AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
éParcurien

avatar

Masculin
Messages : 21
Inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 16:20

@velney a écrit:
J'ai envie de poser une question.

Est-ce que selon vous, DLP doit forcément investir dans les attractions à sensation fortes pour contrer ceux qui disent "disney c'est nul car pas de sensations fortes" ?

Non. Disneyland Paris est déjà exceptionnellement bien pourvu en attractions à sensation fortes par rapport aux autres resorts Disney. La cible n° 1 de Disney, c'est les familles.

Mets-toi 5 minutes à la place de quelqu'un qui n'aime pas les sensations ou qui a un enfant en bas âge : le parc Walt Disney Studios (puisque c'est lui qui va avoir le très gros des investissements) sur les 17 attractions (tout inclus, même le show éventuellement présent à Studio Theater (feu Cinémagique)), 2 sont restreintes à 1 m 20 (RC, Rock), une à 1 m 02 (ToT), une à 1 m 07 (Crush) et une dernière à 81 cm (Parachute Drop), ce dernier est éventuellement négligeable.

Si tu ajoutes à ça les attractions clairement effrayantes pour les (très) jeunes, tu peux faire sauter Arma et peut-être d'autres selon les enfants (Tram Tour et son Catastrophe Canyon peut effrayer, le show Marvel risque d'être "impressionnant").

Il te reste donc clairement pas grand-chose, et pas vraiment des attractions exceptionnelles qui plus est en dehors de Mickey et le Magicien (quand il n'est pas en relâche) et de Rat.
Le parc WDS a donc encore énormément de boulot pour devenir intéressant pour une famille. Tout au plus on pourrait espérer un coaster famillial avec une capacité horaire correct, mais ça ne doit pas être la priorité.

Quant au Parc Disneyland, il semble déjà plutôt bien fourni et équilibré, même s'il penche plus du côté sensations que ses homologues asiatiques et américains.


Les gens qui ne vont pas à Disney parce qu'il n'y a pas de sensations ont raison de ne pas y aller pour ça. Peut-être qu'ils iront quand même parce qu'ils aiment Marvel ou Star Wars, par contre, par exemple. Ou peut-être Indiana Jones ? (la présence actuelle est limitée, mais si jamais la licence venait à être développée, mais bon, on part dans des délires...) Les sensations ne sont pas les seules choses qui rendent un parc "cool" pour les jeunes. Disney doit surtout bosser sur ce point, mais encore une fois, ce n'est pas son cœur de cible, tout juste un public annexe bon à avoir surtout en basse saison (pourquoi la saison de la Force est en hiver, hein ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rienquedypenser.com
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 737
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 17:56

@BadenRhu a écrit:
Sûrement je ne sais pas, mais lentement ça c'est sûr ! Car même si le parc a gagné 200 000 visiteurs en dix ans (soit un dixième des gains d'Europa-Park et d'Efteling sur la même période), il reste tout de même nettement en dessous des 2,5 millions de visiteurs annuels qu'il faisait il y a 25 ans.

Absolument tout dans la stratégie de ce parc révèle qu'il n'a aucune ambition européenne, que ce soit sur son développement composé de grands huit inaccessibles pour les moins de dix ans, les campagnes de promotion faites de distributions de billets gratuits, la plage horaire d'ouverture en moyenne de 8 heures par jour (a DLP c'est 12, EP 11), l'absence de projets hôteliers (y compris sous forme de partenariat), l'absence de stratégie visant à augmenter le volume d'accueil (à moins de vouloir en faire une destination privilégiée style Discovery Cove, mais là encore contredit par les billets gratuits qui en fait le parc le plus low cost d'Europe). Et si le parc n'a pas l'ambition de doubler son nombre de visiteurs, on se demande même le pourquoi du comment de cette discussion, ce n'est pas sûrement pas du haut de ses 2 millions de visiteurs annuels et en n'étant même pas dans le top 10 des parcs européens qu'il va faire trembler la sphère parconautique européenne. Enfin si je sais pourquoi, instrumentaliser ce parc pour pouvoir nous chanter "les fraises et les prunes" en tentant de passer sous silence, de dénigrer ou de minimaliser les resorts qui eux ont une vraie ambition européenne, accueillent des visiteurs étrangers, britanniques, moyen-orientaux etc

La réalité des chiffres de fréquentation de Phantasialand par rapport à Europa-Park ou Efteling est là (mais bon même montrer les chiffres revient à pisser dans un violon) :


Citation :
Enfin si je sais pourquoi, instrumentaliser ce parc pour pouvoir nous chanter "les fraises et les prunes" en tentant de passer sous silence, de dénigrer ou de minimaliser les resorts qui eux ont une vraie ambition européenne, accueillent des visiteurs étrangers, britanniques, moyen-orientaux etc

Oh, pitié ! C’est quoi ton prochain couplet complotiste ? On n’est pas dans un débat présidentiel du second tour, ici. Je ne passe pas sous silence Efteling ou EP puisque je dis précisément que EP, Phantasialand, Efteling et DLP ne sont pas comparables, d’où la métaphore fruitière.

Du reste, je ne suis simplement pas d’accord avec ton raisonnement exclusivement mathématique. Les chiffres ne sont que des chiffres et, en l’occurrence, ils reflètent essentiellement le passé du parc. Nous te parlons de l’avenir. Or, si j’en crois ton graphique (dont on ne connaît pas les sources, au passage), le parc a enregistré une progression de 200 000 visiteurs depuis 2013. Cela correspond à l’époque où des investissements ont été réalisés (Chiapas, puis la zone avec notamment Taron). Politique qui se poursuit plus que jamais. A quoi cela sert-il de doubler les chambres ou de développer des partenariats hôteliers si tu n’as pas d’abord développé ton offre centrale (parce que bon, on vient bien pour les attractions avant toute chose) ?

