AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le Divorce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Izamu

avatar

Masculin
Age : 43
Messages : 1235
Localisation : Belgique/ Dalhem
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Le Divorce Ven 11 Sep 2009 - 19:08

Si j ouvre un post a ce sujet c'est tous simplement que je suis subjuguer par le nombre de divorce en hausse constante en Belgique en effet 1 couple sur 3 a la campagne et 3 couple sur 5 en ville divorce.

Constat alarmant n'est t'il pas ?

Surtout lorsque l'ont apprend qu'un mariage qui a lieu maintenant a une durée de vie de 11 a 14 années selon les statistique Belge.

Étant moi même dans le cas après 11 années de mariage je suis donc dans les statistique.

Mais ce qui ma surtout subjuguer c'est de voir le nombre de personne présente dans la salle d'attente du jugement...

On y entre et on en sort en 30 sec chrono, je trouve cela pitoyable de voir que le divorce est traité par les magistrat comme du boulot vite fait bien fait.

Les mariages ne sont t'il plus fait pour duré ou l'amour ne dure plus qu'un certains temps ?

Le divorce est t'il devenu une mode ?

Quelle est votre avis sur la question ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frabel.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Ven 11 Sep 2009 - 21:27

Je pense que l'on ne doit divorcer qu'en dernier recours, et tenter de se rappeler pourquoi le mariage s'est contracté, de remédier au problème des deux côtés du couple.

Le taux de divorce de nos jours a dû augmenter (en 2001 il était en France de 45% et n'a cessé d'augmenter depuis 1970) : http://www.sos-papa.net/pages/chiffres.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 2:00

Pour ma part, je suis à 100 % pour le phénomène du divorce, et je dois même avouer que, dans le cas de mes parents, j'ai été soulagée le jour où ça s'est fait parce que vivre 10-15 ans dans une situation de m**** , non merci Smile .

Je ne pense pas que l'amour ne dure qu'un certain temps. Peut-être qu'au fond, mes parents s'aiment encore un peu. Peut-être. Mais dans notre société actuelle, quand on se rend compte qu'une relation ne nous convient pas, quelle qu'en soit la raison, on peut (heureusement!) se séparer de la personne.

Je crois encore au mariage, et j'aimerais pouvoir me marier un jour, même si j'avoue souvent que si je trouve un homme qui vaut le coup, je suis prête à oublier l'idée. Mais pour moi, il y a beaucoup de cas dans lesquels le divorce semble la meilleure idée, et ce, même s'il y a des enfants.

(Mes parents ont 5 filles, dont trois sont majeures)

Et même si, un jour, je me marie, et que mon mari souhaite divorcer parce qu'il ne m'aime plus ou qu'il ne se sent plus bien avec moi... oui, ça me ferait mal, mais je préfère encore qu'il s'en aille qu'il reste avec moi par pitié, parce que ça ne me rendrait pas l'amour qu'il a pu éprouver pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Le pirate



Féminin
Messages : 576
Inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 13:57

Je pense qu'on ne doit pas divorcer sous prétexte qu'on ne sait plus trop si on aime encore la personne avec qui on est. Il faut savoir clairement faire la part des choses entre ce qui vaut vraiment la peine de divorcer (violence, insultes, etc) et ce qui n'en vaut peut-être pas la peine. Le phénomène du divorce n'est pas nouveau, la procédure de divorce prend beaucoup plus que 30 secondes Izamu, je te rassure. Les divorceurs doivent réfléchir à la vie qu'auront leurs enfants. Franchement, être balayé d'une maison à l'autre, je trouve cela désagréable. Je pense qu'avant toute chose, les personnes qui divorcent et qui ont des enfants doivent penser au bien de l'enfant avant le leur. Si je me marie, c'est que je sais ce que je fais et je suis quasiment sûr de ne pas divorcer.
Revenir en haut Aller en bas
Fredd

avatar

Masculin
Age : 44
Messages : 8765
Localisation : Agen
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 15:35

Izamu a écrit:


On y entre et on en sort en 30 sec chrono, je trouve cela pitoyable de voir que le divorce est traité par les magistrat comme du boulot vite fait bien fait.

Il doit y avoir le divorce à l'amiable en Belgique aussi.
Bonne solution qui fait économiser un avocat, mais qui sous entend que les deux conjoints sont d'accords
Revenir en haut Aller en bas
pIpO is back

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 27
Localisation : Lyon, France
Inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 15:37

Une des nombreuses conséquences de la féminisation de la société, de l'individualisme et du matérialisme.

