AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Soirée Pride aux Walt Disney Studios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Dash
Modérateur
avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 16896
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 11:07

@Coaster a écrit:
Je suis navré de voir que tu ne m'as pas compris.
Je comprends parfaitement ce que tu dis, je ne suis juste pas du tout d'accord.
Tu parles de discrimination en te basant sur des non-dits alors même que cela ne fait pas sens étant donné que cet évènement ne se revendique d'aucune communauté en particulier.

@Coaster a écrit:
Au final, les objectifs de cet événement ne sont pas clairs.
Permets-moi donc de les éclaircir :
1. Faire la fête
2. Célébrer la diversité en proposant une soirée ouvertement bienveillante envers toutes les personnes, quelque soit leur orientation sexuelle, à une époque où certaines n'osent pas vivre la leur au grand jour lorsqu'elles ne se sentent pas les bienvenues.
3. Faire la fête

@Coaster a écrit:
Citation :
Ça ne devrait gêner que ceux qui ne seraient pas à l'aise avec l'idée d'être entourés de personnes à l'orientation sexuelle différente de la leur, non ? Je doute que la présence d'hétéro gêne les personnes homosexuelles.

Mais justement ! Si ces personnes ne viennent pas à l'événement car il est connoté, alors que c'est précisément la mentalité de ces mêmes personnes qui posent un problème, en quoi est-ce que la cause homo avance ? Le mec qui voit d'un mauvais oeil son voisin gay, tu penses vraiment qu'il va se dire "tiens, j'irais bien à leur pride" ? Au mieux, ce comportement sera isolé. Conclusion : l'objectif poursuivi est manqué.
L'objectif de cette soirée n'est pas celui que tu lui prêtes. Il ne s'agit pas d'un meeting politique mais d'une DJ Party qui ne se revendique absolument pas de faire changer les mentalités de qui que ce soit, mais de proposer à des gens de faire la fête. À aucun moment, cette soirée ne prétend proposer autre chose.

@Coaster a écrit:
On retrouvera à cet événement la communauté homo et les hétéros ouverts d'esprit sur la question. Les réfractaires... resteront chez eux.
Parfait, alors ! Smile


@Coaster a écrit:
A l'échelle du grand public (à nouveau), toutes ces productions restent méconnues. "The Fosters", par exemple, est une série qui rassemble en moyenne 1,5 million de téléspectateurs aux US (à partir de la saison 3, moins d'un million). A titre de comparaison, certains épisodes de Breaking Bad ont dépassé les 10 millions. Je ne parle même pas de Game of Thrones. Et encore, dans tout ce que tu cites, "The Fosters" reste sans doute l'une des productions les plus connues.
M'enfin, ce n'est pas Disney qui décide du nombre de téléspectateurs qui regarderont leurs séries.
Disney a également produit When We Rise pour sa chaîne amirale ABC, en prime-time, qui traite de la lutte pour les droits LGBT. La campagne marketing a été très conséquente, des artistes renommés y apparaissent (Whoopi Goldberg), la série a eu droit à un album des chansons qui s'y trouvent édité par Walt Disney Records (et non, en catimini, par Hollywood Records). La série n'a pas marché plus que cela. Cela enlève-t-il quoique ce soit à l'effort ? Quel autre studio ose la même chose ?

@Coaster a écrit:
Bref ! Il ne suffit pas de glisser du contenu homo dans quelques productions de seconde zone pour se gargariser du titre de grand défenseur de la diversité. Loin de moi l'idée de dire que Disney ne fait rien mais tu reconnaîtras que sur les grosses valeurs sûres, ils restent discrets jusqu'alors. J'attends franchement de voir si nous aurons droit à un couple gay ou lesbien en premiers rôles d'un futur classique de l'animation.
ABC est l'une des chaines les plus regardées aux États-Unis. La série Ellen sur laquelle tu t'es bien gardé de rebondir, a été un succès phénoménal et TOUS les Américains se souviennent de l'épisode du coming out de son héroïne. Cela fait partie de la culture populaire et est cité aujourd'hui parmi les moments phares des avancées concernant la cause LGBT. Loin de se défaire de l'actrice suite à son coming out, celle-ci a ensuite été intégrée à une attraction à Epcot (Ellen's Energy Adventure) et est la voix de Dory dans Le Monde de Nemo et Le Monde de Dory. Je n'appelle pas tout cela des productions de seconde zone.
Quant aux couples homo dans les longs-métrages d'animation, il n'y en a pas non plus chez la concurrence. Disney reste encore précurseur avec l'intégration de personnes homosexuelles dans ses séries pour les tout-petits ou bien avec le personnage de Le Fou dans La Belle et la Bête sorti cette année et qui leur a valu des tonnes et des tonnes de reprises dans les médias et le bannissement du film dans certains pays, Disney refusant de modifier quoique ce soit au montage final. Un couple homo dans un film d'animation, ça arrivera, je n'en ai aucun doute.

@Coaster a écrit:
Citation :
Sauf que cette soirée ne s'adresse à aucune orientation en particulier mais à toutes. Or, tous les individus ont une orientation sexuelle et sont donc tous conviés.
Sauf que le mot "pride" et le drapeau multicolore sont les symboles d'une orientation sexuelle spécifique. Je suis étonné que tu ne parviennes pas à le reconnaître.
Ah bon, laquelle ?

@Coaster a écrit:
Après, si vous êtes convaincu que des événements estampillés pride au nom de la diversité feront avancer les droits des homos, tant mieux pour vous. Je dis simplement que je ne partage pas ce point de vue.
Rien de ce que j'ai dit ne peut te permettre de supposer que je pense cela. Cette soirée n'a pas pour but de faire avancer les droits des homos mais de proposer une célébration à laquelle ils peuvent se sentir à l'aise.

@Coaster a écrit:
Profitez bien de cette célébration
Toi aussi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquedisney.fr
Hanubys

avatar

Masculin
Age : 34
Messages : 1087
Localisation : Bussy les poix/Picardie
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 11:21

Bon sang et pourquoi ne pas tout simplement faire une soirée de "LA TOLÉRANCE".
Au moins ça réunirait tout aussi bien les Gay mais également les hétéros qui n'ont absolument aucuns a priori sur la question.

D'un coté les gays ne se sentirait pas jugés et au moins ça casserait le coté discriminatoire de la soirée.

Après je tiens aussi à rappeler que le jugement sans fondement des autres n'est pas "que" l'apanage des hétéros.....



Revenir en haut Aller en bas
http://hanubys.freeheberg.com/
stitchette91

avatar

Féminin
Age : 33
Messages : 1300
Localisation : Essonne
Inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 13:45

@Coaster a écrit:
Je pense que si vous voulez vraiment que les lignes bougent, de ce point de vue, il faut que les différents courants qui traversent la société (les arts, le cinéma, la télévision, la littérature, les réseaux sociaux, etc.) accordent une vraie place à l'homosexualité et, surtout, en dépeignent une vision réaliste, en lieu et place du cliché du moustachu en cuir (même s'il a un énorme potentiel érotique) ou de l'homme efféminé.  

