AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Dim 26 Juin 2011 - 12:17

Lundi 11 octobre 2010, Disney’s Typhoon Lagoon et soirée Halloween au MK (2e partie)

Pour vous mettre dans le contexte, j’avais envisagé cette soirée spéciale comme une option idéale pour profiter du parc de nuit dans une toute autre ambiance, plus que pour la fête Halloween en elle-même à laquelle je suis peu sensible. Assez naïvement, j’ai pensé que c’était gratuit, c’est en dernière minute que j’ai payé les entrées après un peu d’hésitation (un truc comme 50 dollars la place, tout de même). Le concept : une légère rethématisation du parc, ouverture jusque 1h du matin, attractions ouvertes, points récoltes de bonbons, animations, parade et feu d’artifices spéciaux.
Nous arrivons donc vers 17h au Magic Kingdom, le parc que je redoutais le plus car si le nôtre est moins fourni en attractions, il reste le plus travaillé. Main Street tient aisément la comparaison, idem pour le château dans un autre style, plus classique et imposant.



Nous avons rendez-vous au Cristal Palace pour le repas du soir. Catia a tenu à essayer le badge « married », très peu pour moi car j’en connais les effets possibles, et me retrouver sur une scène de spectacle à bredouiller mes 3 mots d’anglais, je préfère éviter. Dans le cas présent, ça nous aura valu des paillettes en forme de cœur sur notre table, je n’ai rien contre. Un mot sur le restaurant… Très beau de l’extérieur avec sa coupole de verre, l’intérieur m’aura un peu déçu. Je m’attendais à pleins de plantes et du verre partout, c’est surtout le cas pour le centre du restaurant (d’un autre côté, vue le climat, ça peut se comprendre…). Restaurant buffet, c’est aussi le lieu de rencontre avec les personnages de Winnie l’ourson. J’ai un problème avec les mascottes, car je ne peux m’empêcher de penser au gars dedans, qui plus est nous n’avons pas du tout grandi avec Winnie. Mais on se prend au jeu coute que coute.
Dans ce restaurant, une femme, la cinquantaine, déguisée en fée Clochette (arrière plan sur la seconde photo), nous fait prendre conscience du caractère culturel d’Halloween dans ce pays. Du grand-père au petit fils, tous sont déguisés sans complexe, même avec parfois des costumes ridicules. En Europe, même au carnaval on ne voit pas ça…



Une fois le repas englouti, nous nous engouffrons dans Adventureland, et c’est à ce moment qu’une énorme fatigue, mêlée à la vision cauchemardesque d’un Disneyland Paris mal foutu, me donne un coup de mou terrible, presque de déprime ; le décalage horaire m’a enfin atteint. Ne pouvant être positif ni même neutre, je reviendrai donc plus longuement sur le MK plus tard, mais soyez sûrs que le nôtre est bien le plus beau et complexe. Ce qui suit va donc un peu manquer d’enthousiasme.
L’attente est quasi nulle partout, nous en profitons pour faire des attractions secondaires non prévues au programme, et quelques hits trop attirants pour attendre. Nous commençons par l’arbre des Robinson, une attraction qui m’a toujours fait rêver à Paris car on s’y croit vraiment. La qualité est identique ici, mis à part que l’arbre n’est pas surélevé sur une colline et qu’il est moins isolé des bâtiments environnants.

Splash Mountain n’a pas de file, et étant donnée sa réputation, difficile de résister. Mon état psychologique du moment ne me permet pas de vous balancer des superlatifs à la figure. Le quai enclavé est charmant, le tout est long et très imposant. Ce qui m’a surtout manqué est le rapport au film, qui m’est inconnu. Dans la continuité de l’allée, nous arrivons à Big Thunder Mountain. Eh bien mine (…) de rien, les roues ont dû bien chauffer toute la journée car je l’ai trouvé très nerveux et rapide, plus qu’à Paris. Le passage sur la ville engloutie est très marrant car le rail est tout tordu ; je ne crois pas avoir déjà vu ça sur un coaster.
Nous passons devant le Hall des présidents, et étant un grand admirateur des animatronics hyper-réalistes, j’avais envie de voir la bouille d’Obama. Avant ça, pas mal de blabla, une salutation de chaque président, un ton très patriotique, mais ça valait quand même la peine. C’est presque gênant, voir malsain, d’être en tête à tête avec une trentaine de robots pendant 20 minutes, et pourtant WDW compte bien d’autres shows de ce type. Toute une époque…
Nous ne faisons que passer par Fantasyland et les maisons de Minnie et Mickey, en chippant quelques bonbons, pour rejoindre Tomorrowland. Au niveau de l’éclairage, c’est une pure réussite, et quand on rajoute les multiples navettes des diverses attractions qui passent au-dessus de votre tête, c’est carrément un autre monde. Dommage que la mise à jour ne concerne que la moitié du land, car du côté d’Autopia (ou son équivalent), ça pue les années 70. Nous entrons dans Space Mountain, lui aussi mis à jour récemment. La file d’attente est constituée de couloirs vitrés avec vue sur l’espace et de musiques rétros. Sans pouvoir le décrire, un chouette effet donne de la profondeur à l’espace. Je savais bien qu’il n’y aurait pas de loopings, mais j’ai malgré tout trouvé ça très intense en fait… Comme BTM, va falloir me remettre en question ! Dans le noir, on anticipe pas du tout les chutes, rien à vrai dire. Une boule à facettes pour donner encore un peu plus de vitesse, et limite je vais le préférer au notre au niveau ride. Pour s’en assurer, c’est le même compositeur sur la musique on-ride que chez nous (…). Dommage que le kitch demeure par endroit, comme les mannequins dans le lift et les maquettes de paysages extra-terrestres à la sortie. Sa sauvegarde a l’air volontaire, mais je me dis surtout que c’est plus facile pour eux que de réinventer tout le design de l’attraction.



22h, enfin l’heure des feux d’artifices, un peu ce que j’attendais pour rentabiliser cette soirée de forçage. Plus dynamique que le sera Wishes, on ne se sent pas du tout arnaqués, et je ne parle même du multi-final avec feux à 180°, très impressionnant et inattendu (ils doivent passer par là les 100 dollars). J’ai pu le capturer depuis l’extérieur du parc sur une vidéo à venir…



Une demi-heure plus tard, c’est au tour de la parade spéciale, deuxième bonne surprise de la soirée. Les casts sont à fond, le rythme est entraînant. Nous la suivons jusqu’à la sortie, pour vite se jeter au lit, explosés.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Panpan



Masculin
Age : 39
Messages : 458
Localisation : Ardèche
Inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Dim 26 Juin 2011 - 12:51

Le coup de "néant" en fin de journée à WDW, c'est aussi un classique ! (Surtout après une journée dans un des parcs aquatiques) ; les émotions, ça fatigue.

