AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Walt Disney] Fantasia (1940)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 31 Mar 2008 - 9:53




Titre original :
Fantasia
Date de sortie USA : Le 13 novembre 1940
Segments : Toccata And Fugue In D Minor, The Nutcracker Suite, TheSorcerer's Apprentice, The Rite Of Spring, Pastoral Symphony, Dance Of The Hours, Night On Bald Mountain / Ave Maria
Réalisé par : James Algar (séquence "Sorcerer's Apprentice"), Samuel Armstrong (séquences "Toccata& Fugue", "Nutcracker"), Ford Beebe (séquence "Pastoral Symphony"), Norman Ferguson (séquence "Dance of the Hours"), Jim Handley (séquence "Pastoral Symphony"), T. Hee (séquence "Dance of the Hours"), Wilfred Jackson (séquence "Night on Bald Mountain"), Hamilton Luske (séquence "Pastoral Symphony"), Bill Roberts (séquence "Rite of Spring"), Paul Satterfield (séquence "Rite of Spring") et Ben Sharpsteen
Musique : Johann Sebastian Bach ("Toccata and Fugue in d minor BWV 565"), Paul Dukas ("L'apprenti sorcier"), Modeste Moussorgsky ("A Night on Bald Mountain"), Amilcare Ponchielli ("La Gioconda: Dance of the Hours"), Franz Schubert ("Ave Maria"), Léopold Stokowski (chef d'orchestre), Igor Stravinsky ("The Rite of Spring"), Piotr Ilyich Tchaikovsky ("Nutcracker Suite Op.71a") et Ludwig Van Beethoven (from "Symphony No. 6 in F Op.68 'Pastorale")
Durée : 2h05


Résumé (source Zuzu Disney) : Fantasia est composé de sept séquences distinctes. Le long-métrage débute ainsi avec la présentation de l'orchestre et de son chef. Les instruments disparaissent bien vite pour laisser leurs places à des jeux de lignes mêlées à des taches de couleur. Le spectacle peut alors commencer...

TOCCATA ET FUGUE EN RE MINEUR (Johann Sebastian Bach)
La vision de la musique est ici abstraite : sur l'écran défilent ambiances colorées et formes au rythme des tonalités et airs du morceau...

LE BALLET DE CASSE-NOISETTES (Piotr Ilyich Tchaïkovski)
Six tableaux, du printemps à l'automne, voient danser à la chinoise, à l'orientale ou à la russe, des elfes, fées, champignons, plantes et poissons plus humains que nature...

L'APPRENTI SORCIER (Paul Dukas)
Mickey utilise, en l'absence son maître le Magicien, ses pouvoirs pour échapper à sa corvée d'eau. Dépassé bien vite par la tournure pris par les événements, il st finalement sauvé in extremis de la noyade par celui dont il a usurpé la magie...

LE SACRE DU PRINTEMPS (Igor Stravinsky)
Une explosion solaire est à l'origine de la formation de la terre. La planète naissante, recouverte alors de volcans en action, voit bientôt apparaître la vie qui prend la forme peu avenante de monstres préhistoriques. Mais un nouveau soubresaut les fait brutalement disparaître. La terre semble alors connaître un nouveau cycle...

LA SYMPHONIE PASTORALE (6e Symphonie de Ludwig Van Beethoven)
La symphonie sert de base musicale à des scènes mythologiques...

LA DANSE DES HEURES (Amilcare Ponchielli)
Des autruches, hippopotames, éléphants et autres crocodiles s'attachent,avec beaucoup de sérieux mais peu de réussite, à monter un ballet traditionnel...

UNE NUIT SUR LE MONT CHAUVE (ModesteMoussorgski)...
Une fête diabolique, noir et sans espoir...

...et AVE MARIA (Franz Schubert)
...laisse sa place à un chant de ferveur et de grâce...

A noter :
A la moitié du film, un intermède présente la piste sonore par le biais d'un graphisme reprenant les vibrations sonores de l'enregistrement.


