AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
la chieuse



Féminin
Age : 30
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 20:12

Hélas oui!


Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 20:12

Madison Monkey a écrit:
@lou-léa a écrit:
C'est fou ça d'avoir inventé un sac pour mettre sa femme dedans pour que surtout on ne voit pas ce corps !!!!!!!!!!
Et quand on sort ça aux hommes des pays ou des femmes concernés, ils nous répondent "Vos femmes à vous c'est des putes ! Au moins les nôtres elles nous trompent pas !"

Et quand ils disent "La femme c'est précieux pour nous",

Leurs femmes ne les trompent pas ...!?
Je ne suis pas convaincu que le niveau de moralité de leurs pays soit différent de celui de n'importe quel autre.
"La femme c'est précieux pour eux"..!!!
Et quand on voit comment ils les traitent, on a du mal à les croire.
Leurs femmes ne sont pas des p...., mais leurs maris sont des maquereaux ou des tortionnaires.

Dans un pays d'Afrique, une jeune femme musulmane s'est fait violer ( par un musulman, pas par un touriste ), elle est tombée enceinte et a été condamnée à la lapidation pour avoir eu une relation sexuelle avant mariage!!!
Et son violeur dans tout ça... rien! Je parie qu'il lui a jeté la première pierre!

---------
Ceci dit, montrer ses seins ne sera jamais un argument, même symbolique. ca ne fait que diminuer leur crédibilité et leur faire perdre leur dignité.

--------
C'est vrai qu'en France, les dragueurs se croient tout permis. Ce ne sont que des petits crétins décérébrés à la merci de leurs hormones.
"Street séducteur"!!?? J'aime pas du tout cette expression. Un séducteur séduit réellement et sait renoncer quand il voit qu'il ne plait pas. Mais dans le fond, ça ne l'empêche pas d'être une sorte de prédateur....
Revenir en haut Aller en bas
Peter Banning



Masculin
Age : 34
Messages : 2705
Localisation : Neverland
Inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 20:28

sandman a écrit:
Madison Monkey a écrit:

Et quand on sort ça aux hommes des pays ou des femmes concernés, ils nous répondent "Vos femmes à vous c'est des putes ! Au moins les nôtres elles nous trompent pas !"

Et quand ils disent "La femme c'est précieux pour nous",

Leurs femmes ne les trompent pas ...!?
Je ne suis pas convaincu que le niveau de moralité de leurs pays soit différent de celui de n'importe quel autre.
"La femme c'est précieux pour eux"..!!!
Et quand on voit comment ils les traitent, on a du mal à les croire.
Leurs femmes ne sont pas des p...., mais leurs maris sont des maquereaux ou des tortionnaires.

Dans un pays d'Afrique, une jeune femme musulmane s'est fait violer ( par un musulman, pas par un touriste ), elle est tombée enceinte et a été condamnée à la lapidation pour avoir eu une relation sexuelle avant mariage!!!
Et son violeur dans tout ça... rien! Je parie qu'il lui a jeté la première pierre!

---------
Ceci dit, montrer ses seins ne sera jamais un argument, même symbolique. ca ne fait que diminuer leur crédibilité et leur faire perdre leur dignité.

--------
C'est vrai qu'en France, les dragueurs se croient tout permis. Ce ne sont que des petits crétins décérébrés à la merci de leurs hormones.
"Street séducteur"!!?? J'aime pas du tout cette expression. Un séducteur séduit réellement et sait renoncer quand il voit qu'il ne plait pas. Mais dans le fond, ça ne l'empêche pas d'être une sorte de prédateur....

Il y a séducteurs et dragueurs... Tout ça nuis à ceux qui savent se comporter décemment avec les femmes...


"Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours, c'est là que je t'attendrai"

http://www.monderniermetro.net

Revenir en haut Aller en bas
http://www.monderniermetro.net
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 21:03

La ch*euse, je comprends bien. Ils en ont fait tout un truc il y a quelques mois, on en entendait parler partout. A quoi cela a-t-il servi ? Strictement rien, à part baptiser ce phénomène le « harcèlement de rue » et permettre aux détracteurs de dire que « les femmes se plaignent vraiment pour pas grand-chose ». Rien n’a changé, les casse-pieds sont toujours aussi casse-pieds, grossiers et violents, les filles se sentent toujours aussi mal à l’aise dans la rue… Sauf que l’on peut dire que « on en a parlé ! ».

Peter Banning, je suis d’accord sur le fait que les seins sont avant tout faits pour nourrir l’enfant ; seulement, non, Lou-léa ne généralise pas. La grosse majorité des hommes les voit comme des objets sexuels. Ils sont hyper-érotisés – cela dit, comme 95% du corps féminin (tout sauf les organes internes, en fait) – et on en oublie leur vocation première.

Par contre, je te rejoins sur le fait que, oui, le comportement de cette majorité insultante nuit grandement aux hommes qui agissent normalement avec les femmes. On finit par prendre tout le monde en grippe et ne plus laisser la moindre chance à qui que ce soit. Aujourd’hui, quand un homme m’aborde dans la rue, je suis forcément sur la défensive, car je sais qu’il s‘agit d’un demeuré qui se croit tout permis dans 99% des cas.
Revenir en haut Aller en bas
la chieuse



Féminin
Age : 30
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 21:54

@Divergente a écrit:
La ch*euse, je comprends bien. Ils en ont fait tout un truc il y a quelques mois, on en entendait parler partout. A quoi cela a-t-il servi ? Strictement rien, à part baptiser ce phénomène le « harcèlement de rue » et permettre aux détracteurs de dire que « les femmes se plaignent vraiment pour pas grand-chose ». Rien n’a changé, les casse-pieds sont toujours aussi casse-pieds, grossiers et violents, les filles se sentent toujours aussi mal à l’aise dans la rue… Sauf que l’on peut dire que « on en a parlé ! ».


C'est clair. Devoir éviter certains endroits, ou se fringuer différemment pour ne pas se faire emmerder c'est lourd!


Vous vous plaignez, mais ça vous fait plaisir de vous faire aborder. Ben ouais j'accoste pas les boudins. Dixit un street dragueur.


Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Lun 11 Mar 2013 - 22:20

Tout en finesse et en délicatesse, ce jeune homme !
C’est ce que j’apprécie le plus, chez eux, leur compréhension de la psychologie (même pas besoin de préciser « féminine », c’est carrément un état général) et leur aptitude à se remettre en question. Quand tu regardes le sketch de Bérangère Krief sur ce sujet, c’est dramatiquement juste…

@la chieuse a écrit:
Devoir éviter certains endroits, ou se fringuer différemment pour ne pas se faire emmerder c'est lourd!
Je suis tout à fait d’accord. Nous ne sommes pas libres. Le nombre de fois, quand je me balade, où je fais un détour parce que j’ai repéré un groupe de ce qui semble être des gros lourdauds… Et comme tu le dis, devoir s’habiller en fonction de ces personnes et non selon ses goûts et ses envies, ce n’est ni normal, ni juste. Surtout quand tu penses que si jamais tu te fais agresser et que, manque de bol, tu portais une jupe, tu vas forcément t’entendre que « tu l’as bien cherché ».
Revenir en haut Aller en bas
Serleena



Féminin
Messages : 3077
Inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mar 12 Mar 2013 - 4:03

@la chieuse a écrit:
C'est plutôt un type de comportement. Je trouve les street séducteurs hyper aggresifs en France. Surtout encas de refus.

Si j'étais du genre à mettre des "+1000", je crois que ma touche zéro n'y survivrait pas tellement j'approuve cette phrase. Les hommes ont une façon de draguer dans la rue qui est très agressive. Et y'a même pas besoin d'aller jusqu'au "Hé sal*pe, je te parle", qui est pourtant déjà très fréquent, c'est parfois plus bête que ça.

