AccueilPortail[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Vide[20th] Prometheus (2012) - Page 4 EmptyRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [20th] Prometheus (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
yoda

yoda

Masculin
Age : 41
Messages : 4362
Localisation : Banlieue parisienne
Inscription : 31/10/2007

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 19 Juin 2012 - 23:55

Robin, je te rejoins sur le fait que l'héroïne se remet physiquement bien vite d'une telle intervention qui aurait dû la clouer au lit pour au moins plusieurs semaines. Mais c'est de la science-fiction et le fait est qu'on la voit s'administrer un produit à plusieurs reprises dans le corps, sédatif futuriste certainement très puissant qui lui permet de se mouvoir plus ou moins normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Masculin
Age : 27
Messages : 2272
Localisation : Aix en Provence
Inscription : 26/03/2009

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mer 20 Juin 2012 - 0:04

C'est évident, on est en Science Fiction, et ton explication tient la route, mais quand même, ça passe pas. En fait ça manque de subtilité ! Quand je repense aux premiers films de Scott, simple, efficace, qui n'en faisait pas trop, comme Blade Runner, Les Duellistes ou justement Alien, je me dis que c'est pas possible qu'il laisse passer une erreur pareil... C'est TROP gros. A partir de là, j'ai décroché du film, car je n'y croyais plus.
Et c'est dommage car comme je le disais le reste est pas mauvais !
Puis la fin m'a achevé...


[20th] Prometheus (2012) - Page 4 BannierePub
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr/
Kémi

Kémi

Masculin
Age : 35
Messages : 4229
Localisation : Région Lilloise
Inscription : 23/11/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Dim 24 Juin 2012 - 22:19

Je suis déçu.

Déçu car on loupe de peu un nouveau chef d'oeuvre.

Y a une ambiance, y a pas mal de choses mais y a trop de choses inconnues qui font qu'on a du mal à être embarqué...Ce qui est bien, c'est qu'on soit mis à contribution mais qu'au bout d'un moment l'on nous dise clairement ce qu'il en est car là, on ne fait que supposer.
Pourquoi le robot était au courant pour pas mal de choses, pourquoi le créateur se comporte avec les humains comme des ennemis alors qu'il n'a clairement pas à avoir peur d'eux et qu'il pourrait au moins leur expliquer ce qu'il en est avant de vouloir les tuer. Qu'est-ce que le robot lui a dit clairement ?

Le point commun entre le père et la fille qui veulent à tout prix rester en vie n'est qu'effleuré.

Et le non réalisme des hommes qui s'approchent d'un E.T. sans précaution, qui ne se comportent pas comme ils le devraient...

J'ai l'impression d'être passé à côté de quelque chose qui aurait pu être énorme, mais si suite il ya, forcément je suis intrigué de savoir ce qu'il se passera !

Sinon, c'est un 3D converti après tournage ou pas ? Car j'ai trouvé la 3D très réussie !


[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Tumblr_lum8vt7Fmx1r6silgo1_500
C'est toujours les meilleurs qui partent en premier... C'est particulièrement vrai pour les gâteaux.
Toto-testeur.com : tests et avis sur les innovations alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Lun 25 Juin 2012 - 10:05

Je te renvoie à tous les liens postés plus haut pour obtenir des réponses à tes questions.
Je vais le revoir une deuxième fois demain avec un regard plus avisé et documenté. Je crois que je vais découvrir un nouveau film. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kémi

Kémi

Masculin
Age : 35
Messages : 4229
Localisation : Région Lilloise
Inscription : 23/11/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Lun 25 Juin 2012 - 22:36

Les liens raconteront sûrement des choses intéressantes mais pour le principe, c'est comme pour Lost. Si une série ou un film ne se suffit pas à lui-même et qu'on soit obligé d'aller chercher des infos ailleurs, ça me frustre et je ne trouve pas cela interactif du tout.


[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Tumblr_lum8vt7Fmx1r6silgo1_500
C'est toujours les meilleurs qui partent en premier... C'est particulièrement vrai pour les gâteaux.
Toto-testeur.com : tests et avis sur les innovations alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Dingoofy

Dingoofy

Masculin
Age : 29
Messages : 2125
Localisation : Besançon
Inscription : 04/07/2007

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Lun 25 Juin 2012 - 22:47

@Kémi a écrit:
Les liens raconteront sûrement des choses intéressantes mais pour le principe, c'est comme pour Lost. Si une série ou un film ne se suffit pas à lui-même et qu'on soit obligé d'aller chercher des infos ailleurs, ça me frustre et je ne trouve pas cela interactif du tout.

