AccueilLa reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte VideLa reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte VideDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tai magnificus

Tai magnificus

Messages : 554
Inscription : 14/05/2011

La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Empty
MessageSujet: La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Horlog11Lun 15 Aoû 2011 - 2:55

Voici ma fanfiction du conte la reine des neiges , si vous avez aussi envie de faire des fanarts ou aussi faire votre propre fanfiction sur ce futur film d'animation de ce conte de Hans Christian Andersen vous pouvez le montrer ici :

Voici ma version de la reine des neiges que j'ai fait avec le logiciel Celtx.

LA REINE DES NEIGES

(1ère Partie)

INTRODUCTION

NARRATION : Un soir d'hiver avant que ce soit le printemps. Une famille devait se rendre à l'église , Soren et Inger voyagèrent avec une voiture avec chevaux a travers une tempête immonde où on disait que c'était la tempête du siècle , une tempête que même Dieu ne pourrait pas traverser.

SØREN : Avec ce froid de canard , on ne voit rien dans cette tempête

INGER : Je sais mon chérie mais la petite n'arrête pas de pleurer , on dirait qu'elle ressent quelques chose d'étrange comme si elle saurait qu'il y aurait un danger

SØREN : Et bien le seul danger que je crois qu'elle a c'est de crier!

INGER : Elle doit être malade ou quelques chose qui l'inquiète en allant voir le docteur après la messe on pourra savoir ce qui ne va pas

SØREN : Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

(Une tornade de neige approchait la carriole)

INGER : Je n'aime pas ça !

SØREN : Vite passons par cette rue !

(Les parents essaient de prendre un autre chemin.)

INGER : Elle prend du terrain !

NARRATION : Aussitôt la tornade prie la famille et la famille fut séparée , Malheureusement pour la petite , ses parents étaient morts dans cette tornade de neiges sauf que le bébé lui avait survécu ,

(les cris de larmes du bébé fut entendue par tous les villageois jusqu'à que ceux-ci partirent a la recherche de ce cri immonde)

NARRATION : Au petit matin , la neige avait fondu et les villageois entendait un bébé crier dans le ravin,

MAIRE DU VILLAGE : Ça alors mais que fais ce petit bébé dans la neige , il doit être mort de froid

MAIRE DU VILLAGE : On dirait qu'il y a eu un accident et que la carriole se serait envolé avec le père et la mère et que ce petit serait le seul survivant de l'accident !

Peter : Vous voulez dire "la pauvre petite" , c'est une fille !

MAIRE DU VILLAGE : C'est une fille ! Comment vous le savez ?

Peter : J'ai un enfant vous savez , c'est encore un bébé mais je suis sûr qu'il sera aussi fort que son père

(Il parle de son fils Kay)

Peter : vous ne trouvez pas qu'elle est adorable !

MAIRE DU VILLAGE : Oui mais vers qui on va la confier ?

GRAND-Mère ELLEN : Confiez-la moi !

(Le maire du village et les villageois virent une grand-mère qui serait prêt à la prendre !)

Peter : Ah Grand-mère Ellen , vous avez adopter beaucoup d'enfants dans votre vie , pourquoi voulez-vous prendre cette enfant , vous avez assurément fait beaucoup de travail , pourquoi voulez-vous celle-ci ?

GRAND-MÈRE ELLEN : Je ne sais pas mais je sens qu'elle a besoin d'amour , je sens qu'elle pourra faire de grandes choses ! Regardez elle a des yeux bleus comme une étoile filante et regardez la bien on dirait qu'elle nous sourit !

Peter : D'accord comme vous voulez Ellen mais comment appellera t'ont cette petite ?

GRAND-MÈRE ELLEN : Je sais pas comme elle ressemble a une étoile , on va l'aider Gerda , elle a les yeux d'une étoile qu'il brille dans le ciel , est-ce que tu aimes ça ?

(Et la petite sourit et aussitôt une lumière arrive nous faisant passer le segment en nous montrant le titre du film.)


GERDA ET KAY

NARRATION :

Au milieu de 1845 à Copenhague, une ville dans le Danemark on retrouve tout un tas de petites maisons collées ensembles malheureusement ses gens ne pouvait pas avoir de jardins , ceux-ci mettait leurs jardins en haut de leurs maisons , depuis qu'elle vivait maintenant avec la grand-mère Ellen Gerda est ami avec le voisin d'à côté Kay depuis qu'ils se connaissaient , ils avaient partagés plein de choses. Même si il en était pas frère et sœur, ça ne les décourageait pas car il était chacun prêt de l’autre et ça les avantageait beaucoup. Pour les deux familles, il avait chacun près d'eux une grande fenêtre, il suffisait d'enjamber les gouttières pour passer d'un logement à l'autre. Les deux familles avaient chacune devant sa fenêtre un petit jardin l’un à l’autre où poussaient des roses dont elles se servaient dans la cuisine, et dans chaque caisse poussait aussi un rosier qui se développait admirablement.

GERDA : Comme nos rosiers sentent bons et nous donnent un doux parfum

KAY : Tu sais Gerda , on a oublié de leur chanter une chanson pour qu'elles grandissent , tu devrais chanter moi je n'ai pas une belle voix comme la tienne , tu devrais lui chanter une chanson pour les fleurs.

GERDA : Bon très bien !

Fleur fleur jolie fleur , grandissez avec bonheur , fleur douce et beau coeur resplendissez de votre couleur.

KAY : Ah Gerda , tu chantes drôlement bien , tu as une voix de rossignol , avec une voix pareille tu aurais pu aller faire de l'opéra avec une voix aussi gaie.

GERDA : Ah Kay , ne dis pas de sottises , ma voix est peut-être jolie mais ce que je chante vient de l'amour que j'ai pour toi.

NARRATION : Gerda et Kay n'était pas comme les autres enfants, souvent ils se regardaient dans leurs fenêtres de chambres et à chaque soir l’un allait dans la maison l'un et ensuite de l'autre et vice versa mais pourtant ce soir là, la grand-mère de Kay leur raconta des histoires au coin du feu.

GRAND-MÈRE HANNE: Mon dieu, comme la neige à neigé on dirait des abeilles qui butinent

GERDA : On ne pourrait pas aller jouer dehors devant ce temps pareil !

GRAND-MÈRE HANNE : Désolé les enfants mais ce temps est dangereux surtout pour des enfants de votre âge

GERDA : Avec une neige pareille , vous croyez que ces abeilles-ci ont aussi une reine

KAY : Voyons on ne doit pas avoir peur d’une si petite tempête comme celle-là !

GRAND-MÈRE HANNE : Il faut pas rire de la température car ceux qui serait prêt à rire de la neige pourrait se faire attraper par la reine des neiges et rester prisonnier à tout jamais.

GERDA : Aaah ! Tu crois ça Grand-mère !

KAY : Voyons Gerda , cette reine n’est qu’une légende en plus on est plus des petits enfants on a environ 8 ans et si quelques chose t’arrivait je serait prêt à te défendre contre n’importe quel individu.

GRAND-MÈRE HANNE : Ne ris pas trop mon garçon car ceux qui serait prêt à sa battre contre elle pourrait se retrouver dans son piège , la personne qu'n croirait gentil pourrait devenir pour toi le pire ennemi que personne ne pourrait arrêter. Bon il est presque l'heure , vous devez aller vous coucher

GERDA : A cette heure là !

KAY : Mais il est presque Noël

GRAND-MÈRE HANNE : Je sais mais la grand-mère de Gerda m'a dit que vous alliez coucher ensemble ici ce soir et fais attention si le Père Noël vous trouve encore levé a cette heure , vous auriez des ennuis !

GERDA : Bon d'accord , bonne nuit Grand-mère Hanne !

KAY : Bonne nuit Grand-mère !

GRAND-MÈRE HANNE : Bonne nuit les enfants et à demain !

(Mais durant la nuit Kay avait de la difficulté à s'endormir comme si une voix l'interpellait )

LA REINE DES NEIGES : Kay mon petit Kay viens me voir mon grand !

(Kay se réveilla et entendit une voix l'appeler mais il ne vit rien !)

KAY : Que me voulez-vous , je ne vous voit pas !

LA REINE DES NEIGES : Pour me voir , il faut que tu ouvre la fenêtre pour avoir ta surprise !

(Kay essaya d'ouvrir la fenêtre mais le bruit fit réveiller Gerda !)

GERDA : Kay ? Mais que fais-tu là ?

KAY : Rien du tout !

VOIX : Oublie là , ouvre la fenêtre je te l'ordonne !

GERDA : Kay , arrête ça

(Kay ignora Gerda et essaya de continuer a ouvrir la fenêtre mais aussitôt...)

GERDA : KAY , ARRÊTE !

(Gerda referma la fenêtre !)

GERDA : Mais tu es fou ou quoi , ouvrir une fenêtre par ce temps là un soir d'hiver , tu veux attraper froid ou quoi ?

KAY : Je suis désolé mais c'est cette voix qui m'a interpellé en me disant d'ouvrir la fenêtre en me disant que j'aurais une surprise !

GERDA : Cette voix voulait plutôt dire que tu allais te faire enlever , soit sérieux tu croirais vraiment quelqu'un te donner des ordres !

KAY : Tu as sûrement raison , j'ai mal agi , je suis désolé , je vais me recoucher ! Bonne nuit Gerda !

GERDA : Bonne nuit Kay !

(Kay alla se recoucher et Gerda alla se coucher également )

NARRATION : Kay se demanda si tout ça n'était qu'un rêve !

NARRATION : Le temps passait et le printemps venait de sortir de son long manteau blanc et comme à chaque année Gerda et Kay recommençait a planter des roses dans leur petit jardin mais a ce moment là Kay entendit aussitôt la même voix !

VOIX : Kay mon petit Kay enfin tu es sorti par la fenêtre !

KAY : Hein , qui m'appelle ?

GERDA : Kay , qu'est-ce que tu as ?

VOIX : Pour être sorti de la fenêtre , je t'offre mon cadeau qui te changera pour toujours ta vie !

(Gerda vit une étrange chose magique rentrée dans les yeux et dans le coeur de Kay!)

GERDA : Kay , est-ce que ça va ?

KAY : Ah j'ai mal , j'ai mal !

GERDA : Laisse-moi voir ce que tu as allons laisse-moi voir !

KAY : Laisse-moi tranquille , tout va bien !

GERDA : En est-tu sur ?

KAY : Oui je me sent transformée , je me sens grand , énorme et bourrée de haine en moi !

GERDA : De haine ? Mais de quoi parles-tu? Veux-tu que je te chante une chanson pour te calmer ?

KAY : Arrête de chanter et laisse-moi tranquille tu ne peux pas comprendre et en plus je n'ai jamais aimer les roses !

(Kay piétina toutes les roses que lui et Gerda avait plantée Gerda se mit à pleurer !)

GERDA : Mais qu'est-ce qui t'est arrivée mon ami ! Je ne comprends pas , tu n'aimes plus les roses !