Mon avis : Fantasia n'est pas un Grand Classique comme les autres, c'est en effet plus un film conceptuel qu'un vrai long métrage avec une histoire unique. Ici pas de personnages principaux ni d'histoires rocambolesques mais une suite de courts métrages directement inspirés des plus grandes musiques classiques. Le court le plus intéressant reste la merveilleuse séquence de l'Apprentie Sorcier où l'on retrouve Mickey au plus haut de sa carrière (c'est encore aujourd'hui un des rares personnage de cartoon qui a eu droit à une apparition dans un Grand Classique). L'animation de cette séquence comme du reste du film est en tout point exceptionnelle et unique en son genre. Pour la première fois un studio d'animation s'intéresse à l'abstraction et rentre ainsi de plein pied dans l'art du XXème siècles. Heureusement, pour ne pas lasser le public habitué à des films plus classiques, ces séquences abstraites sont accompagnés d'autres séquences plus comiques et figuratives. En plus de l'Apprenti Sorcier on retrouve donc un ballet d'animaux fort réussis (la danse des éléphants reste mémorable!), une séquence inspirée de la mythologie grecque et une nous racontant les origines de notre monde. C'est d'ailleurs dans cette séquence que l'on peut découvrir le merveilleux travail de Woolie Reitherman (un des Nine Old Mens), qui démontre qu'il est bien le spécialiste des scènes d'action (le combat du tyranosaure).
La musique est bien sur merveilleuse, du grand Art. Et pour mettre en valeur ces oeuvres fantastiques, Walt Disney eu la merveilleuse idée de développer un nouveau système sonore ; le fantasound. Derrière ce nom étrange se cache en fait l'invention du son stéréophonique, une véritable révolution pour l'époque! La spectateur a alors l'impression de se retrouver dans une véritable salle de concert, avec du son venant de la droite et de la gauche.
Fanatasia reste un des plus grands chef-d'oeuvre du studio, même si le film mis du temps a rencontrer son public (il cartonna surtout dans les années 70 et avec sa sortie sur le marché de la vidéo). Il est vrai qu'il n'est pas aussi accessible qu'un Pinocchio ou un Dumbo mais c'est également ça qui fait tout son charme, c'est également un très outil pédagogique pour permettre aux plus jeunes de s'initier à la musique classique, un vrai petit bijoux !


Retrouvez une gallerie de concept arts du film sur The Art of Disney Animation!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Fy87



Masculin
Age : 46
Messages : 1650
Localisation : 46
Inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 31 Mar 2008 - 10:59

Un film à voir au ciné ou avec un bon home-cinema pour l'apprécier à sa juste valeur. Je l'avais découvert lors de sa ressortie au cinéma et j'avais beaucoup aimé. Il est vrai qu'il ne faut pas l'appréhender comme un animé classique, mais il vaut le coup. J' attends sa ressortie en DVD avec impatience car les prix sur le net en occaz sont abusifs... c'est du grand n'importe quoi !


"The World Owes Me a Living"
Revenir en haut Aller en bas
Maléfique



Féminin
Messages : 75
Inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Mar 13 Mai 2008 - 15:23

J'adore la nuit sur le mont chauve, le clin d'oeil à "Nosferatu" de Murnau est magnifique!!


Revenir en haut Aller en bas
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Ven 16 Mai 2008 - 14:31

Retrouvez divers clins d'oeil au film dans les épisodes simpson : http://www.simpsonspark.com/refs_film_fantasia.php


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Anuhea



Féminin
Age : 31
Messages : 16
Localisation : Lille
Inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Mar 20 Mai 2008 - 23:20

@Fy87 a écrit:
J' attends sa ressortie en DVD avec impatience car les prix sur le net en occaz sont abusifs... c'est du grand n'importe quoi !

Justement tout à l'heure j'étais sur amazon pour acheter le coffret Mulan et jme suis dit que jpouvais peut être prendre Fantasia avec (j'ai pas le souvenir de l'avoir vu un jour ...) . A 299€ le DVD j'attendrai encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
oasis



Féminin
Age : 30
Messages : 1449
Localisation : Bailly Romainvilliers / Disney
Inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Mar 20 Mai 2008 - 23:47

