AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Disneyland Paris, le rêve ébréché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Kakira_violene

avatar

Féminin
Messages : 1208
Inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 15:16

Gounta t'en où? T es aux toilettes?😬 On veut la suiiiiite!
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 18:53

Pas le moral aujourd'hui.
Du coup, journée shopping avec ma femme. Hop !
(Où est-ce que j'ai mis la suite ? *fouille dans ses parchemins*)


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pastel

avatar

Féminin
Age : 38
Messages : 610
Localisation : Belgique
Inscription : 07/03/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 19:02

Je m'installe study
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 19:56

Nous sommes suffisamment en avance pour correctement nous placer. En-dessous du sapin, un peu excentré sur le côté pour des photos sympas. Plus le temps de la parade approche, plus le CM devant nous commence à faire les cents pas de long en large. Le problème est qu'il continuera pendant la parade. Je le soupçonne de l'avoir fait un peu exprès, parce que la rythme de sa ronde le plaçait toujours dans l'axe des chars au moment de faire la photo. Rien de grave, hein. Mais nous nous demandons ce que nous avons bien pu faire à ces CMs pour avoir un tel traitement de faveur depuis le début de la journée. Pourtant, nous sommes souriants, joyeux, polis... Nous aurions une attitude plus répréhensible, nous comprendrions. Sans vouloir être paranos, cela va s'en dire ! Vous verrez d'ailleurs notre ami de temps en temps sur les différentes photos. Vous le reconnaîtrez puisqu'il apparaît plusieurs fois. Disons que c'est usant à la longue (il fait son boulot, il fait son boulot... mouais!)...



La parade, elle, est magnifique ! Nous avons passé un bon moment à danser sur la musique (enfin, nous dandiner plutôt !) et faire des coucous à s'en déboîter les poignets (surtout les princesses face aux princesses!). Cela fait d'autant plus plaisir que nous voyons des danseurs avec le sourire et des personnages qui ont la pêche. ENFIN ! Nous avons droit à un peu de magie de la part de ceux qui sont censés la faire vivre ! Et puis, Kakira, Violène et Violence seront d'accord avec moi : LE DRAGON QUOI ! Les filles salivent devant les personnages qu'elles voient d'un peu plus près que dans le parc, où les files d'attente étaient conséquentes. Nous ne tenions pas à patienter 30 minutes pour passer deux secondes avec eux, sachant ce qui les attendait ce soir (j'avais prévu le coup ! Le Photopass m'ayant été refusé par Madame (et à raison qui plus est comme nous le démontrera le passage avec le Père Noël!)). Nous sommes d'ailleurs un peu circonspect face à cette nouvelle politique de la rencontrer des personnages. C'est devenu le seul moyen de les cottoyer dans le parc. Et c'est regrettable. Encore un détail de magie en moins. Impossible de les arrêter lorsqu'ils sont en mouvement. Le service de sécurité rapprochée vous en éloigne plus ou moins gentiment. Plus de rencontre fortuite possible au détour d'une attraction. Cela nous fend un peu le coeur par rapport à une époque que nous avions connu...

Nous sommes plus légers pour profiter des illuminations qui prennent vraiment une toute autre ampleur à la nuit tombée. Nous suivons le mouvement de foule pour nous présenter devant le château et l'admirer de sa nouvelle robe scintillante dont il est paré. Nous sommes pile poil devant. Nous pourrions attendre ici le spectacle Illuminations. C'est parfait. Mais une heure à attendre nous paraît être un effort trop important compte tenu de notre fatigue. Nous en profiterons demain (grave erreur!) ! Un petit check de cette application qui s'avère vraiment tip top et nous décollons pour Orbitron. Pour une fois que nous pouvons nous envoyer en l'air avec nos enfants...



