Accueil[Fiction] Les Survivants de la Lumière Vide[Fiction] Les Survivants de la Lumière Vide[Fiction] Les Survivants de la Lumière VideRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Fiction] Les Survivants de la Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 17:17

Bonjour!
Je commence aujourd'hui une fiction que j'ai en tête et que je pauffine depuis pas mal de temps.
C'est une fiction un peu spéciale, pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, au cours de cette fiction, vous trouverez des liens, qui vont vous menez vers une musique que j'appelle "musique d'ambiance".
Le but, c'est d'écouter la musique tout en lisant l'histoire, je trouve que ça aide à se mettre dedans. Après libre à vous de le faire ou non.

Ensuite, cette fiction risque de déranger un peu, dans le sens où je fais quelque chose d'assez original, qui est de mélanger l'univers Disney avec un univers plus horrifique, et aussi un univers plus "mature".
Je vous laisserais découvrir cela.

Enfin, excusez moi pour les fautes, notamment sur les accents, je ne suis pas super bon en orthographe malheureusement ^^'
Malgré cela, j'espère que vous passerez un bon moment et que cette fiction vous plairas.
N'hésitez pas à laisser des commentaires, pour me donner vos ressentis, ou même vos hypothèses.

Bonne lecture =)


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 17:18

Chapitre 1

La princesse Aurore était assise sur son lit, fixant sa bague de fiançailles, à son annulaire. Elle le tournait autours de son doigt. Cela l'aidait à oublier le stress.
Mais au fond d'elle, elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'il s'était passé.
Aurore se leva de son lit, puis se dirigea vers le balcon.
Elle passa devant un miroir, et s'arrêta quelques secondes pour contempler son reflet.
Une vraie beauté. La princesse Aurore avait les trais fins, une chevelure blonde qui tombait en boucle le long de son dos, une peau sans aucun défaut, environ 1m65.
Sa robe bleue, offerte par ses tantes, les fées Flora, Pâquerette et Pimprenelle, lui allait toujours à merveille. Et pourtant, elle datait de 4 ans.
4 ans déjà... La princesse s'en souvenait comme si c'était hier.
Le prince Philippe l'avait sauvé d'un mauvais sort, lancé par la sorcière Maléfique, grâce à un baiser d'amour.
Aurore soupira, puis continua son chemin jusqu'au balcon, où elle s'accouda à la balustrade, fixant la lune, haute dans le ciel étoilé.
« J'espère qu'elles reviendront bientôt... » murmura la princesse, le menton posé dans le creux de sa main.

***

-Bonsoir, fils !
-Bonsoir...
Jordan venait à peine de passer la porte d'entrée que sa mère l'accostait déjà. Elle était assise dans le canapé, devant la télé. C'était une belle femme, d'une quarantaine d'années. Les cheveux qui tombaient jusqu'à ses épaules, brunes, les yeux vert, elle affichait un grand sourire. Manon, la petite sœur du jeune homme, ressemblait beaucoup à sa mère, et était également assise devant la télé.
-Comment s'est passé ta journée ? Demanda la mère.
-Bien, bien...
Jordan retirait ses lourdes chaussures, puis son manteau.
Il enfila ses chaussons, puis attrapa son sac de cours, un sac à bandoulière beige et marron, qui lui faisait penser à un sac d'explorateur que pourrait très bien porter Indiana Jones.
-Je vais prendre ma douche, je reviens.
Jordan monta les escaliers, pénétra dans sa chambre afin d'y poser son sac, puis empoigna son pyjama avant d'aller à la salle de bain.
Il y jeta les affaires par terre, puis se dirigea vers le lavabo, pour se contempler dans le miroir.

https://www.youtube.com/watch?v=8N_PXTGdlGw

Jordan était un garçon de 20 ans tout juste, mesurant1m68. Il était maigre, 49kg. Il recoiffa un peu ses cheveux bruns, mi-longs, puis passa un doigt sur ses lèvres. Elles étaient pulpeuses. Autrefois, Jordan ne les aimait pas, mais depuis que sa mère lui avait dit qu'il pouvait être le fils d'Angelina Jolie, les lèvres de Jordan étaient devenues l'un de ses atouts séduction.
Puis Jordan caressa un peu sa joue, en se contemplant dans les yeux grâce au miroir. Ils étaient d'une couleur assez étrange, un mélange de vert et de gris, mais Jordan adorait cette couleur, car c'était original pour des yeux, surtout que les siens étaient en amande. Un autre atouts séduction, mais qui arrivait loin derrière ses lèvres.
Il avait la peau pâle, et les traits bien dessiné.
Enfin, c'est ce qu'on lui disait.
Les garçons lui faisait des compliments, lui disant qu'il était beau, et bien dessiné.
Alors forcément, Jordan avait finis par le croire.
Et puis, il se trouvait plutôt beau garçon aussi.
Et pourtant, il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il n'était pas si beau que ça.
« Sinon, je ne serais pas célibataire ! » murmura-t-il.
Il avait rencontré un garçon aujourd'hui, grâce à un site de rencontre.
Mais le rendez-vous ne s'était pas très bien passé. Le garçon en question n'était déjà pas très attirant physiquement, mais en plus, tout portait à croire que c'était un pervers.
Il avait invité Jordan chez lui, pour boire un verre et discuter plus facilement. Tout se passait bien jusqu'à qu'il posa une main sur la cuisse de Jordan, puis lui caressa la main.
Là, Jordan lui avait dit que ce n'était pas le genre de chose qu'il faisait lors du premier rendez-vous, devinant que le garçon voulait bien plus.
-Ça n'engage à rien, tu sais ?
-Je sais, mais je ne veux pas, avait répondu Jordan.
En plus, le garçon avait les mains froides, et ce n'était pas très agréable.
« Tu es différent des autres garçons » lui avait rétorqué le jeune homme.
Cette phrase avait marqué Jordan.
Oui, il était différent. Être gay ne veux pas dire rechercher à tout prix des petites gâteries.
Jordan avait bien plus d'ambitions que ça. Il voulait un petit ami, quelqu'un qui puisse le comprendre, le protéger, le rassurer.
Mais jusqu'à présent, Jordan n'était tombé que sur des obsédés qui ne voulaient rien de plus que tirer un coup.
« Aller Jordan, pas d'inquiétude, le prince charmant finira bien par se montrer... Un jour ! souffla le jeune homme, toujours en se fixant dans le miroir.
Oui, Jordan était peut être beau, mais cela lui était bien égal, car ça ne l'avait pas aidé à trouver ce qu'il recherchait le plus.

***
https://www.youtube.com/watch?v=OgnLdAijv1Y

Toujours accoudée à la balustrade de son balcon, la princesse Aurore regardait sa bague de fiançailles qui brillait, éclairée par la lune.
Soudain, elle vît trois petites lumières s'approcher de l'entrée du château. Une lumière rouge, un autre verte, et la dernière, bleue.
« Les voilà ! » s'exclama la princesse, courant vers la porte de sa chambre.
Elle descendit les escaliers le plus vite possible, au risque de glisser et de tomber, mais elle était tellement excitée.
Arrivée à la salle du trône, elle ouvrit les grandes portes en bois, afin d'accueillir ses tantes, trois petites femmes d'un âge assez mûrs, vêtu d'une tenue de fée, et portant chacune une baguette magique.
Dame Flora, dont la baguette illuminait les alentours d'une lumières rouges, Dame Pâquerette, qui illuminait d'une lumière verte, et Dame Pimprenelle, la lumière bleue.
-Oh mes tantes, vous voilà enfin ! Dit Aurore en embrassant les trois fées.
-Nous sommes heureuses de te revoir aussi, mon enfant, dit Flora en souriant.
-Et nous avons ramené avec nous une personne qui pourrait t'aider ! Expliqua Pâquerette.
C'est alors que la princesse nota la présence d'une autre personne, qui accompagnait les trois fées.
C'était un vieil homme, vêtu d'une robe d'alchimiste bleue, et qui portait un grand chapeau de la même couleur.
Sa longue barbe blanche lui tombait presque jusqu'au pieds.
« Je suis enchanté, princesse Aurore ! Dit le vieil homme en s'inclinant devant la princesse.
Aurore s'avança un peu vers lui, et lui fît une révérence.
- Je suis Merlin, l'enchanteur. Vos tantes m'ont parlé de votre problème.
-Oh oui ! Mais je vous en prie, ne restez pas dehors, entrez jusqu'au salon, où l'ont vous servira à boire et à manger, demanda Aurore.
Le petit groupe s'installa donc plus loin dans le château, autours d'une table ronde, où étaient installé de quoi manger.
-La route à dû être longue, c'est pourquoi j'avais demandé à ce que l'ont prépare de quoi dîner, expliqua Aurore.
-C'est une très gentille attention, princesse, remercia Merlin.
La princesse, les fées et l'enchanteur commencèrent à manger, mais bien vite, Merlin pris la parole.
« Vos tantes m'ont expliqué ce qui s'était passé. Peut être pourriez-vous m'expliquer plus en détails ? »
Aurore regarda un instant sa bague de fiançailles, l'air triste.
-Et bien... C'est à propos de mon fiancé, le prince Philippe. Il a disparu depuis maintenant 3 jours, et je ne l'ai pas retrouvé. Je suis si inquiète... Nous devions organiser notre mariage, vous comprenez ? Expliqua la princesse.
-Vos tantes m'ont dit qu'il n'avait laissé aucun message, ni indications, compléta Merlin.
-Oui, c'est exact. Et son père, le roi Hubert, m'a dit qu'il n'avait pas emmené ses armes, si son cheval. Il n'a donc pas pu aller bien loin, mais...
-Mais il reste malgré tout introuvable ! Termina Pimprenelle, la plus impatiente des trois fées. Je vous en prie, Merlin, faîtes quelque chose pour le retrouver ! Aurore est si mal...
-Allons allons, j'ai ce qu'il vous faut ! Dit Merlin en fouillant dans son petit sac. Ah ! Voilà !
Merlin sorti du sac une carte du monde, ainsi qu'un pendule. Il étala la carte sur toute la table, se leva, puis fît tourner doucement le pendule au dessus de la carte.
« Nous devrions pouvoir localiser le prince Philippe ainsi » expliqua-t-il.
Aurore se leva pour mieux voir la carte, et le pendule tourner autour.
Merlin déplaçait parfois le pendule vers un autre coin de la carte, mais le pendule tournait toujours de la même manière.
« Oh allons ! S'exclama Merlin au bout d'une bonne heure, Ce prince est quand même bien quelque part ! »
Mais le pendule n'indiquait toujours aucun endroit. Il lui arrivait de tourner un peu plus vite dans une direction, mais il reprenait sa cadence normale au bout d'un moment.
- Je ne comprend pas, le pendule tourne plus rapidement lorsque je suis au bord de la carte, mais le prince ne peux pas être autre part que dans ce monde !  S'énerva l'enchanteur.
-Allons, mon ami ! Dit Pâquerette d'une voix douce, Il n'y a pas de raisons de s'énerver !
Merlin replia la carte et rangea le pendule.
-Mais je ne comprend pas ! Philippe doit bien se trouver quelque part !
-Il nous faut peut être un objet lui appartenant ? Demanda Flora.
-Cela ne marche pas ainsi ! Expliqua Merlin. Et vous, vous n'avez pas réussi a le trouver ?
-Non, c'est pourquoi nous sommes aller vous chercher, mon ami, expliqua Flora. C'est comme si Philippe n'était pas dans ce monde.
Aurore croisa les bras. Où pouvait bien se trouver son prince ? La princesse s'efforça de réfléchir.
-Oh... Je me souviens de quelque chose, dit Aurore. J'ignore si cela vaut quoi que ce soit, mais...
-Dis nous, mon enfant. De quoi te souviens-tu ? Demanda Pimprenelle.
-Et bien... La dernière fois que j'ai vu Philippe, il semblait terriblement fatigué. Il m'a expliqué qu'il faisait sans cesse des cauchemars. Mais, je ne vois pas en quoi cela pourrait nous être utile.
Merlin caressa sa moustache, l'air pensif.
« Je ne vois malheureusement pas quoi faire, princesse. Je suis désolé. »
Aurore baissa la tête. Elle avait envie de pleurer, mais pas devant ses tantes, ni Merlin.
« Et bien... Nous ne pouvons qu'attendre, et espérer que Philippe revienne, dit Aurore. Je pense que nous devrions dormir, laissez moi vous montrer vos chambres. »

