AccueilDisneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 VideDisneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 VideDisneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 VideRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Disneyland Paris, le rêve ébréché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Cinderariel

Cinderariel

Féminin
Messages : 376
Localisation : Là-bas
Inscription : 08/07/2014

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Dim 3 Déc - 17:24

Je lis avec grand intérêt ton TR car je pars bientot pour le DLH! 😁 C'est vraiment dommage pour la chambre qui ne t'a pas permis d'avoir un bon repos 😕
Et que dire des incivilités des guests égoïstes et mal éduqués....
Mais je me réjouis pour toi et ta petite famille pour les bons moments avec les personnages!! 💕
C'est intéressant de lire que le buffet des inventions reste bien garni même en fin de service!
Merci pour le partage de ton sejour en tout cas!


Disneyland Paris : 1995 + très régulièrement depuis 2010 I love you
Hong Kong Disneyland Resort : mai 2009 + juillet 2018
Tokyo Disney Resort : mai 2012
Disneyland Resort Californie : octobre 2012
Walt Disney World Resort : octobre 2016
Shanghai Disney Resort : juillet 2018 + mai 2019
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Solib75

Solib75

Masculin
Messages : 4218
Localisation : Capitale de la Gaule
Inscription : 04/06/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Dim 3 Déc - 19:28

J'avoue que toutes ces incivilités m’inquiètent quelque peu pour mon séjour dans une semaine....
Revenir en haut Aller en bas
http://florideroadtrip2011.blog4ever.com
sejena



Messages : 227
Inscription : 13/03/2012

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Dim 3 Déc - 20:01

study
Revenir en haut Aller en bas
fantagarro

fantagarro

Féminin
Âge : 35
Messages : 4120
Localisation : Var
Inscription : 03/04/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Dim 3 Déc - 20:45

Trop bien le moment avec Mickey et Pluto Smile


4j/3n Cheyenne 02/22 TR ici

Ici TR des séjours :
4j/3n B&B 07/18
4j/3n Santa Fé 10/18

Ici TR des séjours :
1 journée 03/18
5j/4n Santa Fé 02/18
5j/4n Santa Fé 11/17

Ici TR des séjours :
4j/3n Santa Fé 03/17
3j/2n Newport bay club 11/16

5j/4n Santa Fé 05/13
4j/3n Sequoia 01/12 TR ici
4j/3n Cheyenne 05/10
3j/2n Newport 03/09
5j/4n Santa Fé 01/09
Revenir en haut Aller en bas
Poulout28

Poulout28

Féminin
Messages : 1109
Localisation : Là où il pleut beaucoup...
Inscription : 24/09/2010

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Dim 3 Déc - 21:49

Bon... Décidément, vous allez de déconvenues en déconvenues, c'est vraiment dommage...

Malgré tout, ce repas aux Inventions a l'air de vous avoir beaucoup plu (et je le comprends d'autant mieux que nous l'avons "testé" pour la 1ère fois cet été et que nous l'avons particulièrement apprécié nous aussi !)

Pour les incivilités et autres comportements déplorables, il reste à espérer qu'une fois les festivités des 25 ans terminées, cela s'estompe...
Revenir en haut Aller en bas
Crazy-paradize

Crazy-paradize

Féminin
Âge : 28
Messages : 1283
Localisation : Une petite bulle de joie
Inscription : 29/08/2012

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 11:04

C'est vrai que vous n'avez vraiment pas eu de chance Sad
Revenir en haut Aller en bas
Lilly2008

Lilly2008

Féminin
Messages : 933
Localisation : Bordeaux
Inscription : 16/05/2014

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 12:00

Oh Mickey et Pluto ensemble, quelle chance ! Heureusement qu'il y a quand même des moments comme ça pour faire oublier un peu les mauvais côté que vous avez rencontrés...
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