Orbitron est -comment dire?- un petit condensé de la journée. Prévue à cinq minutes d'attente, nous allons attendre 15/20 minutes avec, donc, des enfants vraiment très fatigués maintenant qui hurlent, qui pleurent et trépignent, indépendaménent de tout ce qui peut les entourer. Mais nous faisons face, une énième fois, à cette fabuleuse technique du fast past du pauvre de la famille (française) juste avant nous qui passe de cinq à quinze en l'espace d'un échange verbal hurlé d'un bout à l'autre de la file (pourquoi user de subtilité avec un téléphone quand les CMs ne réagissent pas de toute manière!?). Famille qui, du coup, nous fera patienter un tour de plus en conséquence. Mais pas que, car figurez-vous que l'un d'entre eux voulait laisser son enfant de moins de sept ans tout seul, ce qui n'était pas possible. Il a donc fallu attendre que le CM le convainct d'embarquer avec lui, histoire également de ne pas ennuyer une autre paire de guests en les empêchant de voyager ensemble. Récalcitrant, dans un premier temps, il a fallu le menacer de ne pas lancer l'attraction s'il ne se pliait pas à la règle. Incroyable ! Lorsque c'est enfin à nous (si nous avions su, nous aurions privilégier autre chose pour le temps perdu de la sorte !), nous ne partirons pas tout de suite. Nous resterons quelques minutes immobiles. Les CMs faisant le tour de l'attraction, cherchant quelque chose ou quelqu'un. Apparemment, cette même famille faisait encore des siennes à la sortie. Un peu stressant, situation bien ressentie par les choupettes qui donneront un verdict sans appel : "c'était nul !".



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
seve74



Féminin
Age : 45
Messages : 2639
Localisation : haute savoie
Inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 20:37

décidément entre les guests et les cms vous les cumulez Sad
Revenir en haut Aller en bas
MissLaTiph

avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 1431
Inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 22:07

C'est quand même dingue de laisser autant de personnes se rejoindre dans la file. Je veux dire quand c'est seulement un du groupe qui arrive après ou le papa qui rejoint sa femme après avoir accompagné son fils aux toilettes (vécu car la famille en question était devant moi ^^) C'est pas grave, je veux dire y a pas de souci, mais là faut arrêter, c'est carrément de l'abus !

Perso je n'ai pas trop aimé Orbitron non plus, c'est pas transcendant Langue


"- Dis-nous où est le lama qui parle et on va réduire ta maison en cendres.
- Euh, tu voulais pas dire ou ?
- Rooo, dis-nous où est le lama qui parle OU on va réduire ta maison en cendres.
- Alors c'est quelle version ? La conjonction de coordination fait une grosse différence."


Disney et la linguistique, union de deux passions I love you
Revenir en haut Aller en bas
furiae

avatar

Féminin
Age : 30
Messages : 1845
Localisation : Belgique
Inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Jeu 30 Nov 2017 - 23:12

Coucou, eh bien je surkiff t'a façon d'écrire Smile

Bref, c'est tout bonnement incroyable ! mais vrai car en effet je pense que les gens deviennent so! je pense qu'il faut être un minimum poli et respectueux quand on est dans un lieu public ou privé il me semble, alors quand je vois les enfants faire pipi alors que les toilettes sont justes à quelques pas sans aucune pudeur là ça me choque (les dites toilettes il y avait personne), les gens qui dépassent c'est pas nouveau moi qui avait des scrupules d'osé rejoindre ma fille & mon mari à moi toute seule et toi qui dit que c'est tout un troupeau qui débarque il y a de quoi halluciné! et combien même un s'il vous plaît merci, pour passer ça coûte rien !
J'espère que mon prochain séjour les gens seront un peu plus civilisé Smile

Sinon je trouves ça vraiment dommage que les CM ne jouent plus trop le jeu: Moi ce que j'appréciait le plus en allant là-bas c'était surtout ça les CM qui interagissant avec vous, avec les enfants, qui ont le sourire tout ça.


