AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Mangaka] Rumiko Takahashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K Roll



Féminin
Age : 27
Messages : 1267
Inscription : 15/07/2010

MessageSujet: [Mangaka] Rumiko Takahashi Jeu 19 Mai 2011 - 15:53

Aujourd'hui, j'ai décidé de créer un sujet sur une mangaka très connue, à savoir Rumiko Takahashi.





Rumiko Takahashi est née le 10 octobre 1957 à Niigata. Elle fait partie des mangakas les plus riches et les plus célèbres, ayant dépassé les 100 millions de mangas vendus à travers le monde, à l'instar de Mitsuru Adachi (Touch, Cross Game...). Elle est d'ailleurs surnommée "la princesse du manga". Elle débuta sa carrière en 1978 avec le manga Urusei Yatsura (Lamu en vf). En France, nous la connaissons grâce au Club Dorothée, avec les adaptations anime Lamu, Ranma 1/2 et Juliette je t'aime, diffusées dans les années 80-90.

Voici une présentation succincte de ses séries sorties en France (les résumés sont tirés de Wikipédia):



Urusei Yatsura



Série en 34 volumes.
Parue en France en 18 volumes (édition bunko).

Résumé: Urusei Yatsura est un ensemble de petites histoires plus ou moins loufoques prenant place après l'arrivée sur Terre des Oni, un peuple extraterrestre. Bien plus avancés que les humains, ils décident de mettre le sort de la Terre dans les mains du jeune Ataru Moroboshi, un lycéen malchanceux de naissance, dragueur invétéré mais infructueux et fainéant. Il a dix jours pour attraper et toucher les cornes de la fille du Roi des Oni, Lamu. Réussissant de peu après un quiproquo (Lamu prend une déclaration d'Ataru pour elle alors qu'il s'adresse à sa petite-amie Shinobu), la Terre est sauvée et Lamu décide de vivre sur Terre près de son nouvel amoureux Ataru à son grand malheur.

Maison Ikkoku



Série en 15 volumes.
Parue en France en 10 volumes (édition deluxe grand format, puis réédition en format de poche).

Résumé: Yusaku Godai, jeune "Rônin" (étudiant ayant raté ses concours d'admission aux universités), décide un jour de quitter la pension de famille dans laquelle il vit car ses colocataires, Mme Ichinosé, la fêtarde alcoolique, l'impudique Akemi Roppongi et l'énigmatique Monsieur Yotsuya, font tous les soirs bruyamment la fête dans sa chambre, l'empêchant de réviser. Mais ce même jour arrive Kyoko Otonashi, la nouvelle concierge. Elle est veuve à seulement 20 ans. Yusaku tombe immédiatement amoureux d'elle. Mais il va bientôt avoir pour rival Shun Mitaka, un séduisant professeur de tennis, beau et riche. Le cours des sept années que dure cette comédie sentimentale sera rythmé par des quiproquos en série et gags à répétitions.



Ranma 1/2



Série en 38 volumes.
Parue en France en 38 volumes. Une édition deluxe serait prévue...

Résumé: L'histoire commence chez la famille Tendô, qui réside à Nerima (arrondissement de Tokyo): Genma Saotome et son fils Ranma, amis de la famille, doivent venir les voir. Les pères des deux familles ont arrangé le mariage de Ranma avec l'une des trois filles Tendô depuis très longtemps, afin d'unir leurs deux écoles d'arts martiaux et poursuivre l'exploitation du dojo familial Tendô. Tout irait pour le mieux si M. Saotome ne se transformait pas en panda géant, et que Ranma Saotome n'alternait pas ses formes entre celle d'un beau lycéen très doué en arts martiaux et celle d'une ravissante jeune fille également très douée en arts martiaux. La double apparence de Ranma, ainsi que les autres transformations en humain ou en animal de plusieurs autres protagonistes constituent la source de nombreux quiproquos et coups de théâtre dans Ranma ½, au gré des expositions à l'eau froide (transformation) ou chaude (retour à la normale). Il en résulte suspens et effets comiques à un rythme effréné, d'autant que les transformations sont généralement un secret honteux connu d'un petit cercle d'intimes, qui peuvent en user comiquement.