***

https://www.youtube.com/watch?v=tLq9DnkZHfU
Jordan sortait de la fac. Il allait bientôt faire nuit. Il n'avait qu'une hâte, c'était de prendre son train, et de rentrer chez lui. La fac ne l'intéressait pas du tout, il ne comprenait même pas la moitié de ce que les profs disaient. Et en plus, il s'ennuyait terriblement. Il n'avais aucun ami ici. Ses seuls amis n'étaient pas dans la région, et Jordan n'avait pas réussie à tisser d'autres liens aussi fort.
Le jeune homme attendait son bus, qui allait l'emmener directement à la gare. Il portait un jean bleu foncé, un petit pull à capuche rouge, par dessus lequel il avais mis une veste blanche sans manche.
Il portait des chaussures style converse marrons foncé, ainsi que des chaps de la même couleur, qui lui montait juste en dessous du genoux.
Enfin, le bus arriva. Jordan s'installa dedans. Par miracle, il était presque vide, ainsi il n'était pas trop difficile de trouver une place assise.
Jordan s'assit vers l'avant du bus, côté fenêtre, pour regarder dehors. Il commençait à pleuvoir, et la nuit arrivait plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé.
Au bout d'une dizaine de minutes, le bus s'arrêta sec. Jordan sorti de sa rêverie et regarda autours de lui. Il était seul, avec le chauffeur, qui tentait de redémarrer le bus.
« Il va falloir sortir, le bus ne veux pas redémarrer ! » dit le chauffeur.
Jordan se leva, dit au revoir au chauffeur, et sorti sous la fine pluie. Peut être que si il se mettait en route tout de suite vers la gare, il arriverait à temps pour son train ?
« Qui ne tente rien n'a rien ! » pensa Jordan avant de se mettre en route.
Il s'était passé 1 mois depuis sa rencontre avec l'autre garçon, et depuis, Jordan n'avait rencontré personne. L'hiver serait bientôt là, il faisait de plus en plus froid.
« Si seulement il pouvait neiger plutôt que pleuvoir, ça boucherait peut être les trains et je pourrait rester tranquillement à la maison... » pensa Jordan.
Mais au lieu de ça, il pleuvait de plus en plus fort, et il faisait de plus en plus noir dehors.
Jordan décida de mettre sa capuche, car ses cheveux allaient finir par être trempés à cause de la pluie. Il avançait aussi vite qu'il le pouvait, les mains dans les poches de sa veste blanche, pour les protéger du froid.
Il n'y avait personne dehors, s'en était presque effrayant, surtout dans une grande ville.
Jordan sorti son portable de sa poche, pour connaître l'heure. Juste à temps pour voir son portable s'éteindre, parce que plus de batterie.
« p*tain... »
Jordan accéléra encore plus le pas. Plus vite il arriverait à la gare, plus vite il pourrait rentrer chez lui.
Au bout d'une vingtaine de minutes enfin, la gare était dans le champ de vison du jeune homme.
Jordan y pénétra, retira sa capuche, toute trempée par la pluie, et se dirigea vers une horloge pour voir l'heure et le tableau d'affichage des trains.
« Ah, mon train va bientôt partir ! »
Jordan couru jusqu'à son train, et monta dedans. A sa grande surprise, le train était vide.
« Ma foi, au moins je n'ai que l'embarras du choix pour la place. »
Jordan s'installa près d'une fenêtre, et le train démarra aussitôt.
« J'ai eu chaud, un peu de plus et je le loupais ! »
Jordan regarda autours de lui. Le fait que le train soit vide était assez effrayant.
« Peut être que les autres wagons sont plus remplies ? » se demanda-t-il.
Soudain, Jordan senti que la train allait de moins en moins vite. Et le pire, c'est qu'il avait l'impression que le train montait une pente.

https://www.youtube.com/watch?v=_JUlNMAklhs

Puis soudain, le train pris une vitesse folle, dans une descente qui n'en finissait pas.
« Merde, mais ça veux dire quoi ça ? » s'exclama Jordan en se cramponnant au siège.
Le train prenait des virages extrêmes, en avançant toujours plus vite. Puis il s'arrêta net.
Les portes s'ouvrirent.
Jordan jeta un œil par la fenêtre. Il était arrivé chez lui.
Le jeune homme descendit aussi rapidement qu'il le pu, de peur que le train redémarre.
« Direction la maison... Vite ! »
Encore une fois, il n'y avais personne dans les rues. Arrivé devant chez lui, Jordan voulu ouvrir la porte, mais celle-ci était fermée à clé.
Jordan fouilla dans ses poches pour chercher la clé, mais il se sentait observé. Il observa tout autours de lui.
Personne. Instinctivement, Jordan leva les yeux vers l'une des fenêtres de sa maison, qui était la fenêtre de la chambre de sa mère. Là, il vit, l'espace d'une seconde, une femme blonde, à la peau pâle, qui l'observait par la fenêtre.
Mais juste le temps de cligner les yeux, et la femme avait disparue.
Jordan sorti enfin la clé de ses poches, et ouvrit la porte.
Aucune lumière n'était allumée, ainsi Jordan appuya sur un interrupteur pour illuminer la pièce.
Puis il ferma la porte en tournant la clé, afin de s'enfermer pour la nuit.
Jordan retira juste ses chaussures et ses chaps, puis monta les escaliers pour aller dans la chambre de sa mère.
Il n'y avait personne.
« J'ai dû rêver... » soupira Jordan en pensant à l'étrange femme blonde, qu'il aurait pourtant juré avoir vu.
Mais autre chose le préoccupait... Ou était sa mère et sa sœur ?
Elles devraient être là, normalement.
Jordan redescendit dans la cuisine, à la recherche d'un éventuel petit mot de sa mère lui indiquant où elle et sa sœur étaient. Mais rien.
Jordan remonta à l'étage, pour aller dans sa chambre, afin de charger son portable. Le jeune homme brancha l'appareil, puis l'alluma directement, au cas où sa mère lui aurait envoyé un message.
Jordan attendit quelques secondes le téléphone en main, puis le senti vibrer, signe qu'il avait reçu un message.
Le jeune homme entra dans sa messagerie. Mais le message qu'il avait reçu provenait d'un numéro inconnu.
« Ce doit être un message comme quoi j'ai encore gagné 1000 euros... »
Mais le message disait juste « Tu reviendras ».
Dès qu'il eu lu cet étrange message, Jordan entendis la porte d'entrée s'ouvrir, en bas.
« Maman ? » demanda Jordan.
Il descendit les escaliers, mais ne vit personne. La porte était juste grande ouverte.
Jordan s'avança pour la fermer à clé à nouveau. Comment la porte avait-elle bien pu s'ouvrir ?
C'est alors que quelqu'un enroula ses bras autours de Jordan par derrière.
A la vue des bras, Jordan su que ce n'était ni sa mère, ni sa sœur.
Ainsi, le jeune homme se débattis du mieux qu'il pu, et réussi à sortir de l'étreinte.
Jordan se retourna pour voir qui lui avait fait ça, et tomba nez à nez avec une créature d'au moins 1m80, a la peau blanche, ne portant aucun vêtements sur elle. Son visage ne comportait pas d'yeux, juste deux petits trous en guise de nez et juste en dessous, un grand trou, probablement la bouche, dans lequel on pouvait apercevoir de petites dents pointues ensanglantées.
Jordan cria.
Il était contre la porte d'entrée qu'il venait de fermer à double tours, et ce monstre lui barrait la route.
Le jeune homme pris son courage a deux mains, et couru en direction du monstre, le poussa, et monta les escaliers. Mais il avait l'impression de ne pas avancer. C'était comme si des marches s'ajoutait à chaque fois. Mais Jordan devait continuer quand même, il entendait le monstre, hurlant, juste derrière lui.
Soudain, les marches sous les pieds de Jordan s'effondrèrent, et le jeune homme tomba de plusieurs mètres.
Il était complètement sonné.
Il voyait flou, mais arrivait à distinguer le monstre qui s'avançait vers lui, pour se pencher vers son visage, lui caressant la joue de sa main glaciale.
Jordan avait le cœur qui battait énormément fort.
« Non, c'est pas possible, c'est un cauchemar, c'est obligatoirement un cauchemar ! Réveille toi Jordan ! Réveille toi ! Hurla le jeune homme en fermant les yeux.

