages étaient développés et dessinés et les histoires prenaient vie. A la tête du département, il fut souvent dit qu’aucun des modèle proposé n’était officiel à moins qu’il n’arbore la marque « O.K. J.G. »
Avec son partenaire d’écriture Dick Huemer, Joe accompagna Walt et Leopold Stokowski dans une retraite pour selectionner les musiques pour « Fantasia », puis plus tard construire le développement de l’histoire. Il coécrit aussi « Dumbo », inspiré d’un livre d’enfant. Pendant la seconde guerre mondiale, Joe contribua à de nombreux courts metrages patriotiques, incluant « Der Fuerher’s Face » qui avait gagné un academy award. Il travaillât entre autre aussi sur , "The Reluctant Dragon," "Saludos Amigos," "Make Mine Music," et "Alice in Wonderland."

A son retour, Joe a contribué aussi au développement visuel des personnages sur "Pocahontas", "le Bossu de Notre Dame" et "Hercule".

Joe Grant est mort le 9 mai 2005 à Glendale en Californie


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 23 Avr 2008 - 16:03

Bob Gurr (Imagineering)
récompense 2004

Bob Gurr a toujours été un homme qui bouge .Et pendant près de 40 ans, il a contribué à déplacer plus d'un heureux invité des parcs à thèmes Disney à bord de véhicules de transport et de trajet de sa conception.

" Comme il est souvent dit, "Si ce vehicule se déplace sur roues à Disneyland, je l'ai probablement imaginé ."

Et il a raison ayant à son actif, le développement de plus de 100 dessins et modèles pour les attractions allant de Autopia à la Matterhorn Bobsleds de Disneyland et Walt Disney World monorails, et plus encore.

Né à Los Angeles,Bob était fasciné par la mécanique et les voitures . Il a souvent espionné à travers un trou dans la clôture le terminal aérien de Glendale regardant les cockpits des avions de transport , à l'école il décorais ces copies avec des croquis automobile.

Plus tard, il étudia au Art Center College of Design de Los Angeles, avec une bourse de General Motors, où il a étudié le design industriel. Après avoir obtenu son diplôme en 1952, il a été embauché par Ford Motor Company, mais très vite se lança lui même dans le monde des affaires.

Peu de temps après, la Wed (Walter Elias Disney) entreprises, aujourd'hui connu sous le nom de Walt Disney Imagineering, engagea Bob comme consultant sur la conception de mini-voitures pour Autopia. Walt Disney a été tellement impressionné par les conaissances de Bob et ces compétences qu'il l'a invité à rejoindre sa famille Imagineering , qui était alors exclusivement dédié à la conception et la construction de Disneyland.

Au cours des 40 années qui suivirent , Bob a travaillé dans le développement de transports comme les légendaires Flying Saucers de Tomorrowland, les voitures anciennes et le double-decker bus de Main street,le Ford Motor Company's Magic Skywaypour l'exposition universelle de New York en 1964-65, et plus encore. Bob a également contribué à la conception du premier audio animatronics Abraham Lincoln vedette de l'attraction great moments with Mr Lincoln .

En 1981, Bob a pris sa retraite de Imagineering pour lancer GurrDesign, Inc, et trois ans plus tard, rejoint les forces créatrices avec deux anciens Imagineers pour former Sequoia Creative, Inc La firme, spécialisée dans les "spectacles" et "animaux fantastiques" développant le King Kong et le Serpent de conan d' Universal Studios, Hollywood.

Parmi ses autres prouesses mécaniques, Bob a joué un rôle dans la création de la mystérieuse UFO pour la cérémonie de cloture des JO d'été de Los Angelès en 1984 . Il fut également consultant sur l'animation des T-Rex pour le film de Steven Spielberg "Jurassic Park".

Bob continue d'être consultant sur les projets de Disney, comprenant la créature géante Ursula présenté à Tokyo DisneySea. En 1999, il a été honoré par la Themed Entertainment Association's Lifetime Achievement Award (THEA).

Bob Gurr continue de faire de la mécanique magique,en vivant sa passion .


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 14:36

Buddy Hackett (Film & Television)
(Récompense 2003)

L'acteur et comédien Buddy Hackett a été nommé l'un des plus joyeux comédien et comique inventif. Certes, à Disney, il a laissé sa marque dans des films comme "Un amour de coccinelle", dans lequel il a joué Tennessee Steinmetz et "la petite sirène», dans laquelle il a fourni la voix de Scuttle, daft la mouette qui exhibe toujours ces fausses connaissances sur l'homme à Ariel.

le large éventail d'expressions faciales de Buddy et sa voix ont servi d'inspiration à l'animateur Dave Stephan qui a dirigé l'animation de la mouette de la petite sirène «Nous avons essayé de retranscrire le regard et la bouche de buddy dans le personnage," dit Stephan. "ses doublages étaient tellement drôles, il nous a donné un réel potentiel pour ce personnage c'était fabuleux de travailler avec ."

Un homme doux avec un coeur énorme hors caméra, Buddy appris à faire rire les gens tout en grandissant à Brooklyn, à New York. Comme il l'a expliqué: «J'ai été un enfant pauvre, nous n'avions pas de pensées materiels. Je voulais attirer l'attention et je l'ai eu en étant drôle."

Entré dans le monde du travail comme apprenti tapissier pour son père, Buddy a rapidement fait une pause pour le show-business comme serveur amuseur dans le "borscht circuit" des Catskill Mountains. Il est ensuite devenu une vedette populaire dans les comédies clubs et écoles à travers le pays, qui le conduirent à un rôle principal dans le film "Call Me Mister" et plus tard, fit ses débuts hollywoodiens en 1953 avec le film "Walking My Baby Back Home, "Mettant en vedette Donald O'Connor.

Buddy a poursuivi son job de star dans un certain nombres de films, y compris le drame "God's Little Acre" avec Robert Ryan en 1958, "The Music Man» avec Robert Preston en 1962, et la comedie "It's a Mad, Mad, Mad, Mad World "en 1963, entre autres. En 1988, il rejoint le comedien Bill Murray dans la comédie "Scrooged", un remake du roman de Charles Dickens "A Christmas Carol".
Pendant les années 1950, il entre à la télévision, jouant la vedette dans des series dont sa propre sitcom, "Stanley" avec Carol Burnett, et en 1958, il a remplacé Art Carney pour deux ans pour "Le Jackie Gleason Show." Plus tard, il a joué Hollywood avec le comédien Lou Costello dans le telefilm de 1978 "Bud et Lou."

Buddy est arrivé chez Disney pour "Un amour de Coccinelle" avec Dean Jones et Michele Lee, le film est devenu le film le plus populaire aux États-Unis en 1969. Deux ans plus tard, il a joué dans l'emission télé spéciale "Ceremonie d'ouverture de Walt Disney World" et en 1992, a prêté sa voix au personnage Louie pour la serie Disney "Dinosaurs", diffusée sur ABC.

Suite au succès de "La petite sirène" en 1989, Buddy retourna doubler la mouette pour la suite directe en vidéo "la petite sirène 2 retour à l'océan".

Par la suite, Buddy et son épouse, Sherry, se sont consacrés au sauvetage de chiens et chats abandonnés avec la création d'un refuge d'animaux à but non lucratif appelé "Buddy Hackett de Singita." Son spectacle de bienfaisance , la Singita Comedy Spectacular fut proposée en avant première au Disney's El Capitan Theater en 2002.

. Buddy Hackett est décédé le 30 juin 2003 à Malibu, Californie.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 14:40

David Hand (Animation)
récompense 1994

En 1930, David Hand rejoignit les Walt Disney Studios en tant que 21ème mais aussi en tant que plus ambitieux des jeunes animateurs. Cela ne prit pas longtemps pour que Walt Disney remarque son tour de main inné pour réaliser toutes choses, et donc il déplaça Dave (ainsi que le nommait ses amis) à la direction des courts métrages comme "Pluto's Judgement Day" "Alpine Climbers" et "Little Hiawatha." Plus tard en 1933, Walt le promu Production Supervisor des studios, et pratiquement en même temps, lui confia la direction du premier long métrage d'animation Blanche Neige".

Franck Thomas et Ollie Johnston rapellent dans leur livre sur l'animation Disney "The Illusion of Life", que Dave "était capable de transformer les rêves de Walt en animation." Dave en connaissait suffisamment pour savoir où était la qualité, et si Walt disait "Mettons ça dans le film", Dave s'assurait que ça y serait et de la bonne façon. Si Walt disait "nous pouvons économiser ici, baissons les coûts", Dave utilisait tous les raccourcis possibles dans le scénario. Il ne mélangeait jamais ses propres points de vue ou ambition avec ceux de Walt.