Alors bien sur, d'un point de vue psychanaliste, l'amour ne dure pas, il est temporaire, comme tout (une musique que l'on aime, un film, un paysage... a force de le regarder, on s'en lasse inévitablement). Car l'homme, d'un point de vue biologique cette fois, est fait pour avoir plusieurs partenaires, en effet, cela augmente sa descendance possible et donc la survie de l'espèce, but premier de la nature et de notre existence (d'un point de vue biologique évidemment).

Cependant, il faut au bout d'un moment, à partir d'un certain âge, se caser définitivement, pour des raisons culturelle et de stabilité, et malgré plusieurs relations amoureuses, je finirais par me marier, moi aussi, avec une fille que j'aimerai autant que les autres, sans doute, mais je fonderai une famille avec elle pour des raisons de stabilité.

Même si c'est hypocrite, c'est nécessaire. Et je ne pense pas que l'on puisse être en faveur du divorce à 100 % comme quelqu'un l'a dit précédemment. Le divorce, c'est la souffrance des enfants (qui se sentent les premiers coupable), et je connais bien des couples qui restent ensemble pour le bienfait de leur famille, ils font passer le bonheur de leur famille, de leurs enfants avant le leur et voilà ce qu'est le véritable courage, pas faire passer son bonheur avant tout, ce qui est purement égoïste et individualiste mais tellement en vogue que ça ne dérange plus personne.

En réalité, c'est peut-être le fait de tout les couples inconsciemment, puisque comme je l'ai dit, l'amour passion ne dure pas.

Quand je faisais mon College Program à Walt Disney World, j'ai beaucoup parlé avec une cast member de mon travail mormone (on a même été assez proche). Elle me semblait bien plus heureuse que moi et les français en général et d'où elle venait, en Utah (70 % de mormons), le taux de divorce est un des plus bas au monde. Au bout d'un moment, je me suis dit "et pourquoi pas ?". Pourtant, je suis agnostique.

Parfois, les femmes enchainent les divorces sans remarquer que, au final, c'est la même illusion, un amour passionnel mais court et que la banalité du quotidien revient à chaque expérience.

D'ailleurs, il faut bien préciser que ce sont les femmes qui divorcent en grande majorité, pourquoi ? Parce qu'elles ne supportent plus cette situation là, en effet, un bébé est un "tue-l'amour". L'amour du couple n'est plus le même avec l'arrivé d'enfant. Enfin, lisez Freud si vous voulez en savoir plus (ou Eric Zemmour qui le reprend, mais comme plus personne lis Freud de nos jours...).

Citation :
On y entre et on en sort en 30 sec chrono, je
trouve cela pitoyable de voir que le divorce est traité par les
magistrat comme du boulot vite fait bien fait.

Oui, mais c'est comme ça, le divorce est devenu banal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/philipo35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 18:06

pIpO is back a écrit:
Une des nombreuses conséquences de la féminisation de la société, de l'individualisme et du matérialisme.

Tu peux étayer en quoi le divorce est la conséquence de tout cela ?

Citation :
D'ailleurs, il faut bien préciser que ce sont les femmes qui divorcent
en grande majorité, pourquoi ? Parce qu'elles ne supportent plus cette
situation là, en effet, un bébé est un "tue-l'amour". L'amour du couple
n'est plus le même avec l'arrivé d'enfant. Enfin, lisez Freud si vous
voulez en savoir plus (ou Eric Zemmour qui le reprend, mais comme plus
personne lis Freud de nos jours...).

Bizarre, dans mes cours de psychanalyse, aucun des profs n'a dit que le bébé était un "tue l'amour."
En effet, on passe de la dyade fusionnelle, mais si la mère n'est pas atteinte par une pathologie, alors elle va recommencer à s'ouvrir au monde et à faire entrer son époux dans cette relation pour ainsi en faire une triade.
Le fait que le père est aussi un objet d'amour de la mère participe, entre autre, au complexe d'œdipe.
Revenir en haut Aller en bas
Le pirate



Féminin
Messages : 576
Inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 20:21

Ce fameux complexe d'Oedipe, et bien si j'en crois ce bon vieux Freud, est dépassé car mes parents n'ont jamais été ensemble, je n'ai pas été confronté à une sorte de rivalité. Or, je ne me sens pas complexé.
Revenir en haut Aller en bas
stellha

avatar

Féminin
Messages : 254
Localisation : Lyon
Inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 20:59