Fantasia est certainement l'un des films qui m'a le plus marqué quand j'étais petite... je l'ai vu la première fois j'étais très jeune... je devais à voir maximum 6 ans je sais plus trop...
Dès mon plus jeune âge, j'ai toujours aimer la musique... et mes parents ont toujours aimer Fantasia (un des seuls films Disney qu'ils aiment d'ailleurs!) et je suis restée scotchée devant en le regardant plusieurs fois pendant des années... J'ai toujours eu peure des "fameux dinosaures" et d'une nuit sur le mont chauve... en revanche, j'aimais énormément toute la partie mythologique et Mickey bien sûr...
Dès années plus tard, en étudiant la musique classique de manière théorique, je me rend compte que j'ai vraiment appris énormément de choses sur la musique à partir de ce film... et que d'après ce que j'ai appris, les créateurs de Fantasia ce sont vraiment inspirés des thèmes musicaux et de l'imagination des compositeurs pour créer les images, car en effet, une nuit sur le mont chauve, devait représenter une danse "diabolique", je sais plus exactement l'expression de Moussorgski, mais c'est aproximativement pareil, idem pour le sacre du printemps de Stravinsky, normalement, c'est tout ce qui touche aux tremblements de la terre, tout ce qui est en rapport avec la nature, casse noisette, chaque mouvement représente un mouvement de danse, toccata et fugue en ré min représente des thèmes et variations, ce que les dessins représentent très bien, et l'ave maria est un morceau religieu, quoi de plus angélique que ce que nous propose les dessins de Fantasia?
Bref, tout est tellement bien représenté de la façon dont les compositeurs l'auraient souhaité (j'aurais tellement adoré que les compositeurs soient encore vivant lors de la sortie du film!) que pour moi ce film est et restera l'un des plus grands chef d'oeuvre de Walt Disney!...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/jumpingirl
Chernabog



Masculin
Age : 25
Messages : 405
Localisation : Clichy-sous-Bois
Inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Mer 30 Juil 2008 - 21:33

Petite question au sujet du film . J'ai vu sur le site d'Olikos et sur Wikipedia que :

Le segment de l'Apprenti Sorcier devait étre destiné à Simplet et non à Mickey .

Hors , reculons les horloges d'environ 70 ans . Disney , voulant relancer le personnage de Mickey , décide de créer un court métrage basé sur le morceau de Paul Dukas : l'Apprenti Sorcier . Plus tard , l'idée du court métrage evoluera pour donner naissance à Fantasia .


Peut t'on m'expliquer alors ce que vient faire cette histoire de Simplet là dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Jeu 31 Juil 2008 - 1:00

Jamais entendu parler de cette histoire avec Simplet...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Everlasting Matt



Masculin
Age : 31
Messages : 1751
Localisation : Sud de la France
Inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Jeu 31 Juil 2008 - 1:57

@Cobain a écrit:
Jamais entendu parler de cette histoire avec Simplet...
Moi je l'ai lu sur le site d'Olikos mais c'est tout. ^^

Sinon j'ai re-regardé ma VHS de Fantasia entre hier et aujourd'hui. Toujours aussi bien. Smile Et puis j'ai pu mieux apprécier "Une nuit sur le mont chauve" qui me faisait assez peur quand j'étais petit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Ven 8 Aoû 2008 - 14:38

je l'ai vu qu'une fois, il y a pas longtemps grâce à une amie qui avait la VHS et j'ai bien aimée. J'espère pouvoir voir une fois fantasia 2000.
Revenir en haut Aller en bas
L



Messages : 500
Localisation : France
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Sam 9 Aoû 2008 - 20:35

Je l'ai en VHS, racheté en DVD et je le regarde assez rarement. Mais quand je le ragarde c'est un vrai moment de plaisir, un projet comme Fantasia on en voit pas tout les jours. C'était un vrai défi pour les studios Disney. Chacune des séquences me fait rêver: il faut que je trouve du temps pour le regarder bientôt.


Mario, numéro un au Japon en 2010 d'après Yahoo! Japan
Revenir en haut Aller en bas
stechou



Masculin
Age : 26
Messages : 1255
Localisation : Orléans
Inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Jeu 14 Aoû 2008 - 15:43

J'aurais beaucoup aimé me l'acheter en DVD mais le prix m'en a dissuader. J'attendrais que sortent une nouvelle édition
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 0:28

D'où vient l'histoire de "L'Apprenti sorcier" et les autres histoires également... Elles sont toutes imaginés où bien il y avait des sources d'inspiration or la musique évidement.
Revenir en haut Aller en bas
Meril06



Féminin
Age : 43
Messages : 3317
Localisation : Sud-est
Inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 9:47

Je ne l'ai pas revu depuis longtemps, mais j'en garde 1 très bon souvenir. Les musiques sont très bien choisies, et ce fut ma première expérience de musique classique. Les séquences animées sont très jolies et collent bien avec la musique. J'ai moins apprécié Fantasia 2000
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Féminin
Age : 28
Messages : 4271
Localisation : *Dans le Stretch 1*
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 10:24

Je plussoie, Fantasia est un film de toute beauté : superbes musiques et superbes images qui vont avec.

