AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Pan

avatar

Masculin
Age : 18
Messages : 1059
Localisation : deuxième étoile à droite, et puis tout droit jusqu'au matin !
Inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Mer 4 Fév 2015 - 22:41

Ça fait vraiment plaisir de voir que ce film a plu à beaucoup de personnes sur le forum Smile
Je pense en revanche que de nombreuses personnes n'ont pas compris le sens du film, il parait peut être simple et "naïf" d'entrée mais les personnes qui pensent ça ont du tout prendre au 1er degré .
Ce film est bourré de seconds degrés et de sous entendus, beaucoup de scènes ont une morale et un sens (comme l'exemple situé juste en haut).
Je n'ai pas vu la VF donc je ne pourrait rien dire la concernant, j'ai vu le film en VO et je suis vraiment satisfait de ce qu'ils en ont fait, une adaptation réelement reussite (Avec Meryl Streep qui est vraiment parfaite !) de la comédie musicale de Brodway.
Les chansons sont entrainantes et les traduires en français ça aurait été... Catastrophique, ça aurait entièrement dénaturé l'oeuvre...
J'ai donc vraiment adoré ce film, mais je suis tout de même triste que le succès n'ait malheuresement pas été au rendez-vous...


  Like a Star @ heaven Second star to the right and straight til' morning Like a Star @ heaven  


Dernière édition par Pan le Jeu 5 Fév 2015 - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Figaro210

avatar

Masculin
Age : 26
Messages : 1642
Localisation : Ile de France
Inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Jeu 5 Fév 2015 - 0:11

-Snow- a écrit:
@Figaro210 a écrit:
On est déjà la honte de l'Europe en matière de langue parlée, alors n'en rajoutons pas une couche.
Euh ah bon ?

J'ai peut-être mal formulé ma phrase. Quand je dit la honte de l'Europe, c'est pas par rapport au français, qui est une belle langue, mais à l'enseignement des langues en France. On est mauvais.


 
Revenir en haut Aller en bas
OLIVIER

avatar

Masculin
Age : 39
Messages : 1823
Localisation : Paris
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Jeu 5 Fév 2015 - 6:26

@Balthazar P. a écrit:

Au rayon des mauvais points je commencerais par dire que c'est la chose la plus vulgaire que j'ai vu concernant les contes de fées. Il est loin le temps des belles histoires adaptées par oncle Walt. C'est ce qui a été raconté de plus lénifiant au sujet des contes. Le traitement sur l'histoire de Cendrillon (plus caricaturale tu meurs) et celui du chaperon rouge (plus violée tu crèves) en particulier. Ils ont osés nous ressortir cette ignominie du chaperon qu'on sort du ventre du loup. Impardonnable. Si ils voulaient à tout pris garder le chaperon jusqu'au bout ils n'avaient qu'à zapper le loup ou le laisser la bouffer à la fin.
Je vais rajouter un élément sur ce que dis Tomyris. Tu parles d'ignominie quand le petit chaperon rouge sort du ventre du loup. Mais il n'a jamais, JAMAIS été question d'autre chose, d'une autre fin dans le conte original. C'est le conte le plus évident au niveau des métaphores. Le rouge représente les règles des femmes et surtout la 1er relation sexuelle. Ce n'est pas une interprétation, ça fait des siècles que ça fait parti du conte et que tout le monde le sait. Quant au loup qui sort du ventre, c'est la métaphore du gamin qu'elle a enfanté après avoir été violée (ou dépucelée trop jeune, c'est selon selon les avis).
Quant à Cendrillon qui serait caricaturale... As tu écouté les paroles de la chanson ? Elle se pose un milliard de questions quant à savoir si mentir en faisant croire qu'elle est du beau monde est bien ou pas, à savoir si cette vie n'est pas fausse, à savoir si elle aimerait le prince si elle se mariait avec lui. Y a 3 ou 4 minutes de questions. C'est pour ça qu'elle s'enfuit à chaque fois. Pas parce que sa robe va se transformer à minuit. La version caricaturale ? C'est celle de Disney, qui, avec Blanche Neige représente le summum cinématographique de la soumission féminine anti égalité, anti féminine : Blanche Neige fait le ménage et à manger. Elle ne s'enfuit que lorsque l'homme lui oblige à le faire. Et c'est tout. Cendrillon attend pendant tout le film en faisant le ménage. Aucune ne prends de décision, aucune ne se bat, aucune n'avance. Un jour mon prince viendra. Tendre rêve. Et c'est tout. A l'homme de venir et de lui offrir autre chose.

"Il est loin le temps des belles histoires adaptées par oncle Walt". Je crois que tu voulais dire "il est loin le temps des belles histoires DENATUREES par Walt". Enfin les vraies histoires, les vraies métaphores, les vrais sens, et surtout, les vrais messages, les vraies tragédies.

Je ne comprendrais jamais tous ces gens qui parlent de film culcul gniangnian. Est-ce qu'on a vu le même film ? Les personnages principaux meurent !!! La seule fois où on s'est permis de tuer si vite une méga star, c'était pour Psychose, il y a 50 ans ou Scream il y a 20 ans ! Là, les 3 plus gros noms du casting meurent tous ! ça n'est jamais arrivé dans un Disney. Tu écouté les paroles des dernières chansons ? Si ça c'est culcul...