Né en 1900 à Plainfield dans le New Jersey, Dave suivit des cours au Chicago Art Institute. Après l'école, il obtint un poste aux studios J.R. Bray à New York, où il rencontra Max Fleisher pour qui il anima plus tard la série "Out of the Inkwell". En 1928, Dave s'intéressa aux Walt Disney Studios, qui venaient de produire Steamboat Willie, le premier dessins animé au son synchronisé. A tout hasard, il décida de visiter la Californie et de postuler pour un travail aux Studios.

Dave travailla seulement quatorze ans pour la compagnie, pendant lesquels il coopéra sur 70 courts métrages et trois longs métrages. Il fut animateur sur le premier dessin animé "Flowers and Trees" qui gagna l'oscar du meilleur film d'animation en 1933. Il dirigea ensuite "Who kill Cock Robin?" qui fut nominé pour un academy award et "Three Orphan Kittens," qui gagna un oscar en 1936. Il fut aussi directeur superviseur sur le film Bambi, et superviseur de l'animation sur "Victory Through Air Power," qui fut son dernier projet chez Disney.

En 1944, Dave fut invité en Angleterre par J. Arthur Rank, pour créer un studio d'animation. Il y gagna un contrat de cinq ans, pendant lesquels il créa les séries "Animaland" et "Musical Paintbox", et fut reconnu comme l'américain qui a influencé toute une génération d'animateur anglais. Il retourna aux states en 1951 pour poursuivre une carrière dans la production industrielle de film.

Dave Hand mourut le 11 octobre 1986 à San Luis Obispo en Californie.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 14:44

Jack Hannah (Animation)
récompense 1992

Jack Hannah a dirigé les courts métrages les plus audacieux jamais produit par les Walt Disney Studios. Parmi ceux ci, il y a 65 courts de Donald, qui sont devenus les plus amusants dessins animés de la société. Le travail de Jack fut récompensé en de nombreuses occasions par l'Academy of Motion Pictures Arts and Sciences, et huit des courts qu'il dirigea furent nominés aux Oscars dont "Tea for Two Hundred," "Toy Tinkers," et "No Hunting." Pas mal pour un homme qui, comme Jack le disait, fut embauché par Walt pour un essai de deux semaines qui finit par durer trente ans!

Né le 15 juillet 1913, à Nogales en Arizona, Jack a émigré à Los angeles en 1931 pour étudier à la Art Guild Academy. Dans ses premiers emploi on lui demande de dessiner des posters de films pour les cinémas d'Hollywood. Puis en 1933, pendant la Grande Depression, Jack se décida à présenter son portefolio aux Walt Disney Studios, et fut embauché peu après en tant qu'ariste"in between" et "clean up", ce qui le fit travailler sur Mickey, Donald et les courts des Silly Symphonies.

Jack fut crédité pour la première fois pour "Gulliver Mickey", et plus tard fut animateur clef sur le court "The Old Mill" qui gagnat un academy award . En 1937 il laissa libre cours à son imagination pour la première fois en tant qu'animateur, à des dessins animés de Donald sur "Modern Inventions", et à partir de là passa la majeur partie de son temps à travailler sur le canard star de la société.

En 1939, Jack fut transferé du département animation au département histoire, où il écrivit et illustra de nombreux contes où intervenait le facétieux canard. A un certain moment il avait même créé une équipe d'artiste dédiés à Donald pour les comics, et créa avec Carl Barks 27 des classiques les plus connus de Disney dont Donald est le héros. Parmi les courts à mettre au crédit de Jack on trouve "Donald gets drafted", "Donald's vacation" ou "Trombone Trouble" comme lambert le lion bêlant.

Il devint directeur en 1943 et introduisit les géniaux troubles fêtes Tic et Tac, ainsi que d'autres antagonistes à Donald pour les courts métrages. Il fit aussi en sorte d'introduire les canards à la télévision, en dirigeant plus de 14 heures de spectacles, la plupart avec Walt Disney à son bureau discutant avec Donald. Les crédits de Jack à la télévision incluent "A day in the Life of Donald Duck", "At home with Donald Duck", et "Two happy amigos".

Jack pris sa retraite des studios en 1959 pour poursuivre son hobbi preferé: la peinture à l'huile. Ses travaux furent exposés dans la majeur partie des grandes galleries de l'Ouest des states. Il avait aussi un don pour découvrir de nouveaux talents et dirigea de nombreuses classes de peinture.

En 1975, il fut alors contacté par les Studios pour développer et diriger l'école "Character Animation" à CalArts (California institute of the arts) que Walt Disney avait contribué à créer. Il travailla à Calarts pendant huit ans.

Le 11 juin 1994, Jack Hannah mourrut à Burbank en Californie.
Base Scrooge DMI




Dernière édition par Thierry le Disneyen le Lun 28 Juil 2008 - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 15:04

Leigh Harline (Musique)
récompense 2001


Né à Salt Lake city dans l'Utah le 26 mars 1907,Leigh est issue d'une famille de 13 enfants.
Il fit ces études de musique à l'université de l'utah et étudia le piano ainsi que l'orgue avec l'ancien directeur de la chorale du tabernacle de l'église des mormons J. Spencer Cornwall.
En 1928 il parti travailler en Californie pour des stations de radios aux environs de San Francisco et Los Angelès en tant que compositeur,conducteur,arrangeur,instrumentaliste,chanteur et annonceur.En 1931 son travail vint aux oreilles de Walt Disney ainsi qu'à celles du reste de la nation quand celui çi fourni la musique pour la première émission de radio transcontinentale de la côte ouest.
Leigh rejoignit de ce fait les studios Disney en 1932,écrivant les musiques de plus de 50 courts métrages incluant les Silly symphonies "The Old Mill," "Music Land," et "The Pied Piper,"décrit par Care comme "cantate de dessin animé." Il a ajouté que les contributions de Leigh aux courts métrages entre 1935 et 1938 le désignant comme "un des plus fin et plus inventif style musical jamais créé à Hollywood.
Walt a reconnu la compétence de Leigh en lui confiant avec la responsabilité de la musique de Blanche neige et les 7 nains" accompagné également de Frank Churchill.
Plus tard, Leigh a efficacement souligné des moments dramatiques tels que la transformation de la reine en sorcière
mais il a également conçu les chansons tel "un jour mon prince viendra" recevant une nomination pour l'oscar de la meilleure musique de film.

En 1940 Pinocchio offre à Leigh 2 academy awards pour la meilleure musique de film et pour la meilleure chanson "when you wish upon a star".
L'année suivante Leigh quitta Disney pour prendre son indépendance et fournir ses musiques aux divers studios Hollywoodiens incluant Columbia,Paramount et la Goldwyn-RKO
Durant cette carrière d'une trentaine d'années il reçu 8 nominations aux oscars et composa ,supervisa de nombreuses musiques de films incluant "the pride of the yankees"avec gary cooper,"Johnny come lately"avec james Cagney,sans oublier le film de George Pal's "le monde merveilleux des frères Grimm"offrant au compositeur de nombreux signes d'amitiés aux oscars
Dans les années 60's Leigh travailla pour la télévision créant les génériques tv de séries tel "Ben Casey"avec Richard Chamberlain et "Daniel Boone" avec Fess Parker.
Leigh décéda le 10 décembre 1969 à long beach californie.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 15:33

John Hench (Animation & Imagineering)
récompense 1990

John Hench est l'artiste Disney de la Renaissance. Imaginieur, philosophe, animateur, designer, conteur, lecteur vorace (52 magazines par mois) et enseignant, John a toujours été prompt à partager les leçons qu'il a appris de son mentor - Walt Disney.

Il a rappelé une de ces leçons, "Walt disais toujours ," Vous allez à Disneyland au moins deux fois par mois et vous avancez dans main street, ne tournez pas le dos,mangez avec les gens. Voyez comment ils réagissent au travail que vous avez fait là-bas. "Cela fait une énorme différence dans notre vision de notre travail."

Un eternel supporter et premier vice-président de Walt Disney Imagineering, John a suivi les traces de walt sur les idéaux et les normes. Son assistante et confidente au cours des 25 dernières années, Sandy Huskins a dit: «Parfois, John dit:" Demain, nous allons au parc, et nous allons aller faire les files d'attentes. je revenais toujours chargée de notes. "

Né à Cedar Rapids, Iowa, en 1908, John a étudié à l'Art Students' League de New York et a reçu une bourse pour l'Otis Art Institute de Los Angeles. Il a également étudié à la California School of Fine Arts de San Francisco et la Chouinard Art Institute de Los Angeles.