https://www.youtube.com/watch?v=nlmOZ5k31L4

Lorsqu'il les ouvra à nouveau, Jordan se trouvait dans son lit, en pyjama. Il avait les larmes aux yeux. Jordan tourna la tête vers son réveil. Il était 2h18. Le jeune homme soupira en regardant le plafond. Ce n'était qu'un cauchemar. Un de plus. Jordan en faisait toutes les nuits maintenant. Mais pourquoi ? Peut être parce qu'il se sentait trop seul...


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
LauraJava

LauraJava

Féminin
Âge : 32
Messages : 2796
Localisation : Dans la plus haute tour du chateau, Disneyland Parc
Inscription : 24/10/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:00

La suite!!!! La suite!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Kimii

Kimii

Féminin
Âge : 27
Messages : 16964
Localisation : Berk Island (watching the sunset on Hopeless Cliff)
Inscription : 08/01/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:07

Wouah... ce premier chapitre est vraiment fort en émotion et très intéressant, j'ai envie de connaître la suite !
Et j'ai presque eu peur pendant l'épisode du monstre !

C'est aussi une très bonne idée de proposer des musiques à écouter en lisant (ça me rappelle moi qui ait besoin d'une musique d'ambiance pour écrire).

Et puis ce mystère autour du prince Philippe, et le fait que tu fasses des cauchemars comme lui... Très intrigant !

En tout cas c'est super, mis à part quelques petites fautes, continue, j'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
https://loiseaulit.wordpress.com/
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:09

Je ne sais pas à quelle vitesse je posterais, le but étant de garder pour moi un chapitre d'avance, comme ça si jamais je doit faire une longue pause j'aurais toujours un chapitre à poster.
Mais comme une grande partie de l'histoire est déjà en place, la suite devrait arriver d'ici peu de temps.
Ca à l'air de vous plaire en tout cas^^
Merci pour vos commentaires.
Désolé, le début risque d'être un peu long et pas très intéressant, mais c'est pour tenter de bien tout mettre en place, l'intrigue à une place assez importante, et il risque d'y avoir pas mal de personnages dans cette fiction.
Et désolé pour les fautes =$


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
Kimii

Kimii

Féminin
Âge : 27
Messages : 16964
Localisation : Berk Island (watching the sunset on Hopeless Cliff)
Inscription : 08/01/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:10

Ben franchement, pour un début je trouve qu'il s'y passe plein de choses !! On est plongés dans l'intrigue là ! =)

(Au fait, si jamais tu as juste envie d'un correcteur, je peux t'aider sans problème ^^)
Revenir en haut Aller en bas
https://loiseaulit.wordpress.com/
blkrose

blkrose

Féminin
Âge : 30
Messages : 564
Localisation : Paris
Inscription : 12/04/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:30

Moi j'ai juste une question histoire de lire ça correctement.

Le premier lien musique n'est qu'après les deux premiers paragraphes. Ca veux dire qu'on déclenche la musique qu'à partir du moment où on arrive au lien ? et donc pas de musique pour les deux premiers ?
Ça parait bête mais je suis sûre que ça rend pas pareil si on se trompe dans la musique...


C'est en cultivant les rêves les plus fous que l'on reste sain d'esprit.

La seule limite à la création, c'est l'imagination.


Merci d'avance à ceux qui viendront faire un petit tour sur mon topic consacré à mes petites créations. !
La réalisation de mon Château de la Belle au Bois Dormant (DLP) se trouve sur cette page !

Mes créations Cosplay et autres se trouvent sur ma page https://www.facebook.com/pages/BlkRose-Creations/276330935878135?fref=nf
N'hésitez pas à liker et mettre des commentaires !

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Rapunz10
Revenir en haut Aller en bas
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:31

Oui, en fait tant qu'il n'y a pas de lien, ça veux dire pas de musique^^


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
blkrose

blkrose

Féminin
Âge : 30
Messages : 564
Localisation : Paris
Inscription : 12/04/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 16 Mar 2013 - 18:49

Pas mal. J'aime l'idée de la musique en même temps.
Mais quand elle s’arrête avant la fin du paragraphe ça coupe un peu l'ambiance...

Affaire à suivre... Wink


C'est en cultivant les rêves les plus fous que l'on reste sain d'esprit.

La seule limite à la création, c'est l'imagination.


Merci d'avance à ceux qui viendront faire un petit tour sur mon topic consacré à mes petites créations. !
La réalisation de mon Château de la Belle au Bois Dormant (DLP) se trouve sur cette page !

Mes créations Cosplay et autres se trouvent sur ma page https://www.facebook.com/pages/BlkRose-Creations/276330935878135?fref=nf
N'hésitez pas à liker et mettre des commentaires !

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Rapunz10
Revenir en haut Aller en bas
laetie17

laetie17

Féminin
Âge : 35
Messages : 827
Inscription : 12/08/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Lun 18 Mar 2013 - 18:48

ça me fait penser à un mélange de Once Upon a time, kingdom hearts, etc...
Pressée de savoir la suite du coup....
Mais où est Philippe????!!!!!! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Livia3

Livia3

Féminin
Messages : 22233
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine
Inscription : 26/05/2009

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Mar 19 Mar 2013 - 22:01

Très intéressant ce début ! Vivement la suite !
j'aime beaucoup l'idée d'avoir de la musique en lisant. Smile


The greatest thing you'll ever learn is just to love and be loved in return ...
[Fiction] Les Survivants de la Lumière 160117100520255372
Revenir en haut Aller en bas
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Mar 19 Mar 2013 - 22:41

Chapitre 2


« C'est bon, vous pouvez ouvrir les yeux ! »
Blanche Neige ouvrit ses yeux, et vît, installé sur la table, devant elle, un magnifique gâteau comportant vingt bougies. De petites fraises encadraient le gâteau, qui semblait être au chocolat.
-Joyeux anniversaire, princesse ! S'écrièrent les sept nains en choeur.

https://www.youtube.com/watch?v=VMIYX5ie-YA

-Oh, merci, vous êtes adorables ! S'exclama Blanche Neige en se levant pour aller embrasser chacun des nains. Ce gâteau à l'air délicieux !
-20 ans, ça se fête après tout ! Dit le nain Joyeux, celui qui gardait toujours le sourire.
Blanche Neige revînt à sa place.
-20 ans... Que le temps passe vite ! Dit doucement Blanche Neige. Et dire cela fait 6 ans que nous nous sommes rencontrés !
-6 ans de pur bonheur, depuis que cette affreuse reine est morte ! S'exclama Grincheux. 6 ans de tranquillité !
Blanche Neige et les sept nains mangèrent la gâteau, si bien qu'il n'en restait plus une miette à la fin.
Le reste de la journée se passa dans la joie et la bonne humeur. Des jeux avaient été organisés par les nains, dans les environs de leur chaumière, en l'honneur de l'anniversaire de la princesse. Cache-cache, chat perché... Il n'y a pas d'âge pour s'amuser.
Puis la fin de la journée arriva.
Après avoir fait la vaisselle, Blanche Neige se passa un petit coup d'eau sur le visage, puis jeta un coup d'oeil dans le reflet d'un miroir.
La princesse Blanche Neige était une belle jeune fille de maintenant 20 ans. En 6 ans, elle avait juste un peu mûrie, mais sa beauté était toujours intacte. Des cheveux ébènes bouclés qui lui tombait jusqu'au menton, une petite robe à corset bleu foncé et à jupon jaune qui lui tombait jusqu'au cheville, elle mesurait environ 1m70. La petite princesse avait bien grandie depuis ses 14 ans.
Elle resserra un peu son long châle rouge autour de ses épaules.
En se contemplant, Blanche Neige se mit à sourire. C'était son anniversaire après tout, elle n'avait pas le droit d'être triste. Et puis, les nains s'étaient donné du mal pour lui organiser cette petite fête, elle n'avait donc pas le droit de la gâcher avec ses petits problèmes.
Soudain, Blanche Neige remarqua, dans le reflet, que Simplet, le plus jeune des nains, l'observait.
La princesse se retourna.
« Tu es là depuis longtemps Simplet ? »
La nain, muet, ne répondit pas, mais s'avança vers Blanche Neige pour demander un câlin. Il avait l'air triste et inquiet.
La princesse s'agenouilla et pris le nain dans ses bras.

