AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Votre intégration sur DCP :... easy or not ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 17:26

Tu n'es pas obligé d'écrire en Français soutenu hein ^^'
Revenir en haut Aller en bas
DisneyWorld

avatar

Féminin
Age : 20
Messages : 8361
Inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 17:32

J'avoue que j'ai parfois (beaucoup) de mal à te comprendre Disney Fanatic Razz

Mais je trouve ça super de voir que la cause des jeunes n'est pas perdue en ce qui concerne le bon usage du Français ^^


"Your eyes so full of wonder
Your heart, an innocent warrior"
Revenir en haut Aller en bas
lara2783

avatar

Féminin
Age : 34
Messages : 1507
Localisation : caen
Inscription : 04/08/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 17:33

Je pense pas qu'il le fasse pour vexer ou un truc du genre mais juste que c'est son style d'écriture, perso j'aime bien, ça fait du bien de lire quelque chose qu'on lit de moins en moins maintenant.


Séjour avril 2012 Cheyenne
Juin 2012 pour 1 journée
Aout 2012 pour 1 journée
Sans compter les 30 et quelques fois de mon homme avant....
Prochain séjour : du 13 au 16 décembre 2012 au Séquoia Lodge.
Prochain Séjour : 7juin 2013
Prochain Séjours : en amoureux du 27 au 29 décembre santa
Prochain séjour : du 4 au 7 décembre 2014 au Sequoia en chambre GFC !
Prochain séjour : du 20 au 22 décembre au newport en Compass club avec vue sur lac Smile

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 17:34

Oui c'est toujours mieux que le language SMS Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 17:47

.


Dernière édition par Pixel le Mar 29 Oct 2013 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DisneyFanatic



Masculin
Age : 25
Messages : 2086
Inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 23:14

Disneyworld a écrit:
J'avoue que j'ai parfois (beaucoup) de mal à te comprendre Disney Fanatic Razz
C'est pas grave, je t'apprécie toujours après cela.

lara2783 a écrit:
Je pense pas qu'il le fasse pour vexer ou un truc du genre mais juste que c'est son style d'écriture, perso j'aime bien, ça fait du bien de lire quelque chose qu'on lit de moins en moins maintenant.
Merci, c'est soulageant de se sentir soutenu.

Pixel a écrit:
J'aime bien ce genre de post, les pavés ne me dérangent habituellement pas, mais j'ai le curieux sentiment que vraiment, tu pouvais tout de même faire légèrement plus simple Neutral 
Premier droit du lecteur : ne pas tout lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 23:29

Ne t'en fais pas DF ça ne me gêne pas non plus, je préfère ton écriture à celle de ceux qui ne prennent pas la peine de se relire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clemsou

avatar

Féminin
Age : 17
Messages : 1135
Localisation : Le palais de glace en train de prendre le thé avec Elsa et Belle
Inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 23:40

DisneyFanatic, je vais être franche... Je n'ai rien compris ^^'

Pour en revenir au sujet, je me suis très bien intégrée car je suis tout de suite tombée sur des gens très gentils: Flood, DW, Hydran, Wendy, Pixel, DisneyFanatic, MissNessa et bien d'autres qui m'ont accueillit les bras grands ouverts. J'ai trouvé ici une seconde famille me comprenant mieux sur certains points que ma vraie famille même si je l'aime, je le reconnais. J'ai eu le droit à des petites vacheries de temps à autres, mais c'est ça une famille... Et c'est pour ça que j'aime les gens avec qui je parle. Disneyworld est pour moi comme une sœur, DisneyFanatic un grand frère, Hydrangea et Wendy et Pixel trois grandes cousines un peu vaches mais jamais méchantes, Flood et MissNessa des amies très précieuses... Voilà pourquoi j'aime DCP. Ce n'est pas seulement l'endroit où je parle de ma passion, c'est aussi là je passe des bons moments de ma vie. Après des coups durs, je viens ici et je retrouve cette joie de vivre qui me fait sourire. Alors merci à vous d’être là. Merci infiniment.