Je garde un souvenir enchanteur de la séquence avec les centaures et les licornes et pégases, ainsi que le ballet des hippos et autruches. Chernabog est aussi un personnage charismatique et impressionant de par ses pouvoirs.

Par contre j'ai détesté Fantasia 2000...


Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
*Ex castmember sur Fantasyland, Frontierland, Discoveryland, Toon Studios et Guest Flow DLP *
Revenir en haut Aller en bas
Matheus



Masculin
Age : 37
Messages : 1161
Localisation : Asnières-sur-Seine
Inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 16:34

Pour répondre à thom, Fantasia fut entrepris par Disney comme un travail expérimental. Il voulait entraîner les artistes qui travaillaient pour lui dans de l'expérimentation.
Ainsi, les sources d'inspiration des séquences de Fantasia proviennent essentiellement des oeuvres des compositeurs utilisées pour le film, mais aussi de Disney lui-même et de son équipe.

  • Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565 de Johann Sebastian Bach. C'est à la base une oeuvre d'église écrite pour orgue. Elle a été transcrite pour orchestre par Leopold Stokowski. Quand Disney entendit cette version, il décida de l'utiliser pour l'ouverture du film. En effet, la phrase introductive jouée trois fois au début de la toccata lui faisait penser à un appel de trompette, idéale donc pour une ouverture. Ensuite, cette séquence, de par la musique de Bach, fut considérée dès le départ comme abstraite. Disney fit appel au spécialiste de l'animation abstraite Oscar Fischinger mais le travail de celui-ci ne le satisfaisait pas. En fait, Walt voulait "sa propre" abstraction. Du coup, les formes et motifs évoqués par la musique viennent directement de l'esprit de Disney et de son équipe (Lee Blair, Elmer Plummer, Phil Dike...), et tout de même inspirés un peu de la vision d'Oscar Fischinger.



  • Casse-Noisette, suite de ballet op.71 a de Piotr Ilyitch Tchaïkovski. Habituellement, un compositeur écrit un ballet complet, ensuite une suite pour orchestre est réalisée après coup, soit par lui-même soit par quelqu'un d'autre. C'est le cas de La Belle au Bois Dormant et du (Le) Lac des Cygnes. En ce qui concerne Casse-Noisette, Tchaïkovski en avait prévu une suite pour orchestre lors de la composition de l'oeuvre, et son exécution eut lieu bien avant la représentation du ballet. L'histoire provient d'un conte pour enfants d'Alexandre Dumas père intitulé Histoire d'un casse-noisette (1844), qui est lui-même une version (peu fidèle) d'un conte d'Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann intitulé (en français) Casse-Noisette et le Roi des souris. Pour un résumé de l'histoire, cliquez sur le lien ci-dessous.
    http://www.dumaspere.com/pages/dictionnaire/histoire_casse_noisette.html
    La suite pour orchestre de Tchaïkovski comprend huit numéros : une ouverture miniature, 6 danses caractéristiques et la Valse des Fleurs. Les artistes Disney n'ont rien conservé de l'histoire. Ils ont juste gardé 5 des 6 danses caractéristiques et la valse, leur inspiration provenant directement des thèmes musicaux et des titres que portent les numéros : Danse de la Fée-Dragée, Danse Chinoise, Danse des Mirlitons, Danse Arabe, Danse russe Trépak, Valse des Fleurs. Pour la Danse de la Fée-Dragée, on doit l'animation des petites fées à Les Clark qui étudia pour l'occasion les oiseaux-mouches. Pour la Danse Chinoise, au départ étaient prévus des lézards. Mais comme le dit l'animateur Frank Thomas : "un lézard n'est pas drôle". Le réalisateur Sam Armstrong avait eu l'idée pour la séquence de montrer des lanternes en forme de champignons. Ce sont finalement ces derniers qui furent choisis et volèrent ainsi la vedette aux lézards, et surtout le petit champignon Hop Low, animé par Art Babbitt, qui s'inspira des 3 Stooges (comiques américains de l'époque) pour l'animation. Des poissons pudiques et voilés furent choisis pour la Danse Arabe, tandis que chardons et orchidées prirent le rôle de cosaques et de paysannes pour la Danse russe Trépak.