 [Mode humour on] Nan mais tu vas me laisser mon Freddy tranquille oui Langue

Revenir en haut Aller en bas
sur_une_ile_deserte

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 275
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 14:03

@Hanubys a écrit:
Bon sang et pourquoi ne pas tout simplement faire une soirée de "LA TOLÉRANCE".
Au moins ça réunirait tout aussi bien les Gay mais également les hétéros qui n'ont absolument aucuns a priori sur la question.

D'un coté les gays ne se sentirait pas jugés et au moins ça casserait le coté discriminatoire de la soirée.

Après je tiens aussi à rappeler que le jugement sans fondement des autres n'est pas "que" l'apanage des hétéros.....


Parce que ce n'est pas le but de cette soirée. Le but de cette soirée c'est de permettre aux LGBT de se mobiliser, se rencontrer et célébrer ensemble la joie de vivre.

Comment peut-on demander à des personnes qui se rassemblent et proposent à TOUT LE MONDE de venir faire la fête de le faire en cachant qui elles sont ?

Revenir en haut Aller en bas
stitchette91

avatar

Féminin
Age : 33
Messages : 1300
Localisation : Essonne
Inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 14:22

Pour redevenir sérieuse, hier j'ai lu que les couples lesbiennes (et les femmes célibataires au passage), pourront enfin obtenir une procréation médicale assistée.

Je trouve ça vraiment top. Ce n'est certes qu'un petit pas mais ce que je vois surtout c'est une évolution de cette vieille France et de ses vieilles mentalités.
Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 490
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 17:24

Citation :
L'objectif de cette soirée n'est pas celui que tu lui prêtes. Il ne s'agit pas d'un meeting politique mais d'une DJ Party qui ne se revendique absolument pas de faire changer les mentalités de qui que ce soit, mais de proposer à des gens de faire la fête. À aucun moment, cette soirée ne prétend proposer autre chose.

Qui dit que tous les participants viennent uniquement dans le but de faire la fête ? Mais passons ! Partons du principe que tu as raison, il n'empêche que dans l'esprit des gens, que tu le veuilles ou non, cet événement est perçu comme une revendication (qui a dit, au passage, qu'une revendication est forcément politique ? J'ai parlé d'un meeting politique ? Non j'ai parlé d'une visée sociétale, c'est différent.) dès l'instant où il déploie des symboles très connotés (le mot "pride", le drapeau multicolore). Mais, malgré ces symboles, tu as raison, officiellement, l'événement n'est pas récupéré par une organisation quelconque. Officieusement, je te dis simplement que les choses paraissent moins claires. Bref. Tu prends juste un peu les gens pour des cons en la matière en affirmant que la soirée ne s'apparente pas explicitement à la communauté homo Wink J'ai l'impression d'avoir la réponse d'un politicard, pour le coup.   

Citation :
M'enfin, ce n'est pas Disney qui décide du nombre de téléspectateurs qui regarderont leurs séries.

A nouveau, tu fais exprès de ne pas comprendre ce que je dis. Je dis simplement que Disney prend des risques sur des productions mineures. Ils savent pertinemment que la télé n’a pas l’impact de leur cinéma d’animation. ABC, une des chaînes les plus regardées ? C’est vrai ! Mais enfin, regarde ce qui se cache derrière ce superlatif. 6,2 millions de téléspectateurs en moyenne. Ce n'est pas parce que c'est la plus regardée que c'est le médium le plus impactant.

Raiponce, au Canada et aux US, c'est 25 173 400 entrées. Tu la vois, la différence ?

La série Ellen, quant à elle, est un phénomène qui n’a plus l’amplitude que tu lui prêtes. Déjà, elle ne parle pas du tout de l'homosexualité, en dehors du fameux épisode dont tu parles. Elle ne doit son éclat qu’à Ellen DeGeneres et son coming out. En quoi Disney était-il à la manœuvre ? Ils en ont juste récupéré les fruits. Pratique !

Quant au fait qu’elle prête sa voix à Dory, qui s’en préoccupe franchement ? Je ne pense pas être le seul à me contrefoutre des voix. Je serais curieux de voir qui connaît le nom de la voix de Dory et surtout son histoire.

Tu parles de La Belle et la Bête. Oui, super, Disney se mouille enfin… Au prix d’un personnage caricatural dont les hétéros homophobes auront eu bon de rire. Pour moi, c'est une tentative ratée. On ne peut donc représenter un homo à l'écran qu'à travers un personnage maniéré ou efféminé ? C'est désolant.

Bref ! Contrairement à toi, je ne pense pas que Disney est un précurseur dans le domaine. Ils ont juste le cul assis entre deux chaises : celle d'un idéal à défendre et celle des enjeux financiers qui les brident. J'attends toujours les vraies prises de risque.

@Hanubys a écrit:
Bon sang et pourquoi ne pas tout simplement faire une soirée de "LA TOLÉRANCE".
Au moins ça réunirait tout aussi bien les Gay mais également les hétéros qui n'ont absolument aucuns a priori sur la question.

D'un coté les gays ne se sentirait pas jugés et au moins ça casserait le coté discriminatoire de la soirée.

Après je tiens aussi à rappeler que le jugement sans fondement des autres n'est pas "que" l'apanage des hétéros.....


Exact.

Citation :
Parce que ce n'est pas le but de cette soirée. Le but de cette soirée c'est de permettre aux LGBT de se mobiliser, se rencontrer et célébrer ensemble la joie de vivre.

Comment peut-on demander à des personnes qui se rassemblent et proposent à TOUT LE MONDE de venir faire la fête de le faire en cachant qui elles sont ?

Donc c'est bien une soirée communautaire Smile

Si on proposait une soirée de la tolérance, par définition, les homos pourraient "s'y rencontrer et célébrer ensemble la joie de vivre" sans aucun problème. Pourquoi faut-il estampiller l'événement (je m'obstine : le mot "pride", le drapeau) pour que cet objectif soit atteint ? Franchement, je ne comprends pas cette logique communautariste.

Si on me propose une soirée de la tolérance, j'y viendrai sans problème et je serai ravi de voir des gays et des lesbiennes qui s'embrassent et toutes sortes de différences qui n'ont rien à voir avec la sexualité.

Mais la rattacher spécifiquement à cette communauté me gêne parce que ça ne délivre précisément pas un message d'ouverture.

Vous faites exactement l'inverse de ce que vous recherchez. Ce n'est d'ailleurs pas innocent si une part de la communauté homo rejette elle-même ces événements communautaristes.

Citation :
Pour redevenir sérieuse, hier j'ai lu que les couples lesbiennes (et les femmes célibataires au passage), pourront enfin obtenir une procréation médicale assistée.

Je trouve ça vraiment top. Ce n'est certes qu'un petit pas mais ce que je vois surtout c'est une évolution de cette vieille France et de ses vieilles mentalités.

Il était temps ! Belle avancée !
Revenir en haut Aller en bas
sur_une_ile_deserte

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 275
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Jeu 14 Sep 2017 - 20:15

Cette soirée est bien organisée par une association de personnes, par un groupe, qui se défini en fonction de son homosexualité, de sa bisexualité ou sa transsexualité (c'est déjà pas si uniforme que cela).
De la même manière, on peut citer :
- des associations de malades de la mucoviscidose qui organisent les virades de l'espoir, "un événement annuel festif, convivial et solidaire" sic.
- des associations chrétiennes qui organisent des concerts de gospel.
- des associations latinos qui organisent des soirées salsa.