DEIN DLRP Ticker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.timetocook.be
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 8:15

@MissLaTiph a écrit:
C'est quand même dingue de laisser autant de personnes se rejoindre dans la file.
Euh... Alors j'étais le premier à vouloir signaler que cette technique commençait à me les briser menues, mais j'ai une épouse qui est mon garde-fou. Elle ne tenait pas à ce que j'exprime le fond de ma pensée. Je ne m'exprimais que par une absence d'efforts pour laisser passer et des regards noirs insistant. Rien qui ne dérange ou qui bouleverse la conscience de ce genre d'individus quoi qu'il en soit. Donc, non, nous n'avons rien dit. En même temps, ça se passe sous les yeux des CMs qui ont été particulièrement blasés tout le long du séjour. Jusqu'à présent, les blasés ou les sourires inversés, nous y avions à faire une fois, voire deux, sur un séjour. Cette fois-ci, ce sont ceux qui jouaient leur rôle et souriaient qui se comptaient sur une main. Et ce qui ne transpire pas de ce que je raconte jusqu'à maintenant, ce sont les difficultés perpértuelles à se déplacer sans rencontrer des groupes qui prennent toute la largeur, des personnes adultes/enfants qui ne cherchent pas à s'écarter de leur route et bousculent, des attentes minimes, mais interminables à cause des incivilités. Et puis, les nouvelles politiques du parc sont venues assombrir le tableau aussi, mais j'en parlerai plus loin.


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
MissLaTiph

avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 1431
Inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 11:00

Je parlais de l'inaction des CMs Gounta, tu n'as rien à te reprocher. C'est à eux d'assurer l'ordre, mais aussi la magie du séjour !
Avec des CMs blasés et passifs comme tu décris, je comprends tout à fait ta frustration !


"- Dis-nous où est le lama qui parle et on va réduire ta maison en cendres.
- Euh, tu voulais pas dire ou ?
- Rooo, dis-nous où est le lama qui parle OU on va réduire ta maison en cendres.
- Alors c'est quelle version ? La conjonction de coordination fait une grosse différence."


Disney et la linguistique, union de deux passions I love you
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 11:37

Pas d'Illuminations pour nous ce soir. Fantasyland est fermé. Et si nous profitions que la masse s'amasse pour aller au Disneyvillage ? La dernière fois que nous étions venu, World of Disney était en construction. Ce magasin nous a été venu comme une référence avec l'accès à des produits inédits. Sur la route, nous admirons les lumières des fontaines de devant. Nous sommes heureux d'avoir eu du flaire, pas uun chat sur la route. Un peu plus dans le magasin, mais c'est gérable. Par contre, nous nous entêtons un peu dans les rayons. Nous cherchons cet aspect insolite. En vain... C'est grand, mais blindé de références que nous pouvons voir dans l'ensemble des boutiques du parc. Je me rapproche, alors d'un vendeur, discrètement. Je lui glisse un billet dans le creux de la main et lui souffle de me refiler une carte avec l'empacement des produits qui sortent de l'ordinaire. Le regard vitreux, il n'a pas l'air de comprendre ce que je lui demande. Il joue bien son jeu. Mais je refuse de lui donner plus. Il ne va pas me faire croire que dans ce gigantesque magasins, il n'y a pas un passage secret ou deux qui donnent sur quelques mines d'or !? Imperturbable qu'il est, j'opère une petit pichenette de l'épaule amicale pour l'amadouer, créer un rapprochement de camaraderie. Rien. Je repars en gromelant. Je me rapproche de ma femme qui me demande alors ce que je trafiquais avec la statue de Dingo. Ah okaaayyyy...


