AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Disneyland Paris, le rêve ébréché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 19:22

Ou pas. Le hall est envahi également. Ma femme préfère prendre l'ascenceur. Je la laisse à son choix avec mes filles. Je préfère les escaliers. Nous aurons tous les deux fait le mauvais choix. Elles rencontrent de l'indiscipline avec des personnes qui squattent devant les portes en discutant, alors qu'ils n'ont pas l'intention d'emprunter les ascenceurs. Quelques minutes se sont déjà écoulées quand mon épouse se rend compte que l'objet de leur motivation est ailleurs. Et quand elle est enfin entrée et que les portes se referment, les mêmes individus se précipitent dedans au dernier moment. Elle m'a avoué avoir dû utiliser la technique de respiration du petit chien pour parvenir à garder son calme légendaire. De mon côté, le sapin et la maison en pain d'épice sont les stars. Tout le monde veut en garder un souvenir impérissable en les filmant ou les photographiant. Je me ferai limite engueuler par un type, parce qu'il est venu me bousculer alors qu'il reculait pour cadrer. Je pense qu'il a dû deviner mon envie de prétexte à la baffe dans mon regard. Et sa phrase qui devait commencer par "Non, mais attention, quoi, bord..." s'est arrêtée en chemin. Il s'est retourné et continué sa séance de shooting comme si de rien n'était. Côté escalier, je ne suis pas mieux loti. Il est partagé entre, d'un côté, les poses de princesses (pas forcément de moins de 10 ans, hein) et, de l'autre, l'atelier descente de luge de fesses (effectué exclusivement par des enfants cette fois). L'ascension est périlleuse, mais pas impossible avec cette sensation de déranger les gens qui dérangent.


Je suis le premier à comprendre les guests qui veulent visiter le Disneyland Hotel sans y séjourner. Tout comme le fait de vouloir profiter des restaurants également. Ce n'est pas parce qu'il ne m'est jamais arrivé de vouloir aller contempler le hall d'entrée lors de mes deux derniers séjours (qui n'étaient pas au DLH) que je condamne ceux qui le font. Maintenant, peut-être faudrait-il mettre en place certaines "sécurités" pour éviter que ce genre d'affluence ne vienne nuire au séjour de ceux qui séjournent dans l'hôtel ? Nous comprenons très vite beaucoup mieux pourquoi les créneaux de réservation pour Inventions étaient saturés après juste deux jours d'ouverture de possibilités. Il y a une balance guests extérieurs/résidents qui n'est pas forcément équilibrée. Je suis dans la chambre cinq minutes avant les filles. Elles iront toutes prendre un bon bain (mais pas en même temps !) pour bien se relaxer avant de nous rendre au restaurant.


Tout le monde profite de la chambre à sa manière. Nous nous rendons compte que les bruits du haut de l'escalier remontent facilement jusqu'à nous. Pour peu que les enfants sautent, nous avons l'impression que quelqu'un frappe au marteau derrière le mur. Mais cela ne dure pas. Nous sommes interrompus dans notre diagnostic accoustique par une de nos filles "Papaaa, mamaaaan ! Jade elle s'est endormie sur le lit !" Ni une, ni deux, nous la réveillons avant qu'elle ne soit partie trop loin (sinon nous allons la récupérer en mode grizzly, avec grognements, coups de griffes et morsures à la clé). Ouf ! Ce n'est pas le cas. Apparemment, elle venait juste de fermer les yeux. Elle nous raconte alors que ce n'est pas de sa faute. Elle venait de sortir de la salle de bain. Assise sur le lit, elle a entendue chanter sous les oreillers. Intriguée, elle a doucement posé son oreille sur le coussin pour mieux entendre. Et soudain ses yeux sont devenus trop lourds pour rester ouverts. Nous lui racontons qu'elle a été victime d'une sirène. Mais Ariel ne s'amuserait pas à jouer un si vilain tour à une petite princesse pour lui faire rater le rendez-vous qui l'attend bientôt. Par contre, c'est très certainement un coup de sa cousine germaine, Bariel, la petite sirène cachalot. Il faudra se méfier... Oulà ! L'heure est arrivée. Vite ! Les filles sautent dans leurs robes ! Direction les Inventions !