Bon en même temps, Lost, le scénario a été écrits par des scénaristes sous acides. Wink


Sinon :
Spoiler:
 



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 68193214021
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/Gwal/135270269818186
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 26 Juin 2012 - 14:43

@Kémi a écrit:
Les liens raconteront sûrement des choses intéressantes mais pour le principe, c'est comme pour Lost. Si une série ou un film ne se suffit pas à lui-même et qu'on soit obligé d'aller chercher des infos ailleurs, ça me frustre et je ne trouve pas cela interactif du tout.

Les liens livrent des hypothèses plus ou moins crédibles mais aussi et surtout de vraies réponses fournies par le réalisateur et les scénaristes. Moi, au contraire, j'adore trouver des réponses cachées dans le marketing viral, les scripts, les bouquins officiels. Savoir qu'il y aura vingt minutes en plus sur le BD et qu'une suite est de plus en plus probable relance encore mon intérêt.
Quant aux films qui ne se suffisent pas à eux-mêmes, j'espère que tu n'en as jamais vu un de David Lynch. Wink

@Dingoofy a écrit:

Sinon :
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dingoofy

Dingoofy

Masculin
Age : 29
Messages : 2125
Localisation : Besançon
Inscription : 04/07/2007

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 26 Juin 2012 - 14:57

Alien 3 est aussi considéré comme le pire par beaucoup de fans; Et j'en fait parti. Je ne dis pas que le film est mauvais, il a de nombreux atouts, mais il accumule les défauts et détruit le brillant travail qu'avait fait Cameron.



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 68193214021
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/Gwal/135270269818186
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 26 Juin 2012 - 15:07

@Dingoofy a écrit:
Alien 3 est aussi considéré comme le pire par beaucoup de fans; Et j'en fait parti. Je ne dis pas que le film est mauvais, il a de nombreux atouts, mais il accumule les défauts et détruit le brillant travail qu'avait fait Cameron.
De ce point de vue là, il y en a aussi qui pensent que le meilleur c'est le premier et que les suites sont inutiles.
Ridley Scott le premier puisque j'ai lu que, si "Prometheus" a évidemment un lien avec "Alien, le huitième passager", il réfute totalement le rapport avec les suites. D'ailleurs, ce n'est pas lui qui a créé le concept de la Reine etc., c'est James Cameron.
Revenir en haut Aller en bas
Dingoofy

Dingoofy

Masculin
Age : 29
Messages : 2125
Localisation : Besançon
Inscription : 04/07/2007

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 26 Juin 2012 - 15:29

Dans ce cas alors, s'il réfutent toutes les suites (qu'on soit bien d'accord les Aliens versus Predator, ce sont des insultes lol). Je vois alors, mais pas du tout l'intérêt de faire une demi-pré quel d'un film vieux de plus de 30 ans. Alien, c'est les 4 films(quoique le quatrième est celui de trop, malgré sa réussite relative. Ramener Rippley d'entre les morts, c'est de trop, mais cela rattrape le troisième)



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 68193214021
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/Gwal/135270269818186
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Mar 26 Juin 2012 - 16:04

Parce que justement, il voulait se réapproprier son "bébé". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 32
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 20:34

J'ai enfin vu le film! Je reproduis la critique que j'ai postée sur mon Forum!

J'ai mis très longtemps à voir les Aliens. Cet univers ne m'intéressait pas, et j'avoue que les trucs oppressants, ça va jusqu'à un certain degré pour moi. Finalement, je me suis lancé, y'a deux ans. J'ai adoré le 1, pour le huis-clos réussi qu'il est. En revanche, je n'ai aimé aucune des suites ; le 2 de Cameron, trop "militariste" et "Pan! Pan!" ; le 3 de Fincher trop malsain, trop de personnages et déjà du barrage en live ; le 4 de Jeunet, barrage en live et kitch même par moment.