Gounta

Masculin
Âge : 44
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 14:13

Je sors de la chambre. Et je pars explorer un hôtel dépourvu de la moindre présence. Enfin presque, puisque la seule personne que je croiserai sera celle de la sécurité dans le sas d'entrée. J'en profite pour prendre des photos sans silhouette autour, tranquillement. J'avais déjà commencé dans la salle de bain pour tout dire. J'ai le hall pour moi tout seul, mais pas que. Les couloirs, les ascenceurs, la partie centrale entre le café Fantasia, les Inventions et le California Grill. Je me promène sans âme qui vive. C'est comme ça que je voudrai connaître le parc, l'hôtel, les restaurants et toute ma vie quotidienne d'ailleurs. Un environnement dépourvu de tout élément perturbateur potentiel. Je ne boude pas mon plaisir et j'en profite un maximum. Je traverse l'hôtel de part en part et je descends au niveau du city arcade et de la piscine. PERSONNE ! C'est trop cool ! Certaines photos que j'ai posté ici sont d'ailleurs issues de cette promenade matinale, notamment le sapin et la maison de pain d'épice. Je filme même le petit train passer au pied de l'arbre. Je termine cette aventure en m'asseyant confortablement dans un fauteuil devant le couloir de notre chambre. Il donne sur le hall. Je profite un petit peu du moment et puis vient l'heure de réveiller les princesses. Il est 7h. Dans une demi-heure, nous devons être prêts pour le petit déjeuner !



Etrangement, par rapport à la maison, le réveil est rapide. Les filles s'habillent sans avoir besoin du coaching habituel. Même la maman qui a tant besoin de son café avant d'entreprendre la moindre relation sociale est de bonne humeur ! J'ai emmené le porte-voix pour rien... Nous arrivons devant les Inventions. Des personnes sont vautrées, ici et là, dans les fauteuils et les canapés. Tanpis pour eux ! Nous nous posons devant l'entrée. Que c'est agréable d'être les premiers !!! Nous sommes placés dans la salle principale, devant le buffet. Ma femme m'invite à le prendre en photo avant qu'il ne soit défiguré. Cela fait bien rire la personne chargée de servir le café/chocolat/thé et qui confirme que dans quelques minutes, il ne sera plus aussi disponible pour une telle séance. Du coup, vous en profitez également...



Autant vous dire que, bien plus que le dîner, ce petit déjeuner est LE rendez-vous que nous attendons tous ! Et nous allons être servis ! Il va y avoir certaines pénuries et un cuisinier qui n'en reviendra pas son tablier de devoir resservir aussi vite. Il y a trop de choix pour les filles. Elles ont du mal à choisir. Ce n'est pas le cas pour leurs parents qui reviennent avec des assiettes archi-pleines et qui repartent se servir quelques minutes plus tard. Bacon, viennoiseries, céréales, jus d'orange avec sa pulpe (dont Madame a dû boire deux ou trois litres) et les pancakes avec un sirop d'érable de la mort qui tue. Une famille d'anglais à côté de nous ne pouvaient plus détacher leurs yeux de notre table à voir tellement de plats circuler. Nous restons une bonne heure et ce n'est pas la satiété qui nous fait bouger, mais le bruit de cette salle. Elle devient très vite très très bruyante. Nous rentrons "au calme" dans chambre. Au passage, nous voyons le hall se remplir déjà avec un début de croisement départs/arrivés. Les filles prennent déjà un peu plus leur temps pour se préparer. Lors du débrieffing de la veille, nous nous étions dis qu'aujourd'hui devrait se rapprocher de l'idée de la fréquentation que nous nous étions faite. Hier avait dû être impacté par le passage de quelques familles de la région parisienne à l'occasion du jour des enfants et de la saison de Noël. Une fois tout le monde paré, nous partons pour les Studios !

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Giphy


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar

Jessduvar

Féminin
Messages : 4183
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 14:19

Une suite très sympa. Tes photos du dlh sont superbes.


Séjour en 1995? 1999,2009,2012, 2013  2017 3 séjours, 2018 3 séjours, 2019 un séjour plus mon CDD vacances de noël, 2020 un séjour.
Port Aventura du 13 au 15 juillet 2021
Plus de séjours à disney tant que le pass sanitaire et toutes les mesures sont en vigueur
Cast member en tant qu'employée de restauration à Disney du 21 décembre 2019 au 5 janvier 2020 une expérience inoubliable.
Projet WDW, USO, Sea World en 2024 voir 2025 pour réaliser enfin ce rêve que j'ai depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

pupucedlp

Féminin
Messages : 1284
Inscription : 20/04/2017

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 14:24

j'avais plus faim, j'ai re faim Smile


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
binney

binney

Masculin
Messages : 3317
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 14:51

Magnifiques photos ,tu aurais du montrer le buffet avant/après .
J'imagine la tête de la sécurité qui devait voir le fantôme gounta errer dans l'hôtel avec son appareil photo .
Le meilleur de ton séjour est passé , maintenant je m'attends au pire ...