https://www.youtube.com/watch?v=qvNh7hZnfXg

« Oh Simplet, tu es gentil... » murmura Blanche Neige.
Puis les autres nains entrèrent dans la chaumière.
« Vous êtes bien sûr de vouloir partir ? Demanda Prof, le chef des sept nains. Vous pouvez rester quelques temps avec nous, vous êtes toujours la bienvenue ici, princesse. »
Blanche Neige se releva.
-Il le faut Prof. Je ne peux pas rester là les bras croisés. Florian m'a sauvé autrefois, alors maintenant c'est à mon tour, expliqua la princesse.
-Mais vous n'êtes même pas sûre qu'il soit en danger ! Coupa Grincheux.
-J'ai un pressentiment... Je doit essayer de le retrouver. Personne ne peut disparaître dans la nature sans laisser de traces ! Continua Blanche Neige.
Les nains observèrent un moment la princesse. En 6 ans, elle était devenue une jeune femme forte. Les expéditions qu'elle avait fait en compagnie du prince Florian, son fiancé, avaient transformés la fragile Blanche Neige en princesse courageuse et solide.
Prof se dirigea vers un coffre en bois, dans un coin de la chaumière, pour en sortir une belle pioche toute neuve.
« Si vous êtes sûre de vous, alors prenez ceci pour vous défendre, dit le nain en tendant la pioche à Blanche Neige. Elle est toute neuve, et solide, comme vous ! »
La princesse s'empara de la pioche.
« Je vous remercie, mes amis, dit Blanche Neige en déposant un baisé sur le front de chacun des nains. Et je vous promet d'être prudente ! »
Blanche Neige sorti de la chaumière, puis monta sur son cheval, qui attendait sagement depuis le début de la matinée.
-Quand comptez-vous partir à la recherche du prince ? Demanda Dormeur dans un bâillement.
-Je partirais certainement demain matin, répondit Blanche Neige. Au revoir !
La princesse était en route pour retourner au château du prince Florian. Il avait disparue depuis maintenant une bonne semaine. Et les gardes du château n'arrivant pas à le retrouver, Blanche Neige avait décidé de s'y mettre elle-même.
Il faisait froid tout d'un coup. La princesse resserra encore un peu plus son châle autours de ses épaules.
« Il devrait bientôt neiger » murmura Blanche Neige.

FIN DE LA MUSIQUE D'AMBIANCE.


***


-A la semaine prochaine, les enfants !
-A la semaine prochaine, papa !
La père de Jordan et de sa sœur venait de les déposer chez leur mère. Ils avaient passé le week end chez lui.
Une fois que le père fût partie de la maison, la petite sœur fonça dans les bras de la mère.
-Maman !
-Ma chérie ! Vous avez fait quoi chez votre père ?
-Comme d'habitude, cinéma et magasin, répondit la petite sœur.
Pendant ce temps, Jordan pris son sac pour le monter dans sa chambre à l'étage.
C'était devenue une routine maintenant. La semaine avec sa mère, le week end avec son père.
C'était comme ça depuis presque 2 ans, depuis le divorce. Et pourtant, Jordan avait toujours du mal à s'y faire. Depuis le jour où ses parents lui ont annoncés qu'ils allaient se séparer, le jeune homme avait tellement pleuré qu'il n'avait plus versé plus d'une larme depuis.
Le temps pour Jordan de ranger toutes ses affaires, en repensant à tout cela, et sa sœur était déjà dans la salle de bain pour prendre sa douche.
Afin de patienter, le jeune homme retourna dans le salon, pour aller voir sa mère.

https://www.youtube.com/watch?v=hZ3bcerEKxQ

-Quoi de neuf ? Demanda-t-elle.
-Bah rien, comme d'habitude.
Jordan pris place dans le canapé, puis fût bientôt rejoint par sa mère.
-Et... Côté cœur ? T'as pas trouvé de garçons ?
-Non... Mais bon, j'ai arrêter de chercher, répondit Jordan.
Sa mère était la seule à savoir pour son homosexualité, en plus de ses meilleurs amis. Jordan appréciait qu'elle prenne des nouvelles de ce genre de chose. Cela montrait qu'elle acceptait cette situation.
-Tu aimerais bien te trouver un copain ? Demanda-telle.
-Oui, j'aimerais bien, mais c'est pas facile... Y a pas énormément de gentils garçons, expliqua Jordan.
Il y eu un petit silence. Jordan regarda ses mains et se tripota les doigts. Ce genre de conversation le mettait quand même mal à l'aise. C'était bizarre pour lui de parler garçon avec sa mère. Puis le jeune homme porta son regard vers une bougie, posé sur la table basse. Le mouvement de la flamme l'intriguait. Bientôt, la bougie allait s'éteindre.
Au bout d'un moment, sa mère se leva du canapé, puis se dirigeât vers la cuisine. Elle revînt dans le salon avec une belle pomme verte.
-Mamie me disait souvent qu'il suffisait de croquer dans une pomme pour qu'un vœu se réalise. Bon, je ne crois pas trop à ce genre de chose, mais toi, avec ton côté rêveur, ça pourra peut être t'aider ? Dit-elle en tendant la pomme vers son fils.
-C'est la première fois que tu me raconte ça à propos de Mamie, répondit Jordan en fixant la pomme.
-C'est comme tu veux ! C'est la dernière pomme, alors après tu viendras pas te plaindre si quelqu'un la mange et que du coup tu ne puisse plus faire de vœu !
Sa mère commença à faire demi-tour.
-C'est bon, je la prend ! Dit Jordan en s'emparant de la pomme verte que lui tendait sa mère.
Le jeune homme observa un moment le fruit. Il pouvait presque se voir dedans, tellement la pomme était brillante. Elle semblait si appétissante.
Sa mère vînt se rasseoir près de lui. Jordan tourna un peu la pomme entre ses mains, puis se décida à croquer un morceau. La chair de la pomme était tendre, s'était agréable en bouche.
« Je souhaite rencontrer quelqu'un, s'il vous plaît » pensa Jordan en fermant les yeux.
Puis une fois qu'il eu fait son souhait, il rouvra les yeux, et avala le morceau de pomme. C'est alors que la flamme de la bougie fût balayée, comme si un courant d'air l'avait éteinte. Pourtant, les fenêtres et les volets étaient fermés.
La pomme devînt soudain glacée entre les mains de Jordan. Il la posa sur la table basse, puis regarda instinctivement son reflet dans le miroir qui faisait face au canapé, près de la télé.
Il portait les mêmes vêtements que dans son précédent cauchemar.
C'est alors que le jeune homme toussa un grand coup, puis porta sa main à sa gorge.
Elle lui piquait de l'intérieur. Puis la douleur se dirigeât vers le cœur.
Jordan avait de plus en plus chaud. Il dézippa sa petite veste blanche sans manche pour la retirer, puis se leva du canapé en portant une main sur son cœur.
« Quelque chose ne va pas, mon chérie ? Demanda sa mère.
Jordan lui lança un regard. Elle souriait.
-Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu as mis dans la pomme ? Demanda le jeune homme en essayant de ne pas crier.
-Mais rien du tout... Enfin, je crois, répondit sa mère en s'emparant de la pomme verte. C'était censé t'aider.
Elle se caressa la joue avec la pomme que venait de croquer son fils, toujours un sourire au lèvre.
« T'aider à te rendre plus fort. T'aider à te débarrasser des tourments du cœur. »
Jordan se cramponna au rideaux. Il avait à la fois chaud, et à la fois froid. Ses jambes avaient du mal à le tenir debout, et il avait du mal à respirer.
-Tu avais dit que... Mon vœux serait... Réalisé...
-J'ai dit ça ? Oh... Et qu'as-tu souhaité ? Demanda la mère. Rencontrer quelqu'un ? Oh, mon cher fils... L'amour n'est rien qu'un brise-coeur. Tu me remerciera plus tard, tu verras. Et puis... Regarde toi ! Tu crois vraiment pouvoir impressionner quelqu'un ? Crois-moi, il vaut mieux que tu ignores ce qu'est l'amour.
Jordan, toujours cramponné aux rideaux, ne pût retenir une seconde de plus un cri de douleur intense. Il avait les larmes aux yeux.
« Je te rend invulnérable à l'amour. Ton cœur sera plus fort, impénétrable... Tu n'en auras même plus ! Cette pomme est en train de faire fondre ton petit cœur si fragile. Je te protège en faisant ça, mon chéri ! »
Tout en disant cela, la mère se caressait toujours la joue avec la pomme, le sourire devenant de plus en plus prononcé.
Jordan criait encore. Il tira si fort sur les rideaux qu'il cramponnait que ces derniers tombèrent par terre. Jordan se tenait maintenant sur une table. Il fallait qu'il se tienne sur quelque chose, sinon il tomberait à terre et ne pourrait plus bouger. La douleur était de plus en plus intense. Il sentait son cœur se dissoudre sous le poison de la pomme. Ça faisait tellement mal.
« C'est un cauchemar, pensa Jordan. Il faut que je me réveille ! »
Mais Jordan avait beau fermer les yeux, il ne se réveillait pas dans son lit.
Il n'y avais plus qu'une solution. Partir le plus loin possible. Il avança tant bien que mal, puis posa une main contre le mur, pour se maintenir debout. Il fallait qu'il trouve un endroit loin de sa mère. Mais était-ce seulement sa mère ? Non, impossible. Sa mère n'était pas comme ça.
La douleur était de plus en plus intense. Les cris de plus en plus fort, mais Jordan entendait malgré tout le rire de sa fausse mère, qui raisonnaient dans sa tête, qui commençait à lui tourner.
Les choses devenaient floues autours du jeune homme. Il avait l'impression de voir des monstres partout.
Puis le jeune homme eu l'impression qu'entre tout ces monstres floues se détachait une silhouette féminine blonde, qui lui tendait la main.
Jordan fît encore un pas... Et s'écroula sur le sol, inconscient.