Nous passons quand même pas mal de temps là-dedans. Quand nous sortons, nous avons le temps d'aller acheter des sucettes géantes (qui ont disparu du parc, elles aussi, comme les magnifiques boules à neige ou encore les statues géantes à l'image d'un certain Mickey Jedi que j'avais l'intention de ramener à la maison) quand le flot de personnes commence à s'intensifier. Un peu comme les premières gouttes avant un déluge. Plic ploc. Plic ploc. Quand nous voulons poursuivre un peu plus loin, nous trouvons nos mouvements difficiles. Nous nous retournons et nous comprenons que le spectacle du parc est terminé. Une marée humaine envahit le Disneyvillage sur toute sa largeur. Nous voyons, ici et là, quelques personnes se résigner à vouloir remonter à contre-courant et rentrer s'abriter dans les boutiques. Elles ne seront pas les seules. Les boutiques saturent très vite. Nous décidons d'abandonner note visite. Et le challenge commence.


De mémoire, je crois que c'est la première fois que nous sommes pris dans un tel mouvement de masse. Nous n'étions pas gâtés jusqu'à présent par les attitudes individuelles ou collectives, mais cette situation nous a montré le danger que représente un tel volume de personnes. Un véritable raz-de-marée avec un niveau de conscience et d'intelligence proche de zéro. Comment ne pas se rendre compte que toute la largeur de la rue du Disneyvillage est occupée et ne laisse aucune solution aux personnes qui arrivent en sens inverse !? Tout seul, remonter ou traverser ce flot ne posait pas de difficulté insurmontable. Le trajet aurait été pénible, mais faisable. En famille, nous avons d'abord attendu. Et comme le flot ne se tarissait pas et que nous ne pouvions rien faire d'autre pour passer le temps, nous avons décidé de braver le courant. Au moins traverser... Un périple. Le meilleur moyen de perdre ses enfants tant les gens ne prêtent aucune attention. Au contraire, nous les gênions même ! J'ai donc opté pour la technique de la dissuasion. Je me suis placé devant ma femme et mes filles, servant de bouclier (ou de rocher). Tout le monde se tenait les uns aux autres. Et je me suis lancé, le regard noir et ma corpulence gonflée. Il nous fallait au moins rejoindre le cinéma Gaumont, puis remonter par l'extérieur vers le World of Disney. Plusieurs fois, ma femme a réfreiné mon envie de coller de bonnes grosses baffes.


Nous sommes épuisés d'être confrontés quasiment constamment depuis le début de la journée à des personnes qui marchent, droit devant, et n'essaient même pas de vous éviter. Parfois, ils anticipent la trajectoire quand ils s'aperçoivent que la leur va croiser la nôtre et accélèrent pour passer devant. Or, s'ils n'avaient rien fait, nous nous serions croisés sans soucis, alors que là, nous nous retrouvons nez-à-nez. Et cela ne les ennuie pas de traverser une famille, en donnant l'impression de voir personne. La colère monte en moi, petit à petit. Et les noms d'oiseaux commencent à fuser au fur et à mesure que nous remontons une foule moins condensée au carrefour des parcs et de la gare. Une vieille peau se fera traiter de "vieille peau" quand elle manquera de bousculer une de mes filles, incapable qu'elle était à vouloir s'écarter. Une main calme et aimante apaisera cette envie de devenir tout vert et de tout casser devant l'hôtel quand un groupe de trois personnes en fauteuil roulant bloquent l'entrée en voulant absolument emprunter les portes à battant plutôt que les portes latérales plus adéquates à leur situation pour peu que leur accompagnant ait l'idée de la leur tenir. Exaspérés, nous empruntons donc lesdites portes à leur place pour retrouver le calme de notre hôtel...



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 1081
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 11:54

j'imagine bien la file indienne tous derrière papa on fait pareil chez nous papa dvt les enfants au milieu et maman derrière


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
adryka



Messages : 491
Inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 17:00

Me voilà de retour de mon séjour au DLH et j ai attaqué ton TR.

Alors d’abord une question me viens à l esprit où habites tu? Au fin fond d'une grotte ? Au sommet d'un causse? Parce que ce type de comportement des guests malheureusement on le vois dans la vie de tous les jours.

