AccueilPortailRacontons notre quotidien au travail ! - Page 8 EmptyRacontons notre quotidien au travail ! - Page 8 EmptyRacontons notre quotidien au travail ! - Page 8 EmptyRacontons notre quotidien au travail ! - Page 8 EmptyRacontons notre quotidien au travail ! - Page 8 EmptyRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Racontons notre quotidien au travail !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 31
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mar 7 Sep 2010 - 0:03



J'ai découvert ce topic cet été, alors que j'étais Cast Member CDD. Je trouve l'idée très bonne et j'ai pris grand plaisir à lire le quotidien des mes collègues d'un été!

En particulier les Cast Members attractions, dont j'enviais et envie toujours le poste! J'aurais adoré être à la place de EVE à Fantasyland!

En ce qui me concerne, comme j'y déjà fait allusion dans d'autres topics, j'étais Cast Member en boutique.

Lorsque j'ai appris que je serais en vente, j'ai tout de suite été... pas déçu, car je voulais avant tout être Cast Member, mais j'ai vu non sans tristesse défiler sous mes yeux cet été en tant que Cast Member attraction que je ne vivrais pas...
Je ne souhaitais plus qu'une chose : ne surtout pas être transféré à l'Emporium ou au Disney Store du Disney Village. La raison est simple : en tant que Guest, je connaissais bien ces boutiques, je savais que les rush y étaient terribles et j'avais souvent plaint les Cast Members là-bas.

Je me souviens avoir dit à un CM de l'Emporium, en Septembre 2009 : "Je ne pourrais pas être à votre place, je paniquerais." Résultat : un an plus tard, je me retrouve transféré à l'Emporium.

Le quotidien d'un employé boutique à l'Emporium...
Cela dépend déjà de l'horaire auquel vous travaillez le jour en question. L'Emporium étant situé sur Main Street USA, il a une amplitude très large au niveau des horaires d'ouvertures, contrairement aux boutiques des Lands. Donc de 9h30 à 00h.

Il y a trois grands types d'horaires : les opens (8h-16h), les Mid (12h-20h ou 14h-22h), et enfin, les closings : 18h-2h du matin.

Les closings ne sont pas aussi tardifs toute l'année, c'est seulement l'été qu'ils vont jusqu'à 2h du mat. Ils sont très redoutés. Au départ j'appréhendais aussi, mais finalement, c'était mon horaire préféré. Je suis un couche-tard, donc rentrer à 3h ne me dérangeait pas.
J'aimais beaucoup ce rythme, très saccadé, équilibré. Le soir, le parc (et donc la fréquentation de la boutique) fonctionnent au rythme des parades, celle de "l'aprem" à 19h15, la Fantillusion et les feux enchantés. On alterne rush/calme, ça permet de reprendre se esprits entre les rush au lieu de "subir" un flot continu de visiteurs.

Donc, faisons comme si on était en closing.

On arrive à 18h. On consulte le programme de la soirée (à quelle caisse on est, à quelle heure est la pause déjeuner, etc.). Ensuite, il y a le briefing. On nous annonce les objectifs de la soirée, on nous dit à combien de Guests on doit s'attendre, quelles sont les priorités...

Après le briefing, la soirée commence vraiment. Tout dépend de votre programme. On va chercher sa caisse et on attend d'être escorté jusqu'à notre bloc.

Nous voilà en caisse. Selon l'heure, le moment de la journée, la zone de la boutique où on se trouve il y a plus ou moins de monde ou de questions. Parfois ça démarre doucement, parfois on tombe en plein rush. Les Guest défilent devant vous. Vous scannez, vous encaissez, vous scannez, vous encaissez, vous scannez... je crois que vous avez compris!

Il y a un moyen de briser la monotonie de ce poste, un moyen d'y mettre un peu d'enthousiasme et de rendre tout cela plus agréable et surtout, digne d'un Cast Member : il faut profiter du moment où on met les articles dans le sac où du moment où le Guest paie pour engager la conversation, demander si le séjour se passe bien, saluer les enfants. On vit parfois de beaux moments de complicité avec les gens, et ça réchauffe le cœur de tout le monde ! C’est ça Disney !

Durant deux-trois heures, tous les types de visiteurs s'enchaînent. Toutes les nationalités, mais surtout, toutes les attitudes. Certains ne disent pas un mot, d'autres prennent le temps de bavarder, certains prennent leur temps, d'autres sont pressés, certains sont ravis de leur journée, d'autres sont extenués et déchargent un peu leur fatigue sur vous, certains vous remercient chaleureusement, vous sourient, vous saluent, d'autres prennent leur sac et s'en vont en vous toisant.

Dans tous les cas, on n'a aucun commentaire ou jugement à prononcer. Les gens nous saluent s'ils le veulent. Ca peut blesser de se sentir méprisé ou ignoré, mais ce qui compte, c'est que nous, en tant que Cast Member, on soit irréprochable.


Il parait que niveau Guest-situations, en boutique, on n'a pas trop à se plaindre. N'ayant pas connu d'autres posts, je ne saurais comparer. Ce que je peux dire c'est que, sur une semaine de cinq jours travaillés, en effet, avec un peu chance et beaucoup de probabilité, vous pouvez avoir trois voire quatre jours où tout se sera bien passé, sans grave incident ou moment désagréable. Mais il y a des jours comme ça où…

Sauf incident exceptionnel ou anomalie très ponctuelle, le type de difficultés que vous pouvez rencontrer en boutique sont, à peu près, toujours les mêmes. A savoir :
- Ne pas comprendre un Guest.
Ca, n'importe quel Cast Member peut y être confronté. C'est dans la mesure où le Guest insiste pour poser des questions ou a un problème que ça en devient un pour vous... de problème. Vous pouvez facilement trouver un collègue qui vous dépannera en Espagnol, Italien, Allemand, selon vos lacunes ; mais pour le polonais, le russe ou le japonais, c’est déjà plus rare et compromis.

- Pénurie de monnaie.
Un petit souci auquel on apprend à faire face! Quand les billets de 100€ et de 50€ pleuvent à flot toute la journée, inévitable que vous finissiez par liquider toute votre monnaie, et au moment où vous en avez besoin, c'est la galère. Si le Guest est compréhensif et conciliant, il cherche à vous aider, il paie autrement ou demande l'appoint à un ami. Mais si vous tombez sur quelqu'un de mal poilé qui a décider de vous laisser trimer car, après tout, c'est votre boulot et c’est pas son problème (ce qui n’est pas faux, en plus…), vous commencez à vous sentir très seul. Vous appelez votre équipe par téléphone pour demander qu'on vous apporte de la monnaie. Le plus souvent, on vous dit "Ok, j'arrive tout de suite. Ciao." Mais parfois, ou plutôt, si vous tombez sur l'exécrable personne que j'ai décrite dans un autre topic [Voir remercier un ou plusieurs CM], on vous enverra promener en vous disant que vous n'aviez qu'à anticiper et que vous n'avez qu'à demander aux Guests. Vous expliquez que, naturellement, vous demandez toujours l'appoint, mais là, ils ne l'ont pas. On vous répond, plus sévèrement encore "Et bien redemande, le Guest a toujours la monnaie. En tout cas tu arrêtes d'appeler maintenant, ça commence à bien faire." Facile quand on est planqué dans les coulisses de la boutique…
Vous raccrochez, exaspéré, seul face à un Guest de plus en plus agacé et dont vous ne parlez pas la langue et donc vous ne pouvez même pas lui expliquer ce qui se passe. Là, vous vous autorisez à être vulgaire et jurez intérieurement "Demander la monnaie, t'es marrante, s'ils n'ont pas de pièces! Je ne vais pas les fouiller ou leur faire ch*** des pièces!"
Une issue de secours peut être de « voler » le Guest, avec son consentement, en gros, de garder la monnaie, ce qui peut faire un gros surplus dans la caisse (mais au moins vous ne perdez pas d’argent). Mais c’est à condition de tomber sur quelqu’un qui a les moyens et l’envie de laisser un pourboire. Ou alors, au contraire, rendre trop, avec un billet. Créer un trou volontaire dans la caisse et passer à autre chose. Lorsque ça m’est arrivées, avec des Espagnols qui ont commencé à m’insulter, je leur ai rendu bien plus que je ne devais juste pour mettre fin à l’incident (c’était mon deuxième jour, je paniquais et je tremblais). Ca a été mon plus gros trou de caisse de l’été.