  • L'Apprenti Sorcier, scherzo symphonique de Paul Dukas. Cette partition composée en 1897 prend pour thème la ballade Der Zauberlehrling de Johann Wolfgang von Goethe, qui puise ses racines dans un conte vieux de 2000 ans écrit par le grec Lucien de Samosate. Le jeune disciple d'un maître sorcier profite d'une absence de ce dernier pour animer un balai magique, qu'il oblige à accomplir son travail à l'aide d'une formule incantatoire... Pour le coup, la séquence reprend l'histoire utilisée par Dukas. En 1937, en écoutant des morceaux de musique classique pour ses Silly Symphonies, Walt Disney tombe sur L'Apprenti Sorcier de Paul Dukas et réalise que ce serait un excellent support pour Mickey. On songe d'abord à en faire une Silly Symphony, mais si tout le monde est d'accord sur le choix de la musique, il en va autrement pour le choix du rôle principal. Les collaborateurs de Disney verraient très bien Simplet (Dopey) dans le rôle (on est en 1937, année de production de Blanche Neige et les Sept Nains). Mais Disney tient bon. Ce sera son vieil ami Mickey, et personne d'autre. (source : Richard Holliss et Brian Sibley Mickey Mouse, sa vie et ses oeuvres, 1986)



  • Le Sacre du Printemps, Tableaux de la Russie païenne en deux parties d'Igor Stravinski. Créé à Paris le 29 mai 1913, sous la direction de Pierre Monteux. L'idée initiale de ce Sacre est relatée par le compositeur dans les Chroniques de ma vie. Il avait eu soudain la vision d'un grand rite sacral païen, avec de vieux sages assis en cercle observant la danse à mort d'une jeune fille qu'ils sacrifient pour leur rendre propice le dieu du Printemps. Disney voulait une séquence aux accents préhistoriques. C'est Deems Taylor (le narrateur du film) qui suggéra ce morceau en réponse à cette demande, car il est vrai que les rythmes obsédants du ballet évoquent les forces primitives. Disney et ses collaborateurs transformèrent la danse tribale en évolution de la vie sur Terre durant le premier milliard d'années. Il fallait donc s'immerger dans une époque préhistorique et la rendre crédible pour le public. Cela demanda au département des effets spéciaux beaucoup d'imagination, à l'image de Josh Medders qui créa de la lave en fusion en plaçant des tuyaux d'air sous une épaisse mixture de bouillie d'avoine pour faire des bulles d'air.



  • Symphonie No.6 en Fa Majeur, dite "Pastorale", Op.68 de Ludwig van Beethoven. Pour la séquence de la mythologie grecque, ce n'était pas cette oeuvre qui était prévue à la base mais Cydalise et le Chèvre-pied de Gabriel Pierné, ballet qui met en musique les amours d'un chèvre-pied, faune appartenant au cortège du dieu Pan, et de Cydalise, ballerine qui se produit à Versailles dans la comédie-ballet La Sultane des Indes et qui met la cour de la fin du XVIIIème siècle en émoi. Ce ballet est en fait une parodie de musique baroque avec réminiscence des modes antiques, qui devait a priori convenir pour la séquence animée des centaures et des dieux de l'Olympe, mais la superposition des deux ne fonctionnait pas. On proposa alors le Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy, puis Dick Huemer, co-directeur du scénario, et George Stallings, dessinateur, suggérèrent la Pastorale de Beethoven, qui pour le coup colla parfaitement.



  • Danse des Heures, extrait du IIIème acte de La Gioconda, opéra d'Amilcare Ponchielli. L'atmosphère est celle de Venise au XVIIème siècle. L'histoire est une adaptation d'Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo. Bien évidemment, Disney ne retient rien de la trame, mais utilise la musique où l'excès dramatique et la recherche de l'effet sont présents pour créer une parodie, une caricature du ballet classique, à l'image des tableaux de Degas, en présentant des animaux connus pour leur manque de grâce (autruches, hippopotames, éléphants) effectuant pirouettes et entrechats qui en demandent justement, de la grâce. Cette incohérence a pour résultat de faire de cette séquence la plus drôle du film. Les animateurs ont dû pour cela étudier les mouvements de la danse classique en allant dans les coulisses du Ballet Russe.