Bonsoir avant le divorce chez nos parents et grands parents n'existait pas. Surtout on ne voulait pas en entendre parler. C'était une chose interdite par rapport à l'église, si tu te marie c'est pour la vie "pour le meilleur et pour le pire". Maintenant avec la vie super active des hommes et des femmes : les femmes ont le foyer, les enfants, le travail. Les hommes "modernes" participent à cette vie. Il n'y a donc plus de complicité, de vie à 2, de discussions autres que la vie speed. Ce que je vois aussi c'est quand un couple est heureux en union libre et qu'il décide de passer le pas les choses commencent à changer ensuite pour divorcer quelques temps après. Mais c'est dommage. Ceci n'est qu'une opinion et le fait aussi de voir cela autour de moi. Moi perso je ne suis pas pour le mariage. Un fait aussi : les enfants ne doivent pas être pris en otage dans le rapport entre les parents qui ne s'entendent plus, l'enfant est le fruit de l'amour entre deux êtres et non une chose.


Revenir en haut Aller en bas
pIpO is back

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 27
Localisation : Lyon, France
Inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Le Divorce Sam 12 Sep 2009 - 23:03

Citation :
Tu peux étayer en quoi le divorce est la conséquence de tout cela ?

Je pourrais en écrire des pages, mais pour résumer : Matérialisme et individualisme car autrefois (ou encore maintenant dans certaine partie des USA), le contexte culturel, moral et religieux ne permettait pas que l'on divorce, pourtant, allons-nous dire que nos grand parents et nos ancêtres étaient des gens malheureux, bien sur que non, au contraire. La période athée-agnostique (qui n'est que transitoire, temporaire) que nous vivons n'a vue que la monté flagrante du nombre de suicide, de déprimé, d'enfance en souffrance...

Pour la féminisation de la société, bah, j'en es parlé dans mon message et de manière général, les femmes veulent profiter de leur nouveaux droits et pouvoir, avoir le choix, se prendre pour une princesse comme le font les filles de "Sex and the City". Bon, évidemment, je simplifie au maximum par soucie de compréhension (et flemme d'argumenter si c'est pour voir mes messages censurer, voir mon pseudo banni, ce qui m'est déjà arrivé).

Citation :
Bizarre, dans mes cours de psychanalyse, aucun des profs n'a dit que le bébé était un "tue l'amour."
En
effet, on passe de la dyade fusionnelle, mais si la mère n'est pas
atteinte par une pathologie, alors elle va recommencer à s'ouvrir au
monde et à faire entrer son époux dans cette relation pour ainsi en
faire une triade.
Le fait que le père est aussi un objet d'amour de la mère participe, entre autre, au complexe d'œdipe.

Le bébé est un tue l'amour mais c'est peut-être pas le terme employé par Freud ou les psychanalystes (je suis autodidacte). Mais pour expliciter ma pensé, l'enfant constitue un frein. En effet, on ne peut plus revenir du travail en baisant brutalement sur le canapé du salon et assouvir tout nos phantasmes (lol), l'homme, en voyant sa femme devenir mère, aura une sorte de peur et ne la verra plus comme avant. Ce n'est plus le même amour. Mais bien sur que l'homme est un être d'amour (l'argument à la mode), mais il ne faut pas oublier que l'homme a un rôle particulier comme la mère en a un aussi, alors faire en sorte que l'homme soit une seconde mère est très néfaste pour l'avenir de l'enfant, l'homme doit, par exemple, ouvrir l'enfant sur le monde, lui montrer la compétition, la loi (l'instinct de mort est à la base de tout système judiciaire et est une caractéristique masculine) mais aussi la guerre.

Eric Zemmour dit lui même que c'est le rôle du "salaud" et que les hommes modernes ne sont plus capable d'assumer ce fardeau.

Dans le numéro de juin de Philosophie Magasine, le rédacteur en chef compare l'Italie et la France, et il place la France du côté du père (l'universel, l'État...) et l'Italie du côté de la mère, (le local, le village natale, la famille...) pour bien montrer que les 2 ont des caractéristiques propres (c'est pour cela que nous sommes différent mais égaux, comme l'égalité n'est pas la similitude. Bon, ça me parait évident, mais je le répète car on m'a contesté cela lors d'un débat ultérieur).