KAY :

Les roses se fanent , la vie nous écrasera comme une graine et je crois que tu devrais voir la vie en noir comme moi !

GERDA :

Non , je ne suis pas comme toi et je ne vois pas le monde en noir comme tu peux le croire !

KAY :

Alors , dans ce cas on est pu amis dans ce cas-là , adieu !

NARRATION :

Gerda n'arrivait pas a le croire , qu'est-ce qui était arrivé à Kay durant ces minutes passé avec elle , son ami qui était pourtant si joyeux , si courageux sans mauvaise âme est-ce que Dieu aurait décidé de le punir d'une quelconque façon !

KAY EST DEVENU MÉCHANT

NARRATION :

Et le temps passait et un nouvel hiver tomba dans le village et Kay était rendu un garçon tellement méchant, son coeur avait t'il détruit l'amour que Gerda avait pour Kay , Gerda ne voulait pas le croire. Kay l'avait oublier et avait trouver de nouveaux amis pour jouer , ils jouaient déjà a un nouveau jeu : Imiter les passants et Accrocher leurs traîneaux aux carrioles des passants , pour ces enfants-là c'était le sport le plus amusant mais pour Gerda ce n'était pas amusant du tout.

Garçon :

C'est amusant on devrait recommencer et regarde Kay ce petit gros.

(Et Kay imita un bonhomme qui se dandinait comme une personne paresseuse , ce jeu faisait rire les garçons mais pas Gerda)

GERDA :

Tu te trouves drôle en faisant le pitre devant tout le monde

KAY :

Ah , la petite fille a sa maman trouve ça méchant que j'imite tout le monde !

GARÇON 2 :

Ouais ! Ça c'est bien dit Kay !

GERDA :

Et vous trouvez ça drôle , vous !

GARÇON :

Il a raison Gerda , tu es devenu trop autoritaire pour nous , tu devrais plutôt à t'amuser a rire comme nous !

GERDA :

Ah oui , Vous vous trouvez parfait en faisant les bouffons devant tout le monde vous croyez qu'avec ça vous aurez une médaille

KAY :

Une médaille je crois oui tandis que toi tu te débrouille tant et si mal en voulant tellement que tes fleurs soit les plus belles durant l'été lorsqu'un jour elle se décide a se faner avec le soleil et quand l'hiver arrive elle décide de geler et mourrir dans le froid alors que quand tu regarde les flocons de neige elles restent parfaites tant et si bien qu'ils ne fondent même pas

GERDA :

Parfait joue avec eux mais je te l'aurais dit il t'arrivera de gros problème en faisant des simagrées.

(Gerda se tourna loin de Kay ensuite Kay la siffla par derrière en lui disant ceci)

KAY :

Hé Gerda moi j'ai le droit de jouer dans la grande place alors que toi tu n'es qu'une fillette !

L'ARRIVÉE DE LA REINE DES NEIGES

(Gerda partit en pleurant mais pendant que Kay riait de bon coeur , il vit un traîneau blanc qui avait a bord une belle femme enveloppée d'un manteau blanc coiffée d'un bonnet de fourrure blanc ou était attachée en avant des cerfs blancs voyant celà Kay et les deux autres garçons dirent)

GARÇON 1 :

Cette femme doit être riche , elle ne vient pas d'ici , ça c'est sûre !

KAY :

Vous croyez pas qu'on va la laisser faire , je vais vous montrer comment rigoler !

GARÇON 2 :

Attends Kay , je me méfierait un peu d'elle si je serais à ta place

NARRATION :

Mais Kay ne voulant pas écouter ses amis décida d'accrocher sa luge a sa carriole

(Mais aussitôt la femme blanche décida de faire partir son carriole plus vite)

KAY :

Aaah au secours !

LES DEUX GARÇONS

Kay !!!!

(Pendant ce temps Gerda en avait eu assez du comportement malsain de Kay et elle se dit dans sa tête )

GERDA (PENSÉE) :

J'en ai assez de ce Kay si il veut être impoli avec tout le monde c'est son choix , je ne dirais plus rien contre lui

(Aussitôt qu'elle dit ça une carriole passa devant elle où elle entendit un enfant crier et elle vit Kay accrochée a la carriole avec sa luge dont il ne pouvait s'en détacher et ensuite les deux garçons courrait vers le carriole qui entraînait Kay très loin de la ville.Lorsque Gerda le vit )

GERDA :

KAY !!!!!

(elle décida de courir pour sauver son ami Kay. Gerda n'ayant pas vu que durant sa course une fleur avait pousser devant la carriole mais personne ne faisait attention)

KAY :

S'il vous plaît madame , arrêtez-vous , je vous en supplie je commence à geler , je suis désolé de m'avoir accrochée ma luge a votre carriole.

(La dame décida d'accélérer encore plus vite et ainsi Gerda et les deux garçons ne pouvait plus continuer a marcher alors que Kay et la carriole de la dame était sorti de la ville , Kay commençait a geler comme un glaçon ainsi la madame s'arrêta de son côté Kay grelottait de froid la madame était couvert de neige et de glace c'était la reine des neiges elle s'approcha de lui et Kay lui répondit Smile

KAY :

J'ai froid , j'ai vraiment très froid !

(elle prit Kay avec elle et l'emmèna dans son carrosse)

LA REINE DES NEIGES :

Kay , enfin je te retrouve , ça faisait longtemps que je te cherchais viens que je t'emmène chez moi où tu pourras te réchauffer

KAY :

Et les autres ils m'attendent...

LA REINE DES NEIGES :

Oublie les , oublie les tous !

(La reine des neiges donna un baiser magique sur le front de sa tête et ainsi Kay oublia tous ses amis et le monde qui connaissait , il était totalement hypnotisé par le baiser de la reine des neiges , elle le réchauffa avec sa fourrure et ainsi il oublia tout le monde)

KAY :

D'accord je vais oublier , je vous suit chère reine !

(Elle prit les rennes et tira sur les cerfs ainsi la reine des neiges et Kay s'envola dans le ciel mais lorsque les cerfs prirent leur envol la luge tomba directement dans un lac gelé et la luge tomba directement dans un lac glacé lorsque Gerda et les deux garçons arrivèrent sur la glace ils virent un trou en croyant que Kay était tombé dans l'eau)

LA MORT DE KAY

HOMME 1

Oh mon dieu ! Kay est tombé dans l'eau

HOMME 2 :

Allons vite chercher de l'aide.

NARRATION :

Les deux personnes partirent chercher de l'aide afin qu'ils utilisent de l'équipement pour sauver Kay tombé dans le lac malheureusement il était introuvable , il prit des cordes et des hommes courageux utilisait de l'équipement pour briser la glace et même certains hommmes valeureux plongèrent dans l'eau glacé pour retrouver Kay malheureusement aucune trace du garçon.

(la nuit venue Gerda et sa grand-mère attendirent dans la maison de Kay pour ainsi qu'ils aient des nouvelles ainsi tard le soir il entendit quelqu'un entrée et c'était celui qui organisait la recherche pour retrouver Kay vivant dans le lac mais lorsqu'il entra il ne dit rien et montra la luge qui avaient trouvé dans le lac)

CAPITAINE DE LA RECHERCHE (Voix vraiment basse) :

Je suis désolé Peter , c'est votre fils Kay il est tombé dans l'eau , on a retrouvé juste sa luge , il n'a pas survécu sous la glace

(Peter vit la luge et aussitôt une grande rage fusionna sous l'oeil de la mort de Kay , il fracassa la luge dans tout les sens avec une telle rage et ainsi il pleura par après , Gerda alla pleurer dans sa chambre en disant tout bas)

GERDA :

C'est pas vrai...Kay....Kay..Kay

LE PIQUE-NIQUE

NARRATION :

Durant le reste de la nuit , Gerda fit un étrange rêve où elle revoyait Kay encore vivant

(Une étrange animation apparaît en rêve comme une peinture sur une toile)

(Gerda voit une plage et Kay qui apparaît devant elle , on aurait dit tellement que c'était lui au plus profond d'elle , elle se dit c'est Kay il est devant moi et il est vivant )

KAY :

Gerda , allons dépêche-toi on va faire un pique-nique sur la plage !

(Gerda était ému et sans plus rien attendre elle dit )

GERDA :

D'accord Kay !

(Ainsi avant de manger , il allait jouer dans l'eau)

KAY :

Le premier arrivé est un hareng déssechée !

(Les deux plongèrent dans l'eau , il s'amusait a envoyer des vagues sur l'autre , les deux riaient de bon coeur et Gerda fut la première a touché l'eau profonde.)

GERDA :

J'AI GAGNÉ ! C'est toi qui es un hareng déssechée

KAY :

Félicitations tu es la fille la plus intelligente et tu es plus rapide que moi !

NARRATION :

Après avoir plongé les deux allait pique-niquer , il mangeait des sandwichs et il se partageait le sandwich chacun de l'autre , après ça les deux enfants faisait des châteaux de sables

(en faisant leurs châteaux de sable , Garda dit à Kay)

GERDA :

C'est fabuleux , Kay en te revoyant ici j'ai cru que tu était mort !

KAY :

Peut-être que je le suis ou peut-être que non ferme les yeux Gerda et laisse ouvrir des mains

GERDA :

Mais...

KAY :

Ah Ah Ah Ferme tes yeux !

Gerda ferma ses yeux et mit ses mains en croisé ainsi Kay mit dans ses mains une fleur

GERDA :

Qu'est-ce que c'est ?

KAY :

Une fleur du printemps , on dit que ce genre de fleur peut dire que la personne qui est en face de toi est bel et bien vivante !

(Aussitôt le ciel devint noir et la température devint plus froid , la plage commença a geler et Kay s'envola dans le ciel)

GERDA :

Kay mais où est-ce que tu va ?

KAY :

Je vais rejoindre mon monde et toi tu retourne dans le tien et promets-moi si tu retrouve cette fleur essaie de me retrouver

GERDA :

mais comment te retrouverais-je ?

KAY :

Tu le découvrira au fil de ton histoire , allez au revoir !

GERDA :

Non , je t'en pris ne pas part !!! Kay...KAY !!!!

(Et rêve se finit ainsi)


Dernière édition par Tai magnificus le Lun 15 Aoû 2011 - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tai magnificus

Tai magnificus

Messages : 554
Inscription : 14/05/2011

La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Empty
MessageSujet: Re: La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Horlog11Lun 15 Aoû 2011 - 2:55

(2e Partie)

LA DESTINÉE DE GERDA

Ainsi lorsque le printemps arriva , tous les membres de la famille et leurs amis était venu près du lac où Kay se retrouvait et le prêtre commença a dire :

PRÊTRE :

Kay durant sa vie n'était pas seulement un enfant dur et turbulent qu'on voyait a ce moment-ci il était avant tout un ami fidèle qui pensait a son prochain , n'oublions pas ce garçon qui sera désormais a côté de Dieu pour ainsi nous suivre a chaque pas où nous marcherons , n'oublions pas ça et son âme vivra toujours en paix avec nous.