Et pour le Space Mountain, je te rejoins, le notre, je le trouvais génial quand j'étais Ado mais plus ça va... A un moment, je croyais que c'était le Space Mountain qui avait changé mais non, c'est moi.
Au MK, on sent la vieillerie quand on le ride, mais ça a son charme. Pas du tout raccord avec le thême "Space Mountain" !
Mais je peux pas m'empêcher de penser au Space Mountain de LA, un modèle de douceur. Vraiment impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Lun 27 Juin 2011 - 22:27

Panpan a écrit:
Le coup de "néant" en fin de journée à WDW, c'est aussi un classique ! (Surtout après une journée dans un des parcs aquatiques) ; les émotions, ça fatigue.

Et pour le Space Mountain, je te rejoins, le notre, je le trouvais génial quand j'étais Ado mais plus ça va... A un moment, je croyais que c'était le Space Mountain qui avait changé mais non, c'est moi.
Au MK, on sent la vieillerie quand on le ride, mais ça a son charme. Pas du tout raccord avec le thême "Space Mountain" !
Mais je peux pas m'empêcher de penser au Space Mountain de LA, un modèle de douceur. Vraiment impressionnant.
Je pense que c'était aussi lié au décalage horaire, car nous n'avons pas vraiment abusé du parc aquatique (tout fait une seule fois). Heureusement ça ne me l'a plus fait pour le restant du séjour. C'est déconcertant d'être à l'endroit tant désiré sans pouvoir en profiter psychologiquement.

Pour Space Mountain, je parle vraiment que du coaster. Le leur est vraiment fun et marrant. Pour tout ce qui est esthétique le nôtre est indétronable.
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 30 Juin 2011 - 20:07

Mardi 12 octobre 2010, West Side à Downtown (1ère partie)

Troisième journée à Disney World, le coup de fatigue est passé, et pour assurer le tout, une journée plus calme nous attend. Nous pouvons nous lever plus tard (quoique le décalage nous sort toujours très tôt du lit) et faisons un petit tour d’orientation dans l’hôtel. Nous avons enfin le temps d’aller jusqu’à la grande piscine et de poser nos fesses dans les divers hamacs qui bordent le lac.













Vers midi, nous embarquons pour Downtown Disney, plus précisément la partie West Side. Nous ne savons pas si le site possède plusieurs arrêts (en fait si), du coup nous descendons au premier. Nous remontons donc à pieds les 3 zones, en enfilade le long de l’eau. Elles proposent toutes plus ou moins la même chose, avec des tendances et thématiques légèrement différentes. Marketplace est surtout composé de boutiques familiales. Pleasure Island était jusqu’alors rempli de boites de nuit et de bars branchés mais, par manque de rentabilité, est en cours de changement complet d’orientation (dévoilé officiellement depuis notre retour). Tout ou presque y est fermé, autant dire qu’il y fait bien triste, surtout à cette heure de la journée. Nous arrivons enfin à West Side, dont le mot d’ordre est « Divertissement ». Ses poids lourds sont un complexe de cinéma, Disney Quest et le spectacle de la Nouba. Il y a aussi des bars à concerts et des boutiques atypiques, soit un Pleasure Island un peu plus light et familial.
Disney Quest est une grande boîte verte proposant des expériences virtuelles, de la simple arcade à des jeux plus évolués et technologiques. J’avais un peu d’appréhension, ayant entendu parler du succès mitigé du complexe, au point qu’un Disney Quest ailleurs aux USA avait fermé. Mais l’accès est compris dans le pack des parcs aquatiques donc inutile de s’en priver ! Nous nous présentons à l’entrée ; pas de grande foule, seuls quelques guests nous accompagnent dans l’ascenseur. En tant qu’hôtesse de l’…ascenseur, une représentation en relief du génie nous accompagne jusqu’au 3e étage, point de départ vers toutes les différentes salles. Je ne sais pas vous, mais même sans n’avoir jamais été très porté sur les jeux vidéos, mon gros kif dans les années 90, que dis-je : mon fantasme, aurait été de profiter de toutes les arcades gratos. C’est possible ici (si l’on exclut les milliers de dollars payés 9 mois plus tôt)! Les jeux sont répartis dans plusieurs salles avec pour style de thèmes : sport, musique/danse, création, aventure, … Il y a aussi une salle savoureuse qui reprend les tous premiers jeux des années 70/80. Une touche unique, mais pas la seule car le complexe possède aussi, et heureusement, des expériences plus évoluées, dont je vais vous donner un aperçu. Deux ne seront pas étrangères aux visiteurs de Disneyland Paris. On y retrouve en effet les fameux simulateurs de montagnes russes en forme de Babybelle, à l’époque présents dans le post show de Disney Channel. Nous n’avions personnellement jamais testé. On dessine au préalable le tracé d’un coaster (lois de la physique aux abonnées absentes) et pouvons ensuite le rider dans un compartiment de 2 places. Les inversions sont très rigolotes ! Mettez-en un maximum parce que le reste des mouvements est monotone, peu ou pas d‘impression de vitesse.
L’autre connu se trouvait dans l’astroport de Star Tours. Il s’agit d’une dizaine de socles devant un écran, qu’il faut de faire bouger pour diriger à l’image son palet dans un but tenu par un gardien. Très bien aussi, et pas si évident.