  • Une Nuit sur le Mont Chauve de Modest Moussorgski, version arrangée par Rimski-Korsakov. Moussorgski, après avoir vu une pièce de Georgy Mengden intitulé La Sorcière, ainsi qu'après la lecture d'un ouvrage de Khotinski sur la sorcellerie, fut inspiré par la mythologie slave centrée sur le mont Triglaf (le mont Chauve) situé près de Kiev au sud de la Russie. Sur ce mont, des esprits démoniaques se rassemblent au cours de la nuit de Walpurgis (l'équivalent de Halloween) afin de célébrer les forces du mal. L'illustrateur danois Kay Nielsen s'appropria ce concept et, avec Albert Hurter, créa entre autres, le dieu du mal et de la mort : Chernabog. Ce personnage fut animé par Bill Tytla. (je vous invite à lire la fiche de Ratigan sur ce personnage dans le topic des méchants Disney).



  • Ave Maria (Ellens dritter Gesang tiré du Cycle La Dame du Lac, op.52, D.839) de Franz Schubert. Le sentiment de recueillement que procure ce lied vient contraster avec le sabbat de Moussorgski qui le précède. Après les forces du mal arrive donc une procession religieuse. Joe Grant, responsable du scénario, puisa son inspiration dans son propre jardin, ses arbres ayant un style gothique qui lui donnèrent l'idée de l'allure de la cathédrale vers laquelle la procession se dirige. C'est ainsi, en ayant le dernier mot, que le Bien triomphe du Mal.


Dernière édition par mauntedhous le Dim 12 Oct 2008 - 10:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professor Ratigan



Masculin
Age : 33
Messages : 5157
Localisation : Dans les bas-fonds de Londres
Inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 16:54

@Chernabog a écrit:
Petite question au sujet du film . J'ai vu sur le site d'Olikos et sur Wikipedia que :

Le segment de l'Apprenti Sorcier devait étre destiné à Simplet et non à Mickey .

Hors , reculons les horloges d'environ 70 ans . Disney , voulant relancer le personnage de Mickey , décide de créer un court métrage basé sur le morceau de Paul Dukas : l'Apprenti Sorcier . Plus tard , l'idée du court métrage evoluera pour donner naissance à Fantasia .


Peut t'on m'expliquer alors ce que vient faire cette histoire de Simplet là dedans ?


Euh... Juste quelques précisions. L'Apprenti Sorcier n'a jamais été prévu pour relancer la carrière de Mickey. Je sais que c'est ce que Deems Taylor dit dans son livre sur le film, mais c'est FAUX. En effet, la carrière de Mickey n'a jamais été aussi florissante que pendant la production de ce segment. En effet, je ne vois pas comment on peut dire qu'à l'époque la carrière de Mickey déclinait, alors qu'il était la vedette de ses meilleurs courts-métrages, dont Le Brave Petit Tailleur, Chien d'Arrêt et De L'autre Côté du Miroir. C'est tout bonnement faux, cette rumeur qui veut que Disney désespérait de voir on personnage mal vieillir.

Concernant Simplet, effectivement, certains artistes, et surtout les critiques demandaient à Disney de réutiliser le personnage si populaire de Simplet, et pourquoi pas dans ce nouveau projet. Disney s'y refusa, bien entendu !

voilà. J'espère que mes explications ont été claires... Wink


Revenir en haut Aller en bas
http://affichesdisney.canalblog.com/
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 17:44

Je ne suis pas d'accord avec toi Ratigan. Il est vrai que Mickey n'était pas encore tout à fait dans le déclin à l'époque de Fantasia mais je pense que Disney voyait son rôle d'ans L'Apprenti Sorcier comme l'apothéose de sa carrière AVANT qu'elle ne décline vraiment dans les années 40. Tout le monde se rendait bien compte que la carrière de Mickey était déjà derrière lui et que, depuis l'arrivée de la couleur sa côte de popularité n'avait cessé de baissé (tout en restant très bonne) pour se faire doubler par Donald et Dingo par la suite.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Professor Ratigan



Masculin
Age : 33
Messages : 5157
Localisation : Dans les bas-fonds de Londres
Inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 18:07

@Cobain a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec toi Ratigan. Il est vrai que Mickey n'était pas encore tout à fait dans le déclin à l'époque de Fantasia mais je pense que Disney voyait son rôle d'ans L'Apprenti Sorcier comme l'apothéose de sa carrière AVANT qu'elle ne décline vraiment dans les années 40. Tout le monde se rendait bien compte que la carrière de Mickey était déjà derrière lui et que, depuis l'arrivée de la couleur sa côte de popularité n'avait cessé de baissé (tout en restant très bonne) pour se faire doubler par Donald et Dingo par la suite.