Tu effectues un glissement entre associations de personnes => communauté => communautarisme
Effectivement le communautarisme peut lui-même dégénérer et fait donc peur. Cela est accentué par notre vision française ou l'on défend le mythe de l'intégration. Au Canada, on ne voit pas les choses de la même manière et on tend à parler de multiculuratisme par exemple.
Mais ton glissement est dangereux car il peut faire croire qu'un regroupement de LGBT qui partagent un bon moment ensemble n'est pas souhaitable.

Si de telles associations n'avançaient pas en affichant leur nom et leur visage, on serait dans de la ghettoïsation. Voilà pourquoi elles le font.

Si tu est ok avec un regroupement de personnes ayant toutes sortes de différences, pourquoi n'acceptes-tu pas chacune de ces différences individuellement ?


Revenir en haut Aller en bas
Nights

avatar

Masculin
Age : 29
Messages : 1112
Localisation : Shanghai, Chine
Inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 4:27

Alors, petit point "tolérance".
Je vous cache pas que j'ai "un peu" de mal avec ce mot.

On peut trouver plusieurs définition, mais tolérer, c'est généralement "supporter ou à de ne pas interdire ce que l'on désapprouve".
L'idée de la tolérance, c'est quand même grosso-modo une idée qui vient du groupe dominant et qui s'applique à un ou des groupe(s) minorisé(s).

Quand une personne sort à une personne LGBTQ+, "je suis tolérant(e)" avec un sourire béat du style "je-suis-trop-sympa/ouverte-d'esprit/gentille/généreuse/je-te-fais-une-fleur/tu-pourrais-dire-merci", elle fait quoi ?
Concrètement, elle donne son autorisation à cette personne pour être elle-même (merci?)... Mais attention, peut-être pas trop hein, parce que s'embrasser en public peut-être ("y a des enfants !") ou encore être trop "efféminé", ça pourrait être intolérable !

Ça serait vraiment chouette de dépasser ce stade de la "tolérance".
Sans vouloir parler au nom des autres, je suis à peu prêt sûr que pour une majorité de personnes, "l'autorisation", voire "l'approbation" des autres... Bah on voudrait ne pas en avoir "besoin". Je dis "besoin" parce que malheureusement, l'alternative peut être de sa faire lyncher/tuer, donc bon...
Dépasser le stade de la tolérance pour quoi alors ? Attention, roulement de tambours... Pour le stade du... respect !
C'est simple, nous avons tous identités très différentes et on traite avec le même respect ces identités. Si on a un doute, on se demande "Tiens, est-ce que je ferai/dirai la même chose à une personne du groupe majoritaire ?", si la réponse est non, c'est là que ça devient intéressant de réfléchir à notre rapport à ces identités. Et ce qui est cool avec ce conseil, c'est que ça se limite pas aux personnes LGBTQ+, ça marche vraiment avec toutes les identités.

Aussi, je vous invite à réfléchir à "pourquoi certains groupes minorisés se regroupent" (lors d'évènements, de conférences, en communautés, etc.), voire cherchent à "s'isoler" ? Réfléchissez-y et je pense que vous comprendrez mieux pourquoi on fait encore, en 2017, des soirées "Pride", qui n'est pas un mot honteux au passage.

Et enfin, pour les pauvres petits chats qui se sentent moins bienvenus que d'habitude à cause de cette soirée, vraiment je suis très tristes pour vous.  Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 490
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 12:56

@sur_une_ile_deserte a écrit:
Cette soirée est bien organisée par une association de personnes, par un groupe, qui se défini en fonction de son homosexualité, de sa bisexualité ou sa transsexualité (c'est déjà pas si uniforme que cela).
De la même manière, on peut citer :
- des associations de malades de la mucoviscidose qui organisent les virades de l'espoir, "un événement annuel festif, convivial et solidaire" sic.
- des associations chrétiennes qui organisent des concerts de gospel.
- des associations latinos qui organisent des soirées salsa.

Tu effectues un glissement entre associations de personnes => communauté => communautarisme
Effectivement le communautarisme peut lui-même dégénérer et fait donc peur. Cela est accentué par notre vision française ou l'on défend le mythe de l'intégration. Au Canada, on ne voit pas les choses de la même manière et on tend à parler de multiculuratisme par exemple.
Mais ton glissement est dangereux car il peut faire croire qu'un regroupement de LGBT qui partagent un bon moment ensemble n'est pas souhaitable.

Si de telles associations n'avançaient pas en affichant leur nom et leur visage, on serait dans de la ghettoïsation. Voilà pourquoi elles le font.

Si tu est ok avec un regroupement de personnes ayant toutes sortes de différences, pourquoi n'acceptes-tu pas chacune de ces différences individuellement ?



J’ai parfaitement compris que vous envisagez cette soirée dans un but purement social et non pas revendicatif.
J’essaie simplement de raisonner du point de vue de la masse qui y verra, quoi que tu en penses, une dimension identitaire et donc revendicative.

Il y a une différence entre un événement estampillé pride et la réunion des philatélistes de Grenoble aux yeux de l’opinion publique. Je pense que tu tomberas d'accord avec moi. Je ne dis pas que cette différence est normale, bien au contraire, mais elle existe, quoi qu'on en pense.

Historiquement, les communautés homos restent marquées par leur caractère revendicatif (même si, on est bien d’accord, ce n’est pas leur composante exclusive).

Donc, quand vous me dites qu’il n’y a aucune vision militante dans cet événement, je vous crois. Mais je dis aussi que, au-delà de votre volonté personnelle, l’opinion publique se chargera de vous coller cette étiquette.

Au final, voilà donc un événement qui risque de ne pas englober les esprits curieux qui peuvent craindre le côté communautaire lié à l’affiche. En effet, gay friendly ou pas, certains peuvent avoir des appréhensions (légitimes ou non) vis-à-vis d’un univers qu’ils ne connaissent pas ou peu. Ils peuvent craindre de ne pas s'y sentir à leur place. A nouveau, je ne dis pas que cette réaction est intelligente : je dis qu'elle existe et qu'elle est bien plus répandue qu'on ne veut le voir. Si l’événement rassemblait uniquement au nom de la tolérance, je crois que vous toucheriez sans doute plus d’esprits curieux. Ce serait donc l’occasion de s’amuser tout en faisant davantage avancer l’image des homos.

De façon générale, cette approche me semble plus intéressante parce que plus englobante et fédératrice là où, au contraire, je ne vois qu'un intérêt relatif à un événement qui reste connoté comme celui dont nous parlons.

Néanmoins, comme tu l'auras compris, on peut ne pas accorder un réel crédit à une démarche sans pour autant nier ses bénéfices.

P.-S. Concernant le Canada, ne perds jamais de vue que nous en avons la vision européenne idéalisée qu'on veut bien nous vendre. Pour y avoir vécu un an et demi, je peux te dire que bien des mythes sont au moins partiellement faux. Non, tout le monde n'y laisse pas sa porte ouverte. Non, le multiculuratisme ne produit pas que des conséquences heureuses.

De même, pour avoir enseigné deux ans en Finlande, je modéré, en grande partie, cette idolâtrie éducative dont on vante tant les mérites partout dans le monde. Les réalités sont parfois moins glorieuses qu'on ne le pense, dans ce domaine également.