(Ainsi que le prêtre mit une rose sur un petit bout de bois qui parti se noyer dans l'eau glacé alors que Gerda regardait la rose tombé dans l'eau , Gerda vit tout le monde parlée sans arrêt Kirsten arriva vers elle pour dire ses condoléances)

KIRSTEN :

Oh ! Ma chère Gerda , je suis désolé qui soit mort !

(Gerda comprenait pas ce qu'elle disait car sa voix avait l'air tout embrouillé )

KIRSTEN (VOIX EMBROUILLÉS):

Il faut penser à l'avenir à présent !

(Gerda veut lâcher les bras de Kirsten )

GERDA

Arrête de dire ça Kirsten , je ne crois pas qui est mort , c'est impossible !

(Gerda décide de se sauver de la messe et courrut vers le village en pleurant lorsque Kirsten dit au loin.)

KIRSTEN :

Mais Gerda...fais-toi à l'idée...

GRAND-AMÈRE ELLEN :

Laisse là aller Kirsten , vaudrait mieux la laisser seule

NARRATION :

Lorsque Gerda revint dans le village , toutes les personnes que Gerda voyait était embrouillés , leurs corps était devenu marbrés , ils parlaient une langue que Gerda n'arrivait pas a saisir et leurs dents avaient poussés des canines et leurs yeux étaient devenus verts.

GERDA :

Non , esprits malveillants !!! laissez-moi tranquille !!!! Kay n'est pas mort !!!

(Gerda fuyait ces images d'horreurs toutes les personnes qu'ils pourchassaient Gerda , durant qu'elle courait elle trébucha de ses souliers et tomba sur le sol aussitôt elle trouva la preuve qu'elle attendait elle vit la fleur du printemps cette fleur que Kay avait dit à Gerda durant son rêve )

GERDA (SOUVENIR) :

Qu'est-ce que c'est ?

KAY (SOUVENIR) :

Une fleur du printemps , on dit que ce genre de fleur peut dire que la personne qui est en face de toi est bel et bien vivante !

Gerda dit aussitôt :

GERDA :

Alors c'était donc vrai ça veut dire que Kay est vivant ! Hourra !

NARRATION :

Aussitôt qu'elle prit la fleur le monde auquel Gerda voyait l'horreur était revenu à la normale , elle ne souffrait plus elle avait la preuve qu'il était vivant.

(Gerda partit directement vers sa grand-mère Ellen pour lui annoncer la bonne nouvelle.)

L'ÉTRANGE INSTITUTRICE

Lorsque Gerda entra chez elle,

GERDA :

Grand-mère , j'ai la preuve Kay est encore...vivant !

(Gerda comprit qu'une étrange invitée était entrée chez elle.)

GRAND-MÈRE ELLEN :

Ah oui madame je crois qu'elle en sera très heureuse merci beaucoup

GERDA :

Grand-mère , je peux savoir qui est cette femme ?

GRAND-MÈRE ELLEN :

Ah Gerda , te voilà enfin te voilà après les funérailles , une demoiselle un peu particulière est venu vers moi et elle avait une annonce a te dire.

GERDA :

Ah oui !

Institutrice :

Bonjour Gerda , laissez-moi vous regarder !

(L'institutrice regarda les yeux , le visage , sa taille et son poids et dit aussitôt Smile

INSTITUTRICE :

Oui , vous êtes le genre de fille que nous recherchons , nous voulons une fille qui soit belle , intelligente et qui se tient bien devant tout le monde. Madame , je crois que nous pourrons commencer les cours pour Gerda dès demain !

GRAND-MÈRE ELLEN :

Très bien , je vous attends dès demain !

INSTITUTRICE :

Alors à bientôt Madame , au revoir Gerda !

(L'institutrice pris ses vêtements et ferma la porte.)

GERDA :

Grand-mère , qui était cette femme et quel cours elle voulait me donner ?

GRAND-MÈRE ELLEN :

C'est madame Hendricksen , l'institutrice la plus côté de tout le Danemark , voyant la situation elle voulait te donner des cours de maintien, ma chérie !

GERDA :

Des cours de maintien ? Mais pourquoi je devrais avoir besoin de cours de maintien , je n'en veux pas , je suis encore trop jeune pour en avoir.

gRand-mère ellen :

Je sais ma chérie mais j'ai pensé que ça pourrait t'intéresser pour que plus tard que tu puisses te trouver un mari.

GERDA :

Un mari , non mais c'est ridicule je n'en veux pas tout de suite , je ne suis encore qu'une enfant.

GRAND-Mère ELLEN :

Allons Gerda , je sais que la perte de Kay est difficile mais nous devons aller de l'avant d'ailleurs as-tu vu le cadeau que Mme Hendricksen t'a laissé c'est pour toi

(Gerda pris le cadeau , le déballa et vit des chaussures rouges.)

GRAND-MÈRE ELLEN :

Mme Hendricksen a pensé qu'avec ces chaussures , tu pourrais être élégante durant tes cours d'ailleurs tu penses pas que Kay ne voudrait pas que tu restes à pleurer toute la journée en ne sachant pas quoi faire de ton avenir.

GERDA :

Mon avenir ?!? Mais kay est encore vivant !!!

Grand-mère ellen :

Ah non , tu ne vas pas commencer avec ça , je croyais qu'on en avait déjà parlé , il est mort un point c'est tout !

GERDA :

Non ! Kay est encore vivant et j'ai une preuve , regarde !

Gerda montra a sa grand-mère la fleur qui prouva que Kay était vivant !

GRAND-MÈRE ELLEN :

Mais Gerda ce n'est qu'une fleur !

GERDA :

Eh bien cette fleur est la preuve que Kay est vivant !

GRAND-MÈRE ELLEN :

Arrête de raconter des bêtises , demain matin tu commenceras a faire tes leçons de maintien avec Mme Hendricksen et ça s'arrête là.

Avant de monter les marches Gerda dit à sa grand-mère :

GERDA :

Ce n'est pas des bêtises , Kay est vivant et je le prouverais et tu peux garder tes chaussures je n'en veux point !

(Gerda monta les marches de l'escalier en pleurant. Durant la nuit , Gerda regarda sa boite a musique où elle jouait une chanson d'amour et durant la nuit Gerda eut une idée comment elle allait retrouver Kay avant que le jour se lève Gerda pris les chaussures rouges sur la cuisine et donna un baiser sur le front a sa grand-mère avant de partir.)

LA RIVIÈRE

NARRATION :

Avant que l'aube n'atteigne les portes de la ville , Gerda venait de sortir de la maison pour partir à la recherche de Kay, après une immense marche qui l'emmena vers la forêt , elle atteignit enfin la rivière là où on avait dit que Kay était tombé mort noyé , surtout que la rivière pourrait relacher le corps de Kay et le ramener sur terre.

(Dans la rivière on voyait une barque avec une tige qui tenent la barque , elle monta a bord de la barque elle s'adressa a la rivière en disant ceci)

GERDA :

Oh esprit de la rivière , où que vous soyez , si vous entendez mon message j'aimerais vous donner ses souliers en guise de cadeau et me donner un signe que Kay n'est pas mort pour qu'ainsi vous libériez Kay de la rivière qui l'a emporté cet l'hiver

(Il ne passa rien du tout)

GERDA :

Dans ce cas , voici mes chaussures comme cadeau

(Malheureusement le courant était bien trop forte ainsi la tige tomba dans la rivière lorsque Gerda jeta les chaussures dans la rivière.)

GERDA :

Oh non , le courant est trop fort , il faut absolument que je ramène la tige sur le quai pour que je puisse sortir d'ici

(Gerda pris la tige et la jeta a la rivière malheureusement le courant étant trop fort coupa la corde qui retenait la tige , )

GERDA :

Aaah... le courant est trop fort , je sais pas où le courant va m'emporter si seulement j'aurais pu apprendre a nager celà ne serait pas arriver

(Gerda entendit aussitôt des vagues immenses)

GERDA :

Qu'est-ce que j'entends ?

(Elle vit aussitôt des petites rapides)

GERDA :

Oh non des rapides , il faut que je m'accroche !

(Gerda s'accrocha a sa barque a chaque fois qu'elle tombait dans une rapide , elle se disait une petite prière pour ainsi qu'elle s'en sort saine et sauve.)

GERDA :

Ah , qu'est-ce qui m'a pris d'avoir fait ce souhait , j'aurais dû rester à la rive au lieu de me retrouver dans ce pétrin , si je plonge dans l'eau , je vais me noyer comment je vais m'en sortir ?

Ainsi Gerda chanta une prière pour ainsi que la rivière puisse l'entraîner dans un endroit sûre pour être enfin sorti de la rivière.

LE JARDIN FLEURI

Aussitôt Gerda arriva vers la maison d'une belle jeune femme où elle avait un immense jardin et des gardes qui gardait sa maison elle était en train d'arroser ses plantes cette dernière vit Gerda arriver pour demander son aide.

GERDA :

Hé ! Excusez-moi ! Mademoiselle ! Aidez-moi je vous en supplie !

KAREN :

Ma chère enfant mais qu'est-ce qui t'est arrivé pour t'être aventuré dans la rivière.

GERDA :

Je vous raconterai ça plus tard mais pour le moment pouvez-vous me ramener vers la rive.

KAREN :

D'accord je vais t'aider.

(La jeune femme marcha dans l'eau et pris la barque pour l'amener vers la rive. Après s'être sorti de la barque , Gerda serra fort la madame qui a pu la sauver)

GERDA :

Eh bien merci beaucoup mademoiselle , je vous dois une fière chandelle , si j'aurais été encore sur la rivière , le bateau se serait coulé avec moi compris !

KAREN :

Ah , il n'y a rien ma grande , je crois qu'ayant fait un grand voyage tu dois être fatigué et affamé , non ?

GERDA :

Oui vous avez raison , je n'ai pas beaucoup mangé et je suis un peu fatigué après avoir essayé de sortir de cette rivière.

KAREN :

Allez viens , rentre dans ma maison , tu me racontera le récit de ton voyage et tu me raconteras comment tu es arrivée jusqu'ici. Au fait comment t'appelle tu ?

GERDA :

Gerda mademoiselle et vous ?

KAREN :

Karen mais appelez-moi plutôt mademoiselle Karen s'il vous plaît !

(Aussitôt qu'elle rentra dans la tanière de la jeune femme , des soldats qui gardait la tour ferma la barrière et les murs de la maison se remplissa d'une mousse verte pour ainsi que personne ne puisse rentrer ou sortir , dans la cuisine , Gerda est assis sur la table a manger tandis que mademoiselle Karen est en train de préparer un repas pour Gerda car elle se sent affamée.)

KAREN :

Je veux savoir , pourquoi tu t'es aventuré dans la rivière sur cette vieille barque !

