AccueilGold Digger [BBC - 2019] VideGold Digger [BBC - 2019] VideGold Digger [BBC - 2019] VideRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Gold Digger [BBC - 2019]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Gold Digger [BBC - 2019] Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Jeu 17 Mar 2022, 18:44

Ben Barnes et Julia Ormond brillent dans ce thriller audacieux qui parle de trahisons, de la complexité des relations humaines et d'un doute permanent ...

Gold Digger [BBC - 2019] Gold11

Mère avant tout, puis épouse, et enfin femme, Julia, 60 ans, a fait passer les besoins des autres avant les siens durant toute sa vie. Lorsqu’elle rencontre Benjamin, un rédacteur d'une trentaine d'années au charme énigmatique, elle se laisse aller à rêver d’un nouveau bonheur. Mais ce faisant, elle déchaîne l’hostilité de ses proches et réveille des secrets du passé qui vont avoir des effets dévastateurs des deux côtés. Et laisser naître un doute omniprésent : cet amour est-il vraiment possible ? Ou le jeune Benjamin n’en veut-il qu’à l’argent de Julia, comme le pense sa famille ?
Écrite par Marnie Dickens (Thirteen), la mini-série pose des questions très actuelles sur la vision de la sexualité féminine, et plus largement de la condition féminine, dans la société d'aujourd'hui. Ce jeune homme peut-il vraiment être amoureux d'une femme de 60 ans, sans arrière pensée ? Avec cette question qui survole toute la série, la scénariste interroge le spectateur, instille un doute permanent et crée un thriller audacieux. (Source RTBF)

J'adore cette série depuis que je l'ai regardé en février. Je n'en suis toujours pas revenue. Je la regarde sans arrêt surtout les passages avec Ben Barnes. Alors je voulais la partager avec vous et qui sait quelqu'un l'a peut-être vue ?

J'ai même commencé une fanfiction. Je vous la propose ci-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Mon Gold Digger Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Sam 26 Mar 2022, 11:34

Mon Gold Digger : l'histoire du point de vue de Benjamin Greene...

Episode 1

« Fils. Frère. Criminel. Ce sont mes masques. Les ai-je vraiment choisis ? Pour le meilleur et pour le pire. Et puis tu es arrivée … tu m'as exposé … »

Chapitre I : La rencontre

Six heures sonnèrent dans l’appartement de Benjamin Greene. La chambre était plongée dans le noir et le resterait car le jeune homme ne voulait plus voir dans quoi il vivait... Cet endroit n’était pas le pire où il avait vécu et puis si les factures continuaient à s’accumuler, il n’y resterait plus très longtemps ! Benjamin se sentait couler et il se laissait faire ! Il ne pouvait vivre qu’un jour après l’autre. C’était donc encore un jour de plus de cette vie… cette vie qu’il avait, pourtant, créée et qui aujourd’hui le faisait souffrir…. Comme la précédente. Quand avait-il vraiment été heureux d’ailleurs ? Peut-être pourrait-il éviter le bureau et peut-être oublier ... oublier quoi ? Tout ou juste l’année écoulée ?! Sa rupture avec Ally le narguait trop souvent malgré le temps depuis ce non fatidique… Et le reste de son passé s’ajoutait et ça n’arrangeait rien. Tout le monde pensait qu’un bel homme comme lui avait la belle vie !! Les apparences encore et toujours. On avait passé sa vie à le juger. Benjamin en avait assez.
Benjamin passa rapidement sous la douche, enfila ses vêtements, zappa le déjeuner vu ce qu’il y avait dans son frigo et se rendit tout de même au bureau par respect pour Zac, son patron et ami, afin de faire le point. Il prendrait son après midi pour éviter de perdre toute une journée de salaire.
Zac ne retint pas Benjamin au bureau car il savait que même de chez lui, Benjamin serait toujours à jour dans ses dossiers. C’était un de ses meilleurs rédacteurs. Et de toute manière, Zac devait rester au bureau pour s’occuper du dossier « Shenbrook ». Il fallait bichonner la Lady s’il voulait la garder comme cliente. Zac avait vu comment elle regardait Benjamin mais il ne voulait pas encore sortir cette carte de son chapeau, il utiliserait Benji en temps et en heure. Zac avait cru à un rendez-vous galant mais Benjamin lui avait répondu qu’il ne voulait que se changer les idées, prendre l’air. Bianca, la secrétaire et petite amie de Zac, avait aidé Benjamin à obtenir son après-midi. Elle comprenait qu’il souffrait toujours de sa rupture. Elle appréciait Benjamin, il était un des rares hommes à ne pas l’avoir draguée et à respecter son travail.
Benjamin la remercia et s’éclipsa de l’agence. Il savait où aller, son musée préféré l’attendait, il y allait souvent ces derniers temps. Il aurait voulu avoir du temps pour approfondir ses connaissances en Histoire mais c’était peine perdue alors il allait au musée national. Etrange d’aimer autant l’Histoire tout en détestant la sienne ! Il découvrait celle de ces autres qui avaient vécus il y a si longtemps. Et se dire qu’ils avaient continué à vivre malgré les épreuves, lui permettait de se dire que lui aussi pouvait peut-être encore y croire. L’espoir était la meilleure et la pire chose au monde, n’est-ce pas ?

Benjamin Greene s’arrêta devant une vitrine remplie de statuettes anciennes. Elles avaient survécu jusqu’ici et elles racontaient chacune une histoire. Enfant aussi, il écrivait des histoires et les autres autour de lui se moquaient de lui. A l’époque, il voulait tant être ailleurs. Apprendre le plus possible et quitter cette minuscule ville mais quelque part, le petit garçon, qu’il était alors, y était encore coincé.
Benjamin venait de remarquer une pancarte dans la vitrine indiquant qu’une œuvre avait été enlevée. Il remarqua aussi que la femme qui venait d’arriver à ses côtés avait l’air très déçue de ce manque. Comme si elle était venue exprès pour la voir.
- Je me demande ce qu’on loupe, dit-il, à voix haute.
- Une guerrière de 520 ans avant JC. Pas plus grande que mon index, mais qui dit tout de cette femme : sa force, son habilité, ce qu’elle devait endurer.