Pendant des mois ça paraitrait évident que Disney ferait une version light et aseptisée du musical. Il n'en est rien. Tout est pareil (à part une princesse qui ne meurt plus, mais qui ne change absolument rien à l'histoire tellement c'était annedotique et inutile)

Qu'on aime pas les chansons, la longueur, la façon dont on passe du rire au triste trop vite, le jeu des acteurs cabotins, la réalisation, l'histoire.... Tout ça est une question de gout et n'est absolument pas négociable. Mais dire l'opposé de ce que c'est, c'est une mauvaise fois assez hallucinante. C'est comme dire qu'ils auraient du mettre au moins un peu de musique Classique dans Fantasia ou que le problème avec Avatar ou Titanic, c'est que les films ont été fait avec trop peu de moyens et qu'on a l'impression d'être dans des téléfilms M6...
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar P.

avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 436
Localisation : là où vous n'avez pas encor cherché
Inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Jeu 5 Fév 2015 - 15:30

@Tomyris a écrit:
J'ai l'impression que tu n'as vraiment pas compris le film Balthazar, dommage.
Sans offense, chacun son avis
Sans offense d'accords, ça commence bien  :-)
Je pense quand même que j'ai compris le film. Non pas que je sois un génie mais je crois, espère au moins, avoir suffisamment de ressources cérébrales pour accéder aux enjeux dramatiques et double sens. Après sûrement que j'ai mal interprété certaines choses et donc propose de vous répondre.

@Tomyris a écrit:
reprocher à une oeuvre classique son écriture et son partie pris humoro-satiristique qui a fait son succès depuis 30 ans... Pour une fois que Disney respecte une oeuvre, c'est plutôt amusant de lire ce genre de critique.
Et alors ??
Parce qu'une adaptation est « classique » et respectueuse du matériel original je n'ai pas d'autres choix que d’applaudir des deux mains.
Désolé d'avoir mon propre choix d'opinion, mais de manière générale, j'apprécie beaucoup plus un film « adapté » d'une œuvre préexistante (livre, pièce de théâtre, opéra, comédie musicale, chanson... j'en passe) quand il apporte quelque chose de nouveau ou au moins de différent.
@Olivier a écrit:
Pendant des mois ça paraitrait évident que Disney ferait une version light et aseptisée du musical. Il n'en est rien. Tout est pareil.
Il s'agit bien d'adapter une histoire sur un nouveau support artistique qui aura ses propres règles et cela entraîne forcement des changements, car oui lire une histoire en roman de 1000 pages et en voir le récit cinématographique en 2h00 ne pourra jamais être la même chose. Idem pour broadway. Et plus on me dira que ce film est extrêmement proche de la comédie musicale et moins j'aurais envie de la voir on-stage, car après tout, où est l'intérêt si c'est juste un copié collé.
Je précise quand même que je n'ai jamais critiqué l'adaptation mais le film en tant que tel. Après effectivement peut être que la façon qu'ils on eu de raconter cette histoire ne m'a pas touché. Mais qu'est-ce que j'y peux ?

Prenons la scène des princes.
@Tomyris a écrit:
Après tu critiques la scène des princes en disant qu'elle est ridicule et surjouée, je peux donc te dire que la scène est merveilleusement réalisée puisque c'est le but même de celle-ci.
OK, je jette les armes pour celle ci. Si c'est l'effet recherché, je reconnais qu'elle fonctionne alors très bien. Moi ça m'agace de réduire les personnages masculins du film à des... comment tu le dis déjà :
@Tomyris a écrit:
Des hommes égocentriques, orgueilleux, ridicules et volages.
Ha ben ça, la condition masculine on peut dire qu'ils l'ont fouillé. Heureusement que le personnage du boulanger est subtil et évolue au long de l'histoire, ça doit être l'exception qui confirme la règle. Mais c'est un parti pris que je respect quand même car il nous faut de ces histoires avec des personnages de la sorte. Le monde n'est pas peuplé que d'anges et certains princes dit charmants sont effectivement des ordures. Je dirais même que je préfère des princes qui sont de vraies ordures ou benêt à des princes sans personnalités.

@Olivier a écrit:
Quant à Cendrillon qui serait caricaturale... As tu écouté les paroles de la chanson ?
Je suis allé trouver les paroles afin de mieux les étudier (car mon niveau d'anglais n'étant pas bilingue, il se pouvait que je sois passé à côté lors du visionnage). Et bien je t'accorde ce point Olivier. J'admet mettre trompé su le traitement de Cendrillon dans ce film. Effectivement le personnage est fouillé. Son dilemme intérieur me parle et il est finalement bien rendu.
Je crois que ce qui m'a agacé à la première vision c'est l'image des sœurs et de la mère, qui elles sont extrêmement faibles et caricaturales. On ne connait rien de leurs intentions, ni de leur motivations. Elles sont juste méchantes parce que. En plus le texte du prologue les dit belles alors qu'elles sont laides en vrai toutes perruquées et botoxées. Après on ne peut sûrement pas passer 30 minutes sur chaque personnage secondaires du film mais y avait sûrement moyen à compromis.
Je pense à une adaptation de cendrillon qui à mon sens est la plus réussie que j'ai vu, « Never After » de Andy Tennant 1998. Où chaque personnage était approfondi et avait de vraies et propres motivations. Où la cruauté de lady Tremaine envers Cendrillon avait un sens, ou le Prince évoluait de caricature à homme et ou Cendrillon se battait pour elle et était maitresse de son destin.

@Olivier a écrit:
Je crois que tu voulais dire "il est loin le temps des belles histoires DENATUREES par Walt". Enfin les vraies histoires, les vraies métaphores, les vrais sens, et surtout, les vrais messages, les vraies tragédies.
Question de point de vue. Je crois que dans « Cendrillon » le rapport marâtre-fille est beaucoup plus aboutie (on ne connaît pas les intentions de la mère c'est vrai). Il y a pourtant une vraie interaction entre ces personnages, un lien maternel (pervers mais maternel quand même). Elle est inexistante chez Marshall, d'ailleurs après s'être marié, Cendrillon accueille ces bourreaux à la cour. Ha bon ? ben elle est pas rancunière. C'est les oiseaux qui crèvent les yeux mais elle, leur offre tout ce qu'elles voulaient, la royauté par alliance.