- Le produit sans prix.
La situation classique de tout caissier. Le produit dont le code ne passe pas à la scanette et pas manuellement non plus. Il faut alors décrocher le téléphone et demander au responsable du stock de nous apporter un bon code, ou consulter la « bible » de quelques soixante-dix pages où sont référencés tous les articles en police 9. Dès l'instant où vous décrochez ce téléphone, le visage du Guest se décompose. Il comprend qu'il est tombé sur "une caisse à problème". Bien sûr, toute la file d'attente soupire, s'agace, murmure que vous ne savez pas faire votre boulot, part d'un pas en quête d'une autre caisse. Parfois, plus de peur que de mal, le problème est résolu en deux minutes. Parfois, pour X raison, ça peut prendre beaucoup plus. Inutile de préciser que le mécontentement du Guest augmente de façon proportionnelle au temps d'attente. Bien sûr, certains Guests, beaucoup plus qu'on ne veut le faire croire d'ailleurs, j'insiste là-dessus, sont charmants, compréhensifs et patients. Et c'est d'ailleurs le moment de jouer la carte du Cast Member, d'insérer la touche Disney et de transformer ce pénible moment (pour lui comme pour moi) en agréable conversation sur son séjour, sur les attractions, sur les délicieuses glaces du « Gibson Girls »…

- Requêtes d'articles.
Un Guest ne trouve pas ce qu'il cherche, demande à ce que vous vous renseigniez sur un produit (Woody & Buzz, cet été, étaient très recherchés! Heureusement, en passionné de Toy Story, c'était ma spécialité!). Il faut alors appeler d'autres boutiques du parc pour demander s'ils ont l'article en question. Ou parfois, il suffit d'appeler le responsable du stock qui vérifie et descend avec le produit au cas où nous l'avons encore.
Si on est situé à une des caisses de la section vêtement, alors il faut s'attendre à recevoir toute la journée des requêtes sur les tailles de vêtements, et cela dans toutes les langues. Là encore, on appelle le responsable du stock. Parfois, ce dernier est débordé (et ça se comprend! C'est un poste très sportif et éprouvant!), donc, s'il n'y a pas trop de monde, on fait moins attendre le Guest en allant vite fait vérifier soi-même dans le Stock... à condition qu'on sache assez se repérer dans de dédale pour ne pas s'y perdre et chercher l'article pendant de longues minutes. Parfois, quand vous revenez, le Guest est parti, impatienté. C'est ainsi! Il fallait être plus rapide!

- Retour d’article/Echange/Annulations/Remises spéciales.
Tout est dans le titre. Là où cela peut devenir un problème, c’est que cela nécessite d’appeler le support caisse. Et s’il est très occupé, cela force à faire attendre le Guest, plus ou moins longtemps.

Une nouvelle fois, le temps d'attente, la difficulté de la situation dépend de pleins de choses : le monde (s'il n'y a pas beaucoup de monde, vous avez une pression en moins, vous pouvez plus "chouchouter" le client), l'efficacité de l'équipe (très important. Si tout le monde assure, ça se sent tout de suite et la machine tourne bien), la patience et la compréhension des Guest (là, c'est la loterie humaine!).

En tout cas, cela peut sembler étonnant, mais en boutique, on peut passer pas mal de temps au téléphone dans la journée! Sans téléphone, je ne donne pas cher de votre peau!

Ces situations se gèrent très bien normalement. Là où ça devient délicat voire ingérable, c'est lorsque tout s'accumule pendant les rush. En l'espace de quelques minutes, vous pouvez avoir, à votre seule caisse :
- Un problème de code avec le Guest que vous encaissez. On préfère alors lui demander d'aller chercher un autre produit identique.
- Pendant ce temps, un autre client, voyant que vous êtes libre, vient vous demander s'il existe une autre taille. Vous ne savez pas. Vous vous devez de vérifier. Vous appelez donc le stock qui, hélas, est occupé. Vous attendez un peu.
- Le Guest revient avec le produit et le bon code cette fois. La transaction reprend son cours normal.
- Le téléphone sonne. C'est le rappel automatique qui vous met en contact avec le stock. En voyant que vous stoppez la transaction, le Guest en face de vous s'agace un peu. Vous lui faites un sourire et lui faites signe de patienter en vous excusant.
- Vous faites votre requête au stocker. Il dit qu'il va vérifier et va rappeler.
- Vous finissez enfin avec le client qui vous en veut un peu.
- Le Guest au T-shirt prend sa place et attend, bloquant ainsi votre caisse, ce qui agace les clients de la file d'attente. Vous demandez donc gentiment s'il peut se mettre sur le côté le temps que le stock vérifie.
- Guest suivant. Transaction sans histoire, mais beaucoup d'articles.
- Sur ces entrefaites, un autre Guest, surgi sur votre droite sans que vous l'ayez vu vous interpelle et vous demande un renseignement. Tout en essayant de continuer à scanner, vous lui répondez. Mais voyant que vous êtes de bon conseil, il vous pose une autre question, ce qui vous ralentit dans la transaction et agace l'autre Guest.
- Le Guest aux questions est parti content. Vous poursuivez avec les nombreux articles. Une pression s’ajoute lorsque le Guest, que vous sentiez déjà fébrile, vous explique qu’il veut voir la parade, qu’elle commence bientôt et qu’il voudrait donc que vous vous dépêchiez. C’est le moment que choisit un code pour ne pas fonctionner. Vous perdez de précieuses minutes et puisez sur la patience du Guest pour résoudre le problème.
- Le stocker arrive et donne le T-shirt tant désiré au Guest en attente qui, maintenant qu'il a ce qu'il cherchait, souhaiterait payer, mais vous êtes déjà occupé, et il y a beaucoup d'articles. Il grimace un peu à l'idée d'attendre encore, mais se résigne.
La situation se calme et redevient doucement normal.

Bon, c'est un exemple. On peut faire pire, mais on peut surtout faire mieux ! Cela reste assez rare heureusement. Un moment comme ça, j'en ai vécu... pas plus de six ou sept dans mes deux mois de travail, mais ça arrive, et alors on se sent seul. Sur le coup vous vous demandez ce que vous faites là! Mais il y a aura toujours ces gens qui vont mettront la pêche! Un Guest tellement content qu'il vous serre la main en partant et vous salue en vous appelant par votre prénom! Il faut s'accrocher à ça!

Sur ce...

Vers 22h, la boutique se vide doucement. On souffle après deux heures de rush d'affilée. La Fantillusion commence enfin. On se repose un peu, mais pas question de buller. Il faut profiter du fait que la boutique soit un peu vide pour ranger la caisse, remplir les rayons vides, ranger les articles, bref, tout remettre en ordre pour qu'au retour des Guests, la boutique semble avoir été rangée comme par magie par Marry Poppins en personne.
Bien sûr, cela ne vous interdit pas de ranger en sifflant et en dansant en rythme sur la sublime musique de la Fantillusion qui émerveille les Guest dehors.