GERDA :

J'ai décidé de partir !

KAREN :

De partir mais pourquoi ?

GERDA :

Parce que ma grand-mère voudrait que je devienne une femme convenable en plus elle avait envie de me donner des leçons de maintien et ainsi que je puisse me trouver le mari idéal.

KAREN :

Ça c'est toujours les grandes personnes , elle ne pense jamais ce que les enfants voudraient réellement mais as-tu un but en commun pour être partie ?

GERDA :

Je pars a la recherche de mon ami Kay , est-ce qu'il est passé par ici ?

KAREN :

Non , je ne crois pas l'avoir vu mais si tu reste ici pendant quelques jours sûrement qu'il va passer par ici

(A ce moment précis , mademoiselle Karen offrit a Gerda un potage qui semblait être délicieux)

KAREN :

Voilà pour vous Gerda !

GERDA :

Qu'est-ce que c'est ?

KAREN :

C'est un potage , chère enfant une recette dont j'ai le secret et qui peut ramener de la force a tout ceux qui se sentent fatiguées , j'en offre a tout ceux que je rencontre. Allez goûter , vous allez voir c'est délicieux !

(Gerda goûta le potage et aussitôt elle prit d'autres bouchées du potage tellement elle se régalait !)

GERDA :

Ah votre potage il est délicieux après ça je me sent tellement mieux je ne sais pas pourquoi !

(Durant ce temps la jeune femme prénommé Karen peignit les cheveux de Gerda mais ce que Gerda ne savait pas c'est que Gerda se sentit hypnotisé a cause du peigne mais aussi son corps arrêta de grandir aussitôt et à ce moment là Gerda resta une petite fille de 10 ans mais pour combien de temps. Cette mademoiselle Karen cachait un secret mais quoi ???)

KAREN :

Heureusement elle dort à point fermée , tout s'est passé exactement comme je le voulait et cette recette ainsi m'a permit de trouver une autre jeune fille a qui je pourrais prendre sa jeunesse et ainsi rester jeune à jamais.

(Mademoiselle Karen se regarda dans le miroir et elle était en réalité une vieille sorcière toute ridée)

(La sorcière sorti de la maison et parti voir les fleurs.)

KAREN :

Mes chers enfants , soyez heureux car dès sa 6ème année qui approchera j'aurais une nouvelle fillette qui deviendra l'une des vôtres mais comme elle doit restée ici , je vous recommande de tous vous endormir et de ne rien dire a propos de son ami Kay surtout toi la rose , je sais que tu es la dernière a avoir été transformée alors tais-toi ou sinon tu sera coupé.

ROSE :

Bien madame , on ne dira rien.

KAREN :

Et ainsi pour que vous ne dîtes rien devant cette fillette , je vous envoie du potage pour que vous n'apparaissez pas devant elle

(La sorcière jeta du potage sur toutes les fleurs et les fleurs criaient de douleur d'en avoir reçu , la sorcière ricana )

NARRATION :

et ainsi les fleurs devinrent silencieuse et la rose disparu au fond de la terre pour ne pas réapparaître devant Gerda.

LE BAIN DE LA REINE

(La reine des neiges avait montrer a Kay le travail que devait effectuer ils devaient faire un casse-tête immense , avec tout les morceaux il devait former le mot "éternité" , la reine des neiges lui avait dit qu'elle cherchait une personne telle que lui pour réussir ce puzzle mais comme le printemps achevait beaucoup la reine devait dormir en allant dans son bain glacé pour garder son teint froid et son coeur glacé, Kay avait demandé si il pouvait plonger avec elle mais elle interdisait tout autre personne qu'elle qui pouvait faire et que Kay ne devait faire qu'une chose : construire le casse-tête que la reine des neiges lui ordonnait ainsi Kay ne lui dit plus rien et ainsi il continua son casse-tête.)

SIX ANS PLUS TARD ET POURTANT...

NARRATION :

Six années venait de passer et pourtant Gerda n'avait pas grandit d'un pouce , elle avait encore l'âge de 10 ans et elle trouvait que le temps ne changeait pas et elle se demandait que quelques chose n'était pas normale. Depuis qu'elle était restée chez Karen , Gerda connaissait toutes les fleurs par leurs prénoms, il y en avait tellement que cependant il lui semblait qu'il en manquait une, laquelle ? Elle ne le savait pas.

GERDA :

Ah c'est bizarre , on dirait que je suis là depuis très longtemps et pourtant je me sens assez triste mais je ne sais pas pourquoi.

(À ce moment, Gerda vit le chapeau de soleil de mademoiselle Karen où justement la plus belle fleur était une rose. La sorcière avait tout à fait oublié de la faire disparaître de son chapeau en même temps elle avait fait descendre sous terre les vraies roses)

NARRATION :

Voyant toutes ses fleurs , Gerda avait le sentiment que quelques chose n'allait pas chez elle.

GERDA :

Si seulement vous les fleurs vous aviez le pouvoir de parler , vous pourriez me dire où sont les roses dans ce jardin

(Elle partit a la recherche des roses dans le jardin mais n'en trouva aucune. Pas une seule rose dans ce jardin.)

GERDA :

Quoi , pas une seule rose , c'est bizarre Mademoiselle Karen a le plus beau jardin du monde et pourtant pas une seule rose dans ce jardin , cela me rend triste.

(Et Gerda en s'assoyant sur une partie du jardin , Gerda versa une larme sur le gazon et aussitôt une rose poussa devant elle , c'était la rose que la sorcière Karen avait jeté un sort avec le potage qu'elle avait lancé )

NARRATION :

et aussitôt qu'elle put voir la rose , elle serra le rosier et tous les souvenirs que Gerda avait perdus étaient revenus en elle:

(l'amitié qu'elle avait eu avec Kay , cette amitié qu'elle avait entretenu avec lui , du fragment qui toucha Kay , de sa méchanceté , de sa disparition, de sa mort, de la fleur que Gerda avait trouvé , de l'institutrice , de la fugue qu'elle avait fait, de la rivière qui avait emporté Gerda , de la rencontre avec Karen , du potage et du peigne)

GERDA :

Oh mon dieu Kay , j'étais parti a sa recherche combien de temps je suis resté jusqu'ici ? , il faut absolument que je quitte tout de suite cette maison. Vous les fleurs est-ce que vous savez quelques chose saviez-vous où est Kay ?

ROSE :

Kay n'est pas sous terre , il n'est pas dans le pays de la mort , il est encore vivant !

GERDA :

Merci, merci à vous !

Gerda parti voir les autres fleurs mais chaque fleur debout au soleil rêvait sa propre chanson, Gerda entendit toutes les petits bouts de chansons que leur chantait les fleurs mais aucune ne parlait de Kay. Gerda revinrent voir la rose.

GERDA :

Cher rose , toi qui a été si gentil tu peux me dire comment retrouver Kay. Tu as une douce voix d'une enfant.

ROSE :

Je te dirais quoi faire a condition que tu nous sortes de cette malédiction.

GERDA :

Une malédiction , comment ça ?

ROSE :

C'est ce potage mademoiselle c'est à cause de ceci que je suis devenu une rose.

GERDA :

Une rose , vous voulez dire que vous étiez une...

ROSE :

une fillette oui autrefois j'en était une un jour je m'était égarée mais malheureusement cette femme qui t'a soignée m'a transformée en rose parce que j'avais tenté en vain de m'enfuir.

GERDA :

Vous voulez parler de Mademoiselle Karen, cette femme est pourtant gentille , c'est elle qui m'a sauvé la vie.

ROSE :

Elle semble gentille au départ jusqu'à ce qu'elle vous hypnotise et qu'elle mange votre vieillesse.

GERDA :

Quoi ? , mademoiselle Karen n'oserait pas manger la vieillesse des enfants.

ROSE :

Oui lorsqu'elle nous a tous pris notre vieillesse , nous devenons une fleur a la fin et étant été trop gentille avec cette femme , elle a transformée chacune de nous en une fleur qui était sans défense et une fleur n'a pas assez de temps pour vivre lorsqu'on nous coupe notre tige , nous n'avons plus de voix et nous mourrons dessécher.

GERDA :

Alors qu'est-ce que je dois faire ?

ROSE (PENSÉE) :

Vous devez tout d'abord trouver le chaudron où se retrouve le potage et le jeter sur le sol

(On voit Gerda chercher la marmite , Gerda le trouve mais tout d'abord elle utilise de l'eau du puits pour que le feu s'éteigne ensuite elle fait tomber le chaudron de potage sur le plancher de la cuisine)

À ce moment Mademoiselle Karen sent son pouvoir lui disparaître et en plus c'était le seul chaudron où il y avait le potage , elle avait pas pris en note la recette

KAREN :

Non , NOOOONN!!! Quelle horrible fillette , il faut que je retrouve Gerda et ainsi retrouver cette fillette avant que je meure

ROSE (PENSÉE) :

ainsi le potage ne sera plus bon et ensuite elle essaiera comme moyen de vous retrouver et ainsi que vous restiez ici

Mademoiselle Karen commence à vieillir en plus qu'elle a une baguette pour transformer Gerda en fleur tandis que Gerda se cacha parmi les arbres.

KAREN :

Gerda...Gerda...où est-tu ? C'est moi Karen votre chère amie. Je veux vous donner un cadeau. Je vous jure que je ne vous ferez pas de mal.

GERDA :

Vous mentez , vous pouvez garder votre cadeau , je n'en veux pas votre rose m'a toute raconté ce que vous faisiez aux enfants qui se perdait.

KAREN :

Une rose qui parle ah Gerda tu te trompe les fleurs ne parlent pas de plus tout le monde sait que les fleurs mentent , elles ne connaissent que leurs chansons et elles ne connaissent rien de la vraie vie.

GERDA :

Vous vous trompez les roses eux sont pures et inoffensif. Elle sait quand le danger arrive.

De plus en plus Karen avançait de plus en plus vers Gerda pour la transformer en fleur mais Gerda s'accrochait a la vie.

KAREN :

Ah ne t'inquiète pas , ce n'est pas eux que je vais transformer mais seulement toi...

Karen arriva vers elle pour la transformer mais les fleurs et les arbres défendait Gerda contre la méchante sorcière. Et aussitôt Gerda arriva vers la sortie.

KAREN :

Non , reste Gerda.

La sorcière bloqua le chemin de la sortie avec des ronces.

KAREN :

si tu veux je ne te ferai pas de mal je voulais avoir seulement de la compagnie , reste avec moi et tu sera immortelle a tout jamais.

Karen essaya aussitôt d'hypnotiser Gerda pour qu'elle reste ici mais Gerda vit la rose que la sorcière avait sur son chapeau et elle pensa a nouveau a Kay.

GERDA :

KAY !!!

Gerda brisa les ronces , elle ouvra la porte et aussitôt la vieille sorcière n'avait pu ses pouvoirs , toutes les fleurs se retourna contre la sorcière et la tua sur le coup.Et aussitôt on vit des milliers d'esprits d'enfants montées au ciel.