Disney ce n'est pas les pannes , les guests irrespectueux , les CM ronchons , la pluie , la chaleur ,
Disney c'est se retrouver en famille pour vivre la magie .
Que la magie soit avec vous !! Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942 Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942
Revenir en haut Aller en bas
Kakira_violene

Kakira_violene

Féminin
Messages : 1534
Inscription : 14/07/2017

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 14:53

Gounta est un vrai cameleon il passe inaperçu dans les couloirs du DLH Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Meril06

Meril06

Féminin
Âge : 49
Messages : 5595
Localisation : Sud-est
Inscription : 22/08/2008

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 15:33

C'est vraiment bizarre ces photos de l'hotel vide, on dirait que tu as effacé les gens Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

Gounta

Masculin
Âge : 44
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 17:15

C'était exceptionnel ! Se promener comme ça sans personne est une expérience particulière. Bon il n'y avait pas encore la musique. Je kifferai le faire dans les parcs, uniquement pour prendre des photos. Smile


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
Caroleduvar



Féminin
Messages : 123
Localisation : TOULON
Inscription : 31/03/2013

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 17:55

Je m'installe pour suivre ton séjour....


[/hide]

.
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

Gounta

Masculin
Âge : 44
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 18:33

Notre première impression est ultra positive. Il n'y a quasiment personne sur le chemin jusqu'à l'entrée. Idem par la suite. Nos permissions d'accès sont vérifiées en route. Nous nous disons alors que la journée d'hier était peut-être bien particulière et que, la fatigue du voyage aidant, nous avions eu tendance à voir le mal partout. Il y a quand même 20 minutes d'attente annoncées à Crush. Il me suffit de préciser que cela ne va pas durer pour que tout le monde décide d'investir la file d'attente. Tout le long, ce n'est pas l'habituelle aînée qui va traîner des pieds, mais la plus petite des jumelles. Elle chouine un peu, mais ne dit pas pourquoi. Et quand ma femme est choisie pour complèter une carapace, quelques larmes arrivent. Il faudra attendre le moment du dispatch pour connaître le fin mot de l'histoire. Une gentille CM s'aperçoit qu'elle pleure et lui demande ce qui ne va pas. "J'ai peur d'aller sous l'eau ! Je n'ai pas mon masque !" Tout le monde rigole ! "Ne tinquiète pas ma chérie", lui dit-elle tendrement, "tu ne vas pas aller sous l'eau ! Tu n'es même pas en mailot de bain ! Nous n'allons pas mouiller tes affaires ! Rassure-toi et sèche tes larmes sinon mes collègues ne te laisseront pas partir !" Cette petite choupette d'amour viendra avec moi. Sur le chemin de nos places, je lui demande pourquoi elle ne nous a pas expliqué ça plus tôt. Elle passe sa manche sur ses yeux et renifle un bon coup. Elle me dit alors : "tu sais papa, je voulais être courageuse comme Juliette dans le Star Wars hier !" P'tit bouchon... L'attraction se passe super bien. La maman nous attend à l'extérieur. Les filles sautent partout : "c'était super !"