Un peu de monde. Moins que tout à l'heure. Deux trois personnes devant nous, mais notre tour arrive assez vite. Nous sommes confrontés à la cordialité froide, puis à un serveur "ailleurs". Nous le verrons se faire rappeler à l'ordre plusieurs fois dans la soirée, lui signalant qu'il fallait plus travailler que discuter. Pour la première fois, nous sommes placés dans la salle de droite, celle que juxtapose le California Grill. D'habitude, nous sommes dans la salle tout au fond à gauche. Nous inaugurons donc. Il est vrai que notre serveur passait beaucoup de temps à rigoler avec ses différents collègues dans un coin de la pièce. Mais bon, au buffet, ce n'est pas le service le plus important. A peine assis, ma femme n'a qu'une envie, c'est de manger. Elle se lève avec deux choupettes et part en éclaireuse. Elle reviendra très vite. "Ce n'est pas la peine ! Nous n'aurons pas le temps ! Minnie arrive !" Et, effectivement, Minnie rentre dans la salle. Parmi tous les personnages, il y en a certains qui sortent du lot et que j'apprécie particulièrement comme Minnie. Les filles sont folles. Minnie est aux petits soins. Après une grosse séance de câlins, des petites dédicaces, place aux photos. Et, avant de partir, une nouvelle série de câlins et de bisous. "Tu sens ça, chérie ?" "Oh non ! T'as pas pêté !?" "Mais nooon ! Je respire !"


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 886
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 19:55

j'aime beaucoup cette salle de l'invention on y est moins confiné je trouve


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 46
Messages : 1963
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 21:10

Il est certain que le dlh doit être l’hôtel le plus visité du resort .
Hier soir , nous attendions sur les canapés que nos bagages arrivent et j'observais le manège des ascenseurs , et j'ai pu constaté comme toi le sans gêne de certaines personnes vis à vis de ces ascenseurs .
Quel numéro de chambre avais tu ?
Visiblement les inventions se sont mieux passés .
Comment as tu trouvé le buffet ?


Séjour du 13 au 14/02/2006 :la désillusion
Séjour du 24 au 26/11/2015 : l'émerveillement
Séjour du 26 au 28/01/2016 : la ballade des grands
Séjour du 21 au 24/11/2016 : Le rêve de deux princesses
Le lundi 23/01/2017 : Une journée bien remplie
Séjour du 28 au 31/05/2017 : Un anniversaire a la mauvaise saison  
Séjour du 03 au 05/10/2017 : Duo d'amoureux sur le parc
Séjour du 29/11 au 01/12/2017 : La ballade des grands à noël  
Le mardi 16/01/2018 : En mode solitaire
Séjour du 05 au 09/02/2018 : Un anniversaire enneigé
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar

avatar

Féminin
Messages : 2110
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 21:35

Eh ben je me plaignais de mon séjour moi...Je ne peux que comprendre pour les incivilités et les cm on y a eu droit à nos trois séjours de cette année le pire étant en juillet.

Tu as de la chance tu ne t'es pas attiré les foudres de certains membres.


Séjour en 1995 au santa fé,
en 1999 au cheyenne,
en 2009 première classe villepinte,
2012 formule 1 Clichy+hôtel sur Montévrain,
14 au 15 octobre 2013 séjour en solo au New York en pension complète.
Séjour du 9 au 10 janvier 2017 au santa fé en pension complète plus
Magnifique séjour du 2 au 5 juillet en hôtel première classe.
Séjour du 16 au 18 octobre avec mon fils au Newport bay club
Prochain séjour du 20 au 23 mars au santa fé
Revenir en haut Aller en bas
Berth

avatar

Féminin
Age : 35
Messages : 641
Localisation : En Suisse
Inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:30

Je m'attaque à la lecture de ton TR et je suis horrifié par l'irrespect des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:37

@binney a écrit:
Il est certain que le dlh doit être l’hôtel le plus visité du resort .
Quel numéro de chambre avais tu ?
Visiblement les inventions se sont mieux passés .
Comment as tu trouvé le buffet ?
Chambre 1232. Si je me souviens bien.
Oui, ce premier soir aux Inventions était comme nous souhaitions le séjour : magique. Le buffet était comme je m'y attendais : garni. Il y avait de quoi contenter nos goûts. Le seul reproche que je pourrai émettre concernerait la partie des desserts qui mériterait d'être un peu plus diversfiée. J'ai eu du mal à en trouver un qui réponde à mes envies du moment.