@Olivier a écrit:
Je ne comprendrais jamais tous ces gens qui parlent de film culcul gniangnian. Est-ce qu'on a vu le même film ? Les personnages principaux meurent !!! (...) les 3 plus gros noms du casting meurent tous ! ça n'est jamais arrivé dans un Disney. (...) Si ça c'est culcul...
STOP ! Je n'ai jamais dit cucul ou gniangnian.
Que les personnages meurent n'est en rien un critère de finesse ou d'ingéniosité. Aussi, que cela soit des grands noms d'hollywood n'est absolument pas à prendre en compte dans le cas présent, on s’intéresse au scénario et à sa justesse, son écriture.
On peut certes féliciter disney de ne pas chercher à sauver des personnages seulement au nom des acteurs qui les interprètent. Mais que les personnages meurent. Qu'est ce qu'il y a d'incroyable là dedans ? C'est émouvant dans le contexte de l'histoire mais vous allez pas me dire que c'est la première fois que vous voyez ça au cinéma. Tant mieux si vous trouver ça rafraichissant. Moi ça ne m'émeut que quand je suis attaché aux personnages et à leurs aventures ; pas parce que telle société de prod a décidé « et là le personnage principal meurt !!! C'est une idée brillante on a jamais fait ça depuis Hitchcock ! »

@Tomyris a écrit:
Ce que tu appelles vulgaire est peut être l'unique oeuvre de Disney respectant un temps soit peu l'origine des contes. Chacune des histoires contées ... respectent plutot bien les contes originaux.

L'unique ? Chacun ses classiques. Et je crois que « plutôt » est le mot juste.

@Olivier a écrit:
Qu'on aime pas les chansons, la longueur, la façon dont on passe du rire au triste trop vite, le jeu des acteurs cabotins, la réalisation, l'histoire.... Tout ça est une question de gout et n'est absolument pas négociable. Mais dire l'opposé de ce que c'est, c'est une mauvaise fois assez hallucinante.
Je ne vois pas où je suis de mauvaise foi. J'essaie juste de dire que le film aborde mal certains des aspects de son histoire par sa mise en scène et ses choix artistiques. J'ai jamais dit qu'ils n'y avait pas de contes ou pas de morale, pas assez de chansons ou que sais-je.
Les films de Walt ont peut-être la seule excuse de leurs age, on ne parle pas de la condition féminine en 1937 comme on en parle en 2014. Rob Marshall lui sort son film en 2014 et je trouve dommage qu'il n'essaie pas d'apporter un peu plus de fraîcheur à son propos, le seul moment où le propos est contemporain pour moi est dans l'histoire du boulanger et de sa femme et le personnage de la sorcière.

Passons au gros de nôtre discorde : « Le petit Chaperon Rouge » et alors là c'est la GUERRE !

@Tomyris a écrit:
Quand tu critiques le parti pris du petit chaperon rouge "plus violée tu crèves" mais c'est là toute l'histoire, c'est la métaphore d'une enfant violée... la même qui a rendue le conte si célèbre. Si tu t'attendais à un petit chaperon rouge apportant gentiment ses galettes chez sa mère grand sans aucun double sens je vois pas l'intérêt d'aller voir un film portant sur l'univers des contes. Les contes étaient des histoires "effrayantes" à l'époque, ils avaient vocation d'éduquer les enfants, de mettre en garde et d'enseigner des leçons de vie.

Je sais très bien de quoi parle ce conte sois en sûr et connaît également l'origine des contes populaires et leur vocation auprès des auditeurs.
Sur le point « des histoires effrayantes et éducatives » ON EST D'ACCORDS. Je ne remet pas ça en question. C'est le traitement du contes que je déteste et c'est en ça qu'il est violé (la métaphore était osé je l'accorde mais que diable).
Résumons :
Le petit chaperon rouge nous conte l'histoire d'une jeune enfant partant rendre visite à sa grand mère dans les bois et lui apporter galette et vin. En chemin, elle croise un loup qui l'aborde et la séduit. Il lui demande où elle se rends. La jeune innocente réponds au loup, qui, après l'avoir remercié se précipite chez la mère-grand. Il toque à la porte se faisant passer pour le chaperon et dévore l'aïeule.
Arrive la petite fille. Le loup travesti dans le lit, la somme d'entrer. Une fois à l’intérieur, il lui demande de gouter la gallette et le vin, puis de se déshabiller et de le rejoindre dans le lit. Là l'enfant lui demande : « pourquoi tes grandes oreilles, yeux, dents ? »
- pour te MANGER » réponds le loup. Et il la dévore.
POINT ! FIN de l'histoire. FINITO, KAPUT !!!  CA, c'est le conte original.