Toujours personne. Enfin pas grand monde du tout. Nous respirons enfin ! Les nerfs se relâchent. Nous partout dans Toys Story Land. Nous entendons ZigZag aboyer. Il nous attend. Nous passons plus de temps à remonter la file d'attente vide qu'à patienter. Nous embarquons et c'est parti... Rigolo, mais pas du goût de tout le monde. Après des attractions comme HSM ou BTM, c'est certain, ce n'est pas du tout la même chose côté sensations fortes. L'aînée, elle, s'en contente largement. Pour palier ce manque, nous partons en face, au RC Racer (que nous n'avons jamais fait!). Encore une fois, nous sommes impressionnés par la longueur que la file d'attente peut atteindre. Mais nous sommes ravis de passer plus de temps à y marcher que d'y stagner. Au bout du chemin, nous sommes placés dans nos files immédiatement. Nos regards se croisent avec mon épouse. Nous avons retrouvés le Disneyland de nos débuts. Enfin ! L'attraction, elle, sera la plus spectaculaire de toutes celles que nous aurons effectué. Quand vous vous retrouvez tout en haut avant de repartir en avant, que vous avez une belle vue sur le parc et que vous sentez votre corps partir en avant contre le harnais en priant de toutes vos forces pour qu'il soit bien verrouillé, la sensation est très intense ! Ma femme va s'inquièter tout du long pour nos filles. Moi, à partir du moment où je vais tourner la tête pour vérifier que mes filles se portent bien, je ne vais pas arrêter de rigoler. Celle qui a levé les mains dans BTM continue de le faire en hurlant. L'autre, la petite, sera la raison de mon hilarité. Blottie dans son siège, les mains croisées sur son harnais, elle arbore un regard complètement absent comme si les personnages de son cerveau avaient flairé le piège et s'étaient refugiés dans l'arrière-salle pour prendre un café le temps que ça passe. "Bon, euuh, nous, on va prendre un café et on revient tout à l'heure ! Nous allons éviter le traumatisme pour cette fois !" Ca fera bien rigoler mes chéries quand je leur raconterai cette histoire qui m'a tant fait rire.

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Giphy

Ratatouille n'était pas encore arrivé la dernière fois que nous sommes venus. Il est temps de lui rendre une petite visite. Nous n'avions pas pensé à utiliser notre Fast Past Hôtel hier. Les vingt minutes d'attente nous serviront donc de prétexte pour utiliser celui d'aujourd'hui. Le test est concluant. Nous apprécions l'immédiateté d'accès. Se voir ralentir dans notre élan alors qu'il nous suffisait de nous présenter pour effectuer les attractions jusque-là, non merci ! Ratatouille sera la confirmation que Madame est allergique à la 4D. Elle passera tout le déroulement à fermer les yeux pour pouvoir garder son petit-déjeuner à l'intérieur de sa personne. Nous sortons sur la place quand l'aînée signale qu'elle a oublié son serre-tête sur place. Sa mère et elle entament alors la remontée de la sortie et récupèrent l'objet soigneusement mis de côté. Pendant ce temps-là, je photographie sous une fine pluie qui fait son apparition.



La perfection de ce début de journée avec l'enthousiasme partagé de toute la famille pour toutes les attractions, quel que soit leur niveau d'instensité, nous motive à aller la Tour de la Terreur. Dix minutes d'attente nous accueillent. Et c'est un petit peu le début de la fin qui s'annonce, malheureusement. La plus grande va partir en vrille dans le sens, où l'ambiance va avoir un impact décisif sur elle. Sur le principe de l'attraction, nous lui avons expliqué qu'il fallait s'attendre à l'équivalent de la sensation des parachutes à Toys Story Land (et que nous n'avons pas pu faire ce jour-là à cause du vent, attraction fermée). Oui, mais voilà, cette fois-ci nous tombons face à des CMs qui jouent leurs rôles à la perfection. Et ils vont un peu ruiner nos efforts pour la réconforter pour le coup. Dans la bilbiothèque, pendant la projection, la CM s'approche de nos puces et d'une voix leur demande : "Vous n 'avez pas peur du noir ?". Puis, elle s'éclipse et revient derrière ma femme pour lui dire : "Aujourd'hui, c'est vous la star !". Phrase qui inquiètera mon épouse qui ne saura pas si cela veut dire qu'elle aura droit à un traitement de faveur (En fait, non ! Mais l'effet a bien fonctionné. Elle a flippé tout le long). La plus grande n'en mène pas large du tout. Nous arrivons devant l'ascenceur et sommes accueillis par Brocéliande qui assure le même niveau de perfection. Il y a un couple devant nous qui récite toutes les répliques par cœur et qui estiment que nous avons à faire à la meilleure CM de l'attraction. Nous entrons, nous installons. La plus petite des jumelles n'a pas l'air rassurée, aussi, alors qu'elle tient la main de sa mère, une jeune fille (l'habituée) lui tient aussi la main et lui dit qu'il ne faut pas avoir peur et qu'il faut qu'elle soit très courageuse. Ma puce tourne lors la tête vers sa mère pour lui dire : "Nan, mais j'ai pas peur, hein ! Elle raconte n'importe quoi !". Et nous tombons... C'est au tour de mon aînée d'être translucide. De mon côté, je suis assez déçu. Je m'attendais à pire. Une vrai chute, plus longue. Nous avions eu des témoignages de mon beau-frère et ma belle-soeur qui n'avaient plus de jambes à la sortie et l'estomac dans le fond de la gorge. Mais aussi des guests, quelques années plus tôt, dont la femme nous avait dit que les 100kg de son mari s'étaient soulevés. Il ne s'est rien passé de tout ça. Une impression de petites chutes et pas une bonne et réelle sensation de vide comme celle qui vous réveille en sursaut. Sympathique pour le folklore.