Je sais pas si vous en avez entendu parler, mais un sociologue allemand avait étudié le comportement des gens par rapport à leur environnement, et nommé 'Umwelt' la bulle qui correspond à notre espace personnel. En gros, cet espace est différent d'une personne à l'autre mais l'idée est qu'on y est confortable que lorsque personne d'autre n'y entre, sans quoi notre corps entre en alerte. Il semblerait que cette zone soit plus grande chez les femmes (comprenez qu'elles vivent moins bien le fait d'être approchées) - et évidemment avec la peur du viol avec laquelle chacune doit faire face, pas besoin d'être Einstein pour comprendre qu'une femme soit bien plus vite sur la défensive qu'un homme.

Imaginons qu'un homme interpelle une femme seule et qu'elle l'envoie un peu bouler. La bonne réaction pour l'homme serait de s'excuser et de lui faire comprendre qu'il ne lui veut pas de mal. Ce qu'on constate, c'est que la plupart du temps, aujourd'hui, la réaction type qu'on rencontre, c'est ça : "Vas-y, là, c'est pas la peine de te braquer, j'veux juste te parler, fais pas ta prude". Si ça c'est censé rassuré la nana, je sais pas ce qui est censé l'inquiéter. En essayant de minimiser la situation, il ne fait qu’aggraver les choses. C'est en grande partie pour ça que je trouve les "streets dragueurs", comme tu les appelles, très agressifs. On se retrouve en position d'agressivité, limite à devoir s'excuser, alors que c'est l'autre personne qui nous a agressée en entrant dans notre zone de confort. Pire, ils considèrent souvent qu'on devrait se sentir flattées par leur attention, en effet, voire qu'on le cherche. (Les hommes, faut que vous sachiez une chose, en gras, en italique et en souligné : tout ce qu'on fait le matin en se préparant avant de partir, on le fait pour nous.)
Et ça peut en effet déraper jusqu'au harcèlement, aux insultes, et bien souvent au "slut-shaming". Je pense qu'il y a encore du chemin à faire pour que la société n'enseigne pas aux femmes à bien s'habiller (parce que sinon "on le cherche", c'est bien connu), mais plutôt aux hommes à contrôler leurs pulsions.

Je sais pas si certaines d'entre vous lisent madmoizelle, mais y'a souvent des articles très intéressants sur le féminisme et tout ce qui s'ensuit. Dernièrement y'a eu un article intéressant qui est parti d'une photo publiée sur le net (de Rosea Lake) qui a fait le buzz :



Je pense que l'image est assez parlante et se passe d'explications.
J'en profite pour rajouter un article sur la culture du viol qui est assez frappant : ici.

Lou-léa, j'approuve ton sujet et je soutiens cette cause, mais j'avoue ne pas être convaincue par les Fémen qui je trouve se dé-crédibilisent pas mal à bien des aspects (notamment le manque d'arguments de certaines dès qu'on leur pose des questions un peu poussées - j'ai aussi jugé moyennement pertinent leur irruption dans Notre-Dame).
Mais une chose qui me gêne notamment, c'est que toutes celles qui s'exposent sont minces et bien foutues. Alors je me doute que les plus rondes, peut-être plus complexées, n'aient pas envie de s'exposer, mais je trouve que ça fausse pas mal leur jeu parce qu'en luttant contre la femme-objet mais en exhibant leur corps de mannequin, elles imposent en quelque sorte un modèle de beauté. Elles sont tout de même bien contentes de pouvoir protester sans avoir à rougir de leurs seins.
J'ai récemment lu un article qui résume pas mal mon opinion sur les fémens, c'est par ici (faites fi de la source, je l'ai trouvé par hasard, mais ça ne rend pas moins pertinent son contenu !)
Revenir en haut Aller en bas
Peter Banning



Masculin
Age : 34
Messages : 2705
Localisation : Neverland
Inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mar 12 Mar 2013 - 13:19

@Divergente a écrit:
Peter Banning, je suis d’accord sur le fait que les seins sont avant tout faits pour nourrir l’enfant ; seulement, non, Lou-léa ne généralise pas. La grosse majorité des hommes les voit comme des objets sexuels. Ils sont hyper-érotisés – cela dit, comme 95% du corps féminin (tout sauf les organes internes, en fait) – et on en oublie leur vocation première.

Par contre, je te rejoins sur le fait que, oui, le comportement de cette majorité insultante nuit grandement aux hommes qui agissent normalement avec les femmes. On finit par prendre tout le monde en grippe et ne plus laisser la moindre chance à qui que ce soit. Aujourd’hui, quand un homme m’aborde dans la rue, je suis forcément sur la défensive, car je sais qu’il s‘agit d’un demeuré qui se croit tout permis dans 99% des cas.

99% c'est un peu fort, même si je comprend ton point de vue. Mais pour faire en sorte que ces "street dragueurs" deviennent marginaux il doit bien y avoir quelque chose à faire !! Il faudrait peut-être que les quelques mecs bien aillent leur casser la figure... Ou aussi que les femmes offrent un peu plus d'attention aux mecs biens, aux timides qui s'y prennent parfois un peu maladroitement... La street drague, et ce qui peux globalement être considéré comme de l'irrespect ça n'est pas l’apanage des hommes. J'ai eût l'expérience d'une femme très belle, à priori bien sous tout rapports, et quand j'ai eût le courage de l'aborder gentiment en lui proposant d'aller boire un café elle m'a répondu "Tu rêves, t'es moche, t'as une sale tête alors vas te faire voir". Pour autant je ne crois pas que 99% des femmes soient superficielles.


"Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours, c'est là que je t'attendrai"

http://www.monderniermetro.net

Revenir en haut Aller en bas
http://www.monderniermetro.net
la chieuse



Féminin
Age : 30
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mar 12 Mar 2013 - 19:39



@Divergente a écrit:
Tout en finesse et en délicatesse, ce jeune homme !
C’est ce que j’apprécie le plus, chez eux, leur compréhension de la psychologie (même pas besoin de préciser « féminine », c’est carrément un état général) et leur aptitude à se remettre en question. Quand tu regardes le sketch de Bérangère Krief sur ce sujet, c’est dramatiquement juste…

@la chieuse a écrit:
Devoir éviter certains endroits, ou se fringuer différemment pour ne pas se faire emmerder c'est lourd!
Je suis tout à fait d’accord. Nous ne sommes pas libres. Le nombre de fois, quand je me balade, où je fais un détour parce que j’ai repéré un groupe de ce qui semble être des gros lourdauds… Et comme tu le dis, devoir s’habiller en fonction de ces personnes et non selon ses goûts et ses envies, ce n’est ni normal, ni juste. Surtout quand tu penses que si jamais tu te fais agresser et que, manque de bol, tu portais une jupe, tu vas forcément t’entendre que « tu l’as bien cherché ».


Non seulement on est pas libre, et en plus c'est toujours un nière qui nous le rappelle. Y'a mieux, non? Bientôt faudra limite adopter un look boyish pour se fondre dans la foule.

Je ne connaissais pas le sketch. Ça fait presque peur tellement c'est vrai.






@Serleena a écrit:
@la chieuse a écrit:
C'est plutôt un type de comportement. Je trouve les street séducteurs hyper aggresifs en France. Surtout encas de refus.

Si j'étais du genre à mettre des "+1000", je crois que ma touche zéro n'y survivrait pas tellement j'approuve cette phrase. Les hommes ont une façon de draguer dans la rue qui est très agressive. Et y'a même pas besoin d'aller jusqu'au "Hé sal*pe, je te parle", qui est pourtant déjà très fréquent, c'est parfois plus bête que ça.