Ils avaient continué à échanger car Benjamin la trouvait énigmatique. Elle avait l’air forte et en même temps fragile. Même s’il n’en revenait pas lui-même, Benjamin se présenta à elle et l’invita à prendre un verre. Et elle avait dit oui, Julia avait dit oui ! Comme si l’un comme l’autre, ils avaient besoin de se sentir moins seuls. Et avec elle, il ne l’était plus en effet, plus du tout même. Il n’y avait qu’elle qui comptait. On aurait pu même dire qu’il avait envie de la protéger alors qu’ils venaient à peine de se rencontrer. Elle était aussi seule que lui et elle faisait tout pour la contenir, cette solitude.
Une fois assis, ils avaient abordé différents sujets. Il était clair que son ex-mari l’avait blessée tout comme sa meilleure amie. Ensuite, il lui avait demandé qu’elle était la pire chose qu’elle ait faite :
- J’ai toujours redouté d’avoir des ennuis. Faire ce qu’il faut, une règle de vie ennuyeuse à mourir mais je m’y plie. Peur être tout à fait honnête, j’ai choisi d’être comme ça. Autrement si je relâchais la bride, je ne sais pas où ça me mènerait. De quoi je serais capable, comme tout le monde.
Et Benjamin avait voulu la toucher, un effleurement, un rien qui pourrait devenir un tout, non ? Julia l’impressionnait car elle ne savait pas combien elle était fascinante. Elle venait de lui parler comme elle ne l’avait surement jamais fait avec ses proches. Bien sûr, son geste la troubla mais elle reprit pied et lui retourna sa question.
- J’ai dit des choses à mon père, des horreurs. Et ce sont aussi les dernières que je lui ai dites. Désolé, ce n’est pas joyeux pour un premier rendez-vous.
Tout comme Julia, Benjamin comprit que le vin le faisait parler sans barrière mais c’était la vérité. Quand Julia voulut rentrer à l’hôtel, il insista pour la raccompagner et plus ils approchaient de l’hôtel, moins Benjamin avait envie de la quitter. Elle avait un si beau sourire et elle le regardait vraiment, pas comme une pièce de viande mais comme quelqu’un de bien, d’intéressant, quelqu’un digne d’intérêt. Alors dans le hall, il lui dit :
- Je m’en voudrais toute la vie s’il t’arrivait quoi que ce soit…, Une marche après l’autre, une rampe entre eux, une autre marche et Benjamin avait tellement envie de la toucher et de l’embrasser aussi. Incroyable ! Pourquoi elle ? Pourquoi aujourd’hui ? Et heureusement, Julia accepta de le laisser l’accompagner dans sa chambre.
Dans l’ascenseur, Benjamin avait encore plus envie de la toucher mais peut-être le prendrait-elle mal ! Elle était nerveuse, ce qui était compréhensible. Alors il lui avait juste souris et elle aussi. Il ne voulait pas que cette belle journée s’arrête…
Julia lui ouvrit la porte et le laissa entrer :
- Quelle belle chambre ?
- Une suite ... C’est une suite, il y a une terrasse.
- Ah oui, bien sûr. Je…
- Je ne voulais pas te reprendre.
- Non ce n’est rien… Les mots sont importants, tu as raison.

Benjamin voulut lui prendre la main mais il hésita alors il combla le silence en disant :
- Je peux commander une bouteille de vin blanc au room service ? J’ai toujours voulu faire ça…, lui demanda-t-il.
Julia accepta, il prit le combiné et lui sourit comme un enfant. Une fois raccroché :
- Comment je m’en suis sorti ?
- Comme si tu avais fait ça toute ta vie, lui répondit Julia en souriant à son tour.
- Ah enfin un sourire, j’ai réussi. Je m’occupe de réceptionner la bouteille, je te rejoins sur la terrasse.

Quelques minutes plus tard, il la rejoignit avec leurs deux verres. Sa main trembla un peu, comme souvent. Ce n’était qu’une séquelle de son. Une de ces choses impossibles à contrôler. Mais quand Julia se tourna vers lui sa main s’arrêta de trembler et Benjamin se dirigea vers elle en souriant. Les notes d’une chanson leur parvenaient de l’extérieure « Slow Slow Disco ».
Comme il la regardait au lieu d’admirer la vue, Julia lui dit :
- Pas terrible la vue…
- Je ne suis pas d’accord.

Et sous l’impulsion de la musique, il l’invita à danser. Il ne comprit pas sa réaction et s’excusa d’une telle demande mais elle lui répondit :
- Non, ça n’est pas ça. C’est juste que je ne me rappelle pas la dernière fois où on me l’a demandé.
Benjamin fut touché par cette confidence. Comment pouvait-on oublier une femme aussi exceptionnelle dans un coin. Alors il lui tendit la main, sans trembler, et elle l’accepta. Il sentit la main de Julia glisser dans la sienne et son autre main se poser sur son bras. Il y avait une telle douceur chez elle. Benjamin voulait vraiment qu’elle soit bien dans ses bras, qu’elle sourit. Il voulait la protéger… prendre soin d’elle. Tout ce qui comptait c’était la tenir dans ses bras.
Alors avec le trop plein de vin, le manque de nourriture et beaucoup de fatigue accumulée, ce fut la dernière pensée qui traversa l’esprit de Benjamin avant que tout devienne flou.


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10


Dernière édition par Tinkerbel1979 le Lun 23 Mai 2022, 17:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Re: Gold Digger [BBC - 2019] Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 02 Mai 2022, 16:19

Chapitre II : Les Touristes

Quand Benjamin ouvrit les yeux, il fut surpris d'avoir si bien dormi et d'une traite, sans aucun cauchemar en plus. Il était en paix et là à côté de Julia dans ce lit, il l'était toujours. Pourtant elle lui annonça qu'il devait partir. Pourquoi ?

- J'ai eu 60 ans hier. 60 ans !

Impossible ! Oui elle a des rides mais elle est toujours si belle. Bien sûr, elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle lui avait offert la nuit dernière. Benjamin s'était senti lui-même et prit d'une impulsion, il l'embrassa.

Elle resta sans voix… Lui aussi tout en ressentant une joie qu'il n'avait plus touché du bout des doigts depuis longtemps. Il ne fallait pas qu'il pense à plus tard, à après. Sa vie était tellement incertaine depuis si longtemps. La journée était à eux et elle accepta de la passer avec lui.

- Et si on jouait les touristes ?

Alors ils s'étaient baladés le long de la Tamise. Leurs doigts s'étaient frôlés et Benjamin avait été parcouru de frissons à chaque fois. Julia ne se rendait pas compte de l'effet qu'elle produisait sur lui. Elle se sous estimait, se prenait pour une vieille qui n'avait plus rien à offrir. Il l'avait écouté : le Devon avait l'air d'une beauté incomparable et il savait des choses sur ses enfants. Des enfants qui avaient eu une chance incroyable de l'avoir pour mère. Il en savait quelque chose ! Elle avait eu un mari encore plus aveugle qu'il était possible de l'être. Il avait été aveugle à cette chance d'avoir une telle femme dans ses bras. Mais ce divorce était venu tout obscurcir. Oui beaucoup d'années les séparaient, une vie pouvait-on dire mais il n'acceptait pas qu'elle puisse penser qu'elle était finie … Benjamin avait cru que Ally était sa chance mais là, il commençait à entrevoir combien il avait eu tort. La danse d'hier soir était comme un rêve, lui qui ne faisait que des cauchemars.

Ensuite, sur le marché aux puces, cette montre lui avait plu. Il avait l'habitude de regarder les choses et de ne pas pouvoir faire plus, ça avait été le cas toute sa vie même enfant. Pas d'anniversaire, tout au plus une gifle bien placée ou une phrase acerbe au mieux. Quand Benjamin vit Julia sortir son portefeuille, il ne voulait pas, il était gêné car c'était lui qui aurait dû lui offrir quelque chose… Mais qu'avait-il à lui offrir vraiment ? Alors il l'avait embrassé pour la remercier.

La journée était bien avancée, elle avait passé si vite, Benjamin lui dit :

- Je ne veux pas te quitter … Je voudrais rester. Veux-tu que je reste encore ?