@Olivier a écrit:
Tu parles d'ignominie quand le petit chaperon rouge sort du ventre du loup. Mais il n'a jamais, JAMAIS été question d'autre chose, d'une autre fin dans le conte original.
Erreur, il a toujours, TOUJOURS été question d'une fin plus cruelle et plus forte. L'histoire du chasseur-sauveur qui les sort du ventre du loup c'est une ignominie, une béquille rajouté plus tard pour ne pas effrayer les têtes blondes et les faire passer à côté de la morale qui est : «jeune fille ne fait pas confiance à l'inconnu croisé sur la route. Sois sage et prudente, ne crois pas ce que dit l'homme séducteur. Et si tu dérives de ce chemin, tu finiras violé et tué.  Comme dit l'expression «  A langue de Miel, dents de Fiel » et c'est bien ça l'horrible vérité quand un pervers pédophile enlève des enfants en leurs promettant des douceurs. Il n'y pas forcement la police où le sauveur qui vient les tirer des bras de ces monstres, et en faisant croire le contraire aux enfants c'est là qu'on rate la vocation du conte. « Oh après tout ce monsieur que je n'ai jamais vu de ma vie me propose de venir chez lui pour jouer à la dernière console vidéo méga cool qui vient de sortir. Quoi de mal. Si il est mal intentionné je peux faire confiance aux autres adultes pour venir me sauver. » et bien NON je ne suis pas d'accords.
Voilà pourquoi le conte est dénaturé et en devient malsain.
@Olivier a écrit:
Quant au loup qui sort du ventre, c'est la métaphore du gamin qu'elle a enfanté après avoir été violée (ou dépucelée trop jeune, c'est selon selon les avis).
c'est ton interprétation personnelle mais je crois que tu pousses un peu.

@Tomyris a écrit:
Je ne sais pas si tu as fait attention aux paroles mais elles sont très marquantes, dérangeante. Le petit chaperon rouge chante d'ailleurs une superbe chanson faisant référence à cette traumatisante expérience...
Where lie secrets that I never want to know" Il est clairement question d'un viol...
La leçon est ici de se méfier des apparences :
"Even flowers have their dangers.
And though scary is exciting,
Nice is different than good."
Et bien Tomyris je ne sais pas si toi tu as prêté attention à la suite du film mais pour une enfant violée et d'après toi traumatisée, la gosse sans sort plutôt pas mal : « Oh merci boulanger de m'avoir sorti du ventre du loup, tu sais quoi il m'a violé. Tiens écoute, je te le raconte en chanson.
- Mon dieu ma pauvre fille.
- oh non c'est rien, rassures toi. Ma grand mère va me faire un manteau en peau de loup ou de johnny depp (je ne sais pas ce qui est le pire) et je vais folâtrer tout le reste du film comme la jeune et belle ingénue que j'étais pendant le prologue. Et plus tard peut être que je serai de nouveau toute seule dans les bois et que je parlerai à cet enfant que je ne connais pas et lui lancer des défis car je ne suis pas sûr d'avoir retenue quoique ce soit de ce qui m'est arrivé, je vais prendre un petit couteau avec moi on ne sais jamais. »
Il est où le traumatisme ? Mais sûrement que comme le dit Sardou « la vie c'est moins désespérant en chantant. »

Je citerais une adaptation du conte respectueuse et pourtant avant-gardiste : « La compagnie des loups » 1985, Neil Jordan. Eux ont tout compris je crois.

Voilà je crois que c'est tout pour l'instant. Vous pouvez sortir vos canons.

Balthazar P.
Revenir en haut Aller en bas
Tomyris

avatar

Messages : 386
Inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Jeu 5 Fév 2015 - 16:49

Je remets pas en doute tes facultés intellectuelles mais je pense vraiment que tu n'as pas compris le fim (rassure toi tu n'es pas le seul Wink ) et tu as encore moins compris mes propos.

Ce n'est pas grave. Smile


Comme dirait Shakespeare, YOLO... albino 
     
Revenir en haut Aller en bas
Lylou

avatar

Féminin
Age : 26
Messages : 1953
Localisation : Paris
Inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Jeu 5 Fév 2015 - 23:11

Pour revenir sur cette histoire de traduction, je suis complètement pour une traduction avec une vf de qualité. Quand je suis allée voir le film des Misérables, c'est bien simple les gens de la salle n'en pouvaient plus des chansons en anglais !! ce ne sont ni des crétins ni des anglophobes ou quoi que ce soit, c'est juste beaucoup plus fatigant pour les oreilles d'entendre une tonne de chanson en anglais au ciné... c'est complètement différent d'un concert . C'est d'autant plus bête quand on traduit les dialogues. Je me rappelle de ma frustration quand j'ai regardé la comédie musicales South Park qui n'avait pas été traduite... (sauf en vq). Voila je vous laisse parler du film, pour ma part la voir au Chatelet ne m'a pas donné envie d'y aller au ciné.


Mon book tout neuf ! : http://auroremarin.ultra-book.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://auroremarin.canalblog.com/
Simba

avatar

Masculin
Messages : 387
Localisation : Dreamland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 7:01

Une adaptation de qualité dans la langue d'un autre pays pour une comédie musicale ? Mais oui ! C'est possible… tout à fait possible (avec de vrai bons traducteur/adaptateurs/respectueux de l'oeuvre qui vont pas faire du grand-n'importe-quoi !) mais sur scène uniquement , surtout pas au cinéma !
Autant des (bons) chanteurs en live peuvent être crédible en français sur une scène autant des comédiens anglo-saxons doublés (avec toute l'horreur que représente le manque flagrant de cohérence entre paroles et syntaxe labiale) est insupportable et dénature tout le film et son essence même (prestation du comédien-qu'on-a-pas-l'habitude-d'entendre-chanter).


Revenir en haut Aller en bas
Lylou

avatar

Féminin
Age : 26
Messages : 1953
Localisation : Paris
Inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 18:11

T'aimes pas la vf de Mary Poppins ??


Mon book tout neuf ! : http://auroremarin.ultra-book.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://auroremarin.canalblog.com/
Figaro210

avatar

Masculin
Age : 26
Messages : 1642
Localisation : Ile de France
Inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 21:40

Et toute cette pub sur Johnny Depp, le voir en grand sur l'affiche pour 5 minutes d'apparition, n'importe quoi Rolling Eyes
Et avec toute cette histoire de traduction tu m'étonnes que le film est descendu par les critiques du public.