Non, je ne suis pas d'accord. Chien d'Arrêt est sorti après la production de l'Apprenti Sorcier, et c'est un chef -d'oeuvre.
D'ailleurs, mes arguments sont les mêmes que ceux de John Culhane dans son livre sur Fantasia.
Disney ne voulait pas redorer le blason de Disney. Par contre, effectivement, il voulait donner un rôle extraordinaire à sa chère souris. Mais il n'était pas question de relancer sa carrière. a ce moment là, elle était au sommet, et Disney ne pouvait pas prévoir que Donald le dépasserait dans les années suivantes.


Revenir en haut Aller en bas
http://affichesdisney.canalblog.com/
Chernabog



Masculin
Age : 25
Messages : 405
Localisation : Clichy-sous-Bois
Inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 18:18

J'y vois un peu plus clair . Ce qui me parait toujours étrange c'est qu'il me semble que dans les bonus du DVD Zone 1 du film , ils disent bien que la popularité de Mickey était au plus bas (souffrant de la comparaison avec Donald) et que Disney voulait la relancer .


Matheus : Rien à dire . Tu as trés bien tout expliqué !
Revenir en haut Aller en bas
Professor Ratigan



Masculin
Age : 33
Messages : 5157
Localisation : Dans les bas-fonds de Londres
Inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 18:20

@Chernabog a écrit:
J'y vois un peu plus clair . Ce qui me parait toujours étrange c'est qu'il me semble que dans les bonus du DVD Zone 1 du film , ils disent bien que la popularité de Mickey était au plus bas (souffrant de la comparaison avec Donald) et que Disney voulait la relancer .


Matheus : Rien à dire . Tu as trés bien tout expliqué !

Moi, je ne me base que sur le livre de référence sur la question, le Fantasia de John Culhane, qui explique clairement que Disney n'a jamais dit que l'Apprenti Sorcier était le moyen de redorer le blason de Mickey. D'après lui, il n'était pas question de redorer la carrière de qui que ce soit dans les réunions de préparation.
Maintenant, je n'ai pas la science infuse, bien sûr !

Ce que je ne nie pas, c'est que Disney voulait offrir un grand rôle à sa souris, ça, c'est sûr. Mais sa carrière n'était pas déclinante. D'ailleurs, à l'époque, les CM de Mickey était bien meilleurs que ceux de Donald. Disney ne semble jamais avoir douté, à cette époque, de sa souris.


Revenir en haut Aller en bas
http://affichesdisney.canalblog.com/
Chrisis2001



Masculin
Age : 49
Messages : 356
Localisation : Loire-Atlantique
Inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 19:42

J'adore ce film, j'avais trouvé le coffret DVD avec Fantasia et Fantasia 2000, cela me permet de le revoir de temps en temps.

Pour ceux que cela intéresse je vais essayer de retracer l'historique des diffusion de Fantasia au cinéma en France. J'ai pas mal de boulot en ce moment cela viendra bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Matheus



Masculin
Age : 37
Messages : 1161
Localisation : Asnières-sur-Seine
Inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 20:56

Ratigan, tu sais très bien que la qualité ne rime pas forcément avec la quantité. Entre 1937 et 1940, Donald, Goofy et/ou Pluto accompagnaient systématiquement Mickey dans sa propre série. A part Brave Little Tailor, cite-moi un cartoon de cette période où aucun des trois n'apparaît.
Donald est même la vedette de trois cartoons de la série Mickey Mouse à cette période : Donald and Pluto, Don Donald et Modern Inventions. La souris n'y apparaît même pas, c'est un comble. Il faut donc créer une série Donald Duck en 1937, Pluto la même année, Goofy en 1939.
Mickey est vraiment en perte de vitesse. Du point de vue quantitatif, on le voit moins : 14 apparitions en 1932, 12 en 1933, 9 en 1934, 8 en 1935, 9 en 1936, 7 en 1937, 6 en 1938, 4 en 1939, 4 en 1940. (On peut comparer avec Donald, celui-ci apparaissant en 1934 : 3 apparitions en 1934, 4 en 1935, 7 en 1936, 9 en 1937, 11 en 1938, 9 en 1939, 10 en 1940).
On voit Mickey de moins en moins avant la sortie de Fantasia, après aussi du reste.