- Star à domicile -


Dernière édition par Gounta le Sam 2 Déc 2017 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 886
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:42

Tu parles t avais juste plus faim


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:43

J'ai toujours de la place pour le dessert !


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 886
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:47

T es comme le dragon toi


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:49

Oui, mais lui il a toujours de la place pour un facteur ! Cela dit, nous n'avons pas que l'apétit en commun. Je crache aussi du feu, mais vous le découvrirez bien assez tôt... (le teasing de ouf !)
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 886
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 22:52

Hihihi

Je crois qu on va nous appeler le grpe des poissards


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
gay.kevin

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 876
Localisation : Dunkerque
Inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 23:13

J'ai tout lu d'une traite, j'attends la suite...
Bravo pour les talents de conteur
Revenir en haut Aller en bas
seve74



Féminin
Age : 45
Messages : 2226
Localisation : haute savoie
Inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 0:21

Ah enfin un peu de répit dans ton séjour Wink
tant mieux si les inventions ont pu te redonner le sourire
Revenir en haut Aller en bas
gina

avatar

Féminin
Age : 40
Messages : 2356
Localisation : Béziers
Inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 7:52

Belle prose même si comme pour Binney, un cumul de choses a fait que ...
une remarque sur les photos : j’ai du mal à comprendre l’intérêt de les mettre en hide quand on cache les visages mais bon chacun fait comme il veut ( car du coup , je trouve que ça pollue un peu les topics de posts «  je m’installe » )

Je retourne à DLP le we prochain ( 18 mois depuis le dernier séjour) et après un séjour magique à Disney World : autant vous dire que les derniers TR sur DLP me font peur ...

Merci de prendre le temps de nous raconter en tous cas


Dernière édition par gina le Dim 3 Déc 2017 - 8:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gypsy

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 200
Localisation : Marmande (lot et garonne)
Inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 8:20

Bon, me voila bien installé dans mon fauteuil, une tasse de café, la bougie du DHL allumée, j'attaque ton TR!
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 8:39

Minnie nous quitte et Gepetto prend le relais. Pas d'affinité particulière avec lui, mais les filles lui sautent joyeusement dans les bras. La plus petite des jumelles lui demande si Gepetto est vraiment son nom. Elle ne le croit pas à cause de moi. Quand elle m'a demandé pourquoi il s'appelait comme ça, je lui avais répondu que c'est la fée bleue qui le lui avait trouvé après une soirée arrosée. Il s'était amusé à essayer de pêter le plus haut possible. Et pour savoir s'il y arrivait, il avait placé un gong au plafond. Et lorsqu'après un gaz tonitruant, le gong retentit, il s'exclama, la langue ankylosée : "J'ai pète haut !". Et après un long fou-rire, la fée bleue l'a depuis appelé Gepetto... Heureusement, la pépette ne lui raconte pas mon histoire. Mais elle me regarde avec un air dubitatif quand il lui fait signe que c'est bien son nom. Il parvient à s'arracher aux griffes de sangsues amoureuses grâce à l'arrivée de Tigrou, non sans multiplier les signes de cœur avec les mains. Intimidée, la plus grande se jettera juste dans ses bras sans crier le "Papaaa !" qu'elle avait juré faire s'il était là. Le rituel câlins/autographes/câlins/bisous s'installe. Et Tigrou nous quitte avec des baisers envoyés (et que j'intercepte avant qu'ils n'arrivent jusqu'à ma femme ! Faut pas abuser non plus !). Départ qui contente allègrement Madame Maman qui saute de sa chaise et crie à qui l'aime la suive pour se servir au buffet.