Mes dessins

Keep Calm...:
 
Revenir en haut Aller en bas
DisneyFanatic



Masculin
Age : 25
Messages : 2086
Inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Sam 14 Sep 2013 - 23:48

Clemsou a écrit:
DisneyFanatic, je vais être franche... Je n'ai rien compris ^^'

Pour en revenir au sujet, je me suis très bien intégrée car je suis tout de suite tombée sur des gens très gentils: Flood, DW, Hydran, Wendy, Pixel, DisneyFanatic, MissNessa et bien d'autres qui m'ont accueillit les bras grands ouverts. J'ai trouvé ici une seconde famille me comprenant mieux sur certains points que ma vraie famille même si je l'aime, je le reconnais. J'ai eu le droit à des petites vacheries de temps à autres, mais c'est ça une famille... Et c'est pour ça que j'aime les gens avec qui je parle. Disneyworld est pour moi comme une sœur, DisneyFanatic un grand frère, Hydrangea et Wendy et Pixel trois grandes cousines un peu vaches mais jamais méchantes, Flood et MissNessa des amies très précieuses... Voilà pourquoi j'aime DCP. Ce n'est pas seulement l'endroit où je parle de ma passion, c'est aussi là je passe des bons moments de ma vie. Après des coups durs, je viens ici et je retrouve cette joie de vivre qui me fait sourire. Alors merci à vous d’être là. Merci infiniment.
S'il n'y avait la charte qui interdit qu'on réponde par une simple émoticône, je te répondrais juste ceci :  
Ta déclaration fait vraiment chaud au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Dory
Animatrice Facebook
avatar

Féminin
Age : 24
Messages : 2876
Localisation : Au Royaume d'Arendelle
Inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 12:40

Hé ben Clemsou, t'attend quoi pour organiser un meeting avec eux Wink ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/5585934/PriPePoi
DisneyWorld

avatar

Féminin
Age : 20
Messages : 8361
Inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 13:15

Je te trouve aussi très sympathique Disney Fanatic Very Happy
Oh Clemsou, tu es adorable !
Je suis tout à fait d'accord !


"Your eyes so full of wonder
Your heart, an innocent warrior"
Revenir en haut Aller en bas
la chieuse

avatar

Féminin
Age : 31
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 14:07

DisneyFanatic a écrit:
Je voulais revenir sur cette notion d'intégration et développer un peu l'idée d'intrication de cette dernière plus spécifiquement sur le forum DCP. En examinant à la loupe les différentes relations qui se tissent et se détricotent sur le forum comme dans la vie, pour intéressantes qu'elles aient été ou même si elles empestent nos narines de mauvais remugles ; on peut dégager facilement quelques points qui nous confèrent le privilège de quelques éclaircissements. A défaut de vouloir faire plier le déroulement d'un échange un peu orageux sous le poids de principes stérilement immuables et ainsi prendre le risque d'étayer un verbiage aussi cuistre que fastidieux, je préfère dessiner ma vision d'une dispute en traçant un triangle. Un triangle qui apparaîtra rutilant d'évidence chez ceux qui connaissent le monde des soldats du feu puisqu'il s'agit d'une transposition du triangle du feu qui illustre les conditions indispensables au départ des flammes : combustible, comburant et terrain propice. Avant de décrire ce que j'entends au-delà de cette comparaison incongrue, je désire poser le postulat suivant : comme dans la théorie de la pyrotechnie qui énonce clairement qu'il suffit qu'un seul des sommets du triangle manque à l'appel pour circonscrire un incendie, je suppose qu'il suffit de l'absence ou de la délétion d'un seul des sommets du « triangle de la discorde » pour s'assurer des partages plaisants ou l'acheminement vers une réconciliation. A savoir que la quantité des facteurs pathogènes mis en jeu dans une conversation n'a aucun poids et même aucun pronostic assombrissant du moment qu'elle n'est pas égale au maximum de cette quantité possible, en d'autres termes les trois sommets réunis. Exemple : je peux très bien me trouver sous le soleil dévastateur du sud de la France, avoir dans les mains une cigarette, aux pieds de l'herbe sèche et coupée et à l'esprit un tempérament d'incendiaire, eh bien... je ne peux pas faire grand-chose sans un briquet. Pour appréhender ce que j'appelle déjà avec la pseudo-philosophie de ces penseurs miséricordieux en mal de lecteurs, le « triangle de la discorde », rien de mieux que d'expliciter très précisément ce qu'on entend, en cette nouvelle situation, par « combustible », « comburant » et « terrain propice ». Ces trois éléments qui sont, selon moi, nécessaires à la survenue habituelle d'une échauffourée et sans lesquels on assiste à des successions guillerettes de revers et coups droits sans rivalité. Le « combustible », c'est le « sujet » à l'origine du post aux propos tumultueux ou de la parole aguicheuse qui est susceptible d'embraser l'indignation d'un « comburant » qui lui, correspond à « l'autrui », cet autre personne qui va réagir à ce post ou cette parole en opposant ses arguments avec plus ou moins de brio et de crédibilité. La querelle ne pourrait démarrer sans un « terrain propice » dont il est malaisé de déterminer avec justesse la parcelle occupée : s'agit-il d'un terrain physique ou tangible, d'un support matériel comme un forum, un living, une cour de récréation ? Ou bien est-ce plutôt un terrain intellectuel comme par exemple, le problème d'une question ouverte qui admettrait plusieurs solutions valides et dont on chercherait à isoler de toutes, celle qui est optimale ? En réalité, le « terrain propice » qu'on appellera dès lors le « support » du désaccord, réside idéalement dans la confusion de ces deux acceptions qui, en plus de permettre l'économie de raisonnements supplémentaires, présenterait l'avantage de s'affranchir de l'exclusif et d'unifier l'oral et l'écrit, le lieu et le débat. Si moi, « sujet », j'étale un « support » lu par « autrui », alors je déclenche les hostilités. Conservons la préhension sur les exemples et pour cela, délaissons un instant la théorie. Si l'on y réfléchit, on peut démanteler encore les parallèles qu'on vient d'établir, c'est-à-dire brosser le portrait des sommets du triangle, à commencer par le « sujet » dont on centre le vécu des premiers événements sur la personne, par commodité.