Et, pour faire un lien avec l’actualité, cela m’évoque, dans un autre registre, la thèse commune actuelle des méchants Nord-Coréens qui veulent tous nous atomiser et des gentils Amerloques qui feront tout pour les arrêter. On oublie souvent que le seul pays qui a employé la bombe atomique en situation de conflit, ce sont les USA.

Bref ! Tout ça pour dire qu’il faut parfois prendre un peu de distance critique.
Revenir en haut Aller en bas
Liuxus



Messages : 320
Inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 13:44

@Coaster a écrit:


Citation :
M'enfin, ce n'est pas Disney qui décide du nombre de téléspectateurs qui regarderont leurs séries.

A nouveau, tu fais exprès de ne pas comprendre ce que je dis. Je dis simplement que Disney prend des risques sur des productions mineures. Ils savent pertinemment que la télé n’a pas l’impact de leur cinéma d’animation. ABC, une des chaînes les plus regardées ? C’est vrai ! Mais enfin, regarde ce qui se cache derrière ce superlatif. 6,2 millions de téléspectateurs en moyenne. Ce n'est pas parce que c'est la plus regardée que c'est le médium le plus impactant.

Raiponce, au Canada et aux US, c'est 25 173 400 entrées. Tu la vois, la différence ?

La série Ellen, quant à elle, est un phénomène qui n’a plus l’amplitude que tu lui prêtes. Déjà, elle ne parle pas du tout de l'homosexualité, en dehors du fameux épisode dont tu parles. Elle ne doit son éclat qu’à Ellen DeGeneres et son coming out. En quoi Disney était-il à la manœuvre ? Ils en ont juste récupéré les fruits. Pratique !

Quant au fait qu’elle prête sa voix à Dory, qui s’en préoccupe franchement ? Je ne pense pas être le seul à me contrefoutre des voix. Je serais curieux de voir qui connaît le nom de la voix de Dory et surtout son histoire.

Tu parles de La Belle et la Bête. Oui, super, Disney se mouille enfin… Au prix d’un personnage caricatural dont les hétéros homophobes auront eu bon de rire. Pour moi, c'est une tentative ratée. On ne peut donc représenter un homo à l'écran qu'à travers un personnage maniéré ou efféminé ? C'est désolant.

Bref ! Contrairement à toi, je ne pense pas que Disney est un précurseur dans le domaine. Ils ont juste le cul assis entre deux chaises : celle d'un idéal à défendre et celle des enjeux financiers qui les brident. J'attends toujours les vraies prises de risque.

Et à quoi ça sert de faire une série dont le sujet principale serait quelle "parle d'homosexualité" comme tu le dis ? He bah pas à grand chose, puisqu'elles ont clairement la communauté LGBT comme cible/audience principale.
je trouve que pour un un network généraliste, le plus important, et surtout le plus utile, est au contraire de mettre des personnages homosexuels au milieu des autres, et montrer que c'est pas plus différent qu'autre chose.

Et navré d'être en désacord avec toi, mais je pense que ABC est relativement plus couillu que certains autres networks sur ce domaine.

Tu veux des séries ABC avec des personnages LGBT récurrents à "forte audience" ? Tu peux prendre, diffusées rien que la saison dernière :
- American Crime, 2 millions de téléspectateurs, ou le sujet principal traitait de l'homosexualité, un peu plus de 2 millions de spéctateurs (peut mieux faire)
- Grey's anatomy, 22 millions de téléspacteurs à ses débuts, 8 en ce moment, qui a deux ou trois personnages principaux homosexuels, dont un couple homoparental
- How to get away with murder, entre 7 et 10 millions de téléspectateur, LE personnage principal (Viola Davis, quand même) bisexuelle, un autre personnage principal gay avec des scènes à en faire crever Christine Boutin (pour lesquelles ABC a eu un certain nombre de soucis)
- Scandal, entre 8 et 12 millions de téléspectateurs, dont l'épisode pilote, crucial pour appâter le chaland, traitait clairement de l'homosexualité, et dont l'un des personnage principal (cyrus) est homosexuel, marié avec un enfant
- Modern Family, entre 8 et 10 millions, 1 couple d'hommes marié et parents

Pour les programmes pour enfant, y'en a eu. Je suis d'accord pour dire par contre que disney est pas précurseur, Nickelodeon et Cartoon Network font aussi de bons efforts là dessus, mais on peut citer :
- Star vs. The Forces of Evil (série animée DisneyXD, on va dire 7-10 ans) a montré cette année un bisous entre deux garçons
- Docteur Lapeluche qui a depuis peu une famille homoparentale composée de deux femmes
Et autant dire que pour les deux séries animées, les associations américaines un peu cousines de la manif pour tous s'en sont donné à coeur joie.

Tout ça pour dire que selon moi, Disney fait de bons efforts là dessus. Ya encore du chemin à faire, mais niveau séries à représentation homosexuelle, j'en ai aucune en tête qui arrive au même niveau d'audience de la part d'autres network que celles de ABC (mais j'en oubli peut être).
Donc de la à dire que Disney prends pas de risque et préfère veiller sur son petit pecul que ce mettre les associations à dos, c'est un peu fort de café.

EDIT : j'avais pas lu le commentaire sur les personnages maniérés. AUCUNE de ces séries ne représentent les homosexuels avec de bons vieux gros clichés de gay efféminé ou autre (bon. Pour modern family, je demande un joker.)


Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 490
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 14:00

Liuxus :

C'est marrant cette façon commode que vous avez de résumer Disney à sa seule division ABC, comme si c'était réellement sa figure de proue aux yeux du grand public Smile Au passage, toutes les productions dont tu parles restent marginales quand on prend en considération toutes les filiales de la division ABC Television Group.

Je serais également amusé de voir qui, à l'échelle du grand public, sait que ABC appartient à Disney.

Si tu m'as si bien lu, tu as compris que je ne niais pas l'absence de figures homos dans les productions Disney. Je dis simplement que pour moi ça reste insuffisant vis-à-vis de la pieuvre tentaculaire que représente le groupe. Je comprends que tu ne vois pas les choses du même oeil, ce n'est pas grave.

Je suis étonné que tu ne te poses pas la question de savoir pourquoi le traitement qu'on trouve dans une partie (!) du secteur TV de Disney ne se répercute pas dans ses autres pôles, si pas plus importants financièrement, en tout cas bien plus connus du grand public (je pense aux films d'animation).
Revenir en haut Aller en bas
koalaxav

avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 405
Localisation : Lyon
Inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 14:17

@Coaster a écrit:
Il y a une différence entre un événement estampillé pride et la réunion des philatélistes de Grenoble aux yeux de l’opinion publique.

En tant que Grenoblois d'origine j'adore le choix du club de philatéliste de ma ville d'enfance.
Par contre pourquoi eux ? scratch (dire qu'avec mon père on allait au salon de philatélie tous les ans !)

Non mais avec plus de sérieux.

Quand tu dis que les communautés lgbt sont marqués par leur caractère revendicatif, je ne te contredirai pas.
Mais peut-être que certains préfèrent crier pour exister pendant que d'autres préféreront toujours se cacher pour se protéger.
Si finalement pour chaque cri poussé, une personne peut comprendre pourquoi est-ce que cette voix se lève et tolère ce qu'il ne tolérait pas, cela permettra aussi peut-être à un autre de sortir de sa cachette.