ROSE (PENSÉE) :

Lorsque vous serez sorti de la demeure vous reprendrez l'âge que vous avez maintenant et ainsi nous les fleurs nous serons libres !

Aussitôt sorti de la maison , la maison devint un petit tas de ruine fumante mais aussitôt qu'elle en soit sorti , quelques chose d'étrange arriva a Gerda elle commence a être remplie d'une marque visqueuse blanche qui touchait son corps et ses vêtements , son corps devenait tout beurrée , on aurait dit qui se formait dans le corps de Gerda une sorte de mutation, Gerda s'accrocha a un arbre et aussitôt elle devint une chrysalide (l’état de transformation qui fait la transition entre les six ans que Gerda a perdu étant rester chez Mademoiselle Karen et les six ans qu’elle devait retrouver)

KAY ET LES PATINS !


Depuis six ans , Kay travaillait pour la reine des neiges en essayant de faire un énorme casse-tête qui devait ainsi former le mot "Éternité" malheureusement Kay ne connaissait pas la façon de le construire.

KAY :

Majesté , celà va prendre une éternité pour faire ce casse-tête je ne crois pas qu'avec les années qui se suivent , je pourrais continuer a faire le casse-tête

LA REINE DES NEIGES :

Voyons , mon petit Kay si je t'avais pas choisi , tu n'aurais pas avancer pour faire ce casse-tête , je t'ai choisit car tu es le seul a pouvoir me libérer pour que le charme soit rompue.

KAY :

Mais il fait terriblement froid , celà va prendre une éternité a le résoudre et avec la glace qui est glissante je ne crois pas y parvenir aussi facilement !

LA REINE DES NEIGES :

Hum !

La reine des neiges fit apparaître des patins a glaces.

LA REINE DES NEIGES :

Utilise ses patins à glaces ainsi tu pourras te rendre d'un coin à l'autre pour faire ce puzzle.

KAY :

Merci votre majesté , vous êtes trop bonne !

LE CHEMIN VERS LE CHÂTEAU

NARRATION :

Depuis quelques mois , l'arbre qui retenait Gerda sous forme de chrysalide était devenue plus grosse que d'habitude et un jour de début de novembre la chrysalide qui retenait Gerda tomba de l'arbre , tout à coup Gerda sorti du cocon , son corps s'était transformée en une adolescente elle avait maintenant 16 ans avec un costume court tout blanc comme si c'était un costume de cygne qui ressemblait à un costume de ballet classique

GERDA :

Mais qu'est-ce qui m'est arrivé ? Je n'ai aucun souvenir de ce qui m'est arrivé , je suis sorti de la maison de la sorcière et après plus rien , ça alors on dirait que je n'ai plus la même voix ,

Elle regarda son corps et le costume.

GERDA :

Ce n'est plus le même corps , je n'ai plus le même costume mais qui suis-je ?

Gerda se regarda dans l'eau de la rivière elle vit que ce n'était plus le même visage qui apparaissait ,

GERDA :

Je suis une femme , j'ai grandi mais comment est-ce arriver , je croyais que j'étais là il n'y a pas longtemps , j'étais resté dans ce cocon depuis longtemps.

son corps avait muté sous forme d'une adolescente mais son costume n'était pas très chaud ,

GERDA :

Il faut que je me trouve un abri sinon je vais finir par geler.

NARRATION :

c'était le début de l'hiver et pourtant Gerda s'enfonça dans la forêt magique, Gerda grelottait de froid , elle marcha durant des jours et un jour n'ayant plus de force elle tomba grelottant sous la neige , elle avait envie de demander de l'aide mais tout ce qu'elle faisait c'était de penser a Kay. Mais avant qu'elle allait mourir de froid , le soleil apparut et un corbeau descendit la voir pour la ramener en vie.

CORBEAU :

KROA...KROA... Allez réveille-toi ma grande, ne reste pas là tu vas mourir de froid.

GERDA :

Ah je suis désolé mais j'ai froid et je meurs de faim et avec le costume que j'ai , ça me satifie pas les choses.

CORBEAU :

Mais que fais-tu ici a grelotter a la maison , tu es orpheline et tu n'as pas de foyer.

GERDA :

Non pas du tout , je suis parti à la recherche de mon ami Kay.

NARRATION :

Ainsi Gerda raconta toute son histoire au corbeau.

CORBEAU :

Très fascinante ton histoire , Gerda !

GERDA :

Alors tu sait où est aller mon ami Kay par hasard ?

CORBEAU :

Je crois que oui , j'ai vu un garçon mais il t'a sûrement oublié parce qu'il va se marier avec une princesse.

GERDA :

Il va se marier a une princesse tu dis ?

CORBEAU :

Oui mais j'ai du mal a parler ta langue , je parle beaucoup mieux le langage des corbeaux que ta propre langue ma chérie. Ainsi si je t'aurais mieux raconté l'histoire en détail.

GERDA :

Ah c'est dommage , je ne parle pas cette langue , je ne connais que celle-là , ma grand-mère pourrait peut-être la parler , elle sait parler le javanais par exemple.

CORBEAU :

Ah bien j'essaierai de te la raconter du mieux que je peux , aller viens je te conduis jusqu'au château.

NARRATION :

Pendant que Gerda suivi le corbeau , ce dernier lui raconta l'histoire de Kay qui fit la rencontre de la princesse.

CORBEAU :

Dans ce royaume où nous sommes, habite une princesse d'une intelligence extraordinaire. L'autre jour alors qu'elle était assise sur le trône elle se mit à réfléchir «Pourquoi ne pas me marier ? » - Tiens, ça me donne une idée ! s'écria-t-elle. Elle avait envie de se marier, mais elle voulait trouver un mari qui puisse être capable de répondre avec aisance de toutes sortes de choses. Tout de suite les journaux parurent avec une bordure de cœurs et l'initiale de la princesse. On y lisait que tout jeune homme de bonne apparence pouvait monter au château et parler à la princesse, et celui qui parlerait de façon que l'on comprenne tout de suite qu'il était bien à sa place dans un château, celui qui parlerait le mieux, la princesse le prendrait pour époux.

GERDA :

Alors Kay a pris l'occasion qui lui offrit pour se présenter devant la princesse.

CORBEAU :

Patience Gerda je n'ai pas encore fini de raconter, les gens accouraient, une telle foule et plein de journaliste qui venait des quatre points du monde vinrent pour la voir mais sans succès ni le premier, ni le second jour. Ils parlaient tous très facilement dans la rue, mais quand ils avaient dépassé les grilles du château , ils étaient tout déconcertés, ils se tenaient pas en place là ou la princesse était assise et ils ne savaient que dire sinon de répéter le dernier mot qu'elle avait prononcé, et ça elle ne se souciait nullement de l'entendre répéter jusqu'à ce qu'ils se retrouvent dehors, dans la rue, alors ils retrouvaient la parole.

GERDA :

Mais Kay, mon petit Kay,quand m'en parleras-tu ? était-il parmi tous ces gens-là?

CORBEAU :

Patience ! patience ! nous y sommes. Le troisième jour arriva un petit garçon sans cheval ni voiture il monta d'un pas décidé jusqu'au château, ses yeux brillaient comme les tiens, il avait de beaux cheveux longs, mais ses vêtements étaient bien pauvres.

GERDA :

C'était Kay , enfin je l'ai retrouvé.

CORBEAU :

Il avait un petit sac sur le dos,

GERDA :

Un sac sur le dos ça m'étonnerait sauf si il en a trouvé un pendant qu'il était parti.

CORBEAU :

Possible , je n'y avait pas réfléchit de si près lorsqu'il entra par le grand portail, lorsqu'il vit les gardes en uniforme brodé d'argent, les laquais des escaliers vêtus d'or, il ne fut pas du tout intimidé, il les salua, disant : - Comme ce doit être ennuyeux de rester sur l'escalier, j'aime mieux entrer. Leurs salons étaient brillamment illuminés, les Conseillers particuliers et les Excellences marchaient pieds nus et portaient des plats en or, c'était quelque chose de très imposant. Il avait des souliers qui craquaient très fort, mais il ne se laissa pas impressionner.

GERDA :

C'est sûrement Kay , il avait des souliers neufs je les entendais marcher dans la chambre de grand-maman.

CORBEAU :

Tout le monde de la cour semblait être impressionné , le voyant ainsi. Il était décidé , prêt et charmant, il n'était pas venu en prétendant mais seulement pour juger de l'intelligence de la princesse et il la trouva remarquable ... et elle le trouva très bien aussi.

GERDA :

C'était lui, c'était Kay , il est si intelligent , il connaît les tables de multiplication et il a aussi fait des fractions.

CORBEAU :

Enfin nous y voilà le château du roi Niels. La cérémonie du mariage va bientôt commencer.

GERDA :

Et bien je ne vais pas attendre que ça se termine , je vais entrer tout de suite dans le château.

CORBEAU :

Quoi , tout de suite mais tu es folle , le château est gardé par des gardes.

GERDA :

Je sais mais regarde-moi bien faire.

LA CÉRÉMONIE DU MARIAGE :

Gerda arriva dans les portes du château mais aussitôt qu'elle allait entrer des gardes l'arrêtait pour qu'elle n'y entre pas.

GARDE 1 :

Halte ! Qui va là ?

GERDA :

Je suis Gerda , je suis une amie du prince.

GARDE 2 :

Une amie du prince , c'est étrange , le prince nous a jamais parler de vous

GERDA :

C'est parce que j'étais une enfant à l'époque.

GARDE 1 :

Faudra que vous attendez ici mademoiselle car on va essayer de demander au prince si tout ça est vrai.

GERDA :

Ah d'accord eh ce serait pas le prince qui vous ferait des signes ?

GARDE 1 :

Quoi ?

GARDE 2 :

Où ça ???

Gerda avait tromper leurs vigilances et ainsi Gerda rentra dans le château

GARDE 1 :

Hé Toi ! Reviens tout de suite !

GARDE 2 :

Vous n'avez pas le droit de rentrer , !

Les gardes sifflèrent pour que les autres gardes partent a sa recherche et Gerda se fit poursuivre par les gardes le décor était charmant , Gerda entendait la musique nuptiale du mariage , elle partut a la recherche de la musique et ainsi elle trouva le chemin vers la petite église où se passait le mariage et qui était entourée par des gardes Gerda entendit un curé commencer la cérémonie

CURÉ :

Si une telle personne voudrais s'opposer a ce mariage qui le fasse tout de suite sinon qu'il se taisent a jamais !

GERDA :

Kai...KAI !!! NOON !!! NE TE MARIS PAS !!!

GARDE 1 :

MAJESTÉ , ARRÊTEZ C'EST UNE FILLE DANGEREUSE !

Gerda approche aussitôt du marié

GERDA :

Kay , je t'en supplie ne te maris pas ?