Donc, si ce film m'intéressait, c'est moins en tant que préquel d'Alien qu'en tant qu'un film de SF par Mr Ridley Scott qui semble vraiment en avoir dans le pantalon et ne pas avoir fait un truc trop lisse ou asceptysé. C'est le postulat de base qui m'a séduit : découvrir que nos origines sont le fruit d'un peuple extra-terrestre et partir en expédition à l'autre bout de l'univers pour aller à la rencontre de nos créateurs, ce postulat à lui-seul est une merveille, un chef-d'oeuvre, une sainte poudrière pour l'imagination la plus enflammée! Evidemment, tout de suite, le risque majeur avec une idée aussi géniale, c'est qu'elle ne soit pas traitée à la hauteur...

J'ai reçu comme une excellente nouvelle le fait qu'apparemment, Scott insistait sur le fait que le projet était devenu autonome et constituait une histoire à part dans l'univers Alien mais pas un prequel à proprement parler ; ce qui m'attirait dans ce film, ce n'était pas du tout l'aspect Alien (je ne suis pas assez fan pour ça), mais bien ce scénario original et captivant.

Résultat des courses...

Pour résumer ma pensée générale, Prometheus est, sans grande surprise (car je sentais venir le truc...) le film de l'entre-deux...

I - Entre le prequel et le film "autonome"
II - Entre le film philosophique, plus profond que la moyenne et la grosse production américaine de bas-étage

Cet entre-deux est la pire des configuration. Il est source de frustration pour tout le monde, ou beaucoup de monde du moins, pas pour les mêmes raisons néanmoins. Ceux qui voulaient un film 100% dans la lignée d'Alien seront déçus qu'il n'y ait pas plus de liens ou déploreront l'absence des Xénomorphes. En revanche, ceux qui comme moi espéraient aller voir un film complètement autonome, une histoire à part sont édérangés" par les quelques connexions explicites avec la saga.
De même, ceux qui comme moi allaient voir le film pour son postulat exatlant, son immense potentiel spirituel, philosophique, son apparente profondeur rentrent extrêmement déçus devant la sous-exploitation du sujet et la connerie du traitement.

Je venais voir un film "hors série" de l'univers Alien avec une réelle profondeur et une réflexion philosophique ; résultat, j'ai vu un véritable prequel d'Alien qui, en plus, se fait plomber par des personnages sortis tout droit des films d'action américains les plus débiles, tous stéréotypes hormis l'héroïne (seul personnage que j'ai apprécié), tout le monde a bien son étiquette traditionnelle ("la bombe froide", "le mec au mavais caractère", "le petit rigolo de la bande", "le black baraqué fiable et loyal", "l'asiatique de service", etc...). Tout cela est indigne d'un Ridley Scott, sans compter les répliques clichés, cette façon de parler entre eux typiquement "film d'action", l'impression que les personnages ne ressentent aucune tension (hormis l'héroïne), qu'ils s'en foutent, qu'on peut faire des vannes tout le temps ou du moins, prendre les choses à la légère, rien à voir pour moi avec l'ambiance vraiment pesante et intimiste du premier Alien où on sentait vraiment que les mecs n'étaient pas rassurés et ne géraient rien. Ce côté "film d'action américain" façon NT1 m'a plombé tout le film, en plus du fait que les dernières minutes sont très décevantes et font culminer le cliché, que tout le potentiel philosophique est horriblement sacrifié, sans doute par complaisance vis-à-vis d'un public que les producteurs veulent le plus large possible et qu'ils prennent (à tort ou à raison?) pour des cons, tout cela, donc, afin d'éviter d'avoir à faire surchauffer des cerveaux! Je me sens de plus en plus insulté quand je vais au cinéma, devant ces bandes-annonces débiles, ces pubs et ces scénars pourris, j'ai l'impression qu'on me prend pour un con, qu'on nous prend pour des cons, que le propos des films est "rabaissé" volontairement pour "élargir le public".