Je sais pas si vous en avez entendu parler, mais un sociologue allemand avait étudié le comportement des gens par rapport à leur environnement, et nommé 'Umwelt' la bulle qui correspond à notre espace personnel. En gros, cet espace est différent d'une personne à l'autre mais l'idée est qu'on y est confortable que lorsque personne d'autre n'y entre, sans quoi notre corps entre en alerte. Il semblerait que cette zone soit plus grande chez les femmes (comprenez qu'elles vivent moins bien le fait d'être approchées) - et évidemment avec la peur du viol avec laquelle chacune doit faire face, pas besoin d'être Einstein pour comprendre qu'une femme soit bien plus vite sur la défensive qu'un homme.

Imaginons qu'un homme interpelle une femme seule et qu'elle l'envoie un peu bouler. La bonne réaction pour l'homme serait de s'excuser et de lui faire comprendre qu'il ne lui veut pas de mal. Ce qu'on constate, c'est que la plupart du temps, aujourd'hui, la réaction type qu'on rencontre, c'est ça : "Vas-y, là, c'est pas la peine de te braquer, j'veux juste te parler, fais pas ta prude". Si ça c'est censé rassuré la nana, je sais pas ce qui est censé l'inquiéter. En essayant de minimiser la situation, il ne fait qu’aggraver les choses. C'est en grande partie pour ça que je trouve les "streets dragueurs", comme tu les appelles, très agressifs. On se retrouve en position d'agressivité, limite à devoir s'excuser, alors que c'est l'autre personne qui nous a agressée en entrant dans notre zone de confort. Pire, ils considèrent souvent qu'on devrait se sentir flattées par leur attention, en effet, voire qu'on le cherche. (Les hommes, faut que vous sachiez une chose, en gras, en italique et en souligné : tout ce qu'on fait le matin en se préparant avant de partir, on le fait pour nous.)
Et ça peut en effet déraper jusqu'au harcèlement, aux insultes, et bien souvent au "slut-shaming". Je pense qu'il y a encore du chemin à faire pour que la société n'enseigne pas aux femmes à bien s'habiller (parce que sinon "on le cherche", c'est bien connu), mais plutôt aux hommes à contrôler leurs pulsions.

Je sais pas si certaines d'entre vous lisent madmoizelle, mais y'a souvent des articles très intéressants sur le féminisme et tout ce qui s'ensuit. Dernièrement y'a eu un article intéressant qui est parti d'une photo publiée sur le net (de Rosea Lake) qui a fait le buzz :



Je pense que l'image est assez parlante et se passe d'explications.
J'en profite pour rajouter un article sur la culture du viol qui est assez frappant : ici.


La fameuse bulle.
Quand je me ballade en France je suis sur la défensive. Limite agressive. Mais j'ai une excuse je suis suissesse. En Suisse nous sommes plus surveillés. Je sais que si je devais me faire agresser en France les passants n'en auraient rien à foutre. Limite ils twitteraient le truc. Donc heureusement que je sais me défendre.

Dans la série on s'habille pour NOUS en voilà une fraiche de cette aprem. J'étais à Metz ce matin pour mon job. Avant de retourner au bureau je me suis dis que j'allais me chercher un truc a grailler. Je gare ma voiture et je ne fais pas 200 mètres qu'un street dragueur look business man m'accoste.
Un truc genre, bonjour grande blonde,si vous avez 5 minutes on pourrait faire connaissance autour d'un verre.
Moi je dis non, merci je n'ai pas le temps!
Lui, insistant. Prenez le alors!
Moi, un peu conne et la tête ailleurs, très drôle, mais je n'ai pas le temps et je suis prise!
Lui me sort le plus naturellement du monde, avec une jupe aussi courte vous êtes forcement une célibataire qui chasse!

La couche du gars quand même ! J'en viens même à me demander si cette agressivité n'est pas une sorte de punch line pour le faire remarquer !

Je ne savais pas que la façon de s'habiller donnait ce genre d'indication perso.

Pour finir. Je trouve le Femen vulgaires et sottes. Est-ce que c'était vraiment la peine de se mettre à poil? D'autant plus qu'elle s donnent le bâton pour se faire battre. Comme si une femme n'avait qu'un corps avant d'avoir des opinions. Borring!




Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 0:30

@Serleena a écrit:
Imaginons qu'un homme interpelle une femme seule et qu'elle l'envoie un peu bouler. La bonne réaction pour l'homme serait de s'excuser et de lui faire comprendre qu'il ne lui veut pas de mal. Ce qu'on constate, c'est que la plupart du temps, aujourd'hui, la réaction type qu'on rencontre, c'est ça : "Vas-y, là, c'est pas la peine de te braquer, j'veux juste te parler, fais pas ta prude". Si ça c'est censé rassuré la nana, je sais pas ce qui est censé l'inquiéter.
Et pourquoi ce comportement ? Parce qu’il le croit légitime. Parce qu’il pense qu’il a le droit de parler ainsi et que toi, tu dois te contenter de répondre bien sagement, si possible avec le sourire et en battant des cils. De toute façon, il se moque bien de te rassurer ; ce qui compte, c’est que tu le laisses déballer son discours à deux sous, que tu dises amen à tout et même, puisque tu es une brave fille, que tu le remercies de s’intéresser à ta si petite personne.

@Serleena a écrit:
Les hommes, faut que vous sachiez une chose, en gras, en italique et en souligné : tout ce qu'on fait le matin en se préparant avant de partir, on le fait pour nous.
Et ça, c’est pareil, c’est inconcevable. Dans la tête de ces types-là, la femme n’a pour seul but que de satisfaire ses envies. Alors, la jupe, le maquillage, les chaussures… Ce n’est que pour lui plaire, évidemment ; certainement pas pour se plaire à soi-même, puisque la femme doit s’oublier pour l’homme (bienvenue dans une société patriarcale).


Peter Banning, loin de moi l’idée de vouloir minimiser ton anecdote, mais tu le dis toi-même : « j’ai eu l’expérience d’une femme […] ». Tu as été confronté à une femme, au choix mal lunée/antipathique/détestable/franchement méchante. Ca ne rend pas la chose plus agréable ou moins grave et je déplore sincèrement sa réaction, mais tu ne peux pas comparer ça au « harcèlement de rue », qui porte d’ailleurs très bien son nom. C’est un harcèlement. C’est ne pas pouvoir passer une heure en ville sans être abordée plusieurs fois par des hommes agressifs qui se croient tout permis.
Alors, je suis bien consciente que mon « 99% » était exagéré et que, fort heureusement, ces types ne représentent pas la majorité. Mais tant que les autres hommes passeront à côté d’une femme qui se fait insulter ou chahuter sans réagir et sans s’interposer, comme l’a justement relevé La ch*euse, je continuerai à me méfier de tous. Par prudence, simplement.
Serleena a donné, dans son message, le lien vers un article écrit par une victime d’agression sexuelle. Dedans, l’auteur dit une chose très juste : « Je suis en colère parce qu’on vient me dire que je généralise alors qu’aucun mec ne connaîtra jamais notre peur, notre terreur d’être violée, touchée, giflée parce qu’une meuf, parce qu’inférieur, parce qu’elle l’a cherché, parce que c’est qu’une claque, parce qu’elle avait qu’à dire non, parce que sa jupe, parce que c’est comme ça. C’est normal, un type se branle à côté de toi et tu en fais un plat. Et un type qui se branle et est à deux doigts de jouir sur ta face et ton consentement, c’est normal, ou juste un cas isolé, des milliers de cas isolés tout les jours, à toutes les heures. »

@Peter Banning a écrit:
Mais pour faire en sorte que ces "street dragueurs" deviennent marginaux il doit bien y avoir quelque chose à faire !! Il faudrait peut-être que les quelques mecs bien aillent leur casser la figure...
Effectivement, peut-être que si des hommes eux-mêmes se réveillaient face à ce type de comportements, les choses changeraient. Montrez à vos homologues que vous êtes solidaires de la justice et non du machisme ambiant totalement nauséabond. Tout le monde en sortira gagnant.