Cette soirée n'est pas une revendication, mais si elle est vue comme tel par certains, peut-être que d'autres y découvriront le message d'un partage des mêmes valeurs.
L'avantage de l'opinion publique, c'est que même s'ils collent une étiquette à cette célébration, certains peuvent choisir de ne pas l'écouter.
Les choses ne changeront certainement pas avec cette évènement et si finalement elle ne parle qu'à une communauté, au moins elle permettra de passer un bon moment autour d'un thème commun à ceux qui y participe (je parle du thème de Disney).

Peut-être que d'autres démarches sont à trouver pour rendre les choses inclusives de tous, mais bon, en attendant il y aura cette soirée magical pride pour commencer.



Run Disney Disneyland Paris Finisher
2016 : Semi en 2h03m15s
2017 : Semi en 1h57m33s
Revenir en haut Aller en bas
Liuxus



Messages : 320
Inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 15:14

@Coaster a écrit:
Liuxus :

C'est marrant cette façon commode que vous avez de résumer Disney à sa seule division ABC, comme si c'était réellement sa figure de proue aux yeux du grand public Smile Au passage, toutes les productions dont tu parles restent marginales quand on prend en considération toutes les filiales de la division ABC Television Group.

Je serais également amusé de voir qui, à l'échelle du grand public, sait que ABC appartient à Disney.

On s’en fou un peu non ?
J’ai l’impression que ton idée de départ était que Disney c’est quand même bien des faux cul de faire une soirée pride alors qu’ils s’en temponnnent le reste de l’année ce à quoi on a essayé de montrer que non, ils s’en foutent pas tant que ça, en fait.
Que les gens sachent que ABC c’est Disney, on s’en fou un peu, les gens vont pas plus ou moins bien le prendre en Sachant qui se cache derrière le network. Tant que le message passe, qui en est à l’origine c’est pas bien grave.

@Coaster a écrit:

Si tu m'as si bien lu, tu as compris que je ne niais pas l'absence de figures homos dans les productions Disney. Je dis simplement que pour moi ça reste insuffisant vis-à-vis de la pieuvre tentaculaire que représente le groupe. Je comprends que tu ne vois pas les choses du même oeil, ce n'est pas grave.

Je suis étonné que tu ne te poses pas la question de savoir pourquoi le traitement qu'on trouve dans une partie (!) du secteur TV de Disney ne se répercute pas dans ses autres pôles, si pas plus importants financièrement, en tout cas bien plus connus du grand public (je pense aux films d'animation).

Mais moi, je ne comprends toujours pas pourquoi tu souhaite à tout prix que Disney soit directement lié à la propagande du lobby lgbt (Jdeconne). On s’en fou ! Tant que la compagnie utilise ses cannaux pour faire passer un message, c’est très bien. Pas besoin de foutre dans une BA «DISNEY PRIDE-LY PRÉSENTS AVENGERS 4 WITH GAY HULK ».

Pour ce qui est du « y’a que ABC » , bah ABC n’est peut être pas la plus grosse source de revenue, mais pour toucher les ménages, c’est une arme de destruction massive. Si tu veux on peut regarder en France ou Avengers a fait 4M d’entrées sur un film de 2 heures alors que greys anatomy sur TF1 fait 5M... par épisode sur 22 épisodes de 40 minutes.
Je suis pas d’accord de dire ABC représente une « petite partie » de la tentacule disney : c’est une des tentacules mais diantre quelle est grosse (d’un Point de vue « je touche les ménages »).

Et parfois, ils essayent de changer de tentacule. Regarde, parait qu'il s’apprêtent à faire une journée pride sur un des parcs (tentacule : Parks and resort). Mais je paris que des gens vont râler !  Rolling Eyes

Alors oui, ça leur arracherait (edit: j'avais mis arrangerait) pas la tronche de faire Un personne gay dans avengers ou dans Star Wars, et oui je cache pas que mettre Elsa en reine lesbienne serait le plus gros coup de tous les temps et serait dingue (va expliquer à ton enfant d’aller voir la reine des neiges 2 qu’il te chante en boucle depuis 3 ans sous prétexte qu’elle aime
Une fille), mais bon, ça avance.
Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 490
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 15:49

@koalaxav a écrit:
@Coaster a écrit:
Il y a une différence entre un événement estampillé pride et la réunion des philatélistes de Grenoble aux yeux de l’opinion publique.

En tant que Grenoblois d'origine j'adore le choix du club de philatéliste de ma ville d'enfance.
Par contre pourquoi eux ? scratch (dire qu'avec mon père on allait au salon de philatélie tous les ans !)

Non mais avec plus de sérieux.

Quand tu dis que les communautés lgbt sont marqués par leur caractère revendicatif, je ne te contredirai pas.
Mais peut-être que certains préfèrent crier pour exister pendant que d'autres préféreront toujours se cacher pour se protéger.
Si finalement pour chaque cri poussé, une personne peut comprendre pourquoi est-ce que cette voix se lève et tolère ce qu'il ne tolérait pas, cela permettra aussi peut-être à un autre de sortir de sa cachette.

Cette soirée n'est pas une revendication, mais si elle est vue comme tel par certains, peut-être que d'autres y découvriront le message d'un partage des mêmes valeurs.
L'avantage de l'opinion publique, c'est que même s'ils collent une étiquette à cette célébration, certains peuvent choisir de ne pas l'écouter.
Les choses ne changeront certainement pas avec cette évènement et si finalement elle ne parle qu'à une communauté, au moins elle permettra de passer un bon moment autour d'un thème commun à ceux qui y participe (je parle du thème de Disney).

Peut-être que d'autres démarches sont à trouver pour rendre les choses inclusives de tous, mais bon, en attendant il y aura cette soirée magical pride pour commencer.

J'adore Grenoble !

Citation :
On s’en fou un peu non ?
J’ai l’impression que ton idée de départ était que Disney c’est quand même bien des faux cul de faire une soirée pride alors qu’ils s’en temponnnent le reste de l’année ce à quoi on a essayé de montrer que non, ils s’en foutent pas tant que ça, en fait.
Que les gens sachent que ABC c’est Disney, on s’en fou un peu, les gens vont pas plus ou moins bien le prendre en Sachant qui se cache derrière le network. Tant que le message passe, qui en est à l’origine c’est pas bien grave.

Tu as raison, c'était globalement mon idée au sujet de Disney. On ne positionne simplement pas le curseur au même niveau sur la question de son engagement.

Citation :
Mais moi, je ne comprends toujours pas pourquoi tu souhaite à tout prix que Disney soit directement lié à la propagande du lobby lgbt (Jdeconne). On s’en fou ! Tant que la compagnie utilise ses cannaux pour faire passer un message, c’est très bien. Pas besoin de foutre dans une BA «DISNEY PRIDE-LY PRÉSENTS AVENGERS 4 WITH GAY HULK ».

Ce n’était pas ça l’idée : là, tu caricatures totalement mon propos Smile Je dis juste qu'il serait positif que l'homo ne soit plus simplement un personnage de seconde zone, qu'on cloisonne aux seconds rôles dans une représentation souvent caricaturale ou dans des apparitions périodiques, ça-et-là dans un ou l'autre épisode.