Ultime rush entre 23h15 et minuit. La boutique s'éteint doucement. On nous retire de notre caisse et il est temps de compter.
Une fois les comptes faits et la caisse déposée, il est temps d'attaquer le grand rangement. La boutique est fermée et entièrement vide. Une section est attribuée à chaque CM. Je tombais souvent sur les jouets ou les crayons. On range d'abord (ce qui inclut de remettre à sa place le Buzz perdu au milieu des crayons ou encore de jeter les gobelets de Coca ou les sachets de Pop Corn abandonnés).

Voilà, après deux heures d'allées et venues entre la boutique et le stock, les rayons reprennent leur allure parfaite. Il est temps de partir.

FIN

Comme je vous le disais, j'avais postulé pour attraction. Pour moi, travailler à Disneyland valait vraiment le coup si on était en attraction. J'aurais rêvé d'être à Frontierland, au Big Thunder Mountain ou au Phantom Manor ; à Pirates des Caraïbes à Adventureland ou même à Fantasyland!

Je recherchais plusieurs choses dans ce poste de CM :
- Le contact avec le Guest
- Le dépaysement
- Le jeu, le thème, le fait de jouer un personnage, d'emporter les gens dans un autre monde

Je n'idéalise pas les métiers d'attraction. Je me doute qu'ils ont leurs difficultés, leurs inconvénients... mais tous les métiers en ont. Alors quitte à en avoir, j'aurais aimé connaître cette expérience.

Je ne suis pas du tout à l'aise avec la précipitation, le fait d'avoir pleins de choses à faire en même temps, je déteste manipuler de l'argent, d'abord parce que je n'aime pas l'argent, mais surtout parce que je suis très étourdi et nul en calcul mental, alors les trous dans la caisse, ça peut aller vite avec moi, très vite, et ça me terrifiait. Heureusement, les caisses de Disney sont "évoluées" et indiquent la somme à rendre. Si je n'avais pas eu ce petit détail, je crois que j'aurais pu être licencié pour mes erreurs de compte.

Bref, jouer les caissiers, à priori, c'était tout sauf pour moi. Je me sentais plus à l'aise dans l'idée d'accueillir, de renseigner, de jouer un rôle, d'animer, de guider. Attraction me semblait correspondre.

Bien sûr, il y a un ou deux jours magiques durant votre contrat CDD où votre équipe vous envoie en parade pour gonfler les rangs des Guest Flow. Là, alors, vous pouvez prendre un peu l'air, voir du paysage, changer d'environnement, arpenter Central Plazza en préparant les Guest à l'arrivée de la Parade. Grâce à mes horaires de nuits, j'ai eu l'occasion de faire la parade des Rêves Disney, à 19h15 mais aussi la parade Fantillusion à 22h25. Evidemment, la seconde fut particulièrement un moment magique où il faisait bon travailler à Disneyland.

Ce que je peux dire finalement, sur mes objectifs, c'est que l'aspect dépaysement et jouer un rôle : c'est pas ça du tout ! (A part quand on est en parade, donc). L'Emporium étant situé sur Main Street, soir la zone la plus "neutre" ou classique du parc, on ne se sent pas vraiment dans un autre univers ou dans un rôle particulier, sinon celui d'un serveur dans un hôtel un peu guindé. Rien de très exotique, et on oublie facilement qu'on est à Disney, car on reste à l'intérieur, la musique d'ambiance de Main Street ne s'entend pas dans la boutique (seulement la musique des parades).


En revanche, j'ai pris conscience que l'autre aspect que je cherchais beaucoup (le contact avec les Guest) a été bien rempli. Je dirais même que la vente était le domaine le plus approprié pour remplir ce critère.
En effet, en attraction, on doit embarquer les Guest dans le train, la salle ou autre. Le seul échange qu'on a avec eux (hors problème ou exception) est, je crois, le moment où on leur demande combien ils sont et où on les dirige. Après, tout est dans la façon de faire je suppose.
Il n'y a que dans les attractions avec "pré-show" (comme Phantom Manor ou TOT) qu'on peut se défouler.

En tout cas, je suis très satisfait de cet aspect de mon poste. La vente permet vraiment d'interagir avec les Guest, de parler avec eux, de se montrer plein de bonnes intentions avec eux, d'être aux petits soins, de jouer la carte de la serviabilité tout en y alliant bonne humeur, chaleur, humour.

Pour conclure donc, ce que je peux espérer de mieux pour un éventuel prochain contrat, c'est un poste en vente, non pas à Maint Street, mais dans une boutique comme "Le Coffre du Capitaine" ou "Thunder Mesa", ou mieux peut-être, un kart ou un kiosque, à Adventureland ou Fantasyland, histoire de plus savourer l’ambiance du par cet de me l’approprier pour mettre un peu de fantaisie dans mon métier. De plus, ces boutiques étant un peu moins violentées par les rush, on peut davantage s’y attarder avec chaque Guest, prendre son temps, chouchouter ses clients, ce qui reste le meilleur aspect de ce métier !

Bien sûr, je reste très curieux et désireux de tenter l'expérience attractions. Si d'ailleurs d'autres membres de ce forum ont des expériences à nous faire partager dans ce domaine, je serais ravi de les lire et ainsi de confirmer ou infirmer certaines de mes idées reçues.



Dernière édition par Eaël le Mer 8 Sep 2010 - 3:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
StitchToT

StitchToT

Masculin
Age : 28
Messages : 1064
Localisation : Au 13ème étage du Hollywood Tower Hotel...
Inscription : 18/06/2008

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mar 7 Sep 2010 - 20:16

Merci pour ton long témoignage très bien écrit Eaël ! Moi qui rêve de travailler à Disneyland, c'est un réel bonheur de lire tout ça ! Very Happy Alalala, vivement mon tour...enfin j'espère !


Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Signature_stitchToT
Revenir en haut Aller en bas
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 31
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mar 7 Sep 2010 - 20:34

StitchTOT --> Merci à toi! Je trouve aussi qu'il est très intéressant de lire les témoignages ces CMs, car on peut se faire une idée de ce que c'est! (Surtout quand on rêve d'être à leur place). Plus y'a de détails, mieux c'est, plus on cerne le métier! C'est pourquoi mon message est un peu long (j'ai une facheuse tendance à l'épanchement), mais au moins, si tu es rassasié niveau explications, tant mieux, c'est le but!
J'espère que réussiras à réaliser ton rêve et que tu deviendras Cast Member!

A d'autres maintenant! D'autres témoignages, s'il vous plait!



Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Signat12
Cliquez sur l'image pour un aller simple vers ma chaine YouTube !

******

Fan Fiction : La Légende de Thunder Mesa
Toutes les réponses à vos questions sur la F.A.Q. Phantom Manor
Revenir en haut Aller en bas
StitchToT

StitchToT

Masculin
Age : 28
Messages : 1064
Localisation : Au 13ème étage du Hollywood Tower Hotel...
Inscription : 18/06/2008

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mar 7 Sep 2010 - 20:51

@Eaël a écrit:
Plus y'a de détails, mieux c'est, plus on cerne le métier! C'est pourquoi mon message est un peu long (j'ai une facheuse tendance à l'épanchement), mais au moins, si tu es rassasié niveau explications, tant mieux, c'est le but!
J'espère que réussiras à réaliser ton rêve et que tu deviendras Cast Member ! plait!