 
Revenir en haut Aller en bas
Merida67



Messages : 230
Localisation : Alsace
Inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 21:46

Balthazar je ne saurais que te conseiller la lecture de la Psychanalyse Des Contes de Fées, de Bruno BETTELHEIM. Ta lecture des contes reste très basique et tu refuses d'y voir autre chose que ce à quoi tu penses qu'ils s'arrêtent.

Je me demande pourquoi tu dis qu' "à l'origine" les contes étaient aussi soft et "happy-ending" que chez Disney? Quand je lisais des contes de fées à ma fille j'étais même embarrassée parce que bien au contraire, dans tous les livres de la médiathèque, c'était bien moins propret que chez Disney.

Quand tu dis par exemple que Le Petit Chaperon Rouge ne finissait pas par le chasseur et le sauvetage de la petite fille, sur quoi te bases-tu? Perso, depuis toujours c'est la fin que je connais, et mon mari aussi...

Je trouve que tu établis beaucoup de "saintes vérités" qui ne se basent pas sur grand chose de concret mais juste sur ta perception et ton vécu d'enfant...

En tout cas les autres commentaires sur le film me rassurent, parce qu'après avoir étudié quelques passages du film et comparé avec la comédie musicale, je trouvais que Disney avait quand même pas mal édulcoré, mais visiblement, au moins dans les textes, on garde les métaphores et double sens...


Habituée des journées à DLP
Dernier passage: Juin 2011
Premier séjour, en famille: NPBC 20-21 Mars 2015 cheers
Revenir en haut Aller en bas
Merida67



Messages : 230
Localisation : Alsace
Inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 21:56

@Lylou a écrit:
Pour revenir sur cette histoire de traduction, je suis complètement pour une traduction avec une vf de qualité. Quand je suis allée voir le film des Misérables, c'est bien simple les gens de la salle n'en pouvaient plus des chansons en anglais !! ce ne sont ni des crétins ni des anglophobes ou quoi que ce soit, c'est juste beaucoup plus fatigant pour les oreilles d'entendre une tonne de chanson en anglais au ciné... c'est complètement différent d'un concert . C'est d'autant plus bête quand on traduit les dialogues. Je me rappelle de ma frustration quand j'ai regardé la comédie musicales South Park qui n'avait pas été traduite... (sauf en vq). Voila je vous laisse parler du film, pour ma part la voir au Chatelet ne m'a pas donné envie d'y aller au ciné.

tout à fait d'accord. Pourtant j'enseigne cette langue qu'une personne plus haut a qualifiée de "pas belle" (et bim, une vérité divine dans le pif à Shakespeare!), mais c'est évident que le basculement incessant entre les deux langues ne peut pas aider le spectateur à tenir son attention aussi longtemps...

Ma modeste explication: un traducteur n'est pas payé au forfait, donc les chansons c'est du travail en plus, donc des coûts en plus pour la prod. ET ensuite, à ça s'ajoutent évidemment les frais d'interprétation de la chanson dans la langue-cible (et combien de langues sont concernées?... on multiplie les frais par le nombre de langues...) et ensuite, il faut sortir la BO dans 36 langues alors que c'est tellement plus simple de faire sortir un seul CD dans une seule langue...

Maintenant pour ce qui est du niveau des français en langues, effectivement un organisme d'évaluation l'a dit (bien que personne ne s'intéresse à savoir la légitimité de ces études PISA) et effectivement il y a un souci avec l'enseignement des langues (j'ai dit enseignement, pas profs, vous saisissez la différence... exemple: 1h30 hebdo d'anglais en terminales...moi j'avais 4h...plus 3h de spé...) mais ça ne fait pas tout. Aux Pays Bas, par exemple, si on veut voir un film anglophone, on ne peut QUE le voir en VOST. A la télé inclus! Dans les pays scandinaves, on ne perçoit pas la culture scandinave comme menacée juste parce qu'on parle anglais depuis le jardin d'enfants... Récemment des parents s'étonnaient que leur enfant ne progresse pas: "pourtant, on a déjà été 4 fois aux Etats-Unis". Ben oui, en famille, à parler français à longueur de temps!...

Le français est une langue magnifique, mais si on veut savoir parler anglais, il faut savoir s'en donner les moyens avant tout et ça inclut aussi de changer d'attitude. Comment veut-on progresser dans une langue tout en y restant fermés?...


Habituée des journées à DLP
Dernier passage: Juin 2011
Premier séjour, en famille: NPBC 20-21 Mars 2015 cheers
Revenir en haut Aller en bas
Figaro210

avatar

Masculin
Age : 26
Messages : 1642
Localisation : Ile de France
Inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 21:58

@Merida67 a écrit:
Quand tu dis par exemple que Le Petit Chaperon Rouge ne finissait pas par le chasseur et le sauvetage de la petite fille, sur quoi te bases-tu? Perso, depuis toujours c'est la fin que je connais, et mon mari aussi...

Je trouve que tu établis beaucoup de "saintes vérités" qui ne se basent pas sur grand chose de concret mais juste sur ta perception et ton vécu d'enfant...

En tout cas les autres commentaires sur le film me rassurent, parce qu'après avoir étudié quelques passages du film et comparé avec la comédie musicale, je trouvais que Disney avait quand même pas mal édulcoré, mais visiblement, au moins dans les textes, on garde les métaphores et double sens...

Concernant Le Petit Chaperon Rouge, ce sont les frères Grimm qui ont transformé la fin du conte avec le chasseur qui vient délivrer la fille et la grand-mère mais à l'origine, chez Charles Perrault le conte finissait par le loup dévorant Le Petit Chaperon Rouge avec la morale à la fin.