Bref, je rejoins complètement Robin quand il reproche au film de ne pas avoir tranché fermement sa démarche, d'y avoir été à moitié ; sans doute, une fois encore, pour "élargir le public" et par caprice des producteurs, le film se retrouve à l'image de la promo : ambigu, confus, ambivalent. Les producteurs voulaient rameuter les inconditionnels d'Alien en prétendant que c'était un prequel ; mais ils ont eu peut de faire fuire les allergiques, donc en même temps qu'une partie de la promo se basait sur l'aspect préquel, on avait un discours opposé consistant à dire "Non, mais, c'est parti d'Alien, mais en fait, ça n'a plus rien à voir, c'est complètement différent". Résultat, le film a le cul entre deux chaises, il commence comme un film autonome ; mais pour le coup, je vais trancher : c'est bien un prequel, mais un prequel qui se base sur une poignée de secondes, de petits éléments, bref, y'a deux films en un, c'est bien le film de l'entre-deux. J'aime quand on va jusqu'au bout d'une idée, d'un truc, quand c'est mené à fond ; là, tout est fait à moitié, car le film hésite entre trop de démarches, de postures, de références et de genre, et même de public! On ne sait pas si on est devant un film d'une intelligence rare, à part, ou devant Armaggedon. Il aurait fallu qu'il se décide un bon coup ; ou jouer complètement la carte du film "OVNI" qui se plonge complètement dans la réflexion tout en diluant le tout avec un peu de "thrill" ou bien revendiquer le côté "Hollywood" et se la jouer Michael Bay! Mais, p*tain, cet entre-deux, ça m'énerve!

Donc, pour résumer :

J'ai adoré :
- Les premières minutes, ou, on peut dire, la première moitié du film
- La scène du médipod (je crois que ça s'appelle comme ça)
- Le personnage de David et, dans une moindre mesure mais tout de même beaucoup : Shaw
- Le postulat, l'exaltation du début, l'atmosphère à la fois excitante et effrayante de cette expédition à la recherche de nos origines sur une planète inconnue, désertique et décorée par d'étrages vestiges
- Evidemment, comme souvent chez les ricains : la photographie, l'esthétique, le soucis du détail...

J'ai détesté :
- L'entre deux film philosophique/film d'action débile à la Michael Bay
- L'entre deux film "prequel"/film autonome
- Tous les personnages en dehors de David et Shaw ; trop caricaturaux, stupides ou inconsistants
- La touche américaine "Bruce Willis" qui sauve le monde en s'en foutant complètement de crever et qui finit sur une vanne
- Le fait qu'il soit donné une explication précise à la créations des Xénomorphes (un sacrilège, selon moi!)
- Les dernières minutes du film

Voilà pour mon avis. Mais, je rejoins tout particulièrement l'avis de Robin!



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Signat12
Cliquez sur l'image pour un aller simple vers ma chaine YouTube !

******

Fan Fiction : La Légende de Thunder Mesa
Toutes les réponses à vos questions sur la F.A.Q. Phantom Manor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 21:13

@Eaël a écrit:

- La touche américaine "Bruce Willis" qui sauve le monde en s'en foutant complètement de crever et qui finit sur une vanne

J'ai lu avec attention ta critique et, même si je ne suis quasiment d'accord avec rien, j'aimerais que tu me précises juste ce point s'il te plaît en me donnant quelques exemples. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kémi

Kémi

Masculin
Age : 35
Messages : 4229
Localisation : Région Lilloise
Inscription : 23/11/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 22:29

Citation :
- Le fait qu'il soit donné une explication précise à la créations des Xénomorphes (un sacrilège, selon moi!)
Pour un film qui doit normalement parler des origines, c'est la moindre des choses et j'ai pas été assez servi à mon goût de ce point de vue là.

Ça me rappelle Stargate Atlantis (ou pire : Stargate Universe...).


[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Tumblr_lum8vt7Fmx1r6silgo1_500
C'est toujours les meilleurs qui partent en premier... C'est particulièrement vrai pour les gâteaux.
Toto-testeur.com : tests et avis sur les innovations alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 32
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 22:50

Emorej a écrit:
@Eaël a écrit:

- La touche américaine "Bruce Willis" qui sauve le monde en s'en foutant complètement de crever et qui finit sur une vanne

J'ai lu avec attention ta critique et, même si je ne suis quasiment d'accord avec rien, j'aimerais que tu me précises juste ce point s'il te plaît en me donnant quelques exemples. Wink

Spoiler:
 

@Kémi a écrit:
Citation :
- Le fait qu'il soit donné une explication précise à la créations des Xénomorphes (un sacrilège, selon moi!)
Pour un film qui doit normalement parler des origines, c'est la moindre des choses et j'ai pas été assez servi à mon goût de ce point de vue là.

Ça me rappelle Stargate Atlantis (ou pire : Stargate Universe...).