La ch*euse, ton exemple du jour est édifiant. « Une célibataire qui chasse » ! C’est fort, comme analyse, vraiment !

Pour finir, je rejoins ton avis, ainsi que celui de Serleena, concernant les Femen. Personnellement, je ne me reconnais pas du tout dans leurs agissements et elles me mettent mal à l’aise plus qu’autre chose. Je les trouve creuses, comme si montrer leurs seins suffisait à faire tout le boulot et que leurs revendications coulaient de source.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 3:55

@Serleena a écrit:

Je sais pas si vous en avez entendu parler, mais un sociologue allemand avait étudié le comportement des gens par rapport à leur environnement, et nommé 'Umwelt' la bulle qui correspond à notre espace personnel. En gros, cet espace est différent d'une personne à l'autre mais l'idée est qu'on y est confortable que lorsque personne d'autre n'y entre, sans quoi notre corps entre en alerte.
En Français, on dit la zone de proxémie, ou simplement la proxémie.
Il y a des métiers où l'on se "sert" de cette zone pour provoquer des réactions chez certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
lou-léa



Féminin
Messages : 2047
Localisation : Montpellier
Inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 10:13

Ce que je pense aussi concernant la suède c'est que peut etre chez eux, toutes les femmes osent porter plainte ... du coup c'est plus facile pour répertorier le nombre de violer, mais peut etre pas si représentatif, vu qu'ya des pays ou jamais oh grand jamais la femme n'osera porter plainte, donc personne ne sait qu'elle est violée, du coup ça baisse pas mal les chiffres ...

Maintenant c'est énorme le chiffre d'impunis face à cet acte grave !!
J'ai jamais flippé pour moi, par contre maintenant que j'ai 2 filles, c'est ma hantise !!!
Je sais pas pourquoi, moi je me sens assez en sécurité. J'ai souvent traversé Montpellier à des heures tardives ou plutot avancées et je n'ai jamais été agressée, chance, accostée pour une cigarette oui, ou par le fameux t'es charmante, je réponds par un sourire et trace. Et s'il continue je discute 5min, mais vu mon age c'est plus facile qu'il comprenne que je suis mariée (meme si je ne le suis pas) et du coup me fiche la paix. faux dire que je mets jamais de jupe ...

Divergente, j'aime bcp cette phrase : – c’est cracher à la figure de tous les hommes qui parviennent à ne pas se comporter comme des bêtes

Peter Banning j'aimerai comme toi que nos seins soient considérés à leur juste valeur, comme en mongolie quand un bb , bambin, enfant veut teter, hop tout le monde, hommes y compris soulève le tee shirt, et l'enfant choisi si sa mère n'est pas là !!! Mais quand tu vois les remarques qu'on te fait quand tu veux allaiter ton bb plus de 4 mois, whatcha mais comment on va s'en sortir ???

ET puis personnellement ça me révolte plus une femme qui fait exprès de montrer tout ce qu'elle a au balcon pour provoquer le mâle prédateur et pret à tout en face, que les Femen qui veulent provoquer les médias pour une cause !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sandman, montrer leur seins est un argument médiatique pour attirer ce qui fait tourner le monde en ce moment: internet ! C'est le biais par lequel elles ont pu exprimer (Alia al Mahdi sur son blog, photo d'art egyptienne qui a defrayé la chronique, et tant mieux!!!) que leur corps leur appartenaient !

L'été sur la plage on va tous voir des milliers de seins nus , mais là ohhhhhhhhh choquing et offuscation, non mais faut arreter !

Oui c'est peut etre pas le plus judicieux, mais c'est ce qui va faire que les medias vont s'y interesser et que le MONDE va enfin savoir !!!!!!!!!!!!
D'ailleurs si elles n'avaient pas eu ce soutien médiatique (donc grace à leurs seins, en l'occuprence) elles auraient finies brulées vive en Russie quand elles y sont allés pour défendre les Pussy Riots !

Les mecs peuvent se ballader torse nus, nous non ! Pkoi ??????????

Alors oui, en montrant ses seins on reprend possession de son corps , qui n'est plus marchandise du masculin, j'en fais ce que je veux, c'est à moi. Parce qu'elles vivaient dans le pays qui vie de la traite des femmes !!! Ca me dégoute !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Serleena justement en Russie la 3è était une personne ronde avec des seins plongeants. Après c'est aussi le média lui meme qui filme un peu ce qu'il veut, mais elles ont des couilles ces filles ! franchement je me sens concernée par la cause des femmes mais je doute d'avoir le courage de ces filles !!!!!!!!! A la manif pour le mariage gay, elles se sont fait défoncées par un groupe d'extreme, et la leader a meme eu une dent cassée... entre autre.

Certaienement que nous aurions fait autrement, mais, nous aurait on pour autant médiatisé, aurions nous eu un seule impact ??????????????? J'en doute, vu qu'avant les femen y'a toujours eu des femmes qui se battent pour les autres, et ... et rien, on en entend pas parler !



[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=1939&u=10093447]
Revenir en haut Aller en bas
bebecanelle



Féminin
Age : 38
Messages : 1020
Localisation : à l'ombre de Grand mère feuillage
Inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 10:19

Lorsque j'ai lu l'exemple de la chieuse, je me suis revue quelques années en arrière...
Les WE, on les passer avec notre paternel qui est était industriel forain.
Au bout d'un moment à tenir le guichet, il a fallu que je quitte le manège pour aller à la caravane pour une pause pipi.
Et comme à chaque fois, elle était éloigné du manège et il fallait passer passer une zone isolé et très sombre.
Ce soir la, il y avait une bande de mec, assez louche. Et jetais contente d'être accompagnée dune copine (même qui elle ne m'a pas servie à grand chose ce soir là).
Je passe naturellement devant en les ignorant, habillée en jeans/débardeur/gilet.
J'ai cru que c' était la copine qui me tenait la bras, mais lorsque je me suis sévérité partir en arrière, je le suis droit que jetais bien contente d' avoir été élevée comme un garçon...
Je n' ai pas trop entendu ce qu'il me disait ce mec comme avance et remarques désobligeantes, mais j' ai serré mon poing aussi fort que je me suis sentie effrayée et stressée, et je lui en ai emmanché une aussi fort que j'ai pu...
Cela a bien fonctionné car je l'ai mis KO. (Mon père en a était super fier Razz, moi pas trop car je n'aime pas du tout la violence)
Ces copains se sont sauvés aussitôt car la copine était retournée au manège pour appeler mon paternel, et il est arrive avec d' autres forains.

Mais depuis, j'ai l'impression que je suis devenue un peu parano, car lorsque je me promène seule ou avec mes enfants, je mets mes clefs de voiture de façon que si je droits frapper, je ferai mal à tous les coups.

Lorsque ma grande sera plus grande, je l' inscrira dans un cours d' auto-défense.

Je n'ai rien subit de grave mais, après 15 ans, j' en suis encore marquée.
Je le sens car même en vous écrivant cette anecdote, je suis bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebecanelle.blogspot.fr
lou-léa



Féminin
Messages : 2047
Localisation : Montpellier
Inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 10:49

affraid bebecanelle, quelle peur, quelle angoisse !

Tiens, ça alors, Moi aussi quand je passe dans des endroits sombre je tiens ma clef de voiture prete au combat !!!