 
Revenir en haut Aller en bas
Merida67



Messages : 230
Localisation : Alsace
Inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 22:04

OK je savais pas Wink visiblement chez nous c'est plus la version Grimm qui a circulé alors...


Habituée des journées à DLP
Dernier passage: Juin 2011
Premier séjour, en famille: NPBC 20-21 Mars 2015 cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lylou

avatar

Féminin
Age : 26
Messages : 1953
Localisation : Paris
Inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 22:55

Merida67 je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'apprentissage de l'anglais, c'est évident qu'il faut en écouter et lire pour arriver à la comprendre, un peu tous les jours (d'ailleurs pour moi la vost n'est pas un très bon moyen car on se concentre trop sur les sous titre, le mieux c'est vraiment la vo tout court quitte à mettre des sous titre anglais) et à mon avis ton analyse sur les traductions est la bonne, c'est un problème d'argent...je prenais l'exemple de South Park, dans une interview un des acteurs disait la galère que c'est pour enregistrer les vf, pas le temps, pas l'argent...

Pour le petit chaperon rouge c'est la version où elle est sauvée que je connaissais aussi, c'est pareil que l'histoire des agneaux et du loup. Je trouve cette version bien meilleure, c'est plus apaisant de se dire que le méchant est puni à la fin plutôt qu'un pauvre gamine se fasse bouffer !

Ça n'a pas beaucoup de sens de parler des contes "à l'origine", se sont des histoires qui ont des tonnes d'origines différentes, y compris celles de Andersen par exemple qui existaient déjà même si comme Perrault il les a réécrit avec sa patte personnelle

PS : Psychanalyse des contes de fées est un de mes livres préférés, je vous conseil de le lire il est vraiment facile d’accès même si on n'est pas un grand lecteur, et c'est bien plus développé que les raccourcis qu'on trouve généralement sur internet du genre "les contes de fées sont pervers, sexistes et ne parlent que de sexe"


Mon book tout neuf ! : http://auroremarin.ultra-book.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://auroremarin.canalblog.com/
Merida67



Messages : 230
Localisation : Alsace
Inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 23:34

mdr j'avais jamais lu ça mais c'est gratiné Very Happy

oui les contes c'est avant tout de la tradition orale, comme la mythologie, d'où certaines variations...


Habituée des journées à DLP
Dernier passage: Juin 2011
Premier séjour, en famille: NPBC 20-21 Mars 2015 cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tomyris

avatar

Messages : 386
Inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Ven 6 Fév 2015 - 23:55

Je viens de revoir le film et quelle deuxième claque, j'ai pu apprécier toute la subtilité des dialogues, des métaphores et mon dieu je plain presque ceux qui n'arrivent pas à saisir le sens profond de ce film et qui quittent la salle en plein film.

Emily Blunt est vraiment formidable je pense que c'est le personnage que j'ai le plus aimé dans l'oeuvre de par son côté si humain.
C'est une femme, c'est LA femme. La femme qui désire plus que tout un enfant pour donner un sens à son existence, pour se prouver que son mariage avec son boulanger n'était pas vain, pour apporter un peu de changement et d'étincelle à cette vie morne de "femme de boulanger".
Elle n'est que la femme de et pourtant c'est elle qui mène l'affaire de son mari, c'est elle qui prend les décisions, elle qui a le derniers mots, mais elle reste dans l'ombre de son mari, se cantonnant à sa condition de femme. Et puis c'est la femme pleine de courage, celle qui veut suivre son mari car elle a peur qu'il n'échoue, car elle s'inquiète mais aussi car partir dans les bois c'est échappé à l'enfermement. C'est la femme distraite, maladroite, maligne, capable du pire pour avoir enfin un enfant, capable de méchanceté et de tromperie pour parvenir à ce qui lui semble juste.
C'est l'épouse aimante, celle qui redécouvre son mari, qui l'aime certes mais c'est aussi celle qui rêve de princes, les princes qu'on lui a conté durant son enfance surement. Elle est forte mais faible, elle se laisse happer par ses désirs inavouables,
Spoiler:
 

Après la femme du boulanger je dois dire que j'ai été plus que touchée par la sorcière.
Cette femme seule qui elle aussi en tant que femme souhaitait devenir mère pour obtenir un peu d'amour, un peu d'affection et de l'exclusivité. Mais les enfants grandissent... et cette caricature de la mère castratrice m'a beaucoup touché. ces femmes qui sous couvert de vouloir surprotéger leur enfant tente de le garder pour elles, égoistement sans imaginer les conséquences. Ces femmes qui n'acceptent pas de perdre leur emprise, de voir les choses leur échapper... Qui refusent presque que leur enfant vole de ses propres ailes et soit heureux, enfin.
Elle est aveuglé par son chagrin, sa perte, elle ne voit que sa douleur et pas celle de sa fille ce qui la pousse à briser le lien qui l'unissait au seul être l'ayant sans doute jamais aimé. Un amour destructeur qui mènera à la haine. Sa dernière chanson sur l'abandon, sur la mort sur ce qui est juste, bon et mauvais m'a donné des frissons. C'est la sorcière, c'est forcément la coupable mais à quoi bon vivre dans un monde où elle ne croit plus en rien, où les hommes sont capables du pire pour obtenir ce qu'ils souhaitent sans se soucier des conséquences, sans assumer leur part de responsabilité, non il faut une coupable alors elle veut bien endosser le rôle, le rôle que tout le monde lui donne car c'est une sorcière et pourtant elle n'est pas plus coupable que les autres.

Non vraiment une réelle profondeur dans l'écriture. Je suis ravie d'avoir pu le revoir.