- Star à domicile -


Dernière édition par Gounta le Lun 4 Déc - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
binney

binney

Masculin
Messages : 3317
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 18:56

Gounta a écrit:
. Une gentille CM s'aperçoit qu'elle pleure et lui demande ce qui ne va pas. "J'ai peur d'aller sous l'eau ! Je n'ai pas mon masque !" Tout le monde rigole ! "Ne tinquiète pas ma chérie", lui dit-elle tendrement, "tu ne vas pas aller sous l'eau ! Tu n'es même pas en mailot de bain ! Nous n'allons pas mouiller tes affaires ! Rassure-toi et sèche tes larmes sinon mes collègues ne te laisseront pas partir !" Cette petite choupette d'amour viendra avec moi. Sur le chemin de nos places, je lui demande pourquoi elle ne nous a pas expliqué ça plus tôt. Elle passe sa manche sur ses yeux et renifle un bon coup. Elle me dit alors : "tu sais papa, je voulais être courageuse comme Juliette dans le Star Wars hier !" P'tit bouchon...

C'est trop mignon Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942 Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942 j'adore .
Tu as eu 20 min à crush !!! affraid affraid La chance .
Pour l'instant , cela semble aller tout bien .
C'est vrai que de toutes les attractions , ceux de la tot sont bien impliqués dans leur rôle .
Rc racer , je l'ai fait devant la semaine dernière , c'est le plus impressionnant quand tu as l'impression que cela ne va pas s'arrêter et que tu vas décoller !!


Disney ce n'est pas les pannes , les guests irrespectueux , les CM ronchons , la pluie , la chaleur ,
Disney c'est se retrouver en famille pour vivre la magie .
Que la magie soit avec vous !! Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942 Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 937942
Revenir en haut Aller en bas
petiteclochette

petiteclochette

Féminin
Âge : 41
Messages : 1437
Localisation : au pays des merveilles
Inscription : 02/12/2010

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 19:43

j ai adoré les photos du DLH au petit matin , sans guests . on a vraiment l impression que l hotel t appartient , que tu es seul I love you

j aime beaucoup ta façon de raconter vos aventures !
vivement la suite !!!


Membre des VM picoleuses de jus de fruit
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar

Jessduvar

Féminin
Messages : 4183
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 19:47

Une suite très sympa. Idem pour nous le second jour 20mn à crush. En janvier on l'avait fais en 5mn à l'ouverture des emh


Séjour en 1995? 1999,2009,2012, 2013  2017 3 séjours, 2018 3 séjours, 2019 un séjour plus mon CDD vacances de noël, 2020 un séjour.
Port Aventura du 13 au 15 juillet 2021
Plus de séjours à disney tant que le pass sanitaire et toutes les mesures sont en vigueur
Cast member en tant qu'employée de restauration à Disney du 21 décembre 2019 au 5 janvier 2020 une expérience inoubliable.
Projet WDW, USO, Sea World en 2024 voir 2025 pour réaliser enfin ce rêve que j'ai depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