Nous avons été agacé par le comportement des gens qui effectivement font comme s'il ne te voyait pas avec nos 3 enfants et notre poussette. Quelques perles en autre a la fin de l illumination du sapin ou bien devant les ascenseurs du DLH ou nous attendions sagement avec notre poussette et la au moment ou l ascenseur arrive des gens se jettent dedans alors que c'était notre tour. Mais le coup de la sortie dans le disney village bah c est un classique je dirais. Tout le monde s'en fout et peut te marcher dessus .

Nous avons également eu droit au coup du je passe sous la barrière pour rejoindre mes amis ou ma famille (ils sont passé de 5 à une bonne quinzaine). Le sourire ou l'amabilité des cast c'était au petit bonheur la chance. Nous avons eu parfois l'impression de devoir vite "dégager" à la sortie de l'attraction. Nous avons eu régulièrement des cast qui tirent la tête comme si on leur avaient piqué leurs sandwich,a tel point qu on trouvé çà étrange quand un cast était convivial et rigolé avec les guest pendant la file d attente.

Je n en pouvais plus de ces espagnols et pour la première fois nous sommes contents d'être rentré. On s est gelé plus les incivilité et les cast mal aimable on est d accord pour attendre au moins 18 mois pour y retourner et pourtant d'habitude des la fin du séjour on prévoit le suivant pour éviter la morosité post disney.
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 47
Messages : 2339
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 17:26

Je l ai fait une fois remonter a contre-courant la foule en partant du DV vers le dlh après avoir attendu 10 minutes je comprends ton parcours.
Adryka nous partons aujourd'hui on s est réfugié au lounge depuis l après midi ne pouvant plus supporter les incivilités des gens.


Spoiler:
 

A venir
Séjour pour la soirée des 25 ans
Séjour 2j/1n esc halloween 2018
Séjour 4j/3n cc novembre 2018
Et après ??
Revenir en haut Aller en bas
Ritchie

avatar

Masculin
Age : 26
Messages : 650
Inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 17:29

Navré de lire tout ça Gounta. D'autant que je présume que le pire reste à venir !

Pour ce qui est des CMs zombies --> Certains trouveront cruel que je dise ça, mais j'encourage vraiment tout le monde à relever les noms de tels employés et à laisser un message à City Hall à leur sujet. Qu'il arrive à tout le monde d'avoir une mauvaise journée, c'est sûr - mais quand on est dans un métier de service comme celui-ci, surtout dans un cadre tel que Disney, il faut prendre sur soi et être professionnel. Si les CMs ne le sont pas, il ne faut pas hésiter à reporter leur mauvaise attitude.

Pour ce qui est des guests malpolis --> Hélas on ne peut pas faire grand-chose à ce sujet, à part également laisser des mots à ce sujet à City Hall. Si on est suffisamment nombreux à le faire, peut-être qu'il y aura enfin une douche froide pour les décisionnaires, et que des moyens seront mis en place pour qu'une vraie sécurité digne des standards Disney soit appliquée.


I am a rock and rollin', country & western, rhythm & blues singing mother f***er ! - Jerry Lee Lewis


Dernière édition par Ritchie le Ven 1 Déc 2017 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adryka



Messages : 491
Inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 17:41

Binney bon courage pour le train nous avons eu 30 min de retard ce matin arrivé en gare de Montpellier à 13h30 au lieu de 12H55 à cause de la neige. Les retards on du s accumuler dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 1081
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 18:16

Réfugié à cause du temps ou des incivilités ou les 2?

Dire qu ils disaient vouloir augmenter le standing des visiteurs j ai l impression que c est le pays des tuches ( gros préjugé de ma part car jamais vu les films )


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
Meril06

avatar

Féminin
Age : 45
Messages : 4852
Localisation : Sud-est
Inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Ven 1 Déc 2017 - 18:35

Ca fait quelques années que je ne suis pas retournée à DLP, et ton expérience avec les CM me rend méfiante (d'autant qu'on revient de WDW où les CM sont presque toujours au top).
L'incivilité par contre c'est de plus en plus, les gens deviennent plus égoïstes c'est triste.