Intéressant le point que tu soulèves, car en fait, il est dépendant de ce qu'on attend du film et du sens même du film.

Si on a été convaincu de voir le film parce qu'il a été partiellement vendu comme un préquel d'Alien, là, oui, je comprends ta déception [b]Kémi[/i] et je vais à l'encontre du propos du film.

Pour ma part, je suis allé voir le film en tant que "film de l'univers Alien, mais n'ayant plus rien à voir avec Alien à proprement parler."

C'est pour ça que j'insiste tant sur le fait qu'il y a eu un énorme problème sur la promo de ce film. Y'avait tout et son contraire, y'a eu un double discours.

S'il avait été vendu, sans aucune ambiguïté, comme un préquel, point à la ligne, je ne sais pas si j'aurais été le voir, mais le cas échéant, je l'aurais jugé comme tel.

S'il avait été vendu, sans ambiguïté, comme un film autonome, là, on pourrait critiquer les toutes dernières minuètes qui font basculer pour de bon le film dans le préquel.

Mais on reste dans l'entre-deux...

Ayant vu le film maintenant, si j'étais responsable de la promo, je le présenterais comme un préquel d'Alien, rien qu'à cause des dernières minutes ; mais le film ayant été conçu lui-même dans cette hésitation, l'une ou l'autre étiquette fermement établie aurait forcément exacerbé des défauts (trop autonome pour un "Préquel", trop "préquel" pour un autonome...).



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Signat12
Cliquez sur l'image pour un aller simple vers ma chaine YouTube !

******

Fan Fiction : La Légende de Thunder Mesa
Toutes les réponses à vos questions sur la F.A.Q. Phantom Manor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 23:01

@Kémi a écrit:
Citation :
- Le fait qu'il soit donné une explication précise à la créations des Xénomorphes (un sacrilège, selon moi!)
Pour un film qui doit normalement parler des origines, c'est la moindre des choses et j'ai pas été assez servi à mon goût de ce point de vue là.

Ça me rappelle Stargate Atlantis (ou pire : Stargate Universe...).

Si on veut être pointilleux :
- le xénomorphe du film n'est pas celui que nous connaissions
- les personnages sont partis en quête de leurs origines pas de celles du xénomorphe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Jeu 28 Juin 2012 - 23:08

@Eaël a écrit:

Spoiler:
 

Spoiler:
 

A part ça, le problème de "l'entre-deux" que tu soulèves ne me dérange personnellement pas du tout. Moi j'y suis allé en sachant que Ridley Scott voulait se réapproprier son univers pour lancer une nouvelle franchise. Donc il fallait forcément un peu des deux. Je continue d'ailleurs à croire qu'on ne parlera pas de xénomorphe dans la suite. Et, si c'est le cas, ce n'est à vrai dire pas bien grave...
Revenir en haut Aller en bas
Eaël

Eaël

Masculin
Age : 32
Messages : 1011
Localisation : Nantes
Inscription : 05/07/2010

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Ven 29 Juin 2012 - 0:39

C'est sur qu'on a tous nos "fixettes" ; je veux dire par-là que j'ai bien conscience d'être particulièrement sensible à la question de "l'entre deux" parce que j'ai l'obsession du "jusqu'auboutisme" et je n'aime pas les choses à moitié faite.
En revanche, j'ai lu tout le topic ces dernières semaines et je trouve ça hyper intéressant le petit débat sur le fait d'avoir ou non toutes les réponses. Là encore, il y a deux écoles. Pour ma part, j'aime le mystère, j'aime qu'on laisse l'imagination du spectateur travailler et du coup, qu'on donne l'origine précise du Xénomorphe, ça m'a pas trop plu, car c'est un truc tellement culte, pour moi, le mystère faisait partie de ça ; maintenant, je ne défends pas non plus les scénaristes qui laissent les spectateurs faire tout le boulot ; au bout d'un moment, quand on raconte une histoire, on doit donner un max d'élément, le minimum du moins pour que l'histoire tienne la route et soit intelligible. Après pourquoi pas laisse des mystères.
Revenir sur un truc aussi culte, c'est toujours risqué. Vous vous rappelez à l'époque, quand on a découvert que Lucas voulait raconter l'enfance de Vador et son cheminement vers le côté obscur? Pourtain certains c'était passionnant et utile ; pour d'autre c'était une hérésie, un sacrilège de s'attaquer à un mythe et de montrer Vador gamin...