[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=1939&u=10093447]
Revenir en haut Aller en bas
Peter Banning



Masculin
Age : 34
Messages : 2705
Localisation : Neverland
Inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 12:25

@Divergente a écrit:
@Serleena a écrit:
Imaginons qu'un homme interpelle une femme seule et qu'elle l'envoie un peu bouler. La bonne réaction pour l'homme serait de s'excuser et de lui faire comprendre qu'il ne lui veut pas de mal. Ce qu'on constate, c'est que la plupart du temps, aujourd'hui, la réaction type qu'on rencontre, c'est ça : "Vas-y, là, c'est pas la peine de te braquer, j'veux juste te parler, fais pas ta prude". Si ça c'est censé rassuré la nana, je sais pas ce qui est censé l'inquiéter.
Et pourquoi ce comportement ? Parce qu’il le croit légitime. Parce qu’il pense qu’il a le droit de parler ainsi et que toi, tu dois te contenter de répondre bien sagement, si possible avec le sourire et en battant des cils. De toute façon, il se moque bien de te rassurer ; ce qui compte, c’est que tu le laisses déballer son discours à deux sous, que tu dises amen à tout et même, puisque tu es une brave fille, que tu le remercies de s’intéresser à ta si petite personne.

@Serleena a écrit:
Les hommes, faut que vous sachiez une chose, en gras, en italique et en souligné : tout ce qu'on fait le matin en se préparant avant de partir, on le fait pour nous.
Et ça, c’est pareil, c’est inconcevable. Dans la tête de ces types-là, la femme n’a pour seul but que de satisfaire ses envies. Alors, la jupe, le maquillage, les chaussures… Ce n’est que pour lui plaire, évidemment ; certainement pas pour se plaire à soi-même, puisque la femme doit s’oublier pour l’homme (bienvenue dans une société patriarcale).


Peter Banning, loin de moi l’idée de vouloir minimiser ton anecdote, mais tu le dis toi-même : « j’ai eu l’expérience d’une femme […] ». Tu as été confronté à une femme, au choix mal lunée/antipathique/détestable/franchement méchante. Ca ne rend pas la chose plus agréable ou moins grave et je déplore sincèrement sa réaction, mais tu ne peux pas comparer ça au « harcèlement de rue », qui porte d’ailleurs très bien son nom. C’est un harcèlement. C’est ne pas pouvoir passer une heure en ville sans être abordée plusieurs fois par des hommes agressifs qui se croient tout permis.
Alors, je suis bien consciente que mon « 99% » était exagéré et que, fort heureusement, ces types ne représentent pas la majorité. Mais tant que les autres hommes passeront à côté d’une femme qui se fait insulter ou chahuter sans réagir et sans s’interposer, comme l’a justement relevé La ch*euse, je continuerai à me méfier de tous. Par prudence, simplement.
Serleena a donné, dans son message, le lien vers un article écrit par une victime d’agression sexuelle. Dedans, l’auteur dit une chose très juste : « Je suis en colère parce qu’on vient me dire que je généralise alors qu’aucun mec ne connaîtra jamais notre peur, notre terreur d’être violée, touchée, giflée parce qu’une meuf, parce qu’inférieur, parce qu’elle l’a cherché, parce que c’est qu’une claque, parce qu’elle avait qu’à dire non, parce que sa jupe, parce que c’est comme ça. C’est normal, un type se branle à côté de toi et tu en fais un plat. Et un type qui se branle et est à deux doigts de jouir sur ta face et ton consentement, c’est normal, ou juste un cas isolé, des milliers de cas isolés tout les jours, à toutes les heures. »

@Peter Banning a écrit:
Mais pour faire en sorte que ces "street dragueurs" deviennent marginaux il doit bien y avoir quelque chose à faire !! Il faudrait peut-être que les quelques mecs bien aillent leur casser la figure...
Effectivement, peut-être que si des hommes eux-mêmes se réveillaient face à ce type de comportements, les choses changeraient. Montrez à vos homologues que vous êtes solidaires de la justice et non du machisme ambiant totalement nauséabond. Tout le monde en sortira gagnant.


La ch*euse, ton exemple du jour est édifiant. « Une célibataire qui chasse » ! C’est fort, comme analyse, vraiment !

Pour finir, je rejoins ton avis, ainsi que celui de Serleena, concernant les Femen. Personnellement, je ne me reconnais pas du tout dans leurs agissements et elles me mettent mal à l’aise plus qu’autre chose. Je les trouve creuses, comme si montrer leurs seins suffisait à faire tout le boulot et que leurs revendications coulaient de source.

Il y a aussi un problème d'éducation dans la mesure où le regard que porte un homme sur une femme et l'attitude à adopter vis-à-vis d'elle ça se joue dès le plus jeune âge. Au risque de passer pour un vieux con on m'a toujours appris a vivre dans le respect des autres, donc dans le respect de la femme. De fait si j'en croise une qui est en mauvaise posture face à un homme je vais l'aider autant par conviction que par réflexe. Mais ça vient du fait que les hommes de ma famille m'ont toujours montrés cet exemple-là. Aujourd'hui les parents sont moins strict sur ce point, ce qui donne lieu aux dérives dont vous parlez dans ce topic.


"Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours, c'est là que je t'attendrai"

http://www.monderniermetro.net

Revenir en haut Aller en bas
http://www.monderniermetro.net
Peter Banning



Masculin
Age : 34
Messages : 2705
Localisation : Neverland
Inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 12:30

@lou-léa a écrit:
Ce que je pense aussi concernant la suède c'est que peut etre chez eux, toutes les femmes osent porter plainte ... du coup c'est plus facile pour répertorier le nombre de violer, mais peut etre pas si représentatif, vu qu'ya des pays ou jamais oh grand jamais la femme n'osera porter plainte, donc personne ne sait qu'elle est violée, du coup ça baisse pas mal les chiffres ...

Maintenant c'est énorme le chiffre d'impunis face à cet acte grave !!
J'ai jamais flippé pour moi, par contre maintenant que j'ai 2 filles, c'est ma hantise !!!
Je sais pas pourquoi, moi je me sens assez en sécurité. J'ai souvent traversé Montpellier à des heures tardives ou plutot avancées et je n'ai jamais été agressée, chance, accostée pour une cigarette oui, ou par le fameux t'es charmante, je réponds par un sourire et trace. Et s'il continue je discute 5min, mais vu mon age c'est plus facile qu'il comprenne que je suis mariée (meme si je ne le suis pas) et du coup me fiche la paix. faux dire que je mets jamais de jupe ...

Divergente, j'aime bcp cette phrase : – c’est cracher à la figure de tous les hommes qui parviennent à ne pas se comporter comme des bêtes

Peter Banning j'aimerai comme toi que nos seins soient considérés à leur juste valeur, comme en mongolie quand un bb , bambin, enfant veut teter, hop tout le monde, hommes y compris soulève le tee shirt, et l'enfant choisi si sa mère n'est pas là !!! Mais quand tu vois les remarques qu'on te fait quand tu veux allaiter ton bb plus de 4 mois, whatcha mais comment on va s'en sortir ???

ET puis personnellement ça me révolte plus une femme qui fait exprès de montrer tout ce qu'elle a au balcon pour provoquer le mâle prédateur et pret à tout en face, que les Femen qui veulent provoquer les médias pour une cause !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sandman, montrer leur seins est un argument médiatique pour attirer ce qui fait tourner le monde en ce moment: internet ! C'est le biais par lequel elles ont pu exprimer (Alia al Mahdi sur son blog, photo d'art egyptienne qui a defrayé la chronique, et tant mieux!!!) que leur corps leur appartenaient !

L'été sur la plage on va tous voir des milliers de seins nus , mais là ohhhhhhhhh choquing et offuscation, non mais faut arreter !

Oui c'est peut etre pas le plus judicieux, mais c'est ce qui va faire que les medias vont s'y interesser et que le MONDE va enfin savoir !!!!!!!!!!!!
D'ailleurs si elles n'avaient pas eu ce soutien médiatique (donc grace à leurs seins, en l'occuprence) elles auraient finies brulées vive en Russie quand elles y sont allés pour défendre les Pussy Riots !