Gargantuesque est le mot qui désigne le buffet. J'avais un peu peur de retrouver quelques pénuries en fin de soirée. En aucun cas. Et si vous croyez que trop de choix tue le choix, je vous invite à vous référer à l'adjectif de ce début de paragraphe. Est-ce l'air parfumé de l'hôtel ? Madame va s'enfiler deux assiettes bien garnies de saumon fumé avant d'enchaîner avec deux assiettes de viandes marinées aux poivrons accompagnées de purée et gratin. Les filles mangent "les meilleurs nuggets du monde"... Par les oreilles à force d'avoir la tête tournée vers l'arrivée des artistes. Et quel artiste ! Mickey, s'il-vous-plaît ! Et nous allons faire des envieux dans toute la salle. Les personnages entrent et suivent un sens précis. Or, Mickey une fois rentré, Pluto débarque. Ce dernier décide que, plutôt (ahah !) que de prendre la même direction, il va aller dans le sens opposé. Et à quelle table vont-il se rejoindre ? MAIS OUI ! MAIS OUI ! En fait, Mickey arrive le premier. Les filles sautent de joie. Elles lui tendent leurs carnets d'autographes. Quand celui-ci termine de signer le dernier, Pluto arrive. Les filles sautent dans les bras du toutou et commencent ensuite le rituel de l'autographe. Elles zappent complètement Mickey, ce qu'il ne manque pas de remarquer. Il fait alors un petit saut sur lui-même avec un mouvement de pieds au sol et ouvre les bras (du genre "tadaaaa !"). Mais rien à faire, les filles sont omnubilées par Pluto. Mickey nous regarde alors et hausse les épaules. "Nous, on peut te sauter dessus si tu veux", lâche ma femme. Mickey prend alors  une chaise et s'assoit avec nous, accoudé à la table, la tête dans la main. Nous le réconfortons avec une série de selfies. Il se relève les mains sur les hanches. Pluto le remarque et joue le rôle du petit chien intimidé aves ses mains devant la bouche. Mickey lui frotte alors la tête, l'air de dire que ce n'est pas grave et Pluto se met à remuer du popotin. Tout le monde rigole de la scène. Nous prenons alors une super photo avec les deux zigotos ensembles ! Génial ! Super moment !



Une petite pause dans les émotions s'installe, juste le temps pour nous de faire le plein de desserts. Les filles calent. Leurs oreilles sont pleines. Madame et moi avons encore de la place pour quelques gourmandises. Entre trois ou quatre assiettes, Pinocchio nous rejoint. Le rituel se met en place. "Il a les mêmes yeux que papa !" Ce qui me vaut un pouce levé ! Yeah ! Par contre, son nez s'allonge comme le vôtre quand vous mentez les filles. "Oui, c'est comme ça que papa et maman savent quand on ment !" Pinocchio rigole... Puis, il nous quitte avec plein de bisous. Puis, Coco Lapin arrive. Alors celui-là, nous l'attendons depuis 2007, l'année de naissance de la plus grande. Figurez-vous qu'à cette date-là, nous voulions faire une chambre sur le thème de Coco Lapin. Et pas une trace de lui dans les produits dérivés Disney ! Nous lui disons qu'il arrive un peu tard et lui expliquons pourquoi. Il nous montre qu'il est rassuré. Apparemment, nous lui avons fait peur avant de comprendre ! Il est sympa aussi ce personnage. Une bonne tête, loin de son rôle de rabat-joie.



Vous l'avez certainement compris, nous avons passé un excellent moment. Et c'est tout gaiement que nous rejoignons notre chambre. Sur le trajet, nous passons devant la boutique qui ferme ses portes (il est 23h). Il y a déjà beaucoup moins de monde dans l'hôtel ! Quelques irréductibles photographient encore les décorations du hall. Certains sont avachis dans le canapé devant la télévision qui est placée en haut des escaliers. Tout va bien. Les filles sont ravies. La chambre nous accueille, surtout les lits. Le marchand sable viendra sceller les paupières de tout le monde... Sauf les miennes. Je l'ai bien senti passé ! Non, mais quelle idée de verser du sable dans des yeux ouverts !? La nuit est courte pour moi. Il a d'abord fallu s'habituer à la lumière extérieure que les rideaux n'occultaient pas complètement. Et puis, vers 5h du matin, les véhicules d'entretien ont eu raison de ma patience. Pour ne gêner personne, je suis parti dans la salle de bain. J'y ai tourné en rond pendant une heure. Je regardais partout. Je fouillais le moindre recoin. Mais rien. Pas une trace de ce satané sommeil. Et cette odeur de cigarette persistante (Ah oui ! Depuis notre dernier retour avant le restaurant, notre salle de bain adopte l'ambiance olfactive "cendrier"!) commence à me donner la nausée. Je décide de me préparer et quand j'ai terminé il est 6h maintenant. L'heure de mon expédition a sonné !