C'est en sursaut que Jordan se réveilla cette fois. Il était trempé de sueurs, et des larmes coulait le long de ses joues. Il s'essuya un peu, puis jeta un œil sur l'heure, à son réveil. 1H05.
Jordan s'assit sur son lit.
« J'en ai assez... Assez de ces cauchemars qui sont de plus en plus douloureux... » murmura-t-il.


***

https://www.youtube.com/watch?v=wyAl7WOM8FQ

Cela faisait maintenant deux heures que Merlin tentait de localiser Philippe sur la carte du monde avec son pendule. Mais il n'y avait toujours aucun résultat. Le pendula s'affolait à chaque fois en direction des bordures de la carte.
« Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, sapristi ! » s'énerva l'enchanteur.
Aurore se pris la tête dans ses mains.
La princesse portait aujourd'hui une robe moins encombrante, bleue, avec un jupon qui lui tombait jusqu'au chevilles, et un long foulard bleu foncé en guise de ceinture. Un lacet couleur or fermait son corsage sur l'avant du buste.
Elle en avait assez de ces tentatives aussi veines qu'inutiles.
Une larme coula le long de sa joue. Philippe avait maintenant disparue depuis un peu plus d'une semaine.
-Je suis désolé de dire cela, mais... Ce pourrait-il que Philippe soit mort ? Demanda Pâquerette à Merlin.
-Non, non, impossible, s'empressa de répondre Merlin à la vue d'une Aurore choquée par cette question. Et puis si tel était le cas, mon pendule arriverait à le localiser de toute manière !
Aurore poussa un soupir de soulagement. Finalement, le fait que Philippe soit introuvable pouvait être bon signe.
La princesse essuya la larme qui avait coulée sur sa joue.
« Je vais au château du Roi Hubert » dit-elle.
Aurore se dirigeât vers les écuries pour y trouver son cheval. Il était grand, et sa robe d'un blanc presque lumineux. La princesse lui caressa un peu le flanc, puis grimpa sur son animal.
La route vers le château du Roi Hubert n'était pas très longue, néanmoins Aurore avait envie de faire avancer son cheval doucement. Elle avait besoin de réfléchir. Les recherches de Merlin ne menaient à rien, mais force était de constater que le vieux magicien faisait tout ce qu'il pouvait pour venir en aide à la princesse.
Le ciel était obscur aujourd'hui.
La pluie commença à tomber juste au moment où la princesse arriva au château du Roi Hubert, le père de son fiancé.
Aurore passa saluer le père de Philippe, et discuta un peu avec lui. Le pauvre Roi était également affecté par la disparition de son fils unique.
La princesse et le Roi passèrent tout l'après midi à parler du prince, et de ce qui avait bien pu lui arriver.
Enfin, Aurore se décida à aborder le sujet pour lequel elle s'était déplacée.
-Pensez-vous que... Qu'il existe des mondes en dehors du nôtre ? Demanda la princesse.
-Oh... Quelle étrange question !
-Je le sais bien, mais... Je n'ose pas le demander à Merlin et à mes tantes. Ils ne font que regarder ce fichu pendule. Et il ne réagit que lorsque que Merlin le fait tourner au-dessus des bordures de la carte du monde. Alors je me demande si il est possible qu'il existe d'autres mondes autours du nôtre ?
Le Roi se gratta le crâne, l'air pensif, puis se caressa le menton en levant les yeux au ciel.
-Et bien, je suppose qu'il est possible, en effet, qu'il existe d'autres mondes. Mais nous n'avons aucune preuve de cela, répondit le Roi. Néanmoins, je pense que vous devriez en parler à Merlin. On dit que c'est un homme d'une grande sagesse, il vous écouteras certainement.
-Je lui en parlerais dès que je rentrerais ! Dit Aurore en prenant le Roi dans ses bras. Merci de m'avoir écouté. J'avais si peur de passer pour une folle...


Aurore était rentrée sous une grosse averse au château de son père. Elle se sécha un peu, puis se dirigeât vers la salle où Merlin effectuait ses recherches.
Aurore parla de sa conversation avec le Roi Hubert à Merlin et ses tantes. Une fois que la princesse eu terminée, Merlin se dirigeât vers ses livres, qu'il avait pris soin de ranger dans un coin du petit salon qui était dédié aux recherches.
Mais juste avant d'en chercher un qui pourrait être intéressant, le magicien se retourna vers Aurore.
« Je préfère vous prévenir, princesse. Il existe forcément d'autres mondes autre que celui dans lequel nous sommes. Mais il est impossible, même pour moi, de me déplacer d'un monde à l'autre. » expliqua le magicien.
Aurore regarda ses pieds, et se tripota les doigts, puis releva la tête, l'air déterminé.
« Je sais que ça peut paraître fou, Merlin, mais je suis sûre que si le pendule s'excite au dessus des bordures de la carte, c'est pour une bonne raison. Je ne sais pas comment cela à bien pu se produire, mais j'ai le sentiment que Philippe se trouve dans un autre monde ! » répondit la princesse.
Merlin se retourna vers ses livres, en sélectionna un, puis le tendit vers la princesse.
« Je vais avoir besoin de votre aide pour trouver quelque chose, dans ce cas, dit le magicien en souriant. Pouvez-vous m'aider ?
La princesse s'empara du livre, caressa la couverture rigide, puis releva la tête en souriant.
« Oui ! » répondit la princesse.
Les trois bonnes fées s’avancèrent à leur tours vers la pile de livre.
- Nous allons vous aider à chercher des indices aussi !  s'exclama Pâquerette.
-A cinq, nous arriveront plus vite à trouver quelque chose ! Continua Flora.


***
https://www.youtube.com/watch?v=8N_PXTGdlGw

Il était 10h30. Jordan se tenait devant son petit dressing, pensif. Il était en pyjama, et avait du mal à choisir la tenue qu'il porterait aujourd'hui. Il avait bien une idée, mais était-ce une bonne idée ?
Il choisis des vêtements, puis les posa sur son lit, pour mieux voir l'association.
Un pull fin rouge à capuche, un t-shirt noir, une veste blanche sans manche que l'ont peut porter aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur, un jean bleu, et une paire de chaps.
Les vêtements qu'il portait dans ses cauchemars.
Jordan ignorait si cela pouvait avoir une signification quelconque.
« Peut-être que si je porte cette tenue, mes cauchemars cesseront ? se demanda-t-il. Où alors ils deviendront réalité... »
Le jeune homme poussa un soupir. Des cauchemars restent des cauchemars, après tout. Et puis qui ne tente rien n'a rien. Il s'habilla ainsi avec ces vêtements, puis retourna devant son mini-dressing pour en sortir un petit foulard à carreaux rouges et blancs. Ce foulard n'était pas dans ses cauchemars, et Jordan se sentait plus en sécurité avec. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait le sentiment que ce foulard lui servirait à quelque chose.
Il l'enroula autour de son cou, puis se dirigeât vers le miroir de la salle de bain.
« Oui... Aller Jordan, aujourd'hui sera une bonne journée ! » dit le jeune homme tout bas.


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
malau4

malau4

Féminin
Messages : 627
Localisation : dans le palais de Cendrillon
Inscription : 17/01/2013

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Mer 20 Mar 2013 - 9:15

Début très prometteur, j'ai accroché tout de suite, de toutes petites fautes de style sans gravité dans l'écriture, mais j'ai adoré le 1er chapitre.

Continues, tu as du talent. J'ai vraiment hâte de lire la suite.
D'ailleur, je vais de ce pas me plonger dans la lecture du second.
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansenor.over-blog.com/
malau4

malau4

Féminin
Messages : 627
Localisation : dans le palais de Cendrillon
Inscription : 17/01/2013

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Jeu 21 Mar 2013 - 18:25

J'ai adoré le 2ème chapitre aussi. Vivement le suite !!

Je te le redis, continue dans cette voie tu es doué
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansenor.over-blog.com/
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Jeu 21 Mar 2013 - 20:15

Merci, c'est très gentil^^
J'espère que la suite vous plairas à tous d'avantage.
J'avais un peu peur de me prendre de mauvaises critiques au début à cause du fait que je m'éloigne volontairement du côté Disney pour ajouter un côté plus mature, et plus tard plus horrifique, donc je suis très content que ça plaise comme ça!
Pour les musiques, je tâcherais de trouver des versions longues, pour ne pas que ça coupe avant la fin du passage, mais je ne garantie pas en trouver pour toutes les musiques par contre.


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
Livia3

Livia3

Féminin
Messages : 22233
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine
Inscription : 26/05/2009

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Jeu 21 Mar 2013 - 20:54

Perso, ça ne me pose pas trop de soucis. Si ça coupe, je remets du début ! Razz


The greatest thing you'll ever learn is just to love and be loved in return ...
[Fiction] Les Survivants de la Lumière 160117100520255372
Revenir en haut Aller en bas
Kimii

Kimii

Féminin
Âge : 27
Messages : 16964
Localisation : Berk Island (watching the sunset on Hopeless Cliff)
Inscription : 08/01/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Jeu 21 Mar 2013 - 21:36

J'ai beaucoup aimé le second chapitre moi aussi !! Et j'ai hâte de lire la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
https://loiseaulit.wordpress.com/
ariel_titania

ariel_titania

Féminin
Messages : 5909
Inscription : 21/07/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Jeu 21 Mar 2013 - 23:15

Je viens de découvrir ta fiction Jojo et j'ai tout lu d'une traite! J'en redemande!!! Vivement la suite! cheers

Ça me fait du bien de te lire... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Ven 22 Mar 2013 - 13:50

Content que ça te plaise aussi Ariel-Titania! Wink
Comme d'habitude, j'espère que la suite vous plairas, le chapitre 3 arrivera peut être demain, un chapitre qui devrait être assez calme aussi, et qui épaissiras certainement un peu plus le mystère qui plane pour le moment sur l'intrigue.
Et j'envisage de faire des petits dessins représentant les personnages les plus importants de l'histoire, je les posterais lorsque ces personnages seront tous apparus dans le scénario.