Les mecs peuvent se ballader torse nus, nous non ! Pkoi ??????????

Alors oui, en montrant ses seins on reprend possession de son corps , qui n'est plus marchandise du masculin, j'en fais ce que je veux, c'est à moi. Parce qu'elles vivaient dans le pays qui vie de la traite des femmes !!! Ca me dégoute !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Serleena justement en Russie la 3è était une personne ronde avec des seins plongeants. Après c'est aussi le média lui meme qui filme un peu ce qu'il veut, mais elles ont des couilles ces filles ! franchement je me sens concernée par la cause des femmes mais je doute d'avoir le courage de ces filles !!!!!!!!! A la manif pour le mariage gay, elles se sont fait défoncées par un groupe d'extreme, et la leader a meme eu une dent cassée... entre autre.

Certaienement que nous aurions fait autrement, mais, nous aurait on pour autant médiatisé, aurions nous eu un seule impact ??????????????? J'en doute, vu qu'avant les femen y'a toujours eu des femmes qui se battent pour les autres, et ... et rien, on en entend pas parler !


Je pense que le combat des FEMEN est juste, mais la façon dont elle le mène finira par se retourner contre elles. Sans le vouloir, aux yeux des médias elles contribuent à réduire le corps de la femme à un objet marketing. Audrey Pulvar leur faisait récemment remarquer que des femmes comme Simone Veil (d'un coup j'ai un doute sur l'orthographe de son nom...) ont prouvées que les mots peuvent avoir un impact bien plus forts.


"Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours, c'est là que je t'attendrai"

http://www.monderniermetro.net

Revenir en haut Aller en bas
http://www.monderniermetro.net
bebecanelle



Féminin
Age : 38
Messages : 1020
Localisation : à l'ombre de Grand mère feuillage
Inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 12:53

@Peter Banning a écrit:

Il y a aussi un problème d'éducation dans la mesure où le regard que porte un homme sur une femme et l'attitude à adopter vis-à-vis d'elle ça se joue dès le plus jeune âge. Au risque de passer pour un vieux con on m'a toujours appris a vivre dans le respect des autres, donc dans le respect de la femme. De fait si j'en croise une qui est en mauvaise posture face à un homme je vais l'aider autant par conviction que par réflexe. Mais ça vient du fait que les hommes de ma famille m'ont toujours montrés cet exemple-là. Aujourd'hui les parents sont moins strict sur ce point, ce qui donne lieu aux dérives dont vous parlez dans ce topic.
@Peter Banning a écrit:

Je pense que le combat des FEMEN est juste, mais la façon dont elle le mène finira par se retourner contre elles. Sans le vouloir, aux yeux des médias elles contribuent à réduire le corps de la femme à un objet marketing. Audrey Pulvar leur faisait récemment remarquer que des femmes comme Simone Veil (d'un coup j'ai un doute sur l'orthographe de son nom...) ont prouvées que les mots peuvent avoir un impact bien plus forts.
Je ne vais pas apporter grand chose à la discussion avec ce post, mais je ne peux qu'etre d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebecanelle.blogspot.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 15:51

@lou-léa a écrit:

Sandman,
L'été sur la plage on va tous voir des milliers de seins nus , mais là ohhhhhhhhh choquing et offuscation, non mais faut arreter !

Les mecs peuvent se ballader torse nus, nous non ! Pkoi ??????????

Alors oui, en montrant ses seins on reprend possession de son corps , qui n'est plus marchandise du masculin, j'en fais ce que je veux, c'est à moi. Parce qu'elles vivaient dans le pays qui vie de la traite des femmes !!! Ca me dégoute !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sur la plage, c'est accepté parce que les mentalités ont changé avec le temps mais toutes les femmes ne le font pas. Il y a quand même une notion de moralité, de dignité ou de pudeur. ca existe encore. Ca ne me choque pas mais je ne vois pas pourquoi ceux que ça choque auraient tort d'être choqués. Chacun sa vision de la dignité ou de la pudeur.

Ce n'est pas en montrant son anatomie qu'on en "prend" possession. Chaque personne est propriétaire de son corps, sa façon de l'utiliser ne fera que montrer son niveau de moralité ou le respect qu'elle a pour elle même.
Les femen ne font qu'attirer l'attention des voyeurs qui se foutent de leur cause et la plupart de leurs intervention ne sont même pas explicites sur leurs objectifs. ( en plus, puisqu'elle se mettent torse nu, et d'après ce que j'en ai vu à la télé, leurs arguments sont plutîot "minimes"..... voire insignifiants !! ^^
Si on fait le bilan des femmes qui ont fait avancer leurs diverses causes et écrire des lois, pour l'instant, elles étaient toutes habillées correctement!
Et dans quelques années, les causes qu'elles défendent tomberont vite dans l'oubli ( comme les larmes dans la pluie ... Blade Runner ) et tout ce qu'on retiendra d'elles c'est qu'une bande d'hystériques se balladaient les seins à l'air en vociférant dans les rues.

Pour ce qui est de la traite des femmes, c'est un autre sujet qui relève de la criminalité et la lutre contre les mafias. C'est à la justice et la police de faire le boulot. Se monter à poil aurait plutôt tendance à inciter à ne pas respecter les femmes.

Enfin, il me semble que se ballader torse nu, même pour un homme n'est pas autorisé par la législation française justement pour cause d'indécence, c'est toléré en cas de forte chaleur ou parce que l'infraction est minime, donc jamais sanctionnée. Il faudrait demander à un policier ( il y en a sur le forum; Yoda par ex. )

Edit;
Je viens juste de lire le message précédent de Bébécanelle qui cite Peter Banning et je suis entièrement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 19:26

Désolée, je vais encore partir dans un long message, mais vous avez dit plein de choses intéressantes, alors je veux répondre à tout le monde !

Lou-léa, effectivement, ils estiment que les femmes sont plus enclines à porter plainte en Suède et ça explique sans doute un chiffre plus important. Malgré tout, ça peut aussi être une simple affaire de « proportions ». S’il y a plus de viols commis en Suède qu’en France, par exemple, il y aura proportionnellement plus de plaintes déposées. De même, ils considèrent que l’augmentation du nombre de viols les dernières années est dû à une consommation d’alcool beaucoup plus importante ; j’ai lu récemment – mais impossible de remettre la main sur l’article, ça m’embête – que le taux d’alcoolémie moyen des Suédois, le week-end, était de 0,7g/L. C’est énorme (puisqu’il y a forcément, dans l’intégralité de la population prise en compte, de nombreuses personnes qui ne boivent pas) et ça explique, comme dit dans l’article de Libération, que « la moitié des victimes était ivre ». Ivres, donc plus vulnérables. Bref, je pense que ce chiffre très élevé est un mélange de tout un tas de raisons ; cela dit, dans un pays où seuls 10% des prévenus sont jugés coupables, je suis surprise qu’autant de femmes portent plainte. A ce titre, je viens de tomber sur une nouvelle toute récente : La Suède revoit sa définition du viol. Ils semblent décidés à durcir la législation, c’est très bien, mais si c’est pour ne pas l’appliquer... Enfin, ils ont au moins le mérite d’aborder la question. Pas comme euh… En France, par exemple !


Bebecanelle, ton témoignage est un exemple supplémentaire de ce qu’est la peur de l’agression, la peur du viol avec laquelle vivent les femmes aujourd’hui, même dans des pays aussi « civilisés » que le nôtre. Moi aussi, je me dis toujours que si j’ai un jour un enfant, fille ou garçon, je l’inciterai à pratiquer un sport de combat. Face à l’agression, on ne peut pas toujours réagir, on peut se retrouver paralysé, mais si l’on est « armé », c’est tout de même une petite chance supplémentaire de s’en sortir.