Garda s'approcha du prince et aussitôt il vit que ce n'était pas Kay

PRINCE :

Mais qui êtes-vous est-ce que je vous connais ?

GERDA :

Vous n'êtes pas Kay ?

PRINCE :

Non , de quel Kay parlez-vous ?

PRINCESSE :

Tu la connais chérie !

GARDE 2 :

Ah toi on te tiens sale tu voulais te débarrasser du prince !

GERDA :

Non attendez vous vous trompez je ne le savais pas que ce n'était pas ....

Gerda s'évanouit dans les bras des gardes , tout le monde est affolée , le roi n'est pas heureux de ce résultat , il essaie de rassurer son peuple affolée par l'arrivée de cette étrangère et tout deviens noir.


Dernière édition par Tai magnificus le Lun 15 Aoû 2011 - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tai magnificus

Tai magnificus

Messages : 554
Inscription : 14/05/2011

La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Empty
MessageSujet: Re: La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte Horlog11Lun 15 Aoû 2011 - 2:56

(3e Partie)

LE PRINCE ET LA PRINCESSE

Gerda fit des rêves étranges , elle voyait des anges de dieu accompagnée de Kay qui était assis sur le traîneau en allant dans le ciel et aussitôt les anges firent tomber Kay dans l'eau de la rivière où dans l'eau il essayait de dire le prénom de "Gerda"

Aussitôt Gerda se réveilla dans une chambre majestueuse et elle vit la princesse assise près d'elle pour la réconforter.

GERDA :

Ah mon dieu Kay , où est t'il ?

PRINCESSE :

Calme , ne t'inquiète pas tout va bien Gerda le corbeau nous a tout expliqué

PRINCE :

Oui et d'ailleurs on lui a remercié gentiment

CORBEAU :

D'ailleurs le roi m'a promis que je deviendrais le diplomate des animaux de ce royaume et désormais si un animal se sent perdu ou un être humain cherchant son chemin je serai celui qui sera a sa défense et qui aidera la personne en tant que personne bien aimable.

Aussitôt le roi arriva dans la chambre de Gerda et demanda a ce que Gerda s'habille tout de suite , on lui donna des vêtements mieux recommandables pour être présenter devant la cour et quelques heures plus tard elle descendit pour aller dans la salle du trône pour que Gerda s'explique pourquoi elle a interrompu le mariage du prince et de la princesse. Des trompettes sonnèrent et un des gardes dit :

GARDE :

Mademoiselle Gerda

ROI NIELS :

Alors voici donc la fille qui s'est incrusté dans notre château pour empêcher le mariage de ma fille et de son prince

GERDA :

Oui c'est moi , votre majesté !

ROI NIELS :

As-tu réfléchit une seconde qu'il était interdit d'interrompre un mariage avec une telle démarche

PRINCE :

Oui et pourquoi vous me dévisagiez en me nommant sous le nom de Kay

GERDA :

C'est parce que j'ai fais un grand voyage votre majesté voilà il y a plus de six ans je cherche mon ami Kay que j'ai perdu

ROI NIELS :

Perdu mais comment ?

NARRATION :

C'est ainsi que Gerda raconta son aventure a toute la cour , comment l'amitié de Kay avait touché Gerda , comment un maléfice avait rendu Kay si méchant et que Kay disparut avec un traîneau blanc, l'annonce de la mort de Kay , la découverte de la fleur , les rêves et après que Gerda raconta tout de ce qu'elle avait vécu et pendant ce temps des larmes touchait celle du roi , du prince , de la princesse et de toute la cour jusqu'à qu'elle arriva au moment où c'était la fin , il y eut un silence terrible !

GERDA :

Voilà vos majestés , je vous ait raconté mon histoire !

PRINCESSE :

Pauvre Gerda , je ne connais pas de fille aussi courageuse qui est prètes à sauver ton ami.

PRINCE :

Moi je trouve ça ridicule comment est-ce arrivée qu'une transformation d'un garçon aussi gentil devient un garçon aussi méchant !

ROI NIELS :

Je crois savoir la réponse !

PRINCESSE :

Vous la connaissez père ?

ROI NIELS :

Garde allez me chercher le livre interdit !

GARDE 1 :

Bien votre majesté

PRINCESSE :

Le livre interdit mais ce livre raconte les pires souffrances que l'humanité a été touché , vous croyez que la réponse est là père !

Le Garde apporta le livre interdit devant le roi

ROI NIELS :

Approche près de moi Gerda !

Gerda s'approcha du roi et ainsi le roi raconta a Gerda une étrange histoire

ROI NIELS :

Il y a très longtemps même avant que votre soyez née, le diable s'était déguisée sous la peau d'un charlatan il décida de créer un miroir et de montrer a tout le bon peuple de la terre en leur faisant croire qu'il avait la faculté que tout ce qui était beau et bon était transformé en vilain et pas gentil, les gens qui se regardait était devenu si méchant que personne ne pouvait les reconnaître tant leur coeur était noire comme la glace. Le monde en était plus le même, les gens se détestait et ravageait tout dans leur passage. Leurs amis étaient devenus leurs pires ennemis. Des guerres et des crimes se sont produites laissant comme survivant des enfants qui cherchèrent la vengeance pour le crime que leurs voisins avait commis. La situation en était désastreuse. Le conseil de la magie décida de lancer le diable dans un procès pour avoir commis le geste d'avoir rendus tout les êtres humains méchants et sans amour. Lorsque le procès fut terminé, on condamna le diable à être enfermée sous les flots d'un volcan en Islande. Le conseil décréta qu'on casse le miroir et qu'on le fasse disparaître à tout jamais. Malheureusement les morceaux de miroirs virevoltèrent dans le vent ce qui emmènerait à quiconque celui qui avait un éclat de miroir dans l'œil de voir toute la haine qui pouvait voir des gens qui le regardait. Ceux qui collectionnaient ces éclats en faisaient des lunettes en les mettant, ils pouvaient rire avec méchanceté des horreurs qu'il voyait. Le conseil de la magie dit que le seul moyen pour rompre le charme était qu'une personne réussirait a sauver une personne après ça tous les autres qui ont été ensorcelées seraient sauvées avant qu'il ne soit trop tard

GERDA :

Alors c'est donc ça ma mission , je pourrais sauver Kay ainsi que tous les autres

ROI NIELS :

Exactement si vous réussissez cette exploit toute la terre sera sauvé !

Tout le peuple de la cour était surpris !

ROI NIELS :

Garde , préparez Mademoiselle Gerda donnez lui des vêtements chauds et donnons lui le plus beau carrosse , Gerda vous avez un voyage à faire et on a peu de temps à parler pour que le charme soient enfin rompus.

Au début de l'après-midi , Gerda était la mieux habillée , elle avait des provisions , elle avait un carrosse où un cocher serait a la disposition de celle-ci

PRINCESSE :

Vous savez Gerda , si vous revenez ici avec Kay , vous pourriez devenir aussi prince et princesse , vous n'auriez plus de souci !

GERDA :

C'est gentil Princesse mais vous savez moi la richesse et la célébrité ce n'est pas mon rayon mais je vous remercie de la suggestion , peut-être que je changerais d'avis à ce moment là.

PRINCE :

Eh bien Gerda désolé encore que je n'était pas le Kay que vous cherchiez mais j'espère que vous le retrouveriez !

ROI NIELS :

Allez vous devez vous dépêcher !

GERDA :

Au revoir prince et princesse , au revoir a vous tous !

ROI NIELS :

Au revoir !

PRINCE :

Au revoir Gerda !

PRINCESSE :

Surtout soyez prudente !

LA FILLE DES BRIGANDS

NARRATION :

Un dernier au revoir au corbeau et ainsi Gerda accompagnée de son cocher parti pour trouver l'endroit où se trouve Kay. Mais alors que Gerda et son cocher arrivèrent vers une sombre forêt il y avait là-bas des bandits , elle ne pensait pas qu'elle allait sortir vivante de cette forêt.

A l'instant quelqu'un scrute avec une longue vue le carrosse en or qui accompagne Gerda et son cocher.

VOLEUR 1 :

Voyez-vous ça , une princesse richissime qui voyage sur un carrosse en or. Cette fille vaut sûrement un million

CHEF DES BRIGANDS :

Laisse-moi voir, regarde-moi la petite chérie à sa maman , elle serait triste si elle ne rencontrerait pas de la compagnie durant son voyage , quand pensez-vous mes amis !


VOLEURS :

Ouais !!! (Ricanement méchant de tous les voleurs)¸

Aussitôt un grand tronc tomba dans le chemin de la carriole ainsi les brigands arrivèrent pour voler tout sur leurs passages malheureusement le jockey s'enfuit à toute jambe laissant Gerda prisonnière de ses bandits. Aussitôt la carriole en compagnie des brigands et de Gerda arrivèrent vers le repaire des brigands

voleuRS :

Allez descends , la souillon !

On jeta directement Gerda sur le sol et tous les voleurs regardèrent Gerda d'un air machiavélique

VOLEUSE :

Alors mes amis , que va t'on faire de cette agnelle !

VOLEUR 1:

On pourrait la faire cuire comme un pain d'épice

VOLEUR 2 :

Ou on pourrait la rôtir comme un poulet !

Aussitôt la voleuse se fit mordre l'oreille par la petite fille des brigands qui avait une autre idée pour Gerda.

FILLE DES BRIGANDS :

Donnez la moi je la veux , je prendrais sa robe et ses vêtements et elle sera mon esclave pour me raconter des histoires , me chanter des chansons et si vous me la donnez pas je vous tuerais un par un avec mon couteau , c'est clair !

Ainsi Gerda donna ses beaux vêtements qu'elle avait reçu du prince et de la princesse a la petite voleuse elle emmena celle-ci dans une petite cabane qu'elle gardait pour prendre le thé , elle avait des animaux comme des lapins qu'elle gardait pour les mettre à la broche ainsi qu'un renne qui savait parlé qu'elle gardait pour une occasion spéciale.

GERDA :

Elle est belle ta petite cabane !

FILLE DES BRIGANDS :

Elle m'a pas coûté très cher je l'ai trouvé quelques part où quelqu'un ne voulait plus l'avoir.

GERDA :

Ah , c'est agréable !

FILLE DES BRIGANDS :

Alors écoute-moi bien princesse je vais te dire les règles , tu me racontes de belle histoire et tu me chantes de belles chansons en plus j'espère que tu chantes bien ou sinon je te tuerais avec mon couteau , c'est clair !

GERDA :

Ça fait longtemps que je n'ai pas chanté mais je veux bien te raconter mon histoire !

NARRATION :

Et ainsi Gerda raconta de nouveau son histoire a la petite voleuse et aussitôt elle resta surpris de l'histoire que Gerda avait ressenti et après ça la mendiante se demanda quelques chose.

FILLE DES BRIGANDS :

Mais il y a quelques chose qui m'échappe , pourquoi sauvez un ami alors qui a été méchant avec toi.