Julia lui tendit la main. Benjamin la prit et ils rentrent à l'hôtel. Il avait envie d'elle. Il avait tellement envie d'elle …

Julia s'était rendue dans la salle de bain et lui attendait sur le lit. Benjamin ne voulait pas la brusquer. Il ne faisait que la regarder. Ses yeux ne pouvaient quitter les siens. Que représentait-il pour elle ? Probablement rien, juste un corps et un beau sourire. Il voulait essayer de lui donner du plaisir, d'être là pour elle et ne pas se servir d'elle comme son mari avait dû le faire. Elle le rejoignit. Debout devant lui, elle lui déboutonna sa chemise, caressa ses épaules et ses bras en y faisant glisser ses mains. Elle parut surprise de le sentir frissonner de plaisir. Benjamin avait envie de l'embrasser, ce qu'il fit. Ils échangèrent plusieurs baisers et elle finit par s'allonger sur le lit. Il termina de se déshabiller et la rejoignit sous les draps. Benjamin la vit s'étendre pour fermer la lumière. Elle ne voulait apparemment pas qu'il voie son corps. Il la comprit mais ne s'arrêta pas, son désir pour elle montait de façon inattendue. Benjamin lui caressa le visage comme pour la dessiner, l'imaginer plus jeune pour encore plus apprécier la chance qu'il avait de la tenir dans ses bras. Elle lui avait offert un peu de paix, il voulait lui donner du plaisir. Son odeur lui plaisait, caresser ses cheveux, son cou, la naissance de ses seins. Elle le caressait aussi en étant encore dans la retenue mais il était là pour elle. Benjamin se demandait depuis quand elle n'avait plus été touchée de la sorte. Il voulait qu'elle se sente bien, qu'elle aime ce qu'il faisait. Il faisait attention à y aller doucement. Bientôt, Benjamin serait en elle et il ne pourrait pas s'arrêter.

Benjamin aima ce moment où elle murmure son prénom complet comme si elle avait compris qu'il ne voulait pas de diminutif. Benjamin caressa une ultime fois le visage, le cou, les seins, le ventre et la naissance de l'intimité de Julia. Elle comprit ou bien elle réagit à son geste et Julia écarta plus fort les jambes. Elle l'accueillait en elle. Elle l'acceptait. Alors, il la pénétra doucement. Julia gémit doucement comme une résistance encore mais aussi comme une certaine renaissance. Benjamin entendit ces gémissements et il en fut encore plus excité. Il revint dès lors au visage de Julia et il aspira son souffle en l'embrassant pendant qu'il s'enfonçait plus fort en elle.

- Julia !

Benjamin ne comprenait pas ce qui lui arrivait, il n'aurait pas cru y prendre autant de plaisir mais il sentit un orgasme prendre toute la place. Il voulait que ce soit pareil pour elle.

- Ça va ? la questionna-t-il en bougeant légèrement.

Elle lui caressa le visage et bougea pour qu'il s'enfonce plus en elle. Benjamin comprit qu'il pouvait la faire sienne sans retenue et il reprit son va et viens. Il ne pourrait plus s'arrêter de toute façon et ils finirent par jouir ensemble. Benjamin réalisa qu'il venait de faire l'amour avec un plaisir qu'il n'avait jamais éprouvé. Mais peut-être n'était-ce pas le cas pour elle ? Peut-être n'était-il rien du tout ? Ce ne serait pas la première fois.

Julia se leva et alla à la salle de bain. C'était ça, il n'était qu'un moment pour elle. Benjamin s'assit sur le lit et essaya de trouver sa chemise. Julia la trouva avant lui.

- Qu'est-ce que tu fais ?

- Je suppose que tu veux que je m'en aille, dit-il, en s'approchant d'elle pour lui prendre sa chemise. Elle se trouvait dans la lumière de la lune.

- Tu veux t'en aller ?

- Tu ne peux pas t'imaginer à quel point j'ai envie de rester. Julia lui caressa la joue. Comme tu es belle dans cette lumière.

- Alors, viens, Benjamin, dit-elle, en lâchant la chemise le plus loin possible.

Elle lui sourit simplement, il la rejoignit dans la lumière et l'embrassa tendrement.

- Je veux te voir.

Elle hocha la tête. Il lui enleva sa blouse qui rejoignit la chemise de Benjamin. Et ils firent à nouveau l'amour.à nouveau l'amour.



Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Re: Gold Digger [BBC - 2019] Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 02 Mai 2022, 16:20

Chapitre III : Le lendemain

Encore une fois, Benjamin se réveilla après un sommeil réparateur. Julia était déjà sous la douche. Il prit les devants, commanda au room service et réceptionna le petit déjeuner en peignoir avant de rejoindre Julia déjà habillée sur la terrasse. Benjamin était même en train de lui proposer une journée de véritables touristes à Julia. Benjamin se mettait même à avoir des projets. Ça ne lui était plus arrivé depuis très longtemps. Ce n'était que des projets pour la journée mais des projets quand même !

- Tant qu'on n'a pas visité la Tour de Londres, on n'est pas de vrais touristes. J'ai une excuse béton pour le bureau. Rassure-toi, ce n'est pas un mensonge, disons plutôt que ce n'est pas une vérité en tant que telle.

- C'est une question de sémantique.

Julia souriait pendant qu'il essayait de la convaincre, quand il lui disait ne pas mentir pour faire mal. Elle souriait aussi de son enthousiasme peut-être et ça aussi elle ne se rendait pas compte depuis combien de temps, il n'avait pas été enthousiaste de la sorte.

- Non, une question d'intention. Si je n'ai pas l'intention de faire du mal, ce n'est qu'un petit mensonge pour la bonne cause.

- Tu es dangereusement persuasif.

- Donc voilà le plan…

- Je rentre dans le Devon …

Benjamin sentit un coup au cœur le traverser. Ça devait se voir qu'il était déçu…

- J'ai une obligation que je ne peux annuler.

Après lui avoir demandé si c'était une courte ou une longue obligation, il lui suggéra de revenir après cette courte obligation. Benjamin espérait qu'elle voudrait revenir, revenir vers lui. Il voulait tellement qu'elle revienne. Au soulagement de Benjamin, Julia lui dit qu'elle allait revenir. Elle ne lui aurait pas mentit pour se débarrasser de lui, n'est-ce pas ? Il allait la revoir. Elle reviendrait vers lui…

Maintenant seul à attendre le retour de Julia, Benjamin était nerveux, anxieux qu'elle ne revienne pas. S'il avait pu, il aurait voulu l'emmener au restaurant mais ses finances ne lui permettraient pas, elles étaient à zéro. Pourtant il voulait lui faire un cadeau. Benjamin devait trouver quelque chose pour elle, pour l'accueillir. Allait-elle revenir ? Avec qui avait-elle rendez-vous ? Mais surtout qu'avait-il à lui apporter ? Il n'avait pas envie de fuir. Il voulait trouver un moyen de lui rendre la vie plus belle. C'était sincère.

Sur le quai de la gare de Paddington. Benjamin regardait le plus loin qu'il pouvait pour voir Julia arriver. Son train devait être là maintenant. Il y avait tant de monde. Où était Julia ? Il devait y croire. Il devait croire qu'elle reviendrait vers lui. Et elle était là. Elle avançait vers lui. Julia lui souriait et il savait que lui aussi. Le livre « Promenade sur le chemin de la Tamise » qu'il avait acheté chez un bouquiniste avait l'air de lui plaire. Benjamin en était heureux. Une femme aussi cultivée devait aimer la lecture.

Ils se baladèrent à nouveau, la journée fut belle et ils purent se parler. Benjamin ne pouvait pas l'emmener chez lui. Il choisit un bar dont Zac lui parlait sans arrêt mais il n'y était jamais venu. Il y avait beaucoup trop de monde, c'est pourquoi il demanda un coin plus tranquille et là cette phrase du serveur et tout s'arrêta. Julia perdit le sourire et fit demi-tour. Quand ils n'étaient rien que tous les eux, ça allait bien, le pire c'était toujours les autres.

Dans cet étroit corridor, Julia lui annonça :

- Je me suis retenue de poser la question parce que je craignais la réponse, mais pourquoi es-tu avec moi ? Et pas avec une fille de ton âge ? Qu'est-ce qui cloche chez toi ?