Dans ta conception, prendre de l’envergure doit se traduire par des évolutions spectaculaires dans un court laps de temps. Ce n’est pas ma vision et ce n’est manifestement pas celle des dirigeants de Phantasialand qui, rappelons-le, ne sont pas à la tête d’une machine financière titanesque (d'où le fait, encore une fois, qu'il n'y a aucune comparaison possible entre les parcs dont nous parlons : chaque situation s'étudie spécifiquement).

L’orientation européenne se traduit par des publicités, y compris en zones rurales, en Belgique, en France, au Luxembourg et en Hollande. Pour les autres pays, je ne peux pas me prononcer : je ne m’y rends jamais. Ces publicités attestent d’une volonté d’ouverture (au même titre que la traduction du site, qui n'a rien d'anodin). Une ouverture qui se veut évidemment progressive. Tout le monde comprend bien que Phantasialand ne vise pas l’Espagne ou l’Angleterre comme DLP. Ils ne peuvent tout simplement pas se le permettre en l’état. Mais, clairement, le parc n’est pas fermé sur son seul public local.

Ton argument sur l’investissements dans les montagnes russes qui privent le parc d’un public familial est par ailleurs absurde. De fait, l’offre destinée à la famille est déjà conséquente et, avant l’arrivé du Black Mamba (qui date déjà), le parc souffrait clairement de son manque d’expériences plus extrêmes. L’offre, là aussi, s’est diversifiée dans le bon sens. Puis « Raik », c’est clairement une montagne russe familiale !
Enfin, tu évoques la politique des billets offerts par Phantasialand. Le 27 septembre dernier, nous sommes allés avec quelques collègues à Efteling parce que, précisément, nous avions obtenu des billets à -75%. Alors bon, la politique de la braderie, elle se joue partout. Tiens, en parlant d’Efteling, les derniers investissements n’ont pas tous été orientés vers un public familial. Je pense par exemple à Baron 1898…
Revenir en haut Aller en bas
titfab48

avatar

Masculin
Age : 38
Messages : 637
Localisation : Montévrain (77), Tubize et Dendermonde (Belgique)
Inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 19:12

@Coaster (oh un compatriote ! ^^) par rapport à Phantasialand, si je me souviens bien pendant mes séjours en Belgique en famille (pendant l'été également) RTL-TVI est un diffuseur de nombreuses publicités pour le parc.

Sophie Pendeville avait d'ailleurs fait la couverture de l'ouverture de "Taron" et que de nombreux concours ont été fait à cette occasion pour gagner des séjours au parc.

(RTL-TVI est présente dans tout le pays mais chaîne uniquement francophone)

D'ailleurs, j'ai encore vu de la pub pour Phantasialand sur RTL en mars dernier quand j'y étais en séjour.

Tout comme cette chaîne propose de nombreux concours Disney et sont en live depuis DLP à de nombreuses reprises pendant les vacances scolaires.

Egalement AB3 propose régulièrement pour chaque saison des concours DLP pour gagner des séjours ou des entrées.

A part nos parcs d'attractions nationaux (Walibi, Plopsa, Bellewaerde etc.) et à part DLP et Phantasialand en parcs étrangers (mais cela c'est tout récent sauf pour DLP), il ne me semble pas avoir de pub pour EP.
Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 737
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 19:18

Tu as raison, titfab48. Aucune pub pour EP, ni pour Efteling, ni pour un quelconque autre parc étranger ! Phantasialand est le seul qui s'y aventure (et parfois - très rarement - le Futuroscope).
Revenir en haut Aller en bas
Pat le bzh



Messages : 444
Inscription : 30/01/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 19:25

Sujet intéressant. Moi qui compte plusieurs visites à dlp dont 1 an en pass annuel fantasy à 4 avec des enfants de moins de 7 ans . Mais aujourd'hui c'est 9 et 6 ans , plus de 1M20 et donc le déplacement vers de nouveaux horizons pourrait ce faire .
Vous voyez où je veux en venir ?
Non DLP c'est sympa , c'est beau. Gros point pour dlp , le fait de proposer beaucoup de différentes sensations. Pour ceux qui pensent qu'à disneyland y'a pas de sensation forte , qu'il viennent faire un tour 😆.
Ça fait un moment que je n'ai pas été à Europapark, mais ce que je peux reprocher à d'autres parcs plus petit , c'est de miser sur essentiellement de la sensation forte et même si j'adore ça , à midi j'ai déjà une migraine .
Mais il est clair que des les 7 ans (2019) de ma deuxième, nous feront un combo Europapark Phantasialand le déplacement sera rentable .
Phantasialand, nouveau fly coaster 😍.
Mais comme ça déjà été citer plus tôt , disneyland à comme gros avantage, les licences princesse, personnage disney, Star Wars et Marvel, si ça c'est pas un gros avantage, mais , ça coûte chère et ça risque d'augmenter .
Le coût peut devenir malgré tout un frein dans une société où tous coûte chère. Je vais sûrement et répétitif mais compter la voiture de demain comme un poids supplémentaires dans le budget (merci le carburant surtaxé ) des ménages . Moi , j'ai une voiture qui à que deux ans à vivre ( nouveaux contrôles techniques ,30% des voitures à la casse dans deux ans ), il faudra la changer et celle de ma femme prends de l'âge aussi . Deux voitures à changer , je suis pas crésus. Moi je là sens mal la croissance et je reprends les paroles de Mark Stead, il faut que la croissance soit là pour qu'on ai plus de gens à venir.
La croissance va s'écrouler, je le sens comme ça 🤔😨.
Revenir en haut Aller en bas
titfab48

avatar

Masculin
Age : 38
Messages : 637
Localisation : Montévrain (77), Tubize et Dendermonde (Belgique)
Inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 19:33

@Coaster Ah pour le futuroscope, j'avais demandé si il y avait de la pub et tu confirmes la réponse 'rarement'.