En 1939, il rejoint Disney comme croquiste sur "Fantasia". Toujours avide d'apprendre, John accepta une variété de tâches au fil des ans, dont la peinture sur "Dumbo" et mises en page pour "Les Trois Caballeros".

Ses autres films comprennent "Make Mine Music," "danny le petit mouton noir," "Peter Pan"et "desert vivant."

En 1954, son travail d'effets spéciaux sur "20000 lieues sous la mer" a remporté un Oscar ®. Cette même année, John a quitté le studio pour travailler à ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de Walt Disney Imagineering, où sa première mission était de concevoir des attractions pour Tomorrowland à Disneyland.

Plus tard, en 1960, John a travaillé en étroite collaboration avec Walt dans le développement des ceremonies d'ouverture et de clôture et le reste des évenements des VIIIèm Jeux Olympiques d'hiver de Squaw Valley, ainsi que les attractions pour l'exposition universelle de New York en 1964-65 . Il a ensuite participé au projet Walt Disney World et Tokyo Disneyland et développa des idées pour les parcs à thème, Disney's California Adventure, Animal Kingdom et Tokyo DisneySea.

John est aussi le portraitiste officiel de Mickey Mouse , après avoir peint le portrait de Mickey pour ses 25e (1953), 50e (1978), 60e (1988) et, plus récemment, 70 e (1998) anniversaires.

En 1999, John Hench célébra ses 60 ans au sein de la Walt Disney company .

John Hench est décédé le 5 Février 2004 à Burbank.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 16:07

Winston Hibler (Film)
récompense 1992

Winston Hibler est probablement plus connu pour sa voix conviviale racontant les films "true life adventures" .
Ce vétéran producteur,a cependant, apporté de bien d'autres façons sa contribution au cours de ses presque 35 ans au sein de The Walt Disney Studios.

Affectueusement appelé "Hib" par le personnel, il produit et coproduit plus de 150 films et contribua à l'obtention de neuf Academy Awards ® et un Emmy. Hib a également contribué au riche heritage du divertissement Disney comme écrivain, réalisateur, acteur et parolier. Il a été source d'inspiration au cours de réunions historiques, comme son collègue Jack Speirs a rappelé en 1976, "Hib agissait sur la scène avec détails. Je pense que, parfois, nous aurions du filmer ces conférences historiques parce qu'il était un exellent acteur."

Né à Harrisburg, en Pennsylvanie, le 8 Octobre 1910, Hib prévu de chercher fortune dans le cinéma dès l'âge de 12 ans. En 1930, il a obtenu son diplôme de l'American Academy of Dramatic Arts à New York et joua à Broadway. Un an plus tard, il s'installe à Hollywood pour poursuivre une carrière cinématographique et fut écrivain indépendant pour des magazines et la radio contribuant à compléter son revenu.

En 1942, Hib rejoint The Walt Disney Studios comme caméraman, et devint rapidement directeur technique sur les films de propagande des forces armées produites par Disney pour le gouvernement américain durant la Seconde Guerre mondiale.

Son premier travail pur divertissement était d'écrire le segment "Johnny Appleseed" de "melodie cocktail." Walt a pris note de ses talents et l'affecta à des travaux sur des grands classiques comme"Les aventures de Ichabod et M. Toad", "Alice au pays des merveilles» et «Cendrillon».

Avec son partenaire d'écriture Ted Sears,Hib composa également les parôles des chansons "en suivant le guide" de "Peter Pan" et "je souhaite" de "La Belle au bois dormant».

En 1946, lorsque le Studio a commencé à produire des films sur la nature, Walt demanda à Hib d'être le narrateur de "L'île aux phoques," qui a remporté un Oscar ®. Hib ecrivit et raconta d'autres True-Life Adventures dont, "les vertes prairies" et "Desert vivant," parmi beaucoup d'autres.

Il a combiné son talent pour l'écriture,la narration, et la direction sur «Des hommes contre l'arctique», qui a remporté un Oscar ®, ainsi qu' "Operation Undersea», un programme télé special prsentant le tournage de "20000 lieues sous les mers», et qui a remporté un Emmy en 1955. Il a également raconté le programme Disney "People and Places" .
Parmi ses autres crédits, Hib co-produisit des films comme "Perri," "Calloway le Trappeur" et "L'île sur le toit du monde."

Winston Hibler est décédé le 8 août 1976, à Los Angeles.




Dernière édition par Thierry le Disneyen le Jeu 15 Mai 2008 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Jeu 15 Mai 2008 - 16:52

Sterling Holloway (Animation - Doublage)
récompense 1991

Au cours de ses presque 40 ans d'association avec The Walt Disney Studios, l'acteur Sterling Holloway fit le doublage sur plus de 20 courts métrages d'animation Disney, présentations et émissions de télévision. Pourtant, c'était sa voix irrésistible de Winnie l'ourson, pour lesquels il est le plus connu.

Le directeur du département doublage Disney Rick Dempsey a décrit l'acteur unique en son genre avec une qualité de voix " Sterling a juste une voix unique - un haut-ténor, contrairement à tout ce que vous déjà entendu dire. Il fut le premier à parler ours en peluche. "

Né le 14 Janvier 1905, à Cedartown, en Géorgie, Sterling Holloway a fait ses études à l'Académie militaire de Géorgie. À 15 ans, il s'inscrit au New York American Academy of Dramatic Arts et après l'obtention du diplôme, fit des apparitions dans des revues musicales, des vaudevilles et à la radio. Il a ensuite déménagé à Hollywood, où il a lancé sa carrière cinématographique, apparaissant dans des films muets comme "Casey à la batte" avec Wallace Beery. Bien que l'avènement du son laissa de nombreuses persones sans travail, Sterling Holloway fut amené à la prosperité grâce à sa voix . Dans les années 1930 et 40, Sterling Holloway joua des rôles de paysans dans des films comme "Gold Diggers of 1933", avec Dick Powell, et "Blonde Vénus" avec Marlene Dietrich.

Peu de temps après, Sterling Holloway à la voix inaituelle fut entendu par Walt Disney, qui l'invita à doubler le personnage de la cigogne dans «Dumbo», sorti en 1941. ses premiers doublages le conduisirent à tenir les rôles de Fleur dans "Bambi" et du "chat de cheshire" dans Alice au pays des merveilles. "Sterling a également joué Kaa, le serpent, dans" Le Livre de la Jungle",dans lequel il a chanté la chanson mémorable"aie confiance " .
Son rôle le plus apprécié est cependant la voix de winnie l'ourson dans ces ourts métrages d'animation comme "Winnie l'Ourson dans le vent" récompensé par un accademy award.

Parmi ses autres films Disney, Sterling Holloway fit la narration de la section du pingouin dans "Les Trois Caballeros" et Roquefort dans "les aristochats".Il a également servi comme narrateur pour le segment "Pierre et le loup" dans "La boite à musique" et autres courts métrages Disne dont "Le Pélican et la bécasse", "Lambert, le lion bélant" et "Susie, le petit coupé bleu "

Dans les années 1950 et 60, l'acteur fit des apparitions télévisés dans des comédies populaires comme "The Life of Riley" et "The Baileys of Balboa".Parmi ses participations televisés Disney , Sterling Holloway a raconté "Noël à Walt Disney World» et «les mers dechainés», une combinaison d'action réelle et d'animation sur l'histoire maritime.

Sterling Holloway est mort le 22 Novembre 1992 à Los Angeles.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 14:17

Dick Huemer (Animation)
Récompense 2007

Dick Huemer fut doué dans tous les types de metiers . Ward kimball , légende Disney se rappela " c'était un très grand animateur, J'aimais beaucoup son travail. Il était toujours drôle - rapellez vous Donald et sa flute dans Band concert . Il était administrateur, conteur et très important conteur pour Fantasia. "

Richard Martin Huemer est né le 2 Janvier 1898, à New York. Il étudia à lécole elementaire 158 de Brooklyn, ainsi qu'à l' Alexander Hamilton et Morris High Schools. Après l'école secondaire, il a été étudiant à la National Academy of Design, Beaux-Arts Institute of Design, et l'Art Students League.

le premier emploi de Dick fut animateurs au Raoul Barré Cartoon Studio en 1916. En 1923, il est devenu directeur animation au Studio Max Fleischer, et sept ans plus tard, a pris une position similaire au Studio Charles Mintz.

Entré chez Disney en 1933, Dick a contribué à de nombreuses Silly Symphonies classiques comme le lièvre et la tortue, les petits lapins joyeux, et la cigalle et la fourmie (1934); quelques courts metrages Mickey Mouse tels que Mickey alpiniste , le rival de mickey(1936), et chasseurs de fantômes (1937), et a dirigé les courts métrages d'animation Les baleiniers (1938) et Dingo et Wilbur (1939).