Citation :
Pour ce qui est du « y’a que ABC » , bah ABC n’est peut être pas la plus grosse source de revenue, mais pour toucher les ménages, c’est une arme de destruction massive. Si tu veux on peut regarder en France ou Avengers a fait 4M d’entrées sur un film de 2 heures alors que greys anatomy sur TF1 fait 5M... par épisode sur 22 épisodes de 40 minutes.
Je suis pas d’accord de dire ABC représente une « petite partie » de la tentacule disney : c’est une des tentacules mais diantre quelle est grosse (d’un Point de vue « je touche les ménages »).

La branche networks représente 43% du groupe. Dans ces 43%, les chaînes représentent 71%. Ca ne fait déjà plus que 30% du groupe. Reste à connaître la part exacte d'ABC dans ces 71%. Je ne dis pas que la chaîne et ses filiales ne représentent rien : je dis simplement que cette part n'est pas aussi conséquente qu'on le prétend souvent.

Après, au-delà de ces chiffres, je suis bien d’accord avec toi pour dire que la télé (et donc ABC) est une arme de destruction massive, notamment de par le fait qu’elle inscrit une œuvre dans la durée (c’est le cas des séries qui étalent leur diffusion). Mais je campe sur ma position : la représentation homosexuelle est insuffisante.

Parmi les oeuvres que tu as citées, il y en a une qui met vraiment l'homosexualité en lumière dans chacun de ses épisodes : Modern Family. Mais, sous le prétexte que c’est une comédie, Cameron et Mitchell répondent au même stéréotype (de même que tout leurs potos). Ca te convient encore, personnellement, en 2017 ? On résume la vision de l’homo a son côté efféminé. Soyons clairs : je n’ai rien contre ce côté efféminé qui peut d’ailleurs être très séduisant. Hélas, la société use de cet aspect pour moquer les homos. La cage aux folles en est un bel exemple. Du coup, c’est ça que je déplore : on sort les homos juste pour faire rire. Mais comme c’est une comédie, ce n’est pas grave 😉 Bon, après, la série a l’intelligence de frapper sur tous ses personnages. Je n’y vois donc rien de discriminatoire mais, par contre, je trouve qu’elle n’aide pas la cause homosexuelle.  

Tiens, sur la question, je t’invite à voir « Coming Out » (si ce n’est déjà fait). Voilà une petite série québécoise qui, sans toujours faire preuve d’une immense finesse, fait preuve d’une subtilité peu coutumière dans l’espace audiovisuel.

Sinon, ta comparaison entre Avengers et Grey’s Anatomy n’est pas pertinente pour moi. Les séries médicales ont toujours hyper bien fonctionné, tant en France qu’en Belgique. Pour les super-héros, il y existe un vrai décalage entre l’engouement populaire qu’ils suscitent et le public qu’ils ramènent en salle souvent plus restreint. Ce que je veux dire par là, c'est que tout le monde connaît Batman (bon, ok, on change de groupe), beaucoup l'apprécient, un certain nombre vont le voir.

Par ailleurs, je peux très bien, pour contredire ta comparaison, reprendre mes chiffres sur Raiponce (rien qu’en France) qui atomisent l’audience de Grey’s Anatomy.

Citation :
Alors oui, ça leur arrangerait pas la tronche de faire Un personne gay dans avengers ou dans Star Wars, et oui je cache pas que mettre Elsa en reine lesbienne serait le plus gros coup de tous les temps et serait juste ouf (va expliquer à ton enfant d’aller voir la reine des neiges 2 qu’il te chante en boucle depuis 3 ans sous prétexte qu’elle aime une fille), mais bon, ça avance.

Bah voilà ! Voilà ce je veux Very Happy Ce n’est pas compliqué, quand même ! A quand un héros gay ?
Revenir en haut Aller en bas
Liuxus



Messages : 320
Inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Ven 15 Sep 2017 - 21:59

@Coaster a écrit:

Citation :
Mais moi, je ne comprends toujours pas pourquoi tu souhaite à tout prix que Disney soit directement lié à la propagande du lobby lgbt (Jdeconne). On s’en fou ! Tant que la compagnie utilise ses cannaux pour faire passer un message, c’est très bien. Pas besoin de foutre dans une BA «DISNEY PRIDE-LY PRÉSENTS AVENGERS 4 WITH GAY HULK ».

Ce n’était pas ça l’idée : là, tu caricatures totalement mon propos Smile Je dis juste qu'il serait positif que l'homo ne soit plus simplement un personnage de seconde zone, qu'on cloisonne aux seconds rôles dans une représentation souvent caricaturale ou dans des apparitions périodiques, ça-et-là dans un ou l'autre épisode.

Dans toutes les séries que je t'ai donné, je parle de personnages principaux. Regarde, prends grey's anatomy : Cali (bon apparemment elle a disparu) a quand même été un des rôle principal, surtout après avoir personnellement survécu à 12 fusillades, 5 attentats, 8 catastrophe naturelles, 25 accidents donc 7 d'avion et 4 de ferry (oui, Seattle c'est dangereux, et oui, elle a le cul bordé de nouilles). Elle et Arizona sont des récurrents et je trouve bien loin des clichés.
Pour murder pareil, Viola davis à le premier rôle et je-sais-plus-comment-il-sappelle fait parti des rôles principaux, pas cliché non plus. Scandal, Cyrus a un des rôle principaux aussi et à part être fou n'est pas plus cliché que ça.
Modern family j'avais demandé un Joker, et puis on en parle juste après.
Donc non, tous les personnages gays de ABC sont pas des personnages de seconde zone maniérés qui apparaissent une fois par saison. Ce sont des personnages récurrents et pour la plus part importants avec une représentation mafois tout à fait banale.
C'est vrai, à part Viola Davis ya pas de premier rôle gay, mais bon est-ce que c'est grave, je trouve que non.

@Coaster a écrit:

La branche networks représente 43% du groupe. Dans ces 43%, les chaînes représentent 71%. Ca ne fait déjà plus que 30% du groupe. Reste à connaître la part exacte d'ABC dans ces 71%. Je ne dis pas que la chaîne et ses filiales ne représentent rien : je dis simplement que cette part n'est pas aussi conséquente qu'on le prétend souvent.
Après, au-delà de ces chiffres, je suis bien d’accord avec toi pour dire que la télé (et donc ABC) est une arme de destruction massive, notamment de par le fait qu’elle inscrit une œuvre dans la durée (c’est le cas des séries qui étalent leur diffusion).
Bon tu le dis toi même mais je voulais juste insister : dans le débat qui nous anime c'est complètement inutile comme argument, dans la mesure qu'on souhaite pas savoir si TWDC arrive à se faire des thunes sur le dos de la cause gay Langue
Et parmi les autres tentacules, à savoir Parks and resort, Studios et interactive, hé bah bon courage pour réussir à faire passer un message de tolérance à forte résonance de manière relativement subtile avec Emoji Blitz ou même sur les parcs.