Buzz Lightyear's Astroblasters ressemble à une aire d’auto-tamponneuses vitrées avec de grosses balles en caoutchouc sur la piste. Il y a deux personnes par voiture, l’une conduit et tente de passer sur les boules pour les récupérer, l’autre les charge dans un tube qui permet de les propulser à l’extérieur. Voilà ce que nous avions compris avec les explications du cast, mais sur quoi jeter les boules ? Le jeu commencé, nous nous baladons dans la zone à la recherche d’un panier, d’une cible, en vain. A un moment, un balle fend l’air et nous frôle ; nous comprenons : il faut tirer sur les autres voitures ! Le choix est vite fait, nous ne sommes que 2 à jouer. Des cibles sont identifiables sur certains endroits du véhicule, nous nous acharnons dessus. La cible atteinte, la voiture clignote et tourne sur elle-même. N’essayez pas de tirer de loin comme j’ai voulu le faire, ce n’est pas efficace. Mais pas le temps de se rapprocher que le jeu se finit. Je pense que nous avons gagné, même si aucun score n’en atteste. Au final, avec un peu d’entraînement et des concurrents en suffisance, il doit s’agir d’un bon défouloir assez fun.
2 autres jeux, dans la même veine, proposent tous deux de porter un casque avec écran intégré. Dans l’un, nous avons un manche de sabre laser à la main et somme harnachés à un siège pour éviter qu’on ne s’emballe, le but étant de dégommer des monstres. Ce jeu aura été inconfortable. Non seulement le casque faisait mal, mais en plus j’avais peur de bouger la tête car il s’est détaché 2 fois pendant le jeu. Un autre « Jedi » m’accompagne dans la mission. Persuadé qu’il s’agit de Catia, je lui fais des mouvements de sabre codés. Elle n’aura rien remarqué, le mystère reste entier. Dans l’autre jeu du même type, Aladdin's Magic Carpet Ride, on est à califourchon sur une autre de moto, dont le guidon sert à manœuvrer le tapis volant. Encore une fois, la prise en main est complexe et ne permet pas d’en profiter dès le premier tour.



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
julye62



Féminin
Age : 22
Messages : 281
Localisation : Pas de Calais (Etaples à coté de Le Touquet)
Inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 30 Juin 2011 - 20:38

Ca fait réver Langue


Stitch Power
Revenir en haut Aller en bas
http://disney-connection.skyrock.com
enchantée



Féminin
Age : 40
Messages : 552
Localisation : beaucoup trop loin du reve imaginaire!
Inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Ven 1 Juil 2011 - 14:09

tes photos de l'hotel me rappelle d'excellents souvenirs! il est vraiment splendide! ça restera un de mes plus beaux souvenirs de WDW! encore un grand merci pour ces photos!
Revenir en haut Aller en bas
SweetPeps



Féminin
Messages : 1163
Localisation : Frontalière franco-belge
Inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Ven 1 Juil 2011 - 18:56

Merci pour ce TR, je l'ai dévoré jusqu'à présent Smile

J'espère pouvoir faire le même d'ici qq années Smile


PA Francilien à DLP de 2012 à 2015 - PA Dream 2016
Séjours en 2008, 2009, 2014 et 2015 au Sequoia Lodge (Golden Forest Club), New York et Newport Bay Club

Walt Disney World - Universal Orlando Resort - Disney Cruise Line (Disney Wonder - Bahamas) en avril/mai 2015
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Lun 4 Juil 2011 - 10:49

enchantée a écrit:
tes photos de l'hotel me rappelle d'excellents souvenirs! il est vraiment splendide! ça restera un de mes plus beaux souvenirs de WDW! encore un grand merci pour ces photos!
C'est vrai, nous avons bien aimé aussi, mais encore heureux qu'on était pas trop loin de la réception et des restaurants, car l’hôtel est vraiment trop grand. Dans quelle section as-tu été? Et Aurais-tu préféré être dans une autre?
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Lun 4 Juil 2011 - 11:25

Mardi 12 octobre 2010, West Side à Downtown (2ème partie)

Dans la salle « Aventure » se trouvent des bateaux de rafting placés devant un écran et montés sur des cousins d’air ayant pour rôle de simuler les mouvements. Le cast nous demande si c’est notre première fois. Sans bien comprendre, on répond que non, après tout le but n’a pas l’air compliqué à saisir. Faut croire que si puisque nous arriverons à peine à avancer, en pagaillant de toutes les façons qui soient. Peu importe si tu gagnes ou perds, à Disney Quest il est surtout question de temps imparti. Après 5 minutes de dur labeur inutile, direction la sortie.
Nous tentons ensuite d’oublier notre frustration dans « Pirates des Caraïbes », version virtuelle (plusieurs jeux reprennent des noms d’attractions). Dernière nouveauté en date, elle reprend pour beaucoup la technologie de Toy Story Mania. Avec lunettes 3D sur le nez, on se retrouve sur un petit bateau entouré d’écrans à 180°. Il faut un capitaine pour diriger le bateau, tandis les coéquipiers prennent chacun un canon (6 ou 8, je ne sais plus). Dans notre cas, nous ne serons que 2 à monter à bord, moi à la barre et Catia pour 6 canons au choix. Au passage, je me demande si le jeu s’adapte au nombre de participants… Ca commence, on se fait attaquer par d’autres bateaux, Catia se déchaîne tandis que j’évite les petites îles. La 3D est bof mais le bateau bouge, c’est globalement pas mal. A la sortie de Disney Quest, un petit bilan…
Je vais reprendre l’exemple du dernier jeu pour illustrer quelques propos. Déjà, choisissez bien votre moment de visite car il nous est arrivé plusieurs fois d’être 2 pour un jeu de 4, 6 ou 8 participants. Le lieu doit sûrement être bien plus fréquenté le soir, mais attention toutefois à ne pas faire trop de file non plus, car ça n’en vaut pas souvent la peine. Ensuite, le problème est le manque d’enjeu. Souvent, peu importe que tu gagnes ou perdes, il s’agit d’un temps de jeu défini. Idem pour les arcades, pas de 2 euros à rentabiliser un maximum. Tu perds ? Recommence… De plus, si les consoles de salon ont tué les Luna Parks (ça s’appelle aussi comme ça en France ?), les Wii et autres Kinex entame encore un peu plus l’intérêt de Disney Quest. A eux de renouveler les expériences et de rester à la pointe. Mais n’étant pas porté sur les jeux vidéos, cette demi-journée m’a pas mal apporté. A condition d’être inclus dans le pack « parcs aquatiques », ça reste à faire et à refaire.
Nous sortons de Disney Quest (qui ne comporte aucune fenêtre, il faut que je le précise) et avons quelques heures devant nous avant la prochaine grosse activité de la journée, à savoir La Nouba. Nous flânons sur les pelouses et grignotons un bretzel. Le monde commence à affluer.