Les plus sollicités actuellement niveau pub sont donc DLP et Phantasialand pour la Belgique francophone (et néerlandophone par l'intermédiaire d'RTL et en plus VTM qui diffuse les même pub)
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 20:04

@Coaster a écrit:
Dans ta conception, prendre de l’envergure doit se traduire par des évolutions spectaculaires dans un court laps de temps. Ce n’est pas ma vision et ce n’est manifestement pas celle des dirigeants de Phantasialand

Forcément ce n'est pas la vision des dirigeants de Phantasialand, vu qu'ils ne prétendent aucunement être une "grosse concurrence" de Disneyland Paris ou autres grands parcs européens, ça c'est seulement les délires de fans. Ils ont parfaitement compris qu'ils n'ont pas les infrastructures pour, avec un parc qui arrive à saturation avec 20 000 personnes à l'intérieur. Quant à développer l'offre centrale, on se demande quand elle sera développée alors, vu que ça fait depuis la fin des années 1990 que le parc investit régulièrement. Il reste certes le fond du parc avec le hall de Temple of the Night Hawk et d'Hollywood Tour, mais une fois ça de fait t'auras Mystery Castle ou les Winjas qui accuseront le coup, bref c'est un cercle sans fin, et à moins d'un plan d'investissement massif et rapide, ce genre d'arguments n'est pas recevable, il s'agit tout simplement d'investissements réguliers et normaux.

Oui Phantasialand fait de la pub au Benelux, parce que précisément il s'agit d'un marché local, et ce n'est pas quelque chose de nouveau, personne n'a au demeurant dit que le parc était retranché derrière les frontières allemandes.

Pour moi prendre de l'envergure c'est au moins grandir au même rythme que les autres acteurs, parce que dire que le parc prend de l'envergure et devient un gros concurrent sous prétexte qu'il a gagné 200 000 visiteurs en 5 ans, oui ok, mais quand dans le même temps ses concurrents en ont gagné 1 million c'est tout de suite moins spectaculaire.

Quant à l'offre familiale du parc, je serais curieux que tu me cites cette offre familiale "conséquente". Et si au milieu des années 2000 le parc souffrait d'un manque de sensations ce n'est certainement plus le cas maintenant, et pourtant leur prochaine nouveauté sera bien des montagnes russes accessibles à partir d'1,40 mètre. Entre temps pas mal de rides familiaux ont été fermés (Silbermine, Race for Atlantis, Wiwa), d'autres sont toujours ouverts mais sont devenus tellement glauques qu'ils ont plus rien de familial (Geister Rikscha, Hollywood Tour). Ce n'est pas un reproche, ils ont au contraire raison, sur le terrain familial il ne peut quand même pas lutter face à Efteling, Europa-Park et Disney, autant se diversifier de cette façon. Quant à Raik, même si il m'a positivement surpris, ça reste un C-ticket, bref assez loin d'une grande attraction familiale. Aujourd'hui t'as deux attractions familiales d'envergure au parc (accessible dès 1 mètre), Maus-au-Chocolat et Colorado Adventure, après t'as un ride intermédiaire (Chiapas) accessible à 1,20 mètre tout le reste Taron, Black Mamba, Winjas, Mystery Castle, Talocan, River Quest c'est 1,30 voir 1,40 mètre ! Du côté d'Europa-Park t'as un ride (Silver Star) accessible dès 1,40 mètre et deux (Blue Fire et Euro-Mir) à 1,30 mètre pour un volume d'attractions plus conséquent, un moment donné faudrait ouvrir les yeux. Mais bon, c'est bien la preuve que vous fantasmez tellement sur ce parc que vous lui donnez des intentions qu'il n'a pas.

Et quant aux billets gratuits, tu nous cites une offre du comité d'entreprise, ce qui n'a évidemment rien à voir avec une stratégie du parc.

Revenir en haut Aller en bas
Mr.Freddy



Messages : 12634
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Ven 4 Mai 2018 - 23:41

sur le terrain familial, le Phantasialand peut contrer sans problèmes EP et ses vieux DR tout aussi glauques. Un Mouse au chocolat surclasse tous les DR de la souris teutonne (après, sur le reste, on est d'accord, EP a une capacité d'accueil qui dépasse largement celle du Phanta, mais excuse-moi, de la moitié des années 90 à 2010, la stratégie d'EP a surtout été d'ajouter de gros coasters à sensations - comme le fait aujourd'hui le Phanta - les rides dits familiaux étant pour la plupart des vielleries à part Arthur et mes Minimoys et le Soarin' like)
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 0:40

Oui ben oui déjà Arthur et Voletarium ce n'est pas rien, t'as tous les rides aquatiques qui rentrent dans la catégorie familiale avec Fjord-Rafting, Wiwa et Atlantica accessible dès 1 mètre, Poseidon est lui accessible à 1,10 mètre. Niveau dark rides Abenteuer Atlantis propose une expérience honnête, il y a aura Freudenreich qui va ouvrir cet été et Piraten in Batavia est lui vieillot mais pas glauque comme Hollywood Tour. Niveau coasters t'as Alpenexpress et Pegasus accessible dès 1 mètre, et toute une chiée accessible à 1,20 mètre (Matterhorn-Blitz, Wodan, Schweizer Bobbahn et bientôt CanCan Coaster).
Et là c'est sans prendre en compte tous les petits rides, attractions de transport, parcours en voiture/barque/tracteur, flat-rides etc où si cette offre existe à Phantasialand elle est moins riche et développée et globalement moins qualitative (je pense à Volo da Vinci, à l'Euro-Tower, à Dancing Dingie, à l'EP-Express, au Monorail, au Panorama-Bahn, à Whale Adventures qui ne sont pas des attractions extraordinaires mais qui restent supérieures à l'offre flat-rides de Phantasialand).