WDW en famille - Avril-Mai 2014
WDW à deux cette fois - Octobre 2017
 
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 8:20

@adryka a écrit:
Me voilà de retour de mon séjour au DLH et j ai attaqué ton TR.
Alors d’abord une question me viens à l esprit où habites tu? Au fin fond d'une grotte ? Au sommet d'un causse? Parce que ce type de comportement des guests malheureusement on le vois dans la vie de tous les jours.

Non, je n'habite pas dans de tels endroits. Oui, ce sont des comportements que je peux voir quotidiennement. Non, je n'ai pas pour habitude d'en dénombrer autant lors de nos séjours à Disneyland. La différence entre ceux qui peuvent se faire des séjours tous les ans ou plusieurs fois par an et ceux qui, comme nous, y vont tous les 5/6 ans, c'est que la différence vous saute aux yeux. Nous avons une dent contre les espagnols que nous retrouvons toujours en masse dans les parcs quelle que soit la période que nous choisissons et leur comportement lamentable.
Nous nous rendons à Disney pour vivre un séjour de rêve et ces dernières années le comportement des personnes à l'intérieur n'a cessé de se dégrader. Avant, quand nous croisions des gens, tout le monde se saluait au coeur d'un rêve que tous partageaient. Aujourd'hui, les gens donnent l'impression d'être des intrus dans le séjour des autres et adoptent une attitude quasiment agressive.
Alors, non, je ne vis pas dans une grotte. Mais je ne me rends pas là-bas et je ne paie pas pour vivre du quotidien. Cela était possible. Cela ne l'est plus. C'est vraiment déplorable, parce que ce type de clientèle va même jusqu'à bouffer les CMs qui ne font plus de distinction.
Et là, je ne vous parle que de la première journée pour le moment. De toute manière, ce séjour nous a servi de leçon. Nous ne commettrons plus les mêmes erreurs.


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
adryka



Messages : 491
Inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 10:25

Il est vrai que je n ai pas connu le parc ainsi cela a du être un sacré choc en effet.
Notre dernier séjour remonte à novembre 2016 et déjà la différence nous a surpris.

Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 10:39

Dernier séjour Décembre 2011. Et à chaque fois, nous constatons une nouvelle dégradation... Ou alors nous devenons progressivement des vieux cons.


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
maromi

avatar

Féminin
Age : 31
Messages : 3010
Inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 11:23

Je comprends ta déception Gounta, il faut dire que cette année le parc est blindé, tu sens qu’il y a beaucoup de gens qui ont économisé exprès pour les 25 ans et qui du coup en veulent absolument pour leur argent, quitte à faire abstraction de l’environnement. C’était tout simplement l’annee où il ne fallait pas venir si on souhaitait respirer. Tu ajoutes à ça une énorme baisse de qualité en restauration, une clientèle qui évolue surtout au DLH et l’augmentation générale des services au parc en 5 ans, forcément il y a de quoi être déçu.

Pour moi les 20 ans étaient sublimes par exemple, tout y était parfait.
Nous passions depuis cette période en moyenne 2 à 3 semaines par an.
Nous avons arrêté cette année car nous sommes devenus nostalgiques de cette époque où il n’y avait que du rêve à nos yeux.

Bon en tous cas, hâte de lire la suite de ton tr Wink
Revenir en haut Aller en bas
christ06



Masculin
Age : 43
Messages : 352
Localisation : cannes
Inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 11:33

Bonjour,je te rassure je dois être à mon huitième séjour(le dernier date de février 2016),et ca à ete de loin le pire....Je n'ai jamais connu ca!!De plus nous partons presque toujours à la meme période(mi novembre)la comparaison est donc encore plus évidante!!Ce qui me rassure un petit peu c'est que j'avais peur que ce ressenti vienne de moi mais non.Par contre ce qui m'effraie énormément c'est vais je retrouver l'endroit magique que j'ai connu...L'anniversaire des 15ans m'avait enthousiasme,celui des 20ans également,mais les 25ans m'ont horrifié,atterré,je suis rentré consterné et très déçu...