Le Cirque du Soleil est au Cirque ce que le parc Disney est au parc d’attractions. Je n’avais jusqu’ici eu l’occasion, ni les moyens, d’assister à un de leurs spectacles, même si l’envie ne manquait pas. A la recherche d’onirique de manière générale, j’avais l’impression que cette entreprise proposait leur version du rêve, plus adulte, moins familial, moins gnangnan comme peut l’être Disney parfois, et c’est un bon complément à la proposition de la souris. Une des particularités de ce cirque est donc la qualité : des costumes, des idées et des multiples artistes. Tout est en live ! Les musiciens évidemment, mais aussi plusieurs chanteurs, et de grandes voix, puisque le style est davantage classique/opéra que X Factor. Des numéros, nous retiendrons surtout celui des diabolos avec les petites asiatiques super douées, de l’homme volant agrippé au ruban rouge, ainsi que le final à base de multiples trampolines. Une des idées très féériques est que l’artiste n’est jamais seul sur scène, il y a toujours d’autres artistes où personnages loufoques qui le contemplent. Ils sont en admiration, ou grimacent, ou font des farces, de ce fait il se passe toujours pleins de choses, et ça rend le spectacle très riche. Il y a une histoire ou disons un fil conducteur : les rêves. Après, ça reste énormément abstrait, je ne sais pas s’il faut chercher un sens à tout et décortiquer les intentions. Moi qui aime savoir, comprendre pourquoi j’aime, ça m’a un peu manqué.
Pour avoir vu 2 autres spectacles du Cirque du Soleil depuis, la Nouba n’est peut-être pas mon préféré, mais il est le seul à pouvoir tirer profit de sa salle, puisqu’il est fixe. La scène est donc très malléable. Il en sort des passerelles, des structures, des trampolines… Bref, une nouvelle petite passion est née. Si de passage en Belgique, un incontournable. A découvrir, une très belle trouvaille.



Nous allons manger au Wolfgang Puck Café et y vivrons la frayeur du séjour. En effet, je m’aperçois que je n’ai plus mon pass Disney, qui sert autant de carte de crédit (sans code) que d’entrées aux parcs. Seule hypothèse rassurante, qui heureusement s’avérera vraie : le restaurant a un autre mode opératoire et la serveuse est partie avec. Encore faut-il nous rendre la bonne carte, ce qui ne fut pas directement le cas. Autant dire que je ne garde aucun souvenir de ce que j’ai pu manger… Après ça, nous allons déambuler dans les boutiques de West Side. Une vend des tours de magie avec démonstrations au comptoir, l’autre que des aimants, l’autre encore des vinylmations (figurines blanches de Mickey servant de supports à tous les délires), ou bien des œuvres d’art hors de prix et donc pour le plaisir des yeux. N’ayant aucune névrose d’achat compulsive, sinon pour les dvds et livres traitant des parcs, la visite ne vire pas au drame financier. La dernière nouveauté de la zone propose de « tunner » des voitures télécommandées. Comme le vrai, toutes les pièces et peintures existent, mais en petit. Un tout bon concept tant c’est cher en grandeur nature, et tant il y a d’adeptes… ce qui n’est pas mon cas, voyez la tête sur la photo. Seul le rez-de-chaussée de cet immense bâtiment est occupé, autant dire qu’ils ont sûrement de la suite dans les idées.









Nous quittons Downtown de bonne heure, car demain une journée pure et dure de parc nous attend au-delà du royaume enchanté, avec deux des meilleures attractions du monde.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Solib75



Messages : 2712
Inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Lun 4 Juil 2011 - 14:01

Argh...et la suite?!
Revenir en haut Aller en bas
http://florideroadtrip2011.blog4ever.com
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Sam 9 Juil 2011 - 13:34

Mercredi 13 octobre 2010, Islands of Adventure (1ère partie)

Même pas besoin de réserver un taxi, il y en a toujours pour vous attendre devant l’hôtel. Comptez une petite demi-heure de route et une quarantaine de dollars (pourboire inclus) pour atteindre Universal. Par contre, prévoyez du liquide, le taxi n’aura jamais accepté la carte de crédit sur nos 4 trajets. Machine en panne ou autre, c’est quoi cette magouille ? Sur la route, nous observons maintes fois des affiches publicitaires à propos des divers parcs. C’est vraiment le seul endroit au monde où le toursime de parcs s’est fait un nom, la terre d’accueil de tout parcfan qui se respecte, et sans aucun jugement négatif :-D.
Nous arrivons à Universal, et ce qui surprend en passant par City Walk, c’est la différence de ton déjà perceptible. Musique plus cool, fun, djeun’, clairement pas la même ambiance. Nous nous présentons devant le parc Islands of Adventure, tickets réservés à la main, dans les starting blocks pour se diriger directement vers la fameuse attraction Harry Potter.





Partez ! L’entrée, d’inspirations exotiques diverses, est très jolie et originale, mais passons. Seuss Landing, inspiré par un auteur de contes très connu aux USA mais pas trop ailleurs, restera seulement un lieu de passage tout au long de la journée, faute de temps, donc passons. The Lost Continent, fameusement réduit depuis l’arrivée de Potter, garde une taille correcte et tous ses charmes arabiques, mais passons. Car l’entrée du land Harry Potter est juste après, et la priorité pour nombre de visiteurs.





Nous reviendrons au land en lui-même, pour l’instant parlons du château qui se profile à l’horizon. J’eus une petite frayeur en arrivant à son entrée car la file débordait déjà à l’extérieur. Heureusement, elle n’était pas encore ouverte. Concernant la mini polémique sur la taille du château, j’ai trouvé le rendu très bon. Sans pour autant y croire, surtout quand on le longe, mais on peut difficilement faire mieux. La file nous mène vers les casiers, une pure folie en heure de pointe. Entre les gens qui mettent leur sac, les gens qui reprennent leur sac, les files qui se forment devant les machines d’encodage, les gens qui comprennent à moitié les machines, les machines qui fonctionnent à moitié, … Bref on est content d’en sortir, mais ça a le mérite d’être gratuit le temps de faire l’attraction, puis c’est drôlement technologique (reconnaissance par emprunte digitale). On se réintroduit dans la file, qui nous mène aux serfs, puis dans le château. Comme on avait pu le lire, la file est vraiment une attraction en soit, on s’y sent déjà coupé de la réalité. Elle est très longue, très immersive, et on pourrait presque reprocher le débit de malade de l’attraction. A ce propos, c’est un exploit étant donnée la technologie utilisée. Catia acquiesce de la tête sans un mot, je me dis que j’ai réussi le pari de l’impressionner.
Nous embarquons sur les banquettes volantes puis… la mémoire va me faire défaut. Avec une attraction aussi désorientante, il est difficile en un seul tour de capturer toutes ses astuces et coups de génie. Pour d’abord parler des écrans, on y est amené et on en part de manière presque inconsciente. Les transitions sont proches de la perfection grâce aux mouvements de la nacelle et des lumières amenuisées. Leur forme en coupole donne de la profondeur, mais pas autant que la 3D. Il englobe totalement l’angle de vue, ce qui rend le visionnage parfait pour les 4 visiteurs, pas comme sur Soarin’ ou l’image est déformée sur les côtés pour une majorité. Par contre, il manque un peu de vent pour y croire vraiment. Les écrans nous permettent de sortir du château et de voir un peu du paysage extérieur, notamment pour être au cœur d’un match de Quiditch. Nous sommes aussi poursuivis par un dragon, qu’on retrouve en animatronic juste après, à peine à 1 mètre de notre visage, et qui nous souffle une grande quantité de fumée à la figure. Vers la fin, on se retrouve à nouveau très proche d’un autre animatronic, du type qui vous aspire l’âme par la bouche. Ce passage est la seule petite déception dont je me souvienne, car en regardant sur le côté on peut très facilement voir ces personnages au bout de mâts accompagner le passage d’autres nacelles.
Mais dans l’ensemble vous aurez compris que cette attraction est énorme, et digne représentante de l’avenir du dark ride : écrans, 3D (même si pour le coup…) et locomotion originale. Les mouvements de nacelles sont familiaux, loin de ce que peut proposer ces bras robotisés. Pourtant, les scènes proposées sont une collection des plus horrifiques de la saga. La détermination de la cible est donc un peu étrange.