Bref, c'est d'être de mauvaise foi que de dire que Phantasialand peut contrer l'offre familiale d'Europa-Park
Revenir en haut Aller en bas
dnmd

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 24
Localisation : Paris
Inscription : 22/04/2018

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 15:49

@BadenRhu a écrit:


Bref, c'est d'être de mauvaise foi que de dire que Phantasialand peut contrer l'offre familiale d'Europa-Park

Contrer non, contenter oui. Mec tu pues le fanboy a plein nez, du coup t'es incapable de reconnaître les éléments corrects dans le discours des autres membres et tu amalgames certains propos pour te donner raison.

Arrête les débats, c'est mieux cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 737
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 16:02

@BadenRhu a écrit:
@Coaster a écrit:
Dans ta conception, prendre de l’envergure doit se traduire par des évolutions spectaculaires dans un court laps de temps. Ce n’est pas ma vision et ce n’est manifestement pas celle des dirigeants de Phantasialand

Forcément ce n'est pas la vision des dirigeants de Phantasialand, vu qu'ils ne prétendent aucunement être une "grosse concurrence" de Disneyland Paris ou autres grands parcs européens, ça c'est seulement les délires de fans. Ils ont parfaitement compris qu'ils n'ont pas les infrastructures pour, avec un parc qui arrive à saturation avec 20 000 personnes à l'intérieur. Quant à développer l'offre centrale, on se demande quand elle sera développée alors, vu que ça fait depuis la fin des années 1990 que le parc investit régulièrement. Il reste certes le fond du parc avec le hall de Temple of the Night Hawk et d'Hollywood Tour, mais une fois ça de fait t'auras Mystery Castle ou les Winjas qui accuseront le coup, bref c'est un cercle sans fin, et à moins d'un plan d'investissement massif et rapide, ce genre d'arguments n'est pas recevable, il s'agit tout simplement d'investissements réguliers et normaux.

Oui Phantasialand fait de la pub au Benelux, parce que précisément il s'agit d'un marché local, et ce n'est pas quelque chose de nouveau, personne n'a au demeurant dit que le parc était retranché derrière les frontières allemandes.

Pour moi prendre de l'envergure c'est au moins grandir au même rythme que les autres acteurs, parce que dire que le parc prend de l'envergure et devient un gros concurrent sous prétexte qu'il a gagné 200 000 visiteurs en 5 ans, oui ok, mais quand dans le même temps ses concurrents en ont gagné 1 million c'est tout de suite moins spectaculaire.

Quant à l'offre familiale du parc, je serais curieux que tu me cites cette offre familiale "conséquente". Et si au milieu des années 2000 le parc souffrait d'un manque de sensations ce n'est certainement plus le cas maintenant, et pourtant leur prochaine nouveauté sera bien des montagnes russes accessibles à partir d'1,40 mètre. Entre temps pas mal de rides familiaux ont été fermés (Silbermine, Race for Atlantis, Wiwa), d'autres sont toujours ouverts mais sont devenus tellement glauques qu'ils ont plus rien de familial (Geister Rikscha, Hollywood Tour). Ce n'est pas un reproche, ils ont au contraire raison, sur le terrain familial il ne peut quand même pas lutter face à Efteling, Europa-Park et Disney, autant se diversifier de cette façon. Quant à Raik, même si il m'a positivement surpris, ça reste un C-ticket, bref assez loin d'une grande attraction familiale. Aujourd'hui t'as deux attractions familiales d'envergure au parc (accessible dès 1 mètre), Maus-au-Chocolat et Colorado Adventure, après t'as un ride intermédiaire (Chiapas) accessible à 1,20 mètre tout le reste Taron, Black Mamba, Winjas, Mystery Castle, Talocan, River Quest c'est 1,30 voir 1,40 mètre ! Du côté d'Europa-Park t'as un ride (Silver Star) accessible dès 1,40 mètre et deux (Blue Fire et Euro-Mir) à 1,30 mètre pour un volume d'attractions plus conséquent, un moment donné faudrait ouvrir les yeux. Mais bon, c'est bien la preuve que vous fantasmez tellement sur ce parc que vous lui donnez des intentions qu'il n'a pas.

Et quant aux billets gratuits, tu nous cites une offre du comité d'entreprise, ce qui n'a évidemment rien à voir avec une stratégie du parc.


Qui a dit que Phantasialand voulait concurrencer Disney ? Pas moi, en tout cas ! Et, sur ce point, je te rejoins : cette simple pensée est ridicule.

Mais ce n'est pas une raison pour nier le fait que Phantasialand peut prétendre à une envergure européenne.

Sur la politique d'investissements, tu n'as pas totalement tort. Mais reconnais tout de même que les derniers investissements (Chiapas, Raik et Taron) ont de la gueule par rapport à ce qui se faisait avant. Et il reste encore bien des politiques de développement possibles.

"Pour moi prendre de l'envergure c'est au moins grandir au même rythme que les autres acteurs, parce que dire que le parc prend de l'envergure et devient un gros concurrent sous prétexte qu'il a gagné 200 000 visiteurs en 5 ans, oui ok, mais quand dans le même temps ses concurrents en ont gagné 1 million c'est tout de suite moins spectaculaire. "

Ta définition n'est pas la mienne, c'est inutile d'en parler des jours : on ne tombera pas d'accord. Je trouve douteux que tu dises que leur rythme doit être le même que la concurrence alors que tu affirmes par ailleurs que les mettre en concurrence est ridicule compte tenu de leurs énormes différences (et donc, de facto, qu'il est ridicule de penser que DLP puisse être concurrencé par un parc comme Phanta). C'est insensé et d'une facilité intellectuelle déconcertante. La logique est bien peu de choses quand on veut avoir raison, hein ? Ca tombe sous le sens que Phantasialand ne peut pas évoluer à la même vitesse que EP ou DLP. En outre, si 200 000 visiteurs de plus, c'est presque une goutte d'eau pour DLP par exemple, pour Phantasialand, c'est une progression tout à fait correct. Franchement, je ne comprends pas comment tu peux faire preuve, par moments, de telles faiblesses dans ta réflexion. La seule explication que je trouve, c'est ton envie de dézinguer Phantasialand.