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Ven 22 Mar 2013 - 21:20

Chapitre 3


Il pleuvait des cordes dehors. Cendrillon observait le paysage triste à travers le fenêtre de sa chambre, dans le palais du prince Henri, son mari.
La jeune fille soupira. Le prince avait disparu depuis bientôt deux semaines à présent, sans laisser aucune trace derrière lui.
Le pays entier fût fouillé de fond en comble pour le retrouver, mais le jeune homme restait introuvable, ce qui laissait Cendrillon dans un profond désespoir de le revoir un jour.
Elle avait tant rêver de rencontrer l'amour, qu'il a fallu que le destin le lui enlève sans raison apparente à peine un an après leur première rencontre.
Cendrillon se dirigea vers son armoire, pour choisir une robe à porter aujourd'hui. Elle choisi une petite chemise blanche, un corset d'un gris argenté, et une petite jupe longue d'un gris un peu plus clair.
Ensuite, elle se coiffa devant son miroir. Ses cheveux blonds vénitiens, tout ondulés, lui arrivaient jusqu'aux épaules, et sa frange juste au dessus des sourcils.
« Cette robe te va à ravir ! » dit soudain une petite voix.

https://www.youtube.com/watch?v=cnqTq8rXzuE

Cendrillon baissa la tête vers la petite console qui se trouvait juste à côté du miroir.
Jack, la souris vêtue d'une chemise orange et d'un bonnet rouge, la regardait avec un grand sourire.
« Merci Jack ! » Répondit la princesse, souriant à son tour.
La petite souris fût bientôt rejoint par une autre souris, plus enrobée cette fois, qui portait un pull jaune et un bonnet bleu.
-Ah, te voilà enfin Guss-Guss ! S'exclama Jack en se tournant vers le nouvel arrivant.
-Je m'était perdu... répondit la grosse souris, l'air désolé.
Cendrillon laissa échapper un petit rire. Cela faisait presque un an qu'elle et ses amies les souris avaient emménagé dans le palais royal, et pourtant, Guss arrivait toujours à se perdre.
« Oh ce ne doit pas être facile pour une souris de s'habituer à un endroit aussi grand » déclara la jeune fille en prenant les deux souris dans ses mains.
Elles les caressa un peu, puis regarda de nouveau par la fenêtre. La pluie était de plus en plus violente. En 20 ans, jamais Cendrillon n'avait vu un temps aussi épouvantable.
-Le prince n'est toujours pas revenu ? Demanda Guss.
-Guss-Guss ! S'exclama Jack les points sur les hanches. La réponse est évidente ! Regarde Cendrillon. Est-ce qu'elle à l'air heureuse ?
-Oh pardon ! S'excusa Guss en retirant son bonnet.
-Ne le soit pas Guss, répondit Cendrillon. C'est de ma faute si vous vous inquiétez après tout.
Cendrillon se dirigea vers son lit pour s'y asseoir, et déposa les deux souris auprès d'elle, sur le draps.
Elle ignorait pourquoi, mais malgré l'absence du prince, Cendrillon avait envie de profiter de cette journée, aussi épouvantable soit-elle, et de s'amuser avec ses amies les souris, mais aussi son chien, Pataud, qui dormait encore près de la cheminée allumée dans le coin de la chambre. Elle avait comme un pressentiment. Comme si ces moments avec tout ceux qu'elle aimait ici étaient comptés, comme si demain allait être une journée tellement spéciale qu'il lui serait alors impossible pendant un bon moment de profiter du calme qui régnait.
« Ecoutez, dit Cendrillon. Aujourd'hui, nous allons nous amuser. D'une manière ou d'une autre, nous passerons une excellente journée ! »


***

https://www.youtube.com/watch?v=R7Lsp6xKleA

Ariel était accoudée sur le balcon de sa chambre, dans le château d'Eric.
Elle observait la tempête. La mer était déchaînée, et la pluie n'arrangeait rien. La jeune fille était protégé du temps par la toiture qui se trouvait au dessus de son balcon. C'était l'un des seuls endroits couverts qui permettait de s'aventurer un peu dehors, et la jeune princesse en avait assez de rester enfermée.
Ariel décida bientôt de rentrer dans sa chambre, pour s'enfermer bien au chaud. Cette chambre lui appartenait maintenant depuis 4 ans, en fait, depuis qu'elle avait été humaine pour la première fois.
Maintenant, Ariel avait 20 ans, et sa vie d'humaine lui plaisait énormément. La seule ombre au tableau était la disparition de son mari, le prince Eric.
Soudain, on frappa à la porte de la chambre, puis une femme d'une trentaine d'année entra. C'était Carlotta, la gouvernante d'Ariel.
-Je vous ait préparé un bon chocolat chaud Ariel ! Dit la femme en entrant, une tasse fumante dans les mains.
-C'est très gentil Carlotta, répondit Ariel en prenant la tasse. Venez avec moi au salon, nous pourrons goûter ensemble !
Le salon du château était un endroit très grand, avec une grande cheminée et de nombreux sièges et fauteuils devant. Il était bon s'installer ici pour lire ou pour goûter.
Ariel et Carlotta s'installèrent sur un canapé, avec une table basse juste en face sur laquelle était posé les tasses et une théière contenant le chocolat chaud. Il y avait aussi une petite assiette avec des gâteaux.
-Quel temps abominable, dit Carlotta pour faire la conversation. J'ai l'impression qu'il dure depuis une éternité !
-Et pourtant, il ne dure que depuis a peu près une bonne semaine, répondit Ariel. Les balades au bord de la mer me manquent, mais par un temps pareil, impossible de se promener tranquillement.
-C'est vrai. C'est une bien triste période... Votre beau visage en est la preuve. Vous avez encore pleuré, n'est-ce pas ? Vos yeux sont un peu rouges.
Ariel tourna la tête vers le feu qui brûlait dans la cheminée.
-Je... Je ne sais pas quoi faire Carlotta. J'aimerais garder espoir, mais cela va faire deux semaines qu'Eric a disparu, et il est impossible de le chercher avec un temps comme ça. La mer coulerait les bateaux... Oh j'espère qu'il n'est pas parti en mer ! Dit Ariel, les larmes aux yeux.
-Allons, allons ! Répondit la gouvernante en posant une main amicale sur l'épaule de la princesse. Le prince est un marin accomplie ! Je suis sûre que s'il est parti en mer, il s'en est sorti vivant !
-L'ennuie, c'est que nous ne sommes sûres de rien ! Comment un homme peut-il disparaître du jour au lendemain ? Demanda Ariel. Et il était si fatigué en plus... Les cauchemars qu'il faisait avant de disparaître l'empêchait presque de dormir... Peut être est-il parti à cause de ça ? Pour trouver une explication à ses cauchemars ? Et il aurait décidé de ne rien me dire pour ne pas m'inquiéter... Sauf que c'est raté !
La jeune fille soupira et replia ses jambes sur le canapé pour les enrouler dans ses bras et poser son menton sur ses genoux.
Carlotta poussa un léger soupir.
« J'aimerais vous aider Ariel, mais je ne connais malheureusement pas la réponse... » répondit-elle avant de se lever pour débarrasser la table, laissant Ariel seule dans le grand salon.
La jeune fille resta là pendant près d'une heure, regardant les flammes crépiter dans la cheminée.
Puis elle retourna dans sa chambre afin de se changer.
Elle avait envie de sortir, peu importe le temps qu'il faisait, mais sa petite robe bleu allait plus la ralentir qu'autre chose, à cause du vent.
Ariel retira donc son corset bleu foncé, son jupon bleu, et son nœud papillon de la même couleur qui retenait ses longs cheveux roux en une queue de cheval haute, et retira enfin sa chemise bleu clair.
A la place, la jeune fille enfila une chemise blanche à manches amples resserrées au niveau des poignets, un corset noir, puis entra ses jambes dans un pantalon effet cuir couleur turquoise et dans une paire de bottes noires qui lui montaient jusqu'aux genoux. Enfin, Ariel s'empara d'une petite chemise transparent à manches courtes, d'un turquoise plus clair que celui du pantalon, l'enfila par dessus sa chemise blanche, puis entoura sa taille d'un long foulard mauve en guise de ceinture.
Pour se protéger de la pluie et du vent, Ariel s'enveloppa dans une longue cape bleu foncé à capuche, puis s’engouffra dehors.
La jeune fille marchait sur le sable, en fixant la mer déchaînée, tout en restant à bonne distance.
Il n'était pas bon de trop s'approcher de l'eau, car Ariel pouvait être emportée par une grosse vague, le royaume risquait donc de se retrouver sans prince, ni princesse pour le gouverner.
Ariel espérait voir son prince,échoué sur la plage, pour le ramener au château. Mais il n'y avait rien ni personne. Ce qui était tout à fait logique, le temps forçant les gens à s'enfermer chez eux.
La princesse avait du mal à avancer. Le vent lui faisait face, et il était si violent qu'Ariel avait du mal à regarder en face d'elle.
Voyant que cette balade ne servirait à rien, la jeune fille décida de rebrousser chemin pour rentrer au château.
Au moment où elle passa les grandes portes d'entrée, le tonnerre gronda au loin. Ariel retira sa cape pour l'accrocher à un porte-manteau, puis retourna dans sa chambre.
« Je suis rentrée juste à temps. Je savais que l'orage n'allait pas tarder à arriver... Oh Eric... Où es-tu ? se demanda Ariel à voix basse. J'ai un mauvais pressentiment... Je t'en prie, reviens vite ! »
La jeune fille s'approcha de sa porte fenêtre, les bras croisés, l'air triste.
Soudain, un bruit se fit entendre, près de la porte d'entrée de la chambre.
Max, le chien du prince, venait d'entrer en se frottant contre la porte, qui avait claqué légèrement contre le mur.
L'animal s'approcha d'Ariel, qui se mit genoux pour prendre le chien dans ses bras.
« Toi aussi tu t'inquiètes pour Eric, hein ? » demanda Ariel.
A entendre les gémissement de Max, Ariel avait vu juste. Ce n'était pas normal. Eric n'avait pas pu disparaître de son plein gré, il aurait au moins mis quelqu'un au courant.
Ariel se releva, caressa la tête de Max, puis regarda de nouveau dehors par sa porte fenêtre qui donnait sur la mer.
« Tu sais Max, je ne sais pas pourquoi... Mais j'ai peur d'être à demain. » dit Ariel en frissonnant.