Benjamin voyait bien qu'il était en train de la perdre. Elle s'en allait. Julia s'en allait. Il devait contrer ça. Il devait la convaincre, il y avait urgence. Il n'allait pas la perdre comme ça. Alors Benjamin lui dit son nom de famille, son lieu de naissance, son signe astrologique puis cette phrase qui pour lui n'était plus un mensonge :

- Je suis enfant unique. J'ai toujours voulu un frère pour veiller sur moi mais qui veille réellement sur qui dans ce monde ?! Il lui confia aussi pour sa demande en mariage et le refus qui s'en était suivi. Il vit que Julia avait de la peine pour lui. Alors je me suis dit. « Bien c'est comme ça, c'est fini pour moi. » Et puis je t'ai rencontré, et j'ai oublié cette fille pendant un court instant, j'ai oublié.

Elle avait connu une vie de couple longue et lui aucune mais la blessure était bien là en chacun d'eux. Benjamin ajouta :

« Et c'est vrai, que tu es plus âgée. Et alors ? »

Et Julia choisit… Elle le choisit lui :

- On rentre à l'hôtel, annonça-t-elle et il la suivit.

A peine entrés, Benjamin croyait qu'ils allaient parler de leur vie passée mais elle l'embrassa sans se retenir et Benjamin n'en demanda pas plus. Il la plaqua contre le mur et l'embrassa avidement comme un assoiffé et Julia aussi. Il pouvait sentir qu'elle voulait de lui. Son corps réagissait déjà à la perspective de lui faire l'amour à nouveau. Elle pouvait surement déjà s'en rendre compte. Benjamin l'embrassa dans le cou, il ne voulait plus de vêtement entre eux. Julia le devança en le débarrassant de sa veste et de sa chemise. Elle posa sa main sur le cœur de Benjamin :

- Il bat vite !

- C'est toi qui provoques ça. Il bat pour toi.

Julia le poussa alors sur le lit et lui défit sa ceinture.

- Julia !

Elle se plaça à califourchon sur lui, Benjamin se redressa pour qu'elle l'embrasse. Ce qu'elle fit. Il remonta la blouse de Julia, lui ôta son soutient gorge. Il embrassa aussi sa poitrine. Comme pour reprendre son souffle sous ses caresses, elle le plaqua sur le matelas et lui caressa le buste, les pectoraux et Benjamin frissonna à nouveau.

- Je te fais vraiment de l'effet alors ?

- Tu n'imagines pas à quel point.

- Montres moi.

Elle le débarrassa de son pantalon et de son caleçon. Benjamin se laissa faire quand elle caressa son pénis qui durcit encore.

- Julia ! Benjamin l'embrassa sans reprendre son souffle, bascula sur le matelas et l'embrassa encore.

- Viens, Benjamin… Viens … Et il entra en elle et il découvrit à nouveau combien ce corps était fait pour lui.

combien ce corps était fait pour lui.



Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Re: Gold Digger [BBC - 2019] Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 02 Mai 2022, 16:20

Chapitre IV : En famille

Le lendemain, Benjamin voulait continuer à être avec elle. Elle était en train de rire du plateau repas qu'il avait commandé. Il avait une faim de loup. Elle lui souriait mais comme elle venait de lui dire ce n'était pas la vraie vie.

- La vraie vie, on s'en fiche, lui dit-il sans pouvoir s'en empêcher.

Elle ne savait pas ce qu'était sa vie. S'il lui disait maintenant qu'il avait des problèmes comment réagirait-elle ? Non, il avait trop honte pour avouer. Alors il se détourna.

- A un moment, on doit s'y confronter.

Benjamin ne pouvait pas lui confier qu'il avait un tel dégout de lui-même qu'il avait même changer son nom ! Pourrait-elle comprendre

Julia ne parlait évidemment pas de sa vie à lui mais de leur relation et ça fit plaisir à Benjamin qu'elle puisse penser qu'ils avaient un avenir ! Benjamin s'en voulu de se laisser à espérer qu'avec elle, il pourrait aller de l'avant et ne plus rester coincé dans son passé récent et lointain, il voulait être avec elle. Alors il lui demanda comment elle voyait les choses et ce qu'elle voulait.

- Le dire aux gens.

Donc oui, il allait essayer avec elle. Peut-être qu'avec elle, il pourra arrêter de fuir.

Benjamin la rejoignit sur le lit.

- Et comment fait-on ?

- On ? Il était clair que Julia ne s'attendait pas à ce qu'il veuille s'impliquer. Et c'était vrai qu'il n'aurait pas dû aller si vite mais Benjamin était bien avec Julia donc il ne voulait pas abandonner. On le dit autour de nous.

- L'instant redoutable …

Julia voulait forcément le dire à ses enfants et elle ajouta :

- Ils vont t'adorer.

Benjamin Greene voulut bien la croire mais pas Sean Wright.

Julia organisa la réunion de famille dans leur restaurant habituel. Benjamin n'avait eu qu'à récupérer sa plus belle chemise. De retour à l'hôtel, il attendit Julia dans le hall. Il était nerveux car il se demandait comment ses trois enfants allaient réagir et quelles conséquences ça pourrait avoir sur Julia. Était-elle du genre à les laisser l'influencer ? Serait-ce le meilleur ou le pire des scénarios pour son histoire avec Julia ? Avait-il déjà une quelconque importance pour elle ? En tout cas, elle en avait pour lui… Benjamin vit Julia descendre les marches, elle rayonnait en le regardant. Aux pieds des marches, il lui dit :

- Tu es sublime.

- C'est grâce à toi. Tu es nerveux ?

- Bien sûr que je le suis.

- Tant mieux, ça veut dire que ça compte.

- Bien sûr que tu comptes.

Il lui prit la main et ils quittèrent l'hôtel.

Au restaurant, elle le laissa au bar et Benjamin lui sourit avant qu'elle ne parte vers sa table. C'était une bonne chose qu'elle le présente. Ça voulait dire qu'il avait un peu d'importance pour elle. Bien sûr, Julia était quelqu'un de sincère. Elle le voulait dans sa vie si elle le présentait à ses enfants. Il n'était pas qu'un jouet. Il avait peut-être une chance, il y avait peut-être de l'espoir pour lui. Et au bar Benjamin eu un vrai sourire, ce n'était pas une façade, pas de masque. Ça pouvait marcher. Ça allait marcher. Il le voulait plus que tout.

Benjamin vit les 3 enfants de Julia arriver. Le premier avait l'air plus que sérieux, froid même, la fille manquait d'assurance et le 3ème en avait trop. Mais il y avait forcément quelque chose de Julia en eux. D'ailleurs, elle lui sourit et lui fit signe. Benjamin se leva et les rejoignit pour s'entendre dire :

- On n'est pas prêt à commander.

- Je vous présente Benjamin, les reprit Julia tout en lui souriant à nouveau.