"tout le reste Taron, Black Mamba, Winjas, Mystery Castle, Talocan, River Quest c'est 1,30 voir 1,40 mètre ! Du côté d'Europa-Park t'as un ride (Silver Star) "

Tu abuses totalement. Tu es au courant que même Taron est ridé par des gamins de 12 ans qui en redemandent ? Dans le fond, je ne suis pas convaincu qu'il soit nécessaire de te le dire : tu n'as pas l'air de vouloir ouvrir un minimum les yeux. Tu as raison sur les DR qui sont vieillots, par contre.

Pour conclure, je le répète, histoire que ça imprime : je ne vais certainement pas affirmer que Phantasialand est un concurrent sérieux pour DLP ou même EP. Cela ne m'empêche pas de noter ses progrès et son envie de toucher un public plus large.
Revenir en haut Aller en bas
Parkatm

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 117
Inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 16:22

Personnellement je préfère Phantasialand à Europa Park et je pense que l'offre ne fait pas tout, il faut regarder aussi le niveau de qualité et l'univers des attractions et ce que fait Phantasialand depuis quelques années est assez impressionnant, surtout vis à vis de la place qu'ils ont.

Maintenant, si on doit répondre à la question : Disneyland Paris peut-il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens?
Déjà, en terme de quoi ? de nombre de visites ? de réputation ? de qualité d'attraction ? de bénéfice (là c'est déjà le cas ^^)

En visites,  peut-être en effet qu'Europa Park est + sur la voie. J'ai le Theme Index 2016 sous les yeux, on est à 8 400 000 pour DLP et à 5 600 000 pour Europa Park. En 2015, Disneyland était à 10 360 000, quasiment le double et en 2016, l'écart s'est vachement resserré !


Je m'étonne surtout que vous l'ayez mentionné que si peu, mais Efteling est juste derrière et fait un nombre quasi similaire de visites par rapport à WDS. Efteling est un grand parc, qui a largement le potentiel pour évoluer, qui commence à vouloir s'étendre au niveau européen. Il vise une cible assez similaire à celle de Disneyland : pas masse d'attractions à sensations mais beaucoup de darkrides. Ses dernières nouveautés sont un modèle de qualité. On est sur du séjour magique là-aussi et sur des contes. La seule chose qu'il manque à Efteling, ce sont les licences finalement.
N'oublions pas aussi que Disneyland a consulté Efteling à son arrivée sur le continent Européen. Ce parc était d'ailleurs un modèle pour Walt Disney qui, je crois, était assez fan du travail d'Anton Pieck.

Phantasialand n'arrive qu'en 12e position du classement européen (à ma grande déception) mais je pense que cela peut en partie être dû à la taille du parc (même si le parc fait preuve d'ingéniosité pour exploiter au mieux l'espace), il aura toujours ce problèmes de riverains qui ne veulent pas trop être dérangés, ce qui n'est pas trop compatible avec une rayonnance allant au-delà de celle de Disney (on peut mentionner la taille du parking, ou la galère des transports pour s'y rendre).

A titre personnel, Efteling couplé à Phantasialand (pas loin l'un de l'autre et parfaitement complémentaires) reste un bien meilleur choix de visite que 2 jours à Europa Park mais pourtant je pense qu'Europa Park a + le potentiel de dépasser un jour Disney. 
Mais je ne pense pas que cela arrivera, grâce au plan d'extension de WDS sur des licences fortes. A la limite, on aura plus de chances de voir Universal s'installer en Europe et dépasser Disneyland à coup de Harry Potter...
Revenir en haut Aller en bas
Parkatm

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 117
Inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 16:29

On a pas non plus parlé de Port Aventura qui est en 6e position (je mets Tivoli Gardens de côté du fait que son billet est à 15€, ce n'est pas trop comparable) : avec l'arrivée de Ferrari World, j'ai hâte de voir les résultats 2017. Si on met de côté les parcs aquatiques, Port Aventura World ne serait pas le 2e resort Européen à voir le jour ?
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 21:23

@Dnmd a écrit:
Contrer non, contenter oui. Mec tu pues le fanboy a plein nez, du coup t'es incapable de reconnaître les éléments corrects dans le discours des autres membres et tu amalgames certains propos pour te donner raison.

Oh non, je SENS (bon) le fanboy, je ne pue pas, nuance ! Sinon pour quelqu'un qui m'accuse de déformer les propos des autres, t'es pas mal, car je ne vois pas où le fait qu'il ne peut pas contrer exclu le fait qu'il ne peut pas contenter ? C'est comme chez toi, ton intervention ne peut pas contrer mes propos, mais faute de mieux, je vais m'en contenter.

@Coaster a écrit:
Qui a dit que Phantasialand voulait concurrencer Disney ? Pas moi, en tout cas ! Et, sur ce point, je te rejoins : cette simple pensée est ridicule.

Bah Jake Sully justement, "niveau grosse concurrence (...) t'as de plus en plus Phantasialand". Un moment donné il faut éviter de t'associer à des gens, directement ou indirectement, avec lesquels tu n'es pas d'accord.

Citation :
Mais ce n'est pas une raison pour nier le fait que Phantasialand peut prétendre à une envergure européenne.

C'est totalement incohérent, car si Phantasialand va prétendre à une envergure européenne, forcément il va concurrencer Disneyland Paris (ce qu'il fait déjà à son niveau de toute façon, juste à la marge). Car devenir un parc d'envergure européenne c'est donc débouler massivement en France et au Royaume-Uni, donc sur les marchés de Disneyland Paris, ou alors quoi, tu t'imagines qu'il va réussir à créer un nouveau marché ?