***

https://www.youtube.com/watch?v=cnqTq8rXzuE

C'était la fin de la journée. Malgré le mauvais temps, Cendrillon et ses amis avaient passé un agréable moment. Ils avaient beaucoup rît aujourd'hui.
Cela avait fait un bien fou à la jeune fille. Elle ne s'était pas autant amusée depuis la disparition d'Henry.
Maintenant, il faisait nuit noire, et des éclairs venaient de temps en temps illuminer le ciel pluvieux et gris.

https://www.youtube.com/watch?v=qvNh7hZnfXg

La princesse s'allongea dans son lit, les mains derrière la tête. Son objectif de la journée, passer un bon moment, était accompli. Mais maintenant, la journée de demain l'inquiétait.
Le pressentiment qu'elle avait était étrange. Mais s'il s'avérait être vrai, qu'allait-il se passer ?
Qu'est-ce qui pouvait arriver pour que la jeune fille ne puisse plus s'amuser avec ses amis ?
Est-ce que ce serait grave ? Est-ce qu'elle les reverrait un jour ?
Tant de questions qui se bousculaient dans sa tête. Cendrillon avait envie de ne penser à rien, mais ce n'était pas chose simple. Ces idées l'intriguaient tellement.
Elle ne savait pas pourquoi, mais elle savait que la journée de demain serait spéciale.
Cendrillon savait que sa vie allait changer. Sauf que cette fois, ce ne serait pas comme l'année dernière, où sa vie avait changée grâce à sa marraine la bonne fée.
Cette fois, ce serait plus dramatique.
« Oh, mais pourquoi est-ce que je pense à ça ? Se demanda Cendrillon. Ce n'est pas dans mes habitudes d'avoir des pensées aussi négatives et dépressives... »
Puis la princesse ferma la yeux pour essayer de dormir, tant bien que mal.

***

https://www.youtube.com/watch?v=X2300cqoe-s

« Aujourd'hui sera une bonne journée ! »
C'est ce que Jordan se répétait depuis son réveil. Il espérait que ce soit une bonne journée, bien qu'au fond de lui, il avait le sentiment que ce ne serait pas le cas. Déjà, le temps était atroce. Il pleuvait des cordes, et l'orage grondait alors qu'il n'était que 11 heures.
« Ce doit être une bonne journée, pensa Jordan. Et ce soir, pas de cauchemar ! J'espère... »
C'est donc vêtu de la tenue qu'il portait dans ses derniers cauchemars que Jordan retourna dans sa chambre pour prendre son sac à bandoulière, dans lequel il y avait ses cours. Mais en le saisissant, le jeune homme eu envie de le vider entièrement. Il n'avait que une heure et demi de cours aujourd'hui, alors il pouvait très bien passer l'après midi à faire autre chose que d'aller s'ennuyer à dessiner en cours. En pensant ainsi, Jordan vida son sac sur son lit, et descendit au salon avec un sac vide, mais très léger pour le coup. En passant par la cuisine, Jordan regarda la corbeille de fruits. Vide. Aucune pommes.
« De toute façon, maman n'achète jamais de pommes... » pensa-t-il.
Vers midi, sa mère rentra de son travail.
Jordan et elle mangèrent vite fait les restes qu'il pouvait y avoir dans le frigo, puis allèrent s'installer sur la canapé devant la télé.
Le jeune homme tourna la tête vers sa mère. Dans son dernier cauchemar, elle avait tentée de l'empoisonner.
« Je me demande bien pourquoi j'ai rêver de ce genre de chose... Remarque, les cauchemars ont-il seulement une signification ? » se demanda Jordan.

https://www.youtube.com/watch?v=TAgjyN9Bo4Y

Malgré tout, il essayait de trouver une explication. Il se demanda si ce n'était pas à cause du fait qu'il soit si peu bavard et si secret.
Au fond, Jordan avait peur de parler. Ses petites histoires n'intéresseraient sans doutes personne, alors autant éviter d'embêter sa mère avec ses petites peurs quand à l'amour et l'avenir.
Mais justement, Jordan se disait qu'une mère était là pour aider ses enfants.
Alors il se remit en question.
Oui, il avait surtout peur de parler de lui. De parler du fait qu'il soit gay, qu'il se sente seul, qu'il n'ait pas d'amis dans la région.
Pourtant, ce n'était pas comme si ses parents n'essayaient pas de comprendre ce qu'il pouvait bien penser. Mais Jordan s'emmurait toujours dans le silence. Il n'arrivait pas à dire ce qu'il avait sur le cœur.
Sa timidité avait pris un tel degrés d'importance qu'il était devenue timide et réservé même avec les membres de sa famille, c'est un comble !
Il n'arrivait même pas à dire « Je vous aimes »...
Jordan baissa les yeux. Il avait peur de ce qu'il venait de réaliser.
Certes, il avait des qualités, il était plutôt gâté, et il était plutôt joli, mais le soucis, c'est qu'il n'arrivait pas à faire ressortir tout ça, car au fond de lui, Jordan ne s'aimait pas lui-même.
Il aurait aimé être plus grande gueule, ne pas avoir peur du regard des gens, être sûr de lui, mais tout cela, il n'y arrivait pas.
Et ça le bousillait de l'intérieur. Cette timidité envahissante faisait qu'il n'arrivait pas à se défendre tout seul.
Et ça, ça dérangeait Jordan au plus haut point.
« Parfois... Je me déteste ! » pensa-t-il.
Lorsque l'heure arriva pour lui de partir prendre son train, Jordan s'empara de son sac vide, puis sortie en direction de la gare.
Il repensait encore à tout ce qu'il s'était dit avant de partir. Et il savait qu'il avait raison.
Il était mal dans sa peau, et bien qu'il essayait de le cacher, cela se voyait énormément.
C'est pourquoi il n'intéressait personne...
Le temps dehors était pire que ce que le jeune homme avait pu imaginer.
Heureusement qu'il avait sa capuche, sinon ses cheveux seraient trempés, et il se serait tapé l'affiche devant tout le monde.
Enfin, Jordan pris le train, puis arriva en face de son université. Tâtant un peu son sac vide, le jeune homme pris la direction opposée pour se rendre dans la zone commerciale proche.
Il n'avait qu'une heure et demi à tenir, alors il se dirigeait vers une librairie pour tenter de trouver quelque chose d'intéressant à lire. Et en effet, il trouva.
C'était un roman d'aventure. Tout cela était si intéressant.
« Ce serait bien bien si je pouvais partir à l'aventure. Ça changerait de la monotonie de la vie, et puis, peut être que ça me décoincerait ! pensa Jordan. J'aimerais vraiment vivre autre chose que cette vie... »
Le temps passa ainsi très vite, et il fût déjà l'heure d'aller reprendre le bus, puis le train.
A la gare, Jordan senti son portable vibrer dans la poche de sa veste.
« Ton père vient vous chercher ce soir toi et ta sœur, vous partez chez vos grands parents. » lui écrivait sa mère.
En effet, c'était le week end, et son père, au lieu de venir chercher Jordan et sa sœur le lendemain, avait décidé de venir les prendre ce soir.
En regardant l'heure, Jordan se demanda si son père serait déjà à la maison lorsqu'il arriverait.
Ce qui était sûr, c'est qu'il allait devoir préparer vite fait un sac d'affaire, car la route jusqu'à ses grands parents était longue, 6 heures de route. Il ne fallait donc rien oublier.
« Oh c'est vrai, c'est ce week end qu'on y va !, pensa Jordan. Je pensais que c'était le week end prochain... Moi et la notion du temps, ça fait vraiment deux ! »
L'orage grondait fort dehors. On entendait bien la pluie tomber sur le toit de la gare, et l'orage se faisait plus présent que jamais. Les nuages avançait à une vitesse folle dans le ciel. Jordan n'aurait jamais cru cela possible.
Enfin, le train arriva, et Jordan grimpa dedans pour trouver une place.
Qui disait week end disait « étudiant avec de grosses valises ».
C'était toujours le bazarre pour se trouver une place dans le train un vendredi après-midi, jusqu'au soir.
Si bien que Jordan n'avait même pas de place. Il devait rester debout, juste devant l'une des portes du wagon dans lequel il était monté.
« Ça change de mon cauchemar où j'étais seul dans le train... » pensa le jeune homme en se calant dans un coin.
Le train démarra enfin. Bientôt, Jordan serait chez lui, avec surtout beaucoup plus d'espace.
Il se demandait s'il n'était pas un peu agoraphobe. Tout ses gens autours de lui le mettait mal à l'aise. Heureusement qu'il était près d'une porte vitrée, sinon il n'aurait pas su où regarder.
Le temps se dégradait de plus en plus. L'orage et la pluie s'intensifiaient tellement qu'on entendait plus que ça.
Enfin, le train arriva à destination.
Jordan descendit du train, mais il eu à peine le temps de faire trois pas que la terre se mis à trembler d'un coup.