Tant que le repas dura, tout se passa plutôt bien. Il sentait leur regard sur lui mais Julia était à ses côtés, c'était le principal. Le moment du dessert sonna le départ de Julia et Della aux toilettes. Il était donc seul face à Patrick et Leo. L'avocat se mit à l'attaque comme tous les avocats. Ils ne voyaient que le mal, Benjamin en avait côtoyé et aucun ne l'avait vraiment regardé ou écouté. Ils l'avaient jugé, Benjamin ne devait pas se démonter, il n'avait rien fait de mal. Patrick avait déjà sa carte et son lieu de naissance : Newenden. Alors, il lui prit son gâteau afin de changer de sujet. Quand il essaya de parler à Leo, il fut attaqué aussi vite et l'utilisation du diminutif ne lui plut pas du tout. Il s'appelait Benjamin, il s'était choisi ce prénom et il ne tenait surtout pas que Leo minimise sa présence. Alors, Benjamin voulut crever l'abcès mais Patrick fit comme s'il ne cachait pas d'agressivité, comme si c'était lui qui divaguait. Il lui dit pourtant simplement : « Tout ce que je peux dire pour tenter de vous rassurer, c'est que je ne lui veux aucun mal. » Ensuite, Leo avait utilisé le mot « tué ». Ce gamin ne connaissait pas l'importance de ce mot, on l'utilisait trop souvent à la légère. Alors mieux valait les narguer au lieu de s'échiner à les convaincre. Ils ne voulaient pas être convaincus. Au retour de Julia et Della, il leur fit même un clin d'œil.

Maintenant, à l'extérieur, le taxi arrivé, Benjamin leur donna une parole sincère et même si Patrick, en bon fils, fit un geste amical, il eut droit une frappe bien sentie dans le dos. Qu'est-ce qui dans leur vie influençait leur regard sur lui de cette façon ?

Une fois installés dans le taxi, Benjamin embrassa Julia pour savoir si elle s'était laissée contaminer. Julia accepta son baiser et le suivant. Benjamin croyait que Julia n'avait pas vraiment remarqué l'hostilité de ses enfants, elle croyait en la bonté naturelle de ses enfants. Croyait-elle en lui ? Croyait-elle en leur couple ? Là était la question.

Dans l'ascenseur, Julia dit :

- Ils n'en revenaient pas. Je suis arrivée à les surprendre.

- Si c'est ce que tu voulais, bravo à toi.

- Benjamin ?

- Désolé, je ne pensais pas avoir droit à autant d'hostilité.

Julia et lui restèrent silencieux et entrèrent dans la chambre.

- J'ai besoin de prendre une douche. Je peux ?

-Vas-y.

Benjamin ferma la porte, se déshabilla et pénétra dans la cabine. Il s'en voulait de se laisser toucher par leur mauvaise foi. Ils allaient polluer la tête de Julia. Il n'avait pas eu leur chance. Lui avait dû s'en sortir, il avait étudié dur et il ne ménageait pas son temps pour l'agence de Zac. Pourtant tout ce qui comptait c'était son âge, leurs âges… Comme Julia était une bonne mère, peut-être préfèrerait-elle se séparer de lui plutôt que de les perturber. Avait-elle envie de lui dans sa vie à ce point-là ? Lui, il voulait d'elle dans la sienne. Après ce qu'il avait traversé plus jeune avec la prison, l'indifférence de Kieran, il avait voulu devenir quelqu'un d'autre. Il avait un tel dégout de lui-même. Il devait devenir quelqu'un d'autre pour survivre. Julia lui faisait oublier tout ça. Il pouvait voir l'avenir. Il pouvait être lui-même. Elle était comme une liberté dans sa vie, ce qu'il n'avait jamais vraiment connu. Il faisait plus que survivre. Avec elle, il vivait simplement. Benjamin appuya ses mains contre le mur, il allait la perdre… Pourquoi voudrait-elle de lui de son passé, de ses ennuis, de son cœur toujours blessé !?

Benjamin entendit la porte de la douche s'ouvrir. Julia était là devant lui, nue. Et elle le rejoignit sous l'eau pour l'embrasser.

- J'ai décroché le combiné. On ne sera pas dérangé. Je suis toute à toi.

- Julia … je complique ta vie.

- Tant mieux.

Et Julia l'embrassa tendrement

- Tu es sûre ?

- Est-ce que j'ai l'air d'hésiter. Tu me fais du bien, Benjamin. Avec toi je suis de nouveau une femme.

Benjamin sentit son cœur bruler d'une nouvelle vigueur : Julia était bien sa seconde chance.

- Fais-moi l'amour, Benjamin.

Il avait besoin d'elle et ça augmentait à chaque instant. Il sentit les mains de Julia sur sa nuque pour l'attirer encore plus près d'elle et l'autre descendait le long de son buste. Elle effleura son pénis déjà dressé. Et il la plaqua contre le mur de la douche.

- Je te fais de l'effet apparemment.

- Toujours.

- Alors viens !

Et il la pénétra d'un coup. Leurs cris furent retenus par l'eau et les parois de la douche. Elle cria son prénom en entier plusieurs fois. Avec elle, il était Benjamin complètement, celui qu'il avait toujours espéré être.

Une fois qu'il eut jouis, ils se savonnèrent et sortirent de la douche. Benjamin sécha Julia en caressant sa peau, l'embrassant dans le cou, sur la clavicule, sur les seins. Il l'emmena au lit et la fit jouir sans la pénétrer, juste avec ses doigts et ses baisers.

Maintenant allongés dans le noir côte à côte, Julia passa sa main sur le visage de Benjamin, il était fatigué, ses yeux papillonnaient.

- Tu es bien là ? Voulut-elle savoir. Benjamin acquiesça, Serais-tu bien dans le Devon aussi ?

- Quoi ?

- Je t'invite chez moi.



Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Chapitre 5 : Visite dans le Devon Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 23 Mai 2022, 17:10

Episode 2

« J'ai toujours aimé les commencements. Quand on pense que tout est possible. Quand on peut être qui on veut, même si je ne dis pas toute la vérité à Julia. Quand je peux laisser le passé s'effacer. Me rattrapera-t-il un jour ? »

Chapitre V : visite dans le Devon

Benjamin avait dû laisser Julia rentrer dans le Devon. Il fallait qu'il aille travailler. S'il ne gagnait pas un minimum, on lui couperait le téléphone. A la gare, Julia lui avait donné rendez-vous le week-end suivant dans le Devon, elle voulait lui montrer sa maison. Benjamin avait hâte de la revoir et de voir à quoi ressemblait son intérieur. Elle devait être à l'image de Julia : chaleureuse, traditionnelle et apaisante. C'était bon signe une nouvelle fois, elle le faisait entrer un peu plus dans son monde. Benjamin ne voudrait jamais lui montrer son appartement pourri mais en même temps ce n'était pas son monde. Il n'en avait plus depuis longtemps et celui qu'il avait eu, lui faisait honte. Et puis s'il devait lui montrer où il avait grandi tout en lui cachant ce qui s'était passé, il ne pouvait pas lui faire ça. Il avait déjà peur qu'elle sache un jour. Il avait juré donc il ne pourrait pas lui dire la vérité. Elle n'aurait que les faits inscrits dans son dossier …

Benjamin était à l'heure pour son train et il partit avec le cœur léger car il allait la retrouver. Benjamin aima voir Julia sur le quai, elle était là pour lui. Personne avant Julia n'avait été là et Benjamin ne pensait pas qu'au quai d'une gare.

Ce qu'il découvrit du Devon lui plût. Il n'était jamais venu mais il devait admettre que c'était très beau, sauvage, libre et apaisant à la fois. Arrivé chez Julia, il put admirer la maison et tout le terrain autour. Benjamin n'en revenait pas. A l'intérieur, la cuisine et le salon étaient bien décorés et chaleureux. Julia y avait mis un tel soin et tous ces livres ! Il aimait les objets anciens, ils avaient une histoire. Julia lui souriait et puis Benjamin la vit se figer, un homme était à la porte et vu la réaction de Julia, il s'agissait de son ex-mari, Ted. Ce dernier prétexta une balade à vélo avec le cadet mais la coïncidence était trop belle pour être vraie. Leo tardait d'ailleurs à se montrer, Benjamin en déduisit que ça venait de lui. Ils étaient maintenant assis dans la cuisine et Ted le jaugeait comme l'avait fait leurs enfants. Était-ce normal d'être aussi cynique quand on avait vécu une enfance sans problème d'argent dans un milieu aussi aisé. Quelles difficultés avaient-ils vécus ou qui étaient-ils au fond d'eux pour être aussi soupçonneux ?!