Comme dirait Shakespeare, YOLO... albino 
     
Revenir en haut Aller en bas
Tomyris

avatar

Messages : 386
Inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 0:02

@Merida67 a écrit:
mdr j'avais jamais lu ça mais c'est gratiné Very Happy

oui les contes c'est avant tout de la tradition orale, comme la mythologie, d'où certaines variations...


Ce qui est drôle c'est que c'est exactement ce sur quoi se termine le film... l'interprétation des histoires et des contes.
"children will listen" car c'est ainsi que les histoires se transmettent... par l'oral comme tu le dis et c'est là dessus que s'arrête le film, un père déchiré qui raconte une histoire à des enfants orphelins, perdus, déchirés mais qui vont apprendre à se reconstruire.
(évidemment il y a ce sens mais également un deuxième, qui est le fait qu'il est important de faire attention au discours que nous autres adultes pouvons avoir envers les enfants car c'est leur interprétation qui feront d'eux ce qu'ils deviendront. Il est de notre devoir de les guider sur le bon chemin)


Comme dirait Shakespeare, YOLO... albino 
     
Revenir en haut Aller en bas
Pierre

avatar

Masculin
Age : 28
Messages : 684
Localisation : Là où il faut
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 0:53

@Tomyris a écrit:
Non vraiment une réelle profondeur dans l'écriture.

Bienvenue dans le monde de Stephen Sondheim (et ses collaborateurs) Tomyris! Que la France ignore un des plus grands auteurs de notre siècle c'est dommage. Tes messages font plaisir.

Vraiment, ton analyse pertinente de ce qu'est Into The Woods montre que même si le film a ses défauts, ils ont su préserver l'esprit de l'oeuvre. Il me semble en tout cas, perso je n'ai pas eu l'impression d'avoir été complètement trompé sur la marchandise.



N'importe quoi-ffure...
Revenir en haut Aller en bas
Tomyris

avatar

Messages : 386
Inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 11:12

Pierre > Je suis toujours désolée de voir la manière qu'a le public français d'accueillir les comédies musicales venant d'outre atlantique. Sous pretexte qu'il y a des chansons les gens ne font pas l'effort de comprendre le sens des mots et regardent finalement sans écouter et c'est ainsi que nous arrivons à des conclusions du genre "c'est gnagnan" "c'est surjoué" "c'est illogique et vulgaire".
C'est terrible... on se moque presque de moi quand je dis adorer les Musicals tant ce genre a mauvaise réputation ici. Alors que ces oeuvres ont toutes une portée dramatique et traitent de sujets pour la plupart très profonds. Je connaissais déjà Sondheim grâce à West Side Story et Sweeney Todd. Excellent et j'aimerais beaucoup aller voir Into The woods sur les planches.


Comme dirait Shakespeare, YOLO... albino 
     
Revenir en haut Aller en bas
A-Lex

avatar

Masculin
Messages : 1500
Inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 15:40

Le public français a vraiment un problème avec les comédies musicales au cinéma, étrangement les gens s'étonnent du nombre conséquent de chansons dans le film... Mais c'est une comédie... musicale ! C'est dingue qu'en France un film aussi génial qu'Into The Woods se fasse descendre par la critique et une partie du public à cause de ce qui est le cœur du film...

Après c'est certain qu'il faut aimer un minimum le genre pour pouvoir rentrer dans l'univers du film, mais de là à l'attaquer et à le critiquer en mal parce que c'est un film chanté, c'est dingue...
Revenir en haut Aller en bas
Figaro210

avatar

Masculin
Age : 26
Messages : 1642
Localisation : Ile de France
Inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 15:52

@A-Lex a écrit:
Le public français a vraiment un problème avec les comédies musicales au cinéma, étrangement les gens s'étonnent du nombre conséquent de chansons dans le film... Mais c'est une comédie... musicale ! C'est dingue qu'en France un film aussi génial qu'Into The Woods se fasse descendre par la critique et une partie du public à cause de ce qui est le cœur du film...

Après c'est certain qu'il faut aimer un minimum le genre pour pouvoir rentrer dans l'univers du film,  mais de là à l'attaquer et à le critiquer en mal parce que c'est un film chanté, c'est dingue...

C'est l'époque qui a changé surtout. La France adorait les comédies musicales jusque dans les années 70 et après ça n'a fait que décliner.


 
Revenir en haut Aller en bas
Michiyo

avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 302
Localisation : Près de Paris
Inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Sam 7 Fév 2015 - 22:57

J'ai littéralement adoré ! Je l'ai vu il y a une semaine et j'en suis toujours autant gaga **
Les chansons tournent dans ma tête (et dans mon mp3) sans arrêt et je me suis carrément précipitée sur youtube pour voir le musical original que j'ai tout autant aimé (pour les curieux, c'est cette version que j'ai vu : https://www.youtube.com/watch?v=MP8fw_LhOOg)
+++ pour Agony qui est à mourir de rire (mes amis et moi étions pliés)

Voilà, je ne m'attarde pas (pour dire que j'aime tout, ça sert à rien) Je tiens juste à dire qu'à la fin du film, quelqu'un a crié "c'est de la merde!" et mise à part le fait que j'ai voulu le tuer, je suis déçue qu'autant de gens trouvent le film pas à la hauteur et je prie pour qu'il fasse quand même un chiffre honorable parce qu'il le mérite >w<
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC9NBKJFYmH5kwaoYGodrK_A
Chess'

avatar

Féminin
Age : 21
Messages : 1666
Localisation : Broadway
Inscription : 22/10/2011

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Dim 8 Fév 2015 - 15:53

Michiyo, la version que tu as vu est la captation de 91 d'Into the Woods à Broadway Smile



Color and Light
Teams & Links :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.soundcloud.com/camillerieu
Kémi

avatar

Masculin
Age : 33
Messages : 4229
Localisation : Région Lilloise
Inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Dim 8 Fév 2015 - 18:38

J'hésitais à aller le voir, car je savais qu'avec ce genre de film ça passe ou ça casse et par exemple pour les Misérables, j'avais arrêté avant la fin du film (bon je n'étais pas au ciné).