Nous laissons les boutiques et autres attractions pour un second passage et nous dirigeons vers Jurassic Park. Film très marquant de mon enfance, je ne boude pas mon plaisir. Le ride aquatique est fermé pour ennui technique, mais sentant le déblocage, nous traînons dans la zone, d’abord dans l’aire de jeux, puis dans le même centre d’accueil que dans le film où diverses activités sont proposées. Je m’attarde devant les couveuses et voit débarquer une « scientifique » derrière le vitrage en plein décor. Soudain, le carrousel d’œufs s’arrête sur un fêlé : je vais assister à la naissance d’un raptor ! Je n’ignorais pas cette animation, mais je ne pensais pas tomber à pic. Un vrai moment de magie Disney :-D. Nous allons nous poser à l’entrée du centre, face au lac, qui propose un beau panorama sur le parc. N’étant pas un lieu de passage obligé, il n’y a pas un chat. Le ride ouvre enfin, sur des dinosaures un peu mous. Une panne de 15-20 minutes gâchera un peu le tour, mais la dernière partie avec le lift et la chute reste très sympa, même si j’y ai perdu ma casquette… J’en achète une nouvelle, en plus d’une griffe de raptor pour un ami fan, puis nous nous dirigeons vers Toon Lagoon (pas trop le choix dans cette configuration de parc).

















Assez longue file sur les buches Dudley Do-Right's Ripsaw Falls qui semblent aussi connaître des soucis techniques, après 15-20 minutes de surplace, nous abandonnons car je sais qu’entre ça et les bouées de Popeye il n’y a pas photo. Et pourtant, presque pas de file sur cette dernière. Nous longeons la sortie qui propose une aire de séchage où les gens essorent leurs chaussettes ; ça promet ! L’attraction est très longue, très humide et, ouf, ne se termine pas par le long lift de remontée, qui nous ramène plus haut que le point de départ. Le reste du land n’est pas franchement de mon goût. Le thème de la bd ne me parle pas et ce n’est pas spécialement beau à voir (en résumé des pages de bd et des palmiers). Par contre, ça doit sûrement fourmiller de jeux de mots anglais. Des bulles de dialogues sont accrochées aux arbres, de quoi se mettre en situation pour une photo. Une colle parfaitement à la peau de Catia. Puis il y a la très connue case avec le chien, qui se retrouve dans tous les TR, dont le mien.







A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Sabou



Féminin
Messages : 1918
Localisation : Paris
Inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Sam 9 Juil 2011 - 13:47

Génial, j'adoooore !!


Disneyland Park//Disney California Adventure Juin 2012
Walt Disney World Février 2014
Disneyland Hong Kong 2016 ?
Disneyland Tokyo 2016 ?

Heberger image Heberger image
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Mer 13 Juil 2011 - 22:33

Mercredi 13 octobre 2010, Islands of Adventure (2ème partie)

Nous terminons la boucle du parc avec Marvel Super Hero Island. Là encore le thème, les super héros, me laisse de marbre. De plus ce land fait fortement penser à Six Flags pour le coup, à cause des gros coasters et leurs droits sur Batman/Superman. Comme dans le land précédent, le décor n’évoque pas vraiment un lieu précis, plutôt une ville futuriste avec des persos connus en 2D placardés sur les façades pour appuyer un peu plus le thème. Mouais… On se donne un peu le temps de sécher avant d’entrer dans la file de Spiderman. Peut-être la plus longue file du séjour, en partie parce que je ne peux plus attendre. La meilleure attraction du monde depuis 10 ans, quoi ! Après ça, je pourrai mourir tranquille. Bon la file ne vaut rien à côté de celle d’Harry Potter, mais une fois dans le ride, la tendance s’inverse. Car oui j’ai préféré Spidy à Harry, même avec 10 ans d’âge. La recette est un peu la même, avec cette volonté de te désorienter et ne pas te donner le temps de comprendre. Pour le reste, je la trouve beaucoup plus complexe. Ce mélange de décors réels et virtuels qui s’adaptent aux déplacements du véhicule, cette combinaison dark ride, cinéma 3D et simulateur. Le final est à tomber, ça pète de partout. A côté de ça, qu’est-ce que Harry Potter ? Un système de mobilité jamais vu et imposant avec des écrans et des décors. Déjà beaucoup mais rien par rapport à Spidy. Vivement le reload de l’image de synthèse vieillissante, et ça sera parfait. Cette attraction me donne un peu plus d’indices sur les intentions d’Universal par rapport à celles de Disney, mais j’y reviendrai dans la conclusion.
Dans la foulée, nous ridons Hulk. Dans le genre gros coasters, je le classerais « Bien + ». L’accélération en lift est unique au monde sur un B&M, et le parcours sort des standards. Je ne pourrais mieux le noter, n’étant pas spécialement amateur à la base. Pour tout vous dire, je suis sorti d’Expedition GeForce déçu. En tant que meilleur coaster d’Europe, si pas du monde, on ne pourra pas me rétorquer que je n’ai pas essayé :-D. En revanche, les Winjas de Phantasialand m’ont beaucoup plus amusé.