D'ailleurs Julia n'avait pas l'air bien, comme en plein souvenir, comme un automate face à Ted. Benjamin se leva et lui dit :

- Est-ce que ça va ?

Ted se moqua de sa sollicitude ou du fait que Julia avait besoin de soutient tandis que Leo ne semblait rien voir ! Une fois près d'elle, Benjamin la regarda dans les yeux et Julia l'embrassa comme si elle avait besoin de lui pour s'éloigner du passé et des blessures. Il y avait peut-être un écart d'âge entre eux mais étaient-ils si différents après tout ? Elle ne le faisait pas pour se venger de Ted, Benjamin le pressentit. Elle le faisait pour que le passé ne la hante plus. De tant de façons et pour tant de raisons*, Benjamin espérait lui offrir ça.

Maintenant que Leo était enfin prêt et que Julia raccompagnait Ted, Benjamin voulut explorer la maison et se rendit à l'étage. Il trouva la chambre de Julia avec ses nombreuses et grandes fenêtres donnant sur le parc de la maison. Il entendit Julia arriver et la félicita pour la maison. Mais ce qui le toucha surtout c'était la chance que ses enfants avaient eue. S'en rendaient-ils compte ? Ils traitaient Julia comme quelque chose de secondaire dans leur vie alors qu'elle aurait dû être leur essentiel. Quelque chose qui leur appartenait mais auquel on ne faisait plus attention. Et il dit à Julia :

- Tes enfants ont beaucoup de chance.

* Expression découverte dans « Attention Spoiler »


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Re: Gold Digger [BBC - 2019] Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 23 Mai 2022, 17:13

Même si ça n'intéresse personne ici. Voici un nouveau chapitre.


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Chapitre VI : Train pour Londres Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Lun 06 Juin 2022, 14:09

Chapitre VI : Train pour Londres

Maintenant seuls, Benjamin demanda à Julia de lui montrer les endroits qu’elle aimait. Elle accepta volontiers et ils se mirent en chemin. La nature était époustouflante. Il y avait une liberté dans ces étendues, une paix. Julia lui confia alors qu’elle ne venait plus depuis un an à cause de Ted, Marsha et du divorce. Oui, ils avaient tous les deux des blessures mais il y avait encore de l’espoir pour eux.

Arrivés au village par le cimetière et l’église, Julia lui ferma la barrière comme pour l’empêcher de la rejoindre. Alors il l’ouvrit sans détour et l’embrassa pour lui montrer que rien ne viendrait se mettre entre eux.
Pourtant ce n’était pas dans le village qu’ils pourraient s’embrasser, déjà se tenir la main faisait se retourner tout le monde. Benjamin n’aimait pas qu’ils la jugent, lui il pouvait ce n’était pas la première fois. Tous les gens qu’ils croisaient les regardait et Julia avait un peu plus de mal. Il connaissait ce genre de personne « bien » pensantes. Les jugements hâtifs, il connaissait. Il lui suggéra de quitter cet endroit s’il lui déplaisait tant mais Julia lui expliqua ensuite que même si les enfants grandissent, ils restent toujours des enfants pour leurs parents. Il n’avait pas connu ce genre de relation. Sa mère avait même vendu les rares choses qu’il possédait pour se payer sa dose ou les avait brulés pour le punir. Donc quand Julia lui suggéra d’aller à Londres pour éviter tout ça. Il accepta car tout ce qu’il voulait c’était prendre soin d’elle.

Dans le train, Julia alla leur chercher des boissons, ce fut là qu’il reçut un appel : c’était son propriétaire. Il lui disait avoir enclenché la procédure d’expulsion, qu’une lettre l’attendrait bientôt dans sa boite aux lettres. Benjamin lui répondit qu’il allait s’en occuper même s’il ne voyait pas comment lui payer les mois de retard. Il lui restait encore un peu d’argent au nom de Sean Wright mais il avait la nausée rien que d’y penser. Benjamin raccrocha au plus vite puisque Julia revenait vers lui. Benjamin aurait dû se battre, rien qu’avec une plainte pour insalubrité, ça aurait fonctionné mais il ne voulait pas mêler la justice à ça. Son passé finirait par ressortir. Donc il était coincé.  Avec Julia, il oubliait tout, il pouvait être lui-même. Il lui assura que ce n’était rien qu’un problème de boulot. Elle ne devait pas savoir pour ses problèmes d’argent. Il avait trop honte. Il lui en parlerait bientôt. S’il lui disait maintenant, il n’y aurait plus que ça comme conversation. Il ne voulait pas de ça entre eux. Vivre un peu et oublier surtout. Être lui-même. Il devait changer de sujet, donc il lui demanda où ils iraient mais Julia voulait rencontrer ses amis… Benjamin n’avait que Zac et Bianca à lui présenter. Il n’avait personne d’autre. Les amis d’Ally l’avaient laissé tomber même si aucun ne lui manquait vraiment. Benjamin savait qu’au moindre pépin les gens vous lâchaient.
Benjamin leur téléphona dès la sortie du train. Ils se joindraient à eux car ils sortaient déjà dans leur bar préféré, leur soirée était programmée. L’endroit était chouette : fauteuils, bonne musique, pas trop bruyant. Ça pourrait être agréable comme sortie. Benjamin savait qu’avec Bianca tout se passerait bien. C’était une personne gentille et compréhensive. Pour sortir avec Zac, il le fallait. Zac était sympa aussi et Benjamin lui devait son emploi mais il était cash. Ses « vérités » étaient à prendre ou à laisser. Et sa phrase sur le vernis qui s’écaille resonnait encore aux oreilles de Benjamin tout comme ça devait être le cas pour Julia.

Par la suite, Zac demanda un aparté à Benjamin pour lui parler de la boîte et des clients difficiles. Zac s’en chargeait d’habitude mais là ça ne marchait pas avec Lady Shenbrook. Tout ce que Benjamin pouvait faire c’était fignoler le dossier et proposer son meilleur pour l’entreprise. Il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire d’autre. Bien sûr, Benjamin regardait tout le temps Julia qui discutait avec Bianca. Cette dernière n’avait rien de négatif à dire sur lui, ça Benjamin le savait et elle n’avait aucun à priori sur l’âge de Julia, elle n’en avait jamais manifesté à l’agence envers clients. Elle devait voir qu’il était … heureux !! Oui c’était ça : heureux. Benjamin n’en revenait toujours pas lui-même. Avec Julia, il oubliait Ally, les soucis d’argent et surtout son passé. Par contre qu’est-ce qu’il lui apportait lui ? L’oubli aussi de son divorce forcément, de son âge, il l’espérait et de l’éloignement de ses enfants. Il ne savait pas tout d’elle, comme elle de lui. Aurait-il un jour l’occasion de lui dire ? Il avait peur de cet instant mais peut-être serait-ce libérateur ?
Bien sûr avec Zac en soirée, ça voulait dire « tequila » et ça n’avait pas loupé. Ils en étaient là maintenant, seulement avec le peu que Benjamin avait mangé et les nuits trop courtes, la tête lui tournait, il avait hâte de rentrer. Heureusement, Bianca et Zac avaient une autre étape à leur périple et il en profita pour décider de rentrer.