«c'était un petit garçon soigné , toujours chiquement habillé avec une moustache à la new yorkaise et rasé de très prêt " dit Kimball.

Parmi les grand classiques d'animation dont Dick participa en temps que directeur furent Dumbo, Saludos Amigos, la boite à musique, et Alice au pays des merveilles. Son travail comme conteur et directeur sur Fantasia a été particulièrement admiré. "En fait, nous devons énormément à Dick Huemer qui a su mettre en place tout les classiques !" affirma Ward Kimball. . "Walt appris enormément sur Beethoven, Tchaïkovski, Stravinski par l'intermediaire de Dick Huemer ."

Dick participa à l'élaboration de la bande dessinée "Buck O'Rue" de 1948-1951, mais il est revenu travailler comme conteur et travailla également pour la télévision. Parmi ses œuvres télévisés, il a écrit une série de programmes sur l'art et la technique d'animation Disney pour la serie télé "Disneyland : L'histoire du dessin animé" (1955), "Le Plausible Impossible", "Astuces de nos fabrications"(1956), et" Une aventure dans l'art "(1958).

Il a également contribué aux adaptations pour Disney Publishing de Baby Weems (1941), 20000 lieues sous les mers (1955), et Walt Disney's True-Life Adventures (1956), et a écrit la revue "True-Life Adventures" de 1955 jusqu'à sa retraite en 1973.

En 1978, il a reçu un "Annie" par les animateurs du groupe ASIFA pour sa carrière.
Dick est décédé le 30 Novembre 1979.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 14:57

Richard Irvine (Imagineering)
récompense 1990

En 1952, Walt Disney engagea comme directeur artistique Richard «Dick» Irvine afin d'assurer la liaison entre Walt Disney Productions et un bureau d'architecture qui était à l'étude pour la conception de Disneyland. Après quelques réunions préliminaires avec les architectes, Dick (avec Walt) conclurent que les personnes qui pourraient le mieux concevoir le Magic Kingdom étaient en fait les propres membres du personnel de Disney .

John Hench senior vice-président de Walt Disney Imagineering se rappela «Dick a travaillé avec des esquisses de films, créé des structures et des elements avec les techniques du cinema tel que la vision forcée , qui rend les choses plus petits pour donner l'illusion de être plus loin et d'autres valeurs optique. "

Dick était convaincu que les artistes, les directeurs artistiques et les techniciens des productions cinematographiques avec leurs savoir-faire et expérience théâtrale, pourrait produire un remarquable parc à thème. Walt utilisa ainsi son propre personnel formé à ce qui est maintenant connu sous le nom de Walt Disney Imagineering (WDI), filiale Disney de la conception et l'ingénierie chargé de mettre au point des parcs à thème.

En lançant le premier parc à thème, Dick a contribué à créer et à diriger une nouvelle équipe d'artistes, d'architectes, de designers et d'ingénieurs, connu sous le nom de Imagineers. Avec un tel personnel de rêveurs et acteurs brillants dans son équipe, rien n'était impossible, car Dick a rappelé une fois, "Ciel! Le rêve avait enfin ouvert ses portes."

Né à Salt Lake City, Utah, le 5 avril 1910, Dick déménagea avec sa famille dans le sud de la Californie en 1922. Fils d'un éminent ophtalmologue de Los Angeles, il a fréquenté l'Université de Stanford et l'Université de Californie du Sud, suivi par la Chouinard Art Institute.

Au début des années 1930, il entra dans le monde du cinema et a obtenu une nomination aux Academy Awards pour la direction de "Sundown", un film United Artists dirigée par Walter Wanger en 1941.

Peu de temps après, Dick s'est joint au Walt Disney Studios où il a travaillé pendant un court laps de temps sur des films comme "Les Trois Caballeros" et autres productions qui combinent action réelle avec animation. Après la Seconde Guerre mondiale, il est allé chez la Fox, mais il est revenu huit ans plus tard, lorsque Walt demandea son aide pour Disneyland.

Jusqu'à sa retraite en 1973, Dick dirigea la conception et la planification de toutes les attractions de Disneyland, allant de la Haunted Mansion à Pirates des Caraïbes. Il a également guidé la création d'attractions présentées à l'exposition universelle de 1964-65 à New York dont It's a Small World. Dick participa à la planification et la concrétisation de Walt Disney World et en 1967, a été nommé vice-président exécutif et chef des opérations de WED Enterprises (Walt Disney Imagineering).

Dick Irvine est mort sur Mars 30, 1976, à Los Angeles.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 15:19

Ub Iwerks (Animation & Imagineering)
récompense 1989


Ub Iwerks était connu de Disney pour son genie de l'animation , sa magie technique et son prénom particulier.
En fevrier 1929 , Walt Disney et son distributeur New Yorkais furent enchanté par le travail de Ub sur l'animation de Mickey Mousec'est pourquoi Walt ecrivit cette lettre à sa Femme Lilliane:"Tout le monde fait l'éloge de UBB (son nom a par la suite été réduite à" Ub ") ses oeuvres d'art et des blagues ainsi que son prénom. Le dimminutif Ubb's est un atout - les gens se tournent deux fois quand ils voient. Dit à UBB que les animateurs de New York lui tirent leur chapeau face à son animation ..."
Tandis que le dernier dessin animé d'Oswald était dessiné aux studios, Ub dessina dans le plus grand secret la totalité du film bien connu PLANE CRAZY. Oui vous avez bien lu! La totalité! Ub était ce qu'on peut appeler un "Grand Prolifique" et était capable de dessiner 700 pages par jours, alors qu'un animateur déjà prolifique dessine 80 à 100 pages par semaines!
Tandis que le dernier dessin animé d'Oswald était dessiné aux studios, Ub dessina dans le plus grand secret la totalité du film bien connu PLANE CRAZY. Oui vous avez bien lu! La totalité! Ub était ce qu'on peut appeler un "Grand Prolifique" et était capable de dessiner 700 pages par jours, alors qu'un animateur déjà prolifique dessine 80 à 100 pages par semaines!
Tandis que le dernier dessin animé d'Oswald était dessiné aux studios, Ub dessina dans le plus grand secret la totalité du film bien connu PLANE CRAZY. Oui vous avez bien lu! La totalité! Ub était ce qu'on peut appeler un "Grand Prolifique" et était capable de dessiner 700 pages par jours, alors qu'un animateur déjà prolifique dessine 80 à 100 pages par semaines!
Il dessina ensuite Gallopin' Gaucho, puis Steamboat Willie qui fut le premier film parlant et qui permis vraiment à Mickey de devenir une star. Le nom de Ub apparaît alors au générique.
Ub continue l'animation de Mickey et participe aussi aux dessins des arrières plans et aux affiches des dessins animés. Lorsque les Silly symphonies débutèrent peu de temps après, il en pris la direction.
Toutefois, son nom n'apparaissait plus au générique et suite à des désaccords avec Disney, il quitta les studios dans les années 30n pour ne revenir que 10 ans plus tard.
Son retour marqua l'avancée de technologies pour les studios Disney, puisqu'il mit au point le 'multihead optical printer' qui fut utilisé dans le 'Melody Time' et 'The Song of the South', pour la combinaison d'animation et de personnages vivant.
Il perfectionna ensuite la technique Xerox qui permettait de dupliquer des dessins sur les pellicules sans avoir ensuite besoin de les réencrer… Cette technique fut utilisée avec succès dans le film '101 dalmatiens' en 1961, où les centaines de taches des animaux furent suivies à l'écran grâce à cette technique.
Ub gagna ensuite un Academy Awards après avoir dessiné et développé une imprimante optique qui servait aux effets spéciaux. Il a aussi collaboré à perfectionner les photographies en travelling des fonds d'écrans 'matte painting'. Ses inventions permettaient de rendre possible l'impossible et c'est aussi pour celles ci qu'il reste dans les mémoires des auteurs et des directeurs artistiques. C'est en grande partie grâce à lui que les Studios Disney arrivèrent au premier plan pour ce qui est des effets spéciaux en photographie.
Dans les années 60 il fut ensuite accaparé par les immenses projets que sont encore Disneyland et Walt Disney World, et il collabora à des attractions aussi connues que 'it's a small world' ou 'great moments with Mr. Lincoln' et même 'Circlevision 360 America the Beautiful' ancêtre du Visionarium.
Son dernier projet fut le design pour le film qui devait servir à Hall of Presidents dans Walt Disney World. Il mourut le 7 juillet 1971 à Los Angeles.

base Scrooge dmi




Dernière édition par Thierry le Disneyen le Lun 28 Juil 2008 - 13:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 15:29