  - On titube bien vite entre les locutions et les qualificatifs quand on essaie de faire comprendre le rôle du « sujet », c'est-à-dire son propre rôle, dans le dérapage d'une conversation. J'ai été tenté pendant longtemps de le considérer comme la bougie d'allumage du bolide fou. Et puis, je me suis rappelé que j'entrais en contradiction avec mon postulat : sans la réunion des trois instigateurs, impossible de voir la discussion tourner au cauchemar ou énoncé plus lisiblement : « un triangle n'a ni début, ni fin ». Et on comprend bien pourquoi : le sujet se contente, à priori, d'exposer son idée, de mener un raisonnement à son terme, sans même imaginer que ses propos vont sculpter le corps du « support » en question. Ici, on est dans le domaine de « l'expression », celle d'une conviction, d'un idéal. Et attention, conviction est tout sauf synonyme de vérité car auquel cas, il n'y aurait pas de dispute !
  - Le « support », par abus de langage, c'est cette conviction qui est exprimée et qui va forger le liant entre les individus du fait de la perception antagoniste qu'ils en ont. Elle peut être anodine ou biaisée, être sans équivoque ou inciter à la sédition. Généralement, l'expression dont on parlait précédemment reste supplée au « support », lequel garantit une équité entre les deux partis qui sont prompts à s'affronter. Le « support » délimite le terrain et se fait l'arbitre implicite de ce qui pourra être dit et de ce qui devra être tu. Ici, on est dans le domaine de « l'objection » d'un thème qui attend que deux thèses viennent en défendre les aspects miroirs.
  - Enfin, « autrui », c'est l'adversaire qui récuse tout ou partie de « l'expression » traduite par le « sujet » et c'est aussi le chaînon manquant au début d'une discussion houleuse. Si l'on prend pour référentiel « autrui », alors, on observera chez lui « l'expression » d'une conviction si antithétique de celle du « sujet » devenu « autrui » qu'elle en devient assez légitime pour lui tenir tête. La joute verbale peut alors s'engager.

L'illustration très classique de ces trois points trouve ses lettres de noblesse dans la question indécidable sur la peine de mort, qui a donné lieu à toutes les oppositions, sur DCP ou ailleurs. Mais alors, si l'on est d'accord avec ma démonstration, comment expliquer que sur notre forum les tracasseries soient si fréquentes et leur résorption si pénible ? Car techniquement, hormis quelques « supports » sérieux comme celui cité ci-dessus, la plupart n'ont pas un ancrage particulièrement palpitant dans la gravité ou l'accusation saluée. Qu'est-ce qui justifie qu'on en vienne à des procès dignes de la Convention les uns envers les autres ? Il est urgent de trouver une réponse et même si mon avis n'intéressera que moi, j'avais envie de clarifier la situation telle que je la ressens.