Gounta

Masculin
Âge : 44
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 20:01

A l'issue de cette attraction, c'est un peu comme si nous étions réellement passés dans une autre dimension. Il sera impossible de retrouver celle dans laquelle tout se passait si bien. Après un arrêt aux toilettes pour ces dames qui va durer une éternité, nous commettons peut-être l'erreur de vouloir enchaîner avec le Rock'n Roller, tandis que ma fille ne se remet toujours pas de ses émotions. Du coup, nous hésistons et nous présentons devant le spectacle Stich Live! pour vérifier l'heure de la séance française. Une demi-heure à attendre, ça ne nous paraît pas important compte tenu de l'état émotionnel d'un de nos membres. Par contre, ça a l'air de saouler la personne caché dans sa guitoune (mais dont nous voyons quand même la tronche de six pieds de long! Et oui!) qui fait passer le mot à la CM dehors : "Vous savez, vous pouvez revenir cinq minutes avant le début, c'est largement suffisant !" OK... Donc, si nous avons du temps, l'application nous informe de 10 minutes d'attente au Rock'n Roller... Allons-y ! Nous n'avons pas fait cette attraction depuis 10 ans. La dernière fois, ma femme était enceinte de notre première fille. Et bien, nous ne renouerons pas avec elle cette année. La faute à une grande fille qui persiste dans son schéma pré-attraction "Oulà ! J'ai peur ! Maman !" et post-attraction "Wouah ! C'était génial !". Bon, elle avait toujours en tête sa petite chute. Mais son attitude nous exaspérait quand même un peu. Avoir peur, nous comprenons. Mais terminer avec le sourire, ce n'est pas le signe d'un traumatisme. Bien au contraire. Bref... Un autre facteur rentre en ligne de compte, celui qui va persister toute la journée par rapport aux périodes d'attente auxquelles il faudra facilement rajouter dix minutes minimum (que ce soit à l'entrée ou sur l'application!). Cela fait donc dix minutes que nous patientons et nous n'avons bouger que de quelques mètres. Nous ne sommes même pas encore entrés à l'intérieur. Je décide donc de faire demi-tour et d'aller voir Stitch Live!. Cette décision n'est pas du goût de tout le monde. Notre petite tête brûlée va alors se mettre à bouder et être très en colère contre sa grande sœur qui lui pourrit son groove.

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Giphy

Nous arrivons avec 10 minutes d'avance. Heureusement d'ailleurs, parce qu'il y a déjà pas mal de monde. Nous n'entendons pas que du français dans la foule. Nous sommes partie pour une séance de pogo de plusieurs longues minutes, où les individus de tous âges viennent vous labourer les pieds ou vous planter dans le dos alors que les portes sont fermées. Et que vous dire lorsque celles-ci s'ouvrent !? De l'indiscipline. Etre les premiers à rentrer pour être les mieux placés ? Et ben, non, nous, nous savions qu'une nouvelle salle d'attente nous attendait. Et de nouveau, ça ne veut rien comprendre et ça pousse contre la porte. La plupart d'entre eux sont surpris par la petite séquence qui se déroule sur les écrans avant que les portes ne finissent par s'ouvrir. Nous envoyons les choupettes devant. Nous nous installons de notre côté près de l'allée centrale par anticipation à la récupération de nos filles à la fin. Notre intuition était la bonne comme celle d'il y a 6 ans. Quand l'animateur demande qui comprend le français, seule la moitié de la salle lève la main. Et encore une fois, nous nous apercevons que les bourricots qui nous ont pourri l'attente ne comprennent pas le français. Et je taierai leur nationalité. Mais pourquoi investir une telle représentation si c'est pour ne rien comprendre ? Cette question restera sans réponse. Où est l'intérêt, surtout dans le cadre d'une interaction avec le personnage !? De la pollution touristique, voilà ce que c'est ! Le spectacle est fidèle à ce que nous nous souvenions. Les filles adorent les blagues de Stitch et ses bêtises. On ne comprend pas très bien pourquoi il a laissé Lilo et qu'il ne la retrouve pas, mais bon... Nous sortons avec le sourire avec cette volonté de vouloir oublier la période de crise précédente lorsque notre Stitch à nous réagit au fait qu'elle vient d'oublier son tour de cou dans la salle ! Nous nous approchons de l'entrée et faisons connaissance avec et adorable conn..d, crétin pour qui cette mission de récupération est difficile parce que personne n'a le droit de sortir de la salle, mais personne n'a le droit d'y rentrer non plus. Nous ne comprenons pas trop. Le ton adopté ressemble à des phrases exprimées en même temps qu'un long soupir. Il nous demande si cela ne nous dérange pas de patienter quelques minutes. Du moment que nous récupérons ce que nous avons perdu, biensûr que non. Et puis... Plus rien... Il passe un peu de temps au téléphone dans sa cabine (après coup, je ne suis pas sûr que celui-ci nous concernait). Il ressort de sa cachette et nous regarde. Je crois détecter cette petite étincelle dans l'oeil qui indique un oubli. "Ah oui, c'est vrai, ils sont toujours là, eux !", c'est un peu le message que le regard traduisait. Il tourne alors les talons, invective une autre CM en lui expliquant la situation qui, elle, a le droit d'aller dans la salle et récupère notre tour de cou en deux secondes... Allez comprendre... Nous remercions cet aimable personne pour ses efforts et tournons les talons pour aller manger à l'Hyperion.