Wilfred Jackson (Animation)
récompense 1998


C'est au sens de la perfection et du génie de Jackson que Walt Disney s'est fié l'année de la naissance de Mickey en 1928. A cette époque, Walt avait eut l'idée de marier la musique et l'animation, alors que c'était l'age d'or du cinéma muet. C'est alors qu'un petit nouveau au studio d'animation, appelé Wilfred, conçu une méthode pour synchroniser l'animation avec la musique en utilisant un métronome pour marquer le temps qui pourrait être ensuite échangé par un morceau de musique. Cette invention nouvelle qui fut utilisée dans le premier film des débuts de Mickey "Steamboat Willie" révolutionna ce média de divertissement et plaça le studio en tête pendant que les autres sociétés essayaient de découvrir le secret de la production Disney.
Walt promut rapidement "Jaxon" ainsi qu'il l'appelait, d'animateur à directeur. Ainsi que Frank Thomas et Ollie Johnston ont écrit dans leur livre "Disney Animation, the illusion of life", "Jaxon était de loin le plus créatif des directeurs, mais il était aussi le plus pointu et se faisait beaucoup moquer pour sa minutie.
Né le 24 janvier 1906 à Chicago, Jaxon suivit les cours du Otis Art institute à Los Angeles en 1925. Trois ans plus tard, juste avant que Charlie Mintz ait récupéré à son compte le personnage du lapin de Disney "Oswald the Lucky Rabbit", il commença à demander du travail aux studios Disney. Ce n'était pas le bon moment pour demander du travail, mais il fut volontaire pour nettoyer les cellulos et assister les animateurs jusqu'à ce qu'un jour il reçoive une rémunération. Il dit plus tard "Je suis le seul (chez Disney) à n'avoir jamais été embauché".
Il fut rapidement nommé animateur, contribuant aux divers courts métrages des "Silly Symphony". Après Steamboat Willie, Jaxon dut diriger 35 courts métrages, dont trois gagnèrent des academy award ®: "The Tortoise and The Hare," "The Country Cousin," et "The Old Mill." Le meilleur exemple de son talent à développer l'action sur la musique fut néanmoins "The Band Concert" avec Mickey Mouse.
Jaxon fit bénéficier aussi 11 longs métrage de son talent dont "Blanche Neige", "Pinnocchio", "Dumbo", "Saludos Amigos", "Melody Time", "Cendrillon", "Alice au pays des merveilles", "Peter Pan" et "la belle et le clochard". Il dirigea aussi des séquences inoubliables comme "une nuit sur le mont chauve" dans Fantasia, ainsi que tous les dessins et combinaisons dessins – action réelle dans "Song of the South". Il produisit et dirigea des films pour le gouvernement durant la seconde guerre mondiale, à destination de la marine U.S..
En 1954, alors que Walt s'intéressait au nouveau média de communication qui était la télévision, il demande à Jaxon de produire et de diriger des spectacles animés pour la série "Disneyland". Pendant les quatre années suivantes, il dirigea 12 spectacles dont "The story of the Animating Drawing". Il pris sa retraite en 1961 après 35 ans au service des studios.
Wilfred Jackson mourut le 7 août 1988 à New-Port Beach en Californie.
Base scrooge dmi




Dernière édition par Thierry le Disneyen le Lun 28 Juil 2008 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 15:59

Cyril James (Film & produits derivés)
récompense 1997

Cyril James a été nommé par Roy O. Disney homologue britannique parce que, comme Roy, Cyril était un génie des affaires, qui traitais habilement toutes les affaires financières et administratives pour Walt Disney Productions, Ltd, à Londres, en Angleterre.

Les collègues de Cyril se rappelèrent de sa bonne nature et son esprit pointilleux . Comme se rappela Don Escen (ancien trésorier de Buena Vista International et Légende) "La première fois que j'ai voyagé de Burbank à Londres, en plaisantant Cyril m'a salué avec son " Bonjour" et "quand reviendrez vous, à nouveau?"

Et tandis que Cyril transformais Disney en une "bonne" société anglaise en proposant un thé chaque après-midi dans les bureaux de Londres, son sens de loyauté envers la compagnie américaine était légendaire. Non seulement il nomma sa maison "Burbank," en l'honneur de la ville de Californie où Walt et Roy O. Disney ont construit leur célèbres Studios.

Son fils David James a dit: "Je me souviens d'une nuit, il rentra à la maison après avoir appris que le film Disney " Rob Roy " a été sélectionné pour la Royal Command Performance Film. Il m'a réveillé pour me donner une figurine Rob Roy . J'étais un petit enfant alors (en 1954), mais je me souviens encore de la fierté et l'excitation dans ses yeux. "

Cyril est né le 1er Septembre 1910, à Tonipandi ,au sud du pays de Galles. Il fit des études d' expert-comptable à Londres et a rejoint Walt Disney Productions, Ltd, comme secrétaire de la société en 1938.

Quatre ans plus tard, il quitte Disney à rejoindre l'effort de guerre et a servi comme sergent de la Royal Electrical and Mechanical Engineers (REME). Après la guerre, Cyril rejoint la Société, et a joué un rôle de liaison avec RKO, qui a distribué les films de Disney, y compris ses premiers Films de prise de vues réelles , produits au Royaume-Uni, en commençant par "l'île au trésor", en 1950 . (La compagnie avait ses "revenus anglais" bloqués sur place.)

En 1956, Cyril a été promu co-directeur général de Walt Disney Productions, Ltd, un titre qu'il partage avec l'autre légende et co-patriote Cyril Edgar. ces deux personnalités , connu sous le nom des «deux Cyrils," formérent une équipe efficace avec Cyril James comme assisatnt administratif et financier , tandis que Cyril Edgar s'occupait de la promotion et de la vente des films aux cinemas , à la television et aux diverses radios .

Trois ans plus tard, Cyril James fut nommé directeur général pour l'Angleterre et l'Europe. Il a servi à cette place jusqu'à sa retraite en 1972, après avoir passé 35 ans avec la Société.

Cyril James est mort le 25 août 1975, à Londres, en Angleterre.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 16:22

Robert Jani (Parks & Resorts)
récompense 2005

Bob Jani avait une carrière spectaculaire dans la production de spectacles. En plus des plus celebres spectacles de Disney .Bob a produit d'autres evenements tels que les festivités du bicentenaire des États-Unis à New York en 1976, un spectacle pour le Radio City Music Hall, et un spectacle de Mi temps pour le Super Bowl.
Né à Los Angeles en 1934, Bob a obtenu un baccalauréat des arts dans les télécommunications ,conception et production de spectacles à l'Université de Californie du Sud. Il a tout d'abord rejoint Disney en 1955, en qualité de chef du nouveau Département Guest relations à Disneyland.
Après deux années dans l'armée américaine comme directeur du divertissement, Bob est devenu directeur des événements spéciaux pour l'USC avant de former sa propre entreprise privée, Pageants Pacifique, en 1961.
Bob rejoint Disney en 1967, comme directeur des spectacles, et est passé rapidement vice-président, puis directeur créatif de Walt Disney Productions, fondant en même temps sa propre société de production, Robert F. Jani Productions, Inc en 1978.
Tant pour lui même que pour Disney, Bob s'est enormément investis dans les spectacles sur scène devenues classiques à Disneyland et Walt Disney World. Parmi ses nombreuses réalisations figurent "America on Parade" et, peut-être son plus grand héritage de Disney, "The Main Street Electrical Parade".
Bob quitta Disney en 1978, fut nommé à la tête de la renaissance du "Magnifique spectacle de Noël." du Radio City Music Hall De 1979 à 1982, il était en charge de toutes les productions après une décennie de déclin, rétablissant son statut de "Showplace de la Nation."
En 1981, Bob a produit "La Gloire de Noël», avec une troupe de 400 artistes et une ménagerie de petits animaux à la Crystal Cathedral de Garden Grove.
Bob a planifié le programme de la ceremonie des JO de Los Angelès de 1984 mais ne l'a pas concrétisé (le contrat ayant été transmis à David L.Wolper).
Travaillant dans le monde entier comme producteur et consultant de productions , Bob a également été directeur artistique pour le Hollywood Bowl, producteur de plusieurs émissions de télévision, directeur artistique et consultant pour Disneyland Paris et Disney-MGM Studios à Walt Disney World.
Bob est mort en août 1989, dans sa maison de Palos Verdes Estatesaprès une période de trois ans de lutte avec la sclérose latérale amyotrophique, communément connue comme maladie de Lou Gehrig. Il avait 55 ans.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 16:34