https://www.youtube.com/watch?v=9xGwtYjSelc

Le jeune homme manqua de tomber par terre. D'autres personnes autours de lui, s'étaient bien ramassés sur le sol, tandis que d'autres avaient pousser des cri de peur.
La secousse n'avait pas durée très longtemps, à peine quelques secondes, mais elle avait été puissante.
Jordan continua son chemin.
Tout se passa bien pendant une bonne minute, mais la terre se remit à trembler, plus fort cette fois, et plus longtemps.
Puis se fût à nouveau le calme.
Certaines personnes se mirent à courir pour rentrer vite chez elles.
Jordan se demanda si il ne ferait pas mieux de faire pareil. Puis la terre trembla de nouveau, si bien que cette fois, Jordan tomba sur le sol.
Là, le jeune homme constata que le béton se craquelait de plus en plus. Il se releva, et cette fois, la terre trembla de nouveau, pour ne plus s'arrêter.
« Mon dieu ! Et en plus il pleut et y a de l'orage, faut vite que je rentre ! » se dit Jordan en courant vers sa maison.
La terre continuait toujours de trembler, de plus en plus fort.
Soudain, un poteau électrique se brisa en deux, et manqua d'écraser le jeune homme.
« Merde ! » s'écria Jordan, apeuré.
Le jeune homme continua sa route aussi vite qu'il le pouvait. Il voulait revoir sa famille rapidement.
En arrivant dans sa rue, il remarqua la voiture de son père, garée sur le bord du trottoir. Tout le monde devait être à la maison, peut être en train de s'inquiéter pour lui.
C'est alors qu'un éclair déchira le ciel et aveugla Jordan le temps d'une seconde. Lorsque la lumière se dissipa, Jordan leva les yeux au ciel.
« Mon dieu ! Mais qu'est-ce que c'est ? » murmura-t-il.
Il y avait comme un gros trou noir dans le ciel, qui aspirait les poteaux électriques, certaines voitures, et même des morceaux de maisons !
Le vent se faisait de plus en plus fort, et aspirait tout vers cet énorme trou noir d'où sortait des éclairs aussi puissant qu'assourdissant.
« Je doit rentrer, vite ! » murmura le jeune homme, les larmes aux yeux, en courant vers sa maison.
A peine eu-t-il le temps de passer la porte que sa mère se précipita vers lui.
« Mon loulou ! » s'écria-t-elle en prenant son fils dans ses bras.
Jordan regarda la pièce, qui donnait sur le salon. Son père et sa sœur étaient là aussi. Cette dernière était accroupie sous la petite console en bois laqué. Elle pleurait.
Sa mère emmena Jordan dans le salon, tant bien que mal, car la terre tremblait encore plus maintenant.
-Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Jordan.
-On ne sait pas, ça s'est mis à trembler comme ça d'un seul coup. Ton père venait juste d'arriver quand ça à commencer, répondit la mère.
Le père de Jordan le pris dans ses bras, et l'emmena, lui et sa mère, près de la petite sœur.
« Manon, fait de la place à ton frère, vous allez rester tout les deux en dessous, ok ? » Dit le père.
Les objets sur les étagères tombaient et se brisaient sur le sol. Jordan passa un bras autours des épaules de sa sœur.
-Vous avez vu cette chose dans le ciel, dehors ? Demanda le jeune homme.
-Quelle chose ? Demanda la mère, qui était accroupie près de la console, avec le père.
C'est alors que le plafond se brisa, et s'envola vers le ciel, en direction du trou noir en question, visible maintenant de tous.
« p*tain, qu'est-ce que c'est que ça ?! Hurla le père, en serrant son ex femme contre lui.
Manon se mit à pleurer plus fort et à crier.
S'en était trop. Jordan ne pouvait plus empêcher les larmes de couler. Il jeta un coup d'oeil a tout le monde, et pris la main de sa mère.
Le trou noir aspirait tout ce qui se trouvait dans la maison.
Bientôt, ce fût au tour de la console sous laquelle Jordan et sa sœur était cachés.
Les deux enfants se rapprochèrent ainsi de leurs parents, pour rester près d'eux.
« Venez entre nous ! Hurla la mère. Vite ! »
Le père et la mère se séparèrent l'espace d'un instant pour permettre à Jordan et sa sœur de se caler entre eux deux, puis les deux parents se serrèrent à nouveau.
On entendait plus rien, à part le vent qui aspirait tout. Même le carrelage de la maison commença à s'envoler vers le trou noir.
Tout le monde pleurait ou criait.
Etait-ce la fin du monde ?
Jordan aurait voulu que tout cela s'arrête, que tout redevienne normal. Il avait si peur.
Peur de perdre sa famille, et de se retrouver encore plus seul qu'il ne l'était.
« Restez bien accrochés à nous ! » cria le père.
Et bientôt, la petite famille commença à s'élever dans les airs, puis à retomber sur le sol. Le trou noir devenait plus puissant au fur et à mesure.
Jordan voyait même des gens se faire aspirer.
« Fermez les yeux ! » Hurla la mère.
Mais Jordan ne pouvais pas le faire. Il voulait voir ce qui allait se passer.
Et bientôt, la famille fût emportée pour de bon dans les airs, en direction du trou noir.
Tout le monde criait et pleurait, mais la famille ne se lâchait pas. Ils étaient toujours enlacé les uns aux autres.
La peur de les perdre décuplait leur force et leur volonté de rester ensemble.
Et plus il s'approchait du trou noir, plus Jordan avait la tête qui lui tournait. Mais il ne fallait pas qu'il lâche sa famille. Il ne le fallait surtout pas.
Et lorsqu'il pénétra dans le trou, Jordan ne vit plus rien. Il entendit encore, l'espace d'un instant, les cris et les pleurs, puis plus rien. Il venait de perdre connaissance.


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
sairafina

sairafina

Masculin
Âge : 26
Messages : 958
Localisation : Le Pays Des Merveilles.
Inscription : 11/10/2009

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Ven 22 Mar 2013 - 23:04

Wow je n'ai qu'une chose à dire, ta fiction est EXELLENTE !!!! franchement j'ai accroché, les musiques vont très bien avec l'ambiance et l'histoire est génial ! Very Happy vivement la suite !!


[Fiction] Les Survivants de la Lumière 62757808[Fiction] Les Survivants de la Lumière Themadhatterteamblasond
Signature faite par Persinette merci encore =)
Ma collection d'Alice: https://www.disneycentralplaza.com/t20122-collection-alice-au-pays-des-merveilles

Membre de la Team The Mad Hatter:
"Aussi fou dans nos rêves que dans la réalithé
qui pourrait résister à cet homme déjanthé ?
Sous cet homme hautement chapeauthé
se cache un cœur remplis de bonthé.
"
Revenir en haut Aller en bas
floriandeistres

floriandeistres

Masculin
Âge : 26
Messages : 1334
Localisation : Sous l'océan
Inscription : 09/10/2009

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 23 Mar 2013 - 12:19

Vivement le Chapitre 4 !!!!! affraid


"Moi je voudrais parcourir le monde,moi je voudrais voir le monde danser"
[Fiction] Les Survivants de la Lumière Petit_51880[Fiction] Les Survivants de la Lumière Petit_51939
http://lamagiedemessnowglobesdisney.over-blog.com/categorie-11430446.html
Membre de la Team Little Mermaid
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lamagiedemessnowglobesdisney.over-blog.com/categorie-1143
Jojo 1808
Modérateur
Jojo 1808

Masculin
Âge : 27
Messages : 10840
Localisation : Mon Royaume Isolé
Inscription : 23/06/2012

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 23 Mar 2013 - 13:03

Merci^^
A l'origine, la destruction du monde devait se passer durant le chapitre 4, mais au final le chapitre 3 et 4 allaient être assez courts, donc j'ai décidé de faire un mix des deux, et c'est pas plus mal comme ça ^^
Merci encore pour vos gentils commentaires, je suis content que ça vous plaises et j'espère que ça continueras ainsi!


[Fiction] Les Survivants de la Lumière Mec_me10 [Fiction] Les Survivants de la Lumière Banniere-chronique-disney
Revenir en haut Aller en bas
https://www.chroniquedisney.fr/
Livia3

Livia3

Féminin
Messages : 22233
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine
Inscription : 26/05/2009

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Sam 23 Mar 2013 - 16:13

J'ai adoré ce 3ème chapitre. Où sont donc passés tous ces princes ! drunken


J'adore aussi beaucoup Jordan ! Je me retrouve beaucoup en lui !


The greatest thing you'll ever learn is just to love and be loved in return ...
[Fiction] Les Survivants de la Lumière 160117100520255372
Revenir en haut Aller en bas
malau4

malau4

Féminin
Messages : 627
Localisation : dans le palais de Cendrillon
Inscription : 17/01/2013

[Fiction] Les Survivants de la Lumière Empty
MessageSujet: Re: [Fiction] Les Survivants de la Lumière [Fiction] Les Survivants de la Lumière Horlog11Dim 24 Mar 2013 - 10:18

Toujours aussi fascinant.
Merci Jojo, moi qui suis une grande fan de lecture je suis comblée.

Viiite la suite !!!!! lol
Revenir en haut Aller en bas
http://mamansenor.over-blog.com/
 
[Fiction] Les Survivants de la Lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Vie de Fans :: Imagination Institute-