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Giphy

Pour être tout à fait franc, je ne sais plus ce qui motive un tel grand écart. Mais, je peux vous dire que sur le moment, c'était sacrément logique et justifié ! Bref, nous essayons de flâner en chemin, car la population s'est considérablement densifiée depuis ce matin. Et ce ne sont toujours pas les meilleurs qui sont présents. Certes, il y a moins d'enfants. Cela dit, les adultes ne donnent pas pour autant l'exemple. Cela devient pénible de devoir sans arrêt esquiver, ralentir, anticiper face à des individus qui ne font pas le moindre effort, pour qui nous sommes littéralement invisibles. Aujourd'hui, nous voyons fleurir les perches à selfies et les cigarettes. Nous ferons d'ailleurs plusieurs fois attention à ne pas nous faire brûler à de plusieurs occasions. Je suis toujours soumis au veto de Madame, donc je n'entreprends aucune action d'intimidation (mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque !). Nous arrivons à l'Hyperion et pleurons à chaudes larmes face à la pauvreté des menus. Nous nous consolons en nous disant que le nouveau spectacle de Mickey et du Big Band de Noël nous fera peut-être oublier ce que nous aurons dans la bouche. Nous sommes en avance. Il y a beaucoup de places disponibles. Aussi j'opte pour une position haute et un peu excentrée (un poil). Nous sommes donc assis juste derrière la balustrade en-dessous de laquelle vont et viennent les gens. A notre droite, une table de quatre juste derrière le gros plot qui marque l'escalier. Nous commençons à manger. Le calme avant la tempête... Mon hamburger est infectée d'une salade quasiment verte fluo, très sèche et abondante. Sa texture n'a rien de naturel ni à l'oeil, ni en bouche. Une horreur ! De vrais poils de Yoda ! Les cheeseburgers sont la meilleure option. Ma petite Loulou casse-cou a opté pour un chicken burger qui correspond à une semelle de "poulet" blanche et gélatineuse comme si elle avait été bouillie. Nous ne sommes pas très gâtés par rapport au petit-déjeuner. Mais notre attention se portera bientôt sur un autre sujet.



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
frodon69

frodon69

Masculin
Âge : 45
Messages : 3413
Localisation : Lyon
Inscription : 21/09/2015

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 22:08

J'ai mangé à la même table, mais côté gauche ; une bonne position pour foir sans être emm** par les innombrables passages de gens qui se plantent au milieu, debout, avec le plateau à la main.
Bravo pour la photo du hall de l'hôtel à l'aube Very Happy


GreG de l'ouest de Lyon

Disneyland Paris : plusieurs fois par an
Disneyworld : juin 2015
Disneyland Californie : septembre 2016
Disneyland Shanghai : 1er octobre 2018
Disneyland Tokyo : un jour prochain ?
Revenir en haut Aller en bas
Poulout28

Poulout28

Féminin
Messages : 1109
Localisation : Là où il pleut beaucoup...
Inscription : 24/09/2010

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Lun 4 Déc - 22:19

Merci pour toutes ces suites !!