(D'ailleurs, à ce sujet, ou presque, j'adore ton avatar Emorej!)



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Signat12
Cliquez sur l'image pour un aller simple vers ma chaine YouTube !

******

Fan Fiction : La Légende de Thunder Mesa
Toutes les réponses à vos questions sur la F.A.Q. Phantom Manor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Ven 29 Juin 2012 - 9:47

@Eaël a écrit:
qu'on donne l'origine précise du Xénomorphe, ça m'a pas trop plu, car c'est un truc tellement culte, pour moi, le mystère faisait partie de ça

Je répète : tu n'as qu'à te dire que ce n'est pas le xénomorphe qu'on connaît. Ce qui est totalement vrai d'ailleurs !

@Eaël a écrit:
Vous vous rappelez à l'époque, quand on a découvert que Lucas voulait raconter l'enfance de Vador et son cheminement vers le côté obscur? Pourtain certains c'était passionnant et utile ; pour d'autre c'était une hérésie, un sacrilège de s'attaquer à un mythe et de montrer Vador gamin...

Comment ça ? Le trip sur les midi-chloriens ne t'a pas plu ? Wink

@Eaël a écrit:
(D'ailleurs, à ce sujet, ou presque, j'adore ton avatar Emorej!)

Merci ! [20th] Prometheus (2012) - Page 4 573206
Revenir en haut Aller en bas
Warren

Warren

Masculin
Messages : 1258
Inscription : 02/02/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Ven 29 Juin 2012 - 17:12

Pour ma part (comme je l'ai déjà dit) ce film n'avait pour moi (en tant que fan d'Alien) que l'intérêt d'être un éventuel préquel.
Vous êtes nombreux ici semble-t-il a être déçus de ce film "entre-deux" (pour citer Eaël). En cela je vous comprends car il m'est apparu dès le premier visionnage du film que Ridley n'assumait pas son film en tant que prequel comme si ça restait la "honte".

Comme l'a dit Emorej, l'idée pour moi de découvrir pleins d'infos dans les livres sur le film m'intéresse énormément mais pour le public qui va voir un film et point, on peut être déçu car il y a les 2 "camps". Ceux qui aiment faire travailler leur cerveau et émettre des hypothèses et ceux pour qui le cinéma doit rester un divertissement pur.
Et il m'est arrivé de faire partie de la seconde catégorie donc je dis cela sans vacherie !
Je me rappelle par exemple avoir été déçu des Harry Potter à partir des années 3/4 car justement si on n'avait pas lu les romans tu ne comprennais pas grand chose.

Et je sais que si suite il y a - mais qu'elle s'éloigne encore plus (voir totalement des Aliens) -, je ne suivrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kémi

Kémi

Masculin
Age : 35
Messages : 4229
Localisation : Région Lilloise
Inscription : 23/11/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Sam 30 Juin 2012 - 0:52

On peut pas comparer à HP. Perso j'ai pas lu les livres HP (bon j'en suis au 3ème et cet été me permettra de tous les lire car j'ai tous les livres) mais les films n'ont pas intégré certains éléments importants pour la suite (importance de certains persos secondaires surtout pour qu'on puisse s'attacher à eux).

J'aime qu'un film laisse planer le doute sur certaines choses, que notre imagination (et notre cohérence !) soit mise à l'épreuve, que ça nous donne envie d'en parler sur un forum autrement que pour dire : j'ai aimé, j'ai pas aimé. Donc en cela, le film gagne aussi, surtout que pour un film de science-fiction, c'est encore plus important.

Mais ce que je regrette, c'est qu'on n'ait pas vraiment de choses sur lesquelles s'appuyer, encore plus si on fait abstraction de la trilogie. Il manque comme un élément.

Ce que j'ai trouvé maladroit également, c'est le début du film.

M'enfin comparé à un autre film de science fiction récent, y a pas photo, j'opte pour celui-ci !