Une autre forte réputation suit celle-ci, à savoir le restaurant Mythos, élu plus beau restaurant mondial de parcs 6 années de suite. Effectivement, je n’avais jamais mangé dans une grotte :-D. Au-delà, il n’y a pas grand-chose à regarder à part quelques sculptures taillées dans la roche. Atypique et sympa, mais pas non plus renversant. Il a été élu plus beau, mais est-il le plus bon ? J’ai bien aimé l’entrée de sushis, tandis que le plat était bon. Pas déçus donc, mais ce n’est pas non plus à tomber à la renverse.







Juste en face se trouve Poseidon's Fury. Sa réputation est en demi-teinte, mais nous avons du temps devant nous. On parle beaucoup du tunnel d’eau comme étant le passage le plus impressionnant. Heureusement il a fonctionné ce jour-là et effectivement ça en jette. J’en note un autre : lorsque l’on se trouve dans une petite pièce et que la lumière s’éteint, elle se rallume quelques secondes plus tard sur une pièce immense. A part ça, on ne révolutionne pas le monde avec de l’eau et du feu, donc plaisant mais pas incontournable.





Après ça, nous revenons chez Harry Potter pour le reste. Le souci du détail y est, partout ! Catia m’éduquera sur les objets cultes de la saga qu’on peut acheter en boutiques. Sans bien connaître, on ne peut que se laisser aller dans cet univers tellement bien rendu. Nous commandons la fameuse bière au beurre dans le stand secondaire du land (la file est immense au tonneau au milieu de l’allée). Juste pour gouter car ce n’est pas spécialement bon, et fort sucré. Nous terminons notre tour par Dragon Challenge. Nous plaçons nos affaires dans les casiers, astucieusement installés dans la bagagerie de la gare ferroviaire adjacente. La file d’attente est déserté, et je m’y attendais un peu. Depuis la transformation, l’attraction n’est plus vraiment mis en avant et le rapport avec Harry Potter n’est bricolé que trop légèrement (la coupe de feu, le duel avec le dragon…). La file ne fait plus d’ombre à celle de Forbidden Journey. Passée la tente des compétiteurs de la coupe de feu, il s’agit surtout de tunnel dans la roche. Ca ne gâche pas la qualité de l’attraction originelle : 2 bons inverteds avec des interactions qui ne m’ont pas déçues. En effet, j’étais septique quant au fait de percevoir l’autre train pendant le parcours, mais on a bien le temps de le voir. Un peu au-dessus de Hulk donc. A la sortie, je recherche le dvd du parc, mais incroyable : il n’en a pas !















J’en arrive à la conclusion que je trépignais d’impatience d’écrire . Universal Island Adventure compte indéniablement les 2 meilleures attractions de ce trip, ou tout du moins 2 du top 5. Pour le reste, je serai un peu plus sévère… Universal utilise à outrance des licences, seul The Lost Continent en réchappe. L’ennui avec les licences, c’est que soit on aime, soit on ne connait pas, soit on n’aime pas, soit on s’en fout. Dans mon cas, qui n’est pas très bon public, seul Jurassic Park et Harry Potter sont assez connu et relativement aimés pour me laisser un très bon souvenir. Des thèmes non appréciés ne font pas de mauvaises attractions, la preuve avec Spiderman, c’est juste un mauvais départ
Les attractions exceptionnelles côtoient de gros coasters. Les gros coasters, j’aime bien les regarder, j’aime bien les rider, mais à la sortie ça me laisse toujours dubitatif. Au-delà de quelques petites spécificités techniques, ils cassent cette image de parc à expériences uniques que donnent HP et Spidy. On retombe dans un esprit de parcs d’attractions de base, à la Six Flags avec un léger plus de thématisation. Certes ça complète l’offre d’Universal, mais pour tout vous dire, en terme de nombre j’aurai trouvé plus de hits dans le parc d’à côté. 4 hits contre 2 méga hits ici. Pour conclure la conclusion (…) :
Les 2 meilleurs attractions du trip, un très très très bon land (HP), le reste varie entre du bon et du Six Flags, toujours avec une théma soignée, mais sur des thèmes peu accrocheurs me concernant.
Nous faisons le retour avec un taximan parlant un peu français (non, la Belgique n’est pas une province française), et je ne cache pas une certaine satisfaction de voir au loin l’arche de WDW à nouveau. La soirée se clôture à la piscine principale de l’hôtel.

Je terminerai par mon ressenti sur la manière dont les créatifs de Disney/Universal pourraient envisager une attraction. La technologie au service de l’histoire, et vis-et -versa.
- Disney : « On veut raconter cette histoire, quelle technologie nous permettra de le faire ? »
- Universal : « On veut utiliser cette technologie au maximum de ses possibilités, qu’utiliser comme licence et scènes pour désorienter un maximum le visiteur et qu’il trouve ça super fun et terrible? »









A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Sabou



Féminin
Messages : 1918
Localisation : Paris
Inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 14 Juil 2011 - 1:58

Merci pour cette suite, j'adore. J'ai quelques questions à vous poser : combien de temps êtes vous resté? Quel est votre classement "top des parcs"? Est ce que 10 jours suffit pour visiter wdw? Merci


Disneyland Park//Disney California Adventure Juin 2012
Walt Disney World Février 2014
Disneyland Hong Kong 2016 ?
Disneyland Tokyo 2016 ?

Heberger image Heberger image
Revenir en haut Aller en bas
Panpan



Masculin
Age : 39
Messages : 458
Localisation : Ardèche
Inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 14 Juil 2011 - 11:41

Je me retrouve vraiment dans ton ressenti.
IoA est un magnifique Parc, avec de superbes attractions que je suis content de refaire.
Superman, ça me chamboule, ça m'en met plein la vue.

Mais, je n'ai pas l'envie irrationnelle d'y retourner.

Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 14 Juil 2011 - 16:07

babydoll a écrit:
Merci pour cette suite, j'adore. J'ai quelques questions à vous poser : combien de temps êtes vous resté? Quel est votre classement "top des parcs"? Est ce que 10 jours suffit pour visiter wdw? Merci
Nous sommes restés 12 journées pleines sur place, dont 10 pour WDW, et c'est vraiment suffisant. C'est d'ailleurs le nombre maximum de jours proposé pour le pass des entrées aux parcs. Bien sûr ça dépend de chacun, de ses centres d'intérêts, de la foule et de l'organisation.
C'est pareil pour le classement des parcs, mais voici en tout cas le mien, du plus au moins apprécié:
- Animal Kingdom
- Hollywood Studios
- Island of Adventure
- Magic Kingdom
- Universal Studios
- Epcot
Approximativement car c'est un exercice assez difficile Surprised .
Panpan a écrit:
Je me retrouve vraiment dans ton ressenti.
IoA est un magnifique Parc, avec de superbes attractions que je suis content de refaire.
Superman, ça me chamboule, ça m'en met plein la vue.