Et justement, si l'on veut que le complexe d'œdipe s'accomplisse, il faut que le père soit présent (il peut s'accomplir inconsciemment puisque le complexe d'œdipe est, à ma connaissance universel, enfin, il se retrouve dans toutes les sociétés, civilisations ou presque et participe à la stabilité de l'enfant). Et le père doit accomplir son rôle, pas le rôle des père modernes qui joue à la maman.

L'enfant sera toujours plus attaché à la mère qu'au père (sauf cas exceptionnelle moderne, comme les enfants battu ou autres qui sont minoritaires). Par exemple, un soldat mourant, ses derniers mots seront "je veux revoir maman..." pas "papa...". Bon, je vous apprend rien, on a tous vu le Soldat Ryan (LOL). mais pas que pour les cas de soldats, pour tout phénomènes généralement mais un peu moins de nos jours à cause de la désacralisation de l'autorité parentale. (on remet en cause la nécessité de la fessé, voir, on l'interdit purement et simplement comme dans certains pays du Nord) et l'émergence des enfants roi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/philipo35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 2:16

Le pirate a écrit:
Ce fameux complexe d'Oedipe, et bien si j'en crois ce bon vieux Freud, est dépassé car mes parents n'ont jamais été ensemble, je n'ai pas été confronté à une sorte de rivalité. Or, je ne me sens pas complexé.

Ce complexe n'est guère dépassé et toujours d'actualité.
Il est constitutif de la structure psychique d'une personne. Par contre, je ne sais pas comment cette structure se met en place dans le cas de la monoparentalité.
Ensuite, tu ne peux te souvenir de cette rivalité ou complexe étant donné que c'est refoulé (dans le cas d'une personne qui n'est ni psychotique ni perverse).

pIpO is back a écrit:
Mais bien sur que l'homme est un être d'amour
(l'argument à la mode)

Je n'ai pas parlé d'"être d'amour", mais d'"objet d'amour" (on parle toujours d'objet en psychologie), ce qui implique un objet à la fois émotionnel et physique.

pIpO is back a écrit:
mais il ne faut pas oublier que l'homme a un
rôle particulier comme la mère en a un aussi, alors faire en sorte que
l'homme soit une seconde mère est très néfaste pour l'avenir de
l'enfant, l'homme doit, par exemple, ouvrir l'enfant sur le monde, lui
montrer la compétition, la loi (l'instinct de mort est à la base de
tout système judiciaire et est une caractéristique masculine) mais
aussi la guerre.

J'ai parlé de triade, n'est-ce-pas, et non de "seconde-mère".
"Ouvrir l'enfant au monde" n'est pas un exemple du rôle que doit assumer le père, mais une nécessité pour que celui-ci s'autonomise. En effet, au début de la vie, il existe une véritable fusion mère-enfant ; si la mère le laisse faire (dans les cas non pathologiques) alors le père pourra rentrer dans cette relation et en faire une triade, afin de retirer son enfant de cette dyade mère-enfant (qui, si elle continuait, aurait des effets néfastes sur l'enfant).

En outre, l'enfant, en passant par le complexe d'œdipe, va intégrer le "nom du père", fonction du père qui va lui permettre d'intégrer les interdits, et d'ainsi, constituer son surmoi.
Il n'est pas question de guerre ou de compétition.

Je finirai demain, je vais dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3627
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 3:24

pIpO is back a écrit:


Même si c'est hypocrite, c'est nécessaire. Et je ne pense pas que l'on puisse être en faveur du divorce à 100 % comme quelqu'un l'a dit précédemment. Le divorce, c'est la souffrance des enfants (qui se sentent les premiers coupable), et je connais bien des couples qui restent ensemble pour le bienfait de leur famille, ils font passer le bonheur de leur famille, de leurs enfants avant le leur et voilà ce qu'est le véritable courage, pas faire passer son bonheur avant tout, ce qui est purement égoïste et individualiste mais tellement en vogue que ça ne dérange plus personne.

Heu... Personnellement, je préfère avoir mes parents séparés et qui s'entendent bien, plutôt que de les avoir en couple à soit ne plus se supporter, soit jouer les hypocrites (ce qui marche assez peu longtemps, sous un même toit.)
Se "forcer" à rester ensemble? Donc se forcer à être malheureux? Je ne sais pas si tu te rends compte que, si effectivement un divorce peut être douloureux pour un enfant, avoir des parents qui se foutent sur la gueule toute la journée peut être tout aussi douloureux.