Inu-Yasha



Série en 56 volumes.
En cours de parution en France.

Résumé: Le Japon, à l’époque des pays en guerre, dite Sengoku (avant 1600). Inu-Yasha, un hanyo mi-démon mi-humain, attaque le village où la perle de Shikon se trouve et la vole. La perle de Shikon lui permettrait de devenir un démon à part entière. Pendant ce temps-là, la prêtresse Kikyô est attaquée et gravement blessée par Naraku, qui s’est déguisé en Inu-Yasha. La prêtresse Kikyô croit alors qu'Inu-Yasha l’a trahie en lui tendant un piège. Lorsqu’elle croise le vrai Inu-Yasha dans la forêt, elle jette un sort puissant à l’aide d’une flèche et le scelle à un arbre pour l’éternité. Kikyô meurt peu après suite à ses blessures. Avant de mourir, elle exprime sa dernière volonté à sa petite sœur Kaede, celle d’être incinérée avec la perle de Shikon pour que plus personne ne puisse l’utiliser à des fins dangereuses. Cinq cent ans plus tard, Kagome, jeune japonaise de l'époque contemporaine, tombe dans le puits du temple où elle habite et peut ainsi traverser les époques. Elle arrive dans le village cinquante ans après la tentative de vol de la perle, et sa ressemblance avec Kikyô n’échappe pas à la nouvelle prêtresse, Kaede, qui n’est autre que la sœur de Kikyô. Attaquée par un mononoké (esprit vengeur), Kagome libère Inu-Yasha de son sort en faisant disparaître la flèche ensorcelée qui le maintenait dans un état léthargique. Il s’avère que Kagome porte en elle la perle de Shikon. Mais elle détruit la perle malencontreusement, et les fragments s’éparpillent dans le monde. Inu-Yasha et Kagome unissent alors leurs efforts pour les retrouver.

Rinne



Série en cours (7 volumes).
En cours de parution en France.

Résumé: L'histoire parle de Sakura Mamiya, une jeune fille pas tout à fait ordinaire. Agée de 16 ans, cette dernière a la capacité de voir les fantômes depuis l'enfance. Habituée à ces étranges apparitions, Sakura commence à en être ennuyée mais voit sa vie changer le jour où elle fait la rencontre de Rinne Rokudo, son mystérieux camarade de classe qui n'est quasiment jamais en cours. On apprendra que le jeune garçon est mi-Shinigami mi-Humain et que son travail consiste à renvoyer les esprits errants dans le monde des morts. En connaissance de la situation de celui-ci et pour l'aider dans son travail, Sakura lui paiera les différents items dont il a besoin pour renvoyer ces âmes via la roue de Samsara. Sur leur chemin, nos deux amis feront plusieurs rencontres, d'alliés comme de rivaux.



Plusieurs One-Shot sont également sortis en France: La tragédie de P, Le chien de mon patron et Un bouquet de fleurs rouges.

Voici un lien vers la bibliographie complète de Rumiko Takahashi, incluant ses oeuvres inédites: http://www.mangaverse.net/html/mangaka/mangakanew.php?mangaka_id=4

A noter aussi la parution en France de Mermaid Forest, mais dont la suite n'est toujours pas parue à ce jour...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mangaka] Rumiko Takahashi Ven 20 Mai 2011 - 1:31

La plupart des mangas sont des divertissements pour ados, voire pour gamines. C'est du moins le choix qu'ont fait les éditeurs français.
Même si la mangaka que tu cites est devenue célèbre, elle s'est cantonnée dans un style qui lui a assuré la pérennité sans prendre de risques.

Perso, je ne suis pas trop accro aux mangas mais je vous conseille celui ci qui est un vrai petit bijou:
"L'homme qui marche" de Taniguchi.
Il a été ré édité, d'où les diverses couvertures.



Revenir en haut Aller en bas
Emyannae



Féminin
Age : 36
Messages : 1577
Localisation : Quelque part sur Pandora !
Inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: [Mangaka] Rumiko Takahashi Ven 20 Mai 2011 - 8:59

Oh Lamu
Toute mon enfance !!