Si tu prends l'épanchement comme un défaut, alors venant de ta part c'est un excellent défaut ! Wink

Pour ce qui est de mon rêve, je continuerai a prier ma bonne étoile... Et d'envoyer des Cv...et de perfectionner mon anglais!... Mdr ( et oui, dure réalité, la bonne étoile ne fait malheureusement pas tout ! Langue )


Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Signature_stitchToT
Revenir en haut Aller en bas
Masao

Masao

Masculin
Messages : 655
Localisation : Paris
Inscription : 17/06/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mer 8 Sep 2010 - 0:12

J'ai adoré ton résumé, Eaël. Toi et moi on se ressemble pas mal j'ai l'impression.

Merci de nous l'avoir fait partager en tout cas.


Un hors la loi n'a besoin de personne. Je fais ce que je veux quand je le veux !
Revenir en haut Aller en bas
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 31
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mer 8 Sep 2010 - 2:13

StitchTOT --> Merci pour ce beau compliment!
Et oui, en effet, parfois il faut s'aider soi-même et là seulement l'étoile nous aide! Je crois que c'est le cas pour l'Anglais... Allez, quelques films et séries en VO, éventuellement un bouquin par trop rasoir pour réviser quelques bases, un ami ou un correspondant anglais rencontré sur un Forum anglophone, et hop! Tu vas progresser en moins de deux!

Masao --> Merci à toi pour ton appréciation! ^^

[J'en profite pour dire que j'ai édité mon témoignage, en y ajoutant un aspect que je n'avais pas traité : les moments de difficultés qu'on peut rencontrer]
Revenir en haut Aller en bas
Serleena

Serleena

Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mer 8 Sep 2010 - 4:15

Attraction, guest flow, vente… à ce joli panel d’expériences Disney il en manque un, incontournable : celui de la restauration !

Bon, non, en fait j’ai parfaitement conscience que la restauration ne vous intéresse probablement pas. Rassurez-vous, ce n’était pas mon cas non plus. Pour faire original, je visais Attractions et je lorgnais pas mal du côté de la billetterie et de la vente… mais quand j’ai dit à ma recrutrice que je prendrais n’importe quel poste, j’étais sincère. Alors voilà, la restauration est tombée. Passée la joie de travailler pour Mickey le temps d’un été, il m’a bien fallu me souvenir de mes précédentes recherches de job (hélas infructueuses) : « Tout, mais pas la restauration, c’est pas fait pour moi. » Oui, oui, j’étais de celles qui font les gros yeux en voyant les queues à McDonald’s, le personnel qui s’agite dans tous les sens et le brouhaha monstre. Je suis quelqu’un de relativement calme. Je veux dire par là : j’ai besoin d’un environnement calme pour m’y retrouver. Oui, je sais bien, Disney c’était pas forcément une bonne idée de ce point de vue. Mais outre une réelle motivation de travailler là-bas, le fait d’avoir vraiment besoin d’un travail et quelques autres raisons personnelles, je me disais que je pourrais supporter tout ça avec un bon poste.

Les jours approchant, j’ai commencé à appréhender, en pensant à tous les restaurants dans lesquels je pourrais me retrouver. J’espérais me retrouver en kart (idéalement), ou quelque part à Frontierland… Je redoutais par-dessus tout Main Street et l’Hypérion. Maintenant je dirais que ces craintes n’étaient pas forcément fondées, outre des horaires plus amples je ne suis pas si sûre que ce soit réellement pire là-bas qu’ailleurs ; chaque restaurant a ses avantages et ses inconvénients.

Arrivée le 1er juillet (afin de loger avec Eaël, mon fiancé, qui commençait son contrat le 2, soit 4 jours avant moi) j’ai eu la chance de découvrir dès mon arrivée au bâtiment Fantasia mon emplacement : le Bella Notte. Je n’y avais jamais mangé, mais j’y étais entrée, je situais l’endroit, l’apparence des lieux… Sur le coup, j’étais plutôt contente. Contente d’être à Fantasyland, d’abord, et puis dans un restaurant sympathique qui avait pour thème l’Italie et plus précisément, La Belle et le Clochard. Quelque chose d’assez classe, quoi.
En découvrant mon costume lors de ma journée orientation, mon contentement s’est renforcé : ce n’était pas le plus joli, mais c’était loin d’être le plus moche, et au moins j’étais en robe (oui, oui, détail important !).
Et peu après, j’ai eu l’occasion de découvrir les coulisses du restaurant. Ma première approche était assez intimidante, j’étais très impressionnée. Je n’imaginais pas que tout ce qui se trouvait derrière chaque restaurant puisse être aussi grand ! Nous avons eu droit à une première présentation des lieux, assez rapide, qui m’a fait paraître tout cela très labyrinthique. Les différentes salles de stockages, frigos, congélateurs, chambres sèches et j’en passe… ! J’espérais que jamais on ne m’enverrait chercher quoi que ce soit ! Oui, car je précise : j’ai un sens de l’orientation proche de zéro. Je pourrais me perdre dans ma salle de bain s’il y avait plus de 4 murs !

J’ajoute que c’était le premier job que je décrochais et que je commençais à réaliser que je ne serais peut-être pas à la hauteur. Qu’en été, le parc tourne à 45 000 voire 50 000 guests par jour, et que je paniquais en voyant les caissiers de McDo s’affairer face à une cinquantaine de clients… bref, je commençais à me dire que peut-être les 9 jours d’essai n’étaient pas de trop.
Il faut savoir avec ça, qu’en restauration, on est assez polyvalent : on peut être caissier, filler (ceux qui préparent les commandes), stocker, en cuisine ou en salle. Ajoutons à cela que le complexe Bella comprend également le glacier, Gelatti et qu’il faut donc savoir faire des boules (et des crêpes) ! En plus de cela, il arrive fréquemment que nous soyons envoyés pour aider aux petits-déjeuners aux hôtels, ou encore en tant que Guest Flow sur la parade, sans parler des éventuels transferts où l’on enfile un autre costume le temps d’une journée… Rien que pour tout tester et s’habituer à chaque domaine, je me disais que l’été ne suffirait pas !

Ma première déception fut ma formation caisse : formatrice absente, formation annulée, pas de reports prévus. Autant vous le dire tout de suite : je l’ai attendue deux mois, je ne l’ai jamais eue, cette formation. Je n’ai donc jamais pu occuper le rôle tant convoité de caissière (il semble assez répandu que c’est le poste le plus agréable en restauration – du fait d’être assis, notamment).
Ma première journée fut en salle, le métier le plus bête et méchant dirais-je de la restauration rapide. Souvenez-vous-en, c’était dans les premiers jours de Juillet où le thermomètre indiquait 35°C à l’ombre et où on rentrait chez soi cinq fois par jour pour se laver et se changer. Laissez-moi vous dire une chose : les costumes Disney ne sont pas faits pour être pratiques. Jolis oui, faciles à laver, oui, résistants pourquoi pas, pratiques, non. Le costume féminin du Bella, pour ceux qui l’ignorent, est constitué d’une jupe longue relativement épaisse, d’un tablier par-dessus, d’un chemiser à manches longues et d’un corset. En trois mots : il tient chaud. Très chaud. Si bien qu’à peine sortie du bâtiment où l’on cherche ses costumes, j’étais déjà en sueur. Et n’oublions pas les chaussures de sécurité, confortables et résistantes à toute épreuve mais incroyablement chaudes (et puantes…) !

Quand je suis arrivée, les consignes étaient simples : gants, produit nettoyant et au travail !
La salle, en quoi ça consiste ? En gros : à ce qu’elle reste nickel. C'est-à-dire : tables essuyées, poubelles changées régulièrement, sol lavé, que rien ne traîne par terre, etc. On doit veiller également à la propreté de la terrasse, en extérieur, du Bella comme de Gelatti.