Mes parents se sont séparés quand j'étais toute petite, je ne crois pas en avoir eu un traumatisme immense. Bon certes ce sont les meilleurs amis du monde, mais quand même, ya eu des choses bien plus traumatisantes que ça. Il y a des fois où on tend à trop diaboliser le divorce. Ce n'est une partie de plaisir pour personne, mais lire des inepties comme "il vaut mieux se forcer a rester ensemble", non, je peux pas...


La Captivité des Orques et autres Cétacés

Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 13:05

Crystal a écrit:
Se "forcer" à rester ensemble? Donc se forcer à être malheureux? Je ne sais pas si tu te rends compte que, si effectivement un divorce peut être douloureux pour un enfant, avoir des parents qui se foutent sur la gueule toute la journée peut être tout aussi douloureux.

Tout à fait d'accord. Bon là je l'endure encore un peu pour tout un tas de raisons, mais mes parents sont divorcés depuis deux ans "seulement" alors que ça faisait plus de dix ans que j'attendais ça tellement j'en avais marre...
Revenir en haut Aller en bas
altro-m-s

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 705
Localisation : Genève
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 13:37

Les temps changent, les mentalités évoluent. Hier, la famille faisait foi, l'Eglise était très présente et importante (même au niveau des législations et du pouvoir politique). Aujourd'hui, il y'a une prise de conscience, on revendique les libertés individuelles qu'on n'avait pas avant. On ose s'exprimer, on ne se fait pas (plus) reprimander pour certaines idées.

Avant, le mariage était sacrée et on ne divorçait pas, coûte que coûte. Est-ce que ça signifique que les couples s'aimaient plus avant que maintenant? J'en doute. Aujourd'hui, c'est l'épanouissement de soi qui prime avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 14:45

pIpO is back a écrit:



Je pourrais en écrire des pages, mais pour résumer : Matérialisme et
individualisme car autrefois (ou encore maintenant dans certaine partie
des USA), le contexte culturel, moral et religieux ne permettait pas
que l'on divorce, pourtant, allons-nous dire que nos grand parents et
nos ancêtres étaient des gens malheureux, bien sur que non, au
contraire. La période athée-agnostique (qui n'est que transitoire,
temporaire) que nous vivons n'a vue que la monté flagrante du nombre de
suicide, de déprimé, d'enfance en souffrance...

Pour la
féminisation de la société, bah, j'en es parlé dans mon message et de
manière général, les femmes veulent profiter de leur nouveaux droits et
pouvoir, avoir le choix, se prendre pour une princesse comme le font
les filles de "Sex and the City". Bon, évidemment, je simplifie au
maximum par soucie de compréhension (et flemme d'argumenter si c'est
pour voir mes messages censurer, voir mon pseudo banni, ce qui m'est
déjà arrivé).


Je pense à peu près comme altro-m-s.
A mon avis, le mariage n'a pas la même valeur religieuse qu'aujourd'hui, et je ne pense pas que si c'est la majorité des femmes qui divorcent, elles le font pour avoir le plaisir d'exercer le nouveau droit qui leur et attribué, mais plutôt par nécessité. Lorsque deux personnes ne peuvent plus se voir, il ne sert à rien de rester ensemble : les enfant ne sont pas, loin de là, insensibles aux sentiments négatifs qu'il existe entre les deux parents et cela peut les toucher.
Ensuite, je vais continuer mon argumentation en disant que le divorce n'est pas le fait de féminisation : en islam, il est permis pour une femme de divorcer (prenons par exemple le cas de celle qui trouvait que les autres hommes étaient plus grands, plus beaux que son époux, et qui a demandé le divorce alors qu'elle n'avait rien d'autre à lui reprocher (VIIème siècle)) : je ne crois pas qu'il y ait eu une montée alarmante du divorce, du fait qu'elles aient voulu jouir de leur nouveau droit. Par contre, le taux de divorce est moins élevés dans ces pays-ci, du fait qu'on est plus attachés à la religion.
En 2006, il y a eu 2905 (1328 demandes de femmes contre 1528 demandes d'hommes ) cas de divorce en Oran, contre 135 910 en France.

En gros, selon moi, le mariage n'est plus perçu de la même façon en France et en Belgique du fait du recul de la religion.

NB : je n'ai pas pris l'exemple du judaisme, étant donné que je ne connais rien à cette religion et préfère argumenter avec ce que je sais.