@lou-léa a écrit:
Tiens, ça alors, Moi aussi quand je passe dans des endroits sombre je tiens ma clef de voiture prete au combat !!!
A l’époque où je vivais en Allemagne, dans ma petite ville, il y a eu un « violeur en série ». Toutes les nanas avaient la trouille, évidemment, alors on se faisait raccompagner après le boulot et les collègues étaient d’ailleurs toujours très heureux de jouer les preux chevaliers ! Toutefois, il est arrivé que je finisse plus tard et que personne ne soit disponible pour me raccompagner et dans ce cas, je gardais mon cutter ouvert dans ma main, planqué dans ma manche, pour « le cas où ». A défaut de clefs de voiture, je pense que ça peut fonctionner aussi !


Peter Banning, tu avances un élément très juste : le laxisme dans l’éducation. Aujourd’hui, certains te parlent d’une « éducation asexuée », parce que les petites filles peuvent porter du bleu et que les petits garçons ont le droit de jouer à la poupée ; je trouve ça très intéressant, mais je crois qu’il faudrait surtout commencer par apprendre le respect, apprendre à vivre en bonne intelligence avec tous les membres de la société. Quoi qu’il en soit, je suis heureuse de voir un témoignage tel que le tien !
Je partage également ton avis concernant les Femen. Effectivement, Simone Veil (c’est la bonne orthographe !) n’a pas eu besoin de défiler nue pour faire passer la loi sur l’avortement. Tout comme les féministes qui ont manifesté au moment du procès de Bobigny. Montrer ses seins, pourquoi pas ? Mais en faire une arme de revendication, alors même que lesdites revendications restent très floues et mal exprimées, je suis moins convaincue.


sandman a écrit:
Sur la plage, c'est accepté parce que les mentalités ont changé avec le temps mais toutes les femmes ne le font pas. Il y a quand même une notion de moralité, de dignité ou de pudeur. ca existe encore. Ca ne me choque pas mais je ne vois pas pourquoi ceux que ça choque auraient tort d'être choqués. Chacun sa vision de la dignité ou de la pudeur.
sandman a écrit:
Enfin, il me semble que se ballader torse nu, même pour un homme n'est pas autorisé par la législation française justement pour cause d'indécence, c'est toléré en cas de forte chaleur ou parce que l'infraction est minime, donc jamais sanctionnée. Il faudrait demander à un policier ( il y en a sur le forum; Yoda par ex. )
Sous entendu, un homme torse nu sur la plage, c’est normal. Une femme, en revanche, c’est qu’elle n’a pas de pudeur, pas de dignité, ou en tout cas pas assez. Pourtant, à la base, la seule différence entre un torse masculin et un torse féminin, c’est que la femme utilise – ou peut utiliser - son sein pour nourrir son enfant. C’est la société qui en a fait quelque chose d’érotisé, de « sexualisé », qui fait que nous devons nous parquer dans des soutiens-gorge et des vêtements, sans quoi nous sommes considérées comme « moins pudiques » ou « moins dignes ».
Tu le dis toi-même, en cas de forte chaleur, on tolèrera qu’un homme se promène torse nu, parce que finalement, ça n’est pas très choquant. Alors qu’une femme torse nu, on criera à l’attentat à la pudeur. Eh, je vous rappelle que nous avons tous déjà vu le sein de notre mère au moins une fois ! S’il y a bien une chose qui ne devrait choquer personne, c’est celle-là !

C’est comme la façon dont les femmes s’habillent. On leur vend des jupes courtes et des débardeurs échancrés, on leur dit qu’elles ont le droit d’être féminines et de se vêtir ainsi… Mais attention, en cas d’agression, elles l’auront cherché ! Non mais vous avez vu la longueur de sa jupe ?! Et son décolleté ?! C’est scandaleux, voyons !
Ce double discours me gêne énormément.
Revenir en haut Aller en bas
la chieuse



Féminin
Age : 30
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 19:33

@Divergente a écrit:


La ch*euse, ton exemple du jour est édifiant. « Une célibataire qui chasse » ! C’est fort, comme analyse, vraiment !


Ah mais j'ai adoré.
C'est aussi gavant quand on dit NON et que le mec insiste. Mais pourquoi tu me jette? Je suis pas ton style? T'es lesbienne ? T'es mariée? Si oui chuis pas jaloux! Etc, etc, etc, etc! Mais JAMAIS le mec remet en question son approche. Non le souci vient OBLIGATOIREMENT de la fille.

Ben non, j'ai pas envie de coucher avec toi. Et je n'ai pas à me justifier. Surtout face à un inconnu qui m'agresse.


Bravo Bebecanelle! Mettre un mec KO ça peut faire du bien!

Divergente, moi je fais du krav-maga depuis des années. Ce n'est pas ça qui me rassure. Mais en cas d'attaque je sais me défendre.
Donc ouais c'est une bonne idée.


Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!


Dernière édition par la chieuse le Mer 13 Mar 2013 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 19:36

@la chieuse a écrit:
Ben non, j'ai pas envie de coucher avec toi. Et je n'ai pas à me justifier. Surtout face à un inconnu qui m'agresse.
*clap clap clap*

(Intervention pertinente, je l'admets !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 19:39

sandman a écrit:

Les femen ne font qu'attirer l'attention des voyeurs qui se foutent de leur cause et la plupart de leurs intervention ne sont même pas explicites sur leurs objectifs. ( en plus, puisqu'elle se mettent torse nu, et d'après ce que j'en ai vu à la télé, leurs arguments sont plutôt "minimes"..... voire insignifiants !! ^^
Si on fait le bilan des femmes qui ont fait avancer leurs diverses causes et écrire des lois, pour l'instant, elles étaient toutes habillées correctement!
Et dans quelques années, les causes qu'elles défendent tomberont vite dans l'oubli ( comme les larmes dans la pluie ... Blade Runner ) et tout ce qu'on retiendra d'elles c'est qu'une bande d'hystériques se baladaient les seins à l'air en vociférant dans les rues.
Je suis d'accord. Je les trouve connes les femen moi. scratch

@la chieuse a écrit:
C'est aussi gavant quand on dit NON et que le mec insiste. Mais pourquoi tu me jette? Je suis pas ton style? T'es lesbienne ? T'es mariée? Si oui chuis pas jaloux! Etc, etc, etc, etc! Mais JAMAIS le mec remet en question son approche. Non le souci vient OBLIGATOIREMENT de la fille.

Ben non, j'ai pas envie de coucher avec toi. Et je n'ai pas à me justifier. Surtout face à un inconnu qui m'agresse.
Exactement. Ou alors pire : au départ il fait "Eh mademoiselle, t'as du charme" et d'autres phrases qu'il croit envoûtantes pour la gente féminine, et quand il se prend un vent, il commence à insulter la fille de "grosse", "moche", "nique ta mère" etc etc etc etcccc. Rolling Eyes
Dans ces situations, y'a aussi les meufs qui disent "Nan mais tu me prends pour qui?" et qui fument une chicha dans leurs voitures 5 minutes après ! Ou d'autres trucs, mais bref.
Ces gars-là sont habitués aux "biatches" qui jouent les divas mais finissent toujours pas céder, parce-qu'elles adorent être entourées par des mecs, s'assoir sur leurs genoux (ou ailleurs, j'ai déja été témoin et quelle horreur) et avoir des compliments sur leur "joli petit boule" ou leurs "jolies courbes"... ah.
Les petits sourires de pervers au loin, c'est pas mal chiant aussi, ils pensent quand même pas que ça donne envie d'aller les voir? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Io



Féminin
Age : 35
Messages : 281
Inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 20:06

De but en blanc, quand j'entends parler de droits de la femme et de manifestations féministes, si je regarde ma situation, je me dis que je ne suis pas à plaindre et que je n'ai pas de choses à revendiquer.