Dernière édition par matheus le Mar 30 Sep 2008 - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professor Ratigan



Masculin
Age : 33
Messages : 5157
Localisation : Dans les bas-fonds de Londres
Inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 21:16

@matheus a écrit:
Ratigan, tu sais très bien que la qualité ne rime pas forcément avec la quantité. Entre 1937 et 1940, Donald, Goofy et/ou Pluto accompagnaient systématiquement Mickey dans sa propre série. A part Brave Little Tailor, cite-moi un cartoon de cette période où aucun des trois n'apparaît.
Donald est même la vedette de trois cartoons de la série Mickey Mouse à cette période : Donald and Pluto, Don Donald et Modern Inventions. La souris n'y apparaît même pas, c'est un comble. Il faut donc créer une série Donald Duck en 1937, Pluto la même année, Goofy en 1939.
Mickey est vraiment en perte de vitesse. Du point de vue quantitatif, on le voit moins : 14 Mickey Mouse en 1932, 12 en 1933, 9 en 1934, 8 en 1935, 9 en 1936, 7 en 1937, 5 en 1938, 2 en 1939, 3 en 1940.
On le voit de moins en moins avant la sortie de Fantasia, après aussi du reste.

Je ne renie pas ce que tu dis, bien au contraire. Je dis juste que Disney n'a jamais dit qu'il souhaitait relancer la carrière de Mickey avec L'Apprenti Sorcier. Les historiens du cinéma disent tous cela.
Maintenant, comme je l'ai dit, vous le prenez comme vous voulez. Moi je fais confiance aux spécialistes. Quand je lis John Culhane, je crois ce qu'il dit, et il affirme haut et fort que L'Apprenti Sorcier n'avait pas vocation à redorer le blason de Mickey, contrairement à ce qui est dit.

Et puis, je ne suis pas sûr que moins de CM signifie vraiment perte de vitesse pour un personnage. Tu dis qu'en 1939 et 1940, Mickey ne fait plus que 2 ou 3 CM. Ben oui... Il y en a moins, puisque les animateurs de Mickey travaillent sur L'Apprenti Sorcier. Ils ne peuvent pas être partout...

Enfin bon.. Je parle dans le vide. J'ai l'impression que ma version ne vous convient pas. Très bien. Moi, je tente seulement de répondre à une question qui a été posée, et à chaque fois, je prends soin de vérifier mes informations dans des livres de spécialistes. trouvez-moi un grand spécialiste de Disney qui puisse prouver par A+B que Disney a bien avoué que la carrière de Mickey était en berne.

A la fin des années 1930, elle ne l'était pas, ce qui ne veut pas dire qu'après l'Apprenti Sorcier, Mickey ne tombe pas progressivement aux oubliettes.

Wink


Revenir en haut Aller en bas
http://affichesdisney.canalblog.com/
Matheus



Masculin
Age : 37
Messages : 1161
Localisation : Asnières-sur-Seine
Inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Fantasia (1940) Lun 29 Sep 2008 - 21:37

Tous les animateurs ne travaillaient pas sur L'Apprenti Sorcier. Par ailleurs, avec les chiffres que je t'ai donnés, tu peux bien constater qu'on voyait moins Mickey au cinéma en 1938-1939 par rapport aux années précédentes, même si les quelques CM sont des chefs d'oeuvre. Ils peuvent être les plus beaux films du monde, ça ne change rien, on voyait moins Mickey à cette époque. Je suis d'accord avec toi, les animateurs se consacraient aux longs métrages plutôt qu'aux courts, mais du coup ils négligeaient Mickey.
Je n'ai jamais dit non plus que Disney voulait redorer le blason de Mickey. Il voulait juste que celui-ci ne tombe pas dans l'oubli.
Mais tu cites Culhane qui est un spécialiste, il n'a jamais dit qu'on voyait Mickey toujours aussi régulièrement.
Moi je cite Holliss et Sibley qui sont aussi des spécialistes, et ils disent que les animateurs voulaient mettre Simplet dans le rôle de l'apprenti sorcier. Disney devra batailler ferme ses collaborateurs pour imposer Mickey. Il est avéré que les animateurs préféraient avoir Donald ou Pluto à s'occuper car ces derniers étaient plus drôles.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Walt Disney] Fantasia (1940)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Du petit au grand écran :: L'animation Disney au cinéma-