Dernière édition par Dawn le Dim 13 Sep 2009 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Titjoe

avatar

Féminin
Age : 42
Messages : 448
Localisation : Paris
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 14:55

Je pensais qu'on était débarrassé de Pipo et ses théories copiée-collée...
Dommage, le débat aurait pu avoir un intérêt sans ses interventions à l'emporte pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 15:10

Si on aime quelque sincèrement, on reste avec cette personne. Les gens ont peut être tendance à s'engager trop vite maintenant, et donc ne se connaissent pas assez et divorcent vite fait "bien fait".
Les chiffres ont trop augmenté, il y a énormément de divorces et quand je vois, dans une classe, le nombre d'élèves dont les parents sont divorcés... ça fait mal pour eux. Une semaine chez la mère, une semaine chez le père, etc. Pour beaucoup d'entre eux, on voit que ça leur fait chier et qu'ils souffrent, quelque part.

pIpO is back a écrit:
Alors bien sur, d'un point de vue psychanaliste, l'amour ne dure pas, il est temporaire, comme tout (une musique que l'on aime, un film, un paysage... a force de le regarder, on s'en lasse inévitablement

T'as raison. C'est comme tes posts, au bout d'un moment, on s'en lasse.
Revenir en haut Aller en bas
Gossip Girl

avatar

Féminin
Messages : 2911
Localisation : Alsace
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 15:11

Le copié/collé est un art, cela demande une parfaite coordination au niveau des doigts.

Par contre lors des soirées en ville ce type d'orateur a bien du mal à nous ébahir par ses pensés.

Bien essayé Pipo.

PS: tu pourrais au moins citer tes sources, je suis persuadée que tu as oublié le plus important.


Celui qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.

Blair Waldorf



Dernière édition par Gossip Girl le Dim 13 Sep 2009 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gouly

avatar

Féminin
Messages : 2340
Inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 15:14

Gossip Girl a écrit:
Le copié/collé est un art, cela demande une parfaite coordination au niveau des doigts.

Par contre lors des soirée en ville ce type d'orateur a bien du mal à nous ébahir par ses pensés.

Bien essayé Pipo.

PS: tu pourrais au moins citer tes sources, je suis persuadée que tu as oublié le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr/
Princesse-Couette

avatar

Féminin
Age : 43
Messages : 150
Localisation : Namur
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 15:49

Je pense que c'est Cuck qui parle d'engagement un peu trop rapide ... je crois en effet , que certaines personnes se marient trop rapidement ...

Car pour moi il y a le mariage après plusieurs années et celui dans l'année qui suit le mariage! C'est malheureux de voir des jeunes couples qui se déchirent très rapidement ... j'en ai connu qui se sont mariés avant d'avoir habiter ensemble (si si ça existe). Vivre avec quelqu'un demande des compromis et parfois on se rend compte qu'on n'est pas fait pour vivre ensemble!

Mes parents ont divorcé et je n'en ai pas vraiment souffert. Très vite ils se sont remis chacun avec qqn et sont toujours avec ces personnes (depuis ... houlaaaa au moins 25 ans!). On passe noel tous ensemble et sans un mot plus haut que l'autre.

Ma mère m'a déjà dit qu'elle ne regrettait pas sa vie, elle a trois enfants heureux et si elle a raté son mariage, elle a "réussi" son divorce (pour la petite histoire, ma soeur a divorcé après 12 ans de mariage et mon frère a divorcé après 5 ans de mariage). J'espère être l'exception de la famille!!!!
Revenir en haut Aller en bas
pIpO is back

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 27
Localisation : Lyon, France
Inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 16:54

On est tous influencé, personne n'est indépendant de sa pensé, mon opinion est le résultat de mon vécu, de mes expériences, de mes relations, de mes lectures, de ma vie passé. C'est le cas de tout le monde. Donc, oui bien sur, je suis influencé, et je crois avoir déjà donné mes sources dans mes messages (Freud - Zemmour - mon vécu).

C'est tellement plus simple de s'attaquer directement à la personne plutôt qu'à ses idées .

Vous parlez comme si le divorce était nécessaire, une fatalité, le parcoure typique d'une vie, c'est triste.

Ca me rappelle un sketch d'Elie Semoun :" Quoi ? Tes parents sont toujours pas divorcé, ils s'aiment encore ? hahaha, la honte. "

Et je trouve bizarre aussi que tout le monde semble satisfait du divorce de leur parents, c'est pas ce que me racontent tout ceux qui sont ou ont été dans votre cas dans mon entourage ?

Citation :
Aujourd'hui, c'est l'épanouissement de soi qui prime avant tout.

Oui, on appelle ça l'individualisme et le matérialisme.