Oui Phantasialand peut prétendre dans le futur, mais sûrement pas dans un futur proche, car devenir un parc d'envergure européenne, ça demande des infrastructures et une logistique que pour l'instant ce parc n'a pas. Que ça vous plaise ou non, il faut que le parc possède une certaine capacité, il faut un certain nombre de chambres d'hôtel etc etc Tout comme je ne comprendrais pas trop l'intérêt pour un parc avec un taux de pénétration d'environ 5 % sur son marché local de se lancer à l'assaut de nouveaux marchés, à moins que l'offre serait plus susceptible de répondre aux demandes d'autres nationalités, mais je ne comprendrais pas trop pourquoi.

De toute façon, l'on est pas là pour écrire le futur et ce qu'il peut se passer dans je ne sais combien d'années.

Citation :
Ta définition n'est pas la mienne, c'est inutile d'en parler des jours : on ne tombera pas d'accord. Je trouve douteux que tu dises que leur rythme doit être le même que la concurrence alors que tu affirmes par ailleurs que les mettre en concurrence est ridicule compte tenu de leurs énormes différences (et donc, de facto, qu'il est ridicule de penser que DLP puisse être concurrencé par un parc comme Phanta). C'est insensé et d'une facilité intellectuelle déconcertante. La logique est bien peu de choses quand on veut avoir raison, hein ? Ca tombe sous le sens que Phantasialand ne peut pas évoluer à la même vitesse que EP ou DLP. En outre, si 200 000 visiteurs de plus, c'est presque une goutte d'eau pour DLP par exemple, pour Phantasialand, c'est une progression tout à fait correct. Franchement, je ne comprends pas comment tu peux faire preuve, par moments, de telles faiblesses dans ta réflexion. La seule explication que je trouve, c'est ton envie de dézinguer Phantasialand.

Dans ce cas pourquoi on parle de ce parc dans ce sujet ? Son titre est je le rappelle "Disneyland Paris peut-il vraiment se faire rattraper par ses voisins européens", si l'on est d'accord que ce n'est pas le cas et qu'il ne peut pas vraiment concurrencer le resort parisien, quel est intérêt de disserter sur lui ? La seule explication que je trouve est de tenter de dénigrer ou de minimaliser les parcs, avec lesquels du coup il faut le comparer, mais là, oui je remarque que ça gène. C'est vous qui jetez Phantasialand dans le grand bain, pas moi.

Citation :
Tu abuses totalement. Tu es au courant que même Taron est ridé par des gamins de 12 ans qui en redemandent ? Dans le fond, je ne suis pas convaincu qu'il soit nécessaire de te le dire : tu n'as pas l'air de vouloir ouvrir un minimum les yeux.

Nan mais sérieux... Je vais te dire que Taron est même ridé par des enfants de 10 ans, mais es-tu seulement au courant que le marché des familles avec enfants de moins de 10 ans est juste énorme ? Les parcs à thème ne sont certes pas uniquement pour les enfants, mais ça reste en général une cible majeure. Taron, est un ride que je ne peux faire ni avec mon filleul de 4 ans, ni avec mon père, ni avec des tas d'autres gens. Es-tu seulement au courant qu'une attraction comme Blue Fire, à peine un tiers des visiteurs osent ou peuvent le faire ? Nous vendre Taron comme un ride familial est tout aussi stupide que nous vendre un dark ride comme une attraction à sensations fortes, chaque parc est libre de miser sur les attraction qu'il estime le plus opportun, le tout est de l'assumer, et d'ailleurs Phantasialand semble très l'assumer en témoigne ses campagnes de publicités axées sur les records de vitesse etc. Il serait bon que les fans gardent la raison également. Franchement, je crois que cette intervention est bien la preuve qu'il y a un problème avec ce parc, où les fans ne cessent de tourner, retourner et encore tourner la réalité à leur guise.

Citation :
Cela ne m'empêche pas de noter ses progrès et son envie de toucher un public plus large.

Dans ce cas je t'invite à aller écrire que tu penses des progrès de Phantasialand dans son propre topic, ce sera mieux qu'ici où ce n'est pas le sujet et car clairement, ce ne sont pas pour de bonnes raisons que ce parc est cité dans cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Parkatm

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 117
Inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 21:35

Vous êtes franchement lourd les gars, mais franchement !

Est-ce que pour être entendu ici dans un débat, il faut taper sur la gueule des autres ? Parce que c'est mon impression depuis quelques mois.

Seuls les messages qui provoquent un autre membre ont l'air de recevoir une réponse... du même type en règle général.
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 21:40

Où ? Nous nous répondons d'argument à argument, c'est le concept même du débat, le seul qui est intervenu juste pour m'attaquer, c'est l'autre au-dessus (pas envie de scroller pour voir son pseudo), mais bon on ne va pas en faire un foin.
Revenir en haut Aller en bas
Parkatm

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 117
Inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 21:49

On peut débattre sans être agressif. Je pense que tu n'as pas besoin de scroller bien loin puisque tu as marché dans son jeu et tu lui a répondu en le citant (donc tu auras son nom dans ton post). Puis tu as enchaîné sur Coaster en citant une tierce personne. Quel intérêt y'a t'il, pour un débat, de démontrer qu'un autre a soutenu une idée en s'associant aux propos d'une autre personne ? A part déclencher chez lui une réaction de vive animosité ?

Malheureusement, quand je dis les gars, je ne pense pas qu'à toi. J'ai l'impression que pour débattre ici, il faut forcément aller susciter la petite pointe d'ego chez l'autre. Celle qui va faire dire à l'autre "il ne sait pas ce qu'il raconte, c'est moi l'expert sur ce sujet, donc je vais intervenir".

La malheureuse preuve est que c'est la première fois ici que mon message reçoit une réponse qui s'adresse clairement à moi et dans les 10 minutes qui suivent le message. Et pour ça, il a fallu que je dise "vous êtes franchement lourds".
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 22:07

Qu'est ce que tu veux que je réponde à ton message, oui tu préfères Phantasialand à Europa-Park, j'ai envie de dire 1) Très bien, c'est ton droit, 2) Ce n'est de toute façon pas le sujet. C'est d'ailleurs bien pour ça que tu attaques la (prétendue) forme de mon intervention plutôt que son fond. Si j'associe Coaster aux propos de Jake Sully c'est car il est justement intervenu sur ce topic pour le soutenir vis-à-vis de moi, on peut alors se demander l'intérêt d'intervenir sur un topic soutenir un membre avec lequel l'on est pas d'accord.