Si l'on suit à la lettre le modèle que j'entrevois plus haut, on remarque qu'il atteint vite ses limites, qu'il est lacunaire et ne s'appliquera jamais sur DCP. Il faudrait être au mieux simplet, au pire entêté pour l'affirmer. Pourquoi ? Parce que cette projection spirituelle des interactions lors d'une dispute prend en compte une conclusion essentielle à la dispute, que j'ai déjà évoquée dans mon exposé : la résorption. D'un point de vue simplement statistique, aucune querelle fondée sur un « support » décidable, c'est-à-dire qui puisse trancher le faux du vrai (donc en particulier, les estocades futiles), ne peut s'éterniser : on parvient toujours, soit à faire mesurer l'étendue de sa faute à celui qui se complaisait dans l'erreur, soit à renvoyer dos à dos les belligérants, c'est ce que j'appelle « la solution du bonbon volé à un bébé ». Sur ce forum, on ne peut mettre en place une optique aussi ambitieuse : les rancœurs entre les membres sont redoutables et leurs certitudes de bon droit, difficiles à ébranler. On a d'ailleurs pu s'en apercevoir très clairement ces derniers temps suite à des guerres d'édition qui ne nous grandissent pas beaucoup aux yeux de tous les visiteurs, que l'on décourage fortement de s'inscrire sur DCP. J'entends presque instantanément ce qu'on va me répliquer : alors pourquoi s'être échiné à monter une maquette des relations psychologiques s'il ne va pas s'en servir pour produire un début d'explication ? A quoi cette maquette pourrait-elle bien servir s'il juge que les trois sommets du triangle sont indistincts de responsabilité ? Eh bien, si j'ai dit que mon modèle était inefficace sur DCP, je me suis empressé d'ajouter qu'il n'avait aucune valeur dans le temps car sur le forum, entamer un échange un peu viril avec quelqu'un, c'est avant tout s'assurer un ennemi supplémentaire pour les huit mois à venir. Je n'ai jamais dit qu'il ne pouvait me servir à analyser un problème dans l'espace confinée d'une discussion musclée tout à fait passagère. Et j'ai bien l'intention de rechercher pour chacun des trois points, une circonstance favorable à l'installation du climat délétère de ces derniers jours. La candidature à ce facteur d'aggravation chez « autrui » ou chez le « sujet » serait sensiblement identique et ce, en raison de l'essence même qui fait « autrui » ou le « sujet ». Nous ne sommes que des humains, des êtres complexes, faibles, plein de contradictions, attachés à faire valoir nos droits voire irascibles pour y parvenir. Eh bien, c'est le « voire » qui est important dans la phrase précédente puisqu'à mon sens, c'est lui qui dicte notre propension à la frénésie des surenchères nourries. Nous claudiquons tous plus ou moins du défaut de vouloir avoir raison. Vouloir avoir raison, est-ce critiquable ? C'est quasiment une aporie de l'ordre de la philosophie, je n'en ai pas la réponse. Ce que je puis avancer, en revanche, c'est qu'il s'agit du premier moteur du « sujet » ou « d'autrui » lorsqu'il poste ses remarques. Pourquoi ? Parce qu'avoir raison ou se donner l'illusion d'être dans le vrai est gratifiant pour l'esprit et qui plus est, quand on donne l'impression que tous les autres, eux, se trompent. C'est l'octroi d'un petit air supérieur qui chatouille l'estime de soi que l'on apprécie. Pour cela, on va mettre en place tous les mécanismes habituels : absence de considération, succession d'affirmatives, assertions qui se veulent irréfutables dans le style mais le sont sur le fond, mépris pour la parole contraire, destitution de l'adversaire de son statut de contradicteur au rang de simple commentateur d'un problème (un grand classique des politiciens vis-à-vis des journalistes, par exemple). Les deux partis sont confortés dans leur impunité intellectuelle par deux certitudes : celle qu'ils savent et celle que les autres ignorent. La première assourdit les raisonnements adverses, elle a le rôle de défenderesse des intérêts. La seconde tonifie puis guide la riposte, elle a le rôle du sabotage des arguments opposés. Ce sont les prémisses d'une conversation dans l'impasse. Généralement, elle cicatrise spontanément et un seul accord sort vainqueur de celle-ci : « nous ne tomberons pas d'accord » ... D'autres passions tourmentent le « sujet » et son « autrui », ces dernières traduisent le caractériel des acteurs et jouent surtout en faveur d'une envenimation de la situation précédente : la dispute s'articulant autour du « support » qui « tient à cœur » selon la formule consacrée, la susceptibilité de l'un ou de l'autre, l'arsenal d'armes blanches dont chacun dispose, la rancune sont ceux que je perçois en premier lieu et sans doute en ai-je oubliés.