Peter Jennings (Television)
récompense 2006


Peter Charles Jennings était un journaliste et présentateur de télévision américain, né le 29 juillet 1938 à Toronto.
D'origine canadienne, il n'avait pris la nationalité américaine qu'en 2003.
Il était le présentateur vedette de la chaîne de télévision ABC, incarnant le calme et le désir d'expliquer clairement les faits. Il a occupé ce poste pendant plusieurs décennies , devenant ce qui est communément appelé aux États-Unis un anchor, c'est-à-dire un présentateur auquel les téléspectateurs s'identifient et font confiance pour la transmission d'informations.
Son père,Charles Jennings , était un pionnier de la radiodiffusion au Canada. C'est auprès de lui que le jeune Peter commença sa carrière dès l'âge de neuf ans, en animant une émission hebdomadaire de la radio publique canadienne, intitulée « Peter's Program » et d'une durée de demi-heure.
Il abandonne le lycée à l'âge de 17 ans sans aucun diplôme, même de l'enseignement secondaire.
Peter commença à travailler pour ABC en 1964 . Après s'être un temps frotté aux rigueurs de la présentation du journal du soir, il se lance dans une carrière de correspondant de presse à l'étranger, faisant ses classes au Vietnam , à Beyrouth et à Londres jusqu'en 1983. Cette expérience de correspondant international, ajoutée à son origine canadienne, lui donna par la suite une stature de présentateur plus porté sur l'international que ses rivaux.
De septembre 1983 à avril 2005 , Peter Jennings a été le rival de Dan Rather , le présentateur vedette du journal de CBS et de Tom Brokaw d'NBC . Au sommet de sa popularité dans les années 1992-1993, tous les soirs, quatorze millions de téléspectateurs suivaient son journal, cependant, comme ses rivaux, il fut victime de la désaffection générale des américains dans le suivi des informations à la télévision, passant de 75 % en 1970 à 37 % en 2005 .
Sa personnalité, son léger accent canadien, son élégance naturelle et son scepticisme, attirèrent contre lui les critiques des milieux conservateurs américains qui le jugeaient, trop « libéral » — à gauche dans le sens américain du terme — et trop indulgent à l'égard des Palestiniens ou de Fidel Castro .
Le 5 avril 2005 , il annonce avec simplicité et en direct devant ses millions de téléspectateurs du journal du soir d'ABC News qu'il était atteint d'un cancer du poumon . Misant sur un traitement par chimiothérapie, il avait souhaité revenir dès que possible sur son plateau de télévision, mais il n'en eut plus jamais la force. Après avoir cessé de fumer pendant 20 ans, il a dit avoir repris ce travers durant les heures tragiques de son direct historique de 60 heures consécutives après les attaques terroristes du 11 septembre 2001 .
En 2005, il a reçu l'ordre du Canada .
Peter est mort le 7 août 2005 de sa maladie.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Lun 7 Juil 2008 - 16:45

Fred Joerger (Imagineering)
récompense 2001



Fred Joerger était un des tout premier Imagineer à avoir travaillé avec Walt Disney pour l'aider à concrétiser Disneyland. Il était l'un des trois premiers à rejoindre Disney en 1953, une nouvelle profession était né : Imagineer !
Fred s'occupais de réaliser des maquettes, il a notament réalisé des maquettes du Mark Twain, Main Street, the Jungle Cruise, the Matterhorn, Big Thunder Mountain ...
Il était spécialisé dans tout ce qui était "décor rocheux", c'est grâce à lui que Big Thunder Moutain a aujourd'hui cette apparence !
Il fut ensuite Directeur artistique et surpervisa la réalisation de "Pirates of the Caribbean" et "Submarine Voyage".
Plus tard il a également supervisé l'apparence d'Epcot et ensuite à travaillé sur la création de Tokyo Disneyland.
Il a également supervisé la création des décors de "Mary Poppins," "20,000 lieues sous les mers" et "Darby O'Gill et les farfadets."
Fred Joerger est décédé le 26 aout 2005 à "The Motion Picture & Television Country House and Hospital" à Woodland Hills.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mar 8 Juil 2008 - 14:31

Elton John (Music)
récompense 2006

Elton John, de son vrai nom Reginald Kenneth Dwight est né le 25 mars 1947 à Pinner dans le Middlesex. Il commence à jouer du piano à l'âge de 4 ans et dès 11 ans il reçoit un premier prix à l'Académie Royale de Musique. Elton se plonge dans le monde de la pop à la fin des années soixante. Il se fait la main avec différents groupes, parmi lesquels "Bluesology". Il admire tellement le chanteur de ce groupe, John Baldry et le saxophoniste Elton Dean qu'a partir de ce moment il décide de se faire appeler Elton John. En 1969 Elton rencontre le compositeur à succès Bernie Taupin. Ils travaillent ensemble, et Elton John sort son premier album solo avec comme titre phare la célèbre chanson "Your Song".
Elton entre dans les années 70 avec ses chapeaux et ses lunettes extravagantes et devient une star, surfant sur la vague pop, assumant toutes ses excentricités, il collectionne les titres à succès et les disques d'or. Dès1976 Elton John a son étoile sur le Hollywood Boulevard of Fame.
Sa vie plus ou moins dissolue alimente les potins, un mariage en 1984, pour essayer de cacher son homosexualité, puis en 1989 après avoir divorcé, il avoue qu'il est homosexuel, et pas bisexuel, comme il avait fait croire jusqu'alors. Cette remise en question mène Elton vers des engagements humanitaires. Il crée sa Fondation "Elton John Aids Foundation" pour aider les malades de sida, il prête son image et ses textes pour de bonnes causes.
Il compose la bande originale du film "Le Roi Lion" de Disney. Pour sa chanson "Can You Feel the Love Tonight" il reçoit l'Academy Award de la chanson de l'année et le Grammy du meilleur chanteur masculin.
Le single "Candle in the Wind" qu'il a chanté au cours des obsèques de Lady Diana a rapporté près de 30 millions de dollars à la "Fondation Diana".
Avec la musique de l'opéra de Verdi adaptée par Elton John pour Disney , Tim Rice présente à Brodway la comédie musicale Disney's "Aida". La même année pour célébrer ses trente ans de carrière il sort une compilation reprenant ses plus grands titres.
Avec plus de quarante albums produit et vendu à plus de 150 millions d'exemplaire à travers le monde, Elton John a marqué à jamais son nom dans l'histoire de la musique.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mar 8 Juil 2008 - 15:08

Glynis Johns (Film)
récompense 1998

Plus connu par les fans de Disney comme la féministe Winifred banks dans "Mary Poppins" qui a remporté un Academy Award , l'actrice Glynis Johns est la soeur préférée de tous suffragette . Walt Disney aimais sa personnalité et demanda à Glynis de jouer ce rôle avec vigeur et plein d'esprit . Comme l'a précisé leonard Maltin dans son livre "The Disney Films" "Elle éclairais l'écran dès la première minute,dans Mary Poppins . "Elle marque de sa présence chaques minutes et son amusante chanson suffragette est des plus agréables."

Né le 5 Octobre 1923, à Pretoria, Afrique du Sud, Glynis commence son histoire quand elle reçot dès l'âge de 10 ans un diplôme pour donner des courts de dance .à 12 ans, elle a remporté 25 médailles d'or pour la danse en Angleterre et à 13 ans , participe à son premier film , "South Riding." Elle a joué son premier rôle adulte dans un film pour le ministère de l'Information "49e parallèle" (titre US "Les Envahisseurs"), mettant en vedette Laurence Olivier, Leslie Howard, et Raymond Massey. Et à 19 ans, elle était la plus jeune actrice à jouer le rôle de chef de file dans la production théâtrale "Peter Pan".

Au début des années 1950, elle tourna pour The Walt Disney Studios, quand il a commencé à produire les films en Angleterre. Elle a joué Marie Tudor dans "la rose et l'épée" en 1953, avec en co-vedette Richard Todd, suivi de "Rob Roy, the Highland Rogue", dans lequel elle a joué Mary Helen MacGregor. En 1964, une décennie plus tard, elle est retournée chez Disney, pour "Mary Poppins", qui récolté 13 nominations aux Academy Awards ® , et remporté cinq Oscars ®.

Glynis a également joué dans des émissions de télévision telles que "General Electric Théâtre", "Le Cavanaughs", ainsi que sa propre série, "Glynis." D'autres programmes incluent "Batman", "Cheers" et "Arabesque", mettant en vedette Angela Lansbury.

Parmi les faits marquant de sa carrière, en 1960, Glynis a remporté une nomination aux Academy Award dans la catégorie du meilleur second rôle féminin pour son rôle de Mme Firth dans le film "Le Sundowners," mettant en vedette Robert Mitchum. Et en 1973, elle a reçu un Tony Award pour sa magnifique prestation sur scène pour "A Little Night Music". Au total, elle a joué dans plus d'une vingtaine de productions théâtrales et plus de 50 longs métrages, y compris "An Ideal Husband» d'Oscar Wilde avec Paulette Goddard, "Chère Brigette" avec James Stewart, et "The Secret Garden" avec en co-vedette Derek Jacobi.