[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Tumblr_lum8vt7Fmx1r6silgo1_500
C'est toujours les meilleurs qui partent en premier... C'est particulièrement vrai pour les gâteaux.
Toto-testeur.com : tests et avis sur les innovations alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
yoda

yoda

Masculin
Age : 41
Messages : 4362
Localisation : Banlieue parisienne
Inscription : 31/10/2007

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Sam 30 Juin 2012 - 1:12

@Eaël a écrit:
maintenant, je ne défends pas non plus les scénaristes qui laissent les spectateurs faire tout le boulot ; au bout d'un moment, quand on raconte une histoire, on doit donner un max d'élément, le minimum du moins pour que l'histoire tienne la route et soit intelligible. Après pourquoi pas laisse des mystères.

Je pense que Ridley Scott aime les mystères, son film Blade Runner en est l'exemple parfait: on ne sait pas grand-chose des répliquants que poursuit le personnage joué par Harrison Ford alors qu'ils sont des personnages centraux d'un point de vue scénaristique, et d'ailleurs si l'on suit bien la fin du film, l'hypothèse est suggérée selon laquelle il serait peut-être lui-même un répliquant! Pour un mystère resté en suspend c'en est bien un.


@Eaël a écrit:
Revenir sur un truc aussi culte, c'est toujours risqué. Vous vous rappelez à l'époque, quand on a découvert que Lucas voulait raconter l'enfance de Vador et son cheminement vers le côté obscur? Pourtain certains c'était passionnant et utile ; pour d'autre c'était une hérésie, un sacrilège de s'attaquer à un mythe et de montrer Vador gamin...

Je suis d'accord avec toi que s'attaquer à un mythe, c'est toujours très délicat, en l'occurence je n'ai pas vraiment souvenir que le fait de raconter l'enfance de Vador avait marqué les esprits d'autant que si l'on veut être précis, et je sais que tu l'es Wink , ce n'est pas Vador que l'on voit gamin...Mais Anakin; d'un point de vue philosophique il ne s'agit pas de la même personne. Vador est immuable, il est tel qu'on le connait tous avec sa tenue noire, un être du côté obscur, un seigneur de guerre, qui est bien loin de l'enfant mignon que l'on voit.
Ce qui avait surtout outragé une partie des fans et notamment le puriste que j'étais est l'explication scientifique de la Force à travers les micro-organismes, j'en ai déjà parlé comme tu le sais sur ce forum et cela reste encore pour moi totalement grotesque. Il y avait eu également le fait de faire tirer Greedo avant Solo dans la fameuse scène de la Cantina de Mos Eisley.

J'estime pour ma part que l'on peut se permettre de s'attaquer à un mythe lorsque l'eau a bien coulé sous les ponts et que celui qui s'en charge se sente compétent pour le faire. Je pense qu'avec la saga Alien, c'est le cas, ses opus s'étendent sur trois décennies, des fans purs et durs de la première heure sont décédés et n'auront pas eu la chance que nous avons tous de voir ce volet.

Mais j'aimerais d'ailleurs faire un aparté sur le visionnage des films que chacun peut avoir: je lis parfois que telle ou telle personne s'est mis à voir pour la première fois tous les volets d'une saga les uns après les autres soit à la chaîne... Or l'appréciation d'un film, et à fortiori d'une saga mythique du cinéma, ne peut se faire également que sur la durée. J'entends par là que les ressentis que l'on peut avoir et les réponses aux questions qui ne sont pas forcément dans les films se retrouvent dans des bande dessinées, des bouquins, des suppléments de jeux de rôles, des jeux vidéos, des émissions télé etc...Un film, et notamment quand celui-ci fait partie intégrante d'une épopée, s'apprécie une fois fini mais également avec le temps : on l'ingurgite, on le rumine et cela à travers tous les supports que je viens de citer. Ce que je veux dire c'est que le gars qui se pointe et qui dit d'un trait: "j'avais jamais vu les Alien (ou une autre saga) et je viens de tous les voir hier soir, et ils sont pourris" n'a que peu de crédibilité à mes yeux; le gars qui visionne comme il s'en irait pisser les films d'une saga célèbre vieille de plusieurs décennies n'a pas à mes yeux le recul nécessaire, le vécu et les connaissances pour juger au mieux l'oeuvre dans son ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Sam 30 Juin 2012 - 10:35

@yoda a écrit:


J'estime pour ma part que l'on peut se permettre de s'attaquer à un mythe lorsque l'eau a bien coulé sous les ponts et que celui qui s'en charge se sente compétent pour le faire. Je pense qu'avec la saga Alien, c'est le cas, ses opus s'étendent sur trois décennies, des fans purs et durs de la première heure sont décédés et n'auront pas eu la chance que nous avons tous de voir ce volet.