  - La première est celle dont les statistiques, toujours bien-pensantes et rassurantes, nous montrent qu'elle est la principale sur DCP. Et pour cause, nous nous retrouvons tous autour d'un même bien commun. Certains sont de vrais puits de science, d'autres des disneyphiles plus modérés. Il n'est donc pas rare de voir ces soucis fleurir sur le forum parce que, plus au fait « qu'autrui », le « sujet » aura involontairement poignardé l'amour-propre de cet « autrui » en amenant dans une conversation un élément inconnu. Ce genre de blessure est aussi douloureuse qu'une AVF pour certains d'entre nous. L'escarmouche se poursuit longtemps et donne à voir une situation paradoxale jusqu'au rocambolesque où un « autrui » rageur reproche à un « sujet » désarmé son expérience en la matière, en taisant un mesquin sentiment d'infériorité qu'il ne croit pas décelable.
Un autre cas de figure concernerait les topics qui ont pour thème un sondage où l'on peut assister derrière son écran à de véritable fusillades de tranchées, « sujet » et « autrui » embrigadés dans leur passion du « support », aux thèses nées sous des étoiles opposées, tentant de faire la différence et jamais à court de munitions pour cela. Cette passion participe alors à freiner le processus de convergence d'opinions, jusqu'à le bloquer dans quelques cas.
  - La seconde et la troisième peuvent être réunies en une seule car s'il y a susceptibilité, c'est qu'il y a eu agression. J'évoquais à l'alinéa précédent une intention non coupable de provoquer « autrui » de la part du sujet, on peut ici juxtaposer à nos descriptions du phénomène, l'intention coupable. Diderot a écrit que les mots n'étaient pas seulement le visage d'une sensation mais aussi la sensation d'un visage, moqueur ou compatissant. Mettre en cause le « sujet » ou « autrui » est difficilement réalisable car si le premier a posté pour faire remarquer au second un écart de conduite qui le chagrine, on ne peut pas s'indigner d'une contre-attaque de l'offensé. Clairement, ces posts débutent sous couvert de taquinerie ou d'une pique qui a ambition de prise de conscience chez celui qu'elle transperce. Alors joue la susceptibilité meurtrie du destinataire qui se croit obligé de répondre plus vivement encore, question d'honneur. Et là, c'est l'escalade. Rarement, celui qui s'est vu corriger oppose la force d'inertie et feint l'indifférence, remportant directement le duel à mon sens. Malheureusement, pour cela, il faut une bonne dose d'assurance qui se fait dire à soi-même que l'avis de quelqu'un qu'on ne connaît pas n'a finalement qu'une importance toute relative. Après vérification, l'échange n'excède pas deux ou trois messages pour « sujet » et « autrui » mais il se solde invariablement par un échec : aventurer l'option de réconciliation serait une plaisanterie pour l'un comme pour l'autre. Je ne me prononcerai pas sur la gratuité des méchancetés dont on peut faire preuve, sur ce point, chacun pouvant prendre acte de la hauteur de sa haine et de sa médiocrité. Les langues se délient au moindre mot interprété comme un faux-pas de celui qui l'a employé et devant un si effarant spectacle, je ne crois pas que la « morale » puisse vraiment apporter l'antidote à nos vices héréditaires. On ne pourrait que prodiguer le conseil universel suivant : se souvenir impérativement qu'il ne faut attendre d'un humain qu'une réaction humaine ; autant pour celui qui est critiqué et cherche un peu de consolation devant le feu des accusations que pour celui qui est l'instigateur de la fronde et s'est soulagé de ses scrupules enterrés depuis plus ou moins longtemps.
  - Selon les caractères à nouveau, la situation précédente peut accuser une forme de chronicité invivable et laisser place à une rancune tenace envers les membres. Prendre en compte avec trop de sensibilité ce qui peut parfois être lu sur DCP conduit à se faire grandement du souci sur soi-même et sur l'ignominie accrochée à la cartouchière de certains. On en vient à occulter les interventions de ceux qui nous insupportent, souvent à poursuivre les échanges d'amabilités par MP. Des cas un peu surprenants sont décrits par une rancœur inexplicable envers des personnes à qui l'on ne s'est jamais adressé et qui pourtant irritent, là encore impossible de dire à qui la faute. Des comportements qu'on ne saisit pas bien, sans doute. Des superbes méprisantes ou des morgues insolentes. Modeste, personne ne l'est car ce sont des attitudes qui sont modestes et non des caractères. J'applaudirai le premier qui saura démêler le faux du vrai.