GERDA :

Un Ami reste un ami !

FILLE DES BRIGANDS :

Eh bien ça me laisse préjuger une chose il faut que cette histoire ne se finit pas en queue de poisson , il faut que tu le retrouves à tout prix.

RENNE :

Eh bien je crois que je sais quelques chose.

GERDA : Quoi !

FILLE DES BRIGANDS : Ah n'écoute le pas Gerda , ce n'est qu'un renne rien d'autre

RENNE : Je suis peut-être un renne mais je sais beaucoup de chose a mon humble avis la femme qui avait un carrosse blanc pourrait être la reine des neiges !

FILLE DES BRIGANDS : Quoi !

GERDA : C'est la reine des neiges qui aurait enlevé Kay tu dis !

RENNE : Ouais et pour un odieux dessein , je sais où elle habite mais je dois te l'avouer elle me fait peur également.

FILLE DES BRIGANDS : Alors il n'y a pas de temps à perdre , mon renne je t'offre une mission tu devra emmener Gerda jusqu'au château de la reine des neiges et ainsi qu'elle réussisse a ramener vivant Kay.

GERDA : Ah formidable merci beaucoup je ne vous serai jamais autant reconnaissante envers vous.

FILLE DES BRIGANDS : Mais il y a un problème , je ne peux pas te libérer je suis encore trop jeune pour être une adulte et pour que tu réussis à devoir partir à la recherche de Kay et ainsi partir avec mon renne et être libre des brigands , il faut que tu saches te battre dans un domaine que seul les brigands sachent se battre

GERDA : Quoi il faudra que je me batte avec mes poings !

FILLE DES BRIGANDS : Non pas ce genre de bagarre , une bagarre beaucoup plus artistique : savoir danser la danse des brigands

GERDA : La danse des brigands , jamais entendu !

FILLE DES BRIGANDS : Tu n'as jamais entendu parler de cette danse , c'est une danse que seul les brigands sachent danser et c'est ta seule chance de sortir du cercle des brigands , si tu réussis à suivre le courant tu pourras sortir du clan et partir a la recherche de Kay en compagnie de mon renne.

GERDA : Super ! Mais peux-tu me l'apprendre à la danser !

FILLE DES BRIGANDS : Malheureusement aucun brigand ne doivent te l'apprendre, tu devra regarder notre chef la danser et ensuite suivre ses mouvements et ainsi si tu réussis à convaincre le clan que tu danses bien tu sera libre !

GERDA : Ah bon et quand est-ce qu'ils vont préparer la danse !

FILLE DES BRIGANDS : Ne t'inquiète pas , dans ta situation je vais parler a notre chef de te permettre que tu puisses la danser ce soir durant le banquet !

GERDA : D'accord

LA DANSE DES BRIGANDS

Le soir arriva et les brigands se préparait pour que la soirée de danse se prépare ainsi commença la soirée où la chef habillé de l'habit traditionnelle débutant l'assemblée en disant ceci :

CHEF DES BRIGANDS : Mes chers amis , ce soir je suis en habit traditionnelle non pour faire rire mais pour ainsi battre mon honneur en étant la meilleure danseuse de la célèbre danse des brigands et voilà que notre chère princesse que nous avons enlevée voudrait m'affronter avec la compagnie de nos musiciens vous verrez si c'est elle ou encore moi qui est encore la meilleure danseuse alors que la danse commence.

Gerda approcha de la scène , la fille des brigands prêta le costume que portait ces gens a Gerda et ainsi ça lui allait bien ainsi la musique commença et la chef commença a danser d'une façon un peu barbare mais d'une façon traditionnelle et artistique voyant les pas que la fille fit , Gerda commença a danser et dansa d'une telle façon qu'elle surpassa même la chef mais la chef des brigands n'avait pas dit son dernier mot , elle fit un saut aussi haut , Gerda croyait qu'elle ne réussirait pas ce saut ainsi elle fit une mini prière et aussitôt elle fit le saut et tout le monde abasourdit par Gerda applaudissea cette dernière et après ça notre chef déclara forfait , la musique s'arrêta et Gerda fut la gagnante ainsi Gerda gagna sa porte de sortie

CHEF DES BRIGANDS : Wow ! Je n'ai jamais vu de fille aussi bien danser que toi mais comment sais-tu autant danser comme ça

GERDA : C'est simple , Kay et moi dansions ensemble quand nous étions enfants je crois que j'avais oublié cette partie que j'avais eu avec lui.

CHEF DES BRIGANDS : Et bien ma fille , voici ta porte de sortie , tu peux partir avec ce renne avec de la nourriture mais on garde le capuchon parce qu'on le trouve très beau !

GERDA : Comme vous voudrez !

FILLE DES BRIGANDS : Ah Gerda tu vas me manquer , est-ce que tu reviendras bientôt ?

GERDA : T'inquiète pas je reviendrais aussitôt que possible avec Kay cette fois !

CHEF DES BRIGANDS : Avant que tu nous quittes princesse je vais te donner la direction où aller , tu devras traverser la laponie pour ainsi trouver une vieille maison en piteux état là-bas tu trouveras une vieille dame qu'on surnomme la bonne vieille dame lapone elle aura une mini mission pour que tu ailles voir la finlandaise après tu traverseras une ligne fragiles que seul peu de personne peut franchir a ce moment là tu sera au château de la reine des neiges faites gaffe princesse , certaines personnes peuvent y entrer mais jamais on ne peut en sortir.

LA LAPONE ET LA FINLANDAISE

Ainsi Gerda et le renne parti ensemble vers le pays de glace et traversèrent la Laponie a ce moment là elle trouva une maison en piteux d'état , c'était la maison de la dame lapone exactement comme la chef des brigands avait dit ainsi Gerda appela de l'intérieur si elle était là.

GERDA : Youhou , est-ce que vous êtes là !

LA LAPONE : Excusez-moi je pensait pas que j'aurais des visiteurs venez vous abriter toi et ton renne , je suis en train de faire cuire un morceau de morue , venez me retrouver !

Gerda et le renne rentra dans la petite hutte et ainsi le renne raconta l'histoire de Gerda et la lapone raconta la sienne

LA LAPONE : Désolé de vous dire que vous avez encore une bonne marche a faire car il vous en reste encore cent lieues a découvrir mais je vais vous donner un message a donner a la finlandaise sur un morceau de morue séchée , elle habite dans le Fin mark communément appelée dans votre langue : La finlande ainsi elle saura vous dire comment il reste de kilomètres avant d'entrer dans le royaume de la reine des neiges.

Ainsi Gerda et le renne sortit de l'endroit , ils firent encore une bonne marche pour ainsi atteindre la finlande ainsi ils arrivèrent vers une montagne qui ressemblait a une maison cachée aussitôt une dame sortit de sa cheminée Elle apparut devant Gerda et le renne.

LA FINLANDAISE : Excusez-moi j'oublie mes manières mais comme vous voyez je n'ai pas de porte la seule manière de pouvoir rentrer c'est en tombant dans la cheminée,

Ainsi Gerda et le renne descendit dans la cheminée et aussitôt atterrisèrent dans la maison malheureusement avec le visage tout noirci de sciure ainsi la finlandaise a pu lire le message sur la morue et ainsi elle dit :

LA FINLANDAISE : En effet ton ami est chez la Reine des Neiges et il se croit heureux, il croit qu'il est dans le plus beau lieu au monde, mais tout ceci n'est qu'une illusion car il a un éclat de verre dans le cœur et une poussière de verre dans l'œil, il faudra que vous réussissiez a enlever ce bout de verre dans son oeil sinon il ne deviendra jamais un homme et la Reine des Neiges conserve ce pouvoir sur lui.

GERDA : comment pourrais-je le lui enlever , je n'ai pas un aussi grand pouvoir qu'elle a déjà.

LA FINLANDAISE : Écoute il n'y a que toi qui peut réussir a utiliser ce pouvoir qui réside dans son cœur. Il faudra que tu entres dans le palais de la Reine des Neiges et toi seule tu pourrais lui enlever ce sortilège, le jardin de la Reine est à deux lieues d'ici, le renne pourra t'y emmener jusqu'à la ligne fragile a cet endroit , tu atteindras son jardin , ne parle pas trop et reviens au plus vite sinon tu resteras coincé dans son monde.

Le début du combat

Ainsi Gerda et le renne continuèrent leur route et aussitôt il toucha un mur , un mur invisible

GERDA : Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

RENNE : Ça doit être la ligne fragile comme te l'avais dit la chef des brignads et la finlandaise , a ce moment-ci je ne peux plus te suivre c'est à présent a toi de continuer le chemin.

GERDA : Ça va être difficile je n'ai pas de bas ni de chaussette ni de gants et la neige est si froide , comment je pourrais continuer mon chemin.

RENNE : La seule manière serait qu'à chaque pas que tu marcheras , prie Dieu et écoute ton coeur , c'est la seule manière que tu atteindras Kay

GERDA : D'accord souhaites-moi bonne chance !

Aussitôt Gerda entra seul dans la ligne fragile comme un miroir elle traversa le passage et ainsi elle entra dans le jardin de la reine des neiges , qui était composée de glace et de neige aussi froide qu'à chaque pas ses pieds lui faisait mal mais pendant ce temps un garde de la reine parti voir la reine des neiges pour lui raconter qu'une femme s'approchait du château

GARDE 1 (REINE DES NEIGES) : VOTRE ALTESSE...VOTRE ALTESSE ROYALE !

LA REINE DES NEIGES : Oui Que se passe t'il ?

GARDE 1 (REINE DES NEIGES) : Une fille a réussi a entrer dans la ligne fragile et selon des sources , elle n'a ni gant ni bas ni chaussure elle est entrée pour venir chercher son ami Kay.

LA REINE DES NEIGES : Quoi mais comment a tel put entrée pourtant le chemin est trop long pour parvenir jusqu'ici !

GARDE 1 (REINE DES NEIGES) : Et bien elle aurait un pouvoir plus immense que le vôtre , ce serait sûrement elle la fille de la prophétie qu'il réussirait a se débarrasser de vous !

LA REINE DES NEIGES : Arrêtez là mettez toute la garde à combattre , apportez tout les animaux combattants et arrêtez la pour qu'elle ne réussit pas a franchir le château ! Éxécution ! ÉXÉCUTION !

Gerda traversa le jardin de la reine des neiges et chaque fois qu'elle marchait ses pas lui faisait mal alors qu'elle vit le château , un régiment d'animaux combattant venaient à sa rencontre, ils étaient grands, effrayants, vivants, ils avaient l'air de grands hérissons affreux, d'autres semblaient des serpents avec des têtes de fakirs, d'autres ressemblaient à de gros ours blancs au poil luisant. Ils étaient tous d'une éclatante blancheur.

Aussitôt le chef de la garde cria : À L'ATTAQUE !!!