Ce jour là, on était trois en salle et je suis tombée en plein rush… pour vous donner une idée, 5 est un chiffre idéal lorsqu’il y a du monde, et 2 personnes sont largement suffisantes en moment de creux. Donc, j’ai couru. Dans tous les sens. Tables, poubelles, re-tables, re-poubelles, et à l’occasion, un peu de serpillière et de balayette. Ah, j’oubliais ! Il faut également récupérer les plateaux déposés et veiller à les laver régulièrement à la plonge afin que les fillers n’en manquent pas. Donc, je reprends : tables, poubelles, plateaux, re-tables,… Je crois que vous avez saisi. Le tout ponctuellement troublé par un « Où sont les toilettes ? » (à décliner dans toutes les langues) : je crois que les indiquer a été la première chose que j’ai apprise au Bella !
Bref, j’étais rouge, en sueur, et je voyais presque double (je précise que je n’avais encore rien mangé), mais je ne m’accordais aucune pause. Là, je vous jure, j’ai vraiment cru que j’allais rompre mon contrat. Et puis finalement, l’heure de délivrance est arrivée : mon heure de lunch. Réfugiée au frais et avec force de boisson fraiches et autre glaces, je suis revenue plus dispose, à un moment plus tempéré de la journée, chose qui m’a permis de tenir le restant sans faillir.

Les jours suivants se sont donc déroulés sans problèmes ; j’ai pris mes dispositions et l’habitude aidant, je n’ai plus eu de soucis de ce genre. J’ai fait connaissance avec quelques membres de la team, j’ai pris quelques premiers repères. Il y a deux, trois choses supplémentaires qu’il est bon de savoir quand on est en salle : quand fermer la petite salle et quand la rouvrir, quand fermer Gelatti, faire la fermeture (j’adorais faire ça, ça ne m’est arrivé que deux, trois fois, mais ça consiste en gros à se mettre devant la porte et à expliquer à tous les guests qui tentent d’entrer que c’est fermé... mon seul vrai contact avec eux !… même si je dois avouer que la plupart du temps, vexés, déçus ou furieux ils n’étaient pas vraiment d’humeur à échanger gaiement. Mais je pouvais les conseiller, les diriger vers un autre restaurant, leur rendre service… c’était chouette). Après, c’est plus ou moins tout le temps pareil selon les personnes avec qui on est (Naga, le roi de la salle et un homme incroyablement gentil !) et l’horaire qu’on a.

Les open et les close consistent en plus, assez simplement, comme vous vous en doutez, à mettre en place ou à fermer la salle. Il y a pleins de petites choses que je pourrais ajouter, concernant la façon dont on prépare l’ouverture de Gelatti, comment il faut choisir les glaces et tout stocker, ou celle du Bella, mais je crois que mon récit est assez long comme ça !

Assez vite, j’ai découvert un autre des aspects majeurs de la restauration : celui de filler. Autant, c’est très dur au début, on tâtonne, on rame et on s’exaspère, autant, une fois qu’on a pris le coup, c’est vraiment facile. En secondant vers la fin une nouvelle recrue qui découvrait le Bella, j’ai réalisé ce que je devais donner de l’extérieur le premier jour et à quel point on est pataud au début, ç’en est presque pénible à voir! Il faut connaître l’arrière du comptoir par cœur. Il faut savoir faire plusieurs choses à la fois, et synthétiser les commandes dans sa tête. Apprendre à lire un ticket au départ, c’est dur. Assimiler que le menu 2 comprend forcément une salade, le menu 1 à pain à l’ail et tout cela sans que ce soit précisé dessus. Quels couverts on donne, combien et pourquoi. A quel moment on donne de la sauce et combien de sachets. Différencier les Coca de 25, 40 et 50 cl. Savoir faire une bière pression sans trop de mousse. Différencier les Penne Bolos des Napos, et savoir réclamer aux cuisiniers celui qui nous manque. Il faut être prompt, efficace, et souriant tout en même temps. Ca demande un peu de temps, mais quand on a compris le truc, c’est comme lire dans la Matrice.

On regarde un ticket de caisse, et on voit soudain les boissons écrites d’une différente couleur et se regrouper, et dans une étrange synesthésie, d’autres couleurs apparaissent et s’assimilent à des mots, chacune révélant le chaud, le froid, etc. et cela, par zones « géographiques ». Ainsi, quand on cherche les boissons, vérifier s’il n’y a pas une salade, un yaourt, une brique ou autre avec dans le menu, puisque tout se situe dans la même zone du comptoir ! Tout devient gain de temps… ou l’art de voler d’un coin à l’autre sans gaspiller un seul pas ! Le plus énervant, c’était les commandes Nestea/Coca Zéro… l’un et l’autre se situant à une différente extrémité du comptoir, rien ne nous était plus pénible que ces deux là dans un même ticket ! Ne pas oublier d’appuyer sur le couvercle le bouton « Light » pour différencier les Cocas normaux des Light ou Zéro. Prendre les couverts en attendant les pizzas et toujours mettre les glaces à côté des boissons et non pas à côté du chaud, and so on… autant de petites choses à savoir pour se faciliter la vie comme celle du guest. Tout mettre sur le plateau devient un véritable Tétris. On se découvre également des talents d’équilibriste lorsqu’on essaie de tout prendre en même temps. Au début on n’arrive jamais à penser à tout, mais heureusement ça devient vite un automatisme. A tel point qu’on devine parfois le contenu d’une commande rien qu’à son prix ! J’ai même pris assez de plaisir à cela, au final.

Hélas, le contact avec les guest n’y est pas vraiment, sauf quand on vous demande une cuillère, une paille, de la sauce salade ou les toilettes… et puis il y a toujours ceux qui changent d’avis à la dernière minute, qui préfèrent prendre leur glace après finalement, ou qui ne veulent pas de glaçons dans les boissons qu’on leur a déjà servies… le plus souvent ce n’est rien, mais en temps de rush c’est une perte de temps précieux. Malgré tout, on acquiesce, on sourit, et c’est reparti !
Selon le nombre de caisses ouvertes, le nombre de guests et de fillers, c’est plus ou moins aisé. A deux, on peut souvent s’entraider, faire l’un le chaud et l’autre le froid, mais sinon, il faut veiller à ne pas être « dans le jus », bref à ne plus suivre. Je crois que j’ai fini par devenir assez efficace. C’est ce qu’on m’a dit en tout cas et j’ai observé que sur la fin j’étais quasi-systématiquement filler, ce qui signifie sûrement quelque chose.

L’inconvénient, c’est que lors des moments de creux, on se retrouve bien vite les bras croisés. Et là, à nous les tâches ingrates (quoique…)! Laver les inox, le sol, stocker (en gros, recharger les stocks de pailles, couverts, serviettes, glaces, salades, bouteilles, etc.), fermer la machine à café, etc. C’était aussi parfois le moment où l’on pouvait se retrouver en salle ou… à Gelatti.

Gelatti. Le bonheur. Une ambiance claire et colorée, avec vue sur le parc et un parfum de glaces frais et léger qui règne en permanence… J’adorais y être même si c’est arrivé trop rarement. Pour les poignets, faire les boules de glaces c’était moins top. C’est un exercice plus difficile qu’il n’y paraît (surtout avec ces fichus sorbets !), mais c’est l’occasion de parler avec les guests, de s’appliquer, de ne pas courir dans tous les sens. La charlotte sur les cheveux c’est pas franchement glamour, mais je l’aurais mise plutôt deux fois qu’une pour être plus souvent à Gelatti !