La promenade matinale dans le DLH complètement vide, je l'ai testée également il y a 18 mois à 5h du mat ! Impossible de dormir donc j'en ai profité... Pas un chat et de chouettes photos comme les tiennes ! (celle du sapin est d'ailleurs magnifique !) J'avais adoré !

Cette matinée aux Studios avait pourtant bien commencé... J'espère que le Big Band de Noël va vous plaire... (et, en effet, si tu ne veux pas trop mal manger, il ne faut pas aller à Hypérion !)
Revenir en haut Aller en bas
caro1975



Féminin
Âge : 46
Messages : 29
Localisation : SUD
Inscription : 12/07/2010

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Mar 5 Déc - 11:19

Je m'installe
Revenir en haut Aller en bas
misstigrie87



Féminin
Âge : 34
Messages : 19
Localisation : Lausanne, Suisse
Inscription : 04/06/2014

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Mar 5 Déc - 11:30

Bonjour à tous et particulièrement à Gounta.

Je suis ton TR depuis le début, je le trouve très bien écrit et je trouve qu'effectivement, les incivilités semblent avoir été très présentes et les cast n'ont pas toujours très bien joué leur rôle.

Cela dit, il y a une chose qui me choque un peu (ne le prends pas mal, hein), mais personnellement je trouve qu'il ne faut jamais forcer un enfant à faire une attraction ni se moquer de lui ou le disputer quand il a peur. Même si ça gâche un peu notre expérience Disney de ne pas pouvoir faire une attraction pour cette raison.

Etant très anxieuse, j'ai aussi vécu ce genre d'attitude étant gamine, et loin de me dégourdir, ça m'a plutôt traumatisée (je me rappelle encore très bien, 25 ans plus tard, des fois où l'on m'a fait ce genre de reproche).

Cela dit, c'est seulement mon avis.

Revenir en haut Aller en bas
Gounta

Gounta

Masculin
Âge : 44
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 Horlog11Mar 5 Déc - 11:43

En fait, notre fille apprécie les attractions. C'est le noeud du problème. Elle est influençable. C'est normal, c'est de son âge. L'environnement visuel et sonore avaient beaucoup d'impact sur son ressenti. Mais, pour nous le dire après chaque attraction, elle adorait ça. Il lui a été impossible de faire abstraction de ses craintes, alors qu'elle savait qu'après coup elle allait apprécier. Et nous la connaissons bien (pour l'avoir faite), par exemple, la tour de la terreur, elle n'a pas du tout apprrécié. Nous l'avions vu et elle nous l'a dit. HSM, elle a aimé. Elle nous l'a dit. Mais systématiquement, elle passait par cette phase de frayeur. Début de deuxième journée, Crush et RC Racers sont passés comme une lettre à la poste (sans retard, hein !).
Je ne prends pas mal ce que tu dis. Et je m'attendais d'ailleurs à ce quelqu'un m'en fasse la réflexion bien plus tôt dans ce TR. Mais nous la forcions pas. Le message était clair. Si elle ne s'en sentait vraiment pas capable, nous abandonnions. Elle a fait preuve de courage à plusieurs reprises, dont elle a été récompensée en s'apercevant que c'était super. De notre côté, nous avions très vu que le HTH avait été une épreuve. C'est pour ça que nous n'avons pas insisté pour le Rock'n Roller par la suite. L'épreuve avait été de taille. Il lui fallait le temps de récupérer de ses émotions.
Si cela se retranscrit de cette manière, ce n'est pas réellement le cas dans ce qui est arrivé. Elle avait toujours la possibilité de dire non. Et elle a toujours choisi d'aller jusqu'au bout, sans pression, sans chantage, sans moquerie. Disneyland Paris, le rêve ébréché... - Page 7 153419


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
 
Disneyland Paris, le rêve ébréché...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Disneyland Paris] Séjour de rêve au Disneyland Hotel du 23 au 26 mai 2011
» Disneyland Paris : 20 Ans de Rêve [Disneyland Paris - 2012]
» Votre emploi de rêve à Disneyland Paris ?
» Réalisation d'un rêve : mon premier séjour à Disneyland Paris
» Disneyland paris : Info ; Voyage de rêve ; Racontez votre journée ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Destinations & Produits Dérivés :: Disneyland Paris :: Trip Reports - Vos carnets de voyages-