Eh bien je remercie cette femme pour ses créations car elle a bercé mon enfance entre juliette je t'aime et Ranma1/2 (désolé pour les titres français,mais c'est comme cela que je m'en souviens Langue ).

Je regrette qu'aujourd'hui les mangas passant à le télé soient bien moins esthétiques.


Ce n'est pas le gout du luxe qui est condamnable,mais le sentiment d'y avoir droit.
Revenir en haut Aller en bas
Olikos



Masculin
Messages : 4480
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Mangaka] Rumiko Takahashi Ven 20 Mai 2011 - 9:36

sandman a écrit:
La plupart des mangas sont des divertissements pour ados, voire pour gamines. C'est du moins le choix qu'ont fait les éditeurs français.
Même si la mangaka que tu cites est devenue célèbre, elle s'est cantonnée dans un style qui lui a assuré la pérennité sans prendre de risques.

Ouh là, tu n'as du garder le mauvais souvenir que des traductions niaises des versions animées du Club Dorothée toi !! Ranger ne serait-ce que Maison Ikkoku (très maladroitement traduit en un affreux "Juliette je t'aime" en VF) dans la catégorie des mangas pour ados est réellement un sacrilège !

Sans aucun doute son œuvre la plus courte de Rumiko Takahashi, c'est aussi la plus réaliste et la plus culte de tout ce qu'elle a écrit. Viré à la comédie en version française, l'adaptation a beaucoup perdu de sa splendeur chez nous (Se souler au jus d'orange, il n'y a que le Club Do' pour y penser !). Après il est vrai que toutes les autres œuvres de cet auteur se cantonnent au fantastique, avec des relations plus ou moins évidentes et similaires à chaque fois. Mais quand même.

Quand aux éditeurs français, évidemment ils font le choix du divertissement pour enfants et ados, c'est logique c'est la cible première de leur fonds de commerce. Mais quand on voit la superbe œuvre "Le sommet des dieux", ça n'est réellement plus un divertissement pour enfant. Suffit de s'intéresser un peu pour trouver son bonheur.



Analyses | Actus & Blog | Facebook | Youtube | Twitter | Contact
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesgrandsclassiques.fr/
K Roll



Féminin
Age : 27
Messages : 1267
Inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: [Mangaka] Rumiko Takahashi Ven 20 Mai 2011 - 12:02

sandman a écrit:
Même si la mangaka que tu cites est devenue célèbre, elle s'est cantonnée dans un style qui lui a assuré la pérennité sans prendre de risques.
Ce serait réducteur de prétendre que ses mangas sont des "mangas pour gamin(e)s". A moins, comme le dit Olikos, de se baser sur les adaptations anime en vf, mais je pense que toute personne ayant lu au moins une de ses oeuvres se rendra compte qu'elles ne sont pas destinées à des enfants. Maison Ikkoku et Mermaid Forest en sont de très bons exemples (ainsi que ses One-Shot). Urusei Yatsura et Ranma 1/2 ne sont pas en reste puisque c'est avant tout de l'humour burlesque donc pas sûr que les enfants apprécient... Beaucoup qualifient ces deux comédies de vaudeville. En outre, il ne faut pas oublier que dans la plupart de ses histoires, la mythologie japonaise a une place très importante, ce qui peut être handicapant pour des occidentaux. Et il me semble qu'en France, ses mangas ne font pas partie des plus vendeurs, on en voit d'ailleurs très peu dans les rayons. Après, je conçois très bien que ça ne peut pas plaire à tout-le-monde mais par pitié, arrêtons les préjugés qui consistent à faire croire que la plupart des mangas sont soit violents, soit à contenu sexuel, soit réservés aux gamins. Ca existe, on ne peut pas le nier mais le manga ne se cantonne pas qu'à ça! Ce serait comme prétendre que le registre musical n'est constitué que de chansons r'n'b/rap insipides.


Revenir en haut Aller en bas
 
[Mangaka] Rumiko Takahashi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Au-delà de Disney :: Culture et Divertissements-