C’était donc mon petit quotidien. On arrive le matin après être passé par la case costuming, on dit bonjour à tout le monde, on badge, on cherche notre nom sur le tableau, on le repère et selon où il est placé, on prend poste (après un petit chocolat si on a le temps) et la journée commence pour 8 heures, avec une heure de lunch, généralement placée après 2-3h de travail. Les amplitudes d’horaires ne sont pas énormes, étant donné que même en été, le Bella ferme à 21h30. Au plus tôt, c’est du 7h30-15h30, au plus tard, du 14h-22h… entre ces horaires là, toutes les combinaisons possibles ! Je dois dire néanmoins qu’il m’est fréquemment arrivé de faire 20, 40, 60 ou 120 minutes supplémentaires! Je me rappelle tout particulièrement d'une soirée de rush où nous étions peu de fillers (1 seul par caisse au lieu des 2 nécessaires en plein rush), la cuisine avait du mal à suivre et nous faisait accumuler les tickets (car il faut savoir qu'outre le ticket du guest, nous recevons celui de la machine, plus synthétique, qui arrive un peu avant pour nous permettre de nous préparer - ce qui fait aussi que les guests qui changent de file nous causent pas mal de désagréments!) et les guests ne cessaient d'entrer, le flot ne désemplissait pas... Nous étions tous dans le jus au point d'avoir éteint notre imprimeuse de tickets qui s'étalaient jusqu'à par terre et nous avons fait deux heures supplémentaires rien que pour venir à bout de ce rush! Ce fut une soirée mémorable où nous avions bien savouré un reste de pizza inutile en repartant!
Il ne faut donc pas toujours se fier aux horaires… de la même façon, il ne faut pas se fier au poste qu’on occupe le matin car on peut en changer souvent et vite durant la journée !

Et puis il y a aussi ces moments où l’on voit le doux nom de « Parade » inscrit sous le nôtre sur le tableau. Parade signifiant : rejoindre les guests flow à 18h15 pour connaître son emplacement, s’y rendre, et y rester jusqu’à la fin de la parade, afin de veiller à son bon déroulement (en gros : pas de pieds sur les routes, tout le monde derrière le filet, et personne sur les poubelles). L’occasion de se montrer disponible, de se laisser prendre en photo, de renseigner et de bavarder, et de regarder la parade de très près, le tout pendant 2 heures. Un pur moment de bonheur. Au bout de plusieurs fois ça devient plus répétitif, mais au moins, en regardant la parade, on se sent vraiment à Disney. Car ne vous y trompez pas : la restauration à Disney, c’est grosso modo pareil qu’à McDonald’s. Il n’y a que les menus, les costumes et le décor qui changent.

Croiser Belle sur son chemin pour aller au travail, ça a son charme, bien sûr. Apprécier le calme pendant la parade et chanter avec les autres membres de l’équipe les paroles que l’on connaissait par cœur était un moment délicieux. Aussi, l’avantage de parler plusieurs langues n’est pas déplaisant, même si j’ai eu maintes occasions de pleurer sur mon espagnol perdu. Mon anglais en revanche se portait bien et j’étais ravie de pouvoir échanger avec des gens de toutes origines. Certains sont vraiment aimables. D’autres… beaucoup moins.

Si je peux me permettre de donner quelques conseils aux guests qui me lisent (bien que je me doute que les DCPistes ne soient pas les plus concernés, mais si vous pouvez faire passer le message ce ne sera pas perdu) pour faciliter la vie des CM de façon très bête : soyez indulgents et patients; nous faisons de notre mieux mais nous ne pouvons pas réaliser l'impossible. Pour vous et nous aider, n’attendez pas la dernière minute pour choisir votre menu, surtout après une heure d’attente. Précisez dès le départ si vous voulez vos glaces ou votre café après, idem pour les glaçons dans les boissons. Et surtout, surtout, jetez le contenu de votre plateau à la poubelle. C’est tout simple et ça rend un service énorme. Vous n’imaginez pas le nombre de fois où j’ai arpenté des tables de dix personnes pour jeter tout parce que les guests n’avaient pas pris la peine de le faire… C’est parfois franchement dégueulasse. Pour tout vous dire, on se sent parfois vraiment Cendrillon. Le château, les oiseaux, les gens qui vous demandent sans un mot de laver leur table et ne vous remercient pas, ou alors en la laissant plus sale encore qu’à leur arrivée…

Et par-dessus tout, rien ne nous fait plus plaisir qu’un guest qui nous souhaite « Bon courage ». Je vous jure. Ca nous fait notre journée. Peu de gens ont conscience du travail accompli pour qu’ils puissent simplement manger dans de bonnes conditions, mais quand ça sort du cœur ça nous touche vraiment. C’est dans ces moments là qu’on se dit qu’il devrait y avoir un topic de remerciements de guests par des CM sur DCP !

Enfin, le dernier aspect concerne les transferts. Les petits déjeuners dans les hôtels et plus précisément au Sequoia Lodge, chose ma foi fort sympathique. Le décor et l’ambiance sont très sympas, le costume simple mais très confortable et léger. Il s’agissait simplement de débarrasser les tables et de mettre le couvert une fois cela fait. De petites astuces s’imposent là aussi concernant la façon de mettre la vaisselle sur notre chariot ambulant mais globalement c’est très simple. On commence à 7h30 et on repart à 10h30, on mange puis on se change cette fois en costume du Bella où on retourne travailler jusqu’à 15h20, heure de badgage. Le lever à 6h est pénible, mais finir sa journée à 15h30 ça n’a pas de prix !

Les transferts à la journée sont plus rares : je n’en ai eu que deux ; une fois à l’Hypérion et une autre au NEB (bloc de restaurants au nord est de Main street). J’ai été filler dans les deux cas. L’expérience est similaire tout en étant assez différente sur des points de détails que je ne spécifierai pas ici. Mais j’ai beaucoup aimé ces changements qui apportaient un peu de nouveauté.
Mon rythme préféré penchait pour les opens… on évite les rushs du soir et l’ouverture est assez tranquille. Et puis ça permet de finir plus tôt. En finissant à 21h20 on était sûr de devoir rester quelques minutes de plus pour s’assurer que tout était bien en ordre en repartant.

Ce que je regrette le plus c’est de ne pas avoir connu l’expérience caisse. C’est tout bête, mais repartir de Disney sans ma formation m’a beaucoup frustrée. Et puis – mais c’est corollaire au domaine de la restauration, malheureusement – le peu de contact avec les guests. Comme on court dans tous les sens, on ne peut pas vraiment prendre le temps de s’arrêter pour discuter. Et les gens sont affamés, ils ne viennent pas pour discuter, ils sont souvent impatients, parfois agressifs... Je n’ai pas eu de rencontres magiques de ce point de vue, et ça m’a manqué. J’avais envie de faire quelque chose pour me différencier, rendre leur journée plus ensoleillée, mais ce n’est vraiment pas facile… en espérant que néanmoins mon sourire et ma diplomatie n’auront pas toujours été vains ! Il y en a eu parfois pour faire un petit compliment au passage, un signe d’encouragement, et c’était déjà beaucoup. Je m’en suis déjà aperçue, mais peu de CM en food sont remerciés par les guests ; on ne les remarque pas vraiment… ce que je comprends, étant moi-même une guest bien avant d’être une CM ! Mais cela dit, c’est toujours bon pour le moral de sentir que notre travail est apprécié.

Le travail n’était donc pas toujours facile ni reposant, mais une fois à l’aise et habitué, tout passe, avec des hauts et des bas, comme partout ailleurs. Je me suis surprise moi-même à ne pas faillir, à ne pas me tromper trop souvent sachant combien je suis maladroite et étourdie, car il est facile de s’emmêler les pinceaux. Bref, maintenant, McDo ne me fait plus peur… j’en ris, même, quand je vois le monde qu’il y a (et je ne parle pas de celui du Disney Village !).