Mais j'aimerais d'ailleurs faire un aparté sur le visionnage des films que chacun peut avoir: je lis parfois que telle ou telle personne s'est mis à voir pour la première fois tous les volets d'une saga les uns après les autres soit à la chaîne... Or l'appréciation d'un film, et à fortiori d'une saga mythique du cinéma, ne peut se faire également que sur la durée. J'entends par là que les ressentis que l'on peut avoir et les réponses aux questions qui ne sont pas forcément dans les films se retrouvent dans des bande dessinées, des bouquins, des suppléments de jeux de rôles, des jeux vidéos, des émissions télé etc...Un film, et notamment quand celui-ci fait partie intégrante d'une épopée, s'apprécie une fois fini mais également avec le temps : on l'ingurgite, on le rumine et cela à travers tous les supports que je viens de citer. Ce que je veux dire c'est que le gars qui se pointe et qui dit d'un trait: "j'avais jamais vu les Alien (ou une autre saga) et je viens de tous les voir hier soir, et ils sont pourris" n'a que peu de crédibilité à mes yeux; le gars qui visionne comme il s'en irait pisser les films d'une saga célèbre vieille de plusieurs décennies n'a pas à mes yeux le recul nécessaire, le vécu et les connaissances pour juger au mieux l'oeuvre dans son ensemble.

Alors là je dis : "amen !"

Bon, même si ton premier paragraphe est légèrement pessimiste (ça m'évoque ces millions de petites vieilles qui regardent les Feux de l'Amour et qui n'en verront jamais le bout...), je retrouve là un discours proche du mien.

J'ai à peu près le même âge que toi et je partage ton point de vue. Les grandes sagas cinématographiques actuelles, je suis né avec elles et j'ai grandi avec elles. Rien ne remplacera cette expérience, cette attente, ces surprises. Les jeunes générations qui peuvent ingurgiter tous les films d'une saga (ou d'une série) ne comprendront jamais ce qu'on a vécu pendant les 25 ou 30 dernières années.

Il en est de même pour la musique. C'est assez facile et très réducteur de dire que le nouveau single ou le nouvel album d'une artiste qui a trente ans de carrière est nul quand on a ingurgité ces trente ans en quinze jours.
Revenir en haut Aller en bas
Warren

Warren

Masculin
Messages : 1258
Inscription : 02/02/2008

[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Sam 30 Juin 2012 - 10:46

Tout à fait d'accord avec toi. Découvrir une oeuvre en une soirée n'a aucun intéret.
On regarde le premier film, on ne cherche pas à se l'analyser qu'on passe de suite au second bref ça revient à combler l'ennui d'une soirée par des images avant d'aller au lit !
C'est comme ceux qui écoute un album d'un artiste une fois et qui te disent "c'est à chier !"
Il faut plusieurs écoutes, plusieurs visionnages pour comprendre et "s'appropprier" une oeuvre.
Moi même il m'arrive parfois de "voir " des choses qui m'étaient passer inaperçues il y a des années.
Le fait de s'attaquer à une saga quelle qu'elle soit et d'en tirer une suite ou une prequel comme vous le dites c'est à double tranchant.
Il y a ceux qui vont vous dire que "c'est rassurant pour le téléspectateur car il va vers quel que chose qu'il connait" et ceux qui vont vous dire que "le cinéma actuel n'a plus d'imagination".
Par exemple le nouveau Spiderman qui arrive me laisse de marbre, refaire une nouvelle saga (nouveaux acteurs) alors que la précedente est encore récente çà me donne l'impression que le cinéma n'a plus d'idée neuve et pour ma part je prefére revoir la précédente saga.
A contrario on me dirait "on prépare un Jurassic park 4 ou un Dents de la mer 5" je serais plus entousiaste car il s'est écoulé si longtemps depuis que ça ressemblerait à un nouveau départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[20th] Prometheus (2012) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [20th] Prometheus (2012) [20th] Prometheus (2012) - Page 4 Horlog11Sam 30 Juin 2012 - 12:32

D'autant que The Amazing Spiderman n'a, si j'ai bien compris, que des motivations commerciales (perte de droits, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
 
[20th] Prometheus (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Culture Disney :: Marvel, Lucasfilm, 20th Century & autres filiales-