Mais, je n'ai pas l'envie irrationnelle d'y retourner.

Tu veux sûrement parler de Spiderman Wink ... Ce parc a des côtés plus classiques dont je pourrais me passer, effectivement. En ne faisant que l'exceptionnel, une journée peut suffire pour faire les 2 parcs Universal.
Revenir en haut Aller en bas
tite_val2



Féminin
Age : 26
Messages : 755
Localisation : Bruxelles
Inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 14 Juil 2011 - 22:02

Merci pour ce magnifique TR ! Smile

Je lis avec attention toutes tes appréciations.

Est-ce que l'hôtel était à la hauteur de vos espérances ?
Quels sont ses points positifs et négatifs ? (désolée pour toutes ces questions Embarassed )


" Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. " Walt Disney

Mon séjour de 3jours/2nuits à l'hôtel NY... surprise, chéri !

Mon séjour de 2jours/1nuit au Castle Club, dans la Cinderella Suite
Revenir en haut Aller en bas
MIss Bianca



Féminin
Age : 33
Messages : 412
Localisation : Luxembourg
Inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 14 Juil 2011 - 23:29

Super la suite!! Universal me tenterait plus par curiosité meme si je ne suis pas spécialement fan des thèmes abordés.
Par contre votre hotel à l'air super, je reverais d'un voyage comme le votre.
Je trouve que 10 jours pour wdw c'est génial, je pense que si je devais y aller, je prendrais cette option Smile
Bonne continuation les amoureux


Préparation du 6 ème séjour pour Mael et le premier pour miss Nina, hâte de revoir l'univers d'Halloween!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Ven 15 Juil 2011 - 15:49

tite_val2 a écrit:
Merci pour ce magnifique TR ! Smile

Je lis avec attention toutes tes appréciations.

Est-ce que l'hôtel était à la hauteur de vos espérances ?
Quels sont ses points positifs et négatifs ? (désolée pour toutes ces questions Embarassed )
Ne t'excuse pas, ça me fait très plaisir de te répondre.
L'hôtel était à la hauteur, il a la réputation d'être le plus haut de gamme des moderates, et c'est vrai qu'on a déjà l'impression d'un certain luxe en y étant. Le seul point négatif est sa taille, surtout quand tu es loin de l'accueil, mieux vaut ne rien oublier une fois que tu vas prendre ton petit déjeuner. Aussi pour les mugs remplissables à volonté que tu peux acheter, tu peux seulement les remplir au comptoir près de l'accueil, Donc c'est pénible pour pouvoir boire gratuitement tout en étant au bord de la piscine par exemple. Autre petit défaut, les couloirs des chambres sont bétonnés et assez peu détaillés, mais ça passe très bien avec les plantes et fontaines.
MIss Bianca a écrit:
Super la suite!! Universal me tenterait plus par curiosité meme si je ne suis pas spécialement fan des thèmes abordés.
Oui les thèmes abordés par le second parc ne sont pas géniaux, et encore ça dépend des points de vue. Mais ceux de l'autre parcs sont plus connus et populaires: simpson, men in black, la momie, terminator, ...


Dernière édition par dédé le Mer 20 Juil 2011 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Mar 19 Juil 2011 - 21:12

Jeudi 14 octobre 2010, World Showcase d’Epcot (1ère partie)

Après une journée à Universal, une grasse matinée n’est pas de refus. Heureusement le monde est bien fait. C’est sur le coup de 11h que nous arrivons à Epcot pour une après-midi presque exclusivement consacrée à World Showcase. Nous entamons la tournée par le Canada et allons manger au Cellier, autre poids lourd des trips reports. Les spécificités de cette cuisine ne sont pas aussi identifiables que ça l’aurait été au Maroc ou au Japon, mais ça reste très bon, et puis le dessert est rigolo… Je m’aperçois que j’ai oublié de prendre des traducteurs, et les oublis se payent chers à Epcot. Les distances sont longues et l’ombre peu présente. Après cette course express, nous pouvons nous lancer dans ce tour du monde miniature, à commencer donc par le circle vision 360° sur le Canada. Le film est récent mais, de ce que je m’en souviens, il m’a moins donné envie que je ne l’aurais cru. On est beaucoup moins dans la carte postale et plus dans la réalité.
Les décors extérieurs évoquent bien sûr la nature avec des rocheuses et une grande cascade, les origines indiennes des terres, et aussi un peu la ville avec un espèce de château dont on sent la miniaturisation et un parc fleuri.







L’Angleterre se résume à une rue présentant divers styles architecturaux, se terminant par un square. Pas d’attractions, ni de monuments connus, mais au moins ça paraît crédible et c’est bien pour se reposer au calme.

Suit la France, peut-être le plus dur à avaler puisque pays bien connu. Le style haussmannien est converti au format « village » et côtoie les bosquets de Versailles, avec un soupçon de maisonnettes campagnardes dans l’arrière pavillon. En se rapprochant des façades, on sent que ce faux a 30 ans. J’ai soigneusement évité le film, dans lequel il paraît que la France vit encore au moyen-âge. Quant aux employés français, se pensant incompris de tous, ils se remémorent à fortes voix portantes une soirée passée : « pécho…meuf… ». Vive la France !













Le Maroc me donnera une impression beaucoup plus positive. C’est beau, bien réalisé, détaillé, et même les odeurs s’en mêlent. Il est principalement composé de souks, d’un restaurant et d’une petite expo avec costumes et objets typiques, comme on en trouve quelques-unes dans World Showcase. Maintenant, un marocain le trouverait peut-être ridicule.











Le pavillon japonais nous permettra de percevoir ses différences avec le chinois : plus sobre, moins coloré. Là encore, très bonne impression, même s’il n’y a pas d’attractions (et qu’un bâtiment prévu pour attend toujours au fond du land, vide). Une petite démonstration de tambours anime la cour, tandis qu’à l’intérieur on trouve entre autres des marques d’aliments importées, vendues par des femmes en tenues traditionnelles (vous savez, les tongs en gardant les chaussettes ;-) ).