@Coaster a écrit:

Mais je campe sur ma position : la représentation homosexuelle est insuffisante.
Parmi les oeuvres que tu as citées, il y en a une qui met vraiment l'homosexualité en lumière dans chacun de ses épisodes : Modern Family. Mais, sous le prétexte que c’est une comédie, Cameron et Mitchell répondent au même stéréotype (de même que tout leurs potos). Ca te convient encore, personnellement, en 2017 ? On résume la vision de l’homo a son côté efféminé. Soyons clairs : je n’ai rien contre ce côté efféminé qui peut d’ailleurs être très séduisant. Hélas, la société use de cet aspect pour moquer les homos. La cage aux folles en est un bel exemple. Du coup, c’est ça que je déplore : on sort les homos juste pour faire rire. Mais comme c’est une comédie, ce n’est pas grave 😉 Bon, après, la série a l’intelligence de frapper sur tous ses personnages. Je n’y vois donc rien de discriminatoire mais, par contre, je trouve qu’elle n’aide pas la cause homosexuelle.  
Tiens, sur la question, je t’invite à voir « Coming Out » (si ce n’est déjà fait). Voilà une petite série québécoise qui, sans toujours faire preuve d’une immense finesse, fait preuve d’une subtilité peu coutumière dans l’espace audiovisuel.
American Crime a aussi "vraiment" mis en avant l'homosexualité vu que c'est le sujet principal de la saison passée, modern Family n'est pas la seul mais oui, puisque l'histoire se fixe juste sur les 3 familles, c'est vrai que ça prends une plus grande part.
Aprés, Modern Family, c'était mon joker Langue C'est un peu cliché, mais comme tu le dis c'est aussi caricatural, et ça à le mérite de montrer qu'une famille homoparentale c'est une famille avant tout, avec  ses emmerdes et ses joies.

@Coaster a écrit:

Sinon, ta comparaison entre Avengers et Grey’s Anatomy n’est pas pertinente pour moi. Les séries médicales ont toujours hyper bien fonctionné, tant en France qu’en Belgique. Pour les super-héros, il y existe un vrai décalage entre l’engouement populaire qu’ils suscitent et le public qu’ils ramènent en salle souvent plus restreint. Ce que je veux dire par là, c'est que tout le monde connaît Batman (bon, ok, on change de groupe), beaucoup l'apprécient, un certain nombre vont le voir.

Par ailleurs, je peux très bien, pour contredire ta comparaison, reprendre mes chiffres sur Raiponce (rien qu’en France) qui atomisent l’audience de Grey’s Anatomy (4.3 millions aussi).
Raiponce a fait un peu moins de 4 millions d'entrées, c'est moins qu'Avengers (4.3 millions) utilisé dans mon exemple Langue
Même la reine des neiges n'a pas vraiment atomisé grey's anatomy.

Nah franchement je campe sur mes positions : selon moi ABC obtient un bon B niveau représentation des LGBT sur son network, et ya pas d'autre network, au moins public, qui arrive à atteindre le même niveau. J'en viendrai presque à leur mettre une petite mention félicitation pour avoir foutu un couple lesbien dans une série pour tous petits.

Reste les Studios. C'est vrai que les personnages LGBT dans un film disney peuvent se compter sur les doigts d'un pouce et que certains apparaissent pendant 1.84 secondes (je pense à oaken) et qu'ils pourraient faire un petit effort, mais je garde plutôt espoir qu'un personnage avec un rôle plus que figuratif regarde l'eurovision. Que ce soit, comme tu l'entende, un héro (sous entendu donc un premier rôle) avec une cape arc en ciel, je pense pas que ce soit la priorité : vaut mieux que ce soit amené avec délicatesse et un peu de tact plutôt que de forcer le message, et c'est d'autant plus facile de faire passer des messages un peu plus fort avec des personnages secondaires (mais pas pour autant inutiles).


et en revenant sur le débat principal :
Disney fait des efforts et va dans le bon sens, il me semble difficile de dire qu'ils sont faux cul. D'autant plus que si à chaque fois qu'ils essayent un nouveau truc, ils se font taxés d'opportunistes on je ne sais quoi, ça va pas faire avancer le machin. Enfin, tu semble être remonté (ou ée d'ailleurs) du fait qu'ils ne se concentrent que sur la tentacule networks, mais quand ils essayent un truc sur une autre tentacule, tu es remonté (tout pareil) aussi.
Que tu t'insurge au contraire que la com autour de cet événement soit complètement inexistante en France ou qu'ils sortent même pas j'en sais rien une lanière spéciale au mois de juin, d'accord, mais là, bon... x)

Et pour ceux qui trouvent ça sectaire : je me rappel pas d'avoir vu quelqu'un dire
Citation :
Cette soirée electroland est HONTEUSE! Il n'y aura que des personnes de la communauté ETHD+ (Electro Techno House Dance et leurs alliés), ou pire, des trances (rires. jeux de mots.). Et on fait quoi, si on aime Wagner et Rachmaninov?  Bien entendu, des personnes s'y sentiront mal à l'aise! Ce n'est pas normal de promouvoir la discrimination, qu'elle soit en faisant des soirées spéciales Electro, Métaleux, Classique, country, Disco, ou pire, fans de Zaz !
(Une partie de cette citation est authentique. Saurez-vous trouver laquelle ?)

C'est une soirée, une seule, "thémée" (si je puis dire) Pride, qui vise, c'est vrai, principalement une certaine population/communauté, m'enfin, c'est pareil pour plein d'autres trucs qui visent principalement une communauté, et pourtant on en fait pas tout un foin. C'est une soirée commerciale, aprés les heures d'ouverture du parc, donc ça embête personne, c'est pas non plus comme si, le jour même, tous les visiteurs devaient présenter leur billet d'entrée et un album de Mylène Farmer pour pouvoir accéder aux parcs Langue


Revenir en haut Aller en bas
oasis12



Messages : 172
Inscription : 03/04/2015

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Sam 16 Sep 2017 - 10:53

Comparer une orientation sexuelle et un style musical ? Vraiment ?!
Revenir en haut Aller en bas
XenoYoSh

avatar

Masculin
Age : 17
Messages : 1820
Localisation : Aether Paradise (ou ce qu'il en reste)
Inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Sam 16 Sep 2017 - 11:09

Oui c'est étrange..

(Oui bonjour j'entre dans le sujet Wink )


Revenir en haut Aller en bas
Coaster

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 490
Localisation : Belgique
Inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Soirée Pride aux Walt Disney Studios Sam 16 Sep 2017 - 20:35

Citation :
Dans toutes les séries que je t'ai donné, je parle de personnages principaux. Regarde, prends grey's anatomy : Cali (bon apparemment elle a disparu) a quand même été un des rôle principal, surtout après avoir personnellement survécu à 12 fusillades, 5 attentats, 8 catastrophe naturelles, 25 accidents donc 7 d'avion et 4 de ferry (oui, Seattle c'est dangereux, et oui, elle a le cul bordé de nouilles). Elle et Arizona sont des récurrents et je trouve bien loin des clichés.
Pour murder pareil, Viola davis à le premier rôle et je-sais-plus-comment-il-sappelle fait parti des rôles principaux, pas cliché non plus. Scandal, Cyrus a un des rôle principaux aussi et à part être fou n'est pas plus cliché que ça.
Modern family j'avais demandé un Joker, et puis on en parle juste après.
Donc non, tous les personnages gays de ABC sont pas des personnages de seconde zone maniérés qui apparaissent une fois par saison. Ce sont des personnages récurrents et pour la plus part importants avec une représentation mafois tout à fait banale.
C'est vrai, à part Viola Davis ya pas de premier rôle gay, mais bon est-ce que c'est grave, je trouve que non.