PROCHAIN SEJOUR DU 15/11 AU 18/11 AU DISNEYLAND  HOTEL
Revenir en haut Aller en bas
fantagarro

avatar

Féminin
Age : 31
Messages : 4470
Localisation : Var
Inscription : 03/04/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 17:34

Bah dis donc vraiment que de mésaventures...

Pour les espagnols je suis tout à fait d'accord (et les italiens et français aussi)...

Dans les files ils doublent en te bousculant à une dizaine et personne dit rien et par contre quand au milieu de la file ma fille veut faire pipi et que son papa l'emmène pendant que je reste dans la file, bah quand il revient et dit pardon et même se justifie que la petite qui a 3 ans a voulu faire pipi et bien les remarques fusent et je me suis même disputée avec une vieille bique de française à ce sujet car les insultes fusaient de sa part en lui expliquant que la petite avait eu besoin de faire pipi au milieu de la file au bout d'un quart d'heure et elle répondait que du coup elle va attendre plus longtemps etc etc et qu'on a qu'à trouver d'autres solutions donc je lui rétorque qu'on va pas faire comme d'autres qui font faire pipi dans la file d'attente et là elle me sort un bah ça c'est pas mon problème... Bref tout ça pour dire qu'un groupe de 10 adultes qui doublent ça me gène mais un adulte et enfant en bas âge bah faut comprendre que tu vas pas refaire la queue 12 fois car l'enfant veut faire pipi... faut être un peu compréhensible parfois...
D'ailleurs à quand les toilettes dans les files d'attente ?


TR : Un séjour marvélifique plein de surprises du 23 au 26 juillet
--------------
Ici TR des séjours :
1 journée (06/03/18) pg 20
5j/4n Santa Fé (février 2018) pg 11
5j/4n Santa Fé (novembre 2017) pg 1
Ici TR des séjours :
4j/3n Santa Fé (mars 2017)  pg 9
3j/2n Newport bay club (novembre 2016) pg 1
------------
5j/4n Santa Fé (mai 2013)
4j/3n Sequoia (janvier 2012)
4j/3n Cheyenne (mai 2010)
3j/2n Newport (mars 2009)
5j/4n Santa Fé (janvier 2009)
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 18:12

Je cède la parole un instant à quelqu'un à qui il est difficile de refuser quoi que ce soit...

ET MOI JE SENS SOUS LES AILES OU QUOI ?



Y'A PAS QUE L'AUTRE MAGNET DE PACOTILLE DE LA PARADE DANS LE PARC !


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar

avatar

Féminin
Messages : 2733
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 2 Déc 2017 - 18:16

J'adore ton tr.


Séjour en 1995 au santa fé,
en 1999 au cheyenne,
en 2009 première classe villepinte,
2012 formule 1 Clichy+hôtel sur Montévrain,
14 au 15 octobre 2013 séjour en solo au New York en pension complète plus.
Séjour du 9 au 10 janvier 2017 au santa fé en pension complète plus
Magnifique séjour du 2 au 5 juillet en hôtel première classe.
Séjour du 16 au 18 octobre avec mon fils au Newport bay club
Séjour du 20 au 23 mars au santa fé en demi pension standard
Futur séjour du 6 au 9 août en airbnb du 6 au 7 août et 8 au 10 et au cheyenne du 7 au 8 en demi pension plus
Séjour en novembre du 19 au 21 pour les 8 ans de mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
 
Disneyland Paris, le rêve ébréché...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Disneyland Paris-