Et en effet, autrefois, il y avait moins de divorce parce que le contexte était très influencé par la religion et la morale. Ce qui n'est plus le cas (en Occident tout du moins), or on est heureux selon le contexte actuel. Nos ancêtres étaient heureux sans divorcé, en restant avec le même partenaire toute leur vie parce qu'ils respectaient ce contexte (ils ne se posaient pas la question de divorcer ou pas, sa ne leur venaient même pas à l'idée). De nos jours, ce n'est pas mal vue de divorcer (vous en êtes la preuve), parce que c'est le contexte d'aujourd'hui. L'individualisme et la matérialisme, je ne dis pas que c'est mauvais, mais c'est comme ça.

Et par la même occasion, tu cites comme exemple de territoire musulman l'Oran, mais il faut savoir que l'Islam est la religion monothéiste la plus matérialiste (car elle régit la vie politique et sociale de manière explicite via le Coran).

Citation :
En 2006, il y a eu 2905 (1328 demandes de femmes
contre 1528 demandes d'hommes ) cas de divorce en Oran, contre 135 910
en France.

Par ailleurs, l'Oran est un mauvais exemple de toute façon pour comparer le nombre de divorce (1 million d'habitant pour l'Oran contre 63 million pour la France), encore heureux que la France compte plus de divorce que l'Oran, en omettant tout parallèle culturel et religieux, car la France est 63 fois plus peuplé. Surtout que, pour comparer une ville avec un pays, il faut le faire lol. Mais je pense que tu as du faire une erreur. L'Iran peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/philipo35
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 19:27

pIpO is back a écrit:

Citation :
Aujourd'hui, c'est l'épanouissement de soi qui prime avant tout.

Et par la même occasion, tu cites comme exemple de territoire musulman l'Oran, mais il faut savoir que l'Islam est la religion monothéiste la plus matérialiste (car elle régit la vie politique et sociale de manière explicite via le Coran).

Ce n'est pas moi que tu as cité.
Ensuite, tu ne m'apprends rien sur ma religion. Mais matérialiste ne veut pas dire qu'elle n'est pas non plus spirituelle.

Citation :
En 2006, il y a eu 2905 (1328 demandes de femmes
contre 1528 demandes d'hommes ) cas de divorce en Oran, contre 135 910
en France.

Par ailleurs, l'Oran est un mauvais exemple de toute façon pour comparer le nombre de divorce (1 million d'habitant pour l'Oran contre 63 million pour la France), encore heureux que la France compte plus de divorce que l'Oran, en omettant tout parallèle culturel et religieux, car la France est 63 fois plus peuplé. Surtout que, pour comparer une ville avec un pays, il faut le faire lol. Mais je pense que tu as du faire une erreur. L'Iran peut-être ?

Là, j'avoue que j'ai fait une boulette en comparant un pays à une ville (la géo et moi, ça fait 36 000 ) .
Et une double boulette du fait que le taux de divorce est de 78% à Oran en 2006 (même si les chiffres que j'ai donnés sont exacts).

Mais je pense toujours que cela est le fait du recul de la religion et de tout ce que ça engendre ; ce que je veux dire par là, c'est que le mariage n'a pas la même valeur dans la religion et hors-religion : dans le catholicisme, il est sacré, ce qui explique pourquoi il n'est pas permis de divorcer, et dans l'Islam, c'est un contrat passé entre les deux partie avec Dieu, qui hait le divorce, mais le permets car il peut-être nécessaire.
Hors de nos jours, la majorité des personnes ne se marient pas avec foi (je parle à la fois des croyants et des athées), ou méconnaissent leur religion.
En résumé, je veux dire que le mariage n'est pas considéré de la même façon de la religion à la non-religion.


Dernière édition par Dawn le Dim 13 Sep 2009 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crystal

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3627
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Dim 13 Sep 2009 - 19:59

pIpO is back a écrit:


Et je trouve bizarre aussi que tout le monde semble satisfait du divorce de leur parents, c'est pas ce que me racontent tout ceux qui sont ou ont été dans votre cas dans mon entourage ?

"Tout le monde", on est que deux à avoir donné nos avis sur ce sujet, Akarui et moi. Dans son cas, c'est compréhensible, dans le mien, non seulement j'ai de la chance d'aoir des parents qui s'entendent, en plus j'étais si petite que je ne peux pas vraiment manquer de quelque chose que j'ai à peine connu: pour moi, ça a toujours été "normal" comme situation.
Il y a autant de façon de reéagir au divorce que de cas de divorce: il y en a pour qui ça va bien se passer, d'autres moins, certains qui s'y habituent vite et d'autres non... Chaque situation de couple est différente, qu'ils soient ensemble ou non. Ca c'est normal, ils sont composés d'êtres humains...