L’un des gros avantages c’est qu’il y a une bonne ambiance. Avec les CDD qui ont commencé et fini en même temps que moi s’est créée une sorte de solidarité tacite qui m’a beaucoup aidée. Et puis l’équipe est relativement adorable… passez-leur le bonjour pour moi si vous y allez, car il y a tant de personnes dont je garde un souvenir agréable !

Bien sûr, le quotidien d’un CM ce n’est pas que ça, et je dois dire que j’ai allègrement profité des avantages, notamment des réductions restaurants/boutiques, mais aussi des visites sur le parc, des rencontres volées avec des personnages, bref c’est plein de choses inoubliables qui font que même le métier le plus banal du monde y prend des couleurs ! J’espère y retourner l’an prochain en visant un autre poste afin de découvrir d’autres aspects de la vie de CM mais je ne regrette rien de celui-ci. Le moment où l’on m’a coupé mon ID était un déchirement et j’ai eu un sacré blues à l’idée de partir. Disney, c’est comme une maison. On n’est pas motivé tous les jours pour y aller, on rentre parfois (souvent) exténué et les pieds en compote mais au final, on en tire beaucoup de positif et à la fin, on part en traînant les pieds.

Bref, voilà, désolée de ce récit long et fastidieux et un grand merci (et bravo !) à ceux qui m’ont lue jusqu’au bout… j’espère que ce récit vous aura été utile et intéressant ! Smile


Dernière édition par Serleena le Mer 8 Sep 2010 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mer 8 Sep 2010 - 22:12

C'était bien coolos, merci pour ce récit =)
Revenir en haut Aller en bas
Masao

Masao

Masculin
Messages : 655
Localisation : Paris
Inscription : 17/06/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mer 8 Sep 2010 - 23:16

Super récit, Serleena. Je l'ai lu du premier au dernier mot. Magnifiquement bien écrit en plus.

Merci pour tes efforts, ton courage et pour nous l'avoir fait partager Smile


Un hors la loi n'a besoin de personne. Je fais ce que je veux quand je le veux !
Revenir en haut Aller en bas
Serleena

Serleena

Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Jeu 9 Sep 2010 - 3:09

Merci à vous deux pour votre lecture et appréciation, ça me fait très plaisir - au moins je n'ai pas fait ça en vain Smile

(Par contre, le "magnifiquement bien écrit" est très flatteur mais peu mérité, je pense^^)

Alors, lequel se dévoue pour le prochain tour? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Masao

Masao

Masculin
Messages : 655
Localisation : Paris
Inscription : 17/06/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Jeu 9 Sep 2010 - 10:42

@Serleena a écrit:
Merci à vous deux pour votre lecture et appréciation, ça me fait très plaisir - au moins je n'ai pas fait ça en vain Smile

(Par contre, le "magnifiquement bien écrit" est très flatteur mais peu mérité, je pense^^)


Je ne parlais pas forcement de style mais de la qualité générale de ton français et de ton orthographe ^^
C'est bien beau de critiquer ce qui ne va pas sur les forums, mais c'est bien aussi de dire ce qui va Smile


Un hors la loi n'a besoin de personne. Je fais ce que je veux quand je le veux !
Revenir en haut Aller en bas
Serleena

Serleena

Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Jeu 9 Sep 2010 - 14:43

Ah, dans ce cas.... Very Happy Je te remercie!
Revenir en haut Aller en bas
FOBS

FOBS

Masculin
Age : 27
Messages : 1185
Localisation : Bruxelles
Inscription : 27/10/2008

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Ven 10 Sep 2010 - 23:50

Merci pour ce récit Serleena !! Il est très agréable à lire et on ressent vraiment tes impressions ! Merci pour avoir partagé ton expérience !


"Bienvenue à l'Etoile Noire, puis-je prendre votre commande?" Princess Leia
Revenir en haut Aller en bas
Serleena

Serleena

Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Sam 11 Sep 2010 - 1:23

Je t'en prie, contente que ça t'aie plu! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dreamdisney

Dreamdisney

Masculin
Age : 27
Messages : 1823
Localisation : Big Thunder Mountain
Inscription : 28/09/2009

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Sam 11 Sep 2010 - 1:35

Très joli récit Serleena, ce que j'aime le plus dans le métier de Cm c'est le contact avec le Guest.


Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Banni%C3%A8re-parcs-Disney1
Radio Disney Club, Rêve ta vie en musique ! Laissez-vous emporter par la magie musicale! Film Disney
Revenir en haut Aller en bas
https://radiodisneyclub.fr/
élinéa_dreams

élinéa_dreams

Féminin
Age : 31
Messages : 89
Localisation : Louvres (95)
Inscription : 10/05/2009

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Mar 14 Sep 2010 - 12:36

Merci Serleena pour ton récit, j'ai adoré te lire, j'avais l'impression d'y être. Cela peut parraître bête mais depuis fort longtemps j'ai toujours voulu travailler à disneyland paris, même pour un petit CDD, juste pour essayer... c'est une idée fixe !! Je crois que les ambitions de mes parents ont eu raison de mes rêves et je me retrouve à 22 ans à débuter dans le monde de la finance, un monde de requins bien loin de l'univers disney que j'aime temps... alors merci de nous faire passer de l'autre coté du décor...
Revenir en haut Aller en bas
EVE
Modératrice
EVE

Féminin
Age : 30
Messages : 4802
Localisation : *Lost in Sanfransokyo*
Inscription : 04/07/2007

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 0:30

Il est minuit et des bananes et je suis off (youpiiii).
Mais je vais tout de même vous parler de ma journée d'hier où j'étais prévue sur la rotation Laby/Tea Cups (4 positions en tout; parce que small world tourne toute seule, avec 4 positions) Smile

D'abord, je faisais un super horaire : 7h30/17h10. Avec des heures pareilles, je ne pouvais que faire les procédures d'ouvertures pour le Mad Hatter's Tea Cups et It's A Small World!, et c'est ce que j'ai fais avec mes collègues Smile Et puis j'avais tellement froid que j'ai fais péter le gros manteau bleu (que j'adore autant que mon costume d'ailleurs Very Happy ). Bibendum bleu small worldien ! lol

Donc procédures à l'utility de Tea Cups (la position près des portes de sorties en gros xD lol), et ensuite vient le moment de faire tourner l'attraction. Je vais en break vers 8h45.

A mon retour à 9h, je remarque quelque chose de bizarre... ben mince, des guest sont entrés dans Alice's Curious Labyrinth alors que ce dernier est encore fermé et n'ouvre qu'à 11h !!!!!!
Et oui, les guest ont vu une "ouverture" et ils en ont profité pour entrer alors qu'il n'y avait ni castmember pour les accueillir, ni audio dans le labyrinthe !!! Alala je vous jure ><

Après avoir réagi vite, prévenu collègues et team leader, j'ai dû vider le Laby et "sermonner" les guest, qui m'ont tous répondu la même chose "ah ben on a vu des gens entrer alors on les a suivi". Ou comment être un bon mouton en deux leçons...

De retour sur Tea Cups, mon formateur me félicite pour mon efficacité et ma rapidité d'exécution Very Happy Trop heureuse !

Après l'arrivée des autres cm de la rotation, on part avec mes collègues de 7h30 faire les procédures à notre Petit Monde. Comme j'adore faire le tour à pieds, je me propose.
Et faire small world à pieds, croyez moi, c'est aussi impressionnant que de faire l'attraction en simple guest dans le bateau !!! C'est juste hallucinant tous ces décors, tous ces éléments, et de marcher parmi tout ça... WOUAH ! J'ai déjà fait plusieurs tours à pieds pour les procédures du matin et soir, mais je m'extasierais toujours autant Razz lol

Et j'ai le plaisir de voir que je suis devenue rapide et efficace, je finis bien en avance en ayant tout bien fait Smile heureuse la Evounette Langue lol

Après je vais manger à 11h05, tranquillement, en profitant du beau temps extérieur.
Je reviens tranquille, et on a bien tourné toute la journée.