Julia avait l’air de vouloir y aller mais elle aussi avait trop bu aussi.

- Crois moi, il ne vaut mieux pas y aller.
- Pourquoi ? Parce que je t’embarrasserais ?
- Pourquoi est-ce que tu m’embarrasserais ?

Benjamin était sincère. Ce que Julia eu l’air d’apprécier car elle l’embrassa comme pour le remercier d’être aussi ouvert d’esprit. Seulement après tout dérapa, Benjamin voulait aller à l’hôtel mais sans arriver à expliquer pourquoi. Il s’en voulait de ne pas lui avouer la véritable raison. Ensuite, Julia insinua qu’il lui cachait une autre femme, le prenant pour Ted apparemment ! Il avait souffert de cela avec Ally. Pourquoi penser ça de lui ? Parce qu’il était jeune ? C’était ça qui le blessait. Pourquoi le jugeait-elle ainsi ? Il revit aussi le visage d’Ally quand elle lui avait répondu non en lui expliquant qu’elle avait quelqu’un d’autre !! Il lui cachait bien quelque chose mais c’était pour qu’elle n’ait pas à gérer ses problèmes. Benjamin referma la porte du taxi sur Julia.


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Chapitre VII : Seul Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Mar 02 Aoû 2022, 12:16

Chapitre VII : Seul

Benjamin rentra chez lui et balança son sac de colère. Colère qu’il avait contre lui d’avoir gardé le silence. Ce dégout de soi et les mauvais souvenirs associés l’étouffaient. Ajouté à cela le mal que lui avait fait Ally et il se noyait de plus en plus. Julia lui avait permis de penser à autre chose mais la réalité l’avait rattrapé. Benjamin se mit au lit en sachant qu’il ne parviendrait pas à dormir, ce fut même pire qu’avant. Il pensa à Julia toute la nuit. Pensait-elle à lui ? Où avait-elle dormi d’ailleurs ?
Au matin, Benjamin prévint Zac qu’il travaillerait de chez lui et ce fut son dernier appel. Son opérateur venait de lui couper la ligne. Et si Julia voulait l’appeler, elle allait croire qu’il filtrait ses appels ! Il devait donc aller la voir directement : il essaya l’hôtel mais elle n’y était pas. Elle devait être chez Patrick mais il ignorait où ce dernier vivait, d’ailleurs, ce dernier devait être ravis de leur dispute.
Seul dans les rues de Londres, Benjamin s’en voulait, il n’avait pas bien réagi tout ça à cause de ses problèmes d’argent. Même une fois la facture payée, reprendrait-il contact avec elle ? Alors qu’il voulait la rendre heureuse, la voir sourire, il lui avait fait du mal. Peut-être était-ce mieux de mettre fin à leur relation. Mieux pour elle en tout cas. Il ne lui amenait que des problèmes. Il avait eu l’occasion de lui parler de ses problèmes d’argent mais il y avait renoncé, elle l’aurait sûrement mal interprété, aurait douté de lui et du pourquoi il était avec elle. Benjamin devait régler ça lui-même. Il allait accepter encore plus de boulot. En fait, Benjamin pensait tout le temps à Julia : c’était ça d’être amoureux ! Cette sensation au creux de l’estomac… Elle faisait partie de sa vie déjà ! Mais peut-être que Julia ne ressentait rien de tout ça. Il lui cachait des choses et ça lui faisait peur … Peur de lui dire… Peur de ne jamais lui dire … S’il pensait comme ça, c’était qu’il ne voulait pas s’enfuir cette fois. Il y avait l’hostilité des enfants, ses problèmes d’argent et son secret mais Benjamin n’arrivait pas à se résoudre à renoncer à Julia. Il voulait la rendre heureuse. Etonnant de sa part. Il devait trouver un moyen de payer pour son téléphone. Donc tard le soir, Benjamin partit de chez lui, habillé différemment avec un blouson à capuche pour cacher son visage au maximum. Il se rendait à la caisse de retrait pour obtenir ce qu’il restait des revenus d’incarcération de Sean Wright. Il l’avait fait transférer de la banque de Newenden en espérant que ça resterait confidentiel. En y allant si tard et habillé de la sorte, il passerait inaperçu.
Benjamin paya donc sa facture de téléphone dès le lendemain, il allait récupérer son numéro et un solde mais pas son abonnement. L’opérateur ne lui accordait qu’un crédit limité. Il devait faire attention. En tout cas, il y avait des appels manqués de Julia. Il était en train de lui faire du mal alors qu’il voulait prendre soin d’elle. Elle méritait mieux que lui surtout avec son passé… Cette phrase résonnait dans sa tête sans arrêt. Il avait juré sur la tombe de sa mère … une femme qui ne s’était jamais vraiment comportée comme une mère. Cette promesse lui avait gâché la vie et Kieran n’avait rien fait pour le protéger… Est-ce que ça pouvait recommencer ? Est-ce qu’une fois encore son passé allait lui voler sa vie !? Non, il n’y avait aucune raison à ça …
Il devait avancer et il espérait que Julia représentait l’avenir. Il devait au moins la revoir une dernière fois et qu’elle sache qu’elle n’y était pour rien. Si elle ne voulait plus de lui, il comprendrait. Les mains de Benjamin tremblaient mais il appela Julia. Il tomba sur son répondeur. Elle le rappela ensuite et accepta de le voir dans un parc près de chez Patrick.


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Chapitre VIII : Au parc Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Mar 02 Aoû 2022, 12:17

Chapitre VIII : Au parc

Benjamin aperçut Julia assise sur un banc du parc. Elle était venue, c’était déjà une bonne chose. C’était bon signe, n’est-ce pas ? Il s’approcha et s’assit près d’elle.

- Bonjour, Julia. Merci d’être venue.
- Benjamin, je m’excu…
- Non, ce n’est pas à toi de t’excuser ! C’est à moi. Pas à toi. D’abord, j’ai eu des problèmes de téléphone. Il est passé dans la lessive. Mais surtout, je m’excuse pour ma réaction…

Il ne voulait pas se montrer faible, il voulait être à la hauteur.

- Nous avions trop bu et depuis Marsha…
- Laisse-moi finir, tu veux bien.
- Finis.
- Tu voulais juste venir chez moi. Seulement, je ne vis pas dans un endroit digne de toi. Je ne suis pas à la hauteur… à ta hauteur. Il n’y a personne d’autre… Tu es tout … Benjamin détourna son visage. Je n’ai rien à t’offrir, Julia. Sa main se mit à trembler.

Julia mit sa main sur le sienne puis sur sa joue. Benjamin la regarda.

- Julia, je suis désolé …, et cette dernière l’embrassa.
- Tu m’as manqué. Tellement, lui murmura-t-elle.
- Pareil pour moi mais je complique ta vie …
Et elle l’embrassa à nouveau.
- On nous regarde.
- Tant mieux. Embrasse-moi, Benjamin, ce qu’il fut heureux de faire. On se retrouve à l’hôtel. Je vais les appeler. Je dois récupérer mes affaires et dire au revoir à mes petites filles.
- Tu es sûre ?

Julia l’embrassa encore.
- Je n’ai pas l’air d’être sûre ?
- Je t’invite à diner ce soir.
- Ok.