Ca ne veut pas dire qu'il n'y a rien à changer, juste que je ne me sens pas victime de discrimination particulière.

Et puis en y repensant, en pesant un peu plus ce que tout ça implique, et en comparant tout ça avec ce que je viens de lire ici, je ne peux qu'être d'accord avec vous pour dire que se faire accoster dans la rue est une chose, entendre des insultes, des gens qui insistent lourdement, des réflexions qu'on a toutes déjà entendues, ce n'est pas normal, et c'est franchement insupportable.

Pourtant je ne pense pas être une cible privilégiée pour appeler ce genre de comportements, la preuve qu'il n'y a pas de "elle l'avait bien cherché qui tienne"

Alors oui il y a bien des raisons de vouloir bouger les mentalités, mais je pense que ça ne concerne pas que les hommes.
Quand j'entends certaines réactions suites aux différents scandales sexuels qui ont été rendus publics ces dernières années, je me dis qu'il y a encore du travail.
Par exemple une femme qui s'étonne qu'on se plaigne d'un viol quelques années après les faits sous prétexte que "il fallait le dire tout de suite", ça me sidère.

Je n'ai jamais eu à vivre ce genre d'évènement (et je touche du bois pour que ça n'arrive jamais), mais j'imagine qu'on peut avoir du mal à accepter ce qui s'est passé et à oser en parler, alors porter plainte, ça ne doit pas être une mince affaire non plus.

J'ignore si le fait que ça semble si difficile comme démarche vient uniquement du jugement de la société qui - comme vous l'avez déjà dit - à tendance à dire que "elle l'avait cherché" ou si ça vient de la perte de confiance qui suit l'agression.

Cela dit, et pour revenir un peu à mon idée de base, dans l'ensemble j'ai l'impression qu'il y a quand même pas mal d'hommes qui ont une autre idée des femmes, et heureusement!


(ce message vous est offert par la société des posts décousus)

Revenir en haut Aller en bas
Peter Banning



Masculin
Age : 34
Messages : 2705
Localisation : Neverland
Inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 20:21

Citation :

Peter Banning, tu avances un élément très juste : le laxisme dans l’éducation. Aujourd’hui, certains te parlent d’une « éducation asexuée », parce que les petites filles peuvent porter du bleu et que les petits garçons ont le droit de jouer à la poupée ; je trouve ça très intéressant, mais je crois qu’il faudrait surtout commencer par apprendre le respect, apprendre à vivre en bonne intelligence avec tous les membres de la société. Quoi qu’il en soit, je suis heureuse de voir un témoignage tel que le tien !
Je partage également ton avis concernant les Femen. Effectivement, Simone Veil (c’est la bonne orthographe !) n’a pas eu besoin de défiler nue pour faire passer la loi sur l’avortement. Tout comme les féministes qui ont manifesté au moment du procès de Bobigny. Montrer ses seins, pourquoi pas ? Mais en faire une arme de revendication, alors même que lesdites revendications restent très floues et mal exprimées, je suis moins convaincue..

C'est vrai qu'il y a des valeurs à ré-inculquer comme le respect, le mérite, le libre-arbitre et son usage, et surtout ce que j'appelle le respect de la mère qui est quand même la base de tout. Je trouve qu'il y a une vrai difference entre les hommes qui sont élevés dans des familles patriarcales classiques et ceux élevés au milieu de plusieures femmes.


"Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours, c'est là que je t'attendrai"

http://www.monderniermetro.net

Revenir en haut Aller en bas
http://www.monderniermetro.net
Divergente



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Midgard, dans la bibliothèque
Inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme! Mer 13 Mar 2013 - 21:26

Io, je ne trouve pas ton message particulièrement décousu !
Je suis absolument d’accord avec toi : lorsque l’on voit les réflexions de certaines femmes, on se dit qu’il y a encore du boulot. Si « elles » réagissent ainsi, on ne peut guère blâmer les « ils », pas directement concernés, de faire la même chose. Nous ne sommes pas toutes aussi sensibles ou aussi empathiques, soit, mais je me dis parfois que la notion de « solidarité féminine » est totalement illusoire.

@Io a écrit:
Par exemple une femme qui s'étonne qu'on se plaigne d'un viol quelques années après les faits sous prétexte que "il fallait le dire tout de suite", ça me sidère.

Je n'ai jamais eu à vivre ce genre d'évènement (et je touche du bois pour que ça n'arrive jamais), mais j'imagine qu'on peut avoir du mal à accepter ce qui s'est passé et à oser en parler, alors porter plainte, ça ne doit pas être une mince affaire non plus.

J'ignore si le fait que ça semble si difficile comme démarche vient uniquement du jugement de la société qui - comme vous l'avez déjà dit - à tendance à dire que "elle l'avait cherché" ou si ça vient de la perte de confiance qui suit l'agression.
C’est un mélange de tout ça. Une perte totale de confiance en soi et en à peu près tout le monde, un profond sentiment d’injustice qui se manifeste par une litanie du style « pourquoi moi ? ». Et puis, surtout, le fameux sentiment de culpabilité ; « si seulement je m’étais plus débattue », ainsi que les réflexions directement issues du jugement des autres : « je n’aurais pas dû mettre cette jupe », « peut-être que si j’étais rentrée plus tôt », « j’aurais dû boire moins ». Parce que non, une femme n’a pas le droit de rentrer chez elle tard, en ayant bu deux verres et encore moins si elle porte une jupe. Les hommes peuvent se balader totalement bourrés, à pas d’heure. Pas les femmes.
Porter plainte demande du courage à bien d’autres égards. Le comportement pas toujours exemplaire des policiers ou gendarmes a de quoi refroidir, par exemple. Attention, je ne généralise pas, je suis bien consciente qu’il y a, comme partout, des gens qui font admirablement bien leur travail. Mais lorsqu’une femme qui vient porter plainte s’entend un « revenez plus tard, nous sommes en sous effectif, nous n’avons pas le temps »… Cette personne sait-elle seulement le courage qu’il lui a fallu pour faire la démarche de venir au commissariat ? Pire encore : « vous savez, il y a plus de 75 000 viols par an, il faut bien que ça tombe sur quelqu’un ! ». Sans compter que, même si tout se déroule à peu près correctement, que l’on supporte de devoir raconter les choses mille fois, le regard des gens, les entretiens psychologiques (parce que la victime d’un cambriolage n’est pas remise en question, alors qu’une femme qui se plaint d’avoir été violée est potentiellement une menteuse), la lenteur de l’enquête puis de l’instruction… Il faut admettre que la justice est rarement rendue à hauteur du crime subit par la victime. Elle a pris perpétuité, elle, alors comment admettre que son violeur puisse recevoir une peine ridicule ?
Bref, non, porter plainte n’est pas une décision facile à prendre et je ferais volontiers manger leurs dents aux gens qui remettent en question les victimes qui tardent, voire n’osent pas le faire.


Peter Banning, je suis une fois de plus d’accord avec toi. J’en parlais dans un message sur le sujet « Coup de gueule » ; comment peut-on agresser une femme, alors que nous avons tous une mère ? Si tu violes une femme, ça veut dire qu’un autre homme peut potentiellement violer ta mère, ta sœur, ton amie, ta compagne… Pourtant, ça ne semble pas effleurer les hommes violents. Alors, oui, je crois qu’il y a des choses à revoir dans la façon dont on élève les enfants.


Madison Monkey a écrit:
Les petits sourires de pervers au loin, c'est pas mal chiant aussi, ils pensent quand même pas que ça donne envie d'aller les voir? Laughing
Siiiiiiiiiiiiiiiii ! Attends, ne me dis pas que tu résistes à ça ?! Je ne te crois pas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos seins, nos armes. Semaine pour les droits de la femme!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Au-delà de Disney :: Culture et Divertissements-