En 1994, Glynis retourna aux Walt Disney Studios en tant que co-star dans la comedie Touchstone pictures comédie "Tel est pris qui croyait prendre " avec Kevin Spacey, suivie du film a succès d' Hollywood Pictures "L'amour à tout prix" mettant en vedette Sandra Bullock.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Sam 26 Juil 2008 - 15:10

Jimmy Johnson (Musique)
récompense 2006



Jimmy Johnson a consacré toute sa carrière au service de Disney, et a profondément influencé le rapprochement entre Disney et les consommateurs avec la publication des enregistrements audio ;une influence ressentie par les générations d'enfants qui savent qu'"il est temps de tourner la page lorsque l'on entend la fée clochette », sur disques vinyle où vous pouviez " voir les photos, entendre l'enregistrement, lire le livre. "

"Jimmy a consacré son dévouement et son dynamisme pour créer le Walt Disney record que nous connaissons aujourd'huis », affirme la légende Disney Richard M. Sherman."La vision créatrice de Tutti Camarata combiné aux ingénieuses idées de Jimmy sur le marketing et la façon d'utiliser le catalogue Disney ont vraiment fait du label Disney record un modèle de réussite."

James Alexander Johnson, Jr, fraîchement sorti de l'école de journalisme , a rejoint The Walt Disney Studios comme assistant dans le département de publicité en Septembre 1938. Il était excité par l'environnement créatif de Disney et enthousiasmé par son brillant avenir. Il est signalé dans le récent livre, Mouse Tracks: L'histoire de Walt Disney Records: "mais il était passionné par Disney et recherchais tout travail qui lui permettrait de rester dans la Société. "

Johnson n'atait pas encore sur le terrain,esperant se retrouver au département Histoire d'animation . Au lieu de cela, il fut transféré de façon inexplicable, à la comptabilité, et peu de temps après fut rédirigé dans l'armée.

À son retour de service, Jimmy est retourné au studio comme adjoint au secrétaire de la Société, un poste auquel il a été élu en Décembre 1950.

Roy O Disney changea la division des publications et de merchandising cette année-là, et a demandé à Johnson de se retrouver à la tête de la nouvelle unité d'édition, ainsi que des affaires pour le nouveau Walt Disney Music Company,que Fred Raphaël avait créé vers la fin de 1949. Jimmy géra la Division des publications Disney le monde jusqu'en 1962, et a été le rédacteur en chef du magazine Walt Disney de 1956 à 1958.

Conscient que la concurrence avec l'ordre établi d'Hollywood concernant la musique était à la fois stupide et inutile, Johnson avait une vision pour la filiale musicale qui était de se concentrer sur son cœur de métier: les histoires Disney, les personnages et les droits. Il a également partagé avec Walt et Roy son désir croissant concernant la propriété et le contrôle de la créativité et actifs de la division, sachant que la stricte supervision de ces domaines était indispensable pour maintenir à la fois la croissance du nom et de la réputation Disney . Jimmy contribua à relancer la filiale musicale en la rendant rentable en 1954.

(Aussi en 1954, Jimmy a été impressionné par un compositeur et interprète qui a présenté "The Pencil Song» pour un projet de programme tv "Disneyland" . Il était tellement impressionné par la musique et le talent de Jimmy Dodd qu'il l'iltégra dans son équipe.)

Jimmy est devenu directeur général de la Walt Disney Music Company en Décembre 1958, et a joué un rôle clé dans l'évolution de Walt Disney record. Il fut le principal responsable dans la création de Buena Vista et Disneyland record, Wonderland Music Company (IMC), et toutes les activités d'édition musicale. Il a été président de la Walt Disney Music Company à partir de Septembre 1970 jusqu'à sa retraite en Mars 1975.

Jimmy est décédé en Janvier 1976,laissant derrière lui son épouse, Ann, et leurs trois enfants, Glenys, Gennifer, et Grey.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 27 Aoû 2008 - 14:11

Ollie Johnston (Animation)
récompense 1989


Olivier Martin Johnston, Jr., dit Ollie Johnston, est un dessinateur et animateur américain, pionner de l'animation, né le 31 octobre 1912 à Palo Alto (Californie) et décédé le 14 avril 2008 (État de Washington)[1]. Il était le dernier membre de la légendaire équipe des "Nine Old Men" des studios Disney.
Johnston fit ses études à l'Université Stanford, l'Université de Californie à Berkeley et au Chouinard Art Institute.

Il rejoignit le département d'animation de Disney en 1935 et commença à travailler sur Blanche-Neige et les Sept Nains (1937). Il travailla aussi comme superviseur de l'animation sur Fantasia (1940), Pinocchio et Bambi (1942).

Son travail comprend entre autres :

Le Juge et Ichabod (avec Frank Thomas)[2] dans Le Crapaud et le Maître d'école (1949)
Javotte et Anastasie dans Cendrillon (1950)
Le Roi de cœur et le première scène où Alice change de taille dans Alice au Pays des Merveilles
M. Mouche dans Peter Pan (1953)
Le Prince Jean et Triste Sire (avec Frank Thomas)[2] dans Robin des Bois (film, 1973) (1973)
Ollie épousa en 1943 Marie Worthey, une intervalliste du département Encre et peinture des studios Disney[3]. Marie Johnston est décédée le 20 mai 2005.

Ollie est un passionné des trains à vapeurs, passion qu'il transforma en hobbie. À partir de 1949, il construisit un train miniature dans son jardin à l'échelle 1/10e avec trois locomotives à l'échelle 1/12e, maintenant la propriété de son fils. Ce train servit d'inspiration à Walt Disney pour construire dans son propre jardin le Carolwood Pacific Railroad avec l'aide de Roger E. Broggie. Ce train fut à son tour la source d'inspiration du Disneyland Railroad et du parc Disneyland.

Dans les années 1960, Ollie acheta et restaura une vraie locomotive à faible écartement de type Porter. Il la baptisa "Marie E." en l'honneur de sa femme. Elle a été vendue en 2004 à John Lasseter le directeur artistique de Walt Disney Imagineering (depuis 2006) mais surtout l'ancien vice-président et directeur créatif de Pixar [4]. Il réserva à Ollie une surprise en l'invitant à Disneyland où il avait fait installé sur les rails du Disneyland Railroad la locomotive "Marie E.". Ollie put ainsi faire le tour de Disneyland dans son propre train.

Il prit sa retraite en 1978.

Avec son ami Frank Thomas, il rédigea un livre sur l'animation intitulé The Illusion of Life, publié pour la première fois chez Abbeville Press en 1981. Ce livre est considéré comme la bible des animateurs pour l'animation traditionnelle à la main et principalement pour l'animation des personnages de style Disney. Ce livre a été réédité à de nombreuses reprises.

Frank Thomas et Ollie Johnston ressortirent tous les deux de leurs retraites à deux reprises pour des longs métrages co-produits par Disney : ils prêtèrent ainsi leurs voix (version anglaise uniquement) à leurs caricatures dans :

Le Géant de fer (1999) sous la forme de deux mécaniciens ferroviaires
Les Indestructibles (2004) : deux vieux messieurs déclarant "That's old school... -Yeah, no school like the old school."
Les deux amis furent mis à l'honneur dans un documentaire biographique de 1995 Frank and Ollie, dirigé par Theodore Thomas, fils de Frank, présenté au Festival international du film de Toronto. Ce documentaire met en avant leurs carrières professionnelles, la vie privée et leur amitié.

Le 10 novembre 2005, Ollie Johnston fut l'un des décorés de la prestigieuse National Medal of Arts, donnée par le Président George W. Bush lors d'une cérémonie dans le Bureau oval.

Ollie Johnston est décédé le 14 avril 2008.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 27 Aoû 2008 - 16:11

Dean Jones (Film)
récompense 1995

Lorsque Dean Jones a commencé sa carrière cinématographique en 1956, il restais juste là un moment avant de prendre une réelle pause. L'ancien crooner devenu acteur, une fois se rappela, "Je voudrais pouvoir dire que j'avais planifié tout ça pour ma carrière, mais j'ai toujours pensé que j'agissait ainsi dans l'attente d'obtenir un nouveau succès."