C'est toi, avec ce genre d'interventions qui ne servent qu'à essayer de décrédibiliser la personne, qui pousse les gens à être agressif, car oui, c'est extrêmement agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Parkatm

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 117
Inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Sam 5 Mai 2018 - 23:02

Non, je suis complètement d'accord avec toi sur le fond.
Je vois beaucoup sujets dégénérer ici et seulement celui-ci où tu es présent, donc ce n'est pas lié à toi (je trouves d'ailleurs la remarque "tu pues le fanboy" encore plus agressive) et mon message était plutôt : on peut être fanboy de Phantasialand tout en reconnaissant la pertinence objective d'EP (en d'autres termes, je ne suis pas sûr que ton goût pour EP entache vraiment ton objectivité comme il le laisse entendre).

Mais nous avons bien tous deux illustré le jeu qui est joué sur ce forum (dommage que ce soit tombé sur toi car tu as des arguments, tu as du fond et tu te laisses trop facilement déstabiliser par des attaques en y répondant alors que tu gagnerais en crédibilité à les ignorer complètement).

Pendant que nous avons échangé 5 messages sur ce sujet. J'ai un post de l'autre côté sur le concept art Hong Kong de Frozen sur lequel je ne comprends pas pourquoi tout le monde tire la conclusion hâtive que celui-ci est postérieur au premier juste parce qu'il a fuité après que l'autre ait été présenté. J'ai émis l'hypothèse qu'il pouvait tout aussi bien s'agir d'un concept art qui avait été fait avant celui qui a été présenté (revu de façon moins ambitieuse, abandonné en interne et qui aurait finalement été leaké par quelqu'un ne sachant pas très bien ce qu'il représente). Peut-être que des personnes ont des arguments contre cette théorie et j'aimerais vraiment les entendre, ou en discuter. Peut-être qu'elle est valide et dans ce cas, nous pouvons tenir compte de cela dans les extrapolations que nous faisons de ce concept art. Pourtant depuis 16h30, pas une réponse. Tout le monde s'en *****. J'ai vu Stev59 émettre la même idée 2h plus tard sur le sujet de la reine des neiges et pas une réponse non plus.
Par contre : vous êtes lourd, là ça répond. Ce n'est qu'un exemple parmi des dizaines d'autres qui se présentent à moi depuis les quelques mois que je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
jahdu90

avatar

Messages : 108
Inscription : 18/08/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 1:03

Je vais régulièrement à Europa Park , car n'habitant pas très loin, et je pense que le parc frôle déjà le maximum en terme de capacité. Le parc est très bien et offre de très nombreuses attractions mais la circulation pour les visiteurs est juste en vrai calvaire.
En période d'affluence, on se marche vite dessus avec des allées assez étroites. Et même les endroits qui étaient calmes comme l'allée des contes, sont devenus galères avec l'arrivée de l'attraction d'Arthur.

Le parc n'a plus de place pour s'étendre et je ne vois pas sa capacité continuer à augmenter dans les conditions précédemment énoncées. Même en ouvrant toute l'année, le parc gagnerait grand max 1 million de visiteurs supplémentaire.
On verra ce que l'arrivée du nouvel hôtel et du parc aquatique donneront, mais je reste sceptique car les hôtels font déjà le plein et cela n'aura que peu d'impact sur les séjours.

Avec le nouveau plan d'investissement annoncé par Disney, on peut imaginer atteindre les 20 millions de guests annuels, quand dans le même temps EP gagne 100 000 visiteurs annuels (allez, disons 500 000 en 2019 avec le parc aquatique).

La marge reste énorme...
Revenir en haut Aller en bas
BadenRhu

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 1527
Localisation : Alsace / Berlin
Inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 2:39

Sans vouloir remettre en cause ton pessimisme (optimisme pour certains  Surprised ), pour l'instant il tourne à environ 25 000 visiteurs/jour alors qu'il a une capacité d'environ 70 000, il y a encore de la marge quoi.

Tout comme dire qu'ils n'ont plus de place pour s'étendre, ce qui est foncièrement (au propre comme au figuré) faux, vu qu'ils ont encore une dizaine d'hectares pour agrandir le parc principal, et un terrain de 81 hectares pour le jour où ils se décideront à ouvrir une troisième gate, sans compter les 46 hectares actuellement en développement pour le complexe aquatique (à vrai dire, je ne vois pas en quoi ils ont vraiment besoin de plus).

EP ne va certainement jamais rattraper Disney en termes de visiteurs annuels, mais sûrement pas pour les "problèmes" logistiques que tu énonces
Revenir en haut Aller en bas
ManuV

avatar

Masculin
Age : 53
Messages : 1622
Localisation : Thezy-Glimont (Si, si, ça existe... Près d'Amiens, 80, France
Inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 17:06

Rattraper, je ne pense pas.
Après, il y a de la place en Europe pour d'autres parcs !
Et surtout, c'est un peu comme aux USA : il y a ceux qui se paient un séjour à disneyland, parce que Mickey et ses amis, c'est le top du top au niveau image.
Et il y a ceux qui se font une journée de distraction dans un parc d'attraction, et qui vont dans les autres parcs.

Dans mon entourage (amis et travail), c'est ce qui se passe.
Je ne dis pas que c'est représentatif, mais la majorité des visiteurs des autres parcs doivent être plus proches, le coût étant moindre.

Et la meilleure des indication serait de comparer la dépense moyenne par visiteur, car je suis persuadé que les ventes de "souvenirs" sont plus importants à DLP qu'ailleurs.
Et c'est ça qui fait et fera toujours la force des parcs Disney dans le monde.