Là, j'ai beaucoup aimé et le film commence merveilleusement bien. Les chansons sont réussies.
Juste un bémol : au départ quand l'histoire se termine mais que je remarque qu'il reste encore pas mal de temps, je me dis : chouette, i lse passe encore des choses mais ce dernier quart ou tiers de film m'a peu intéressé car j'ai trouvé l'attente dans la forêt un peu long et
Spoiler:
 



C'est toujours les meilleurs qui partent en premier... C'est particulièrement vrai pour les gâteaux.
Toto-testeur.com : tests et avis sur les innovations alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar P.

avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 436
Localisation : là où vous n'avez pas encor cherché
Inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015) Dim 8 Fév 2015 - 19:37

@Merida67 a écrit:
Balthazar je ne saurais que te conseiller la lecture de la Psychanalyse Des Contes de Fées, de Bruno BETTELHEIM.
C'est gentil de me conseiller de la lecture. Figures toi que J'AI LU « La Psychanalyse des contes de Fées ». de bettelheim, que tu n'as, de toute évidence, pas eu la curiosité de lire toi même, du moins je me permet de le croire. Car si tu l'avais étudié, tu aurais su que la version originale du petit chaperon rouge, du moins la première version retranscrite par écrit (pas la peine de me rappeler que la 1ère était orale et datée de 1230 avant J.C. ou je ne sais quand, je suis au courant), est bel et bien celle de Perrault en 1697 dans son recueil « Histoires ou contes du temps passé, avec des moralités », version où le loup dévore le chaperon. La version « chasseur » est celle des frères grimm en 1812 soit plus d'un siècle plus tard.
Je crois que cela réponds à ta question :
@Merida67 a écrit:
Quand tu dis par exemple que Le Petit Chaperon Rouge ne finissait pas par le chasseur et le sauvetage de la petite fille, sur quoi te bases-tu? Perso, depuis toujours c'est la fin que je connais, et mon mari aussi...
Mais peut-être que toi et ton mari apporterez de meilleures sources que les miennes.

@Merida67 a écrit:
Ta lecture des contes reste très basique et tu refuses d'y voir autre chose que ce à quoi tu penses qu'ils s'arrêtent.
Merci professeur. Ce serai sûrement intéressant de développer, car, je crois l'avoir prouvé ci-avant, je ne refuse pas d'admettre les erreurs que je peux commettre et apprendre d'avantage sur un sujet. Encore faut-il que les détracteurs fassent un minimum d'effort pour étayer leurs critiques et apporter substance au débat.

@Merida67 a écrit:
Je me demande pourquoi tu dis qu' "à l'origine" les contes étaient aussi soft et "happy-ending" que chez Disney?
Va falloir me citer correctement alors car je ne me souviens pas du tout d'avoir écrit ça. J'ai dit que j'aimais les adaptations de Walt, sans jamais qualifier qu'elles étaient de la plus grande fidélité ou que les contes originaux étaient soft et happy ending.
Je dirais même que c'est exactement ce pourquoi je râle dans Into the Woods avec le chaperon, que l'on garde la version soft et happy ending de grimm au lieux de celle de perrault bien plus cruelle et sombre. Donc faudrait lire les lignes.

@Merida67 a écrit:
Je trouve que tu établis beaucoup de "saintes vérités" qui ne se basent pas sur grand chose de concret mais juste sur ta perception et ton vécu d'enfant...
En tout cas mes « saintes vérités » comme TU te plait à les appeler sont beaucoup plus basées que tes réflexions qui ne sont, elles, construites que sur du vide ou ta perception de ma personnalité et de mon vécu d'enfant que je n'ai pas développé uns seule fois sur le sujet (où je raconte que quand j'étais petit je lisais ça et pensait ça ??? … du VIDE ! )

et puisque qu'il faut que je me base sur des sources, j'utiliserai un exemple qui me tiendra d'illustration pour un de mes propos et aussi de conclusion :
@Balthazar P. a écrit:
L'histoire du chasseur-sauveur qui les sort du ventre du loup c'est ... rajouté plus tard pour ne pas effrayer les têtes blondes et les faire passer à côté de la morale qui est : «jeune fille ne fait pas confiance à l'inconnu croisé sur la route. Sois sage et prudente, ne crois pas ce que dit l'homme séducteur. Et si tu dérives de ce chemin, tu finiras violé et tué. 
« La version de originale de Perrault se poursuit par un petit poème qui tient lieu de moralité : ...les jeunes filles, belles, bien faites et gentilles, font très mal d'écouter toute sorte de gens. Si elles le font, il ne faut pas s'étonner que le loup les attrape et les mange. (…) Perrault avec ses contes ne se contentait pas de vouloir distraire son auditoire ; il voulait aussi donnait une leçon de morale précise.»
Bruno Bettelheim, La psychanalyse des contes de fées, deuxième partie, utilité de l'enchantement, chapitre « le petit chaperon rouge » surmonter les ambivalences

Merida67 je ne saurais que te conseiller la lecture « entière » des post des autres membres du forum (ça évitera sans doute les couacs) ainsi que la lecture des livres que toi même tu conseilles de lire aux autres, dans le cas inverse, je crois qu'il vaut mieux se taire.

A bon entendeur, Salut !

Balthazar P.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Du petit au grand écran :: Les films Disney "live"-