Il y aurait encore beaucoup à dire mais le temps me manque cruellement. Notamment sur la question du « support » qu'on oriente insidieusement vers une seule et même personne et qui atteste d'un caractère exécrable. Aussi de ce phénomène propre à DCP et qui se manifeste par l'agglomérat des opinions des autres DCPiens sur une dispute qui en opposait seulement deux au départ. J'aurai dit mon avis même s'il ne sert à rien.

Eael inside ou bien! Very Happy 
Rien à dire sur le post! Faudrait juste penser espacer un peu, j'ai du mal avec le monoblock!



Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tloz

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 8994
Localisation : Derrière le clap
Inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 22:02

Effectivement, j'ai beau avoir l'habitude de tes logorrhées (le côté péjoratif en moins), je n'ai pas pu tout suivre (et pourtant je suis un habitué du triangle du feu). Tout comme la chieuse, je pense qu'un peu plus d'aération et de mise en forme ne desservirait pas ton message tout en étant bénéfique pour nos yeux

Sinon, bien qu'en marge de la question de l'intégration et plus proche de la question de l'ambiance générale, ton message s'adresse un peu à tout le monde.

Que tu sois intégré ou pas sur DCP, et il serait temps de nous mettre d'accord sur le sens de ce terme (connu? reconnu (pour quelque raison que ce soit)? révéré? apprécié? populaire? habitué des meetings? sommité dans le domaine Disney? encore autre chose?). Tu vas bien au delà de ta question de base, car les échanges que tu décris peuvent non seulement contribuer à l'intégration (quelque soit le sens choisi), mais aussi la pérenniser ou au contraire la mettre à mal. Ce que tu as décris est plus une guideline ("une ligne de conduite" comme diraient les pirates) pour éviter les ennuis sur DCP, dont un des éléments qui ont fait son histoire semble tout de même être les polémiques. Maintenant la question est de savoir si les gens à l'origine sont représentatifs de DCP, du type de gens qu'on y trouve, ou s'ils s'affrontent ici au hasard de leur inscription sur ce forum plutôt qu'un autre


Ete 2013: PM et BTM
Ete 2014: ToT
Ete 2015 - ?: Guest Flow

BANGERANG!
(signature interactive)
"Tout ce que j'espère, c'est que l'on ne perde pas de vue une chose : tout a commencé avec un poivron." W.E.Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iamawesome.com
DisneyFanatic



Masculin
Age : 25
Messages : 2086
Inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 22:07

la chieuse a écrit:
Eael inside ou bien! Very Happy 
Rien à dire sur le post! Faudrait juste penser espacer un peu, j'ai du mal avec le monoblock!
Possible que sans m'en rendre compte, j'ai voulu flirter avec la grande époque ! Very Happy 
Ce qui est dit est dit, j'assume ce que je pense de ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
DisneyFanatic



Masculin
Age : 25
Messages : 2086
Inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 22:14

Tloz a écrit:
Effectivement, j'ai beau avoir l'habitude de tes logorrhées (le côté péjoratif en moins), je n'ai pas pu tout suivre (et pourtant je suis un habitué du triangle du feu). Tout comme la chieuse, je pense qu'un peu plus d'aération et de mise en forme ne desservirait pas ton message tout en étant bénéfique pour nos yeux

Sinon, bien qu'en marge de la question de l'intégration et plus proche de la question de l'ambiance générale, ton message s'adresse un peu à tout le monde.