L’Amérique trône au centre du monde, et si le pavillon ne se compose que d’un gros bâtiment, il s’agit là de la meilleure attraction de World Showcase.
La séance ne commence que dans 25 minutes mais je rentre dans le bâtiment, sachant que d’ici là une chouette animation nous permettra de se reposer sans perdre de temps. Catia l’ignore, j’espère qu’elle appréciera. En effet, le groupe « Voices of America » arrive presque en même temps que nous. Assis sous la coupole, nous nous délectons de leur performance pendant une bonne vingtaine de minutes. Nous sommes ensuite dirigés vers la salle qui présentera Adventure of America. Le principe consiste en un écran devant lequel des scènes entières de décors avec animatronics sortent du sol pour représenter l’histoire de l’Amérique, du début à nos jours. J’imagine le carrousel de scénettes enfoui sous terre, c’est techniquement impressionnant. Les animatronics bougent bien, il y en a même un qui marche ! J’imagine qu’il y a eu des mises à jour depuis l’ouverture… Le gros point noir est l’impossibilité d’utiliser le traducteur sur cette attraction (SUR les Américains, POUR les Américains), le temps aura donc été un peu long.



Au fait, notre séjour est tombé en plein festival « Food and Wine », pendant lequel pleins d’échoppes de pays secondaires jalonnent le parcours de World Showcase et proposent des dégustations de produits locaux. En tant que pays secondaire, la Belgique était présente. Par contre, je ne me suis pas rapproché mais j’ai l’impression que la carte géographique nous lie aux Pays-Bas…

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
tite_val2



Féminin
Age : 26
Messages : 755
Localisation : Bruxelles
Inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Mar 19 Juil 2011 - 21:26

Oh, génial !

C'est vrai qu'il a l'air d'être très grand. Mais il me semble qu'il y a des chambres spécifiques qui sont plus près de la réception.
Je ne voudrais y séjourner que cinq jours, avant d'aller dans un autre hôtel. Alors, je pense que ça devrait aller.

Tiens, le trajet entre l'hôtel et les parcs n'étaient pas trop longs ?

Les chambres étaient-elles confortables et propres ?

Merci encore pour toutes ces belles photos Wink


" Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. " Walt Disney

Mon séjour de 3jours/2nuits à l'hôtel NY... surprise, chéri !

Mon séjour de 2jours/1nuit au Castle Club, dans la Cinderella Suite
Revenir en haut Aller en bas
Panpan



Masculin
Age : 39
Messages : 458
Localisation : Ardèche
Inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Mer 20 Juil 2011 - 9:27

J'ai eu le même coup de nombreuses reprises au pavillon français. Ca rend pas très fier d'être français.
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Mer 20 Juil 2011 - 18:29

tite_val2 a écrit:
Oh, génial !

C'est vrai qu'il a l'air d'être très grand. Mais il me semble qu'il y a des chambres spécifiques qui sont plus près de la réception.
Je ne voudrais y séjourner que cinq jours, avant d'aller dans un autre hôtel. Alors, je pense que ça devrait aller.

Tiens, le trajet entre l'hôtel et les parcs n'étaient pas trop longs ?

Les chambres étaient-elles confortables et propres ?

Merci encore pour toutes ces belles photos Wink
J'ai pas souvenir que la proximité avec l'accueil était une option pour le choix des chambres, par contre tu peux toujours en faire la demande par écrit dans les remarques lors de ta réservation, même si tu seras sûrement pas la seule à le désirer Wink .

La distance avec les parcs, ca dépend évidemment de l'hotel dans lequel tu es. Dans notre cas, j'ai pas à me plaindre, dans les 15 min, un peu plus pour le Magic Kingdom (plus à l'écart que les 3 autres). WDW est grand, mais les routes sont des voies rapides, et y a pas de bouchons.

Les chambres étaient nickels Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Clembel



Féminin
Age : 29
Messages : 74
Localisation : Liège, Belgique
Inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Jeu 21 Juil 2011 - 22:21

Bonjour, je suis toute nouvelle, et je lis votre récit avec attention depuis hier soir !!!

J'ai toujours rêvé d'aller à WDW, mais voilà, on n'a jamais osé Sad. On y avait pensé pour notre voyage de noces aussi, mais nous avons opté pour NY.

Ayant un petit bout de 6 mois, nous repoussons (une fois de plus) cette envie de voyage ... Mais comptons toujours le faire un jour !!!

Votre récit me fait donc voyager un peu en attendant, un jour peut-être que nous puissions y aller à notre tour Surprised

Merci Wink


I love you Mon petit Baptiste 14 Janvier 2011
[size=9] I love you Ma petite Camille 07 Octobre 2012

Visite à disney:
- J- 5mois        - J+ 1mois et demi         -J+ 7 mois        -J+ 9mois               -J+ 10 mois        -J+ 12 mois Et + encore ...
- J- 2 mois       - J+ 5 mois                    -J+ 8 mois        -J+ 9 mois et demi  -J+ 11 mois        -J+ 13 mois

Un vrai Disney Addict
Revenir en haut Aller en bas
dédé



Masculin
Age : 30
Messages : 1527
Localisation : Bruxelles
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!) Ven 22 Juil 2011 - 20:46

Clembel a écrit:
Bonjour, je suis toute nouvelle, et je lis votre récit avec attention depuis hier soir !!!

J'ai toujours rêvé d'aller à WDW, mais voilà, on n'a jamais osé Sad. On y avait pensé pour notre voyage de noces aussi, mais nous avons opté pour NY.

Ayant un petit bout de 6 mois, nous repoussons (une fois de plus) cette envie de voyage ... Mais comptons toujours le faire un jour !!!

Votre récit me fait donc voyager un peu en attendant, un jour peut-être que nous puissions y aller à notre tour Surprised

Merci Wink

Pourquoi ne pas avoir osé pour le voyage de noces?
C'était le rêve de ma vie, mais un rêve assez cher. Seul un voyage de noces pouvait justifier une telle dépense à mon âge. Pourtant toutes les démarches et l'anglais m'effrayaient pas mal, mais tout s'est bien passé et je n'en reviens toujours pas en regardant les photos Wink . En plus, il y a à la fois le romantisme, l'amusement, le côté unique et particulier de la destination...

Allez, pour les 10 de mariage Wink !
Revenir en haut Aller en bas
 
[WDW et Universal] THE voyage de noces, octobre 2010 (fini!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Resorts américains-