AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Silverwood Films] Phoebe in Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal



Féminin
Age : 29
Messages : 3522
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: [Silverwood Films] Phoebe in Wonderland Lun 11 Jan 2010 - 22:22



"Something's always going on with Phoebe. She's different, that's good."


J'ouvre un topic pour parler d'un film qui me tient beaucoup à cœur, et que j'espère voir débarquer un jour en France. Je l'ai découvert complètement par hasard, et il est de ces films comme Le Secret de Terabithia ou August Rush qui m'a retourné le coeur, même si il est un peu plus intimiste que ces derniers.

Phoebe, petite fille de 9 ans (magistralement interprétée par Elle Fanning) est une enfant qui a du mal à se soumettre à l'autorité et aux règles. Rebelle, angoissée, elle se réfugie souvent dans son monde où les personnages d'Alice aux Pays des Merveilles se baladent, parlent et jouent avec elle.
Mal intégrée dans la vraie vie, elle finit par trouver sa voie et apprend à canaliser son énergie lorsque Mrs Dodger (jouée par Patricia Clarkson) la prend dans la troupe de théâtre.



Le film traite d'un sujet grave, le syndrome de Tourette, avec une pudeur et une justesse bouleversante. Pour information, ce syndrome est un trouble psychologique souvent liés à l'hyperactivité, où le sujet se retrouve incapable de contrôler ses actions et pensées. Gestes incontrôlables et insultes ou remarques fusant sans prévenir, ce syndrome devient vite un enfer pour la personne en souffrant comme son entourage.

On assiste ainsi à la difficulté de Phoebe à s'intégrer dans la société, son mal de vivre et le manque de compréhension auquel elle doit faire face. On s'émerveille de sa formidable créativité et imagination, on prend peur en voyant jusqu'où cela peut la mener.

“Sometimes I get this feeling; this feeling of jumping off the edge
of a roof… It’s what I feel like all the time with the things I do. I
know I shouldn’t but I can’t help it. It’s like being on the edge of
the roof all the time.”


Ce film m'a bouleversée plus que je ne l'aurais cru. Si je ne suis pas atteinte du syndrôme de Tourette, dieu merci, je souffre d'un trouble de deficit de l'attention, et je me suis reconnue plus que je ne l'aurais voulu en cette petite fille, que ça soit pour son imagination et sa perception du monde, la façon dont ses "amis imaginaires" évoluent dans notre monde (on assiste ici pas à un basculement dans un autre monde, non. Phoebe voit et parle avec ces personnages sans perdre perception du monde matériel autour), et sa difficulté à contrôler ses émotions et gestes et s'intégrer dans la société.

Tous les acteurs sont justes, formidables, Elle Fanning en tête qui livre une prestation époustouflante pour son âge et qui est vraie révélation, jouer un rôle d'une portée psychologique aussi intense à son âge est véritablement une prouesse. Felicity Humman et Bill Murray en parents désarmés devant la souffrance de leur enfant, et la petite soeur (jouée par Bailee Madison - qu'on retrouve aussi dans Le Secret de Terabithia!) est touchante à souhait, ettouffée par une grande soeur trop envahissante.
Le film nous enveloppe doucement dans le monde de Phoebe et on ne peut que ressentir de l'empathie envers cette enfant pas comme les autres.

La musique de Christopher Beck nous accompagne de façon douce et onirique, s'accordant à merveille avec le monde de Phoebe.
La relation qui se tisse entre Mrs Dodger et Phoebe est remarquable et touchante, deux êtres à part qui se comprennent, la professeur de théatre étant la première à prendre la main de la petite fille pour l'aider à s'épanouir.

"At a certain part in your life. Probably when too much of it has gone
by. You will open your eyes and see yourself for who you are.
Especially for everything that made you so different from all the awful
normals."


Le film prône la différence et l'acceptation de soi, le courage à briser les carcans et moules et s'affirmer comme on l'est.
C'est une bouffée d'air frais, de mélancholie aussi, mais il ne peut pas laisser indifférent.
Tout ce que j'espère à présent, c'est une sortie française...

Je vous laisse avec le trailer:


La Captivité des Orques et autres Cétacés

Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
 
[Silverwood Films] Phoebe in Wonderland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Au-delà de Disney :: Culture et Divertissements-