Benjamin la laissa s’en aller tout en sachant qu’il la reverrait vite. Il allait la rendre heureuse. Il ferait ce qu’il faut. Benjamin retrouva leur chambre. Il s’en voulait toujours mais lui parler de ses problèmes d’argent c’était au-dessus de ses forces. Si les enfants de Julia l’apprenaient, ça ajouterait encore à leurs préjugés envers lui. Tout ce qu’il voulait, c’était être lui-même. Ses dettes, ce n’étaient pas lui. Tout ce qui comptait pour le moment c’était leur soirée. Il réserva au restaurant d’un client du bureau avec peut-être l’espoir d’avoir une réduction même s’il n'y comptait pas trop. Benjamin retira ses vêtements et partit sous la douche. L’eau chaude lui fit du bien. Ensuite, en pantalon, il se coucha sur le lit pour un court moment. Julia n’allait pas tarder mais il avait si peu dormi ces derniers jours… sans Julia… Seul… sans Julia…

Benjamin ne comprit pas tout de suite où il était. Il faisait sombre et il y avait quelqu’un avec lui… Julia… l’hôtel.
Couchée à côté de lui, Julia le regardait…

- Julia … Quelle heure est-il ?
- Tard. Il est plus de minuit.
- Je suis désolé. J’avais réservé au restaurant. Je t’assure… Julia l’embrassa pour le faire taire.
- Ce n’est pas grave. Quand je suis arrivée, tu faisais un cauchemar. Je me suis mise près de toi et tu t’es calmé.
- Ça ne m’étonne pas.
- Ah bon ! ?
- Oui près de toi, je dors bien. Je n’ai pas pu dormir ces derniers jours. Julia lui caressa le visage à nouveau. Tu es ma paix, tu sais.
- Benjamin…, murmura Julia, émue.
Ils s’embrassèrent tendrement les yeux dans les yeux.
- Repose toi alors.
- On peut faire l’amour, si tu veux, lui assura Benjamin.
- Être près de toi me suffit.
- Moi aussi.

Benjamin se blottit contre elle et ils s’endormirent.


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: Chapitre IX : Visite à della Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Mar 02 Aoû 2022, 12:18

Chapitre IX : Visite à Della

Avant qu’elle ne reparte pour le Devon et face à la mauvaise humeur de Patrick, Julia proposa d’aller voir sa fille. Quand Benjamin répondit à Della qu’il faut se battre pour avoir quelque chose qui en vaille la peine, il le pensait à 100%. Il avait hésité à reprendre contact mais il ne ferait plus cette erreur. Il serait à la hauteur de Julia. Il ferait tout pour qu’elle soit heureuse.
 Julia agissait bien envers lui. Elle le traitait bien, pas comme Ally qui l’avait manipulé pendant qu’elle couchait avec un autre. Il avait payé pour la nouvelle décoration de l’appartement et il s’était fait jeter sans rien récupérer. Kieran avait laissé toute la ville le détester sans le défendre après sa sortie de la maison de redressement. Il n’avait jamais rien à se reprocher mais c’était lui qui finissait blesser, entouré de colère et de manipulations. Ça n’arriverait pas avec Julia. Elle lui dirait la vérité. S’il avait pu, il lui aurait offert la même chose.

Alors qu’il se réjouissait d’aller rejoindre Julia, Zac lui demanda une faveur sur le dossier Shenbrook. En recevant son message, il ne fut pas très content du pourquoi. Au bureau, Zac lui avait expliqué qu’il l’avait choisi pour essayer de faire rester Lady Shenbrook. Ça n’avait rien avoir avec ses capacités intellectuelles mais sur son physique et l’effet qu’il faisait sur cette cliente. Il n’aimait pas ça du tout. Mais il irait, Zac était son boss avant d’être son ami. Il en avait la preuve, comme avec Kieran, le rassurant sur le fait que le juge serait clément face à son joli visage. Encore une fois où Kieran s’était trompé et où c’était lui qui avait payé.

Benjamin irait pour l’agence. Il serait simplement gentil et serviable avec la cliente. Il lui parlerait du projet qu’il avait pour elle et son entreprise. Son idée était bonne. Ça serait autant bon pour elle que pour l’agence. Le soir du rendez-vous, Zac et ses paroles d’encouragement grivoises mirent Benjamin en colère mais il dû se calmer. Car en plus de le traiter comme un gigolo, Zac faisait comme si Benjamin pourrait tromper Julia. Il ne pourrait jamais lui faire ça. Julia et lui en avaient trop souffert. Benjamin ne pensait pas qu’à ses problèmes d’argent. Avec Ally, il n’avait jamais envisagé de lui dire comme il le faisait avec Julia alors que leur relation était encore si récente.

Benjamin s’en voulait déjà de ce qu’il lui cachait. Il avait peur qu’elle le découvre. Peur qu’elle ne le croie pas, qu’elle le voit comme un meurtrier… Il était fatigué depuis si longtemps. Quand il était à Newenden, c’était dur de vivre avec leur regard et l’indifférence de Kieran face à ça. Après son arrivée à Londres et son changement d’identité, il s’était senti libéré mais ce n’était qu’une illusion. Quelque chose le retenait toujours. D’un côté, il voulait juste être lui car ce qu’il avait vécu jeune ne le définissait pas totalement. Il était plus que ça. Il voulait être lui-même, être Benjamin Greene et plus Sean Wright. Julia le lui permettait. Il y pensait mais il en avait assez que sa vie dépende de son passé et puis il avait juré.
Il alla au rendez-vous fixé au restaurant avec la clientèle. Il fut charmant, attentif et prévenant. Benjamin expliqua le plan de marketing et le concept mis en avant pour son entreprise. Peut-être allait-elle le voir autrement qu’un beau visage.  Benjamin y cru jusqu’au taxi où elle lui proposa de venir à l’hôtel avec elle…

- Je dois rentrer, je bosse tôt demain.
- Tu ne viendrais pas pour rien, je t’assure que je peux être généreuse.
- Je … ne peux pas. Je suis avec quelqu’un.
- Ça peut rester entre nous. A ton âge, il faut savoir s’amuser.
- Je vous assure que je ne peux pas.

Benjamin referma la porte du taxi et prit le chemin de son appartement. Finalement il avait tort. Il n’était rien du tout. Qu’est-ce que Julia voyait en lui ? Benjamin se dévêtit et prit une longue douche. Comme Julia lui manquait... Il avait hâte d’aller la rejoindre dans le Devon. Que pourrait-il se passer de mal là-bas ?


Gold Digger [BBC - 2019] Ryan_d10
Revenir en haut Aller en bas
Tinkerbel1979

Tinkerbel1979

Féminin
Âge : 43
Messages : 441
Localisation : entrain de penser à Ben Barnes
Inscription : 21/04/2020

Gold Digger [BBC - 2019] Empty
MessageSujet: 3 chapitres Gold Digger [BBC - 2019] Horlog11Mar 02 Aoû 2022, 12:20

Je viens de poster 3 chapitres, je suis beaucoup plus loin dans l'écriture mais vu le manque d'enthousiasme, je ne suis pas pressée de poster ici. Plus de 700 vues et pas un seul commentaire ...  Tristesse Colère
Revenir en haut Aller en bas
 
Gold Digger [BBC - 2019]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ben Barnes
» Disney World et Universal fin Août 2019 - début septembre 2019
» Saison Noel 2019 (9 Novembre 2019-5 Janvier 2020)
» DVD Gold collection
» Jack Cutter [Tales of the Gold Monkey][ABC 1982-83]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Au-delà de Disney :: Culture & Divertissements-