Alors que les succès de Dean se succèdaient , il a marqua son emprunte avec des films des Walt Disney Studios. En 1975,la revue "Variété" classais parmis les succès du box office intemporels 6 de ces films de Disney dont "Un amour de Coccinelle", "L'Espion aux pattes de velours », « 3 Étoiles, 36 Chandelles", "Quatre Bassets pour un Danois", "La Cane aux oeufs d'or " et "Le fantôme de Barbe noire."

le prénom de Dean fut donc synonyme de films Disney . Comme l'ancien président de Walt Disney Pictures David Vogel a dit: «Quand vous pensez à Disney, vous pensez à Dean Jones."

Né à Decatur, en Alabama, Dean aimait pêcher dans les environs de la rivière Tennessee et chanter, accompagné à la guitare par son père, un travailleur des chemins de fer. À 15 ans, il a quitté la maison pour poursuivre une carrière de chanteur, cumulat des petits boulots comme chargeur de charbon, récolteur de coton et plongeur (laveur de vaisselle). Il a commencé à chanter dans un club de la Nouvelle-Orléans qui le payais trois dollars par nuit, plus le dîner. Après quatre mois, toutefois,il retourna à Decatur pour terminer ses études secondaires.

Après une année d'études vocales au Kentucky's Asbury College il entra pour 4 ans chez les marines , qui emmena Dean à San Diego, en Californie. Chaque fois qu'il avait un jour de congé, Dean se rendait à Hollywood pour une audition pour orchestres, finalement il décrochat un job d'acteur pour la Metro-Goldwyn-Mayer (MGM). Au lieu de chanter pour les caméras, il joua de nombreux rôles dont celui d'acteur dramatique . Parmi ses premiers films figurent Vincent Minnelli "Thé et sympathie"de Vincent Minelli, "La Dernière torpille", avec Glenn Ford et «Jailhouse Rock», avec Elvis Presley.

En 1960, Dean joua à Broadway "Under the Yum Yum Tree», suivi de la «Société» de Steven Sondheim en 1970. Il participa au programme télé "Ensign O'Toole" il fut exploité par Walt Disney devenant une star des studios, figurant dans des films comme "Rentrez chez vous, les singes !" "The Horse in the Gray Flannel Suit," "The Shaggy DA" and "Herbie Goes to Monte Carlo." " Le Cheval aux sabots d'or", " Un Candidat au poil" et "la cocinelle à Monte Carlo."

Au fil des ans, Dean est apparu dans un certain nombre d'émissions télé Disney dont "Disney's Greatest Dog Stars" en 1976.Il a joué dans le premier «remake» de Disney "Un cerveau artificiel" - en 1995, suivi de "Le Nouvel espion aux pattes de velours" et du téléfilm ABC "le retpur de la coccinelle".


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Mer 27 Aoû 2008 - 17:08

Dick Jones (Animation - Voice)
récompense 2000

Dick Jones avait 10 ans de carrières derrière lui quand Walt Disney l'apella pour faire la voix de Pinocchio en 1939. Le jeune acteur, dont le nom était "Dickie" Jones, avait déjà joué dans près de 40 films, dont "Stella Dallas" avec Barbara Stanwyck, "Wonder Bar" avec Al Jolson et Dick Powell, et "Daniel Boone" avec George O 'Brien et John Carradine.

Il se rapella par la suite, "À l'époque," Pinocchio "était juste un travail. Qui aurait pu penser qu'il serait le classique qu'il est aujourd'hui? j'ai eu énormément de chance d'y participer."

Né le 25 Février 1927, à McKinney, Texas, Dick fut découvert par la star de cinema du vieil ouest Hoot Gibson quand il avait trois ans. Gibson été figurant dans un rodéo de la ville natale de Dickie .

"Hoot dit à ma mère que je devrais être en photo et parrainé notre voyage à Hollywood», a déclaré Dick, qui a travaillé avec pratiquement tous les acteurs cow-boy , y compris Buck Jones, Ken Maynard et Bill Elliott.

Parmi ses souvenirs de "Pinocchio", Dick se rapella avoir enfilé un costume de marionnettes et d'avoir joué des scènes pour le tournage d'un film d'étude pour les animateurs afin qu'ils s'y référent. Et quand il y avait une accalmie dans l'enregistrement », M. Disney prenait un dessin du story-board , il l'épinglais sur une feuille de cello et commencait à ouer aux félchettes », a déclaré Dick. " Il a toujours gagné la partie."

Pendant les 19 mois que Dick travaillais sur "Pinocchio", il a aussi réussi à jouer dans "M. Smith Goes to Washington" et "Destry Rides Again," les deux ayant pour vedette James Stewart, .

En 1944, il fut apellé pour la Seconde Guerre mondiale. Au moment où il termina sa formation, la guerre était terminée. Après avoir quitté l'armé le jour de Noël en 1946, Dick est apparu dans quelques films, dont son favori, "Rocky Mountain", avec Errol Flynn, qui, at-il souligné, "le premier film de l'histoire du cinema à voir la cavalerie arriver en retard.Nous sommes tous morts "

En 1949, il fait ses débuts à la télévision quand Gene Autry l'engagea comme cascadeur . Pendant ce temps, Dick joua Jock Mahoney's sidekick dans "The Range Rider", une série occidentale, qui a conduit à sa propre série "Buffalo Bill, Jr." Il a poursuivi en guest star sur d'autres émissions de télévision, dont "Gunsmoke", "Annie Oakley" et "The Lone Ranger." Au total, Dick a travaillé sur près de 100 films et plus de 200 épisodes de télévision.

En 1959, il a pris sa retraite du show-business et a commencé sa nouvelle carrière dans l'immobilier. En 1992, Dick a fondé sa propre agence, White Hat immobilier.


Revenir en haut Aller en bas
Thierry le Disneyen
Animateur Facebook


Masculin
Age : 43
Messages : 10667
Localisation : secteur Carcassonne
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987) Dim 31 Aoû 2008 - 15:52

Mary Jones (Parks & Resorts)
récompense 2005


À la fin des années 1940, la fonction qu'occupait Mary lui a permi d'aboutir à Disneyland . "J'ai travaillé pour la compagnie de Transports routiers d'anaheim , qui était détenue par le maire d'Anaheim, Charles A. Pearson," expliqua Mary. "Au cours de ces années, j'ai rencontré Ed Ettinger, qui fut directeur de la division relations publiques de Disneyland . J'ai démissionné de l'entreprise de transport routier en 1956, pour que je puisse être à la maison avec nos trois filles."

Marie avais promis à Ed de le prévenir si jamais elle envisageais de travailler à nouveau, Elle appela en 1962. Ed lui a offert un emploi, Disneyland célébrant son septième anniversaire, Mary accepta un poste au Parc comme secrétaire.

En Septembre, Ettinger demanda à Mary d'assumer la responsabilité des relations communautaires de Disneyland . Cela concernais l'administration des services de la communauté, qui a été lancé en 1957. Mary a accepté le défi, mais elle explique qu'elle était "également inscrite aux cours de relations publiques cours à l'USC et UCLA afin de faire le meilleur travail possible."

Mary dit: "Ma philosophie au sein de mes responsabilités a toujours été d'exercer de bonnes relations avec la communauté est de m'assurer que Disneyland demeure un bon voisin et citoyen. Et si je le pouvais , être bénéfique à la communauté, nos Cast Members, et Disneyland."

Donc, en plus de programmes tels que les services communautaires, Mary initia et supervisa d'autres projets, comme l'Opération de Noël et le programme d'action communautaire en équipe.

Les relations internationales furent également une partie importante du travail de mary. "Parce que nous sommes une telle institution internationale, les dignitaires et les visiteurs qui viennent dans notre pays veulent voir Disneyland», dit Mary. "En collaboration avec le Département d'Etat et de liaison à Los Angeles le corps consulaire et les consulats de San Francisco qui ont juridiction sur Orange County, Mary coordonna les visites du Parc par les chefs d'Etat, royautés, et autres dignitaires étrangers. En raison de ces connaissances , Mary était «prêté» au cours de sa dernière année à Disneyland au comté d'Orange, afin d'établir un protocole officiel pour le comté.

Après près d'un quart de siècle d'éminents services au Parc, Mary a pris sa retraite en Février 1986 - mais son année de "prêt" au comté dura presque une décennie, au cours de laquelle Marie créa les bureaux protocolaires d'Orange County .

Lors de sa retraite du Parc, Mary ne parlais pas de son travail mais de sa perception du travail d'équipe . "Grâce aux responsabilités uniques de notre departement , nous avons compté sur l'aide et la coopération de toutes les divisions - et on a toujour réussi . ce fut réellement une joie."

Marie décéda le 23 Mai 2008.


Revenir en haut Aller en bas
 
[Dossier] Les Légendes Disney (depuis 1987)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: The Walt Disney Company :: Disney Unlimited-