J'ai même l'honneur de revoir à la sortie du laby ma belle Stefffy et sa petite puce que j'adore fort Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 12994

Sauf quand arrive "la soirée" (vers 15h/16h on va dire lol) quand on tourne moins bien et qu'on est bloqué à des positions assez crevantes, comme l'utility à Tea Cups (j'ai toujours de la chance moi Razz lol).

Le soleil, le beau temps et les délires avec mes collègues me donnaient le sourire, et les guest aussi souriaient Smile que demander de plus ? Very Happy

Et après, cette bonne journée s'est achevée par un retour chez moi en carrosse de princesse Langue (en RER quoi xD).


Je ne veux pas survivre, ce que je veux c'est vivre ! - Capitaine B. McCrea
Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Dp10
Revenir en haut Aller en bas
Serleena

Serleena

Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 2:22

Dreamdisney: Bien d'accord avec toi! Et merci Wink

élinéa_dreams: Je t'en prie! Et oui je vois le genre... c'est dommage, si c'est ton rêve, tu devrais vraiment essayer, rien que pour être sûre que tu ne passes pas à côté d'un boulot en or. On a trop peu la chance de gagner sa vie en faisant ce qu'on aime aujourd'hui... Ceci dit, même si j'ai adoré cette expérience, je ne voudrais pas de CDI là-bas. La formation HAT à la limite m'aurait plu pour son côté "changeant", mais c'est quand même un sacré rythme de vie!

EVE: Grah bouh grmmbllblb. (Non je n'ai rien de constructif à dire XD) Bref, traduction: je t'enviiiiie!
Qu'est-ce que j'aurais aimé être en attraction... Puis Fantasy c'est un chouette land! Dis, la musique de Small World, tu l'entends encore? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Dreamdisney

Dreamdisney

Masculin
Age : 27
Messages : 1823
Localisation : Big Thunder Mountain
Inscription : 28/09/2009

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 7:34

Eve et bah dis donc ta passer une bonne journée alors Smile


Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Banni%C3%A8re-parcs-Disney1
Radio Disney Club, Rêve ta vie en musique ! Laissez-vous emporter par la magie musicale! Film Disney
Revenir en haut Aller en bas
https://radiodisneyclub.fr/
EVE
Modératrice
EVE

Féminin
Age : 30
Messages : 4802
Localisation : *Lost in Sanfransokyo*
Inscription : 04/07/2007

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 12:01

@Serleena a écrit:
EVE: Grah bouh grmmbllblb. (Non je n'ai rien de constructif à dire XD) Bref, traduction: je t'enviiiiie!
Qu'est-ce que j'aurais aimé être en attraction... Puis Fantasy c'est un chouette land! Dis, la musique de Small World, tu l'entends encore? Razz

Le début de ton commentaire me fait trop rire Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 53119

Sinon la musique de Small World, on l'oublie vite quand on bosse, on fait surtout attention aux guest, à leur sécurité etc... et le tic tac pareil, on le zappe facilement.
Par contre à Tea Cups c'est horrible, la musique est vraiment très forte et même si tous les guest de la file d'attente parlent, ça ne cache rien... cette attraction est un pur suicide mental Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 477267 lol!

Dreamdisney oui c'était plutôt une bonne journée Wink


Je ne veux pas survivre, ce que je veux c'est vivre ! - Capitaine B. McCrea
Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Dp10
Revenir en haut Aller en bas
Jodie -

Jodie -

Féminin
Age : 28
Messages : 2380
Localisation : Wonderland
Inscription : 21/01/2009

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 12:32

Serleena et EVE, j'ai adoré vos récits Very Happy



Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Gokinjo  Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Main10
~
Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Poptartcat2Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Poptartcat2Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Poptartcat2plz
Revenir en haut Aller en bas
http://lechatapaillettes.blogspot.com/
EVE
Modératrice
EVE

Féminin
Age : 30
Messages : 4802
Localisation : *Lost in Sanfransokyo*
Inscription : 04/07/2007

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 13:12

Merci Jodie- Wink je tiens aussi à dire que j'apprécie beaucoup les résumés de Serleena et Eaël Very Happy

Sinon j'en profite pour vous parler d'un "détail" important du quotidien du castmember : le costume.

En effet avant ce CDD, j'avais "peur" de la location It's A Small World! (à cause de l'audio xD lol) et du costume de marin.
Mais au premier jour où j'ai mis ce costume, pendant la journée Orientation, je me suis trouvée jolie dedans !!! (Et pourtant je suis loin de me trouver belle).

Je vous met quelques photos de moi pour que vous puissiez voir^^

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 47453156877785683111569.th
(Sur celle là je me trouve pas mal lol)

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 58520148826561801615752.th
(ça c'est moi à la tour qui fait des bêtises Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 153419 )

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 58520148826569801815752.th
(C'est sur CETTE photo que je me trouve jolie, comme c'est assez rare que je me trouve belle sur une photo, c'est important de le dire Very Happy lol)

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 41020428071398166671978.th
(Costume en pieds, mais j'avais pas le chapeau ce jour là...)

J'adore le style du costume, le joli canotier, le haut rayé rouge et blanc (j'adore !!!) et la jupe/culotte bleue qui va trop bien aux filles lol
J'adore aussi mon gros manteau bleu du même bleu que la jupe/culotte Smile

EVE à small world, toute une histoire... lol


Je ne veux pas survivre, ce que je veux c'est vivre ! - Capitaine B. McCrea
Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Dp10


Dernière édition par EVE le Lun 20 Sep 2010 - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
fergie85

fergie85

Féminin
Age : 32
Messages : 275
Inscription : 11/09/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 13:14

Je ne vois pas tes photos Eve Sad


10-12 août 2012 : 3 jours/2 nuits au Disneyland Hotel
13-15 août 2010 : 3 jours/2 nuits au New York
20-21 avril 2009 : 2 jours/2 nuits au Newport Bay Club

Annulé Sad Pré-TR WDW Universal SeaWorld Disney Cruise Line :
https://www.disneycentralplaza.com/t53733-here-we-go-wdw-universal-seaworld-dcl-24-09-au-17-10-2017
Revenir en haut Aller en bas
EVE
Modératrice
EVE

Féminin
Age : 30
Messages : 4802
Localisation : *Lost in Sanfransokyo*
Inscription : 04/07/2007

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 13:17

@fergie85 a écrit:
Je ne vois pas tes photos Eve Sad

Les liens buggaient, c'est réparé Wink il faut cliquer sur les photos pour les voir Smile


Je ne veux pas survivre, ce que je veux c'est vivre ! - Capitaine B. McCrea
Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Dp10
Revenir en haut Aller en bas
fergie85

fergie85

Féminin
Age : 32
Messages : 275
Inscription : 11/09/2010

Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Racontons notre quotidien au travail ! Racontons notre quotidien au travail ! - Page 8 Horlog11Lun 20 Sep 2010 - 13:21

Ah oui ça fonctionne merci Smile


10-12 août 2012 : 3 jours/2 nuits au Disneyland Hotel
13-15 août 2010 : 3 jours/2 nuits au New York
20-21 avril 2009 : 2 jours/2 nuits au Newport Bay Club

Annulé Sad Pré-TR WDW Universal SeaWorld Disney Cruise Line :
https://www.disneycentralplaza.com/t53733-here-we-go-wdw-universal-seaworld-dcl-24-09-au-17-10-2017
Revenir en haut Aller en bas
 
Racontons notre quotidien au travail !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Cast Member Land-