Que tu sois intégré ou pas sur DCP, et il serait temps de nous mettre d'accord sur le sens de ce terme (connu? reconnu (pour quelque raison que ce soit)? révéré? apprécié? populaire? habitué des meetings? sommité dans le domaine Disney? encore autre chose?). Tu vas bien au delà de ta question de base, car les échanges que tu décris peuvent non seulement contribuer à l'intégration (quelque soit le sens choisi), mais aussi la pérenniser ou au contraire la mettre à mal. Ce que tu as décris est plus une guideline ("une ligne de conduite" comme diraient les pirates) pour éviter les ennuis sur DCP, dont un des éléments qui ont fait son histoire semble tout de même être les polémiques. Maintenant la question est de savoir si les gens à l'origine sont représentatifs de DCP, du type de gens qu'on y trouve, ou s'ils s'affrontent ici au hasard de leur inscription sur ce forum plutôt qu'un autre
J'espère bien ! J'ai eu peur avant de lire la parenthèse ! Very Happy 

C'était bel et bien le but au départ puisque l'intro constitue surtout une théorie de la relation sociale, extrêmement schématique et sans aucune autre valeur reconnue que mon patronage, autrement dit un poids négligeable sociologiquement parlant. Mais cela n'aura échappé à personne que la conclusion que j'en tire s'inspire copieusement des récents événements de DCP et au risque de marteler une information fichée dans les esprits, j'assume entièrement la teneur de mes propos. Je ne veux pas régler mes comptes, je réponds juste à l'appel quand Franz nous signale que chacun est libre de faire part de ses sensations quand à la qualité de l'intégration sur le forum.
Tu sais Tloz, être représentatif, ça ne veut pas dire grand-chose sur un lieu où se côtoient quelques centaines de personnes chaque jour. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Tloz

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 8994
Localisation : Derrière le clap
Inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Dim 15 Sep 2013 - 22:32

DisneyFanatic a écrit:
Tu sais Tloz, être représentatif, ça ne veut pas dire grand-chose sur un lieu où se côtoient quelques centaines de personnes chaque jour.
Tu soulèves un autre problème, mais je pense que si. Il arrive que j'entende parler autour de moi de DCP, et ce qui revient le plus souvent, c'est "Y a que des gens qui se prennent la tête". Alors que DCP c'est bien plus que ca, mais à entendre ceux qui en parlent en ayant que peu ou pas mis les pieds ici, DCP n'est qu'un rassemblement de râleurs et de gamins de 14 ans qui ne savent rien faire d'autre que la liste des effets en panne de Phantom Manor et qui s'insultent dès que l'un ne sait pas ce que veut dire "PM". Je ne sais pas si "être représentatif, ça ne veut pas dire grand-chose sur un lieu où se côtoient quelques centaines de personnes chaque jour", mais en tout cas, ca n'empêchera personne de se faire une représentation du forum, et pas forcément des plus juste


Ete 2013: PM et BTM
Ete 2014: ToT
Ete 2015 - ?: Guest Flow

BANGERANG!
(signature interactive)
"Tout ce que j'espère, c'est que l'on ne perde pas de vue une chose : tout a commencé avec un poivron." W.E.Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iamawesome.com
la chieuse

avatar

Féminin
Age : 31
Messages : 2487
Localisation : Luxembourg/Suisse
Inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Lun 16 Sep 2013 - 9:47

Moi ça me fait flipper les gens qui pensent que pour être intégrer faut aller aux meeting de Dieu!
Sur 20.000 membres y'a environ un groupe de 200 qui participe. Sur les 200 tous ne se fréquentent pas. Bonnard ct intégration!


Full powa!!!



PARTIR C'EST POURRIR UN PNEU!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Kimii
Modératrice
avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 16742
Localisation : Berk Island (watching the sunset on Hopeless Cliff)
Inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Lun 16 Sep 2013 - 13:40

Ben après chacun fait ce qu'il veut =)
Pour certains, la communication sur le forum leur suffit. Personnellement, j'ai besoin et toujours envie de rencontrer les gens dans la vraie vie, les voir en face de moi, leur parler oralement. Pour devenir bons amis je trouve que c'est la meilleure solution.
Mais le forum et les rencontres à l'extérieur c'est pas pareil du tout. Ce n'est pas parce qu'on ne va pas aux meetings qu'on n'est pas "intégré" =)



La planète de Kimii ~ Mes ventes ~ TR Tôkyô Disney Sea ~ Ma chaîne YT ~ Mon blog littéraire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.loiseaulit.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Lun 16 Sep 2013 - 17:56

C'est sûr :/ Moi je me sens plutôt bien intégré sans aller au meeting mais j'avoue que j'ai hâte de voir enfin les membres en vrai bounce
Revenir en haut Aller en bas
karine2961

avatar

Féminin
Age : 41
Messages : 1698
Localisation : savoie
Inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Lun 16 Sep 2013 - 18:44

moi aussi je me trouve super bien intégré... mais c'est vrai que vu mon boulot et l'endroit où j'habite c'est un peu plus embetant pour aller à un meeting mais c'est quelque chose que j'aimerai faire un jour et quand mes enfants seront plus grand.