La Captivité des Orques et autres Cétacés

Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
Meril06

avatar

Féminin
Age : 44
Messages : 3875
Localisation : Sud-est
Inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Le Divorce Lun 14 Sep 2009 - 10:14

pIpO is back a écrit:
Nos ancêtres étaient heureux sans divorcé, en restant avec le même partenaire toute leur vie parce qu'ils respectaient ce contexte (ils ne se posaient pas la question de divorcer ou pas, sa ne leur venaient même pas à l'idée).

Heureux ? Tu crois qu'avant il n'existait pas de couples qui se détestaient au bout de quelques années, ou devenaient simplement indifférents, ou de femmes qui auraient tout donné pour pouvoir échapper à un mari violent ? Les gens n'étaient pas plus heureux en couple avant, c'est juste que les séparations et divorces étaient très mal vu. Je me rappelle ma grand-mère qui considérait sa soeur comme une trainée parce qu'elle avait osé divorcer et que "ça ne se fait pas"
Revenir en haut Aller en bas
Titjoe

avatar

Féminin
Age : 42
Messages : 448
Localisation : Paris
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le Divorce Lun 14 Sep 2009 - 11:39

Citation :
Et en effet, autrefois, il y avait moins de
divorce parce que le contexte était très influencé par la religion et
la morale. Ce qui n'est plus le cas (en Occident tout du moins), or on
est heureux selon le contexte actuel. Nos ancêtres étaient heureux sans
divorcé, en restant avec le même partenaire toute leur vie parce qu'ils
respectaient ce contexte (ils ne se posaient pas la question de
divorcer ou pas, sa ne leur venaient même pas à l'idée).

Quand tu parles d'ancêtres, tu situes ça quand ?
Personnellement, mes arrières-grands-parents ont divorcés en 1917. La procédure était certes plus compliquée mais elle existait bel et bien.

Tu me fais bien rire avec le grand méchant occident. Tu devrais aller vivre en Afghanistan, ça te plairait...

Un petit peu de culture, sur un pays musulman :
Citation :
Les Maldiviens se marient jeunes et souvent plusieurs fois. Les filles convolent
vers 16 ans et les garçons entre 18 et 20 ans. Il s’agit d’une simple
formalité qui ne donne lieu à aucune cérémonie. Si l’on se marie vite, on divorce
aussi facilement. Les Maldives sont le pays où le taux de séparation est le
plus élevé. Il n’est pas rare qu’à 30 ans une femme ait déjà été mariée
quatre fois. Elle peut se remarier avec le même homme, mais pas plus de neuf
fois ! Pour se séparer, il suffit de dire à son conjoint : « Je
te répudie. » On raconte que le record homologué appartenait à un Maldivien
qui aurait eu quatre-vingt-six épouses.

Et pour te montrer que le divorce n'est pas une "mode occidentale" :
Citation :
[...]le Coran recommande au couple de faire appel à une
commission de réconciliation avant de prendre la décision de divorcer.
Cette commission, conduite par le juge, composée d’un membre de la
famille du mari et d’un membre de la famille de l’épouse est chargée de
rapprocher les conjoints et de régler leurs différends.
Si toutes les tentatives de réconciliation échouent, la commission prononce le divorce.Les deux conjoints, aussi bien le mari que l’épouse ont le droit de demander le divorce.Dès
que le divorce a été prononcé, les ex-époux sont libres de refaire leur
vie et de se remarier. Ils sont même autorisés, s’ils le souhaitent, à
redevenir époux et à célébrer un nouveau mariage ensemble.Tenir
compte des faiblesses de la nature humaine, accepter le divorce comme
moindre mal, tels sont les principes de l’islam dans le douloureux
problème du divorce.
Même si on a coutume de dire en islam « que le divorce est parmi les choses permises par Dieu, la plus détestée », force est de constater que dans la religion musulmane, la procédure de divorce est bien encadrée et acceptée.

Je ne sais pas quel est l'avis de Freud sur le Coran mais je compte sur toi pour nous éclairer de tes lumières.

Pour finir, l'avis de Maitre Capello sur ton orthographe et ta grammaire :


Revenir en haut Aller en bas
 
Le Divorce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Le forum :: Le Café Fantasia-