"J'étais né pour rester jeune, et j'ai eu l'avantage de m'en apercevoir le jour où j'ai cessé de l'être." (Alfred Capus)
Revenir en haut Aller en bas
jahdu90

avatar

Messages : 108
Inscription : 18/08/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 23:00

@BadenRhu a écrit:
Sans vouloir remettre en cause ton pessimisme (optimisme pour certains  Surprised ), pour l'instant il tourne à environ 25 000 visiteurs/jour alors qu'il a une capacité d'environ 70 000, il y a encore de la marge quoi.

Tout comme dire qu'ils n'ont plus de place pour s'étendre, ce qui est foncièrement (au propre comme au figuré) faux, vu qu'ils ont encore une dizaine d'hectares pour agrandir le parc principal, et un terrain de 81 hectares pour le jour où ils se décideront à ouvrir une troisième gate, sans compter les 46 hectares actuellement en développement pour le complexe aquatique (à vrai dire, je ne vois pas en quoi ils ont vraiment besoin de plus).

EP ne va certainement jamais rattraper Disney en termes de visiteurs annuels, mais sûrement pas pour les "problèmes" logistiques que tu énonces

Je plains le visiteur qui s'y rendra en même temps que les 70 000 autres...

Les 10 hectares supplémentaires dont tu parles sont les backstages à côté de l'Euromir il me semble, qui devraient être délocalisés tôt ou tard, mais sérieusement, as-tu déjà essayé de rejoindre le quartier Islandais en jour d'affluence? C'est une galère sans nom...
Sans parler du village de Rust qui est en limite immédiate du parc, ce qui contraint certains aménagements.

EP, tout comme Port Aventura s'affirment comme des parcs européens, DLP comme un parc mondial. La différence est là. Et puis bon, EP aurait pu choisir une autre mascotte quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 737
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 23:26

Parkatm, tu n’as pas tort. Après, je trouvais le débat intéressant, enrichissant et dense en arguments. Et, rassure-toi, on peut se confronter et parfois même s'invectiver sans se haïr. Loin de moi l’idée de titiller l’ego de BadenRhu dont j’apprécie le franc-parler et le sens du détail lorsqu’il argumente. Mais il est vrai que l'époque est au ton policé.

BadenRhu. Pour le coup, je suis déçu. J’ai soutenu Jake Sully sur ce passage.

Citation :
Pourquoi j'étais certain que le fanboy d'Europa Park ne pourrait pas venir s'empêcher de venir cracher son venin sur Phantasialand  

Et pour ta gouverne, on commence, tout du moins en région parisienne, à voir de plus en plus de pub pour Phantasialand, alors qu'avec c'était rien. D'ailleurs, le site officiel est aussi en français maintenant, alors qu'il y a encore 3-4 ans, il n'était qu'en allemand et en anglais (bien la preuve qu'ils veulent s'ouvrir de plus en plus à une clientèle francophone et française).

Je n’ai pas dit que j’étais d’accord sur le fait que Phantasialand devienne pour la cause un concurrent sérieux de DLP. Je le répète : pour moi, cette idée est ridicule.

Mais, oui, je peux adhérer à une partie du propos et pas à l’autre. Et je m’en honore, faute de quoi les débats se résument à une succession d’oppositions sur le principe du « j’ai raison, tu as tort » qui, de fait, plombent souvent le forum.

De la même façon, je n'ai pas dit que la question initiale du topic avait du sens. Elle a toutefois eu le mérite d'amener un débat intéressant.

Bon, sur Taron, je ne voulais pas dire que c'était une attraction familiale, je voulais simplement dire qu'elle ne s'adresse pas simplement à des adeptes de l'extrême. L'orientation du parc ne se dirige pas vers le public familial mais il reste faux de dire qu'il ne propose pas une offre pour la famille. Il est par contre certain que les attractions familiales, compte tenu de leur âge souvent canonique, n'attirent pas les familles. Mais si le public familial est une cible de choix, on sait aussi que DLP a un monopole absolu sur ce secteur en France. De l'autre côté, il y a Efteling. Du coup, en ciblant sa stratégie sur l'Europe de l'Ouest, il me semble assez logique que Phantasialand axe sa politique sur un public de jeunes adultes ou d'adeptes de sensations fortes. C'est une façon de se distinguer des autres pour mieux grandir, quitte à ce que ça prenne plus de temps.

Je précise également, pour rectifier un point sous-entendu dans tes derniers propos, que je ne suis pas un fan de Phantasialand. Je suis un adepte de DLP, j'aime beaucoup Port Adventura et je fais partie de ceux qui ont un gros faible pour Efteling. Simplement, depuis quelques années, je trouve que Phantasialand progresse bien et se veut de plus en plus, du point de vue de la cible que je représente, une offre intéressante.

En ce qui concerne le reste, je t’avoue que, personnellement, j’ai un peu fait le tour de la question. Je reconnais volontiers que certains de tes arguments ne me laissent pas insensibles et que j’apprécie globalement la tenue de ton argumentaire (ce qui, pour le coup, manque souvent ici) mais nous avons tout de même un positionnement différent. En débattre sur 10 pages ne changerait pas la situation Wink

@jahdu90 a écrit:


EP, tout comme Port Aventura s'affirment comme des parcs européens, DLP comme un parc mondial. La différence est là. Et puis bon, EP aurait pu choisir une autre mascotte quand même...

Pour moi, tu touches un point très juste !
Revenir en haut Aller en bas
Iwa Kiike



Messages : 476
Inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens? Lun 7 Mai 2018 - 23:37

Pour le coup je suis de tout cœur avec Jake.
Pourtant j’adore EP mais je déteste la mauvaise foi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Disneyland Paris peut il vraiment se faire rattraper par des voisins Européens?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Les parcs à thèmes Disney :: Disneyland Paris-