SEJOURS DEJA FAIT : NOEL 2011, NOEL 2013, NOEL 2015, ETE 2016
FUTUR SEJOURS :

NOVEMBRE SAISON NOEL 2017 SEQUOIA LODGE GFC
HALLOWEEN 2018 NEWPORT BAY CLUB COMPASS
NOVEMBRE SAISON NOEL 2019 DISNEYLAND HOTEL
OCTOBRE NOVEMBRE 2022 WDW ET UNIVERSAL
Revenir en haut Aller en bas
chris500

avatar

Masculin
Age : 41
Messages : 2372
Localisation : Bussy Saint Georges
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Mar 17 Sep 2013 - 6:13

Kimii a écrit:
Ben après chacun fait ce qu'il veut =)
Pour certains, la communication sur le forum leur suffit. Personnellement, j'ai besoin et toujours envie de rencontrer les gens dans la vraie vie, les voir en face de moi, leur parler oralement. Pour devenir bons amis je trouve que c'est la meilleure solution.
Mais le forum et les rencontres à l'extérieur c'est pas pareil du tout. Ce n'est pas parce qu'on ne va pas aux meetings qu'on n'est pas "intégré" =)
Entre rencontrer les gens de façon unitaire ou tout un groupe en meeting, ce n'est pas la même chose Wink

Personnellement, je me contente de micro meetings improvisés, de 2 à 5 personnes environ


Homme, tu n'es que poussière... Thon, tu n'es que miettes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Mar 17 Sep 2013 - 7:29

C'est sûr que ça a l'air vraiment différent Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kimii
Modératrice
avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 16742
Localisation : Berk Island (watching the sunset on Hopeless Cliff)
Inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Mar 17 Sep 2013 - 13:56

Moi j'aime bien les deux =)
Mais pour commencer les micro meetings comme tu dis sont une bonne idée !



La planète de Kimii ~ Mes ventes ~ TR Tôkyô Disney Sea ~ Ma chaîne YT ~ Mon blog littéraire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.loiseaulit.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Mar 17 Sep 2013 - 17:10

C'est sûr ^^ Ça doit être un peu plus convivial
Revenir en haut Aller en bas
pocariel

avatar

Féminin
Age : 26
Messages : 1997
Localisation : Wonderland
Inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Votre intégration sur DCP :... easy or not ? Ven 25 Oct 2013 - 17:59

Je remonte le topic (voilà ce qui arrive quand on a rien à faire au boulot Rolling Eyes ), pour répondre à la question originelle : Et oui, je me sens intégrée. Après, ça dépend des sections où je me trouve Razz Etant collectionneuse et acheteuse compulsive, je me sens bien dans la section Disney Store du forum, j'ai rencontré plein de gens adorables (Kimii, choupinette, SnowWhite, Livia, MadEye et j'en passe). Après, quand je me balade sur la section DLP, sur le topic d'une attraction et que tout ce que je vois c'est "le rocher est plus là, c'est nul" ou bien "j'étais sur le soundtracker vert et ça marchait pas", ben je me dis qu'il faut pas que je traîne trop ici, j'y ai pas ma place Razz

Pour ce qui est des meetings, je n'en ai fait qu'un, on était une quinzaine, et j'ai vraiment apprécié (malgré mon côté asocial), et j'ai rencontré des gens très sympa (dont Tloz), et j'essaierai de revenir au prochain.

Je reste sur DCP et j'apprécie ce forum, et les parties où tout le monde s'embrouille, je les évite tout simplement ^^


Collection - Avatar - Instagram - Gribouillis - Blog
Revenir en haut Aller en bas
http://flamingurl.weebly.com/
 
Votre intégration sur DCP :... easy or not ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Le forum :: Le Café Fantasia-