Tu m'as convaincu quant au fait que leur représentation n'est pas systématiquement stéréotypée. Il est clair que tu as raison sur ce point.

Je suis content de voir que tu reconnais tout de même qu'en dehors de Viola Davis, on ne compte aucun grand rôle gay. Tu as naturellement le droit de ne pas trouver cela problématique.

Citation :
Bon tu le dis toi même mais je voulais juste insister : dans le débat qui nous anime c'est complètement inutile comme argument, dans la mesure qu'on souhaite pas savoir si TWDC arrive à se faire des thunes sur le dos de la cause gay Langue
Et parmi les autres tentacules, à savoir Parks and resort, Studios et interactive, hé bah bon courage pour réussir à faire passer un message de tolérance à forte résonance de manière relativement subtile avec Emoji Blitz ou même sur les parcs.

La question n'était toutefois pas de savoir si Disney se fait ou non du fric sur le dos de la cause gay Wink Je ne comprends pas pourquoi tu mets ça sur le tapis. Je disais que je n'ai pas le sentiment, au-delà des chiffres, que le pôle télévision est la face la plus visible de l'iceberg. Mais, à bien y réfléchir, il est clair qu'elle permet de proposer des oeuvres sur une durée plus longue et qu'elle constitue donc un outil très intéressant pour faire passer des messages. Pour les branches parcs et jeux vidéo, voilà deux aspects qui ne sont que des vecteurs des secteurs cinéma et télé. L'impulsion doit venir de ces deux derniers domaines.

Citation :
Raiponce a fait un peu moins de 4 millions d'entrées, c'est moins qu'Avengers (4.3 millions) utilisé dans mon exemple Langue
Même la reine des neiges n'a pas vraiment atomisé grey's anatomy.

Damned ! Mes chiffres sont totalement à côté de la plaque.

Je te remercie ! Je me rends compte qu'au final, l'impact, en terme d'audience, est sensiblement similaire entre les productions cinématographiques et télévisuelles. Reste que le cinéma Disney me semble plus international que la télé Disney. J'ai le sentiment, peut-être erroné, que les films d'animation laissent un souvenir bien plus durable et fort que la dernière série ABC auprès du grand public. Peut-être est-ce la raison pour laquelle Disney prend de fait moins de risques au cinéma.

Citation :
Reste les Studios. C'est vrai que les personnages LGBT dans un film disney peuvent se compter sur les doigts d'un pouce et que certains apparaissent pendant 1.84 secondes (je pense à oaken) et qu'ils pourraient faire un petit effort, mais je garde plutôt espoir qu'un personnage avec un rôle plus que figuratif regarde l'eurovision. Que ce soit, comme tu l'entende, un héro (sous entendu donc un premier rôle) avec une cape arc en ciel, je pense pas que ce soit la priorité : vaut mieux que ce soit amené avec délicatesse et un peu de tact plutôt que de forcer le message, et c'est d'autant plus facile de faire passer des messages un peu plus fort avec des personnages secondaires (mais pas pour autant inutiles).

Tu n'as pas tort au sujet des personnages secondaires. Mais tu me fais encore dire ce que je n'ai pas dit ! Je ne souhaite pas proposer un héros porte-étendard sans finesse ou forcer un message. Laissons la cape arc en ciel de côté, veux-tu ? Ce dont a besoin la cause gay, c'est justement de sortir des représentations figées.

Mais, oui, j'en suis convaincu : on peut créer une intrigue centrée autour d'un héros gay sans avoir l'indélicatesse d'un éléphant au milieu d'un magasin de porcelaines. Et, oui, je suis aussi convaincu que l'absence de héros principal gay en 2017 dans une grosse production cinématrographique Disney atteste d'une certaine frilosité.

Un idéal d'égalité ne peut se contenter de voir une partie de la population bornée à des seconds rôles à cause de sa sexualité qui, malheureusement, choque encore des abrutis au XXIe siècle.

Citation :
Enfin, tu semble être remonté (ou ée d'ailleurs) du fait qu'ils ne se concentrent que sur la tentacule networks, mais quand ils essayent un truc sur une autre tentacule, tu es remonté (tout pareil) aussi.

Il faut vraiment que tu arrêtes de donner le sens qui t'arrange à mes propos. "Le truc qu'ils essayent sur une autre tentacule", ça s'appelle une soirée communautaire qu'ils n'organisent même pas en leur propre nom. Je pense avoir suffisamment expliqué mon point de vue sur l'aspect communautariste. Par ailleurs, ce n'est pas parce qu'on leur demande d'être plus ambitieux dans l'ensemble de leurs divisions qu'on doit automatiquement adouber d'un air béat la moindre initiative, y compris lorsque celle-ci relève d'un mauvais choix. Mais je dois vraiment rappeler que j'aurais préféré une soirée de la tolérance, que certains symboles sont connotés, que le communautarisme est peu productif ?

Citation :
Que tu t'insurge au contraire que la com autour de cet événement soit complètement inexistante en France ou qu'ils sortent même pas j'en sais rien une lanière spéciale au mois de juin, d'accord, mais là, bon... x)

Ils n'assument pas la soirée en leur nom. Tout est dit, non ? Je les invite à communiquer au maximum sur des événements liés à la tolérance et de les démultiplier dans les resorts à travers le monde. Je réprouverai par contre toute initiative qui consiste à s'adresser à une catégorie de personnes, qu'elle soit ou non discriminée, au nom d'une orientation sexuelle. Tu en comprendras peut-être mieux les raisons dans le dernier paragraphe (je ne te demande par pour autant de les partager, naturellement).

Citation :
C'est une soirée, une seule, "thémée" (si je puis dire) Pride, qui vise, c'est vrai, principalement une certaine population/communauté, m'enfin, c'est pareil pour plein d'autres trucs qui visent principalement une communauté, et pourtant on en fait pas tout un foin. C'est une soirée commerciale, aprés les heures d'ouverture du parc, donc ça embête personne, c'est pas non plus comme si, le jour même, tous les visiteurs devaient présenter leur billet d'entrée et un album de Mylène Farmer pour pouvoir accéder aux parcs Langue

Tu me diras, en effet, que l'Oktoberfest s'adresse à un public précis également. La différence ? Que l'on soit gay, hétéo, bi, trans, on choisit d'aimer ou non la bouffe et les bières allemandes. L'événement "trie" son public sur base d'un choix délibéré, qui relève d'un goût propre à une personnalité. Une soirée qui cible une population au nom d'une sexualité qui, elle, ne fait généralement pas l'objet d'un choix délibéré, pratique à mon sens une discrimination. Pour moi, précisément, la discrimination commence lorsque l'on impose une sélection sur base d'un critère vis-à-vis duquel on ne pose pas un choix délibéré. Je retrouve, dans cet ensemble, le sexe, l'orientation sexuelle ou encore la couleur de peau. On ne tombera pas d'accord sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée Pride aux Walt Disney Studios
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Les parcs à thèmes Disney :: Disneyland Paris-