Ils s'approchaient d'elle , Gerda n'ayant pas d'arme contre ceux-ci pensa que tout espoir était perdu mais aussitôt elle se rappelait que la finlandaise lui avait dit qu'elle avait un pouvoir plus immense au plus profond de son coeur ainsi elle dit une prière.

GERDA : Seigneur , faites que les animaux disparraissent , faites que le soleil luisent à nouveau et faites sortir la lumière de vos entrailles pour que la couleur de l'amour poussent mes ennemis loin de la peur , de la haine et des opprimées de tout ce monde.

Et aussitôt les mains de Gerda sortit un rayon rose qui fit fondre tous les ennemis que Gerda devaient combattre et ainsi il ne restait plus qu'une partie fondue de l'entrée du château de la reine des neiges ainsi Gerda avait réussi le premier tour en combattant la garde de la reine mais le deuxième tour alors être plus difficile qu'il n'y paraît.

AU SECOURS DE KAY

Gerda réussit à rentrer au palais de la reine des neiges pour sauver Kay mais d'abord elle irait le voir comment allait t'il , Kay était rendu tout froid , tout son corps était glacée et même son coeur était devenu un bloc de glace et aussitôt qu'il la vu il commença a dire.

KAY : Bonjour , est-ce qu'on se connaît ?

GERDA : Kay , enfin je te retrouve ?

KAY : Me Retrouver mais comment ça ?

GERDA : Ça fait si longtemps que je te cherche , tu te souviens on était encore les meilleures amis du monde lorsqu'on était des enfants !

KAY : Des Enfants , des amis qu'est-ce que c'est que tous ses mots !

LA REINE DES NEIGES : Désolé ma petite !

Aussitôt la reine des neiges apparut devant Gerda en se retournant devant elle.

LA REINE DES NEIGES : Kay est a moi , il ne te connait pas , son corps est tout blanc et son coeur est noir comme la glace comme moi

GERDA : Non , c'est impossible je suis son ami , il se souvient de moi , il y a encore de l'espoir pour le sauver.

LA REINE DES NEIGES : Ah tu crois ça , bientôt il me délivrera de mon sortilège je serai libéré et toi tu ne fera pas parti de sa vie

GERDA : Il vous délivrera pas , moi aussi j'ai subit un sortilège en croyant l'oublier mais c'était plus fort que moi l'amour que j'ai pour Kay est plus grand et je le prouverais.

LA REINE DES NEIGES : Ah oui alors je te lance un défi , si tu réussi a lui chanter ton amour pour lui et que tu réussis a le libérer alors tu pourras partir avec lui sinon si tu ne veux pas réussit pas le libérer je te ferai guillotiné par les lames de glace qui surplombe le haut de mon palais , si a ce moment Kay se souvient de toi et qui te réussit a te sauver vous serez libre de partir a tout jamais !

Gerda vit la guillotine et le haut du palais avec les immenses lames de glaces qui supplombait le palais et qui était ultra coupante

LA REINE DES NEIGES : Mais si tu veux tu peux toujours repartir chez toi et tout oublier

ainsi elle réfléchisa et aussitôt elle dit

GERDA : D'accord j'accepte !

KAY : Soîtes alors chante pour lui.

Aussitôt Gerda s'approcha de Kay et lui dit :

GERDA : C'est pour toi Kay , c'est la chanson que je voulais te chanter alors que j'était encore une enfant voulant essayer de te reconquérir.

Aussitôt Gerda chanta sa chanson , c'était une chanson mélancolique , une chanson si douce , si belle qui faisait enflammer le coeur des gens , sa chanson lui faisait rappeler tous les souvenirs que Gerda avait pour Kay , la voix de Gerda ressemblait a une voix de soprano léger , une voix si douce et si belle que vers la fin Gerda donna un baiser sur la joue de Kay et sur son front après ça Kay ne ressentait rien.

LA REINE DES NEIGES : Alors quand disent les juges hein c'est raté pour vous alors a présent qu'on l'emmène sur le bucher.

Aussitôt les soldats de la reine des neiges apparaissa devant Gerda pour l'emmener dans la guillotine

GERDA : NOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!!!! KAY NE ME FAIS PAS ÇA , JE T'EN SUPPLIE !!! KAY !!! JE T'AIME !!!!!!!!

Mais étrangement la chanson de Gerda mit une trace si forte que l'éclat mit dans le coeur de Kay commença a se casser tellement que le coeur se mit a chauffer si fort que le coeur redevint rouge et l'éclat mit dans l'oeil se transforma en larme. Kay était revenu a lui mais lorsqu'elle vit Gerda approchée de la guillotine il commença a crier.

GERDA : KAY , NE ME LAISSE PAS , JE T'AIME !!!!!!!!!!!

KAY : GEEEEEEERRRRRDAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!

Aussitôt Kay parti au secours de Gerda contre les gardes de la reine des neiges , Kay combattu les soldats avec une force si puissante où il libèra Gerda de la guillotine avant que les lames de glaces touchèrent le sol. La reine des neiges n'arrivait pas y croire mais elle leur dit.

LA REINE DES NEIGES : Incroyable alors l'amour éxiste Et d'ailleurs comment t'appelle tu petite ?

KAY : Elle s'appelle Gerda votre majetsé , c'est la seule amie avec qui je m'amusait lorsque j'était un enfant.

LA REINE DES NEIGES : alors je suis désolé mais dans ce cas-ci je vous libèrerais...pas Ha Ha Ha !!!

GERDA : C'est pas juste , vous aviez donné votre parole !

LA REINE DES NEIGES : Oui j'avais une parole mais je n'ai dit que soites pas que j'acceptais alors désolé vous ne sortirez pas de ce château. Gardes emmenez-les vers le cachot je me chargerais de leur sort bientôt ils ont réussis deux fois mais la troisième ils ne réussiront pas.

Les enfants étaient furieux mais tout à coup Kay vit la fleur que Gerda avait gardé depuis longtemps

KAY : Qu'est-ce que c'est que tu as une fleur ?

GERDA : Une fleur du printemps , c'est toi qui me l'avait donné !

LA REINE DES NEIGES : Une fleur du printemps je croyais les avoir fait disparaître avec la neige que je faisait apparaître je ne croyais pas qu'il en restait une , donne la moi !

GERDA : Non !

LA REINE DES NEIGES : Donne-la moi ou tu subira le froid absolu !

KAY : Elle ne vous la donnera pas !

Aussitôt la fleur du printemps se mit à briller si fort , son étincellement s'ajouta au casse-tête de glace , le morceau de casse-tête n'était nulle que la fleur ausstôt tous les morceaux de casse-tête entourèrent le corps de la reine des neiges faisant autour d'elle le mot "éternité" tout autour de son corps , on entendit les cris de la reine des neiges en arrière des morceaux mais aussitôt tout les morceaux de casse-tête se cassa en mille morceaux sur le corps et aussitôt la reine des neiges disparurent mais fit apparaître un autre personnage : Dame nature ! elle n'arrivait pas y croire , elle était libérée du corps de la reine des neiges dont le magicien l'avait enfermé depuis si longtemps !

DAME NATURE : Je suis libre ! JE SUIS LIBRE !

Aussitôt partout dans le monde , les morceaux du miroir se transforma en larme sur chacune des personnes qui ont été touchées , tout le monde était sauvée. En Islande le volcan qui retenait le diable avait commencé en s'enflammer jusqu'à que le diable mourrut sous la cendre volcanique. Pendant ce temps au royaume du prince et de la princesse le roi sortit de son royaume et dit tout bas :

LE ROI NIELS : Elle a réussit ! LE MONDE EST LIBRE !!!!

Mais aussitôt le château de la reine des neiges commença a se casser en milles miettes , les soldats et les animaux de glace se cassèrent , la ligne qui protègeait le château s'effondrait !

DAME NATURE : Les enfants approchez vous près de moi , ne restons pas dans ce château trop longtemps !

Ainsi Dame nature s'envola avec Gerda et Kay en fuyant le château de la reine des neiges qui ne resta plus qu'un tas de cendres !

DAME NATURE : Enfin nous sommes sauvées.

GERDA : Vous nous avez sauvées mais qui êtes-vous ?

DAME NATURE : Je suis dame nature , il y a très longtemps le diable sous la peau de ce magicien m'avait jeté un sort avec le miroir magique , il m'avait enfermé sur le corps de la reine des neiges , j'étais sa première victime mais grâce a vous mes enfants vous m'avez libérée et je vais ramener le printemps et le bonheur a tout le monde , adieu mes enfants et merci !

ÉPILOGUE

Aussitôt Dame nature leur dit au revoir et ainsi Gerda et Kay prirent la route de la maison et ainsi pendant qu'ils marchèrent vers le retour à la maison le printemps revinrent dans le monde , le renne décida de les quitter pour aller vers le nord , Gerda et Kay décidèrent avant de rentrer d'aller voir toutes les personnes que Gerda avait vu avant de partir pour ainsi les remercier !

La finlandaise , la femme lapone , les brigands , le prince et la princesse , Monsieur et Mme Corbeau ainsi que les villageois qu'ils les avaient aidées

Et un jour ils revinrent à la maison , la grand-mère était un peu perdu pensant qu'ils ne revinrèrent jamais Gerda et Kay et aussitôt la grand-mère virent Gerda et Kay mais maintenant ils étaient âgés de 18 ans , c'était des adultes à présent et aussitôt ils s'embrassèrent ainsi le mariage était annoncé Gerda et Kay se marièrent , les brigands apprirent à danser leur danse aux villageois ils étaient tous surpris. Lorsque Gerda décida de lancer le bouquet de la mariée la fille des brigands le reçu les filles voulait l'avoir mais elle leur dit , elle prit son coûteau avec elle et elle dit :

FILLE DES BRIGANDS : J'espère que vous allez me laisser le bouquet a moi ou sinon !

Toutes les filles avaient peur de la fille des brigands

NARRATION : et ainsi ils partirent vivre heureux pour toujours mais aussitôt le carrosse de Kay et de Gerda s'envola dans le ciel et aussitôt Gerda et Kay redevinrent des enfants , ils avaient retrouver leur jeunesse et qui faisait voyager le carrosse nulle autre que le renne en question c'était le cadeau de Dame nature elles leurs redonna la jeunesse qu'ils avaient perdus et ainsi Gerda et Kay partirent vivre dans les étoiles pour ainsi que Gerda retrouvèrent sa famille au paradis on raconte qu'aujourd'hui que lorsque deux étoiles se tiennent ensemble c'est Gerda et Kay qui sont main dans la main en train de faire un nouveau voyage et maintenant ils resteront ensemble par amour et pour toujours.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
La reine des neiges : Fanfiction & Fan arts sur ce conte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan arts] La Reine des Neiges
» [Fan arts] La Reine des Neiges
» [Fanfiction] : Souvenirs d'une reine .....
» La Reine des Neiges
» La Reine des Neiges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Le Café Fantasia :: Imagination Institute-