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 886
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 8:48

Coco lapn....je n'ai jamais réussi à le voir celui là. Tjs planqué dans son terrier


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar

avatar

Féminin
Messages : 2110
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 9:53

La chance pour coco lapin.


Séjour en 1995 au santa fé,
en 1999 au cheyenne,
en 2009 première classe villepinte,
2012 formule 1 Clichy+hôtel sur Montévrain,
14 au 15 octobre 2013 séjour en solo au New York en pension complète.
Séjour du 9 au 10 janvier 2017 au santa fé en pension complète plus
Magnifique séjour du 2 au 5 juillet en hôtel première classe.
Séjour du 16 au 18 octobre avec mon fils au Newport bay club
Prochain séjour du 20 au 23 mars au santa fé
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 46
Messages : 1963
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 10:41

C'est bien que tu aies pu faire le plein de personnages aux inventions , tes filles ont le sourire .
J'ai trouvé le buffet qualitatif mais vraiment vide au niveau des desserts alors que celui du ny avait de très bons desserts .
Bon , après le teasing , tu nous spoile un peu ?


Séjour du 13 au 14/02/2006 :la désillusion
Séjour du 24 au 26/11/2015 : l'émerveillement
Séjour du 26 au 28/01/2016 : la ballade des grands
Séjour du 21 au 24/11/2016 : Le rêve de deux princesses
Le lundi 23/01/2017 : Une journée bien remplie
Séjour du 28 au 31/05/2017 : Un anniversaire a la mauvaise saison  
Séjour du 03 au 05/10/2017 : Duo d'amoureux sur le parc
Séjour du 29/11 au 01/12/2017 : La ballade des grands à noël  
Le mardi 16/01/2018 : En mode solitaire
Séjour du 05 au 09/02/2018 : Un anniversaire enneigé
Revenir en haut Aller en bas
isacisa

avatar

Féminin
Age : 45
Messages : 856
Localisation : sur Castaway Cay
Inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 11:17

Je m'installe pour lire ton TR.




USF + WDW + DCL  aout 2015
Tour de Floride+WDW+USF  août 2017
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 190
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 12:11

Point de spoiler, quenenni !
Vous le saurez bien assez tôt, puisque la deuxième journée arrive...
Oui, je suis d'accord, les desserts manquent de diversité aux Inventions. Les macarons, c'est bon. Mais quelques crèmes (voire même des glaces !) plutôt que des gâteaux, ce serait chouette.


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
adryka



Messages : 329
Inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 13:33

Le repas aux inventions est vraiment un bon moment. Super d'avoir pu faire une photo avec mickey et pluto en même temps.
Pour le buffet j avoue y avoir toujours trouvé mon bonheur et aimant surtout la tarte citron meringuée mon bonheur était total Very Happy .
La vue depuis la chambre est chouette, je n'aurais pas pensé qu il y est tant de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Solib75

avatar

Masculin
Messages : 3617
Localisation : Tassin la demie lune
Inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 15:17

Je m'installe.....
Revenir en haut Aller en bas
http://florideroadtrip2011.blog4ever.com
famille patate

avatar

Féminin
Age : 38
Messages : 201
Localisation : seine maritime
Inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 15:35

J'avais  commencé à lire, j'y retourne!

Ton récit est très bien fait !

edit : les photos sont magnifiques !
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Féminin
Messages : 69
Localisation : var
Inscription : 11/02/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 3 Déc 2017 - 18:02

Je viens juste de lire le premier message et lire tout d'un coup pour voir ce qui a pu se passer lors de ce séjour tant attendu
Revenir en haut Aller en bas
 
Disneyland Paris, le rêve ébréché...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Disneyland Paris-